NOM : Prénom : classe : final... · PDF file · 2014-05-11EXTRAIT...

Click here to load reader

  • date post

    04-May-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of NOM : Prénom : classe : final... · PDF file · 2014-05-11EXTRAIT...

  • NOM : ____________ Prnom : _________________ classe : _____

  • La mlodie est crite principalement pour les vents (fltes, hautbois, clarinettes) et lesviolons, et laccompagnement est jou par les cordes graves et les cuivres.

    CARMENest un opra-comique en quatre actes compos parGeorges Bizet (1838-1875) sur un livret de HenryMeilhac et Ludovic Halvy, daprs la nouvelle ponymede Prosper Mrime. Cet opra a t cr le 3 mars1875 lOpra-Comique Paris. Carmen est lun desopras les plus jous dans le monde (avec Ada de Verdiet La Bohme de Puccini, ils sont les ABC de lopra).

    QUESTIONS SUR LES DEUX PARAGRAPHES :

    GEORGES BIZET EN QUELQUES DATES1838 Naissance du compositeur Paris, le 25 octobre.1848 Entre au Conservatoire de Paris.1852 Obtention de son premier prix depiano au Conservatoire de Paris.1855 Obtention de son premier prixdorgue au Conservatoire de Paris. 1856 1er prix au concours dopretteorganis par Jacques Offenbach 1857 Grand prix de Rome pour sa se-conde participation. 1861 Dcs de sa mre, 1869 Il pouse Genevive Halvy, fille deson ancien professeur de composition.1871 Naissance de son fils Jacques 1872 Cration de lArlsienne, le 1eroctobre.1875 Cration de Carmen, le 2 mars. Ilmeurt Bougival le 3 juin.

    Ce thme incarne le toreador Escamillo. Il est jou par les cordes et les cuivres avec

    trompettes et trombones. Le rythme de croche pointe double confre ce thme soncaractre viril et glorieux.

    Quelle est la profession de Georges BIZET ?________________________________________________________________________________________

    A la lecture de sa biographie rapide, quoiBizet a-t-il pass sa vie ?

    ________________________________________________________________________________________

    ZOOM SUR... CARMEN :

    PRELUDE DE CARMEN DE BIZETCe prlude sarticule autour de trois grandes sections :

    La CORRIDA :

    Le TOREADOR :

    MANQUANT !!

    Page 1/10

  • Page 2/8

    Cette dernire section contraste avec ce qui prcde par son caractre inquitant, som-bre et douloureux. Sous un trmolo des violons et altos jouant fortissimo, le violoncellefait entendre une vibrante plainte. Des coups de timbales lugubres rythment cettemarche funbre.

    Le destin :

    QUESTIONS :

    Le prlude sert dintroduction. Pourquoi est-il organis en 3 parties ?____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

    Lopra Carmen est jou par un orchestre symphonique. Connaissez-vous la COMPOSITION DE LORCHESTRE ?

    22 : ______

    8 : ____________

    6 : _________________

    4 : _______

    2 : ___________

    2 : ___________ 2 : ___________ 2 : ___________4 : ___________

    2 : ___________ 1 : cor anglais1 : ___________

    Page 2/10

  • Page 3/8

    MANQUANT

    3 : ___________ 1 : ___________ 2 : ___________ 2 : ___________

    ZOOM SUR... PROSPER MERIMEE :

    Aux sources Carmen de Prosper MrimeCest lhistoire de don Jos, brigadier dans un rgiment de dragons Sville, qui tombeperdument amoureux de la bohmienne Carmen. Pour elle, il deviendra non seulement unvoleur, mais aussi un meurtrier.

    1803 Naissance de lcrivain le 2 septembre Paris.1826 Il mne une vie mondaine et frquente les cercles litt-raires.1828 Il commence la rdaction de nouvelles qui vont tablir sarputation.1831 Il rentre, grce diverses protections, dans la haute ad-ministration. Nomination comme chef de cabinet du ministre duCommerce.1845 Mrime publie Carmen qui connat un faible succs 1853Nomination comme snateur vie.1856 Il souffre de graves troubles de la respiration et com-mence se rendre dans le midi Cannes.1870 Le 23 septembre, il meurt Cannes.

    MANQUANT

    Rsum

    Au cours dun voyage en Espagne, le narrateur, un archologue qui est accompagn deson guide, rencontre au bord dune source un homme dont lidentit lui est lentementdvoile. Il sagit de don Jos (Jos Navarro), un brigand bien connu qui se cache de lapolice. Quelques mois plus tard, alors quil est en prison, ce dernier va lui raconter lhis-toire de Carmen.

    Don Jos :Don Jos est un brigand basque et cest de sa bouche que jai appris les tristes aven-tures quon va lire. nous annonce Mrime.Don Jos devient le narrateur.

    Je suis n, dit-il, Elizondo, dans la valle de Baztn. Je mappelle don JosLizarraben-goa, et vous connaissez assez lEspagne, Monsieur, pour que mon nom vous diseaussittque je suis Basque et vieux chrtien. Si je prends le don, cest que jen ai le droit, etsijtais Elizondo, je vous montrerais ma gnalogie sur parchemin. On voulait que je

    Page 3/10

  • Page 4/8

    fussedglise, et lon me fit tudier, mais je ne profitais gure. Jaimais trop jouer lapaume, cestce qui ma perdu. Quand nous jouons la paume, nous autres Navarrais,nous oublions tout. Unjour que javais gagn, un gars de lAlava me chercha querelle ;nous prmes nos maquilas, etjeus encore lavantage ; mais cela mobligea de quitter lepays. Je rencontrai des dragons, et jemengageai dans le rgiment dAlmanza, cavalerie.Les gens de nos montagnes apprennent vitele mtier militaire. Je devins bientt brigadier,et on me promettait de me faire marchal deslogis, quand, pour mon malheur, on me mitde garde la manufacture de tabacs Sville. Sivous tes all Sville, vous aurez vu cegrand btiment-l, hors des remparts, prs duGuadalquivir. Il me semble en voir encorela porte et le corps de garde auprs. Quand ils sont deservice, les Espagnols jouent auxcartes, ou dorment ; moi, comme un franc Navarrais, je tchaistoujours de moccuper.Je faisais une chane avec du fil de laiton, pour tenir mon pinglette. Toutdun coup, lescamarades disent : Voil la cloche qui sonne ; les filles vont rentrer louvrage. Voussaurez, monsieur, quil y a bien quatre cinq cents femmes occupes dans la manufac-ture. Ce sont elles qui roulent les cigares dans une grande salle, o les hommes nentrentpas sans une permission du Vingt-quatre, parce quelles se mettent leur aise, les jeunessurtout, quand il fait chaud. lheure o les ouvrires rentrent, aprs leur dner, biendes jeunes gensvont les voir passer, et leur en content de toutes les couleurs. Il y a peude ces demoiselles quirefusent une mantille de taffetas, et les amateurs, cette pche-l, nont qu se baisser pourprendre le poisson. Pendant que les autres regardaient, moi,je restais sur mon banc, prs de laporte. Jtais jeune alors ; je pensais toujours au pays,et je ne croyais pas quil y eut de joliesfilles sans jupes bleues et sans nattes tombantsur les paules. Dailleurs, les Andalouses me faisaient peur ; je ntais pas encore fait leurs manires : toujours railler, jamais un mot deraison. Jtais donc le nez sur machane, quand jentends des bourgeois qui disaient : Voil la gitanilla ! Je levai les yeux, etje la vis. Ctait un vendredi, et je ne loublierai jamais. Je vis cette Carmen.

    Le narrateur rencontre Carmen. Pour lui, cest une sorcire qui est plus jolie quetoutes les femmes de sa nation que jaie jamais rencontres. Mrime compare ses cheveux ceux dun corbeau ; son regard nest pas humain et luirappelle celui dun loup, ou celui dun chat quand il guette un moineau .

    Elle avait un jupon rouge fort court qui laissait voir des bas de soie blancs avec plusdun trou, et des souliers mignons de maroquin rouge attachs avec des rubans couleurde feu. Elle cartait sa mantille afin de montrer ses paules et un gros bouquet de cassiequi sortait de sa chemise. Elle avait encore une fleur de cassie dans le coin de la bouche,et elle savanait en se balanant sur ses hanches comme une pouliche du haras de Cor-doue. Dans mon pays, une femme en ce costume aurait oblig le monde se signer. S-ville, chacun lui adressait quelque compliment gaillard sur sa tournure ; elle rpondait chacun, faisant les yeux en coulisse, le poing sur la hanche, effronte comme une vraiebohmienne quelle tait.

    QUESTIONS SUR LE PARAGRAPHE :

    Quel est le malheur mentionn par Don Jos ?______________________________________________________________________________________

    QUESTIONS SUR LE PARAGRAPHE :

    Est-ce que la premire raction de Don Jos face Carmen est positive ou ngative ?____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

    Page 4/10

  • Page 5/8

    Relevez les descriptions que Don Jos fait des vtements de Carmen. De quelle couleursont-ils ?____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

    A quels animaux est-ce que Don Jos compare Carmen ?____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

    Plus tard, don Jos emmne Carmen en prison parce quelle a bless sang une autreou-vrire. Elle tente de lenjler tout en lui racontant des mensonges : elle lui dit quelle acouple visage de la femme parce que celle-ci avait dit du mal du pays de Navarre, dontelle seraitoriginaire, comme don Jos, ce qui est faux. Cependant, il la croit sur le champet la laisseschapper peu naturellement : il est alors dgrad et se retrouve en prison.Carmen la envout, il ne pense qu elle. Un jour, elle se fait passer pour la cousine dedon Joset lui fait passer un pain en prison, dans lequel elle met une lime anglaise et unepice dor pourquil puisse svader. Il refuse de dserter car il souhaite prserver sonhonneur. sa sortie, onle met en faction comme un simple soldat la porte du colonel,o il croise nouveau Carmen. Ils deviennent amant et don Jos devient contrebandieraprs le meurtre dun officier pour protger Carmen. Celle-ci mne une vie libre, le trompeet lui avoue mme quelle est marie ce qui p