le charme discret de l’intestin - actes-sud.fr .et m’a prescrit une pommade. trois semaines plus

download le charme discret de l’intestin - actes-sud.fr .et m’a prescrit une pommade. trois semaines plus

of 18

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of le charme discret de l’intestin - actes-sud.fr .et m’a prescrit une pommade. trois semaines plus

  • Giulia enders

    le charme discret de lintestin

    tout sur un organe mal aim

    illustrations par Jill enders

    traduit de lallemand par isabelle liber

    ACTES SUD

  • 6

    Aux parents clibataires qui mobilisent toute leur nergie et tout leur amour pour leurs enfants, comme notre mre pour ma sur et moi.

    Et Hedi.

  • 7

    Aux parents clibataires qui mobilisent toute leur nergie et tout leur amour pour leurs enfants, comme notre mre pour ma sur et moi.

    Et Hedi.

  • Sommaire

    Prambule ................................................................. 11

    1. le charme discret de lintestin ................. 17lart du bien chier en quelques leons et pourquoi le sujet a son importance ................................... 23

    Bien en selle ? ....................................................... 28Ouvrez la bouche et dites aaah ........................... 34Visite guide du tube digestif ................................ 47

    Lsophage, pro du remue-mnage ......................... 48Lestomac, petite poche de guingois ......................... 51Lintestin grle, grand zigzagueur devant lternel ... 53Lappendice superflu et le gros intestin dodu ........... 60

    les particules alimentaires ..................................... 67allergies, sensibilits et intolrances ....................... 79

    Maladie cliaque et sensibilit au gluten ............... 80Intolrance au lactose et malabsorption du fructose ... 83

    le carnet scatologique ........................................... 93

    2. le cerVeaU den Bas ......................................... 101le grand voyage de la nourriture ........................... 106

    Les yeux ............................................................... 106

  • Le nez ................................................................. 107La bouche ............................................................ 108Le pharynx .......................................................... 109Lsophage ........................................................... 110Lestomac ............................................................. 112Lintestin grle ...................................................... 114Le gros intestin ..................................................... 119

    a vous laisse un got amer .............................. 122 vomir ! ............................................................... 129

    Pourquoi nous rendons tripes et boyaux et comment limiter les dgts ............................................... 131

    Quand a coince ............................................... 141Les laxatifs ........................................................... 148La rgle des trois jours ........................................... 156

    la tte et le ventre ................................................. 158Linfluence de lintestin sur le cerveau .................... 162De lirritabilit de lintestin la dpression, en passant par le stress ........................................... 168L o se forme le moi ......................................... 180

    3. la Plante micrOBienne ............................... 185lhomme et ses sous-locataires ............................... 189le systme immunitaire et les bactries ................. 195 laube de la flore intestinale ................................ 203le petit peuple ...................................................... 213

    Les gnes de nos bactries ...................................... 220Les trois types dintestin ........................................ 223

    le rle de la flore intestinale .................................. 233Comment les bactries peuvent-elles faire grossir ? Trois hypothses ................................................ 240Cholestrol et bactries intestinales ......................... 246

  • Prambule

    Je suis ne par csarienne et je nai pas t allaite. cela fait de moi un cas dcole reprsentatif de la plante intestinale du xxie sicle. lpoque, si jen avais su davantage sur lintestin, jaurais pu lancer des paris sur les maladies que jallais avoir. Pour commencer, jai dvelopp une intol-rance au lactose. Je ne me suis jamais demand pourquoi, pass ma cinquime anne, jai tout coup pu boire nou-veau du lait. et puis jai grossi. et puis jai minci. Pendant un long moment, tout est all plutt bien, jusquau jour o il y a eu cette plaie.

    dix-sept ans, sans aucune raison apparente, je me suis retrouve avec une plaie sur la jambe droite. Un petit bobo qui refusait de gurir. au bout dun mois, je suis alle voir mon mdecin, qui ne savait pas vraiment quoi en penser et ma prescrit une pommade. trois semaines plus tard, javais la jambe couverte de plaies. ensuite, a a t le tour de lautre jambe, puis des bras et du dos. mon visage tait aussi touch par intermittence. Par chance, ctait lhiver, et tout le monde pensait que javais un herps ou que je mtais cogn le front.

    dans le rle du mchant : les mauvaises bactries et les parasites .................................................... 252

    Les salmonelles portent le chapeau ......................... 252Helicobacter le plus vieil ami de lhomme ........ 258Les toxoplasmes, htes kamikazes du chat .............. 269Les oxyures, ingnieuses cratures ........................... 281

    de la propret et des bonnes bactries ................... 287Cest du propre ! ................................................... 288Les antibiotiques .................................................. 298Les probiotiques ................................................... 308Les prbiotiques .................................................... 324

    remerciements .......................................................... 335

    sources principales .................................................... 337

  • 11

    Prambule

    Je suis ne par csarienne et je nai pas t allaite. cela fait de moi un cas dcole reprsentatif de la plante intestinale du xxie sicle. lpoque, si jen avais su davantage sur lintestin, jaurais pu lancer des paris sur les maladies que jallais avoir. Pour commencer, jai dvelopp une intol-rance au lactose. Je ne me suis jamais demand pourquoi, pass ma cinquime anne, jai tout coup pu boire nou-veau du lait. et puis jai grossi. et puis jai minci. Pendant un long moment, tout est all plutt bien, jusquau jour o il y a eu cette plaie.

    dix-sept ans, sans aucune raison apparente, je me suis retrouve avec une plaie sur la jambe droite. Un petit bobo qui refusait de gurir. au bout dun mois, je suis alle voir mon mdecin, qui ne savait pas vraiment quoi en penser et ma prescrit une pommade. trois semaines plus tard, javais la jambe couverte de plaies. ensuite, a a t le tour de lautre jambe, puis des bras et du dos. mon visage tait aussi touch par intermittence. Par chance, ctait lhiver, et tout le monde pensait que javais un herps ou que je mtais cogn le front.

  • 12

    aucun mdecin ne pouvait maider : ce devait sans doute tre un genre de dermatite atopique, disait-on. On me demandait si jtais stresse, si javais des problmes per-sonnels. la cortisone amliorait un peu les choses, mais ds que jarrtais le traitement, je revenais la case dpart. Pendant un an, t comme hiver, jai port des collants sous mes pantalons pour que les plaies ne les tachent pas. au bout dun moment, jai dcid de prendre les choses en main et jai commenc chercher des informations. Par hasard, je suis tombe sur un compte rendu qui voquait une pathologie similaire. le patient tait tomb malade aprs avoir pris des antibiotiques, et moi aussi, javais d suivre un tel traitement quelques semaines avant la pre-mire plaie.

    partir de l, je ne me suis plus considre comme quelquun qui avait des problmes de peau, mais comme quel- quun qui avait des problmes dintestin. Jai supprim les produits laitiers, rduit au minimum le gluten, suivi des cures de bactries dans lensemble, je me suis nour-rie plus sainement. cest aussi cette poque que jai fait quelques expriences un peu folles si javais dj t tudiante en mdecine ce moment-l, je naurais pas os en tenter la moiti. Pendant des semaines, jai adopt un rgime surdos en zinc, ce qui ma permis davoir un odorat anormalement dvelopp dans les mois qui ont suivi.

    force dastuce, jai fini par prendre le dessus sur ma maladie. Pour moi, cela a t une vraie victoire, et locca-sion de comprendre au plus profond de ma chair que le savoir pouvait tre une arme. Jai commenc des tudes de mdecine.

  • 13

    en premire anne, une soire, jtais assise ct dun garon qui avait lhaleine la plus ftide qui soit. ctait une odeur trs trange diffrente des effluves hydrog-ns et pleins daigreur des messieurs stresss, diffrente aussi du parfum suave et curant des vieilles tatas se goinfrant de sucreries. au bout dun moment, je suis alle masseoir plus loin. le lendemain, le garon tait mort. il stait suicid. cette histoire ne ma pas quitte. se pou-vait-il quune digestion dfaillante, en plus de dgager cette odeur, influence aussi notre tat psychologique ?

    au bout dune semaine, jai fini par oser parler de mon hypothse une amie. Quelques mois plus tard, cette mme amie tait au trente-sixime dessous cause dune gastroentrite carabine. et quand nous nous sommes revues, aprs cet pisode, elle a confirm quil pourrait bien y avoir du vrai dans mon hypothse : cela faisait longtemps quelle ne stait pas sentie aussi mal, y compris psychologiquement. il ne men fallait pas plus pour men-courager approfondir le sujet. Jai alors dcouvert toute une branche de la recherche qui se consacre aux rapports entre le cerveau et lintestin. cest un domaine qui volue vitesse grand V. il y a une dizaine dannes, les publi-cations sur le sujet taient rares ; aujourdhui, les articles scientifiques se comptent dj par centaines. linf