Infirmière Yaoundé - .Nkolondom, un quartier un peu excentré qui se situe dans le nord de...

download Infirmière Yaoundé - .Nkolondom, un quartier un peu excentré qui se situe dans le nord de Yaoundé.

of 11

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    221
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Infirmière Yaoundé - .Nkolondom, un quartier un peu excentré qui se situe dans le nord de...

  • 91 boulevard Auguste Blanqui

    75013 Paris - France

    Tl.: +33 (0)1 58 10 74 80

    Courriel : contact@fidesco.fr

    www.fidesco.fr

    Anne

    Infirmire

    Yaound - Cameroun

    Date : Novembre 2014

    RAPPORT DE MISSION N1 :

    - DECOUVERTE -

    mailto:contact@fidesco.fr

  • Chre famille, parrains/marraines et chers amis,

    Voil dj un mois et demi que je dcouvre ma

    nouvelle vie au Cameroun et il est temps pour moi de

    vous la faire partager.

    Dans un premier temps, il me tient cur de vous

    remercier. Votre soutien spirituel et/ou financier me

    touche normment et me permet de vivre ce temps

    de mission. A travers ce rapport de mission, jespre

    vous transmettre autant de joie et de bonheur que le

    Cameroun mapporte.

    Larrive

    Avec un peu dapprhension mais surtout beaucoup dexcitation, je savais que ce

    fameux samedi 4 octobre ne serait pas une journe comme les autres.

    Effectivement, une grande

    journe mattendait. Une fois

    arrive laroport de Paris, jai

    retrouv Annette et Claire. Ce

    trinme constitue ma nouvelle

    famille pendant ces deux annes

    venir. Claire et Annette sont

    sages-femmes. Juste le temps de

    faire les derniers aux revoir nos

    familles respectives et nous voil

    en route pour le Cameroun.

    A notre arrive laroport de Yaound, nous avons retrouv, avec un peu de

    difficults, Ferdinand, responsable du dpartement dadministration et des finances

    des centres de sant catholique du diocse de Yaound. Il tait accompagn de

    sur Philomne, de la congrgation de Saint Joseph de Gerona et de sur Marie

    Solange, de la congrgation de Sur du Sacr-Cur.

    Aroport - Claire, Annette et moi -

  • Laroport de Yaound se trouve au sud de la capitale et nous logeons

    Nkolondom, un quartier un peu excentr qui se situe dans le nord de Yaound. La

    nuit tait dj tombe lorsque nous avons travers la capitale. Pour la premire

    fois, je dcouvrais le sol camerounais. Jtais blouie par tout ce qui mentourais :

    la circulation camerounaise avec ses nombreux taxis jaunes ; les commerants

    longeant le bord de route avec de multiples oreillers, chaussures et autres objets

    sur la tte ; toutes ces femmes qui vendent des fruits et lgumes sur le trottoir ;

    les bars anims par la lumire et la musique africaine. Un vrai dpaysement. Aprs

    une bonne demi-heure de route, nous sommes arrives dans notre nouveau

    village : Nkolondom.

    Quel accueil ! A peine arrives et nous voil plonges dans la culture camerounaise.

    Nous avons t accueillies par les surs de la communaut de Saint Joseph de

    Gerona. Elles sont neuf vivre dans la communaut.

    La communaut de Saint

    Joseph de Grona est dorigine

    espagnole. Elle sest dveloppe

    dans un premier temps au

    Rwanda, en Rpublique du

    Congo et en Guine Equatoriale.

    La communaut sest installe

    au Cameroun en 1995.

    Leur vocation est de soigner les

    malades et de rpondre aux

    besoins de sant des plus

    pauvres.

    Nous retrouvons ce mlange de culture. La sur Basilia est espagnole. Elle est la

    mre suprieure de la communaut. Elle vit depuis quinze ans au Cameroun.

    Certaines surs sont rwandaises comme la sur Marie Madeleine et la sur Prisca,

    et dautres viennent de la Rpublique du Congo comme sur Franoise.

  • Route de Nkolondom Messassi

    Zoom sur le Cameroun :

    Le Cameroun a t colonis dans un premier temps par les allemands. Aprs la

    Premire Guerre mondiale, le pays est divis en deux parties, une partie colonise

    par lAngleterre et la deuxime partie par la France. Le 1er Janvier 1960, le

    Cameroun proclame son indpendance.

    Langlais et le franais sont les deux langues les plus couramment parles. Il

    marrive rgulirement de faire des consultations en anglais.

    Au fur et mesure, je tisse des liens avec les camerounais et je me suis rendu

    compte quil tait trs important pour eux de parler de leur ethnie. Ils sont trs

    fiers de parler leur dialecte. Yaound est une ville en pleine expansion. La

    population migre et cela entraine un mlange dethnies et de dialecte. Jentends

    rgulirement mes collgues sexprimer avec le langage de leur village . Mme

    sils ne parlent pas le mme dialecte, ils se comprennent. Parfois, Madame Florence

    parle en Ewondo et Madame

    Alice rpond en franais. Cela

    nest pas toujours vident de

    comprendre les conversations

    mais petit petit je commence

    runir quelques mots de

    vocabulaire en Ewondo qui est

    le dialecte principal de Yaound.

    Cela me permet de mintgrer

    au sein de lquipe et cela

    amuse beaucoup mes collgues

    (Ex : O kiri = Bonjour)

    Yaound se dploie entre 600 et 1000 mtres daltitude sur un site de collines et de

    valles marcageuses. Yaound est surnomme la ville aux sept collines. Nous

    logeons Nkolondom, un quartier excentr de Yaound qui se situe au Nord de la

    capitale. Ce village est lune des sept collines. Nous sommes loignes du centre

    ville ce qui nous permet dtre au calme et surtout dtre entoures dune

    magnifique vgtation.

  • Pour se dplacer, nous utilisons le taxi. La circulation est trs dense et il nest pas

    rare que lon attende plusieurs minutes dans les embouteillages.

    Je prends le taxi avec Claire tous les matins pour aller au travail. Claire travaille en

    tant que sage-femme dans le quartier de la Briqueterie dans la maternit de Notre

    Dame de la Merci. La Briqueterie est un quartier principalement musulman qui se

    situe quelques minutes en voiture de Nlong-Kak.

    Annette est galement sage-femme. Elle travaille dans le dispensaire qui appartient

    la congrgation des surs de Saint Joseph de Gerona Nkolondom.

  • Dispensaire du sacr cur de Nkol-Elton

    Le dispensaire de Nkol-Elton se situe dans le quartier de Nlong-Kak au nord du

    centre de Yaound. Il dpend de la congrgation de notre Dame du Sacr-Cur

    dirig par la Sur Marie-Solange.

    Lorganisation du dispensaire

    Le dispensaire est compos de :

    - 2 aides-soignantes en pharmacie : Madame Agnes et Madame Alice.

    - 3 infirmires en salle de soins : Madame Florence, Madame Franoise et

    Christelle.

    - 1 aide soignante en salle de paramtre : Madame Marie-Louise

    - 1 aide-soignante et 2 laborantins au laboratoire : Evelyne, Antoine et Henri.

    - 4 infirmiers consultants : sur Pauline, Jean-Paul, Monsieur Stanislas et

    Madame Crescence.

    - 1 mdecin gnraliste

    Le mardi et le vendredi, le dispensaire propose des consultations prnatales pour

    les femmes enceintes. La sur Pauline et Madame Crescence soccupent du suivi de

    grossesse et des causeries c'est--dire de lducation et de la prvention.

    Un gyncologue est prsent le mercredi et le samedi midi soit la demande de la

    patiente soit pour les consultations plus complexes dlgues par les infirmiers. Le

    gyncologue a galement disposition un systme dchographie pour les femmes

    enceintes.

    Le jeudi est la journe des vaccinations pour les enfants et les femmes enceintes

    encadres par le programme largie de vaccination du Cameroun.

    Un ophtalmologue est prsent le samedi.

    Le dispensaire de Nkol-Elton sadresse une population pauvre. Largent est le

    souci majeur des patients. Cest pourquoi le dispensaire sengage proposer des

    soins et des mdicaments accessibles tous.

  • Mes dbuts dans le dispensaire

    Cela fait maintenant depuis le 6 octobre que je travaille dans le dispensaire. Le

    travail de linfirmire au Cameroun est trs diffrent du travail en France. Linfirmier

    est amen faire des consultations gnrales. Il y a un manque vident de

    mdecins au Cameroun. Ce qui implique quil y a trs peu de mdecins dans chaque

    dispensaire et que la consultation est trois fois plus chre quune consultation

    ralise par un infirmer.

    Lors du premier mois de ma mission, jai pris

    une place dobservation afin de comprendre et

    dapprendre. Il ma paru primordial de

    comprendre le parcours du patient avant de

    prendre place dans ma mission. Lorganisation

    du dispensaire est trs diffrente dune clinique

    ou de lhpital en France. La scurit sociale

    nexiste pas au Cameroun, cest pourquoi le

    patient paye les soins avant de les recevoir.

    Lorsque le patient arrive au dispensaire, il

    achte un carnet de consultation (300 FCFA). Il

    va ensuite en caisse pour rgler la consultation.

    Il part prendre les paramtres

    en salle avec Madame Marie-

    Louise. Il prend sa

    temprature et se pse. Il

    patiente dans la salle

    commune. Une causerie

    est propose en dbut de

    mtine par lun des soignants

    du dispensaire. Ensuite, il est

    dirig vers un des quatre

    Pharmacie - Madame Agnes -

    Salle de soins - Madame Florence -

  • consultants. En consultation, linfirmier prescrit, en fonction des signes et des

    symptmes, les diffrents examens paracliniques raliser au laboratoire. Le

    patient retourne en caisse pour payer les examens. Il est ensuite appel au

    laboratoire o il ralise ses examens (prise de sang, goutte paisse, examens

    durine/selles). Il retourne une seconde fois chez le mme consultant qui lui

    prescrit les remdes ncessaires pour la pathologie diagnostique. Le patient se

    dirige une troisime fois la caisse pour payer les md