EAST ( EAU, AGRICULTURE ET SANTE EN MILIEU TROPICAL )

Click here to load reader

download EAST ( EAU, AGRICULTURE ET SANTE EN MILIEU TROPICAL  )

of 46

  • date post

    21-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    22
  • download

    0

Embed Size (px)

description

EAST ( EAU, AGRICULTURE ET SANTE EN MILIEU TROPICAL ). Membre par son Président à : -- L’Académie de l’eau -- L’Agence de Bassin Seine Normandie -- La Coalition Eau des ONG françaises. OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION _______________________________________________________________. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of EAST ( EAU, AGRICULTURE ET SANTE EN MILIEU TROPICAL )

  • EAST ( EAU, AGRICULTURE ET SANTE EN MILIEU TROPICAL ) Membre par son Prsident :-- LAcadmie de leau-- LAgence de Bassin Seine Normandie-- La Coalition Eau des ONG franaises

  • OBJECTIFS DE LASSOCIATION_______________________________________________________________

    Lobjectif majeur de EAST (Eau, Agriculture et Sant en milieu Tropical) est daider les collectivits rurales ou pri - urbaines, dAfrique, dAsie ou dAmrique du Sud, faire rgresser les grandes endmies: diarrhes infectieuses, poliomylite, paludisme, trachome, goitre endmique, malnutrition, SIDA

    En Contribuant lamlioration des conditions de vie, de bien tre et la sant des habitants des zones rurales et des quartiers urbains et pri - urbains des pays du Tiers Monde.

    Par la prvention sanitaire.

  • Statgies de EAST

    Origine et description

  • 1860 La disparition progressive des pidmies en Europe

    Le mouvement hyginiste prcurseur de laRvolution sanitaire du 19 me sicle

    Une stratgie fondamentale provoquant le dclin constant de la morbidit et de la mortalit au XX me sicle et jusqu nos jours

  • Les pionniers du Mouvement Hyginiste PIERRE - CHARLES ALEXANDRE LOUIS _________________________________________________

    Le pre de lapproche mathmatique de la mdecine clinique et de la sant publique.

    Inventeur de la mthode numrique, qui a permis de vrifier le lien entre hygine et sant et qui permet de dterminer entre plusieurs approches, laquelle est la meilleure, la plus conomique ou la plus acceptable

  • Les pionniers du Mouvement HyginisteJOHN SNOW_____________________________

    Lun des fondateurs de lpidmiologie

    Apporte, pour la premire fois, la preuve exprimentale quune maladie contagieuse le cholra peut se transmettre par contact indirect, par le biais dune contamination de leau.

    Par dduction, usant de mthodes empiriques, il aboutit la rgression de lpidmie de cholra de Londres en 1854

  • Les pionniers du mouvement hyginisteEDWIN CHADWICK____________________________________________

    Rfute le concept Pauvret Maladie Salet Llimine, aprs enqutes, pour devenir Salet Maladie Pauvret

    La salet provoque la maladie et la maladie empche les hommes de travailler les aspirant dans une spirale descendante jusqu la pauvret.

    Edwin Chadwick prne, alors, daider les pauvres, mais surtout de consacrer lessentiel des financements publics la propret de leau, lvacuation des eaux uses, la collecte des dchets, la salubrit de lair.

    En fait, ce qui constitue, aujourdhui, une forte part de la sant publique

  • Les pionniers du Mouvement HyginisteLEMUEL SHATTUCK___________________________________________________________

    Le pre de la Sant publique aux Etats-Unis

    Edite le rapport de base prsentant lois et rglements quil faut adopter pour la mise en place et le fonctionnement des services de sant et dhygine, et apparaissent, notamment,

    *la cration de secteurs de contrle de la qualit de leau et du traitement des dchets*la conception et lorganisation des programmes dducation sanitaire grand public

    Le rapport Shattuck sera adopt, progressivement, par tous les tats des USA, qui sont fiers juste titre de leur russite en matire dhygine et sant publique

  • Limportance fondamentale du Mouvement Hyginiste _____________________________________________

    Dans un laps de temps relativement limit, il a provoqu le dclin des taux de morbidit et mortalit, rsultant des maladies infectieuses aigues ou chroniques. Il est lorigine, ainsi, dun accroissement spectaculaire de lesprance de vie la naissance

    Et ceci avant trois dcouvertes fondamentales : la contagion par des agents pathognes,la vaccination et lantibiothrapie

  • .

    En fait, lintelligence du Mouvement Hyginiste est davoir s prner sans cesse lEDUCATION DE LA POPULATION

    Tout en remplaant la stupidit par le bon sens

  • ___ Ainsi, nous avons tous, depuis plus de 100 ans, une impression de scurit et de protection permanente, qui sest, peu peu, cre sous la pression des codes, des lois et des dcrets du mouvement hyginiste. En ont rsult nos habitudes et pratiques dhygine, tellement ancres dans notre vie quotidienne, quelles donnent limpression davoir toujours existes.

    ______

  • Le dfi majeur actuelUne rvolution sanitaire imprative en Afrique et en dautres rgions du monde en dveloppementSachant que lveil sanitaire dune population prend du temps et que chaque minute perdue voit disparatre 7 personnes de la plante, victimes de maladies lies la pollution de leau, linsalubrit de lenvironnement et labsence dhygine communautaire.

  • Eau potable, hygine, assainissement, ducation sanitaireConception dun programme de dveloppement hydro et socio sanitaire en milieu rural et urbain tropicalDr. Loic Monjour. EAST

  • Contenu des diffrentes phases dun projet_______________________________________

  • 1. Audit sur la situation hydro et socio - sanitaire existante au niveau du site dintervention.

    En dbut de projet Recensement des habitations, des familles, des coles et des dispensaires, puis du nombre, de la qualit et de lentretien des points deau, des toilettes, des puisards, des sites dvacuation des ordures etc En fin de projet Un second audit, du mme type, en tous points similaire, permet, au cours de lvaluation, de juger et chiffrer les bnfices dcoulant du projet

  • 2. Conception des diffrentes enqutes ncessaires la bonne excution et valuation du projet.

    Le responsable : un socio anthropologueLes outils : trois questionnaires adapts pour les enqutes et lanalyse, le premier des connaissances, le second des comportements et le troisime des pratiques sanitaires courantes de la populationIntrt de cette consultation grand public : --- Les questionnaires apportent des renseignements essentiels pour aboutir une bonne gestion et excution du projet.

    a/ Ils permettent dapprcier, nouveau, la lgitimit des demandes et des rels besoins de la populationb/ Ils apportent des connaissances sur ses habitudes culturelles et traditionnelles en matire de protection de leau, dassainissement, dhyginec/ Ils font merger des informations sur l'organisation sociale locale et scolaire, sur les personnes influentes et les ventuelles tensions entre communautsd/ Ils peuvent prciser le contenu des messages convenant une bonne ducation sanitaire et les meilleures modalits d'application.

    Enfin, les rsultats des enqutes sont des points de repre, qui serviront, par le biais dindicateurs objectivement vrifiables, l'valuation en fin de projet.

  • 3.Cration despaces de concertation et de ngociation et dun Comit de coordination du projetAprs les runions de consensus et de ngociation prliminaires est cr un Comit de coordination ( CC ) du projet

    Composition

    Reprsentantsde la collectivit locale, du service de l'hydraulique, de la sant et de lenseignement, des associations locales, des Comits de Quartiers ( CDQ ) et de lONG partenaire du projet.

    Fonctions et rles

    --- Le CC dcide de lorganisation et du fonctionnement des programmes d'hydraulique, d'assainissement et dhygine, puis de la rpartition et de la gestion des charges entre les diffrents partenaires et intervenants.--- Le CC se runit, tous les mois, pour discuter des mthodes de travail, de leur gestion, les remettre en cause, si ncessaire, et proposer, alors, de nouvelles procdures dorganisation et dexcution des actions.--- Le CC est responsable du suivi et des valuations internes du projet .

  • 4.Collecte et slection des dcrets et documents officiels gouvernementaux, attachs lhygine publique

    Le rglement dhygine gouvernemental.

    Lun des principaux documents officiels, attach lhygine publique, est le Code dhygine gouvernemental . Il comporte plus de 150 articles traitant de lhygine sur les voies et places publiques, des habitations, des denres alimentaires, de leau, du milieu naturel, des installations commerciales

    Cration du rglement dhygine municipal

    En fonction de la situation existante dans la zone dintervention et des objectifs du projet, slectionner ses articles et ses instructions impliquant une amlioration dterminante de la situation socio- sanitaire locale.Les rassembler dans un recueil, rdiger par les services de sant et la collectivit locale, dnomm : Code dhygine municipal Le contenu et les instructions de ce rglement sont ports la connaissance des communauts au cours des sessions de sensibilisation socio - sanitaire dans les quartiers

  • 5. Renforcement des comptences en matire d'hydraulique, dhygine et de prvention sanitaire des divers services, agents, oprateurs et acteurs locaux, partenaires ou participants au projet. Le renforcement des comptences des agents de l'hydraulique urbaine, de professionnels de sant publique, de lducation, est ralis au cours de formations de 15 jours. Elles sont menes, dune part, par des techniciens suprieurs de l'hydraulique et, dautre part, par des spcialistes de l'hygine et de la sant communautaire. Elles portent, respectivement, sur les mthodologies et les contenus des programmes d'hydraulique et sur les grands chapitres de la prvention sanitaire, traitant des instructions, de l'application, du rle des codes d'hygine en milieu urbain Les professionnels de sant publique et de lducation, assurent secondairement, au cours d'un enseignement thorique et pratique, la formation sanitaire des infirmiers des dispensaires, des agents de sant, des instituteurs et des animateurs locaux. Au sein de chaque quartier, ils sont constitus en brigades de salubrit, qui participent lducation sanitaire des communauts, au suivi et au contrle de la protection de l'eau, de lhygine co