Darwinisme et Néo- Darwinisme Gregor Mendel (1822-1884)Darwin (1809-1882) Pierre Baribeau (2007)

download Darwinisme et Néo- Darwinisme Gregor Mendel (1822-1884)Darwin (1809-1882) Pierre Baribeau (2007)

of 53

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    103
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Darwinisme et Néo- Darwinisme Gregor Mendel (1822-1884)Darwin (1809-1882) Pierre Baribeau (2007)

  • Page 1
  • Darwinisme et No- Darwinisme Gregor Mendel (1822-1884)Darwin (1809-1882) Pierre Baribeau (2007)
  • Page 2
  • Darwin Darwin Le problme de linterprtation (daprs le livre de Peter J. Bowler) Darwin [] Si je ne suis pas un expert de Darwin, jai du moins consacr une partie de ma vie essayer de comprendre limpact de sa thorie. Lindustrie darwinienne elle- mme a dtruit bon nombre des mythes qui entouraient son uvre, mais il existe une autre ligne de recherche, qui a galement contribu jeter une lumire diffrente sur limpact de lvolutionnisme. Les historiens saperoivent de plus en plus que limage conventionnelle de linfluence de Darwin sur le dveloppement de la pense moderne est srieusement dforme. Darwin ne fut pas le seul forger le concept dvolutionnisme pendant la premire moiti du XIXe sicle et sa thorie de la slection naturelle na pas domin la pense volutionniste la fin de la priode victorienne.
  • Page 3
  • Darwin Le problme de linterprtation -Pour les rationalistes, il reprsentait lhomme de science qui avait russi pntrer des domaines de connaissance jusque-l soumis au dogme religieux. -Pour les Libraux, sa thorie tayait une philosophie optimiste du progrs, fournissant la garantie conceptuelle que les choses continueraient samliorer tant quon nentraverait pas le libre dveloppement de la nature et de la socit. -Les thologiens conservateurs protestaient contre sa thorie, affirmant quelle dtruisait les valeurs morales et lordre social, et rduisait ltre humain au rang danimal. -La querelle qui sengagea autour de lOrigine des espces entre les extrmistes des deux camps tait en fait une bataille dans la guerre que se livraient science et religion.
  • Page 4
  • Darwin Le problme de linterprtation -Quand Darwin mourut en 1882, ses obsques labbaye de Westminster furent celles dun hros national de la science. -Certains biologistes considrent que les ides de Darwin taient fausses et quelles doivent tre modifies ou mme abandonnes si lon veut que la science progresse. -Les scientifiques qui saluent Darwin comme un hros du savoir lutilisent eux-mmes pour justifier leurs ides sur la place attribue la science, au rationalisme et la connaissance dans le monde moderne. -Pour les fondamentalistes religieux, le darwinisme reprsente lun des facteurs les plus importants qui nous poussent nous loigner de Dieu et de sa parole. En Amrique, les fondamentalistes organisent des campagnes pour discrditer
  • Page 5
  • Darwin Le problme de linterprtation la thorie de lvolution et ses implications matrialistes. -La critique du darwinisme provient aussi dintellectuels antimatrialistes qui [] craignent que nous perdions tout respect pour notre crativit et notre statut dtres moraux. Leur solution nest pas de remplacer la slection naturelle par la cration divine mais par un processus dvolution plus finalis. -On attribue galement au darwinisme des implications politiques. Les tenants dune idologie de gauche continuent utiliser lexpression darwinisme social pour dsigner lidologie de ceux qui affirment que le comportement humain est dtermin par notre nature biologique.
  • Page 6
  • Darwin Le problme de linterprtation -Les conservateurs prtendent que ltat actuel de la socit est naturel parce quil reflte notre caractre biologique. -Les socialistes voquent la mmoire de Darwin et la lutte pour lexistence pour montrer que la science peut tre modele par son environnement politique. Ils prtendent que Darwin na fait que projeter sur la nature le modle capitaliste dune socit fonde sur la comptition. -Darwin nous a montr quil tait en contact troit avec la philosophie sociale de son poque. Il a projet lthique capitaliste de la comptition sur la nature et orient ensuite toutes ses observations pour quelles puissent sinsrer dans le schma impos par son propre esprit.
  • Page 7
  • Darwin Le problme de linterprtation -Si, conformment ce modle de lhistoire de lvolutionnisme, on envisage limpact plus gnral de la thorie, on considrera naturellement que la thorie de la slection a jou un rle majeur dans la transition entre le crationnisme et le darwinisme social la fin du XIXe sicle. -La thse selon laquelle la rvolution darwinienne dans le domaine scientifique a contribu provoquer une transition culturelle majeure semble aussi renforcer lide que Darwin ne faisait que reflter lidologie de son poque. Elle rend responsable des origines du mal contemporain lhomme qui popularisa les mtaphores de la lutte pour lexistence et de la survivance du plus apte.
  • Page 8
  • Darwin abrg de sa thorie Lessence de la slection naturelle rside dans lide de Darwin que lvolution est uniquement guide par linteraction entre la population et le milieu. Les membres dune population diffrent les uns des autres par une quantit de dtails dont les animaux (et les humains) se servent pour sidentifier les uns les autres en tant quindividus. Cette variation plus ou moins fortuite (que nous expliquons aujourdhui en termes de diffrences gntiques) forme le matriau de base sur lequel agit la slection naturelle. La slection implique la survivance et la reproduction prfrentielle des individus qui ont fortuitement hrit dune variation qui leur donne plus datouts que leurs congnres pour affronter leur environnement local
  • Page 9
  • Darwin abrg de la thorie Ces individus plus aptes (cest--dire mieux adapts) survivent et se reproduisent plus que les autres, si bien que le caractre avantageux quils possdent devient plus frquent dans la gnration suivante. Sur une longue priode, le trait adaptatif se rpand dans toute la population et le caractre moyen de lespce change [] Ces petits changements ainsi produits sadditionnent au fil du temps et sont la cause des dveloppements majeurs qui ont caractris lapparition de nouvelles formes de vie tout au long de lhistoire de la terre.
  • Page 10
  • Darwin La slection est alatoire La thse la plus importante est que la variation individuelle partir de laquelle procde la slection naturelle est essentiellement alatoire: elle ne peut par elle-mme imposer une direction particulire lvolution parce quelle tend se propager dans toutes les directions. Il nexiste en particulier aucune force qui oblige les espces progresser selon une hirarchie prtablie menant au plus complexe aucune chelle de lvolution quelles devraient toutes gravir. Parce quelle est uniquement conditionne par les exigences du milieu local envers la population, lvolution est essentiellement un processus ouvert, sans but dfini []
  • Page 11
  • Darwin Sens du terme darwinisme La thse qui sous-tend la nouvelle interprtation du rle de Darwin est que lOrigine des espces a agi comme un catalyseur qui a entran la conversion de nombreux penseurs du XIXe sicle une version progressionniste de lvolutionnisme, qui ntait pas darwinienne dans le sens moderne du terme. Le terme darwinisme doit tre compris dans deux sens compltement diffrents, lun se rfrent lre victorienne et lautre au XXe sicle [] la fascination des historiens pour la dcouverte de la slection naturelle est essentiellement un produit de la seconde dfinition: lintrt vient du fait que nous savons rtrospectivement que la thorie a finalement eu une norme influence sur la biologie moderne.
  • Page 12
  • Darwin Darwin Les thories de lvolution avant lOrigine des espces Darwin -Alfred Russel Wallace: publie un article en 1858 qui dveloppa une thorie de lvolution trs proche de celle de Darwin. Darwin publia sa thorie en 1859. -William Paley: publie en 1802 sa Thologie naturelle, considre comme un expos classique de largument du dessein, selon lequel les espces sont conues par un Crateur avis de la mme faon quune montre est conue et fabrique par un horloger. -Jusquen 1859, les biologistes ne staient que trs peu intresss lide dvolution. Presque tout le monde acceptait un crationnisme sans nuances, et que selon la vaste majorit des biologistes ladaptation de chaque espce au milieu prouvait lexistence dun Crateur avis et bienveillant.
  • Page 13
  • Darwin Les thories de lvolution avant lOrigine des espces -Le romancier Samuel Butler: publie lvolution, ancienne et nouvelle en 1879 pour dmontrer que Darwin ntait en aucune faon le premier proposer une thorie de lvolution. -Lamarck: sa thorie tait base sur un certain nombre dhypothses que Darwin allait rejeter. Ses ides taient associes la thse selon laquelle les premires choses vivantes avaient t cres par gnration spontane, cest--dire par une transition naturelle entre la matire non vivante et la matire vivante. De plus, il prtendait que les formes les plus simples de la vie progressaient graduellement mais invitablement selon une hirarchie allant du simple au complexe pour aboutir finalement la race humaine.
  • Page 14
  • Darwin Les thories de lvolution avant lOrigine des espces -Robert Chambers: publie anonymement Vestiges de lhistoire naturelle de la Cration en 1844. Son but tait de dissocier lvolutionnisme de son image radicale et de le rendre acceptable aux yeux de la bourgeoisie montante. Le but de son livre tait de dmontrer que le progrs tait invitable long terme parce quil tait un prolongement naturel du dveloppement progressif de la vie sur terre. -George Combe: publie De la constitution de lhomme en 1828. Il soutenait que la structure du cerveau tait la source de toutes les fonctions mentales. La phrnologie fut finalement relgue au rang de pseudo-science parce quelle affirmait quon pouvait deviner le caractre dune personne grce aux bosses de sa tte. Mais, ses dbuts, elle fut un facteur important de promotion des valeurs matrialistes.
  • Page 15
  • Darwin Les thories