Le Feng Shui

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    228
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Le Feng Shui

  • Nicolas Hardy

    Nico

    las

    Hard

    y LE

    FE

    NG

    SH

    UI

    Science taoste de lhabitat

    LE FENG SHUI

    Mot mot, Feng Shui signifie vent et eau et dfinit lart de vivre en harmonie avec lenvironnement. Discipline chinoise traditionnelle et millnaire, science taoste de lhabitat, le Feng Shui est avant tout lart de canaliser lnergie bnfique. Des fondements aux pratiques, ce guide fait le tour de la question : de faon claire, vivante et complte, il invite mieux vivre, au bureau comme la maison. Pour ce faire, il sappuie sur les lments suivants :

    des dfinitions rigoureuses ;

    des outils pratiques ;

    des illustrations prcises ;

    des tudes de cas.

    Vivre en harmonie avec son environnement

    Cod

    e d

    iteur

    : G

    5652

    7IS

    BN

    : 97

    8-2-

    212-

    5652

    7-0

    Studio Eyrolles ditions EyrollesPhotographies de couverture : Shutterstock

    22,90 E

    Nicolas Hardy, alias Matre HaN, est eurasien dorigine vietnamienne. De formation scientifique, il ctoie depuis toujours dans son environnement familial les arts nergtiques. lissue dune formation intensive en France et en Malaisie, o il obtient le Feng Shui Mastery Diploma dlivr par Grandmaster Yap Cheng Hai, il se consacre pleinement la science taoste de lhabitat comme consultant, puis formateur, en tant quinstructeur de la prestigieuse Yap Cheng Hai Academy. Matre Han est aujourdhui un expert de renomme internationale.

    LE FENG SHUI

    Les fondements

    Les pratiques

    des illustrations

    des tudes de cas

    GXXXXX_LeGrandLivreDuFengShui_CV.indd 1 09/06/2016 14:27

  • Nico

    las

    Hard

    y LE

    FE

    NG

    SH

    UI

    Science taoste de lhabitat

    LE FENG SHUI

    Mot mot, Feng Shui signifie vent et eau et dfinit lart de vivre en harmonie avec lenvironnement. Discipline chinoise traditionnelle et millnaire, science taoste de lhabitat, le Feng Shui est avant tout lart de canaliser lnergie bnfique. Des fondements aux pratiques, ce guide fait le tour de la question : de faon claire, vivante et complte, il invite mieux vivre, au bureau comme la maison. Pour ce faire, il sappuie sur les lments suivants :

    des dfinitions rigoureuses ;

    des outils pratiques ;

    des illustrations prcises ;

    des tudes de cas.

    Vivre en harmonie avec son environnement

    Nicolas Hardy, alias Matre HaN, est eurasien dorigine vietnamienne. De formation scientifique, il ctoie depuis toujours dans son environnement familial les arts nergtiques. lissue dune formation intensive en France et en Malaisie, o il obtient le Feng Shui Mastery Diploma dlivr par Grandmaster Yap Cheng Hai, il se consacre pleinement la science taoste de lhabitat comme consultant, puis formateur, en tant quinstructeur de la prestigieuse Yap Cheng Hai Academy. Matre Han est aujourdhui un expert de renomme internationale.

    LE FENG SHUI

    http://www.editions-eyrolles.com

  • Le Feng Shui

  • Nicolas Hardy

    Le Feng ShuiScience taoste de lhabitat

    Deuxime dition

  • G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    Groupe Eyrolles61, bd Saint-Germain75240 Paris Cedex 05

    www.editions-eyrolles.com

    Avec la collaboration de Cline Hyrien

    Mise en pages : Facompo

    Illustrations : Hung Ho Thanh (pages 10, 88, 89, 91, 96, 101, 105, 106, 109, 110, 132, 133, 195)

    En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intgralement ou partiellement le prsent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans autorisation de lditeur ou du Centre franais dexploitation du Droit de copie, 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris.

    Groupe Eyrolles, 2008, 2016ISBN : 978-2- 212-56527-0

    http://www.editions-eyrolles.com

  • V

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    tous les matres par lesquels le savoir est parvenu jusqu moi.

    Grandmaster Wong, Grandmaster Yap Cheng Hai, Master Yap Boh Chu pour leur enseignement.

    tous ceux qui mont aid parfaire mes connaissances.

    mes clients, mes tudiants, pour la confiance quils mont accorde.

    mes parents, pour leur soutien indfectible.

    Martin, Christine, pour leur amour.

    mon grand- pre.

    R E M E R C I E M E N T S

  • G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

  • VII

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    Un peu prtre, mdecin, astrologue et architecte, le matre en Feng Shui () est considr comme le garant de la bonne fortune, du bonheur et de la longvit de la famille sur plusieurs gnrations. Il possde un savoir millnaire qui sest toujours transmis de faon confidentielle et limite, de matres disciples. Aujourdhui, bien que le Feng Shui se soit dmocratis dans le monde entier via une littrature prolifique, les vritables cls de la connaissance et de sa pratique ne sont dtenues que par un nombre restreint dinitis. Mme si les grands principes sont dsormais bien connus, il nen va pas de mme pour leur mise en uvre.

    En Chine, le Pays du Milieu (Zhong Guo, ) o il est apparu, le Feng Shui nest pas vraiment une pratique populaire. Bien que des usages apparents au Feng Shui se perptuent dans les foyers, peu de personnes connaissent et pratiquent la discipline dans son intgralit. Toutefois, ses implications et ses bienfaits sont en gnral bien connus et trs respects.

    Les limites de la science sont trs floues, difficiles percevoir, dautant que les matres ne sont pas trs prolixes et utilisent conjointement tous les savoirs sotriques dans leur pratique, pour un objectif commun : le bien- tre, la prosprit et lharmonie familiale. Mdecines traditionnelles chinoises, le Qi Gong (gymnastique respiratoire), le Ba Zi (astrologie chinoise) et le Yi Jing (mthode divinatoire) sont complmentaires du Feng Shui dans la ralisation de cet objectif. Soignant le corps et lme, prdisant lavenir et ralisant les souhaits, les matres, autrefois appels Fang Shi , tiennent, en quelque sorte, un rle de mdecins- magiciens.

    P R FA C E

  • VIII

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    Premiers contacts

    Berc par la culture asiatique de mon ct paternel, il y a comme une prsence invisible, intgre lhistoire familiale, aux rcits des exploits fantastiques dun aeul gurisseur- chaman, comme un appel tnu, indes-criptible mais tenace, une part de moi quil me faut (re)dcouvrir.

    Lorsque, pour la premire fois, je lis un livre sur le sujet1, cest une petite lumire qui sallume, tel un phare dans la brume qui mappelle le suivre. Lenthousiasme est immdiat. Les rfrences aux origines orientales, la sagesse antique, aux connaissances des forces invisibles de la nature qui agissent sur les personnes font cho au dsir profond de mon tre de connatre les secrets du monde qui lentoure. Jtudie avec un intrt grandissant les principes noncs dans cet ouvrage, qui semblent dcouler logiquement du bon sens et de la nature des choses. Jessaie den appliquer les principes les plus simples et l, il se passe quelque chose. Des vne-ments que je nattendais plus se dclenchent : la vente dun appartement, une rencontre Est- ce le mental qui agit, plus fort car ayant retrouv une source nouvelle de motivation, ou est- ce leffet du Qi, lnergie vitale que le Feng Shui permet de manipuler ? Je dois en savoir plus.

    Ayant alors du temps pour lire et rflchir, je me procure dautres ouvrages sur le mme sujet, que jtudie en dtail afin de mieux cerner la thorie, les fondements de la discipline et de pouvoir aller plus loin dans sa pratique. Je pense surtout aux problmes rcurrents, certains de longue date, que jaime-rais bien voir disparatre : instabilit professionnelle, difficults financires, mal- tre profond, etc.

    Naissance dune passion

    La passion naissante ne se satisfait pas de livres de prsentation et de vulgarisation. Il lui faut des crits plus denses, plus complets, parmi les plus complexes2, qui en ont rebut plus dun. Ceux- ci deviennent des livres de chevet, des compagnons de route, lus, relus, tudis dans les moindres dtails. Je me trouve alors plong dans un univers fascinant, la fois mystique et scientifique, o lquilibre du monde et des vies est bas sur

    1 Liliane Too, Le Guide illustr du Feng Shui, Trdaniel, 19982 Zu- Hui Yang et Hiria Ottino, La Vrit des apparences, Trdaniel, 2001.

  • IX

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    PRFACE

    la loi cosmique du Yin et du Yang, source des influences bnfiques et des influences nfastes.

    La difficult nest pas un frein. Au contraire, elle agit comme stimulant de la soif de savoir. Je me mets alors en qute de plus dinformations, de plus de connaissances, afin de pouvoir mieux cerner les diffrentes notions, thories, applications, de les mettre en uvre et dobtenir des rsultats concrets.

    L surviennent les premires complications ; multiplier les sources ne se rvle pas judicieux : au lieu de rpondre aux questions, cela en soulve dautres, car de nombreuses contradictions apparaissent. Chaque auteur semble avoir sa propre vision des choses, ses propres interprtations des thories et ses propres mthodes pour les mettre en uvre. Il y a bien sr une trame commune, des principes fondamentaux que je retrouve dans la plupart des ouvrages. Cependant, les interprtations de ces notions fondamentales peuvent varier fortement dun auteur lautre. Dautre part, il semble que les experts en Feng Shui peuvent suivre des voies trs diffrentes les unes des autres ; tantt ils se focalisent sur les couleurs et la symbolique des objets, tantt sur des calculs complexes utilisant chiffres, dates et directions, tantt sur les formes du paysage, montagnes et eau, voquant des animaux mythiques ou des divinits.

    Le doute sinstalle. Est- ce que je suis les bonnes mthodes ? Comment savoir si je commets des erreurs ? Les erreurs ne sont pas anodines. Le seul principe certain qui ressort de toutes ces lectures, cest que le positif ctoie le ngatif. Si je peux apporter des bienfaits grce au Feng Shui, il mest tout fait possible de gnrer des effets nfastes si je commets des erreurs. La responsabilit est grande, trop pour une personne seule, se dbattant avec des informations contradictoires. Ne serait- ce que pour soi- mme, qui voudrait courir ce genre de risque ?

    Le matre

    En Asie, la coutume veut que le disciple se mette la recherche dun matre, et, quand il la trouv, lui demande humblement de lui enseigner son art. Lorsque le matre est un pre, un grand- pre ou un oncle, la dmarche est beaucoup plus aise, car la transmission du savoir dune gnration lautre se fait naturellement.

  • X

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    Avant de faire mes valises pour partir en Chine, Taiwan ou Hong Kong, la recherche dun matre qui accepterait de me prendre sous son aile, je commence par utiliser les ressources de la technologie moderne, dont la Toile virtuelle mondiale. surprise ! Il existe des coles de Feng Shui, dispensant leur enseignement dans plusieurs pays, en Orient comme en Occident. Et cest ainsi que mapparat le matre. En photo, sur lcran de mon ordina-teur, je vois Grandmaster Yap Cheng Hai prsentant son acadmie de Feng Shui. Ds lors, je souhaite apprendre de lui. Il incarne la connaissance, lexprience, le matre comme je me ltais imagin.

    Je participe assidment tous les stages de formation qui rpondent parfai-tement mes attentes, mon besoin dacqurir la fois connaissances tho-riques et mthodologie, et qui confirment ma crainte du danger dfricher et dchiffrer seul les principes complexes et contradictoires du Feng Shui.

    Grandmaster Yap Cheng Hai est un homme dexception. Bouddhiste fervent et grand matre en Kung Fu, il a pris le parti de diffuser son prcieux savoir de nombreux adeptes et de partager avec eux sa longue exprience du Feng Shui. Conscient de lascendant quil pourrait avoir sur ses tudiants, et pour dissiper la confiance aveugle que ceux- ci lui tmoignent, il termine son cours avec ces paroles de sagesse : Quand je vous enseigne le Feng Shui, ne me croyez pas sur parole. Exprimentez, testez par vous- mmes si ce que je dis fonctionne. Si ce nest pas efficace, revenez me voir et japprendrai de vous. Il a lui- mme pass de longues annes tudier, exprimenter, valider les divers systmes et principes du Feng Shui. Par manque de rsultats tangibles, il en a cart un bon nombre pour nutiliser et ne transmettre que ceux quil juge fiables et efficaces. Ce qui reprsente, malgr tout, un enseignement dense et trs complet.

    Une vie ddie au Feng Shui

    lissue dun an et demi dapprentissage, dont plusieurs sminaires en France et en Malaisie, avec de longs mois passs rviser mes notes, les retranscrire et les compiler en un ensemble cohrent, jobtiens mon diplme de praticien en Feng Shui traditionnel dlivr par Grandmaster Yap Cheng Hai.

    Diplme en poche, ou plutt encadr et en bonne place au- dessus de mon bureau, je me lance dans laventure Feng Shui en tant que consultant professionnel. Je me rends alors compte que cest l que commence le

  • XI

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    PRFACE

    vritable apprentissage, lorsque les mots et les crits deviennent ralit, quils prennent forme sous mes yeux bahis.

    Mes premires expriences concernent ma propre habitation et donnent des rsultats dont je suis le premier tonn, mme sils correspondent ce que je souhaitais. La fascination grandit encore lorsque, au cours de consultations, de visites dappartements ou de maisons, les vnements vcus par les personnes qui se confient moi collent parfois mot pour mot aux rfrences crites. Mme sil existe des cas o nous ne pouvons pas apporter beaucoup damlioration en raison de la configuration du btiment ou de son environnement, et dautres cas o il semble que les problmes sont du ressort de la destine de la personne, jai vu, expriment, vcu de nombreux bienfaits apports par le Feng Shui. Jai galement pu mettre en lumire les raisons du succs ou de lchec dentreprises, de commerces, de restaurants, eu gard leurs configurations particulires de Feng Shui.

    Je nai pas eu besoin de preuve pour croire lextraordinaire pouvoir du Feng Shui, mais je sais quel point ce que jai vcu a consolid mes convictions, mme sil me reste beaucoup dcouvrir. Jaime partager mes connaissances, ma passion, mon exprience du Feng Shui. Je ne manque pas une occasion de me faire le porte- parole du Feng Shui, dcrire un article ou danimer une confrence, afin de faire connatre tous lexis-tence, les subtilits, la ralit de cette science, et de rtablir la vrit sur de nombreuses ides reues.

    Jai eu la chance et lhonneur dtre nomm instructeur accrdit auprs de la Yap Cheng Hai Academy, le centre de formation au Feng Shui et au Qi Gong fond par Grandmaster Yap Cheng Hai et son fils, de reprsenter mon matre en France et de collaborer avec lui la diffusion du savoir et la formation des praticiens. Tout ce que je sais du Feng Shui et que je retranscris dans ce livre, je le tiens de mon Shi Fu (), mon matre.

  • G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

  • XIII

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    SOMMAIRE

    Introduction XV

    Premire partie

    DCOUVRIR LE FENG SHUI

    Chapitre 1 : Quest- ce que le Feng Shui ? 3

    Chapitre 2 : quoi sert le Feng Shui ? 15

    Deuxime partie

    LES GRANDS PRINCIPES DU FENG SHUI

    Chapitre 3 : Le paysage avant la maison 31

    Chapitre 4 : La cosmologie taoste, fondement du Feng Shui 39

    Chapitre 5 : De la thorie la pratique 61

    Troisime partie

    LA PRATIQUE DU FENG SHUI

    Chapitre 6 : Les outils du Feng Shui : lil et la boussole 77

    Chapitre 7 : Lenvironnement, gnrateur du souffle vital87

    Chapitre 8 : La maison, contenant du souffle vital 111

    Chapitre 9 : La personne, rcepteur du souffle vital 141

    Chapitre 10 : Le temps, modulateur du souffle vital 163

    Chapitre 11 : Le pouvoir de leau 189

  • G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    Quatrime partie

    APPLICATIONS

    Chapitre 12 : Le Feng Shui pour les entreprises 203

    Chapitre 13 : Construire une maison Feng Shui 211

    Chapitre 14 : tude de cas 219

    Conclusion 237

    Traduction des termes chinois 239

    Glossaire 245

    Index 253

    XIV

    LE FENG SHUI

  • XV

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    Il y a trs longtemps, dans un pays lointain aux paysages si fascinants quils semblent faonns par les dieux et les cratures fantastiques, des sages se sont pos une question cruciale : nos conditions de vie ont- elles un rapport avec notre environnement ?

    Pourquoi certains dentre nous sont- ils chanceux et dautres, malheureux ? Pourquoi certaines vies sont faciles alors que dautres ne sont quune suite dpreuves plus dures les unes que les autres ? Chaque civilisation, chaque culture, chaque tre humain possde ses propres rponses ces questions existentielles. Elles sont nombreuses et varies, sujettes polmiques ou discordes, mais elles peuvent se classer principalement en deux grandes catgories : les voies divines, dune part, et les consquences des actions individuelles, dautre part.

    Il en est une qui pourrait saccorder toutes les cultures, toutes les croyances, toutes les personnalits. Cette rponse ne correspond ni la dcision arbitraire dune puissance suprieure, ni au fardeau des actes accomplis dans cette vie ou dans une autre, par soi ou par ses anctres. Cette rponse suggre que notre environnement proche agit sur nos condi-tions de vie, de chance, de bonheur, de prosprit. Cette rponse, cest le Feng Shui.

    Lorsque nous dcouvrons le Feng Shui, un certain nombre dinterrogations trouvent soudain leurs rponses, tout au moins des pistes de rponse. Comme une lueur au bout du tunnel, ces rponses dissipent les doutes, les frustrations, et, ce qui est peut- tre le plus important, une certaine

    I N T R O D U C T I O N

  • XVI

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    culpabilit. Les problmes que nous vivons, les malheurs que nous subis-sons, les checs auxquels nous devons faire face ne sont pas forcment de notre responsabilit, ni dune volont ou dun dessein suprme qui rgirait notre destin. Lautre alternative, cest quune grande partie de ces tourments soit une consquence des paramtres de notre environnement et de notre position au sein de celui- ci, dans notre maison.

    Les premiers bienfaits du Feng Shui consistent retrouver lespoir et la confiance en soi. Lespoir rejaillit lorsque nous dcouvrons lventualit dune vie meilleure, la possibilit de rsoudre nos problmes, damliorer nos conditions de vie, de trouver le bonheur. La confiance revient quand nous prenons conscience que nous avons toujours en nous la capacit de construire notre avenir, daccomplir nos rves et de russir notre vie. La suite, cest la comprhension quil existe des forces, des influences qui peuvent agir tant comme des freins, des obstacles au bien- tre, au bonheur, que comme des acclrateurs, des catalyseurs de chance et de russite. Puis vient cette nouvelle soif davancer, dentreprendre, de btir et de profiter pleinement de la vie en tout ce quelle a de bon offrir.

    Alors nous avanons, en jouissant dune facilit jamais vcue auparavant, car, comme par enchantement, la chance est au rendez- vous, les espoirs ntaient pas vains ! Les rsultats sont rels, tangibles. Finie la solitude, finie la galre, finis les dcouverts bancaires ! Sant, amour et argent : tout cela nest plus du domaine de limpossible.

    Des rsultats aussi impressionnants que ceux apports par le Feng Shui en lespace dune anne laissent perplexe et songeur. Ils donnent envie den obtenir plus, notamment dans les domaines professionnel et financier. Le plus tonnant, cest que cela puisse arriver.

    Le Feng Shui repousse les limites du possible, de ce que nous pouvons atteindre dans une vie. Aprs avoir accd un niveau de vie trs confor-table, il reste encore de grandes opportunits, pour autant que nous puissions mettre en application des principes de plus en plus subtils et complexes. Nous nous mettons alors la recherche du terrain parfait pour y construire la maison idale, en essayant de bnficier du meilleur environnement possible et en utilisant lventail complet des techniques notre disposi-tion, y compris la trs dlicate formule du Dragon de lEau. Cest alors que peut se raliser le rve de toute une vie : sant, amour, argent, famille, spiritualit, renomme, etc.

  • XVII

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    INTRODUCTION

    Cet ouvrage na pas la prtention denseigner le Feng Shui, mais vise partager la vision des matres sur cette discipline et, si possible, clairer le chemin de celui qui y trouvera sa passion, sa voie (Dao, ), et contribuer une meilleure connaissance et reconnaissance de ce savoir- faire ancestral.

    Les termes suivis dun astrisque (*) sont expliqus dans le glossaire en fin douvrage.

  • DCOUVRIR LE FENG SHUI

    PREMIRE PARTIE

  • G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

  • 3

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    Feng, le Vent ; Shui, lEau

    Comment dfinir le Feng Shui ?

    Voici un exercice difficile. Si vous sollicitez une dfinition, vous pourrez en entendre autant quil y a de praticiens. Le Feng Shui est un concept, chaque personne le ressent et lexprime sa manire. Une simple dfinition ne peut pas dcrire clairement le Feng Shui. Un livre le peut peine, et ne fait quapporter quelques cls qui ouvriront les portes de la comprhension.

    Emport par le vent, le Qi1(), souffle vital, parcourt les montagnes, connues aussi sous le nom de Veines du Dragon , jusqu ce quil rencontre leau, Sang du Dragon , o il sarrte. L, le Qi saccumule et gnre la vie. Vent et Eau conditionnent la vie sur Terre. La vie ne peut prosprer sur notre plante quen raison dun fin dosage de ces deux lments. Chaleur, froid, humidit, scheresse, zones tempres, dserts, forts tropicales, banquise Toutes les conditions climatiques sont issues des combinaisons subtiles du vent et de leau. Un dsquilibre dans un sens ou dans lautre peut les rendre dangereuses pour les tres vivants, qui connatront alors ouragans, canicules, vagues de froid, etc. Vent et Eau expriment gale-ment laction quexerce lenvironnement sur les vnements et le cours de lHistoire.

    1 Prononcer tchi .

    QUEST- CE QUE LE FENG SHUI ?

    C H A P I T R E 1

  • 4

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    Le Volcan de la Rvolution franaise Il existe, en Islande, un volcan appel Volcan de la Rvolution franaise , ainsi nomm en raison de limpact de son ruption sur les vnements en France. En effet, en 1783, une srie druptions gnra un immense nuage noir qui couvrit le pays puis migra vers lEurope, pouss par le vent. Sur son passage, le nuage priva les vgtaux de la lumire solaire ; limpact sur lagriculture fut dsastreux. La famine sinstalla, dabord en Islande, puis galement en Europe, et notamment en France. La faim et la crise financire engendrrent la colre du peuple. Les tats gnraux furent convoqus, et en 1789, la Rvolution franaise clata. Cest un exemple, parmi dautres, qui montre comment un phnomne naturel lointain peut avoir des consquences sur lhistoire et le destin dun pays et de ses habitants. Et si le vent, soufflant dans une autre direction, navait pas pouss le nuage de cendres au- dessus de la France ?

    FO

    CU

    S

    Nous pouvons donc dire que le Feng Shui est la connaissance des forces de la nature qui agissent sur les tres humains, ou que cest un art de vivre en harmonie avec lenvironnement et den exploiter les bienfaits, ou encore que cest un moyen dagir sur le cours de son existence et de lamliorer.

    Nous pouvons aussi dire que par ltude de lenvironnement, des forces de la nature, des btiments, des personnes, et par lapplication de principes prcis de construction et damnagement, le Feng Shui permet damliorer chance, bien- tre, bonheur et prosprit.

    La nature, la Terre, le Ciel gnrent des forces invisibles qui affectent les divers aspects de la vie des tres humains. Le Feng Shui permet didentifier ces nergies, quelles soient sources de vie, Sheng Qi* (), ou forces nocives, Sha Qi* ( ). Ainsi, ltre humain peut sadapter ces nergies, les utiliser et bnficier de leurs bienfaits. Nous ne pouvons voir, sentir ou mesurer ces nergies subtiles et invisibles qui nous affectent. Le Feng Shui est un outil qui permet de les percevoir grce des lments visibles et tangibles de lenvironnement, comme les formes du paysage, les montagnes, leau, les cycles du soleil, laiguille dune boussole, etc. Et mme si nous connaissons le champ magn-tique terrestre et ses effets sur les tres vivants, le Feng Shui va au- del, en postulant que la vie nat, grandit, spanouit et steint sous laction du Qi, le souffle vital.

    Connatre le Qi qui circule dans notre environnement est le premier pas du Feng Shui. Ltape suivante consiste le capter puis le canaliser dans nos

  • 5

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    QUEST- CE QUE LE FENG SHUI ?

    habitations afin damliorer et doptimiser nos conditions de vie. Enfin, la connaissance de ses actions subtiles permet de prdire les vnements venir, den saisir les opportunits et de nous prmunir contre les tourments de toutes sortes.

    Les origines du Feng Shui

    La cosmologie taoste: He Tu, Luo Shu, Ba Gua et Wu Xing

    Le Feng Shui est une discipline ancienne qui date dau moins 2 400 ans1 ; ses fondements remontent, quant eux, plus de 5 000 ans. Les origines se perdent dans les brumes de la mythologie qui relate les temps anciens de la Chine, lhistoire de ce pays tant un mlange de faits rels et de lgendes. Forts de symboles, de vertus et dactes hroques, ces rcits fantastiques vhiculent les valeurs essentielles de lhistoire des hommes. Il est moins important de savoir comment les anciens ont abouti une dcouverte que de transmettre leurs connaissances.

    Cest ainsi que le divin sage Fu Xi (environ 2900 av. J.- C.) transcrit le He Tu* (), reprsentation de lordre originel de lunivers, quil aurait dcouvert inscrit sur le dos dun cheval- dragon mergeant du fleuve He. Il le met en rela-tion avec le Ba Gua () du Ciel Antrieur*, ordre cosmique idal, qui lui est aussi attribu. De mme, le hros Yu, fondateur de la dynastie Xia (2200-1800 av. J.- C.), a vu sortir du fleuve Luo une tortue portant sur sa carapace des motifs noirs et blancs. Ces motifs lui rvlrent le Luo Shu* (), modle de lagencement et de la transformation des forces Yin* () et Yang* ().

    Fondements de la sagesse taoste, le He Tu et le Luo Shu ont travers les sicles. Ils sont la base de toutes les formules du Feng Shui, qui sont aujourdhui enseignes et utilises par les matres et leurs disciples.

    Les anciens ouvrages classiques, Yi Jing* (), Livre des Transformations, et Nei Jing (), Classique interne, dcrivent en dtail la cosmologie taoste : Dao (), origine de toute chose ; Yin () et Yang () ; Wu Xing (), Cinq lments* ; Ba Gua (), Huit Trigrammes*.

    1 Priode laquelle remontent les premiers crits dont nous avons aujourdhui des traces. Il est trs probable que la discipline soit, en fait, plus ancienne.

  • 6

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    Il ne subsiste aujourdhui que des extraits de ces ouvrages, qui figurent parmi les plus anciens que nous connaissons. Ainsi, le Yi Jing actuel, le Zhou Yi* (rdig en 1100 av. J.- C.), livre de divination de la dynastie Zhou, nest en fait que le troisime du genre. Le premier, le Lian Shan Yi, attribu au grand Yu, date de la dynastie Xia (2200 av. J.- C.). Le second, le Gui Zang Yi, date de la dynastie Shang (1500 av. J.- C.). Une importante partie du savoir a sans doute t perdue. Les crits restants sont donc dune valeur inestimable pour tous les adeptes des sciences taostes.

    La naissance de ltude de lenvironnement: le Kan Yu

    Il faudra attendre plusieurs sicles avant que ces principes soient appli-qus ltude de lenvironnement. Le Feng Shui fait son apparition la fin de la dynastie Zhou, pendant la priode des Royaumes Combattants (475-221 av. J.- C.), avec les premiers matres connus, Matre Gui Gu Zi et Matre Zhang Liang. Ces derniers, verss dans les arts divinatoires, la mdecine ou la gomancie*, portent le titre de Fang Shi ( matre des directions ).

    La discipline, dveloppe sous les Han (206 av. J.- C. 220 ap. J.- C.), est appele Kan Yu (), lobservation des forces sexerant entre le Ciel et la Terre. Kan est la voie cleste, Yu est la voie terrestre. Kan Yu peut aussi se comprendre comme la configuration de llvation du sol , ou comme Voie (Dao) du Ciel et Voie (Dao) de la Terre . Le terme Feng Shui apparatra plus tard, durant la dynastie Jin, via les crits du Matre Guo Pu (276-324).

    Fond sur les principes du Tai Ji* (), de la dualit Yin/Yang et des Cinq lments, le Kan Yu est n du constat que lenvironnement conditionne la vie des tres humains. Pendant des sicles, les Fang Shi (magiciens) observent, analysent ces influences. Ils collectent des informations, laborent un savoir complexe qui se transmet de matre disciple. Ils ajoutent leurs dcouvertes au savoir dvelopp par leurs prdcesseurs, affinant la thorie et la pratique. Ils tudient les struc-tures de lenvironnement, la topographie, les montagnes, leau, tenant compte des directions, des formes, des mouvements et de toutes les configurations du paysage.

    Les thories et les formules issues du Kan Yu et dveloppes cette poque sont aujourdhui classifies dans le systme San He ().

  • 7

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    QUEST- CE QUE LE FENG SHUI ?

    Le second grand systme, le San Yuan (), fait son apparition au cours de la dynastie Song (xe sicle). Fond sur les mmes principes, le San Yuan dcrit notamment les aspects non visibles de lenvironnement en intgrant les influences du temps.

    Les priodes importantes de lhistoire du Feng Shui Durant la priode des Trois Royaumes (220-265), Matre Zhu Ge

    Liang, ministre du roi Liu Bei, introduit une thorie combinant les Huit Trigrammes* aux Neuf Palais*. Cette thorie sera dcisive pour les dve-loppements futurs du Feng Shui.

    Durant la dynastie Jin (265-420), Matre Guo Pu, considr comme le pre du Feng Shui, crit deux ouvrages de rfrence : le Chuang Shu, traitant de lemplacement des tombes, et le Qing Long Jing () ou Trait du Dragon Vert, qui permet dvaluer les caractristiques du paysage.

    Cest au cours de la dynastie Tang (618-906) que le Luo Pan* (), la boussole gomantique*, est intgre au Feng Shui. Proche de la version actuelle (jusqu trente- six anneaux), ce Luo Pan en comporte dix- sept. Selon la lgende, le premier Luo Pan fut donn par la Desse du Neuvime Ciel Huang Di, lEmpereur Jaune, fondateur du taosme (xxviie sicle av. J.- C.).

    La dynastie Song (960-1279) voit lmergence et la gnralisation du Feng Shui grce de nombreux ouvrages. Celui- ci se dmocratise sous la dynastie Ming (1368-1644), avec la publication dune profusion dcrits. Malheureusement, les plagiats et les charlatans avaient dj terni limage de la discipline, et la perscution des taostes dtenteurs de grands savoirs contribua encore son dclin. Le Feng Shui ressurgit ensuite, chang, simplifi, plus technique, les formules les plus complexes et les plus puissantes demeurant confidentielles.

    Enfin, ce nest que sous la dynastie Qing (1644-1911) que les matres de Feng Shui introduisent la destine de lindividu (Ming Yun) dans la discipline. Depuis, le Feng Shui demeure quasiment inchang.

    Le Feng Shui de nos jours

    Depuis quelques annes, le Feng Shui est lobjet dun engouement gran-dissant en Occident. De nombreuses personnes en ont entendu parler, ont

  • 8

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    vu un reportage, lu un article ce sujet ou un livre quon leur a offert. La plupart dentre elles le peroivent comme une faon zen * de dcorer et damnager sa maison laide dobjets asiatiques, de grigris, dimages symboliques, de fontaines, etc.

    Lopinion gnrale oscille entre scepticisme et condescendance. Le Feng Shui est au mieux peru comme un phnomne de mode pour les adeptes de la dcoration dintrieur. En effet, nous comprenons difficilement comment quelques objets bien choisis et bien placs dans un intrieur peuvent stimuler la chance, apporter amour, argent et bonne sant. Cela est, de toute vidence, peu probable, et nous avons raison de le penser, car le Feng Shui ne se rduit pas cela.

    Au dbut des annes 1980 apparat une idologie drive du Feng Shui clas-sique. Cette version, plus simple et plus sduisante, est facile apprendre, appliquer, enseigner. Ce nouveau Feng Shui est largement diffus et vulgaris grce une littrature prolifique en cette fin de xxe sicle. Il rpond un besoin croissant en Occident : trouver, dans les anciennes philoso-phies orientales, des remdes faciles aux angoisses de la socit moderne. Or, les matres en Feng Shui ont toujours rserv leur savoir un nombre restreint dinitis. Ils ont sans doute observ avec dtachement lessor de ce Feng Shui moderne, la fois si ressemblant et si loign de la discipline authentique, qui, pour tre matrise, requiert plusieurs annes dtudes et dexpriences.

    Cest la rputation du Feng Shui en Asie, notamment Hong Kong et Taiwan, qui a favoris le dveloppement de la discipline dans le monde entier. Mais peu de traductions des ouvrages traditionnels sont disponibles. Les livres publis dans les pays occidentaux sont donc devenus logiquement la rfrence en matire de Feng Shui. La demande grandissant, les ouvrages se multiplient, bien souvent simples recueils de remdes et de recettes cls en main , qui donnent de faux espoirs aux personnes en qute dune vie meil-leure. Lappellation Feng Shui traditionnel est quasiment un euphmisme, mais elle est dsormais ncessaire pour le distinguer de ce rcent courant de pratique, moderne ou occidental , selon la dnomination commune.

    Le Feng Shui traditionnel, dont il est question dans cet ouvrage, respecte scrupuleusement, dans toutes ses applications, les notions fondamentales sur lesquelles il sappuie, savoir la cosmologie taoste1. Il est aujourdhui

    1 Voir ce sujet le chapitre 4.

  • 9

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    QUEST- CE QUE LE FENG SHUI ?

    toujours utilis et enseign tel quil la t pendant des sicles. Ses rper-cussions fantastiques, quasiment incroyables, sur le bonheur des personnes et le succs des entreprises expliquent son actuelle renomme et son dve-loppement dans le monde entier. Toutefois, la difficult de comprhension des thories et de leur application est la hauteur des rsultats que nous pouvons en obtenir.

    Forme ou boussole ?

    Ni lune ni lautre !

    Pratiquez- vous lcole de la forme ou lcole de la boussole ? cette question que lon me pose frquemment, je suis souvent tent de rpondre : Ni lune ni lautre !

    En Feng Shui, lanalyse porte sur linfluence des formes, notamment celles du paysage, ainsi que sur celles qui sont associes aux directions de les-pace, donc la boussole. En fait, les formes ont des influences variables selon leurs positions, cest- - dire leurs directions par rapport au lieu tudi. Inversement, les influences lies aux directions peuvent tre modifies par les formes en prsence. Par exemple, une montagne activera les aspects Yin* de ces influences, tandis quune tendue deau activera les aspects Yang*. Il nest donc pas possible de dissocier formes et boussole, qui sont intimement lies dans les formules et les applications des principes du Feng Shui. cela, il faut ajouter la temporalit, puisque les influences issues des formes et des direc-tions varient aussi en fonction des cycles temporels. Nous devons galement considrer les paramtres individuels puisque chaque personne est affecte de faon spcifique par les nergies, selon sa date de naissance.

  • 10

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    LE FENG SHUI

    FENG SHUI =FORME +BOUSSOLE

    Quand nous parlons de forme en Feng Shui, il sagit purement et simple-ment de la forme des lments du paysage, rien de plus. Cela ne fait rf-rence qu ltude des diffrentes configurations du paysage, formes des montagnes, des cours deau et de leur aspect bnfique ou nfaste. De mme, parler de boussole ne peut faire rfrence qu la mesure qui est effectue sur loutil, le Luo Pan*.

    La distinction provient sans doute de la pratique traditionnelle. Nous cher-chons tout dabord un Xue, un lieu de convergence et daccumulation du Sheng Qi (nergies bnfiques), en tudiant les formes du paysage (chanes de montagnes, dcoupage des ctes, lits des fleuves, etc.). Puis, une fois le Xue trouv, nous utilisons le Luo Pan afin de dterminer prcisment lemplacement de la maison et la direction de sa porte pour capter ce bon Qi.

    Il ny a donc ni deux, ni trois, ni quatre coles : tout cela forme un ensemble cohrent. Toutefois, il existe une distinction dans la pratique, et surtout dans lapprentissage du Feng Shui traditionnel : le San He et le San Yuan.

  • 11

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    G

    roup

    e Ey

    rolle

    s

    QUEST- CE QUE LE FENG SHUI ?

    Les Trois Harmonies (San He) et les Trois Cycles (San Yuan)

    Le Feng Shui est scind en deux systmes fondamentaux : le systme San He (les Trois Harmonies*) et le systme San Yuan (les Trois Cycles*).

    Le systme San He est consacr aux nergies de lenvironnement, du paysage, du visible en quelque sorte. Dans ce systme, nous classons gale-ment lcole Ba Zhai*.

    Le systme San Yuan dcrit plutt les nergies de linvisible, dpendant notamment de la temporalit. Lcole Xuan Kong (Vide Mystique) en fait partie.

    Chaque matre a un systme de prdilection et peut privilgier certaines pratiques. Pour autant, il ny a pas deux coles spares qui se suffiraient elles- mmes. Ignorer une partie du Feng Shui, cest, mon avis, comme ignorer une partie de lUnivers et dire, par exemple, quil ny a pas dtoiles dans le ciel durant la journe parce que nous ne les voyons pas.

    Le Feng Shui est une discipline globale et doit le rester en toutes circons-tances. Une analyse fiable doit prendre en compte tous les paramtres, et mme un maximum de paramtres, cest- - dire tous ceux que le consultant est en mesure didentifier. Imaginez que vous avez got un sublime gteau chez une amie et que vous souhaitez le refaire chez vous. Si vous ne mettez pas tous les ingrdients dans les bonnes proportions, votre gteau risque de ne pas tre aussi bon que celui de votre amie. Pour le Feng Shui, cest pareil ! Ce nest pas un gteau, mais si vous ngligez de prendre en compte une ou plusieurs influences, votre analyse sera fausse, et vous risquez de tomber dans une erreur dapprciation et dobtenir un rsultat diffrent, nul ou pire, oppos ce que vous cherchiez.

    LES DEUX SYSTMES CLASSIQUES DU FENG SHUI

    San He(Trois Harmonies)

    Formes de lenvironnement.Trois Harmonies : porte, montagne, eau.Huit Maisons (Ba Zhai*).Neuf toiles du Loup Avide (Tan Lang Jiu Xing).Classique du Dragon de lEau* (Shui Long Jing).

    San Yuan(Trois Cycles)

    toiles Volantes* (Xuan Kong Fei Xing).Soixante- Quatre Hexagrammes* (Xuan Kong Da Gua).Influences temporelles et directionnelles.

    Le Feng ShuiRemerciementsPrfacePremiers contactsNaissance dune passionLe matreUne vie ddie au Feng Shui

    SommaireIntroductionPremire partie : Dcouvrir le feng shuiChapitre 1 : Quest- ce que le Feng Shui ? Feng, le Vent ; Shui, lEauComment dfinir le Feng Shui ?Les origines du Feng ShuiLa cosmologie taoste : He Tu, Luo Shu, Ba Gua et Wu XingLa naissance de ltude de lenvironnement : le Kan Yu

    Les priodes importantes de lhistoire du Feng ShuiLe Feng Shui de nos joursForme ou boussole ? Ni lune ni lautre ! Les Trois Harmonies (San He) et les Trois Cycles (San Yuan)

    Les limites du Feng Shu

    Chapitre 2 : quoi sert le Feng Shui ?Le Feng Shui idal : optimiser les nergiesLes bienfaits du Feng ShuiSant et longvitLes relations familiales et socialesMariage, famille, enfantsLactivit professionnelle, la carrireLargentLa spiritualitUn peu despoir

    Un coup de pouce la chanceLe Feng Shui et la chanceSavoir saisir les opportunits

    qui sadresse le Feng Shui ?Peut- on appliquer le Feng Shui partout ?En intrieurEn extrieurSadapter au Qi

    Deuxime partie : Les grands principes du feng shuiChapitre 3 : Le paysage avant la maisonLe principe de relativit en Feng ShuiExtrieur/IntrieurLa tailleLemplacementLe tempsLe temps pass dans les pices quelle vitesse le Feng Shui agit- il ?

    Les facteurs- cls

    Chapitre 4 : La cosmologie taoste, fondement du Feng ShuiLe Qi, Souffle VitalLe Tai Ji, la dualit Yin/YangLes Cinq lmentsLe Ba GuaCiel Antrieur et Ciel Postrieur

    He Tu et Luo Shu : les reprsentations numriquesDix Troncs du Ciel, Douze Branches de la TerreTrois Harmonies et Quatre CombinaisonsLe principe dharmonieLes trigrammesLes chiffresLes Cinq lments

    Chapitre 5 : De la thorie la pratiqueChaque cas est uniqueLes quatre dimensions du Feng ShuiLe paysageLa maisonLa personneLe temps

    Direction et emplacementUne vision globale

    Troisime partie : La pratique du feng shuiChapitre 6 : Les outils du Feng Shui : lil et la boussoleVisible et invisibleLinvisible se manifeste par le visibleCe que nous ne voyons pas ne nous affecte pas

    Le Luo PanHuit Trigrammes, Vingt- Quatre MontagnesCorrlation temps- espace

    Chapitre 7 : Lenvironnement, gnrateur du souffle vitalEntre montagne et eauLes montagnes, veines du dragonLeau, sang du dragon

    Les Quatre Animaux Clestes Un rle de protection

    Montagne ou dragon ?Le Dragon, une montagne en mouvement Linfluence des montagnes et des Dragons sur les maisonsLes Neuf toiles Tan Lang

    Lenvironnement urbainLes correspondances avec les lments naturelsVille ou campagne ?

    Les configurations nfastes : les Sha QiLes Flches EmpoisonnesLes Forces Tueuses

    Chapitre 8 : La maison, contenant du souffle vitalLe bon emplacement et la bonne directionCapter le bon QiLorientation de la maisonLe concept de Faade

    Faade, Dragon et EauSan He, les Trois HarmoniesLes formules bnfiques du systme San HeLes Cinq Fantmes Apportant le Trsor

    La Bouche de QiLarchitectureLes Quatre Points dOrLes secteurs manquantsUne base solide

    LagencementLe hall dentreLa cuisineLa chambreLes toilettes et la salle de bains

    La dcorationLa place de la dcoration dans le Feng ShuiActivateurs et remdesMatires, formes, couleurs : les Cinq lments

    Les particularits des appartementsLe Feng Shui de limmeubleLa situation de lappartement quel tage ?

    Chapitre 9 : La personne, rcepteur du souffle vitalMing Gua, le Trigramme de VieLe calcul du Ming GuaCalcul du chiffre Gua de 1900 1999Calcul du chiffre Gua de 2000 2099

    Ming Gua et personnalitQuel est mon lment ?

    Ba Zhai : les Huit MaisonsVie dEst et Vie dOuestLes huit types de QiActiver le bon QiLes facteurs- cls du systme Ba ZhaiTrouver la bonne directionComment grer les oppositions Est- Ouest ?La suppression dun Palais : une entrave constante

    Chapitre 10 : Le temps, modulateur du souffle vitalLes cycles temporelsLa PriodeLe cycle des Priodes

    Xuan Kong Fei Xing : les toiles Volantes du Vide MystiqueBases de calculPrincipes danalyseLes 81 combinaisonsAction des formes de lenvironnementLagencement des picesLes combinaisons spcialesActivation et remdestoiles de lanne, du mois, du jour

    Forces Tueuses temporellesTai Sui et Sui Po, les dieux du courrouxSan Sha, les Trois Tueurs

    Les mthodes de slection de dates

    Chapitre 11 : Le pouvoir de leauLe bon emplacement de leauLa circulation de leauFlux entrant et flux sortantLe Classique du Dragon de lEauApplication de la formule du Dragon de lEau

    Quatrime partie : ApplicationsChapitre 12 : Le Feng Shui pour les entreprisesLe Feng Shui dans la vie de lentrepriseLes axes de travailEnvironnement et paysageConfiguration du btimentBouche de QiAgencement internePositions et directions des personnes

    Lhabitation des dirigeantsMacrostructures

    Chapitre 13 : Construire une maison Feng ShuiChoix du terrainConnatre le Qi du terrainLa forme du terrainLenvironnement

    Conception et construction de la maisonLemplacement et la direction de la maisonLagencement interneLe facteur temporel

    Chapitre 14 : tude de castude de cas n 1 : une PME de ProvenceSituation initialePlan des locauxInterprtation de la situation initialeRecommandations

    tude de cas n 2 : un appartement en rgion parisienneCaractristiques de lappartementQuelques prconisations pour la Priode 7Quelques prconisations pour la Priode 8

    tude de cas n 3 : une villa La RunionLes paramtres de lhabitationAnalyses et interprtationsLe changement dnergiesQuelques conseils

    ConclusionTraduction des termes chinoisGlossaireIndexTable des matires