MONOGRAPHIE DE PRODUIT - ucb- · PDF fileKEPPRA (lévétiracétam) Page 1de...

Click here to load reader

  • date post

    11-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of MONOGRAPHIE DE PRODUIT - ucb- · PDF fileKEPPRA (lévétiracétam) Page 1de...

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 1 de 35

    MONOGRAPHIE DE PRODUIT

    PrKEPPRA

    Lvtiractam

    Comprims 250 mg, 500 mg et 750 mg

    Antipileptique

    UCB Canada Inc. Date de rvision :2060 Winston Park Drive, Suite 401 14 septembre 2016Oakville ON L6H 5R7

    Numro de contrle : 195211

    KEPPRA est une marque dpose du groupe dentreprises UCB.

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 2 de 35

    Table Des Matires

    PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANT........3RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT.............................................3INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE ........................................................................3CONTRE-INDICATIONS...............................................................................................4MISES EN GARDE ET PRCAUTIONS.......................................................................4EFFETS INDSIRABLES...............................................................................................8INTERACTIONS MDICAMENTEUSES...................................................................12POSOLOGIE ET MODE DADMINISTRATION .......................................................14SURDOSAGE ................................................................................................................16MODE DACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE...........................................17STABILIT ET CONSERVATION..............................................................................20PRSENTATION, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT ...............................20

    PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES.....................................................21RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES............................................................21ESSAIS CLINIQUES.....................................................................................................22PHARMACOLOGIE DTAILLE...............................................................................25TOXICOLOGIE.............................................................................................................26RFRENCES...............................................................................................................29

    PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR ............................32

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 3 de 35

    PrKEPPRA

    lvtiractam

    PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANT

    RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT

    Voie dadministration

    Forme posologique et concentration

    Ingrdients non mdicamenteux

    Orale Comprims 250 mg, 500 mg et 750 mg

    Silice anhydre collodale, strate de magnsium, polythylneglycol 3350, polythylneglycol 6000, alcool polyvinylique, croscarmellose sodique, talc, dioxide de titane et colorants

    Les comprims contiennent aussi les colorants suivants :Comprims 250 mg : carmin dindigo sur substrat daluminiumComprims 500 mg : oxyde de fer jauneComprims 750 mg : jaune soleil FCF sur substrat daluminium et oxyde de fer rouge

    INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE

    AdultesKEPPRA (lvtiractam) est indiqu comme traitement adjuvant chez les patients pileptiques dont les crises ne sont pas contrles de manire satisfaisante par les traitements classiques.

    Personnes ges ( 65 ans)Le nombre de personnes ges ayant particip aux tudes comparatives sur l'pilepsie est toutefois insuffisant pour permettre une valuation satisfaisante de l'efficacit ou de l'innocuit de KEPPRA au sein de cette population. Seulement 9 patients des 672 traits par KEPPRA avaient 65 ans ou plus (voir MISES EN GARDE ET PRCAUTIONS, Populationsparticulires, Personnes ges, POSOLOGIE ET ADMINISTRATION et MODE DACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE, Populations particulires et tats pathologiques, Personnes ges).

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 4 de 35

    Enfants (< 18 ans)L'innocuit et l'efficacit de KEPPRA chez les sujets de moins de 18 ans n'ont pas t tudies(voir MISES EN GARDE ET PRCAUTIONS, Populations particulires, Enfants et MODE DACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE, Populations particulires et tats pathologiques, Enfants).

    CONTRE-INDICATIONS

    Chez les patients qui prsentent une hypersensibilit ce mdicament ou lun des ingrdients du mdicament ou des composants du contenant. Pour obtenir une liste complte, consulter la section PRSENTATION, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT.

    MISES EN GARDE ET PRCAUTIONS

    Troubles neurologiquesLes effets du traitement sur l'aptitude conduire et faire fonctionner des machines n'ont fait l'objet d'aucune tude. Comme la sensibilit au mdicament peut varier d'un patient un autre, certains patients pourraient prsenter une somnolence ou d'autres symptmes lis au SNC en dbut de traitement ou aprs une augmentation de la dose. La prudence est donc de mise chez les patients appels accomplir des tches qui demandent une certaine adresse comme conduire un vhicule ou faire fonctionner des machines.

    Dpendance et tolranceComme c'est le cas pour tous les antipileptiques, l'administration de KEPPRA doit tre interrompue graduellement, l'objectif tant de rduire le risque d'une frquence accrue des crises.

    Troubles psychiatriquesDes ides et des comportements suicidaires ont t signals chez des patients traits par des anticonvulsivants dans plusieurs indications.

    Il importe de surveiller tous les patients qui prennent des anticonvulsivants, pour quelque indication que ce soit, afin de dceler tout signe dides ou de comportements suicidaires et dentreprendre un traitement appropri sil y a lieu. Les patients (et leurs aidants) doivent consulter un mdecin si de tels signes se manifestent.

    Une mta-analyse de la Food and Drug Administration (FDA) des tats-Unis regroupant plusieurs essais comparatifs avec placebo mens aprs rpartition alatoire et au cours desquels des anticonvulsivants taient utiliss pour diverses indications a rvl un risque accru dides et de comportements suicidaires chez les patients traits par ces mdicaments. On ignore ce qui sous-tend ce risque.

    Au total, 43 892 patients ont t traits lors des essais cliniques comparatifs avec placebo inclus dans la mta-analyse. Environ 75 % des patients ont reu des anticonvulsivants pour dautres indications que lpilepsie et, dans la majorit de ces cas, le traitement (anticonvulsivant ou placebo) tait administr en monothrapie. En revanche, chez les patients traits pour lpilepsie,

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 5 de 35

    soit les 25 % restants environ, le traitement (anticonvulsivant ou placebo) tait administr comme adjuvant dautres mdicaments contre lpilepsie (autrement dit, les sujets des deux groupes recevaient au moins un anticonvulsivant). Par consquent, le faible accroissement du risque dides et de comportements suicidaires signal dans cette mta-analyse (0,43 % chez les patients recevant des anticonvulsivants comparativement 0,24 % chez les patients sous placebo) repose en grande partie sur des patients qui ont reu le traitement en monothrapie (anticonvulsivant ou placebo) pour dautres indications que lpilepsie.

    Le protocole de ltude ne permet pas dtablir une estimation du risque dides et de comportements suicidaires chez les patients pileptiques qui prennent des anticonvulsivants, dabord parce que ce groupe de patients reprsentait une minorit dans cette tude et, deuximement, parce que la comparaison entre le placebo et le mdicament actif tait fausse par la prise de traitements anticonvulsivants adjuvants par les deux groupes.

    Peau

    Ractions dhypersensibilitDe graves ractions dhypersensibilit avec atteinte dermatologique ont t signales chez des adultes et des enfants traits par KEPPRA, y compris des cas du syndrome de Stevens-Johnson, de ncrolyse pidermique toxique et de ractions dhypersensibilit touchant plusieurs organes (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms, ou DRESS).

    De telles ractions peuvent tre mortelles; certains patients ont d tre hospitaliss, mais les dcs ont t trs rares. Il est impossible de prdire si une ruption cutane lgre peut se transformer en raction cutane grave. Si une raction dhypersensibilit est souponne et peut tre attribue une autre cause, il faut mettre fin au traitement par KEPPRA. La rexposition KEPPRA a parfois occasionn la rcurrence de ractions cutanes graves.

    Parmi les cas dclars de syndrome de Stevens-Johnson et de ncrolyse pidermique toxique, le temps mdian coul avant la survenue de la raction tait de 12 jours. Le taux de dclaration des cas du syndrome de Stevens-Johnson et de ncrolyse pidermique toxique associs KEPPRA, gnralement admis comme tant sous-estim en raison dune sous-dclaration, se chiffre 9 cas par million dannes-patients, soit une incidence suprieure celle quon estime dans la population gnrale (qui sinscrit entre 0,5 et 6 cas par million dannes-personnes).

    Le temps coul avant la survenue de ractions dhypersensibilit touchant plusieurs organes peut tre plus long que dans les cas de Stevens-Johnson et de ncrolyse pidermique toxique, cest--dire 6 semaines ou plus aprs le dbut du traitement. Les ractions dhypersensibilit touchant plusieurs organes se manifestent habituellement, mais pas exclusivement, dabord par une fivre et des ruptions cutanes, puis par une atteinte dautres organes ou appareils, pouvant inclure, mais pas ncessairement, une osinophilie, une lymphadnopathie, une hpatite, une nphrite ou une myocardite. Comme les manifestations varient, des signes et symptmes intressant dautres organes sont possibles. Latteinte des organes peut tre plus grave que latteinte cutane.

  • KEPPRA (lvtiractam)Page 6 de 35

    Carcinogense et mutagenseVoir la PARTIE II, sous TOXICOLOGIE Carcinogense et Mutagense pour obtenir des renseignements sur les donnes obtenues chez les animaux.

    Hmatologique Au cours des tudes comparatives, des diminutions statistiquement signi