Audit entre éthique et déontologie

download Audit entre éthique et déontologie

of 14

Embed Size (px)

Transcript of Audit entre éthique et déontologie

  • ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION

    > AUDIT LEGALE ENTRE DEONTOLOGIE

    ET ETHIQUE Travail de recherche dans le cadre de la matire :

    Audit Comptable et Financier,

    Thme propos par : Hassan BOUJETTOU

    boujettou_hassane@yahoo.fr

    Master : sciences de gestion,

    Parcours : Finance, Comptabilit, Audit et Contrle de Gestion.

    Ralis par : Rabab HAMAMI & Hajar EL GUERI

    hamami.rabab@gmail.com

    hajarelgueri@gmail.com

    2014-2015

  • Pag

    e2

    Rsum :

    Laudit est devenu, au cours des vingt dernires annes, un outil de pilotage interne

    ou externe largement diffus dans les organisations, prives, publiques, marchandes

    ou non.

    Au-del des techniques et mthodes daudit, la question du comportement de

    lauditeur a merg. Il est apparu opportun de se demander comment lthique de

    lauditeur interagit sur la qualit de laudit mais aussi comment elle sarticule avec

    lorganisation qui lemploie ? Autrement dit comment lauditeur mobilise son thique

    sans avoir influenc la qualit de son travail dune part ou mme les rgles imposes

    par lorganisme qui lemploie dautre part ?

    Les auditeurs ne peuvent en effet isoler leurs valeurs personnelles de la pratique du

    mtier. Ils peuvent donc interprter les situations daudit selon leur propre sensibilit.

    Par ailleurs, les cabinets daudit ont des contraintes financires et organisationnelles

    les amenant rechercher le meilleur rapport profit/qualit produite. A cette fin, ils

    utilisent la dontologie comme un moyen dautocontrle. Mais lthique de lauditeur

    se rvle peut sensible cet outil. En outre, en fonction des spcialisations de

    lauditeur (lgal, normatif, interne), la sensibilit au contexte varie fortement.

    Puisque chaque auditeur mobilise son thique en respectant les rgles dictes par la

    nature de sa profession.

    Mots cls : lEthique, dontologie, qualit de travail, valeurs

    Abstract :

    The audit has become, over the last twenty years, an internal or external management

    tool widely distributed in organizations, private, and public, commercial or not.

    Beyond the technical and audit methods, the issue of the auditor's behavior has

    emerged. It seemed appropriate to ask how the auditor's ethical interacts on the

    quality of the audit, but also how it articulates with the employing organization? That

    is how the listener mobilizes its ethics without having influenced the quality of his work

    on the one hand or even the rules imposed by the organization that employs the

    other?

    Listeners cant in fact insulate their personal values of the practice of the trade. They

    can therefore interpret audit situations according to their own sensitivity. In addition,

    audit firms have financial and organizational constraints causing them to seek the best

    value profit / quality produced. To this end, they use ethics as a means of self. But the

    ethics of the listener can reveal sensitive to this tool. In addition, according to the

    auditor's specializations (legal, regulatory, internal ...), sensitivity to context varies

    greatly. Since each listener mobilizes its ethics within the rules dictated by the nature

    of his profession...

    Keywords: Ethics, ethics, quality work, values

  • Pag

    e3

    INTRODUCTION

    Laudit est devenu un processus omniprsent dans la vie conomique (Power 2005).

    Son rle social, conomique, socital ne cesse de crotre. Son immixtion dans les

    organisations marchandes prives ou publiques est une forme de bquille qui est soit

    rassurante a priori parce quelle participe la mise en confiance des managers et au

    sentiment de situation sous contrle, soit rassurante car en dclenchant un audit, cela

    donne limpression de parer au plus press.

    Les premiers travaux sur lthique de lauditeur datent de plus de quarante ans. Mais

    leur nombre ne cesse daugmenter depuis que certains chercheurs estiment que les

    organisations, les mthodes de travail ou les systmes de rgulations sont arrivs un

    niveau optimum (Libby et Thorne 2004). Les tudes sont cependant

    proportionnellement peu nombreuses au niveau mondial : moins de 4% de

    publications internationales se sont empares de ce thme (Lesage ET Wechtler 2007).

    Ces recherches prsentent cependant gnralement deux limites.

    Il est dabord regrettable que bon nombre de recherches et de publications fassent

    limpasse sur une dfinition claire et prcise de lobjet de recherche quest l thique

    . En effet, dans le meilleur des cas ces travaux traitent de dontologie (ce qui devrait

    tre mis en uvre comme valeurs) le concept de dveloppement moral cognitif

    comme quivalent de lthique qui est particulirement rducteur au regard da

    multitude de formes que lthique peut prendre. Dans le pire des cas ces recherches

    ne donnent aucune dfinition, ce qui rend les rsultats simplement difficilement

    exploitables. Ensuite, ces travaux sont essentiellement concentres sur la population

    phare de laudit, savoir laudit lgal de commissariat aux comptes. Les rsultats dans

    ce domaine laissent cependant entrevoir des consquences dans tous les domaines

    dapplication de laudit.

    Traiter de lthique de lauditeur en ressources humaines ncessite avant tout den

    clarifier le sens. Un retour la littrature en philosophie morale permet de proposer

    une dfinition de lthique pour viter les confusions ultrieures danalyse : lthique

    est un ensemble de valeurs personnelles, fondes sur ce que chacun pense tre bien

    ou mal, et guide laction individuelle. Lthique est donc personnelle et ne se confond

    pas avec les valeurs prnes par lorganisation que le langage managrial nomme

    thique des affaires ou thique des entreprises, et qui relve en ralit de la

    dontologie. Cette dernire regroupe les valeurs dfinies par une organisation et dont

    elle attend de ses membres une forte adhsion. Mais cette dontologie est rendue

    plus complexe dans le cas des audits externes pour lesquels des sources

    dontologiques locales (cabinet employeur de lauditeur) et institutionnelles (autorits

    de tutelle) peuvent coexister.

    Quel est alors lenjeu de lthique des auditeurs au regard de la qualit des audits

    raliss ? Peut-elle tre manipule, inflchie, renforce ? Cette plasticit de lthique

    de lauditeur est-elle dpendante du type daudit ralis ? Et enfin, Dans quelle

    mesure, un auditeur externe, peut-il juger de la conformit dun produit, dun service,

    dune organisation, et comment assume-t-il les consquences de son jugement tant

    lorsquil est juste que lorsquil est injuste ?

  • Pag

    e4

    I- COMPRENDRE LENJEU :

    LEthique de lauditeur prend une importance particulire au regard de lexpansion

    des pratiques de laudit dans les organisations, en impliquant les ressources humaines

    en plusieurs faons, mais la question qui se pose est de savoir si lthique de lauditeur

    peut entrer en appui ou en conflit la qualit de laudit lui-mme, cette qualit qui

    se rsume par la dtection des irrgularits et darriver rvler ces irrgularits afin

    dassurer son objectif qui est la rgularit, la sincrit et limage fidle de lentreprise.

    Des travaux montrent depuis de 20 annes, que lthique est un phnomne

    individuel sensible aux lments de contexte, et donc, entre autres, aux motions

    ressenties dans un environnement prcis de dcision, mais galement aux pressions

    sociales, ce qui peut impacter sur son jugement (Objectif)

    On peut citer par exemple des situations dans lesquels lauditeur peut mobiliser son

    thique :

    1) Lauditeur, comme tout salari, porte en lui-mme les valeurs personnelles

    issues de son duction, de sa culture, de sa formation, et ne peut totalement

    sen dfaire en arrivant sur son lieu de travail. Dans tous les cas, lauditeur va

    osciller entre la satisfaction des demandes des clients, de son employeur et son

    intrt personnel en mobilisant de son libre arbitre au regard de ses valeurs

    personnelles.

    Donc prsente tout au long du processus de dcision, mais avec des

    concrtisations et des incidences dpendant du type daudit.

    2) une autre situation peut amener lauditeur utiliser son thique dans le cadre

    de ses activits. Lorsque le contexte ne permet pas clairement de dterminer

    le comportement adopter. Les informations dont dispose lauditeur pour

    orienter son comportement ne sont pas cohrentes, et peuvent

    ventuellement inviter des comportements antagonistes. Dans ce cas,

    lauditeur pourra mobiliser son thique pour rsoudre lambigit, cest dire

    sortir de lanalyse rationnelle et cognitive pour utiliser son propre rfrentiel de

    valeurs.

    3) Le conflit thique peut galement survenir lorsque lauditeur se trouve dans la

    situation de conflit entre ses valeurs personnelles et les valeurs exiges par la

    dontologie (employeur, corps professionnel, autorits de tutelle) pour remplir

    la mission. Ce conflit peut tre explicite, ou latent et implicite. Dans ce cas, la

    question qui se pose lauditeur est de savoir quel systme de valeurs

    privilgier.

    4) Enfin, lthique peut tre mobilise lorsque la dontologie ou la structure

    hirarchique ne peut rpondre une situation rvle par lauditeur, et

    mettant en jeu des problmes de valeurs. Dans ce cas, lauditeur pourra utiliser

  • Pag

    e5

    son propre systme de valeurs pour trouver une solution. Alors, en labsence

    dune attente clair et prc