histomag'44 N°72

Click here to load reader

  • date post

    27-Oct-2015
  • Category

    Documents

  • view

    79
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of histomag'44 N°72

  • HistoMag44N 72 - JUILLET/AOUT 2011

    La seconde guerre mondiale pour des passionns par des passionns

    Premier bimestriel historique gratuit

    Avec la participation de

    Antony Beevor, Omer Bartov, Xavier Riaud...

    Dossier specialFront de lest(2eme partie)

  • HistoMag44

    SOMMAIREN72

    Ldito 3

    Dossier : Le Front de lEst, 2e partie

    - La LVF devant Moscou 4

    - Le journal du caporal Istvan Balogh 9

    - Guerre sauvage 14

    - Le marchal Rokossovski 24

    - Le sige de Varsovie 26

    - La chute des tats baltes 36

    - Les espagnols dans lArme rouge 43

    - Arme rouge contre chemises noires 45

    Rcit dvasion du 1st Lt Paul herring 49

    Les montres de la seconde guerre mondiale 53

    Churchill et ses dentiers 55

    Le coin lecteur 56

    BTP : L479 Anton - Un PC de chasse 59

    Modelisme - Le KV2 62

    Lien visiter - site Oradour 64

    Lien visiter - Le forum Ostfront 65

    Livre dcouvrir :

    Tant que je vivrai de F. Eisenbach et D. Boimare 66

    AUTEURSOmer BartovAntony BeevorFrdric BonnusPhilippe ChollierJean CotrezDaniel LaurentPhilippe MassAntoine MerlinAlexandre PrtotXavier RiaudAlexandre SanguedolcePhilippe SaveOlivier ValloisMichel Wilhelme

    LIGNEEDITORIALE

    Histomag'44 est produit par une quipe de

    bnvoles passionns d'histoire. A ce titre,

    ce magazine est le premier bimestriel

    historique imprimable et entirement

    gratuit. Nos colonnes sont ouvertes toute

    personne qui souhaite y publier un article,

    nous faire part d'informations, annoncer

    une manifestation. Si vous tes intress

    pour devenir partenaire de l'Histomag'44,

    veuillez contacter notre rdacteur en chef.

    Contact : Histomag@39-45.org

    REDACTION

    Rdacteur en chef :

    Daniel LaurentConseillers de rdaction :

    Prosper Vandenbroucke et Vincent DupontResponsables qualit :

    Nathalie Mousnier, Germaine Stphanet Laurent Ligeois

    Responsable mise en page :

    Alexandre PrtotResponsables rubriques :

    Jean Cotrez et Philippe Mass

  • Ldito Par Daniel LAURENT

    Chres lectrices, chers lecteurs,Ce numro de votre Histomag44 est principalementconsacr la seconde partie de notre dossier spcialFront de lEst. Un riche sommaire et prs de 70 pages.Des professionnels de haut niveau sont encore l,Omer Bartov, Antony Beevor, Xavier Riaud, ce derniervenant juste dtre lev au rang de chevalier desPalmes Acadmiques. Merci eux !Mais, fidles notre tradition, le sommaire accueilleaussi de jeunes pousses de demain comme AntoineMerlin et rend hommage au travail norme ralis parun autre jeune trs prometteur, Mahfoud.Ces mois de mai et juin 2011 ont t marqus par ladisparition dun grand criminel de guerre qui, silnavait pas lenvergure dAdolf Hitler, a eu une finsimilaire la sienne, mort sans avoir t jug et sansavoir de tombe, je parle videmment dOussama benLaden.Le parallle avec le Fhrer nest pas sans intrt : voiciun homme responsable du massacre gratuit denombreux innocents au nom dune idologie base surla haine de certaines catgories de lhumanit et quicamouflait sous des prtextes religieux, ce quiapparat ds la premire analyse comme tant, en fait,une forme de racisme notoirement dirig, au traversde la volont de dtruire ltat dIsral, contre les Juifset quiconque les soutient.Tout comme Hitler, ben Laden a recrut grce a unepropagande dmoniaque, des jeunes prts a tout, ycompris aux pires crimes, y compris sacrifier leursvies, pour la cause . Les candidats aux attentats-suicide sont morts sans crier Sieg Heil mais unephrase du mme ton.Laspect dictatorial de la faon dont il grait Al-Qaedanest pas non plus sans rappeler certaines pratiquesnazies.Mais les diffrences sont videntes. Contrairement Hitler qui a russi conqurirlEurope et la tenir sous le joug pendant des annes,Ben Laden a chou btir son Empire hors dequelques territoires en Afghanistan et au Pakistan.De mme, son score de meurtres gratuits fait plefigure ct des environ 6 millions de Juifs exterminspar les nazis sans parler des Tziganes, des Slaves etautres victimes.Mais il reste la diffrence essentielle : si Hitler sestsoustrait au jugement des hommes en mettant fin lui-mme ses jours, ce ne fut pas le cas de Ben Laden,semble-t-il ?Labsence dAdolf Hitler Nuremberg en 1945 ne peutpas tre reproche ni aux juges ni aux troupes allies,ainsi dailleurs que celle de Heinrich Himmler et dequelques autres.Par contre, labsence de Oussama ben Laden devantun tribunal susceptible de le juger quitablement et,par l, de rendre justice ses victimes et leursproches, peut tre reproch, et avec vigueur, un

    Prsident qui aurait ordonn son excution immdiateet en a conclu que justice tait rendue , suivi dansce raisonnement primaire par quelques politiciensfranais dont, entre autres, des ministres. Ainsi donc,si jen crois tous ces dirigeants de haut niveau, la Loidu Talion est justifiable ?Peut-on en conclure que tout un chacun peut ainsi sefaire justice lui-mme, par exemple en assassinantlassassin de lun de ses proches ?Dans ce cas, est-ce quun descendant de lune desvictimes du sinistre Demjanjuk, bourreau de Sobiborrcemment pass en justice, peut se prsenter saprison, les armes la main, et le tuer sans treinquit ?Ce droit la Justice ne fut accord ni aux victimesdOussama ben Laden ni leurs proches.Une fois de plus, en regardant CNN qui estprobablement disponible en enfer, Hitler doit bien rire.Son influence semble se faire toujours sentir en 2011alors que nous venons de passer le 66meanniversaire de sa mort.Je rappelle que lHistomag44, tout en tant trs fierde bnficier de laide dhistoriens professionnels,ouvre ses colonnes tous, y compris et surtout auxhistoriens de demain. Une ide, un projet, contactezla rdaction !

    bientt.

    3

    HISTOMAG44 MAG44

  • La Lgion des Volontaires Franais devant Moscou.Par Daniel LAURENT

    Le 22 juin 1941, trs exactement le jour ol'attaque de l'Allemagne contre l'URSS estannonce, Jacques Doriot (1898-1945, croix de

    fer 1943), chef du PPF (Parti Populaire Franais, leplus actif de tous les partis collaborationnistesfranais) lance l'ide d'une Lgion de volontairesFranais pour aider combattre l'Arme rouge danslide de la Croisade contre le bolchevisme .

    Le 23 juin, un de ses concurrents politiques, MarcelDat, rencontre Otto Abetz, ambassadeur du IIImeReich en France, pour traiter du sujet. Abetz fait unrapport Berlin et reoit le 5 juillet le tlgrammenumro 3555 du Conseiller Ritter, confirmantl'approbation de von Ribbentrop.Cette initiative concide avec la politique du Reich quisouhaite crer des units de volontaires dansplusieurs pays europens. Ainsi, Berlin accepte lengagement de citoyens franais dans la bataillecontre lUnion Sovitique . Mais il y a de nombreuses limitations cetteapprobation : recrutement limit la zone occupe,nombre de recrues limit 15 000 (chiffre jamaisatteint)1. Beaucoup pensent aujourdhui que, en fait,Hitler ne voulait pas se trouver devoir quelque choseaux Franais. Mais ceci est une interprtation posteriori. Comme dans tout projet denvergure, entemps de paix ou de guerre, il y a un cot, unebudgtisation programmer. La lenteur de lafourniture dquipements appropris lhiver russe

    est un des lments qui montre quil ne sagit pas derecruter seulement des volontaires, mais il faut aussisubvenir leurs ncessits dinstruction, de formationet de matriel.Le 6 juillet, une runion a lieu l'ambassadeallemande Paris. Le 7, une deuxime runion setient l'htel Majestic, QG de la Wehrmacht enFrance. Tous les chefs des groupes collaborationnistesfranais sont l : Doriot, Dat, Bucard, Costantini,Deloncle, Boissel, Clementi. Ce jour, un Comit centraldu LVF est cr avec tous les prsents commemembres. Un centre de recrutement est tabli etAbetz offre pour lhberger les anciens bureaux delIntourist, l'agence sovitique de tourisme, 12, rueAuber Paris !

    De la part des Allemands, ce nest pas la valeurcombattante des Franais qui est considreimportante, mais la signification symbolique du fait que mme les ennemis hrditaires de lAllemagneservent dans les rangs de larme allemande2.Immdiatement, la LVF est embarque dans lesconcurrences politiques franco-franaises, chaqueorganisation collaborationniste essayant de diriger lesoprations, esprant augmenter sa propre influence.Le MSR (Dat) et le PPF (Doriot) auront le plus desuccs, en utilisant intensivement la propagande decroisade Anti Bolchevik laquelle une partie del'opinion franaise est rceptive. On peut distinguerdiffrents groupes. Le premier est celui des militantsfanatiques des partis collaborateurs (surtout du Partipopulaire franais, du Rassemblement nationalpopulaire et du Mouvement social rvolutionnaire) quirevendiquent la primaut pour leur groupement et ose trouvent de nombreux antismites. Le deuximeest celui des anticommunistes qui hassent lebolchevisme et sont prts lutter contre lUnionsovitique qui reprsente pour eux lEmpire dumal . Il faut mentionner les patriotes qui veulent

    4

    HISTOMAG44 MAG44

    Jacques Doriot lors d'une manifestation de son parti en aot 1943

    LAPI / Roger-Viollet

    Aziz, Ph., Les Dossiers noirs de lOccupation, tome 2p. 195.

    1 : IHTP 72 AJ 258, 232 14. Texte du gnral Merglen p. 3.2 :

    Fernand de BrinonAmbassadeur de Vichy... Paris

    William Vandivert, Time & Life Pictures

  • revendiquer la gloire militaire franaise perdue en1940 sur les champs de bataille dans la dfense delEurope. Il y a aussi des idalistes qui veulent servirles intrts europens et dfendre la culture et lacivilisation occidentales contre la menace constituepar la Russie communiste. Mais la grande majorit desvolontaires sont motivs par la somme de la solde quiest bien suprieure aux salaires franais de cettepoque-l. Ces derniers nont pas de motivationidologique, ils sont de simples mercenaires ouautrement dit de