Enseigner = échec à la pauvreté

download Enseigner = échec à la pauvreté

of 9

  • date post

    28-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Bulletin de nouvelles de la MEB 1-2011

Transcript of Enseigner = échec à la pauvreté

  • Enseigner=chec la pauvret

    Mission Evanglique Brailleau service des aveugles et malvoyants francophones

    un chemindelumire

    1/2011

    bulletin dinformation et de prire

  • Enseigner, transmettre, former

    Combattre la pauvret des aveugles africains par l'enseignementest sans doute un dveloppement durable et un investissementqui fait ses preuves. Ce concept n'est pas nouveau, il repose surune solide exprience: Vous instruirez vos enfants et vous leuren parlerez alors vos jours et ceux de vos enfants durerontaussi longtemps que le ciel restera au-dessus de la terre (Deu-tronome 11). La Bible a beaucoup de principes de durabilit pourtous les hommes, y compris les aveugles!

    Les enfants de la MEB ne cessent de se multiplier. Cest unconstat rjouissant de voir que cette croissance aboutit des r-sultats concrets, notamment une meilleure qualit de vie deshandicaps de la vue. Nanmoins, c'est aussi un grand dfi re-lever pour que cette aide au dveloppement soit quitable et d-bouche sur une vraie intgration sociale. Beaucoup reste faire,nous ne sommes quau dbut d'une gigantesque mission; seul le2% des aveugles en Afrique est alphabtis. Les glises, les ONGet les institutions officielles doivent collaborer et crer des struc-tures adaptes pour diminuer la pauvret, l'ignorance et l'exclu-sion des aveugles; leur dignit passe donc par lenseignement.

    Il y a 20 ans, la MEB sest engage modestement en faveur deshandicaps de la vue francophones dAfrique, avec plus de foique de moyens! Aujourd'hui, son programme de dveloppementse concentre sur 5 axes d'intervention: sensibilisation, duca-tion, formation, renforcement de ses partenaires et intgration.Les valeurs chrtiennes consolident cette approche et garantis-sent l'aveugle un dveloppement intgral et respectueux.

    Chers amis lecteurs, collaborateurs et donateurs, en lisant ce nu-mro vous pourrez vous faire une ide du dveloppement rapidede cette uvre au cours des dernires annes. Elle est davantagele rsultat de la bndiction divine que de notre sueur! Mais c'estaussi votre uvre, grce votre intrt et votre fidle gnro-sit. Un grand merci tous!

    Heinz Rothacher Secrtaire gnral

    Crdit photographique: MEB Vevey, sauf mention contraire.Photo couverture: Claudio Galiezia

    meb un chemin de lumire 1/2011 3

    dito

    ImpressumMEBAv. Louis-Ruchonnet 20CH-1800 Vevey/SuisseTl. +41 ( 0 )21 921 66 88Fax. +41 ( 0 )21 922 26 58www.mebraille.chinfo@mebraille.ch

    Revue trimestrielleUn chemin de lumirePublie par la MEB Vevey

    ImpressionAtelier Grand SA

    Abonnement annuelCHF 25. / 17.

    CCP SuisseCCP 10-1350-1

    CCP FranceChques, virementsou versements postaux sont adresser :Banque postale, Centre Financier69900 Lyon Cedex 20No de compte : 1340391 VMission Evanglique Braille Vevey

    Les chques peuvent aussitre envoys sous pli :MEB, Avenue Ruchonnet 20,CH-1800 Vevey

    CCP BelgiqueVirements ou versements postauxBruxelles 000-071 2436-68Mission Evanglique Braille Vevey

    Paiements bancaires internationauxMission Evanglique BrailleCrdit Suisse ZrichIBAN : CH12 0483 5083 8555 5000 0

  • lettres laide dcrous disparates r-cuprs dans tous les moteurs ayantpass de vie trpas dans la province.Lorsqu'ils lvent la main pour rpondre une question pose par leur profes-seur, les enfants claquent des doigtspour se signaler leurs camaradesaveugles.Ils transpirent les petits. Arc-bouts, lementon pos sur la tablette, ils poin-onnent laborieusement les lettres quedicte Matthieu Kabor, l'un des ensei-gnants. La leon d'criture acheve,c'est un profond soupir qui s'chappede toutes les petites poitrines. Il fait sichaud ! Enfin la rcration ! Courage,petit colier !Le soleil tape dur ce matin-l sur leprau de l'cole de Boulsa : 45 degrs.Imaginez un forage de 85 mtres sur-mont d'une roue d'environ deux m-tres de diamtre actionne la forcedes bras des petits et des grands. Cetteeau frache et de trs bonne qualit

    couvre largement les besoins du centreet lui assure quelques revenus grce la vente prix modique du prcieux li-quide aux gens du quartier. Ce puitsjoue donc un rle fondamental pourl'intgration des aveugles dans la com-mune de Boulsa, car les enfants duquartier viennent partager leurs jeuxavec les coliers handicaps de la vue.La cour de l'cole est ainsi devenue unespace de rencontres o les femmes,bb dans le dos, devisent gaiementtout en remplissant leur bidonLisez la suite et d'autres nouvelles surle blog de Jean-Marc :www.jeanmarcmeyrat.ch

    Inaugure en 2010, cette cole sp-cialise scolarise annuellement 36enfants aveugles. Cet tablissementpionnier et bien quip ne laisse pasindiffrent. M. Jean-Marc Meyrat, di-recteur de l'Antenne Romande de laFdration Suisse des Aveugles etbnvole de la MEB, nous livre quel-ques impressions.

    Ds ma premire visite l'Associationdu centre de formation braille desaveugles et malvoyants Boulsa (ACF-BAM), dans la province du Namen-tenga, au Burkina Faso, en 2008, j'ait d'emble convaincu qu'il fallaitsoutenir de toutes nos forces l'instruc-tion des enfants aveugles et mal-voyants, si souvent exclus de leurcommunaut, considrs comme desbouches inutiles et relgus au fond dela case familiale. C'est pourquoi, M.Heinz Rothacher, le secrtaire gnralde la Mission Evanglique Braille, m'apropos trois objectifs en lien directavec le dveloppement de l'cole pour

    enfants aveugles de Boulsa : le foraged'un puits, la construction de troisclasses et l'amnagement de latrines.Aujourd'hui, les deux premiers objec-tifs sont atteints grce la gnrositde celles et ceux qui sont sensibles ausort des enfants aveugles dans les paysen voie de dveloppement et qui sou-haitent leur donner les moyens d'ap-prendre un mtier pour qu'ils ne soientpas rduits la mendicit.

    Du Caf de l'Ouest Ouagadougou

    Le Centre de formation braille se com-pose de plusieurs btiments. Une salleest notamment consacre l'appren-tissage de l'informatique. Ces moyensinformatiques qui proviennent des or-ganisations typhlophiles suisses, faci-litent l'enseignement et l'ducationdes aveugles et suscitent un grand in-trt. Une future bibliothque braillesera gre par une personne aveugleet est le fruit d'une collaboration entrela MEB, la Bibliothque braille ro-mande (BBR) et Le livre parl de Ge-nve. Elle sera non seulement mise ladisposition des enfants de l'cole, maisaussi des aveugles adultes demeurantdans les environs. linstar de ce qui se passe dans uneclasse ordinaire, les enfants vont au ta-bleau pour apprendre l'criture. Maisici le tableau n'est pas noir : c'est le c-lbre tableau mis au point par LucienNar. Il s'agit d'une planche sur la-quelle ont t pratiqus plusieurs foisles six trous reprsentant la grille dubraille ; les lves vont composer les

    Ecole braille Jean-Marc Meyrat de Boulsa

    4 meb un chemin de lumire 1/2011

    Jean-Marc Meyratet le pasteur

    Etienne Sawadogo,responsable du site,

    inaugurentl'Ecole braille

    Jean-Marc Meyrat Boulsa.

    Bel aboutissementet une premire :les enfants aveuglesde la Provincedu Namentengavont l'colespcialementadapte eux.

    phot

    o

    Boub

    akar

    Oue

    drao

    go

    Ce projet est soutenupar Jean-Marc Meyart,

    ses amis et les organisationstyphlophiles suisses

  • Beaucoup desurprises souriantes

    fleurissent surles chemins africains

    de la MEB !

    Dans la Province du Boulgou au Bur-kina Faso, les aveugles sont pauvres etnombreux cause des maladies nonsoignes. La MEB a finalis un impor-tant Centre polyvalent pour eux dansla ville de Zabr.

    Les tout premiers lves aveu-gles intgreront lcole la ren-tre 2011 et dautres suivront

    une formation professionnelle adapte,dans la perspective dune vie active rem-plie despoir.

    La MEB soutient lAssociation chr-tienne spcialise (ASBAM) du PasteurSimon Nanga depuis 2002. cettepoque, lalphabtisation non formelleen braille se faisait en plein air sous untoit de paille, o chvres, poules et in-sectes vrombissants distrayaient lesapprenants Que de chemin parcourudepuis pour renforcer lassociation,former des enseignants et raliser unprojet ambitieux un peu fou Tous ontmis la main la pte et partagent au-jourdhui leur joie avec les aveugles etmalvoyants pour cette belle russite.

    Le Centre polyvalent comprend unecole primaire dune capacit de 165lves, des dortoirs, une salle de conf-rence, une cuisine, un local de travailet la btisse administrative de lasso-ciation provinciale. Plusieurs activitsgnratrices de revenus ont t cresafin de rendre autonome le fonction-nement du centre.

    Extrait du discoursdu dput maire de Zabr :

    Linauguration du Centre polyvalentHEINZ ROTHACHER des aveugles etmalvoyants doit sinscrire dans le livredor de notre mmoire de par ce joyau!Son but est de donner ceux qui ontperdu lusage des yeux les rudiments debase, savoir lapprentissage de la lec-ture en braille, de lcriture, du calcul,dassurer la transmission des connais-sances et de former lesprit. Il a aussipour mission de fournir les outils indis-pensables la comprhension dumonde et la formation du futur ci-toyen quon croyait impotent! Ce centreest une grande premire. Est-il donc be-soin de dire combien il nous est profi-table? Aux donateurs, une mentionspciale puisquils nont pas pargnleurs efforts pour que ce centre soitdress. Aux bnficiaires de lentourerde toutes les parures pour quil brille aufirmament des gnrations

    Un impact considrableSi les premiers bnficiaires sont lesaveugles venant de nos huit centres lo-caux rpartis dans cette Province, la po-pulation vivant proximit du Centreainsi que les secteurs de l'Education, delAction sociale et l'Eglise de la ville deZabr sont aussi gagnants. La mise dis-position d'une telle infrastructure so-ciale, avec une cole primaire inclusivequi, pour remplir compltement lesclasses, accepte aussi les enfants voyantsdu quartier, ancre bien ce projet dans lasocit civ