And #3 - Tandem Douai Arras

download And #3 - Tandem Douai Arras

of 16

  • date post

    09-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    219
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Journal de l'Hippodrome, scène nationale de Douai, et du Théâtre d'Arras, scène conventionnée Musique et Théâtre

Transcript of And #3 - Tandem Douai Arras

  • AN

    D #

    3 . M

    ars

    Avr

    ilM

    ai 2

    014

    . S

    cn

    e n

    atio

    nal

    e

    .

    Sc

    ne

    conv

    enti

    on

    ne

    mu

    siq

    ue

    et th

    tr

    e

    JEU CONCOURS

    Des places de spectacles gagner en page 10

  • Cher public,

    Le journal AND vous prsente dsormais, tous les deux mois, lactivit et les grands rendez-vous du TANDEM Douai-Arras.

    TANDEM, n du rapprochement de lHippodrome de Douai et du Thtre dArras, est appel occuper une place singulire, au niveau dun territoire qui regroupe les arrondissements dArras et de Douai, soit 546 000 habitants ; ce qui quivaut la moiti de la population de la Communaut urbaine de Lille...

    Ce sont de nouvelles conditions du vivre ensemble, de nouvelles relations entre deux territoires mais aussi entre deux thtres (qui comptent parmi les plus beaux lieux de spectacle de la Rgion Nord-Pas-de-Calais) que nous proposons dausculter, dinventer.

    Cest galement un niveau rgional, national et international que se situeront les enjeux de ce TANDEM.

    Ne ratez pas ces prochains rendez-vous ; autant de circulations, de connexions inattendues, entre disciplines artistiques mais aussi entre public et artistes, autant de rencontres favorises par la trs belle complmentarit des scnes du TANDEM.

    Bonne lecture de ce numro 3 de AND.

    Gilbert Langlois, directeur

    03 vnement. Colloque international alain Platel

    06 clairage. Histoire damour rgis Jauffret / teatroCinema

    08 grOS Plan. oNCLe VaNia riC laCasCaDe

    10 Jeu-cOncOurS.11 Suivre.

    Ces artistes qui montent, qui montent

    12 POint de vue. thtre et Politique : leon italienne De vivre ensemble

    14 cOuliSSeS. laCtion Culturelle Du tanDem

    15 en bref.

    Directeur de la publication Gilbert Langlois

    Responsable de la publication Amandine Haegelin

    Graphisme Altstudio.be

    Impression Imprimerie VincentTirage 20 000 ex.

    Photo couverture : Luke Stephenson

  • 03

    vnement

    Nin

    e Fi

    nger

    P

    hoto

    : H

    iroh

    isa

    Koi

    ke

    En partenariat avec lUniversit dArtois, le Tandem Douai-Arras accueille, au Thtre dArras, le premier colloque international consacr au chorgraphe belge Alain Platel, fondateur des

    ballets C de la B. Les 10 et 11 mars, interprtes, collaborateurs, acteurs culturels et universitaires vont clbrer celui qui, en trente ans, sest impos comme lune des figures majeures de

    la scne contemporaine.

    ALAiN PLATEL

    Colloque international

  • 04

    vnement

    Pho

    to :

    Chr

    is V

    an d

    er B

    urg

    ht

    En clture du colloque Nine Finger

    KVS & Rosas

    Nine Finger est le fruit de la collaboration entre Fumiyo Ikeda, danseuse et pilier cratif de Rosas, Benjamin Verdonck et Alain Platel. Point de dpart de ce projet commun: Beasts of No Nation, premier roman-coup de poing dUzodinma Iweala, jeune crivain amricain originaire du Nigeria. Quelque part en Afrique, lauteur regarde la perversit de la guerre travers les yeux dun enfant-soldat.

    Nine Finger 11 mars, 20:00 ArrasThtre

    Tarifs: de 7 20

    Cest en 1984 qualain Platel fonde un des collectifs les plus f-conds de la scne contemporaine, les ballets C de la b (les ballets Contemporains de la belgique), un nom audacieux choisi comme un vritable pied de nez aux formes de danse des annes 80-90. avec

    cette compagnie, il va accueillir des metteurs en scne, des danseurs devenus aujourdhui des artistes de renom (Christine De smedt, Koen augustijnen, lisi estaras, hans van den broeck et sidi larbi Cherkaoui) tout en construisant une uvre singulire, au croisement du thtre, de la danse et de la musique. quand on lui de-mande aujourdhui pour quelles raisons il fait du thtre, alain Platel rpond : Cette anne-l, aux usa . 17 ans, ce fils de petits-bourgeois mre enseignante, pre architecte consacr devient, dans le cadre dun change scolaire, lassistant dune enseignante qui fait la classe des enfants handicaps et dfavoriss et y dcouvre une misre dont il na pas ide. Profondment marqu par cette exprience, il suit, de retour gand, une formation dorthopdagogie et soccupe pendant cinq ans denfants lourdement handicaps. en 1984, lanne o lartiste autodidacte monte dans son appar-tement sa premire pice, stabat mater, le thtre lui semble encore un plaisir de dilettante mais dj matire allier des choses qui, premire vue, nont aucun rap-port entre elles. Comme ce sera le cas dans iets op Bach (1998), o il allie pyrotechnie, acrobaties, vaudou et costumes paillettes dcatis sur des cantates et des cho-rals de bach ; ou dans Because i sing (2001), que Platel donne deux reprises en mars 2001 au roundhouse de londres. alors que la capitale anglaise compte plus de 1 000 chorales (celle de la police, celle des gays, celle des vieilles femmes, des fministes, des employs de banque ou celle de lglise suisse de londres), le chorgraphe flamand a lide de regrouper seize de ces chorales, pour recrer une sorte dutopie, quon ait, pendant un court instant, vcu autre chose, sans pour autant oublier lpret du monde au dehors. quil travaille bnvolement avec des danseurs palestiniens ramallah ou quil secoue les plus grandes scnes europennes de ses crations hybrides, alain Platel continue dexprimenter les formes, douvrir de nouveaux horizons et de nouvelles pratiques scniques moins acadmiques, marques par les crations de la chorgraphe allemande Pina bausch. un genre de thtre fait de saisissement, de compassion, de consolation. Je fais du thtre pour ne pas dsesprer devant toutes les atrocits du monde , dit-il lui-mme. Jy ai beaucoup rflchi, mais je ne trouve pas dautres raisons. Deux jours de colloque ne suffiront sans doute pas comprendre pourquoi lhomme et sa danse b-tarde sont si profondment drangeants, attachants, bouleversants.

    Colloque international Alain Platel Direction Amos Fergomb, professeur des

    arts du spectacle Universit dArtois & Hildegard De Vuyst, dramaturge des ballets C de la B

    Lundi 10 mars 2014

    09:00 Inauguration par M. Francis Marcoin, Prsident de lUniversit dArtois M. Gilbert Langlois, directeur du Tandem Douai-Arras.

    09:50 Projection du documentaire portrait dAlain Platel, Who wants to dance with me ?

    11:00 Grard Violette, ancien directeur du Thtre de la Ville

    11:30 Didier Thibaut, directeur de la Rose des vents, scne nationale de Lille, Mtropole Villeneuve dAscq

    12:00 Natalia Monge, chorgraphe et chercheuse en danse, professeur lUniversit du Pays Basque

    14:00 Fabrizio Cassol, musicien compositeur14:30 Steven Prengels, musicien compositeur15:30 Brengre Bodin, danseuse16:00 Aurore Heidelberger, Enseignante,

    Universit dArtois17:00 Projection du documentaire

    Les ballets de ci de l Alain Platel

    Mardi 11 mars 2014

    09:30 Christian Biet, professeur des arts du spectacle, Universit Paris Ouest, Nanterre

    10:00 Josette Fral, professeur des arts du spectacle, Universit Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

    10:30 Agathe Dumont, danseuse et chercheuse en danse, docteure en arts du spectacle, Universit Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

    11:00 Projection de Wolf dAlain Platel les ballets C de la B

    14:00 Chokri Ben Chikha, danseur, acteur, metteur en scne, professeur au KASK Royal Academy of Arts de Gand

    15:00 Amos Fergombe, professeur des arts du spectacle, Universit dArtois

    15:30 Hildegard De Vuyst, dramaturge des ballets C de la B

    16:20 Alain Platel17:00 Projection de Passion Last Stop Kinshasa

    ArrasTheatre Salle des concerts

    Lundi 10 et mardi 11 mars 9:00-18:00 / Entre libre

    Renseignements: marianne.duhamel@theatredarras.com

    Retrouvez tout le programme sur www.tandem-arrasdouai.eu

  • 05

    AlAin PlAtel

    The

    Old

    Kin

    g

    Pho

    to :

    Vio

    la B

    erla

    nda

    C(H

    )U

    RS

    P

    hoto

    : Ja

    vier

    del

    Rea

    l

  • 06

    HiSTOiRE DAMOUR

    Rgis Jauffret Teatrocinema

    clAirAge

    P

    hoto

    : X

    x

    P

    hoto

    s : M

    onts

    erra

    t

    Premire franaise

  • 07

    Histoire dAmour

    Associant de manire toujours aussi poustouflante thtre, cinma, bande dessine, photographie et musique, Teatrocinema livre une impressionnante adaptation dun roman noir

    de Rgis Jauffret et entrane le spectateur voyeur dans les turbulences dun esprit dtraqu. Explications avec Yannick Butel, professeur des universits, critique et dramaturge.

    Cest Histoire damour, le quatrime roman de rgis Jauffret, que Zagal (fondateur avec laura Pizarro et Jaime lorca, en 1987, de la compagnie la troppa de-venue en 2006 teatrocinema) a choisi dadapter. un roman o la dernire phrase fait cho au titre comme si la boucle tait boucle. ou, et de manire plus complexe, comme si le titre, en extension, couvrait le livre jusqu la fin sans quil y ait dclaircissement. un roman en forme de labyrinthe en quelque sorte, presque kafkaen, qui commence dans une rame de mtro o un professeur danglais suivra sophie, une inconnue, jusqu son appar-tement et la violera. Histoire damour commence l, par un viol qui va se rpter tout au long du rcit puisque le violeur sprend de sa victime et vient troubler sa vie, la violant nouveau dans un appartement quil occupe avec elle, et encore dans la voiture qui la ramne, et encore et encore. la lisire de linsupportable, voire de linimaginable, sophie demeure muette et interdite, tente de fuir, est rattrape. elle subit alors ce harcle-ment sadique qui se mtamorphose en amour dlirant chez son agresseur q