Diagnostic des algies pelviennes JP LO PRESTI JP LO PRESTI.

Click here to load reader

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    114
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of Diagnostic des algies pelviennes JP LO PRESTI JP LO PRESTI.

  • Page 1
  • Diagnostic des algies pelviennes JP LO PRESTI JP LO PRESTI
  • Page 2
  • Dmarche diagnostique Interrogatoire ++ Interrogatoire ++ : md, chir, fam, gynco Antcdents: md, chir, fam, gynco : mode de survenue, type, localisation, irradiation, Caractre de la douleur: mode de survenue, type, localisation, irradiation, : leucorrhes mnorragies, mtrorragies, signes urinaires, digestifs,.. Signes associs: leucorrhes mnorragies, mtrorragies, signes urinaires, digestifs,..
  • Page 3
  • Examen physique Examen physique Constantes (TA,T) Constantes (TA,T) Gnral: Recherche de signes imposant un traitement urgent (collapsus, dfense, syndrome infectieux grave) Examen complet en dehors de lurgence Examen complet en dehors de lurgence Gyncologique: Inspection vulvaire Spculum Toucher vaginal
  • Page 4
  • Examens complmentaires Examens complmentaires HCG +++ NFS, CRP Bactriologie chographie pelvienne
  • Page 5
  • Pelvis normal
  • Page 6
  • On distingue: On distingue: Algie pelvienne aigue Algie pelvienne chronique
  • Page 7
  • Algies pelviennes aigues Grossesse extra utrine Grossesse extra utrine toujours y penser, ce nest pas encore assez toujours y penser, ce nest pas encore assez Symptomatologie : retard de rgles, signes sympathiques de grossesse, mtrorragies sepia , noirtres, peu abondantes, douleur pelvienne latralise, MLU et emptement du cul de sac au TV, douleur au TR. Symptomatologie parfois typique: retard de rgles, signes sympathiques de grossesse, mtrorragies sepia , noirtres, peu abondantes, douleur pelvienne latralise, MLU et emptement du cul de sac au TV, douleur au TR.
  • Page 8
  • Symptomatologie Symptomatologie souvent trompeuse: Mtrorragies prises pour des rgles, pas ou peu de signes sympathiques de grossesse, mtrorragies voquant un FCS, douleur pelvienne non franche ou bilatrale, examen peu contributif.
  • Page 9
  • Cas particulier de la GEU rompue: Cas particulier de la GEU rompue: Douleur abdominale rapidement progressive et stendant tout labdomen,signes de choc, dfense abdominale, cri du douglas au TV. Douleur abdominale rapidement progressive et stendant tout labdomen,signes de choc, dfense abdominale, cri du douglas au TV.
  • Page 10
  • Le diagnostic de GEU repose sur le couple HCG - chographie
  • Page 11
  • Page 12
  • Salpingite aigue Salpingite aigue Affection peu frquente mais consquences graves: Strilit, GEU, douleurs chroniques Diagnostic pas toujours ais
  • Page 13
  • Signes dappel: Douleur, fivre, leucorrhes, mtrorragies,voire signe urinaires ou digestifs (plus rares) Examen clinique:mobilisation utrine douloureuse, emptement douloureux des culs de sac
  • Page 14
  • Biologie: HCG ngatifs, hyperleucocytose inconstante, prlvements bactriologiques et srologies
  • Page 15
  • Echographie: image latero uterine
  • Page 16
  • Coelioscopie indispensable (si dsir futur de grossesse ++) Diagnostique, thrapeutique et pronostique
  • Page 17
  • Torsion dannexe Torsion dannexe Complication redoute et redoutable Mise en jeu de la vitalit de lovaire Kystes lourds et volumineux ++ Examen clinique: douleur de dbut brutal++, horaire , trs intense, unilatrale ne cdant pas sous antalgiques,dfense, perception dune masse annexielle trs douloureuse.
  • Page 18
  • Examens para cliniques HCG ngatifs, chographie, bilan pr opratoire, coelioscopie dans les 6 heures pour dtorsion de lovaire.
  • Page 19
  • Hmorragie par rupture du kyste Hmorragie par rupture du kyste Hmorragie intra kystique Hmorragie intra kystique Douleur dintensit variable, croissante mais rapidement progressive, cdant sous antalgiques simples Douleur dintensit variable, croissante mais rapidement progressive, cdant sous antalgiques simples
  • Page 20
  • Examen clinique: Perception dune MLU sensible (Kyste), parfois douleur au douglas (panchement si rupture de kyste)
  • Page 21
  • Ex complmentaires: HCG ngatifs, chographie
  • Page 22
  • Torsion dun myome Torsion dun myome Tableau comparable la torsion dannexe, notion de myome connu (sous sreux), masse solidaire de lutrus en thorie..
  • Page 23
  • Ex complmentaires: HCG ngatifs, chographie ++
  • Page 24
  • Ncrobiose aseptique de myome Ncrobiose aseptique de myome Notion de myome connu.., douleur variable, mtrorragies, fbricule, gros myome mou et douloureux
  • Page 25
  • Ex complmentaires: HCG ngatifs, NFS, CRP, chographie (contenu htrogne, image en cocarde) HCG ngatifs, NFS, CRP, chographie (contenu htrogne, image en cocarde)
  • Page 26
  • Autres douleurs aigues Douleur ovulatoire: Unilatrale, en milieu de cycle, souvent passagre, cdant sous antalgiques,parfois malaise vagal. Douleur ovulatoire: Unilatrale, en milieu de cycle, souvent passagre, cdant sous antalgiques,parfois malaise vagal. Ex complmentaires: HCG ngatifs, chographie HCG ngatifs, chographie Algies extra gnitales: Appendicite aigue, pylonphrite et colique nphrtique Algies extra gnitales: Appendicite aigue, pylonphrite et colique nphrtique
  • Page 27
  • Algies pelviennes chroniques Endomtriose: Endomtriose: Tissu endometrial ectopique 2 Types: Externe et interne (adnomyose)
  • Page 28
  • Endomtriose externe 2% de la population, sous valu ++ Tableau typique: femme jeune, strilit primaire, dysmnorrhe tardive, dyspareunies, parfois symptomatologie urinaire ou digestive associe
  • Page 29
  • Ex clinique: Spculum: Nodules violacs TV: utrus rtrovers, fix, perception dun nodule dur et sensible, douleurs des ligaments utro sacrs. TV: utrus rtrovers, fix, perception dun nodule dur et sensible, douleurs des ligaments utro sacrs.
  • Page 30
  • Ex complmentaires: Echographie (endomtriome)
  • Page 31
  • Hysterosalpingographie: Aspect typique en boule de gui Hysterosalpingographie: Aspect typique en boule de gui
  • Page 32
  • Coelioscopie:diagnostique, classification, voire thrapeutique. Coelioscopie:diagnostique, classification, voire thrapeutique.
  • Page 33
  • Endomtriose interne ou adnomyose Endomtriose interne ou adnomyose 15 30 % des pices dhystrectomie toutes causes confondues. Tableau clinique: femme 30-40 ans, dysmnorrhe tardive, mnorragies, utrus augment de volume, dur, rgulier, sensible
  • Page 34
  • Ex complmentaires: Echographie
  • Page 35
  • Hystrographie: signes directs: diverticules angle droit / bord utrin signes indirects: ectasie dune corne,rigidit segmentaire du fond, tuba erecta tuba erecta
  • Page 36
  • Hystroscopie:visualisation de lorifice des diverticules
  • Page 37
  • Squelles dinfection gnitale haute Squelles dinfection gnitale haute Episodes aigus passs inaperus ou traitement inadapt ++ Episodes aigus passs inaperus ou traitement inadapt ++ Ex clinique:recherche une cervicite, une mobilisation utrine douloureuse, une MLU (hydrosalpynx)
  • Page 38
  • Ex complmentaires: chographie,coelioscopie
  • Page 39
  • Dyspareunies Dyspareunies :mycose, herps, pisiotomie, vaginisme, atrophie vulvo vaginale Superficielles:mycose, herps, pisiotomie, vaginisme, atrophie vulvo vaginale ou balistique :endomtriose, malposition utrine, infection annexielle, cervicite. Profonde ou balistique :endomtriose, malposition utrine, infection annexielle, cervicite. : vaginite candidosique, atrophie De prsence: vaginite candidosique, atrophie
  • Page 40
  • Algies pelviennes cycliques Dysmnorrhe Douleur prmenstruelle (hyperestrognie) Douleur inter menstruelle (ovulatoire) Douleur post-menstruelle (endomtriose)
  • Page 41
  • Conclusion Interrogatoire essentiel +++ Interrogatoire essentiel +++ Douleur aigue = GEU? = HCG Douleur aigue = GEU? = HCG = torsion? = chographie = torsion? = chographie Douleur chronique= interrogatoire minutieux Douleur chronique= interrogatoire minutieux Douleur cyclique= penser lendomtriose Douleur cyclique= penser lendomtriose Linterrogatoire et lexamen clinique doivent permettre de demander les examens complmentaires adapts Linterrogatoire et lexamen clinique doivent permettre de demander les examens complmentaires adapts