Levee de fonds, mode d'emploi 2015

Click here to load reader

  • date post

    22-Jan-2017
  • Category

    Business

  • view

    1.228
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Levee de fonds, mode d'emploi 2015

  • #08B I SS E P T E M B R E 2 0 1 5

    L E V E S D E F O N D SM O D E D E M P L O I

  • Diffrents modes de financements peuvent intervenir lors de la cration et du dveloppement dune entre-prise. Les subventions, prts et autres aides sont des modes de finance-ment non dilutifs, contrairement aux leves de fonds qui entrainent une prise de participation dinvestisseurs au capital de lentreprise.

    La leve de fonds est devenue un vritable buzzword dans lunivers des start-ups. De nombreux entre-preneurs sont ainsi attirs vers ce mode de financement. Nanmoins, mener une leve de fonds demeure complexe et difficile, long et ne comporte pas que des avantages. En outre, un grand nombre de dossiers ne trouve pas dinvestisseurs. Avant de se lancer dans cette aventure,

    il est essentiel de sinterroger : un autre type de financement serait-il plus adapt ? Pourquoi mener une leve de fonds ? Quand ? A quelle hauteur ? Puis, vient le temps de la prparation.

    Ce guide se veut un vritable mode demploi pour les entrepreneurs dsireux de recourir ce mode de fi-nancement pour crer et dvelopper leur socit. Il est dit par la Plaine Images en complment du Pano-rama //08 : Financer la crativit numrique .

    L E V E S D E F O N D S :M O D E D E M P L O I

  • < 1. La leve de fonds : une ncessit ? >PAGES < 4 - 5 - 6 - 7 >

    < 2. Quelques Chiffres >PAGES < 8 - 9 >

    < 3. Leves de fonds : Panorama des modes de financements dilutifsLe capital damorage >PAGES < 10 - 11 >

    < Zoom sur les business Angels >PAGE < 11 >

    < 4. 3 Questions Tuyen Pham, co-fondateur et PDG dA-Volute >PAGES < 12 - 13 >

    < 5. Le capital-investissement >PAGES < 14 - 15 - 16 - 17 >

    < Zoom sur Media for Equity et IT for Equity >PAGE < 17 >

    < 6. 3 Questions Frdrique Grigolato, fondatrice et PDG de Clic and Walk >PAGES < 18 - 19 >

    < 7. Lequity-crowdfunding >PAGE < 20 >

    < 8. 3 Questions BenjaminCliquennois, fondateur dHolusion >PAGES < 22 - 23 >

    < 9. Les tapes de la leve de fonds >PAGES < 24 - 25 - 26 - 27 >

    < Zoom sur les acteurs rgionaux >PAGE < 27 >

    < 10. 3 Questions Johan Cnossen, gestionnaire de NFA >PAGES < 28 - 29 >

    < Pour aller plus loin >PAGE < 30 >

    S O M M A I R E

  • L A L E V E D E F O N D S : U N EN C E S S I T ?Une leve de fonds est une dmarche longue qui peut durer entre 6 et 9 mois, et mme davantage. Durant cette priode, le chef dentreprise et certains collaborateurs sont fortement mobiliss : du temps de travail qui nest plus consacr au quotidien de lentreprise ! Or, la leve de fonds nest pas adapte toutes les entreprises en recherche de financements et peut parfois avoir des effets pervers.

    Si on peut le faire, il ne faut pas lever des fonds. Privilgiez largent gratuit (subven-tions, concours...) ou peu cher comme les prts ; et les clients, cest mieux ! Tuyen Pham,co-fondateur et CEO dA-Volute.

    Parmi les entreprises du classement Inc. 500 de 2014 classement des entreprises amricaines plus forte croissance- seules 7% ont eu recours une leve de fonds pour dvelopper leur business.

    P o u r q u i ?Le principe de la leve de fonds est de faire entrer des investisseurs au capital dune entreprise. Ceux-ci ambitionnent de raliser une plus-value court ou moyen terme. Ainsi, la leve de fonds sadresse des projets fort et rapide potentiel de dveloppement.Les projets doivent prsenter de fortes perspectives de croissance du chiffre daffaires et une bonne rentabilit, ainsi quun positionnement stratgique susceptible de permettre denvisager une revente totale ou partielle de la socit.

    P o u r q u o i ?Certains secteurs ont davantage besoin de financements que dautres, notam-ment les entreprises fort caractre technologique ou les activits engendrant

    page12

    4LA LEVEE DE FONDS UNE NECESSITE ?

    1

  • des cots levs de R&D ou encore les innovations de services qui ont souvent besoin dvangliser le march avec beau-coup de communication avant dentrevoir une rentabilit.

    Source : Baromtre du capital risque en France Bilan annuel 2014 , EY

    La leve de fonds peut rpondre plu-sieurs types de besoins de lentreprise : - Un besoin en apport financier pour :

    Raliser de gros investissements as-socis des revenus dcals dans le temps : investissements en R&D (pour mettre au point un produit), en produc-tion (matriel, outillage...), en dvelop-pement commercial (rseau de vente, packaging, publicit...) ;

    Accompagner ou acclrer le dveloppement de la socit, en France ou linternational ;

    Dmarrer une nouvelle activit ; Gagner ou garder une avance, et se protger contre les offensives de concurrents.

    - Un besoin en communication : accrotre la crdibilit de la socit, sa notorit et sa visibilit auprs des clients, leaders dopinion, partenaires, collaborateurs

    SERVICES INTERNET

    LOGICIELS

    BIOTECH

    CLEANTECH

    ELECTRONIQUE

    347 Mpour 157 oprations

    137 Mpour 73 oprations

    124 Mpour 30 oprations

    82 Mpour 27 oprations

    73 Mpour 21 oprations

    5

  • q u e l l e s c o n s q u e n c e s ?La concrtisation dune leve de fonds nest pas uniquement une pure opration financire. Il sagit aussi de la cration dun partenariat engageant avec les investisseurs, qui prennent des risques au ct des fondateurs sur un projet dans lequel ils croient. Leur engagement se traduit par certaines obligations pour lentreprise et ses fondateurs :

    - le partage du capital et une moins grande autonomie dans la gestion de lentreprise ; - lorientation de la stratgie vers une cration rapide de valeur ; - lexigence de sortie de linvestisseur pouvant entraner la revente de lentreprise ; - signature dun pacte dactionnaires parfois contraignant.

    Le choix des partenaires financiers est donc un facteur de russite.

    q u a n d ? a u P r s d e q u i ?Une leve de fonds seffectue auprs dinvestisseurs diffrents selon le stade de maturit de lentreprise.

    Lors dune premire ouverture du capital, un entrepreneur a souvent recours la Love Money : il fait appel ses proches !Les business angels sont souvent la deu-xime tape de louverture du capital, lorsque les besoins en financement sont plus consquents.Aprs ces premires leves de fonds ou en phase de dveloppement, un entrepre-neur peut frapper la porte des capitaux risqueurs ou venture capitalists (VC) qui grent les fonds dinvestissement en capi-tal-risque puis aux autres fonds dinvestis-sement.

    Dans tous les cas, il est essentiel danticiper la dure de la leve de fonds pour sassu-rer que la trsorerie encore disposition est suffisante.

    6LA LEVEE DE FONDS UNE NECESSITE ?

    1

  • R&D

    LOVE MONEYCONCOURS

    PRTS DHONNEURAIDES PUBLIQUES

    INCUBATEURS

    50 - 300 K

    CRATION

    T E M P S

    PREMIERSSUCCS DCOLLAGE MATURIT

    BUSINESS ANGELSCROWFUNDING

    FONDS AMORAGE

    100 - 500 K

    CAPITAL RISQUE

    0,5 - 10 M

    CAPITAL DVELOPPEMENT

    > 5 M

    MARCH

    7

  • Q U E LQ U E S C H I F F R E Sl e s l e v e s d e f o n d s e u r o P e n n e s d e s e n t r e P r i s e s i n n o v a n t e s

    6,9 milliards de dollars de fonds levs sur les six premiers mois de lanne 2015 par des socits innovantes, soit une hausse de 86 % par rapport la mme priode lan dernier(le primtre exclut les leves de fonds de moins de 500.000 dollars et les introductions en Bourse). La France : dans le Top 3 des pays europens attirant le plus dinvestisseurs ;N1 en termes du plus grand nombre de leves de fonds, avec 159 oprations.Source : European Innovation Financing / H1 2015 , Clipperton Finance

    l e c a P i t a l - i n v e s t i s s e m e n t e n f r a n c e

    8,7 milliards deuros ont t investis dans les entreprises par les acteurs franais du capital-investissement en 2014, tous secteurs confondus. Une progression de +35% par rapport 2013. 57% des 1648 entreprises finances sont des PME et 17% sont des TPE. Lindustrie, les services ou encore le secteur mdical - biotech ont drain le plus dargent. Source : Activit des acteurs franais du capital-investissement en 2014 , AFIC & Grant Thornton, mars 2015

    897 millions deuros levs en capital-risque en 372 oprations en 2014 avec un montant moyen par opration de 2,5 millions deuros. Le domaine du digital a attir 54% de ces investissements. Source : Baromtre du capital risque en France Bilan annuel 2014 , EY

    l e c a P i t a l - i n v e s t i s s e m e n t e n r g i o n n P d c

    83 millions deuros investis en 2013 auprs de 97 entreprises rgionales.Source : Observatoire du Capital-Investissement Rgional par Ambition Capital

    En 2014, le NPdC est la 5 rgion franaise en nombres dentreprises soutenues avec 52 entreprises mais la 10 en termes de montants investis avec 93 millions deuros. Source : Le Capital-Investissement en Nord-Pas de Calais, AFIC, juin 2015

    8QUELQUES CHIFFRES

    2

  • d e s l e v e s d e f o n d s f r a n a i s e s r e c o r d s e m b l m a t i q u e s

    sigfox lve 88 millions deuros en fvrier 2015

    La start-up, qui opre un rseau tlcom ddi aux objets connects, va utiliser ces fonds pour son expansion linternational.

    blablacar lve 73 millionsdeuros en juillet 2014

    Le leader du covoiturage en France souhaite acclrer son expansion linternational.

    showroomPriv lve 60 millions deuros

    Le site marchand souhaite amorcer sa prochaine phase de croissance dans son dveloppement international.

    q u e l q u e s l e v e s d e f o n d s r g i o n a l e s a u 1 e r t r i m