La sculpture décorative moderne, documents réunis par ...· bernaux binquet bouchard bouraine...

download La sculpture décorative moderne, documents réunis par ...· bernaux binquet bouchard bouraine bourdelle

of 42

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La sculpture décorative moderne, documents réunis par ...· bernaux binquet bouchard bouraine...

  • L a S c u l p t u r e D c o r a t i v eM o d e r n e

    1re Srie

  • Les modeles figurant dans cet album

    sont et restent la proprit de leurs

    auteurs et toute reproduction, mme

    partielle, entranera des poursuites.

  • B ER N A U XB IN Q U E TB O U C H A R DB O U R A IN EB O U R D E L L EC H A S S A IN GD e BA R DYREGALLEREYGAUVENETG UNO THAIRONJALLOTLALIQ UELE B O U R G E O ISMALCLSJ o l e t J a n MARTEL M a x BLO N D A T BLIGANT et FESN EA U FOLLOT S A D S E et MARE VERA et J. MARTIN

  • INTRODUCTION

    C e t o u v r a g e a p o u r o bjet de m on trer les rec h e rc h e s et les ten d a n ce s actuelles d un certain

    n o m b re de scu lp teu rs et de d co ra te u rs fran ais.O n ne p o u v a it p rten d re ru n ir la rep ro d uctio n

    de to u s les t r a v a u x qui s orientent en ce m om ent v e rs un art de cara c t re p lus d co ratif . L e s possibilits d une dition de vu lg a r isa t io n sont lim ites ; elles ne p e rm etta ien t p as de p r se n te r l am ple m oisson q u il est fac ile de fa ire ds p rsen t ; mais on peut con sid re r cette p u b lica tio n comm e le p rem ier fascicu le d une suite d tudes sur l vo lutio n m oderne.

    I l ne nous a p as p a ru ncessaire de com m enter les u v r e s rep ro d u ites , de les a cco m p ag n e r d un c o rt g e inutile de lo u an ges ou de critiques. N est-il p as, du reste, un peu r id icu le d a ttr ib u e r a u x A r t is te s com m e on le fait p o u r les coliers, de bonnes ou m au v a ise s n o tes? L e s hom m es qui rega rd en t la v ie , qui souffren t et tra v a il le n t p o u r elle, n ont que faire de

    n o s conseils.

    Q u a n t a u p u b lic , p o u rq u o i le co n sid rer comm e in c a p a b le de co m p ren d re et d p r o u v e r une m otion d a rt? L u v r e v ra im e n t belle a-t-elle besoin d tre e x p liq u e? L a com prhension a rt is t iq u e n est pas l a p a n a g e d une c lasse ou d une situation sociale , et nous n a v o n s gure le droit de nous in terp o ser entre

    une sensibilit et une u v re .

    D a illeurs ne faut-il p as se dfier de jugem en ts htifs : tro p p ro m p ts condam ner. L e tem ps fait ju s tice des p ro c s de tendance. S o u ve n o n s-n o u s de tant d u v r e s qui furent, il y a q u elq u es annes, traites de folies ou de fantais ies d ateliers et qui a u jo u rd hui nous a p p a r a is s e n t nettem ent issues de la tradition.

    O n ne p e u t m con natre l 'e f fo rt qui p o rte depuis q u e lq u e s annes les A r t is t e s v e r s un a rt p lus d isc ip lin dans sa tech niqu e et son application . N o u s a ssiston s d ans les d ivers m tiers une vo lu tio n trs

    v is ib le et la p ein tu re , la scu lpture elles-mmes se so u m ettent un p rogram m e. L e s u v re s sont conues m oins p o u r faire p a ra d e d h abilet m anuelle que p o u r e x p rim er p a r des m o yen s simples, une pense

    et il est particu lirem en t re m a rq u a b le de v o ir le s c u lp teur se ra p p r o c h e r de la m atire qui d o it tre l e x p ression dfin itive de son u v re . Q u e cette m atire soit bois, m tal ou p ierre, il l a tta q u e, la caresse et la fconde, grce cela la cration sera une exp ression p lus leve, p lus dfinitive. D a n s cette lutte , com bien de tro u vail les , de sim plifications heureu ses sont su rv e n u e s ; il sem ble que la sub stan ce reco n n aissan te qui l aime, larg it et re n o u ve l le l inspiration. C o m b ie n de m atr ia u x comm uns se sont ainsi anoblis sous la main de l artisan. L e ciment lui-mme d evin t un lment que l art is te ne doit p as ngliger et nous sommes co n v ain cu s q u il p e u t lui aussi p o r te r de la beaut.

    N o u s v o y o n s a p p a ra tre dans l cole m oderne de scu lpture une conscien ce tech niqu e qui laisse esp rer une longue suite d u v r e s saines, simples et belles, L artiste artisan se ra p p ro c h e ch aq u e jo u r d a v a n ta g e d un a rt don t les effets d u cateu rs seront gran d s. E n sortan t de ces ateliers o, m algr le c ad re austre, rgne la joie de cr e r d an s une foi a rd en te , on em porte une vis ion b ien faisan te qui console des laideurs de la v ie et ranim e l espoir dans un aven ir , fait de l 'e ffort co llectif de l arch itecte , du scu lp teu r et du coloriste . C e t a v e n ir sera d autan t p lus beau que la com m union des ides entre les crateu rs de la p r o p o r tion, de la form e et de la couleur, sera p lus p arfa ite .

    M a i s qui s au ra rassem bler, associer, conduire,

    tant de ta len ts?Q u e l est le g o u v ern em en t qui, com p renan t le rle

    socia l de la B e a u t , a u ra une politiq ue d A r t ?

    H enri R A P I N .

    N ous tenons remercier ici tous les Artistes qui ont facilit notre tche et qui ont bien voulu no l u autoriser reproduire quelques-unes de leurs uvres . Notre gratitude va aussi M . M arotte qui sut par une technique savante et excellemment adapte donner aux reproductions la plus grande prcision et le plus bel aspect.

  • LES DITIONS D ART CHARLES M O REAU8-10 rue de Prague, Paris (12e)

    P R S E N T E N T

    LA C O L L E C T I O N D E S 20 A L B U M SSUR L'ART INTERNATIONAL D AUJOURD'HUI

    1 et 2. GRANDES CONSTRUCTIONS, prsents par R o b e r t M a l l e t - S te v e n s . Chaque volume 5o planches.

    3 . MAISONS DHABITATIONS, prsent par A lp h o n s e B a r r e z , 5o pl.4. TERRASSES ET JARDINS, prsent par A n d r L u r a t , 5o planches.5. DTAILS DARCHITECTURE INTRIEURE, prsent par A. Novi.6. INTRIEURS, prsent par F r a n c is J o u rd a in , 48 pl. dont 6 en couleurs.7 . MEUBLES, p r se n t p a r P ie r r e C h a r e a u , 5o p lan ch es.8. BOUTIQUES ET MAGASINS, prsent par R e n - H e r b s t , 48 planches.9. MTAL, p r se n t p a r Jean P r o u v e , 5o p la n ch e s .

    10. VERRE, p r se n t p a r Louis B a r i l l e t , 5o p la n ch es.11. OBJETS DART, prsent par P ie r r e L e g r a in , 5o planches.12. PUBLICIT, p r sen t p a r A. M. C a s s a n d r e , 49 p l. d o n t 6 en c o u le u rs .13 . SCULPTURE, prsent par Jan et J o l M a r t e l , 5o planches.14. OBJETS USUELS, prsent par G r a r d S a n d o z , 5o planches.15 . TAPIS ET TISSUS, prsent par S o n ia D e la u n a y , 5o pl. dont 12 en coul.16. BIJOUX ET ORFEVRERIE, prsent par Jean F o u q u e t , 5o planches.17 . RELIURES, prsent par R o s e A d l e r , 5o planches.18. LA FORME SANS ORNEMENT, prsent par R. T e m p lie r .19. OBJETS DE SRIE, prsent par G . G u e v r e k ia n .20. LURBANISME MODERNE, p r sen t p a r L e C o r b u s ie r e t P. J e a n n e r e t .

    P A R U S D A N S L A C O L L E C T I O N D E S M E I L L E U R S O U V R A G E S

    S U R L E S A R T S D C O R A T I F S M O D E R N E S F R A N A I S

    LA SCULPTURE DCORATIVE MODERNE, 1re, 2e et 3e srie.NOUVELLES DEVANTURES ET AGENCEMENTS DE MAGASINS,

    1 re, 2e, 3e e t 4 e s r ie , d itio n 1929.INTRIEURS AU SALON DES ARTISTES DCORATEURS FRANAIS

    1926, 1927, 1928, et 1929.LA FERRONNERIE MODERNE, 1re, 2e et 3e srie.ENSEMBLES MOBILIERS, 1re, 2e et 3e srie.LE LUMINAIRE, 1re et 2e srie.NOUVELLES COMPOSITIONS DCORATIVES, par S. G la d k y .

    1re srie : Compositions dcoratives diverses, 48 planches en couleurs.2e srie: Animaux, Oiseaux, Papillons, Poissons; 48 planches en couleurs.

    LES BEAUX MEUBLES MODERNES.L'ART CUBISTE. THEORIES E T RALISATIONS, par G u illa u m e Jan n eau ,

    100 pages de texte, 48 planches hors-texte dont 12 en couleurs.

    Demandez notre catalogue illustr pour tous ouvrages : Architecture,

    Arts Dcoratifs, Mobiliers, etc.

  • TABLE DES PLANCHESC o u v e r t u r e et feuille de t itre com poses p a r R A P I N .

    P l . 1 B E R N A U X . 1, fronton vitr ine, bois d o r ; 2, 3 , 5 et 7, p a n n e a u x m eubles v t e m ents; 4, dcors buffet argen tier; 6, d co r desserte cinq tiroirs.

    P l . 2 B I N Q U E T . 1, frise, en bron ze; 2, motif p o u r salle m an ger; 3 ch apiteau b ro n ze ; 4, console b ro n ze ; 5 et 8, p a n n e a u x pierre p o u r la faa d e des n o u v e a u x m agasins du B o n M a r c h (B o ilea u , arch itecte); 6, appliqu e b ro n ze argent p o u r la maison N o c a r t , C o u r s la R e in e ; 7 , m asque en pierre p o u r fontaine.

    P l. 3 B I N Q U E T . 1 et 2, vitr ines imitant lefer forg, p our le p a v illo n du Studium -L o u v r e ( A . L a p r a d e , arch itecte); 3 , ch ap iteau ( W a l t e r , architecte); 4, m odle p o u r un c arre a u en v e r r e m oul ( A . L a p r a d e , a rc h itecte) ; 5 , m otif (M a l le t - S te v e n s , architecte).

    P l . 4 B O U C H A R D . 1, pann eau pour salle m an ger ; 2 et 3 , figures p o u r la faad e des m agasins du P rin tem p s ( W y b o , architecte); 4, V ic t o ir e p o u r un m onum ent a u x m orts de la guerre.

    P l . 5 B O U R A I N E . 1 et 2, bas-reliefs p ourune ta ve rn e ( G a il la r d , architecte); B o u ra in e et L e F a g u a y s , bas-reliefs p o u r le P a v i l lo n de la V i l l e de P ar is (B o u v a r d , architecte).

    P l. 6 B O U R D E L L E . 1, la C o m d ie ; 2, laT r a g d ie , bas-reliefs de la faad e du thtre des C h a m p s - E ly s e s ; 3, bas-reliefs; 4, P gase.

    P l . 7 C H A S S A I N G . 1, dessus de porte (com pos p a r M me S o u g e z ) ; 2 et 5 , p ann eaux sculpts en bois dor (com poss p ar L . So- gn o t); 3, sta tuette; 4, bouteille (dite p