Cours N2-N3

of 132/132
Cours N2-N3 Cours N2-N3
  • date post

    12-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    144
  • download

    5

Embed Size (px)

description

Cours N2-N3. Introduction. Comprendre les phénomènes physiques et physiologiques inhérent à la plongée, Appréhender les risques de la plongée Afin de plonger en toute sécurité. Plan de cours. Bases théoriques Physique, Physiologie, Anatomie, Avant de plongée La réglementation, - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Cours N2-N3

  • Cours N2-N3

  • *IntroductionComprendre les phnomnes physiques et physiologiques inhrent la plonge,Apprhender les risques de la plonge

    Afin de plonger en toute scurit

  • *Plan de coursBases thoriquesPhysique, Physiologie, Anatomie,Avant de plongeLa rglementation,Lorganisation de la plonge,La descenteLes accidents,Le milieu naturel,La remonteLes accidents,Les tables de plonges,La sortie de leau

  • Notions de physiqueapplique la plongeIsabelle Maillet

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *1. La flottabilit (Principe dArchimde)1.1.Rappels ncessaires la comprhension du phnomne.1.2.Mise en vidence du phnomne.1.3.nonc du thorme.1.4.Consquences pratiques en plonge.

  • *1.1.Rappels : Caractristiques de leau Salinit :Eau de pluie : 33 mg/LEau de mer : 35 000 mg/LPoids des lments :Air : 1.29 g/LEau :

  • *1. La flottabilit (Principe dArchimde)1.1.Rappels ncessaires la comprhension du phnomne.1.2.Mise en vidence du phnomne.1.3.nonc du thorme.1.4.Consquences pratiques en plonge.

  • *1.2.Mise en videnceDans leau, une force soppose la pesanteur et nous flottons au lieu de chuter vers le bas. Leau nous soutient. Les objets apparaissent aussi plus lgers. Notre immersion dans leau est la rsultante de 2 forces :Une pousse vers le haut = Pousse dArchimdeUne force qui nous entrane vers le bas = Poids rel. La rsultante de ces forces est le Poids apparent

    P. app = P. rel Pousse dArchimde

  • *1.2.Mise en vidence (suite)

  • *1. La flottabilit (Principe dArchimde)1.1.Rappels ncessaires la comprhension du phnomne.1.2.Mise en vidence du phnomne.1.3.nonc du thorme.1.4.Consquences pratiques en plonge.

  • *

    Pousse dArchimde = 86 kg (dans leau douce o 1 L pse 1 kg)1.3.nonc du principe dArchimdeTout corps plong dans un liquide reoit de la part de celui-ci une pousse verticale, dirige du bas vers le haut, gale au poids du volume du liquide dplac."

  • *1. La flottabilit (Principe dArchimde)1.1.Rappels ncessaires la comprhension du phnomne.1.2.Mise en vidence du phnomne.1.3.nonc du thorme.1.4.Consquences pratiques en plonge.

  • *1.4.1. Facteurs influant la flottabilit du plongeur

    1.4.2. Relevage dobjets laide dun parachute de relevage1.4.3. Techniques dimmersion

    1.4.Consquences pratiques

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *2. Leffet de la pression sur les gaz2.1.Rappel : La pression.2.2.Mise en vidence du phnomne.2.3.nonc de la loi de Boyle-Mariotte.2.4.Consquences pratiques en plonge.2.5. Exercices.

  • *2.1.Rappel : La pressionPression = force qui sexerce sur une surface (P=F/S). Lunit du systme international est le Pascal (Pa) qui correspond une force de 1 Newton sexerant sur une surface dun m (N/m). Lunit usuellement utilise en plonge est le bar (= 105 Pa = 100 000 Pa 1 kgf/cm).La pression atmosphrique est de 1 bar (1000 hPa - mtorologie) au niveau de la mer et diminue en altitude. En plonge, sajoute la pression due au poids de la colonne deau qui surplombe le plongeur (P. hydrostatique dite relative). P.totale = P.atm +P.relative

  • *2.1. Rappel : La pression (suite)Pression de la colonne deau ? Poids de la colonne par cm ? Une colonne deau de 10 m de hauteur et de 1 cm de section contient 1 dm3 soit 1 L deau. Cette quantit deau pse environ 1 kg. Pression de 1 kgf/ cm = 1 bar pour 10 m.

  • *2. Leffet de la pression sur les gaz2.1.Rappel : La pression.2.2.Mise en vidence du phnomne.2.3.nonc de la loi de Boyle-Mariotte.2.4.Consquences pratiques en plonge.2.5. Exercices.

  • *2.2.Mise en vidence du phnomneExemple 1 : Lors de la remonte, nous vidons progressivement notre gilet car le volume dair quil contient augmente. Exemple 2 : Les bulles expires par un plongeur grossissent progressivement au fur et mesure quelles montent vers la surface. Mise en vidence dune relation entre la profondeur (et donc la pression) et le volume dair. Celui-ci augmente lorsque la pression diminue.

  • *2. Leffet de la pression sur les gaz2.1.Rappel : La pression.2.2.Mise en vidence du phnomne.2.3.nonc de la loi de Boyle-Mariotte.2.4.Consquences pratiques en plonge.2.5. Exercices.

  • *2.3.Enonc de la loi de Boyle-MariotteA temprature constante, le volume dun gaz est inversement proportionnel la pression quil subit. P1V1 =P2V2 =P3V3 =

  • *2.3.Enonc (suite)

  • *2. Leffet de la pression sur les gaz2.1.Rappel : La pression.2.2.Mise en vidence du phnomne.2.3.nonc de la loi de Boyle-Mariotte.2.4.Consquences pratiques en plonge.2.5. Exercices.

  • *2.4.Consquences pratiques Autonomie en air rduite en profondeur. Calcul dautonomie : 2 mthodes possibles

  • *2.4.Consquences pratiques (suite)Utilisation du gilet stabilisateur, des parachutes, du vtement seccrasement du noprne en profondeur.Accidents barotraumatiques.Utilisation de tampons pour gonfler les blocs. Etc

  • *2. Leffet de la pression sur les gaz2.1.Rappel : La pression.2.2.Mise en vidence du phnomne.2.3.nonc de la loi de Boyle-Mariotte.2.4.Consquences pratiques en plonge.2.5. Exercices.

  • *2.5.Exercices Exercice 1 :Bloc de 18 L gonfl 200 b. Rserve souhaite 30 b.Consommation : 20 L/min. Autonomie 30 m ?Exercice 2 :Bloc de 12 L gonfl 190 b. Rserve souhaite 50 b.Consommation : 15 L/min. Autonomie 20 m ?Exercice 3 :Objet de poids rel 25 kg, de volume 15 L pos sur un fond de 40 m. On injecte 8 L dans le parachute de relevage.(On considre que la densit de leau est gale 1 et le poids du parachute ngligeable.)A partir de quelle profondeur le parachute va-t-il remonter tout seul ?

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *3. La pression partielle des gaz3.1.Rappels : La composition de lair.3.2.Loi de Dalton.3.3.Consquences pratiques.

  • *3.1.Rappels : Composition de lair 3.1.1. Composition de lair atmosphrique :Azote (N2) 78.084 %Oxygne (O2) 20.946 %Argon 0.934 %CO2 0.033 %Gaz rares * 0.003 %

    * Non, hlium, krypton, hydrogne, xnon, radon, monoxyde de carbone

    A la louche : 79 % N2 21 % O2

  • *3.1.Rappels : Composition de lair (suite)3.1.2. Composition de lair expir :Azote (N2) 79% 79%Oxygne (O2) 21% 17%CO2 traces 4% 3.1.3. Mlanges enrichis :NitrOx (air enrichi en O2) : 32/68, 36/64, 40/60, 80/20 (%O2/%N2).Trimix (oxygne, azote, hlium).

  • *3. La pression partielle des gaz3.1.Rappels : La composition de lair.3.2. Loi de Dalton.3.3.Consquences pratiques.

  • *3.2.Loi de DaltonA une temprature donne, la pression dun mlange gazeux est gale la somme des pressions quaurait chacun des gaz sil occupait seul le volume total.Pression totale gale la somme des pressions exerces par chacun des gaz qui constituent le mlange. La pression exerce par chaque gaz est dite pression partielle P = Pp1 +Pp2 +Pp3 +La pression partielle de chaque gaz est pondre par le pourcentage de ce gaz dans le mlange Ppgaz = P x % gaz

  • *3.2.Loi de Dalton (suite)Air : 80% N2 et 20% O2.P.tot = PpN2 + PpO2 PpN2 = P.tot x %N2 PpO2 = P.tot x %O2En surface, P.tot = 1 bar PpN2 = 1 x (80/100) = 0.8 PpO2 = 1 x (20/100) = 0.2 On vrifie P.tot = PpN2 + PpO2 = 1A 10 m, P.tot = 2 bar PpN2 = 2 x (80/100) = 1.6 PpO2 = 2 x (20/100) = 0.4 On vrifie P.tot = PpN2 + PpO2 = 2A 20 m ?Loi de Dalton calcul de la pression des diffrents gaz du mlange diffrentes profondeurs dvolution.

  • *3. La pression partielle des gaz3.1.Rappels : La composition de lair.3.2.Loi de Dalton.3.3.Consquences pratiques.

  • *3.3.Consquences pratiquesLa pression partielle dun gaz a une incidence sur la physiologie du plongeur. La pression partielle doit se situer dans une fourchette en dehors de laquelle il y a risque daccident. Loi de Dalton utilise pour calculer la limite dutilisation dun mlange. Pp = Ptot * %gaz Ptot = Pp / %gaz Ptotmax = Ppmax / %gaz

  • *3.3.Consquences pratiques (suite)Cas de lazoteRisque trs lev de narcose au-del dune PpN2 = 5.6 b.A lair (80% N2), cette PpN2 max est atteinte une pression totale de Ptot max = PpN2 max / %N2 = 5.6 / 0.8 = 7 bar soit une profondeur maximale de 60 m (limite rglementaire de la plonge lair en France). PpN2 < 5.6 barPpN2 > 5.6 bar

  • *3.3.Consquences pratiques (suite)Cas de loxygne0.16 < PpO2 < 1.6 barRisque hypoxie en cas de dfaillance du matriel ou humaine (recycleur, trimix).Risque dhyperoxie en cas dutilisation de NitrOx Calcul de la profondeur maximale dutilisation de chaque mlange calcule de telle sorte que PpO2 < 1.6 bEx : Avec un mlange 40/60, on peut aller une pression max de 1.6/0.4 = 4 bar soit une profondeur max de 30 m. Avec de lO2 pur, on ne peut pas dpasser 6 m.

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *4. La dissolution des gaz dans les tissus4.1.Rappels : - Le phnomne de dissolution. - Les changes gazeux.4.2.nonc de la loi de Henry.4.3.Application la plonge. 4.4.Facteurs agissant sur la dissolution.

  • *4.1.Rappels4.1.1. Rappel sur le phnomne de dissolution :Leau de mer contient environ 35 g/L de sel. Bien quil soit prsent dans leau, on ne le voit pas car il est dissous. Si on continue ajouter du sel cette eau, leau devient de plus en plus sale jusqu ce que des cristaux de sel apparaissent. Leau est sature. 4.1.2. Rappel sur les changes gazeux :Les poumons sont le sige des changes gazeux entre le milieu arien et le sang qui les vhicule jusquaux tissus. Les changes se font dans le sens de la plus forte vers la plus faible concentration. Lazote est un gaz physiologiquement neutre qui intervient peu dans ces changes.

  • *4. La dissolution des gaz dans les tissus4.1.Rappels : - Le phnomne de dissolution. - Les changes gazeux.4.2.nonc de la loi de Henry.4.3.Application la plonge. 4.4.Facteurs agissant sur la dissolution.

  • *4.2.nonc de la loi de HenryLorsquun gaz, une temprature et sous une pression donnes, est en quilibre avec un liquide dans lequel il est soluble (sans raction chimique mutuelle), la masse de gaz dissoute dans un volume donn de liquide est proportionnelle la pression. Selon cette loi, la quantit de gaz inerte (azote) dissous dans un liquide (tissu) est proportionnelle la pression que ce gaz exerce au-dessus du liquide (tissu). En cas de baisse de pression, le gaz (azote) peut ressortir du liquide (tissu) et retrouver sa forme initiale (tat gazeux). Loi la base des accidents de dcompression sur laquelle sappuient les procdures de dcompression (tissus assimils des liquides et gaz inerte = azote).

  • *4. La dissolution des gaz dans les tissus4.1.Rappels : - Le phnomne de dissolution. - Les changes gazeux.4.2.nonc de la loi de Henry.4.3.Application la plonge. 4.4.Facteurs agissant sur la dissolution.

  • *4.3.Application la plonge

  • *4. La dissolution des gaz dans les tissus4.1.Rappels : - Le phnomne de dissolution. - Les changes gazeux.4.2.nonc de la loi de Henry.4.3.Application la plonge. 4.4.Facteurs agissant sur la dissolution.

  • *4.4.Facteurs agissant sur la dissolutionLa connaissance des facteurs qui influent sur la dissolution de lazote doivent guider la conduite tenir pour diminuer au maximum le risque dADD.

    En gnral :quivalent en plonge :Dissolution augmente si :Nature du gazAzote-Nature du liquideTissu concernIrrigation sanguine Pression du gazProfondeurProfondeur Temprature37C (Cste)Temprature DureDure plongeDure AgitationTravail physique Irrigation sanguine Surface dchangeCste pour un individu donnSurface

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *5. Les sons et lauditionPropagation des sons sous leau :Propagation des sons est environ 5 fois plus rapide dans leau que dans lair (1500 m/s contre 330 m/s). On entend trs bien sous leau mais la provenance des sons est difficile localiser. Applications pratiques : Temps ncessaire au retour dun cho calcul de la profondeur par un sondeur. Utilisation de signaux sonores pour attirer latten-tion de la palanque. Ncessit de faire un tour dhorizon avant de remonter.

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *6. La lumire et la visionLe rayon lumineux est partiel-lement rflchi par la surface de leau. Langle de rflexion est identique langle dincidence. Consquence en plonge Plus le soleil est haut dans le ciel, plus ses rayons pntrent dans l'eau, plus la luminosit est grande.

  • *6. La lumire et la vision Lorsquun rayon lumineux passe de lair leau, il est dvi. Cest la rfraction. Ce phnomne se produit aussi lorsque les rayons passent de leau lair du mas-que. Consquences en plonge Perception visuelle modifie (objets semblant 1/3 plus grands et 1/4 plus prs).Rduction du champ visuel lie au masque accrue dans leau (ncessit de tourner la tte pour voir, de trouver son matriel au toucher.).

  • *6. La lumire et la visionLa lumire est absorbe par leau. Lintensit lumineuse diminue rapidement avec la profondeur jusqu labsorption totale. Quelques chiffres : il reste environ 40% de lnergie de surface 1 m, 15% 10, 8 20, 2 40.

    Consquence en plonge Ncessit dutiliser une source de lumire en profondeur.

  • *6. La lumire et la visionLes diffrentes couleurs qui composent la lumire blanche sont absorbes de faon slective. En profondeur, tout semble bleu-gris fonc.

    Consquence en plonge Ncessit dutiliser une source de lumire pour restituer les couleurs.

  • *6. La lumire et la vision Les rayons lumineux sont absorbs mais aussi dvis par les particules (phnomne de diffusion). Plus les particules sont nombreuses, plus la luminosit est faible. Consquences en plonge Ncessit de palmer sans remuer le fond.Incidence nfaste des particules sur la prise de vue ou la photographie.

  • *Plan du coursLa flottabilit (Principe d'Archimde).L'effet de la pression sur les gaz (Loi de Boyle-Mariotte).La pression partielle des gaz (Loi de Dalton).La dissolution des gaz dans les tissus (Loi de Henry).Les sons et laudition.La lumire et la vision. Les changes thermiques.

  • *7. Les changes thermiquesNeutralit thermique est, dans air, de 25C contre 33C dans leau. Dperdition de chaleur en plonge. Le froid est un des facteurs limitant la dure de limmersion.Mcanismes des changes : Conduction (contact direct). Convection (mouvement). Radiation (ondes lectro- magntiques).

  • PhysiologieAnatomieSandrine Caron

  • *Physiologie - AnatomieLappareil circulatoireLe curLes vaisseauxLe sangLes changes gazeuxLappareil ventilatoireLoreilleLes sinus

  • *Le coeurIl est form de deux parties :

    - le coeur gauche, recevant des poumons le sang enrichi en oxygne qu'il renvoie vers les organes.

    - le coeur droit, recevant des organes le sang appauvri en oxygne qu'il renvoie vers les poumons.

    Chacun de ces deux "demi-coeurs" est form par une cavit de rception, l'oreillette et d'une cavit d'expulsion, le ventricule.

    Le coeur fonctionne automatiquement, indpendamment de notre volont. Le nombre de battements par minute, au repos, varie, en moyenne, de 60 (sportif) 80 (sdentaire).

  • *Le coeur

  • *Les vaisseaux sanguinsLes vaisseaux sanguins sont constitus :

    - d'artres conduisant le sang du coeur vers les organes ou les poumons.

    - de veines ramenant le sang au coeur.

    Les vaisseaux sanguins diminuent progressivement de diamtre et se transforment en capillaires pour permettre le mcanisme des changes nutritifs et gazeux.

  • *Les vaisseaux sanguins

  • *Le sangLe sang est compos de :plasma (eau + sels minraux, protines, glucose, etc...) : transport des substances nutritives vers les organes.

    globules rouges : transport de l'oxygne (comburant) et du gaz carbonique (dchet de com-bustion).

    globules blancs : agents de dfense de l'organisme.

    plaquettes : rle dans la coagulation du sang.

  • *Le sang

  • *Les changes gazeuxLe schma ci-contre symbolise le sens de la circulation sanguine et les diffrents changes gazeux.Le sang, charg en oxygne au niveau des alvoles pulmonaires (fix par les globules rouges) arrive l'oreillette gauche (OG) puis dans le ventricule gauche (VG). Il est ensuite propuls vers les organes o il libre l'oxygne, ncessaire la vie des tissus, et lazote et se charge en gaz carbonique (toujours grce aux globules rouges). Aprs passage par l'oreillette droite (OD) et le ventricule droit (VD), il retourne vers les poumons, o il libre le gaz carbonique.

  • *Echanges gazeux

  • *Lappareil ventilatoireUne des fonctions essentielles de l'appareil ventilatoire est d'apporter de l'oxygne au sang et de le dbarrasser du gaz carbonique en excs.

    Au niveau de la ventilation, on distingue, d'une part, des espaces morts anatomiques (nez, bouche, pharynx, larynx, trache, bronches) et, d'autre part une grande surface d'changes gazeux constitue par les alvoles pulmonaires.

  • *Lappareil ventilatoire

  • *Volumes pulmonairesLe volume courant (VC ou VT : Tidial Volume) est le volume gazeux inspir puis expir au cours dun cycle respiratoire, il est en moyenne de 0.5 litre. Le volume de rserve inspiratoire (VRI) est le volume gazeux maximal inspir aprs la fin dune inspiration force, il est en moyenne de 2 litres. Le volume de rserve expiratoire (VRE) est le volume gazeux maximal pouvant tre expir aprs la fin dune expiration force. Il est en moyenne de 1.5 litres. Le volume rsiduel (VR) est le volume gazeux restant dans le poumon aprs expiration force. Cet espace mort anatomique est augment par la prsence des appareils de respiration du plongeur (tuba, dtendeur)

  • *Espace mort

  • *LoreilleL'oreille est l'ensemble des organes de l'audition et de l'quilibre. Elle se divise en trois compartiments : Deux compartiments liquidiens: - L'oreille externe, qui se compose du pavillon et du conduit auditif se terminant par le tympan. Elle est inonde pendant la plonge et elle est soumise la pression ambiante. - L'oreille interne, cavit contenant le liquide labyrinthique, avec la cochle organe de laudition et le vestibule, organe de lquilibre. Un compartiment arien entre ces deux compartiments: - L'oreille moyenne, cavit arienne qui est spare de l'oreille externe par le tympan (paroi externe dformable), de l'oreille interne par les fentres ovale et ronde et communique avec les fosses nasales par la Trompe dEustache (conduit osto cartilagineux). Elle contient la chane des osselets qui transmet et amplifie les vibrations sonores. Elle doit tre la pression ambiante (celle de l'oreille externe) sous peine de lsion du tympan.C'est par la Trompe d'Eustache que se ralise cet quilibre des pressions en laissant passer lair du rhinopharynx dans loreille moyenne, grce aux manuvres d'quilibration du tympan .

  • *Loreille

  • *Les sinusLes sinus sont des cavits ariennes incompressibles, communiquant avec les fosses nasales par un canal. Ils sont au nombre de quatre, mais les accidents barotraumatiques atteignent par ordre de frquence: -Les sinus frontaux situs dans lpaisseur de los frontal, dont le canal long et troit sobstrue facilement. -Les sinus maxillaires creuss dans los maxillaire. -Les sinus ethmodaux et sphnodaux sont eux peu atteints par les accidents barotraumatiques du fait de leur configuration anatomique. Lapparition des accidents repose sur lobstruction du canal qui transforme une cavit arienne en cavit close paroi rigide inextensible qui ne peut pas squilibrer avec la pression extrieure.

  • *Les sinus

  • Rglementation de la plonge lair en FranceIsabelle Maillet

  • *Plan du coursPrsentation du cours.Objectif du cours.Prvention des risques et documents obligatoires.Certificat mdical (et autorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs).Assurance du plongeur :Droit civil et pnal, notion de responsabilit.Licence fdrale.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).Directeur de plonge.Espaces dvolution.Prrogatives du N2.Prrogatives du N3.Plonge en autonomie soumise autorisation.Conditions de candidature au passage du niveau N2 FFESSM ou du niveau N3 FFESSM. Rglementations sur les matriels.Bouteilles de plonge.Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge. Protection de lenvironnement.Organisation de la plonge en France.Ministre charg des sports.FFESSM, fdration dlgataire.Organisation: organismes dcentraliss, membresReconnaissance internationale : la CMAS. Syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.

  • *Plan du coursPrsentation du cours.Objectif du cours.Prvention des risques et documents obligatoires.Certificat mdical (et autorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs).Assurance du plongeur :Droit civil et pnal, notion de responsabilit.Licence fdrale.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).Directeur de plonge.Espaces dvolution.Prrogatives du N2.Prrogatives du N3.Plonge en autonomie soumise autorisation.Conditions de candidature au passage du niveau N2 FFESSM ou du niveau N3 FFESSM. Rglementations sur les matriels.Bouteilles de plonge.Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge. Protection de lenvironnement.Organisation de la plonge en France.Ministre charg des sports.FFESSM, fdration dlgataire.Organisation: organismes dcentraliss, membresReconnaissance internationale : la CMAS. Syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.N2

  • *Plan du coursPrsentation du cours.Objectif du cours.Prvention des risques et documents obligatoires.Certificat mdical (et autorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs).Assurance du plongeur :Droit civil et pnal, notion de responsabilit.Licence fdrale.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).Directeur de plonge.Espaces dvolution.Prrogatives du N2.Prrogatives du N3.Plonge en autonomie soumise autorisation.Conditions de candidature au passage du niveau N2 FFESSM ou du niveau N3 FFESSM. Rglementations sur les matriels.Bouteilles de plonge.Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge. Protection de lenvironnement.Organisation de la plonge en France.Ministre charg des sports.FFESSM, fdration dlgataire.Organisation: organismes dcentraliss, membresReconnaissance internationale : la CMAS. Syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.N3

  • *1. Prsentation du coursNotre activit est rgie par diverses rglementations* avec lesquelles il est bon de sympathiser pour comprendre le cadre juridique et organisationnel dans lequel nous voluons en tant que plongeur. * Ministres Jeunesse et Sports, du Travail, de la Culture, de lIndustrie, de la Sant, des Transports, du Tourisme et de la Mer...

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.

  • *2. Objectif du coursNotre souci gnral est de vous aider plonger en toute scurit. Ce cours sinscrit dans cette dmarche tant sur le plan de votre scurit physique (certificat mdical, prrogatives, armement des navires, matriels obligatoires) que morale (responsabilit, assurances ).

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.N3N2

  • *3. Prvention des risques et documents obligatoiresAutorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs. Certificat mdical.Assurance du plongeur :Droit civil et droit pnal, notion de responsabilits. Licence fdrale.N2

  • *3. Prvention des risques et documents obligatoiresAutorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs. Certificat mdical.Assurance du plongeur :Droit civil et droit pnal, notion de responsabilits. Licence fdrale.N3N2

  • *Certificat mdical3. Prvention des risques et documents obligatoiresN3N2

  • *3. Prvention des risques et documents obligatoiresAutorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs. Certificat mdical.Assurance du plongeur :Droit civil et droit pnal, notion de responsabilits. Licence fdrale.N3N2

  • *Droit civil et pnal, notion deresponsabilit3. Prvention des risques et documents obligatoiresN3N2

  • *3. Prvention des risques et documents obligatoiresAutorisation crite du tuteur lgal pour les mineurs. Certificat mdical.Assurance du plongeur :Droit civil et droit pnal, notion de responsabilits. Licence fdrale.N3N2

  • *Licence3. Prvention des risques et documents obligatoiresN3N2

  • *3. Organisation de la plonge en France

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.N3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairN3N2Jusquen 2008, la pratique de la plonge lair en France tait rgie par larrt de juin 1998 modifi en aot 2000 et la pratique de la plonge aux mlanges par celui de juillet 2004. Depuis cette anne, les textes de ces arrts ont t intgrs au Code du Sport sous les numros A.322-71 A.322-115. En effet, larrt du 28 fvrier 2008 relatif aux dispositions rglementaires du Code du Sport (textes pages 40040 40043, puis annexes pages 40091 40094), modifi par celui du 18 juillet 2008, abroge ces arrts et en reprend les textes dans leur totalit. Cette nouvelle codification de nos textes de rfrence constitue un autre mode de classement et ne devrait modifier en rien ni le contenu, ni la porte rglementaire de ces derniers.

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLe Directeur de Plonge (DP). Les espaces dvolution.Les prrogatives des plongeurs N2.Les prrogatives des plongeurs N3.Lautonomie soumise autorisation.N3N2Larrt de fvrier 2008 modifi en juillet 2008 rgit la plonge lair en France. Il dfinit, entre autres :

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairRle du Directeur de plongeN3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairQui peut tre directeur de plonge ?N3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLe Directeur de Plonge (DP). Les espaces dvolution.Les prrogatives des plongeurs N2.Les prrogatives des plongeurs N3.Lautonomie soumise autorisation.Larrt de fvrier 2008 modifi en juillet 2008 rgit la plonge lair en France. Il dfinit, entre autres :N3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLarrt du 28/02/08 modifi le 18/07/08 dfinit des niveaux de plongeur et les espaces dvolution de ces plongeurs en fonction de leur niveau. Ces espaces (proche, mdian, lointain, au-del) sont dlimits par des profondeurs maximales (6, 20, 40 et 60 m).

    Sur autorisation explicite du DP, les espaces mdian et lointain peut tre tendus 25 et 45 m.

    La plonge lair est limite 60 m en France. Seul un dpassement accidentel de 5 m est tolr. N3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLe Directeur de Plonge (DP). Les espaces dvolution.Les prrogatives des plongeurs N2.Les prrogatives des plongeurs N3.Lautonomie soumise autorisation.Larrt de fvrier 2008 modifi en juillet 2008 rgit la plonge lair en France. Il dfinit, entre autres :N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairDaprs arrt de juillet 1998 modifi en aot 2000majeursN2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLe Directeur de Plonge (DP). Les espaces dvolution.Les prrogatives des plongeurs N2.Les prrogatives des plongeurs N3.Lautonomie soumise autorisation.Larrt de fvrier 2008 modifi en juillet 2008 rgit la plonge lair en France. Il dfinit, entre autres :N3

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLes N3 plongeant lair sont autonomes jusqu 60 m. Leur matriel obligatoire en autonomie est identique celui des N2. Prrogatives niveau 3N3

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLe Directeur de Plonge (DP). Les espaces dvolution.Les prrogatives des plongeurs N2.Les prrogatives des plongeurs N3.Lautonomie soumise autorisation.Larrt de fvrier 2008 modifi en juillet 2008 rgit la plonge lair en France. Il dfinit, entre autres :N3N2

  • *4. Normes de pratique de la plonge lairLa plonge en autonomie est soumise autorisationN3N2

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.N3N2

  • *5. Conditions de candidature au passage de niveautre g de 16 ans au moins la date de dlivrance du N2 (avec autorisation crite du responsable lgal pour les moins de 18 ans). Licence FFESSM en cours de validit (licence fdrale obligatoire pour la pratique et les passages de niveau).tre titulaire du N1 FFESSM ou dun brevet* ou attestation** admis en quivalence. tre en possession dun certificat mdical de non contre-indication la pratique de la plonge subaquatique tabli depuis moins dun an par un mdecin fdral ou spcialis (titulaire du CES mdecine du sport ou du DU mdecine hyperbare, ou du DU mdecine de la plonge). Conditions de candidature au passage du Niveau 2 FFESSMN2* FSGT, CMAS ** ANMP, SNMP

  • *5. Conditions de candidature au passage de niveautre g de 18 ans la date de dlivrance du N3.Licence FFESSM en cours de validit (licence fdrale obligatoire pour la pratique et les passages de niveau).tre titulaire du N2 FFESSM ou dun brevet*, attestation** ou diplme*** admis en quivalence. tre en possession dun certificat mdical de non contre-indication la pratique de la plonge subaquatique tabli depuis moins dun an par un mdecin fdral ou spcialis (titulaire du CES mdecine du sport ou du DU mdecine hyperbare, ou du DU mdecine de la plonge). tre titulaire du RIFAP ou dun brevet admis en quivalence.Conditions de candidature au passage du Niveau 3 FFESSMN3* FSGT, CMAS ** ANMP, SNMP*** CPB ou CIH Marine, CTE, CT1 ou SAF arme terre, CTE ou SIS BSPP, Classe IA INPP

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt du 28/02/08 modifi 18/07/08). 5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.

  • *6. Rglementation sur les matrielsLes bouteilles de plonge. Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge.

  • *6. Rglementation sur les matrielsLes bouteilles de plongeLe remplissage, le stockage, la manutention, la maintenance, etc des bouteilles de plonges* doivent rpondre aux exigences des textes rglementaires franais et/ou europens en vigueur.Deux points intressent les plongeurs N2 et N3 plus particulirement :Les mentions obligatoires inscrites sur le bloc. Les rgles de requalification.N3N2*Pour le lgislateur, il sagit dappareils pression et plus particulirement de rcipients sous pressiontransportables

  • *Marques didentit :Nom du constructeur.Lieu, anne et numro de fabrication.Nature du rcipient (acier) Pression dpreuve (PE).Volume intrieur.Marque nationale ou europenne (CE).EtcMentions obligatoiresMarques de service :Nature du gaz. Pression maximale dutilisation (PS).Date de la dernire preuve.EtcN3N26. Rglementation sur les matrielsLes bouteilles de plonge

  • *6. Rglementation sur les matriels :Les bouteilles de plonge** Bouteilles alu alliage AG5 interdites dutilisation au-del de 10 ansN3N2

  • *6. Rglementation sur les matrielsLes bouteilles de plonge. Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge.

  • *6. Rglementation sur les matriels :Autres matriels du plongeurToujours propos des appareils pression : Manomtres, flexibles, etc doivent aussi rpondre aux exigences dcrites dans les textes rglementaires sur les appareils pression.Dtendeurs et robinetteries spcifiques (filetage et diamtres diffrents) aux bouteilles destines des mlanges contenant plus de 21% dO2.Bouteille contenant 100% d O2 sont de couleur blanche.Selon lAMM (Autorisation de Mise sur le March) loxygne est un mdicament soumis aux dispositions du code de Sant Publique. Le fabriquant doit avoir la matrise et de larticle et ce titre, rester propritaire du rcipient.Gilet stabilisateur : normes EN 1908, EN 250-2000, C 0098.Dtendeur : norme NF EN 250 qui dfinit les performances minimales, C 0098.EtcTous les matriels sont soumis des normes, rglementations

  • *6. Rglementation sur les matrielsLes bouteilles de plonge. Autres matriels du plongeur.Matriels de scurit spcifiques au navire de plonge.N3

  • *6. Rglementation sur les matriels : Matriels de scurit spcifiques au navire de plongeHormis larmement propre sa catgorie de navigation, un navire de plonge est soumis des obligations spcifiques la plonge. Des moyens de fixation des bouteilles doivent tre prvus. La surface minimale par plongeur est d1 m. Larrt de 98 modifi en 2000 prvoit une liste de matriels de scurit dont le DP doit disposer sur site.

  • *7. Armement du navire spcifique la plonge

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt de 98 modifi 2000).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.N3

  • *7. Protection de lenvironnement.Lgislations nationale et europenne sur les espces protges. Lieux et zones interdits la plonge. Rglementation gnrale dans les rserves et parcs nationaux et rgles spcifiques chaque parc.Rglementation sur le patrimoine archologique (paves, grottes prhistoriques).EtcN3

  • *Plan du cours1.Prsentation du cours.2.Objectif du cours.3.Prvention des risques et documents obligatoires.4.Normes de pratique de la plonge lair (arrt de 98 modifi 2000).5.Conditions de candidature au passage de niveau FFESSM.6.Rglementations sur les matriels.7.Protection de lenvironnement.8.Organisation de la plonge en France.

  • *8. Organisation de la plonge en FranceLe Ministre charg des sports.La FFESSM, fdration dlgataire :Organisation, comits. Clubs associatifs affilis et structures commerciales agres.Commissions.Reconnaissance internationale des niveaux : CMAS. Les syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.

  • *8. Organisation de la plonge en FranceMinistre de tutelle

  • *8. Organisation de la plonge en FranceLe Ministre charg des sports.La FFESSM, fdration dlgataire :Organisation, comits. Clubs associatifs affilis et structures commerciales agres.Commissions.Reconnaissance internationale des niveaux : CMAS. Les syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.

  • *8. Organisation de la plonge en FranceOrganisation de la FFESSMEnviron 160000 plongeurs licencis et 6000 moniteurs rpartis sur plus de 2200 clubs associatifs affilis et 120 structures commerciales agres.

  • *8. Organisation de la plonge en FranceC. techniqueC. mdicale et de prventionC. juridique

    Commissions sportives :ApneTir sur cible subaquatiqueHockey subaquatiquePche sous-marine Nage avec palmesNage en eau viveOrientation subaquatique

    Les Commissions dactivit de la FFESSMCommissions culturelles :Archologie subaquatiqueC. audiovisuelleEnvironnement et biologie subaquatiquePlonge souterraine

  • *8. Organisation de la plonge en France

  • *8. Organisation de la plonge en France

  • *8. Organisation de la plonge en FranceLe Ministre charg des sports.La FFESSM, fdration dlgataire :Organisation, comits. Clubs associatifs affilis et structures commerciales agres.Commissions.Reconnaissance internationale des niveaux : CMAS. Les syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.

  • *8. Organisation de la plonge en France

  • *8. Organisation de la plonge en FranceLe Ministre charg des sports.La FFESSM, fdration dlgataire :Organisation, comits. Clubs associatifs affilis et structures commerciales agres.Commissions.Reconnaissance internationale des niveaux : CMAS. Les syndicats professionnels.Organisation des niveaux de plongeur.

  • *8. Organisation de la plonge en France

    Notions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*

    Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle MailletNotions de physique applique la plonge.Notions de physique applique la plonge.Isabelle Maillet*Isabelle Maillet