Presses à injection de plastique ayant des équipements

Click here to load reader

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    227
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of Presses à injection de plastique ayant des équipements

  • tudes et recherches

    RAPPORT R-822

    Yuvin Chinniah Sabrina Jocelyn

    Barthlemy Aucourt Ral Bourbonnire

    Presses injection de plastique

    ayant des quipements priphriques Scurit lors des interventions

    de maintenance ou de production

    Prvention des risques mcaniques et physiques

  • Solidement implant au Qubec depuis l980, lInstitut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail (IRSST) est un organisme de recherche scientifique reconnu internationalement pour la qualit de ses travaux.

    Mission Contribuer, par la recherche, la prvention des accidents du travail et des maladies professionnelles ainsi qu la radaptation des travailleurs qui en sont victimes;

    Assurer la diffusion des connaissances et jouer un rle de rfrence scientifique et dexpertise;

    Offrir les services de laboratoires et lexpertise ncessaires laction du rseau public de prvention en sant et en scurit du travail.

    Dot dun conseil dadministration paritaire o sigent en nombre gal des reprsentants des employeurs et des travailleurs, lIRSST est financ par la Commission de la sant et de la scurit du travail.

    Pour en savoir plus Visitez notre site Web ! Vous y trouverez une information complte et jour. De plus, toutes les publications dites par lIRSST peuvent tre tlcharges gratuitement. www.irsst.qc.ca

    Pour connatre lactualit de la recherche mene ou finance par lIRSST, abonnez-vous gratuitement au magazine Prvention au travail, publi conjointement par lInstitut et la CSST. Abonnement : www.csst.qc.ca/AbonnementPAT

    Dpt lgal Bibliothque et Archives nationales du Qubec 2014 ISBN : 978-2-89631-729-5 (PDF) ISSN : 0820-8395

    IRSST - Direction des communications et de la valorisation de la recherche 505, boul. De Maisonneuve Ouest Montral (Qubec) H3A 3C2 Tlphone : 514 288-1551 Tlcopieur : 514 288-7636 publications@irsst.qc.ca www.irsst.qc.ca Institut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail, mai 2014

    NOS RECHERCHES travaillent pour vous !

  • Yuvin Chinniah1, Sabrina Jocelyn2, Barthlemy Aucourt1, Ral Bourbonnire3

    1cole Polytechnique de Montral

    2Prvention des risques mcaniques et physiques, IRSST 3Consultation Ral Bourbonnire

    www.irsst.qc.caCliquez recherche

    Cette publication est disponible en version PDF sur le site Web de lIRSST.

    Cette tude a t finance par lIRSST. Les conclusions et recommandations sont celles des auteurs.

    Avis de non-responsabilit LIRSST ne donne aucune garantie relative lexactitude, la fiabilit ou le caractre exhaustif de linformation contenue dans ce document. En aucun cas lIRSST ne saurait tre tenu responsable pour tout dommage corporel, moral ou matriel rsultant de lutilisation de cette information. Notez que les contenus des documents sont protgs par les lgislations canadiennes applicables en matire de proprit intellectuelle.

    tudes et recherches

    RAPPORT R-822 Presses injection de plastique

    ayant des quipements priphriques Scurit lors des interventions

    de maintenance ou de production

    Prvention des risques mcaniques et physiques

  • Les rsultats des travaux de recherche publis dans ce document

    ont fait lobjet dune valuation par des pairs.

    CONFORMMENT AUX POLITIQUES DE LIRSST

  • IRSST - Presses injection de plastique ayant des quipements priphriques - Scurit lors des interventions de maintenance ou de production

    i

    REMERCIEMENTS

    Nous tenons remercier les membres du comit de suivi de ltude, plus particulirement Mme Guylaine Lavoie de PlastiComptences, M. Tony Venditti de lASFETM et Mme Sophie-Emmanuelle Robert de la CSST, qui ont effectu les dmarches initiales : la premire pour les contacts en entreprises, le deuxime pour lobtention dune visite en usine et la dernire, pour laccs des rapports daccident et dintervention dpersonnaliss. Nous remercions galement M. Renaud Daigle de lInstitut de recherche Robert-Sauv en sant et en scurit du travail (IRSST) pour sa contribution la collecte de donnes effectue lors dune visite.

    Nous remercions les entreprises nous ayant reus pour la collecte de donnes. Comme nous respectons la confidentialit des intervenants et entreprises ayant particip ltude, nous nous sommes engags ne pas en dvoiler les noms. Cependant, deux de ces usines ont souhait tre cites comme participantes ltude. Il sagit de : Plastiques GPR Inc. et IPEX St-Jacques.

    Nos remerciements vont galement M. Philippe Charpentier et M. James Baudoin de lInstitut national de recherche et de scurit (INRS, France) pour leur collaboration ltude de cas prsente au chapitre 6 de ce rapport. Nous remercions aussi, pour leur aide et leurs conseils, M. Jean-Paul Bello et M. Jean-Pierre Buchweiller de lINRS (France).

    Finalement, nous remercions lIRSST pour avoir financ cette tude.

  • IRSST - Presses injection de plastique ayant des quipements priphriques - Scurit lors des interventions de maintenance ou de production

    iii

    SOMMAIRE

    Les risques lis linteraction entre les presses injection de plastique et leurs quipements priphriques (ex. : robots, convoyeurs) sont peu connus des gens du milieu et ces risques peuvent mener des accidents du travail parfois mortels. Cette activit de recherche vise tudier la scurit des travailleurs qui uvrent sur des presses injection de plastique horizontales ayant des quipements priphriques. Elle a pour objectif dvaluer la scurit des intervenants dans la zone du moule de ce type de presse, en dterminant les risques et en analysant les moyens de rduction de risques pour les tches de maintenance et de production.

    Une analyse de rapports (dpersonnaliss) dintervention et daccident de la Commission de la sant et de la scurit du travail (CSST), la consultation de normes et de guides sur le sujet ont permis de comprendre les risques auxquels sont exposs les utilisateurs de ces machines. Ces documents ont permis dtre au fait des rgles de lart en vigueur en matire de rduction du risque. De plus, huit visites en usines ont permis dobserver les travailleurs lors dactivits de maintenance et de production. Les travaux de maintenance observs taient de lordre de lentretien de la presse : polissage du moule, nettoyage du moule. Quant aux travaux de production, il sagissait dinstallation dinserts, de changements de moule, dessais de production et de lopration (production de pices moules).

    Les risques constats sur le terrain et les moyens de rduction du risque observs ont t rpertoris. Leur analyse a permis de retenir les points forts, tout comme les points ncessitant de lamlioration. Ces observations ont galement permis de caractriser les pratiques dinterventions des travailleurs pour assurer leur scurit lors de la maintenance et de la production dans la zone du moule de ce type de presse. Trois mesures de rduction du risque caractristiques ont t identifies : 1) lutilisation dune procdure "condamnation-cadenassage partielle" : la console ou un

    protecteur est condamn avec un cadenas pour viter un dmarrage par un tiers ; 2) lutilisation de fonctions de scurit : les travailleurs ont pleinement confiance au systme de

    commande de la presse et ses quipements priphriques pour assurer leur scurit. Pour accder la zone du moule, ils ouvrent des protecteurs mobiles verrouills ou interverrouills, utilisent des planchers sensibles dtectant une prsence dans la zone du moule, utilisent la fonction darrt durgence ;

    3) linspection : avant dentrer dans la zone du moule, ils vrifient le bon fonctionnement des moyens de protection installs sur les machines ; et avant dutiliser des outils de levage pour manutentionner le moule, ils vrifient ltat de ces derniers.

    Aucun cadenassage au sens du Rglement sur la sant et la scurit du travail du Qubec na t observ. Daprs les participants rencontrs lors des visites, ce cadenassage est appliqu uniquement pour les travaux de maintenance majeurs ou de rparation. Par ailleurs, la constatation dune utilisation importante des fonctions de scurit lors des interventions dans la zone du moule a pouss lquipe de recherche questionner les participants sur la fiabilit de ces fonctions de scurit et sur lintgration du systme de commande des quipements priphriques celui de la presse. Les intgrateurs rencontrs nous ont soulign les difficults quils prouvent pour estimer cette fiabilit, entre autres la connaissance insuffisante des normes en vigueur par exemple. Afin de les clairer, un exemple destimation a posteriori dune fonction de scurit est propos dans ce rapport afin dtudier la faisabilit dune telle dmarche et en cerner les difficults et les limites.

  • IRSST - Presses injection de plastique ayant des quipements priphriques - Scurit lors des interventions de maintenance ou de production

    v

    TABLE DES MATIRES

    REMERCIEMENTS .......................................................................................................... I

    SOMMAIRE ................................................................................................................... III

    PRFACE ...................................................................................................................... XI

    1. INTRODUCTION : MISE EN CONTEXTE ............................................................... 1

    1.1 Portrait du secteur de la plasturgie au Qubec .............................................................. 1

    1.2 Origine de ltude .............................................................................................................. 3

    1.3 Fonctionnement dune presse injection et de ses quipements priphriques ......... 3

    2. OBJECTIFS DE RECHERCHE ...............................................................