La gomme arabique

download La gomme arabique

of 4

  • date post

    22-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Récoltée dans l'ensemble de la zone sahélienne, de la Mauritanie à la Somalie, source de revenus pour des dizaines de milliers de familles, la gomme arabique est une résine utilisée comme ingrédient de base pour la fabrication d'aliments, de médicaments ou de cosmétiques. Aujourd'hui, elle connaît un regain d'intérêt de la part des industriels agroalimentaires et pharmaceutiques qui lui trouvent de plus en plus de vertus, tant sanitaires que physicochimiques. Comment donc transformer ces opportunités économiques en vecteurs de développement ? Et comment faire pour que les populations locales bénéficient durablement de ces ressources potentielles ?

Transcript of La gomme arabique

  • Go

    mm

    e a

    rab

    iqu

    e -

    Cr

    dit

    : T

    ari

    g A

    . E

    lto

    m

    Dans les pays de "la ceinture de la gomme" qui couvre toute

    la zone du Sahel, l'acacia joue un rle important, autant d'un

    point de vue conomique qu'cologique.

    Il fournit de l'ombre aux hommes et aux animaux, et il est

    souvent utilis comme combustible ou comme bois de cons-

    truction. La rcolte de gomme se fait en incisant l'corce du

    tronc et des branches les plus basses de l'arbre, ce qui pro-

    voque l'coulement naturel de la sve. Plus les incisions sont

    nombreuses et plus le rendement est lev avec une

    moyenne de 250 grammes par arbre sur une saison. La

    priode de gommose (rcolte de la gomme) dure de d-

    cembre juin.

    La production de gomme arabique est encore trs majoritai-

    rement issue de la cueillette sur des peuplements naturels

    d'acacias plutt que de la culture sur des plantations gres,

    et cette activit est souvent apprhende comme une source

    de revenus complmentaires des activits vivrires, de

    l'levage en particulier. Ces nouvelles ressources sont gn-

    ralement utilises pour subvenir aux besoins quotidiens et

    permettent aussi de complter les maigres capitaux des

    familles par l'achat de btail ou de bijoux qui pourront tre

    revendus en cas de besoin ou lors de priodes de soudure,

    surtout aprs des rcoltes difficiles.

    Traditionnellement, ce sont les femmes et les enfants qui

    assurent ces tches et parcourent chaque jour des kilomtres

    pour rcolter les coulements de sve et les vendre vil prix

    aux collecteurs sur les marchs des villages.

    Fournisseurs informels, peu informs des prix d'achat, ces

    femmes et ces enfants ptissent de leur position fragile dans

    la filire et, plus globalement, dans les systmes cono-

    miques. Les filires sont encore trs rudimentaires, il ny a

    aucune transformation locale. C'est surtout au niveau des

    collecteurs que se font les gains principaux. Les rcolteurs

    (femmes, enfants et bergers) cueillent le produit sur les

    arbres, les revendent bas prix aux collecteurs qui, leur

    tour, les commercialisent aux exportateurs qui assurent le

    transport vers les pays o la matire premire sera traite.

  • Go

    mm

    e a

    rab

    iqu

    e s

    ou

    da

    na

    ise

    - C

    rd

    it :

    UN

    EP

    La gomme arabique est un panchement de sve

    obtenu la suite d'une incision pratique sur un tronc

    d'arbre de la famille des acacias.

    Parmi les 900 espces rpertories, c'est l'acacia Sngal

    originaire du Soudan qui donne la gomme arabique de la

    meilleure qualit, mme si d'autres fournissent des sves

    rpertories sous cette dnomination (l'acacia polyacantha

    et l'acacia seyal).

    Comestible, soluble dans l'eau et insoluble dans

    l'alcool, la gomme arabique est une forme de glucide

    naturel riche en sels minraux qui se prte de nom-

    breuses utilisations.

    Celles-ci sont d'ailleurs connues depuis l'aube des

    temps. Dans l'Egypte antique, depuis le IIIme millnaire

    avant Jsus-Christ., la gomme arabique servait assurer la

    cohsion et la conservation des bandages des momies.

    Pendant des sicles, elle est utilise comme base pour la

    cuisine et la fabrication de friandises, mais aussi dans la

    mdecine (soin de la peau) et dans l'artisanat et la construc-

    tion (pour l'impermabilisation des toitures).

    Dcouverte par les explorateurs anglais et franais sur

    les ctes sngalaises et mauritaniennes, elle arrive en

    Europe au XVme sicle o elle entre timidement

    d'abord dans l'alimentation avant de devenir un ingr-

    dient pour de nombreuses prparations, notamment

    sous le nom de code E414.

    Longtemps utilise dans les pays dvelopps pour des

    productions trs prcises (telles que la colle des enve-

    loppes ou des papiers cigarette), la gomme arabique con-

    nat un regain d'intrt croissant des industriels occi-

    dentaux.

    Pendant des annes, ceux-ci s'taient, en effet, dsintres-

    ss de cette matire premire malgr ses qualits videntes

    (prix trs bas et performances nettement suprieures

    celles des produits de remplacement).

    Les raisons de cette mise l'cart progressive dans les an-

    nes 1980 taient pour l'essentiel lies des difficults

    d'approvisionnement, causes en particulier par les sche-

    resses qui frapprent les rgions sahliennes en 1973-74 et

    1982-83, ainsi que par l'incapacit des fournisseurs garan-

    tir des productions de qualit1.

    Les fabricants des pays dvelopps s'orientrent alors vers

    des solutions alternatives, telles que les amidons modifis et

    les produits de fermentation (xanthine et gellan en particu-

    lier). La confiance que pouvaient avoir les industriels envers

    leurs fournisseurs sahliens tait perdue.

    Mais, depuis quelques annes, cette tendance s'est inver-

    se et la gomme arabique fait son retour dans de nom-

    breux secteurs productifs en Europe et aux Etats-Unis.

    Dans l'agroalimentaire tout d'abord, o elle beaucoup utilise

    comme mulsifiant et comme support pour les armes sous

    son nom E414, notamment dans les boissons gazeuses

    (dans le Coca-Cola par exemple), mais aussi dans la viticul-

    ture, pour stabiliser les matires colorantes des vins rouges

    et en amliorer les qualits organoleptiques.

    De nouveaux secteurs manifestent un intrt croissant

    pour cette sve miraculeuse, en particulier les industries

    pharmaceutiques qui ont pris conscience des vertus

    particulires de la gomme arabique comme prbiotique

    naturel. C'est--dire qu'elle favoriserait significativement le

    dveloppement des bactries et micro-organismes bn-

    fiques au niveau de la flore intestinale, un secteur de la m-

    decine en pleine expansion.

    Ces perspectives font d'ailleurs l'objet de dbats importants

    concernant la reconnaissance internationale de ses vertus

    mdicinales (qui pourrait changer considrablement les struc-

    tures de commercialisation et dcupler les prix d'achat)2.

  • Rco

    lteu

    r so

    ud

    an

    ais

    - C

    rd

    it : U

    NE

    P

    La gomme arabique est par ailleurs au cur d'un

    imbroglio gopolitique peu connu et pourtant embl-

    matique d'une certaine ralit des relations internatio-

    nales d'aujourd'hui. Depuis 1997, le Soudan, le principal

    exportateur mondial de gomme arabique (avec prs de 40

    % de la production) vit sous le rgime de sanctions

    commerciales des Etats-Unis pour son soutien prsum au

    terrorisme islamique. Or, l'occasion de cette dcision

    prise par le gouvernement Clinton, les lobbys amricains

    ont pris conscience du fait que certains secteurs strat-

    giques importants du pays risquaient de ptir de ces sanc-

    tions, en particulier l'industrie des sodas, et notamment

    Coca-Cola.

    C'est, en effet, au Soudan qu'est produite la meilleure

    varit de gomme arabique, de qualit dite "Hashab" qui

    permet la meilleure mulsion et qui est un ingrdient clef de

    la recette de la fameuse boisson3.

    Ds lors, la soumission de ces importations aux sanctions

    commerciales risquait de constituer un problme majeur

    pour les fabricants amricains qui n'auraient eu d'autres

    choix que de s'approvisionner auprs de pays tiers (la

    France en particulier) capables d'assurer le rle d'interm-

    diaires pour l'achat du prcieux exsudat d'acacia souda-

    nais, avec de trs importantes consquences en termes de

    cots.

    Confrontes ce dilemme, le gouvernement amricain

    de l'poque a tranch : l'embargo s'appliquerait

    toutes les exportations soudanaises... l'exception de

    la gomme arabique.

    Ce regain d'intrt tant scientifique que commercial

    n'est toutefois pas suffisant pour gnrer des perspec-

    tives de dveloppement dans les pays producteurs de la

    "ceinture de la gomme".

    Les tudes ralises dans ce domaine ont mis en vidence

    de nombreux obstacles surmonter pour permettre aux

    filires dtre relativement prennes (ce qu'exigent videm-

    ment les industriels) et rpondre ces demandes crois-

    santes.

    Les structures de production prsentent diffrents handicaps

    qui requirent des investissements importants. Au niveau de

    la cueillette tout d'abord, tape qui exige d'organiser et de

    renforcer les ressources existantes (notamment en termes

    d'approvisionnement en eau), daugmenter la productivit et

    la qualit du produit, et de disposer de moyens de transport

    plus efficaces que ceux, trs artisanaux, utiliss aujourd'hui.

    Cela ncessite galement de dvelopper des systmes

    commerciaux qui profitent aux communauts de cueilleurs -

    avec tout ce que cela implique en termes de politique de

    prix, de garanties commerciales, de prfinancement, etc. - et

    pas seulement aux intermdiaires habiles, qui ne manquent

    pas de profiter de la faiblesse et de la dsorganisation de

    ces filires.

    Qui plus est, l'accroissement de la demande provoque

    des problmes d'inscurit foncire4. Pendant longtemps,

    les cueilleurs s'approvisionnaient auprs de peuplements

    naturels d'acacias selon des droits coutumiers d'usage et

    d'accs qui sont aujourd'hui mis mal par cet intrt crois-

    sant, mais aussi par la rarfaction de la ressource