Sébastien Bouchard, Ph. D., psychologue , p rofesseur, TÉLUQ &

download Sébastien Bouchard, Ph. D., psychologue , p rofesseur, TÉLUQ  &

If you can't read please download the document

  • date post

    09-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    25
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Violence conjugale chez les hommes et les femmes présentant des traits de personnalité limite : Comprendre et mieux gérer le risque d'abus physique et psychologique. Sébastien Bouchard, Ph. D., psychologue , p rofesseur, TÉLUQ & Natacha Godbout, Ph.D., psychologue, p rofesseure, UQAM - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Sébastien Bouchard, Ph. D., psychologue , p rofesseur, TÉLUQ &

  • Violence conjugale chez les hommes et les femmes prsentant des traits de personnalit limite :Comprendre et mieux grer le risque d'abus physique et psychologiqueSbastien Bouchard, Ph. D., psychologue , professeur, TLUQ & Natacha Godbout, Ph.D., psychologue, professeure, UQAM

    24 janvier 2012

  • POUR UNE APPROCHE GENDER INCLUSIVE DES DTERMINANTS DE LA VIOLENCE CONJUGALE

  • Pour une approche gender inclusive des dterminants de la violence conjugale24% des couples rapportent de la violence physique29% F et 23% H ont t victimes au cours de leur vie (National Violence Against Women Survey)

    7% F et 6% H victimes (physique ou sexuelle) durant les 5 dernires annes (Canada)

    Mutualit de la violenceF : davantage dactes de violence physique (d = -.05)H : plus susceptibles dinfliger des blessures (d = . 15), 62% des blessures sur des F (voir Archer, 2000)

    Explorer ltiologie et les dynamiques dyadiques

  • Pertinence dune approche tenant compte de la personnalit des personnes violentes dans l'intimit

  • Pertinence dune approche tenant compte de la personnalit des personnes violentes dans l'intimitY a-t-il des types de personnalit souvent associs la violence conjugale?Violence ponctuelle, associe une crise dans le couple : pas TP ou vitantViolence partenaire seulement de svrit modre : Borderline/dysphorique/ ractiveViolence plus gnralis et plus svre : Psychopathique/ instrumentale / proactive

  • ATTACHEMENT

  • Styles dattachement chez ladulte :Le modle de Bartholomew Deux dimensions, quatre styles dattachementReprsentation de soiReprsentation des autres

    NGATIVESVITANT/DTACH

    Haute estime de soiFaible sociabilitCRAINTIF

    Faible estime de soiFaible sociabilit

    POSITIVES

    SCURE

    Haute estime de soiHaute sociabilitPROCCUP

    Faible estime de soiHaut sociabilitPOSITIVESNGATIVES

  • Chez ladulte, stabilit des MIA60-70 % des sujets prsentaient lge adulte le mme type dattachement qu un an. (Waters et al. dans Van Ijzendoorn, Juffer et Dayvesteyn, 1995)

  • VIOLENCE CONJUGALE ET ATTACHEMENT

  • Contexte relationnel de lagressivit(tir de Crichfield, Levy, Clarkin & Kernberg, 2008) (n = 94 patients-TPL selon le IPDE)CRAINTIFDTACHSCUREPROCCUPAgressivit ractive / attribution dintentions hostilesIrritabilit/temprament colriqueAuto-mutilationSuicidalitHtro-agression

  • Attachement et violence conjugaleEnfanceLchec des figures dattachement rpondre aux besoins de lenfant amne typiquement lexprience de peur et dtresse

    Rponse immdiate : comportements de colre et protestation Ex : Colre observe par Ainsworth et al. (1978) lorsque la mre dun enfant de 1 an avec attachement anxieux quitte la salle et revient 3 minutes plus tard

  • Attachement et violence conjugaleLe systme dattachement rgule les cpt de lenfant (pleurs, proximit) en priode de stress

    En fonction de la rponse des figures dattachement (disponible, lcoute, rassurance, rconfort) lenfant dveloppe un sentiment de valeur personnel et de confiance dans la relation intime (safe haven).Dveloppement de modles internalis de son rle et du rle de lautre en relaiton.

  • Attachement et violence conjugale

    Rle de la colre : motive lenfant mobiliser ses efforts et surmonter les obstacles pour r-tablir le contact, exprimer des reprochesDcourager la figure dattachement de devenir non-disponible dans le future

    Stratgie pour prvenir la sparation; donc lexprience danxit Toutefois, peut tre destructif et provoquer une escalade de violence-colre, ou retrait de lautre. Donc, lattachement inscure est la fois source et consquence de la violence.

  • Attachement et violence conjugaleEn raison de leur histoire (violence dans la famille, environnement invalidant) ces individus ont dvelopp des mcanismes qui amplifient ou dsactivent leur systme dattachement

    Chez ladulte avec un attachement inscurisant, tendance rpondre aux menaces (perues) de sparation avec colre et comportements de contrle, lesquels mnent la violence.

    Forme exagre et destructive de protestation envers le partenaire (figure dattachement) en contexte dabandon-sparation (Les pitbulls de Jacobson & Gottman, impulsifs de Dutton).

  • Attachement et violence conjugalehomme violents qui se prsentent comme froids, manquent dempathie, distant, motionnellement dconnect de lautre

    Utilisent la violence afin de garder le partenaire distance, surtout si lautre voque lanxit-peur interne quils cherchent dnier (cobras de Jacobson & Gottman, instrumental de Dutton)

  • Quelques tudes empiriquesAttachement inscure comme prdicteur de la violence conjugale

    Homme principalement/exclusivement violent dans leur relation amoureuse ont plus de risques de prsenter un attachement inscure

  • Quelques tudes empiriques

    Hommes violents rfrs par la court pour traitement (Dutton et al., 1994)Environ 80% des hommes violents VS environ 50 % des hommes en gnral, ont un attachement inscure:Scurisant (20%, vs. 47% dans pop normale) Proccup (33%, vs. 14%) Dtach (27%, vs. 18%) Craintif similaire (20%, vs. 21%)Mais li la frquence des cpt violents, tel que rapports par la conjointe

  • Quelques tudes empiriquesExpression de la violence lorsque la peur dabandon est active Hommes violents gnrent des rponses agressives lorsqu'ils interprtent des signaux de rejet/abandon dans les comportement de leurs compagnesLeurs rponses sont similaires aux hommes du groupe contrle lorsque les vignettes prsentent des conflits maritaux centrs sur des demandes pour augmenter lintimit ou sans rfrence lintimit-proximitSur une note plus dramatique : lhomicide en contexte conjugal est corrl aux perceptions dabandon

  • tude de Allison et al, 2008Deux dynamiques majeuresLe retrait du conjoint est li aux comportements violents des proccups, afin de forcer lautre ramener son focus, obtenir une proximit physique ou motionnelle plus grande (stratgie de poursuite)Angoisses abandonniques

    2. Violence utilise pour mettre le conjoint distance ou schapper lorsque le partenaire est peru comme venant dangereusement trop prs ou intrusif (stratgie de distanciation)Autorit et contrle

  • TROUBLE DE PERSONNALIT, VIOLENCE CONJUGALE ET ATTACHEMENT

  • Attachement et trouble de la personnalitDe plus en plus dtude et de modles thoriques font tat des liens troits qui existent entre les troubles de la personnalit et divers aspects de lattachement:Rle tiologique des troubles de lattachement dans lenfance dans le dveloppement dTP (voir Fonagy et al.,). Style dattachement (Meyer et Pilkonis) :TPL Craintif DEP ProccupNA, ANT, SCHZ DtachDimensions de lattachement et TPAnxit (de sparation) Angoisse dabandon du TPL

  • Style dattachement et trouble de la personnalit (Meyer & Pilkonis, 2005; n = 152 adultes dun hpital psychiatrique)

  • TUDE DE BOUCHARD ET AL. (2009)

  • LES COUPLES DONT LA FEMME SOUFFRE DUN TROUBLE SVRE DE LA PERSONNALIT :fonctionnement conjugal et attitudes lgard de la sexualit

    tude Par Dr Sbastien Bouchard, Ph. D., psychologueUnit denseignement et de recherche en ducationTLUQ-UQAMCRIPCAS

  • Premire tude Rsultats en six pointsLa majorit des couples ltude (68,7 %) traverse des pisodes rptitifs de rupture et de rconciliation.Prs du tiers de ces couples se sont spars dfinitivement sur une priode de 18 mois.

    Prs de la moiti des hommes en couple (15/34) avec une femme prsentant un TPL rpond aux critres diagnostiques dun trouble de la personnalit.Principalement : paranode, antisociale, obsessionnel-compulsif et vitant.La moiti des hommes en relation de couple avec une femme prsentant un TPL rpond au critre A pour le diagnostic de trouble de la personnalit antisociale (trouble des conduites avant lge de 15 ans).

    Les couples ltude se montrent moins satisfaits de leur union.Cependant, les hommes de lchantillon clinique ne semblent pas plus insatisfaits de leur union que ne le sont leurs conjointes atteintes dun TPL.51 % des femmes-TPL et 60 % des conjoints peuvent tre classifis comme tant satisfaits de leur union.

  • Plus dinscurit dans lattachement

    Prs de 70 % des hommes du groupe clinique rapportent avoir des reprsentations dattachement inscuris (groupe contrle : le tiers). 100 % des conjointes ont un style dattachement inscuris.37 % des femmes prsentant un TPL auraient un style dattachement craintif.

    Plus de problmes de communication de type demande/retrait

    Moins de communication mutuelle et plus dvitement de la communication. Les femmes prsentant un TPL ont plus tendance viter la communication lorsque leur conjoint le demande.

    Plus de violence conjugale

    La proportion de femmes prsentant un TPL usant de violence dans leur couple est de 88,6 % pour la violence psychologique et de 54,3 % pour la violence physique. 73 % des femmes prsentant un TPL rapportent navoir subi aucune violence physique.Une minorit de couples rapportent tout de mme des niveaux levs de violence conjugale mutuelle.

    Premire tude - Rsultats

  • Figure 1. Scores moyens aux deux dimensions de lattachement pour le groupe contrle et pour les couples dont la femme prsente un TPLVITANTPROCCUPSCURECRAINTIFHommes-contrlesFemmes-TPLPeur du rejet / anxitPeur du rapprochement / vitementFemmes-contrlesConjoints de femme-TPL

  • TUDE DE GODBOUT, DUTTON, LUSSIER & SABOURIN (2009)

  • Participants & Procdure

    315 H et 329 F en couple marris (n = 189) cohabitent (n = 455)Dure moyenne de lunion = 7 ans (ET = 4.5)47.5% sans enfantge moyen des F 27.6 ans (ET = 4.3) et H 29.5 ans (ET = 5.5) ducation moyenne F = 14.9 (ET = 3.1), H = 14.3 (ET = 3.5) Revenu annuel moyen F = $26,811 (ET = $17,681) et H = $38,126 (ET