Janvier 2012

download Janvier 2012

of 48

  • date post

    11-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    1

Embed Size (px)

description

http://www.agetaac.ulaval.ca/fileadmin/fichiers/fichiersAGETAAC/AGRAL/Agral.Vol43.No4.web.pdf

Transcript of Janvier 2012

  • C 2 PUB 1 TCN

  • Janvier 2012| 3

    D j janvier 2012! Hier encore, ctait les vacances Une patinoire, des patins, des amis. Une doudou, la chaleur du pole, un bon livre. Tout plein de neige, des skis, les joues rouges. De la musique, une bonne bire, des discussions enflammes. Des flocons, des balles de neige dans le cou, des sourires. Un lit douillet, le temps suspendu, dormir!

    Loin, trs loin de moi lide de semer la nostalgie Seulement, je ne pouvais

    mempcher de glisser quelques mots sur le temps des ftes.

    Trve de mlancolie : laiguille a bel et bien repris sa course normale sur ma montre. Nous voici donc au dbut du mois de janvier 2012. Mais ce nest pas un dbut de

    session ordinaire, il y a de laction au Comtois : commencer par la Facult qui fte ses 100 ans dexistence, et lAGETAAC, sa 30e rentre hivernale.

    LUniversit Laval a aussi lhonneur daccueillir le Directors Meetings of America

    (DMA) qui se tiendra du 13 au 21 janvier prochain. Cet vnement, est organis par

    IAAS Canada, une association tablie la Facult depuis plus de deux ans. Cest une occasion unique qui permet plusieurs tudiants en agriculture dun peu partout en

    Amrique de se runir et dchanger sur lagroalimentaire. Bref, je crois quil ny a

    pas un dfi qui soit insurmontable pour lquipe de lIAAS Canada! Wow!

    Et puis, la rentre hivernale ne serait pas ce quelle est sans la Semaine de lagriculture, de lalimentation et de la consommation. La SAAC relve encore cette

    anne le dfi de runir un nombre spectaculaire dtudiants bnvoles qui ne

    souhaitent quune chose : transmettre leur passion pour lagroalimentaire lors du Salon qui se tiendra Expo-Cit du 13 au 15 janvier. Cette dition de lAgral est dailleurs presque entirement consacre la SAAC. Les tudiants qui tiennent un

    kiosque durant cette fin de semaine se sont mis leur plume afin de prsenter leur sujet. Cest pourquoi nous avons ce mois-ci, comme vous lavez peut-tre remarqu, plusieurs petits nouveaux qui ont got pour une toute premire fois au plaisir dcrire dans lAgral. Ayant par la pass entendu dire que la rdaction dun article

    pour lAgral devient un besoin vital qui se fait sentir avant chaque date de tombe, jai voulu savoir sil en tait de mme pour nos auteurs actuels. Jai donc recueilli

    quelques commentaires de nophytes et aussi de quelques habitus :

    Je voulais tout prix tre publie dans lAgral : jai donc envoy mon article un mois avant tout le monde! - Andra Chalifour

    LAgral, cest gnial! - Laurie Adam

    Nous sommes les plus grands admirateurs de lAgral. Nous en conservons un exemplaire de chaque dition bien prcieusement dans un coffre de suret. Dailleurs,

    surveillez notre chronique horticole Maude et Mathieu jardinent dans les prochaines parutions! - Maude Richard et Mathieu Ouellette

    Ctait notre premier article pour lAgral! a a t un coup de foudre. Quelle chance

    (Suite page 7)

    Mot de lAgral MARYSE GENDRON, TUDIANTE EN AGRONOMIE

    ET DIRECTRICE GNRALE DE LAGRAL

    DIRECTION DE LAGRAL

    Sommaire dition janvier 2012

    Mot de l'Agral 3 Protgeons les animaux! 4 Mot de la prsidence de la SAAC 6

    THMATIQUE

    Le vin qubcois, unique en son genre 8

    Les fromages du Qubec : une grande tradi-tion familiale 9

    Le Guide alimentaire canadien au fil du temps 9

    travers les branches un potentiel mcon-nu : les champignons forestiers 11

    Comit de soutien lallaitement 12

    Les machineries animales 14

    FERME

    Le cheval : pilier important de lhistoire du Qubec 15

    Une rvolution du bien-tre des poules pon-deuses : les cages enrichies 16

    Dcouvrez une production sauvage ! 17

    L'indispensable! 18

    La production ovine 20

    Lvolution de lindustrie laitire 21

    Le porc trait de la production porcine 22

    L'levage des animaux fourrure, un souci de bien-tre 23

    La poly-aquaculture 25

    La douceur, en chair et en toison 26

    Tout quun saut qua fait ce lapin ! 27

    Lmeu 29

    Recette: Lapin du Qubec mijot au cidre et aux pommes 29

    Et pourquoi pas Une caille ? 30

    La production caprine 31

    JARDIN

    Culture de lgumes en serre 32

    Beaux, bons, nutritifs et redcouvrir! 33

    La mycologie 34

    Les fines herbes 35

    Hybrid-O-Greffe 36

    Se butter contre un bonhomme de neige grand coup de tire-bouchon 39

    La cerise sur le sundae! 41

    Labeille et ses bienfaits, un hritage con-natre 42

    Horticulture ornementale 43

    Retour sur la SAAC 2011 44

    Le DMA, c'est maintenant! 45

    Chronique sportive 46

  • 4 | Le journal lAgral

    N ombreux vous tes, sans doute, avoir eu la chance de lire des publications plutt drangeantes sur plusieurs plates-formes de discussion (par exemple

    Facebook pour ne nommer que celui-ci). Qui plus est, ces publications se retrouvent la plupart du temps sur des forums ou dans des groupes de protection des animaux (je n'ai rien contre ces mouvements pour la protection des animaux soit dit en passant). Ce qui me drange vraiment, ce sont les commentaires qui expriment l'opinion d'une personne, mais dont les arguments (lorsqu'il y en a) sont totalement non fonds ou carrment hors contexte.

    Dernirement, une ferme laitire a brl, et environ une centaine de vaches ont pri dans les flammes. En parcourant Facebook, j'ai t dirig vers un groupe dont les membres prnent la protection des animaux. Premier constat : les gens parlent contre la production animale intensive, vous vous en doutez. Ce qui est horrifiant par contre, c'est la faon dont ils en parlent. Une personne va mme jusqu' dire que le fait que le producteur agricole perde de l'argent n'est pas grave, qu'il n'a qu' se trouver un autre emploi. Personnellement, a m'a fait mal de lire des propos du genre, tant fils d'agriculteur. J'ai alors comment la publication en donnant mon point de vue, tout en demeurant respectueux. Plusieurs personnes ont suivi le pas, et aprs quelques minutes, il y avait prs de sept commentaires qui me soutenaient. Cependant, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'au bout d'un certain temps, la personne grant le groupe de discussion avait supprim tous ces arguments et avait banni les gens qui ont fait ces commentaires, prtextant un manque de respect et de la vulgarit dans nos propos. Bref, ce que j'ai retenu de cette exprience c'est que ces gens n'ont rien compris. Ils n'ont pas compris que nous, les futurs intervenants et producteurs agricoles, sont ceux avec qui ils devraient discuter le plus pour promouvoir la protection de leurs gentils animaux. Ils n'ont pas du tout compris comment fonctionne l'agriculture. Et surtout, ils n'ont pas compris que de respecter l'avis de tous ne se fait pas en bannissant ceux qui ont une opinion diffrente.

    Autre exprience du genre, mais cette fois, c'est un abattoir qui brle. Dans un groupe du mme style que le dernier, une personne commentait de la faon suivante l'vnement : C'est bien, qu'ils brlent tous les abattoirs! Si je pouvais je les brlerais tous moi-mme, gang de malades qui tuent les animaux. Comment respecter quelqu'un de vgtarien quand il a une opinion comme celle-l, qui est totalement irrespectueuse et ferme sur l'opinion de la majorit qui, elle, dsire manger de la viande? Ce que cette personne n'a pas compris, c'est que les abattoirs, on ne peut pas tous les enlever. Que le respect de l'tre humain est aussi important sinon plus que le respect des animaux. Qui plus est, lorsqu'un abattoir brle, ce sont des

    cots supplmentaires qui subviennent pour les utilisateurs de celle-ci, tant donn qu'il faut transporter les animaux dans un abattoir plus loin que celui qui a ferm, ou brl dans ce cas-ci.

    Mais le plus horrifiant mon avis, ce sont les comparaisons entre les animaux et les enfants. J'ai t tmoin dans un de ces forums, une fois, d'une personne qui disait prfrer la violence faite aux enfants celle qu'on faisait subir aux animaux (cela dans le temps o on parlait beaucoup de la chasse aux phoques dans le nord qubcois). L, c'en est trop. Il n'y a personne de sense qui prfrerait tuer son enfant plutt que son chat! C'est totalement rpugnant, et bien que maltraiter des animaux simplement pour leur faire du mal n'est pas une chose correcte, il y a des limites quand mme...

    En conclusion, si jamais vous arrivez par hasard sur un de ces forums ou si quelqu'un de votre entourage pense des choses du genre, faites-vous un devoir de les informer comme il se doit. Il faut que les non-fonds et les fausses propagandes cessent. Aussi, il faut que ces gens qui ont des opinions du genre (surtout du ct

    agricole) cessent de fermer la porte aux discussions avec les professionnels du milieu. La protection des animaux a sa place, mais avec modration, le respect de chaque opinion et la non-exagration.

    Protgeons les animaux! MAXIM LAVOIE, RDACTEUR EN CHEF

    ET TUDIANT EN AGRONOMIE

    DITORIAL

    LAgral Journal des tudiants de la

    Facult des sciences de l'agriculture et de l'alimentation

    Local 0116, Pavillon Paul-Comtois 2425 rue de lAgriculture, Qubec

    G1V 0A6 Tl : (418) 656-2131 poste 3565

    Fax : (418) 656-2610 agral@fsaa.ulaval.ca

    Directrice gnrale

    Maryse Gendron

    Rdacteur en chef Maxim Lavoie

    Secrtaire Myriam Ct

    Chef de pupitre Anne-Sophie Dumas

    Mise en page Geoffroy Mnard

    Directeur de production Pierre-Olivier Romain

    100%

  • 6 | Le journal lAgral

    ! Courageuse communaut du Comtois, notre moment de gloire arrive enfin! Avouez que vous attendiez, tout aussi impatiemment que lquipe de la SAAC, la mise en branle

    du Salon. Aprs presquune anne complte de prparation