Mise en page 1 - AP-HM | Assistance Publique -...

Click here to load reader

  • date post

    13-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    239
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Mise en page 1 - AP-HM | Assistance Publique -...

  • PRESENTATIONDES ETABLISSEMENTS

    E D I T O

    02 >>> Rapport dactivit 2011

    ORGANISATION 6Le Directoire 6Le CHSCT 6Le CTE 7Les ples dactivits mdicales 7

    ORGANIGRAMMES 8CME 9

    Hpital Nord 10Hpital de la Timone 12 Hpital de la Conception 14Hpitaux Sud 16

    MANAGEMENTProjet social 18Principaux indicateurs financiers 20Recherche et innovation 21 Communication 22Projet Culturel 24Direction des Affaires Juridiques 25Projet informatique 26Stratgie 27Projet de gestion 26

    FAITS MARQUANTSCancrologie 28CHU-VMAT 30IML 31Unit Jean-Marie Sainty 31CBIRM 32Mdicaments anticancreux 33Maladies Infectieuses et Tropicales 34CME 34Les experts AP-HM 35

    Par tablissement 36Par disciplines 37Urgences 37Hospitalisationde trs courte dure

    CHIFFRES CLSFrquentation du CHU 38PMSI et tarification lactivit 38Capacit daccueil 39Urgences 40Mdico-techniques 41Prlvements 41Greffe 41Recherche 42Equipements lourds 42Plateaux techniques 42Moyens humains 43Enseignement 43Secteur logistique 44Dpenses dinvestissment 45

    RSEAUX 46

    3

    LES INSTANCES 4SOMMAIRE

    FAITS MARQUANTS 10

    ACTIVITESHOSPITALISATION 36

    Le rapport dactivit 2011 traduit la fois le dyna-misme, la confiance dans notre Institution et lacapacit garder le CAP. Le service public ne setraduit pas seulement dans les chiffres, les rapportsdactivit, il se vit dans le quotidien, dans laccueil despatients, dans lhumanit de votre action, dans ledveloppement du progrs mdical, dans ladhsionde tous les acteurs, et pourtant il est ncessaire que

    le premier employeur de la rgion PACA, le troi-sime CHU de France, se rendre lisible et comptede son action.

    Jespre que vous trouverez dans ces donneschiffres les raisons qui justifient notre engagement faire progresser tous les jours lAP-HM.Merci de votre action.

    Merci de votre confiance,Jean-Paul Sgade

    37

  • P R E S E N T A T I O N D E S E T A B L I S S E M E N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 03

    HOPITAUX DE LA TIMONE1 116 lits et places

    Adultes > 844 lits et placesEnfants > 272 lits et places264 rue Saint-Pierre - 13 385 Marseille cedex 5

    HOPITAUX SUD385 lits et places

    270 bd de Ste-Marguerite - 13 274 Marseille cedex 9

    DIRECTION GENERALE80 rue Brochier - 13 354 Marseille cedex 5

    HOPITAL NORD904 lits et placesChemin des Bourrely - 13 915 Marseille cedex 20

    HOPITAL DE LA CONCEPTION977 lits et places

    147 boulevard Baille - 13 385 Marseille cedex 5

    IRFSSInstitut Rgional de Formations Spcialises en SantHouphout Boigny - 416 ch. de la Madrague Ville13 145 Marseille cedex 15

  • LE CONSEIL DE SURVEILLANCE

    Membres voix dlibrativeCOLLEGE N1 - REPRESENTANTS DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

    PrsidentM. Jean-Claude GAUDINMaire de la Ville de Marseille

    Snateur des Bouches du Rhne

    Vice-PrsidentM. Bruno GILLES

    Snateur - Maire des 4meet 5me arrondissements de Marseille

    L E S I N S T A N C E S

    04 >>> Rapport dactivit 2011

    M. Jean-Claude GAUDIN Maire de la Ville de Marseille

    M. Jean-Nol GUERINI Prsident du Conseil Gnral des Bouches-du-Rhne

    M. Eugne CASELLI Prsident de la Communaut UrbaineMarseille Provence Mtropole

    M. Jean-Marc COPPOLA Conseiller Rgional

    M. Francis ROUX Conseiller Gnral Canton Hyres-Est

    COLLEGE N 2 - REPRESENTANTS DU PERSONNEL

    Mme Emmanuelle PEIRONET-BOREECSIRMT - Cadre de Sant

    Service dOphtalmologie Pr RIDINGSHOPITAL DE LA TIMONE

    M. le Professeur Philippe PIQUETMembre de la CME

    Service de Chirurgie vasculaireHOPITAL DE LA TIMONE

    Mme le Docteur Martine HACCOUNMembre de la CME

    Dpartement dAnesthsie RanimationHOPITAL NORD

    M. Marc KATRAMADOS Secrtaire Gnral du Syndicat FO

    Mme Danielle CECCALDI Secrtaire gnral du Syndicat CGT

  • L E S I N S T A N C E S

    Rapport dactivit 2011 >>> 05

    COLLEGE N 3 PERSONNALITES QUALIFIES

    M. Bruno GILLES Snateur - Maire des 4me et 5me arrondissements

    M. le Professeur Georges SERRATRICE Membre du conseil de surveillance

    M. le Professeur Henry ZATTARA Prsident du Conseil Dpartementalde lOrdre des Mdecins des Bouches-du-Rhne

    M. Andr SACCOCCIO Reprsentant des Usagers

    M. Michel DUGOIS Reprsentant des Usagers

    MEMBRES AVEC VOIX CONSULTATIVE

    M. Dominique DEROUBAIX Directeur Gnral de lAgence Rgionale de Santde Provence-Alpes-Cte dAzur

    M. Jean-Paul SEGADE Directeur Gnral de lAP-HMPrsident du Directoire

    M. le Professeur Guy MOULIN Prsident de la CMEVice-Prsident du Directoire

    M. le Professeur Georges LEONETTI Doyen de lUFR de MdecineVice-Prsident du Directoire

    Mme le Docteur Perrine MALZACReprsentant de la structure chargede la rflexion dthique lAP-HM

    Dpartement de Gntique MdicaleHOPITAL DE LA TIMONE

    M. Grard BERTUCCELLI Directeur Gnral de laCaisse dAssurance Maladie des Bouches-du-Rhne.

  • L E S I N S T A N C E S

    06 >>> Rapport dactivit 2011

    LE COMIT DHYGINE,DE SCURIT ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

    PrsidentSerge BORSA

    Membres voix dlibrativeReprsentants du personnel non mdical

    FOAUBIN Monique BESTAGNO CharlesNADJARIAN EvelyneCUISINIER FranoiseVORS MagaliJOLIBOIS AudreyPAVIOT OlivierDE LELLIS MauriceGAYETTY AnnieISOARD Elisabeth

    CGTBERZERO LouisaDOUVILLE Jean-MarieCECCALDI Danielle SADAOUI HenriLEONETTI RoberteBEDROSSIAN Serge

    LE DIRECTOIRE

    Jean-Paul SEGADEDirecteur GnralPrsident du Directoire

    Professeur Guy MOULINPrsident de la Commission Mdicale d'EtablissementVice-Prsident du Directoire

    Professeur Georges LEONETTIDirecteur de l'U.F.R. de MdecineVice-Prsident du Directoire

    Professeur Jean-Paul BERNARDVice-prsident du Directoire en charge de la Recherche

    Christian-Ren ROSSISecrtaire GnralMembre du Directoire

    Jean-Michel BUDETDirecteur Gnral AdjointMembre du Directoire

    Nicole CHEVALIERCoordonnatrice Gnrale des SoinsMembre du Directoire

    Docteur Jean-Claude SAMUELIANVice-Prsident de la CMEMembre du Directoire

    Professeur Dominique ROSSIMembre du Bureau de la Commission Mdicale d'Etablissement

    CFDTCIMMELLI Jean-LouisBADENES Robert

    Reprsentants du personnel mdicalDocteur MOURET Jean-PhilippeDocteur ORSONI Pierre-CharlesProfesseur MICHEL GrardProfesseur BROUQUI Philippe

    Membres voix consultativePr FOURNIER Pierre-Edouard (CLIN)Madame MOPIN Claire (Directrice desServices Economiques et de la Logistique)Dr MARTIN Franoise (mdecin du travail)Mme GIANG Sophie (inspection du travail)Mr FLORENCE (CRAM Sud)

  • L E S I N S T A N C E S

    Rapport dactivit 2011 >>> 07

    LE COMIT TECHNIQUE DTABLISSEMENT

    FOCOLLEGE AMonique AUBINElisabeth ISOARDAnnie GAYETTYRobert VALETTE

    COLLEGE BEvelyne NADJARIAN/BARIELLEJoelle RANGONEAudrey JOLIBOISPierrette PUGLIESE

    COLLEGE C et DMireille TCHIKNAVORIANMagali VORSFranoise CUISINIER/SLEIMANCharles BESTAGNOHlne MICHELANGELI

    Marc KATRAMADOSHenri-Marc HABOTDenis FONTANEAUJulia SUZZONIMax BERTANOMichel DURANDSandrine PETRI

    CFDTCOLLEGE BPierre DRUARTAnne CHIPAUX

    CGTCOLLEGE ADanielle CECCALDIYannick LARGOUETChrystelle DANIONAntoine CARLIOZ

    COLLEGE BPascale JOURDANEliane CALVETSylviane FOSSATI/MINEOMichle NONOTTE VARLY

    COLLEGE C et DYves CASTINOJean-Marie DOUVILLELouisa BERZERORoberte LEONETTI

    CNICOLLEGE AMarie-Dominique BIARDEric AUDOUY

    Localisation Ple

    Conception Psychiatrie Centre

    Conception Uro-Nphrologie

    Nord Gyncologie obsttrique reproduction

    Nord Organe des sens

    Nord ADOUE

    Nord DAR - Urgences

    Sud Psychiatrie Universitaire

    Timone Adultes Investigation Clinique et Thrapeutique

    Timone Adultes DAR Timone Adultes / Enfants

    Timone Adultes Cervico-faciale

    Timone Enfants Mdico-Chirurgicale

    Intersites Imagerie Mdicale

    Intersites Neurosciences Cliniques

    Intersites Maladies Infectieuses

    Intersites Mdecine Physique et Radaptation

    Intersites Psychiatrie, Mdecine et Addictologie en dtention - Mdecine lgale

    Intersites Appareil Loco-moteur

    Intersites Spcialits Mdicales et Chirurgicales

    Intersites Cardio Vasculaire Thoracique

    Intersites Biologie

    Intersites Mdecine ranimation nonatale

    Intersites Odontologie

    Intersites GEST

    Intersites Ra. Urgences-Samu-Hyperbarie

    Intersites Pharmacie

    Intersites Sant Publique et Information Mdicale

    Intersites DACCORD

    Intersites MINC SMC

    LES PLESDACTIVITS MDICALES

  • O R G A N I G R A M M E

    08 >>> Rapport dactivit 2011

    S E P T E M B R E 2 0 1 2

    DIRECTIONDES AFFAIRES FINANCIERES

    Christophe GOTA. VALDEZ

    DIRECTIONDES SYSTEMES D'INFORMATION

    ET DE L'ORGANISATION Olivier PONTIES

    T. BLANCHARD

    DIRECTIONDES AFFAIRES MEDICALES

    Loc MONDOLONIA-M. PERRIN

    DIRECTIONHOPITAUX SUD

    Laurence MILLIATE. COULOMB - M. GAUTIERDIR SOINS : F. TOMASINI

    DIRECTION HOPITAL NORD

    I. FABRIS - JM. REVEST S. COTTON - M. MONNIER

    DIR SOINS : C. RIBIERE

    Gilles HALIMI

    DIRECTION HOPITAL LA TIMONE

    Pierre PINZELLIP. CHOSSAT - H. VEUILLET - H. OLIVIER

    G. VEILLEROT - A. PARIS ZUCCONIDIR SOINS : F. BORETTI-PICCHI

    K. INTHAVONG

    DIRECTION HOPITAL LA CONCEPTION

    Catherine MICHELANGELI

    DIRECTION DE LAUDIT INTERNE

    Jennifer HUGUENIN

    DIRECTIONDU CONTROLE

    DE GESTION ET DE LACONTRACTUALISATION

    INTERNE

    Thibault DOUTE

    DIRECTION DE LASTRATGIE ET DES PARTENARIATS

    Florence ARNOUX

    COORDINATION GENERALE DES SOINS

    Nicole CHEVALIERJ. MARTINEAU-FILLOT

    (Filire Mdico-Technique)

    Jean-Paul SGADE

    COMMUN HOSPITALIERE D

    Alain TES

    DIRECTEUR GENERAL

    CHEF DE CABINETCOMMUNICATION

    Bastien RIPERT-TEILHARD

    D.STINGREDIR SOINS : R. DARVES

    INTERNE EXTERNE

    DIRECTIONDES RESSOURCES HUMAINES,

    DU PROJET SOCIAL DE LA FORMATIONET DES INSTITUTS DE FORMATION

    O. FOGLIETTA - V. CHARDONM. GUEDJ

    Serge BORSA

    DIRECTION DE LAPERFORMANCE

    Monique SORRENTINO

    D GEN

    SECRETAIRE GENERAL

    Christian-Ren ROSSI

    Sous rserve de modi"cations lies des mouvements internes et externes

  • C M E

    Rapport dactivit 2011 >>> 09

    DIRECTIONDES TRAVAUX ET DES SERVICES TECHNIQUES

    Sbastien VIALV. GAGNAIRE

    DIRECTIONDES AFFAIRES JURIDIQUES

    Renaud de LAUBIER

    DIRECTION DESSERVICES ECONOMIQUES

    ET DE LA LOGISTIQUE

    Claire MOPINJ. de POULPIQUET

    DIRECTION DESAFFAIRES CULTURELLES ET DELESPACE MEDITERRANEN DE

    LADOLESCENCE

    Michle SGADE

    NAUTE E TERRITOIRE

    SSIER

    Magali GUERDERC. COUTURIER

    DIRECTION MDICO-TECHNIQUEET DES EQUIPEMENTS

    BIOMEDICAUX

    DIRECTIONDE LA RECHERCHE,

    DE L'INNOVATION, ET DESRELATIONS AVEC L'UNIVERSITE

    PROJET IHU, AFFAIRES INTERNATIONALES

    Bernard BELAIGUESF-J. AUBERT

    DIRECTEUR NERAL ADJOINT

    Jean-Michel BUDET

    En lien avec la CME

    DIRECTION DE LA QUALITE, DE LA GESTION

    DES RISQUES ET DE LA CLIENTLE

    Daniel PANTALACCID. BURGARELLA Chefs de ples

    Philippe AZULAY Philippe BROUQUI Claude DERCOLE Jean-Charles GRIMAUD Claude MARTIN Philippe PIQUET Andr SALVADORI Jean-Claude SAMUELIAN Jean-Franois SEITZ Jean-Michel TRIGLIA

    Prsidents de CMELYves LE TREUTPierre Edouard MAGNAN Grard MICHEL Dominique ROSSI Patrick VILLANI

    Hospitalo-UniversitairestitulairesMdecineMathieu CECCALDI Patrick DISDIER Bertrand DUSSOL Gilbert HABIB Guy MOULIN Laurent PAPAZIAN Marc REY Michel TSIMARATOS ChirurgieFrdric COLLART Henry DUFOUR Rgis LEGRE Thierry MERROT Pascal THOMAS BiologieMarie Christine ALESSI Sophie DESPLAT-JEGO Bruno LACARELLE Hlne ZATTARA CANNONI Anesthsie :Jacques ALBANESE Odontologie : Jacques DEJOU Guy SUSINI

    Hospitaliers titulairesMdecine : Nathalie ATTARD Jean-Marc CHABANNES Elodie CRETEL-DURAND Jean Marie FOREL Jean Pierre MATTEI Jacques MOREAU Jean-Philippe MOURET Isabelle POIZOT-MARTIN Vronique VEIT Chirurgie : Jean Marc GUILLAUME Pierre ORSONI Pierre-Olivier PINELLI Raha SHOJAI Biologie : Jean-Paul CASALTA Anesthsie :Thierry GONZALES Martine HACCOUN Stphane LE BEL Valrie PELLEGRIN RAGNI JacquesPharmacie :Jean DELORME

    Personnel temporaireAssistants :Andr GAY Sbastien PARRATTEPC-PA :Flore DI GIOVANNI Marc LEVEQUE Interne en Mdecine Gnrale :Sbastien PROSTInterne en Mdecine Spcialise :Baptiste BERTRANDInterne dOdontologie :Victor SARAFIANInterne de Pharmacie :Philippe GARRIGUE

    Sages-FemmesAnne CHARTIER

    COMPOSITION DE LA CME

    PrsidentPr Guy MOULIN

    Vice-PrsidentDr Jean-Claude SAMUELIAN

    Vice-Prsidente - Dlgue au Conseil de SurveillanceDr. Martine Haccoun

    Secrtariat Gnral : Pr. Michel Tsimaratos

    Secrtariat adjoint charg de la communication : Dr. Pierre Olivier Pinelli

    Secrtariat adjoint charg de l'agenda :Dr. Jacques Moreau

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    10 >>> Rapport dactivit 2011

    AMPLIFIER LOFFRE DE SOINS ET DEVELOPPER LA MEDECINE DE POINTE

    >>> PLAN DE LAMENAGEMENT, DES TRAVAUXET DES EQUIPEMENTS

    Construction dun parking public en dlgation de service public pr-vue en 2012

    Une enqute ralise auprs des patients externes fin 2011 aconfirm lattente dune amlioration des conditions de stationnement.Une enqute devrait tre organise lissue des travaux pour mesurerltat de satisfaction.

    Une procdure de stationnement et de scurit du site durant lestravaux du nouveau parking a t mise en place.Elle prcise les conditions de stationnement du personnel mdical etnon mdical et du public.

    >>> DOMAINE MEDICAL

    Cration dune hospitalisation domicile obsttricale en septembre2011 : 10 lits

    Ouverture de la Ranimation dtresses respiratoires et infections s-vres du Pr Laurent PAPAZIAN spcialise dans la prise en charge despatients souffrant dinfections pulmonaires svres et des greffes pul-monaires : 14 boxes

    Augmentation de lactivit de 10 %, toutes choses gales par ailleurs,signant la russite du transfert des services MCO de Sud vers Nord

    Augmentation des flux durgence confirmant lattractivit de lHpi-tal Nord dans ses rles de proximit et de recours

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 11

    >>> DOMAINE STRATEGIQUE

    Dmarche qualit

    Prparation de la visite de suivi de Certification V2007 HAS : lesaxes et actions damlioration mis en uvre ont abouti la leve desrecommandations

    Poursuite de la dmarche damlioration continue de la qualit et dela gestion des risques : mise en place de cellules oprationnelles et op-timisation de la gestion du Plan Blanc

    Cration dun espace ressource pour le personnel

    Ouverture de lespace OASIS et de lespace dcoute pour amliorerles conditions de travail et le bien-tre personnel des agents grce auxactivits yoga, shiatsu

    Mise en place dune cellule de veille hopital en tension

    Mise en place dune cellule de veille quotidienne pour une meilleuregestion des lits daval sous lgide de la direction, des cadres et mde-cins des ples et des cadres et mdecins des urgences

    >>> PLES DACTIVIT MDICALES

    Ple Cardio-Vasculaire et Thoracique

    Augmentation du nombre de greffes pulmonaires : +52 %

    Lancement du chantier de rnovation des Soins Intensifs de Cardiologie

    Lancement du chantier de restructuration complte de la futureunit de Pneumologie, Maladies rares pulmonaires, Mucoviscidoses duPr REYNAUD-GAUBERT

    Validation et financement par lARS des projets dducation thra-peutique de pneumologie et cardiologie

    Ple de Pdiatrie Mdico-Chirurgicale

    Intgration dans le ple de pdiatrie mdico-chirurgicale des ser-vices de mdecine, chirurgie et urgences pdiatriques de lHpital Nord

    Mise en place dune consultation sant environnement pdiatrique finoctobre 2011 pour dpistage et prise en charge du saturnisme, desproblmes de sant et des pathologies environnementales lies laprcarit des conditions de vie

    Ple ADOUE

    Avis favorable du directoire en fvrier 2011 sur les 3 projets pr-vus dans lavenant au contrat du ple ADOUE, en attente de ralisa-tion :

    - Cration dune unit doncologie griatrie chirurgicale urolo-gique et digestive (5 lits durologie et 5 lits de digestif)- Cration dune unit mixte de gastro-entrologie et dendo-crinologie (6 lits de gastro et 20 lits dendocrinologie)- Cration de 3 lits supplmentaires chirurgie digestive

    Augmentation du nombre dentres : + 5,5 %Diminution de la dure moyenne de sjours : - 6 %Augmentation des sances : + 15 %

    Ple Organes des Sens

    Augmentation de 12 14 places de chirurgie ambulatoire

    Ple AUR

    Intgration de la Ranimation DRIS du Pr PAPAZIAN au ple AUR

    Augmentation du nombre dentres : + 5,7 %

    Augmentation du nombre de passages aux urgences : +13 %

    Ple Gynco-Obsttrique Reproduction

    Cration du ple gynco-obsttrique reproduction et intgrationaux maternits des Hpitaux Nord et de la Conception et au labora-toire de biologie de la reproduction

    Substitution de ce nouveau ple au ple Femme-Enfant qui regrou-pait la maternit de Nord, les services de pdiatrie, les urgences p-diatriques et le CAMPS

    Dveloppement de la chirurgie ambulatoire gyncologique (1 place)

    Ple MINC SMC

    Mise en signature des 2 conventions de partenariat entre les ser-vices de Mdecine Interne et Griatrique et les maisons de retraiteEHPAD St Jean de Dieu et EHPAD La Filosette, dans le cadre de laprise en charge globale des patients

    Etablissement dun projet de cration de lespace de convivialit duHall 7A/7B pour les patients en lien avec la Direction des Affaires Cul-turelles et avec Cabanon Vertical , collectif artistique pluridisciplinaireet partenaire du projet

    Rflexion autour dune analyse ergonomique des postes daccueil etde secrtariat des consultations de Mdecine Interne et Griatrique

    Augmentation du nombre dentres en mdecine griatrique : +21 %

    Augmentation du nombre sances de mdecine interne : + 22 %

    >>> DOMAINE ORGANISATIONNEL

    Partage en deux units, hospitalisation de semaine et hospitalisationconventionnelle, pour les 4 spcialits du Ple Organes des Sens

    Regroupement des activits opratoires des 4 spcialits du PleOrganes des Sens au Bloc Central

    Rorganisation du service intrieur : - Mission de collecte des DASRI et DAOM et exploitation delaire dchets confie un oprateur spcialis - Mission de distribution des approvisionnements hteliers etlogistique et collecte du linge confie au service intrieur

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    12 >>> Rapport dactivit 2011

    ACCOMPAGNER LES EQUIPES ET REORGANISER LACCUEIL DES PATIENTS

    >>> PROJET DU BATIMENT MEDICO-TECHNIQUE

    1. Accompagnement des professionnels

    La dmarche projet BMT, ayant pour objectif daccompagner les pro-fessionnels qui seront transfrs au BMT, a t initie en octobre 2010.Elle repose sur une mthodologie simple, associant tous les acteursconcerns des niveaux et primtres de responsabilit diffrents.

    Les Groupes Oprationnels , composs des chefs de services etde directeurs, sont chargs de dfinir les fonctionnalits de chaque zonedu BMT, autrement dit, de dfinir ce qui y sera fait. Les Groupes Mtiers , composs de divers professionnels (m-

    decins, IDE, AS, ASH), dfinissent les organisations de travail optimisantla prise en charge et la scurisation des patients. Un comit de pilotagestatue sur les orientations proposes par ces Groupes Mtiers . Enfin, deux Groupes Vigie , sont en charge, pour le premier, du suivi

    des ressources humaines (dans le respect du principe du transfert desservices iso ressources, versus iso capacit/activit) et, pour le second,du suivi des prestations et du cot logistique et de maintenance

    Les Groupes OprationnelsCes Groupes sont au nombre de 12 (SAU, CAP 48/72, Blocs, Rani-mations-Anesthsie Adultes et Enfants, Imagerie, Bloc sous Imagerie In-terventionnelle, Endoscopies, Service dAnatomopathologie, Flux etliaisons avec IGH, Services dHospitalisation du 4 tage, EFS).Tous ont t initis et ont achev leurs travaux au cours de lanne2011, sauf le Groupe Oprationnel CAP 48/72 et le Groupe Blocs qui taient en attente de nouvelles orientations en ce qui concernaitleurs primtres. 15 sances de travail ont t organises en 2011.

    Les Groupes Mtiers.6 Groupes Mtiers ont t initialiss en 2011 (Imagerie Mdicale, SAUAccueil-Orientation, SAU Filire courte, SAU Filire longue, SAU sauv-ra, SAU NRBC). Certains ont achev leurs travaux (Imagerie Mdi-cale, SAU Accueil-Orientation, SAU Filire longue). 10 sances de travailont t ralises.

    Au cours de lanne 2011, 18 visites du chantier en cours de construc-tion et des espaces tmoins ont t organiss au bnfice de profes-sionnels, du SAU, de limagerie mdicale et des services de ranimationpour adultes et enfants. Ils ont bnfici de la prsentation dune sallede bloc, dune chambre de ranimation, dune chambre dhospitalisa-tion et dun segment de couloir dunit.

    2. Prparations interfaces et particularits

    Surveillance du risque infectieux5 sances de travail ont t organises avec le CLIN Central et le CLINdu Site de la Timone en association avec lquipe oprationnelle dhy-gine. Elles ont eu pour objectif de prsenter les plans gnraux et par-ticuliers par niveau (circuits dair, circuits deau, circuits des dchets)permettant lanalyse du risque infectieux. Dautres aspects particuliersont galement t traits :Audit Aspergillus lHpital Nord et prsentation des Circuits dair

    au BMTCircuits deau, notamment points deau dans les ranimations et eau

    filtre aux blocs Stockage et suppression du dcartonnage au BMTDcontamination EndoscopesCircuit dchetsChambre pression ngativeBorne de vidange au bloc

    Logistique du BMT36 sances de travail ont troitement associ les responsables et pro-fessionnels de la pharmacie, de la strilisation, des laboratoires, du sec-teur des dchets et de la direction des services conomiques et de lalogistique en ce qui concerne le fonctionnement de la prochaine pla-teforme logistique. Par ailleurs, une tude a t initie dans lobjectif de prsenter un pro-jet intgr dapprovisionnement du BMT (calibrage et volumtrie dap-provisionnement journalier du BMT depuis les sous sols de lIGH).Enfin, ltude des flux de vhicules de lensemble du groupe hospitalierde la Timone, incluant les fonctionnalits du BMT, a dbut.

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 13

    Synergies DTST/DSIO/Biomdical et Matrise dOuvrage.50 sances de travail, en 2011, ont cr une vritable synergie entrelquipe projet de la Timone et la direction des travaux et des servicestechniques, la matrise douvrage, la direction des systmes dinformationet de lorganisation et la direction mdico-technique et des quipe-ments biomdicaux, permettant ainsi linstitution dune vision commune.Cette synergie servira de matriau de base au suivi de lvolution destravaux du BMT et de limplication de chacune des parties prenantes.

    Participation au chantier ANAP-APHMDans le cadre du contrat de performance ANAP-APHM, un chantierBMT a t ouvert. Ce dernier se subdivise en 3 sous-chantiers BMT :blocs, ranimations et SAU. Lquipe projet a t fortement mobilisedans la prparation de la note de cadrage et de linitialisation de cettedmarche depuis fin 2011.

    Participation au projet plan directeur centreDurant lanne 2011, de nombreuses sances de travail ont associlHpital de la Timone, et notamment lquipe projet BMT, dans le cadrede la ncessaire articulation densemble la prparation des transfertsdes services et activits au BMT.

    >>> DIRECTION ET STRATEGIE

    Affaires gnrales et gestion des risques :Lancement de la dmarche participative pour la ralisation du do-

    cument unique sur les risques professionnels.Rvision du Plan Blanc et exercice de confinement NRBC de lH-

    pital (Juin 2011)Arrive du 2me Gamma Unit (Dcembre 2011)

    Bureau du personnel et affaires mdicales :Elections professionnelles non mdicales (octobre 2011)Elections professionnelles des CME Locales Adultes et Enfants (Avril 2011)

    La patientleLes actions se sont traduites par la mise en uvre de mesuresconcrtes axes sur :

    I/ Laccueil : Laccueil dans le hall de lIGH : Rorganisation des conditions daccueil en 2 tapes :

    a/ Une premire tape intermdiaire : reconfiguration du lieu daccueilcentral, pour le rendre plus efficient avec la mise en place dune nou-velle banque daccueil.b/ Une deuxime tape dans la perspective du BMT : constitution et pi-lotage dun groupe de travail Accueil dclin en 7 ateliers de travail.

    Amlioration de laccueil des patients :Mise en uvre en 2011 dune formation adapte aux htesses dac-

    cueil et agents daccompagnement.Attribution de tenues permettant didentifier les htesses daccueil et

    des agents daccompagnement. Accompagnement physique des usagers ayant besoin daide ou han-

    dicaps : 10.980 usagers accompagns en 2011 dont 935 en fauteuil.Rception sans rendez-vous de patients par la direction de la patientle.

    II/ Loptimisation des prestations htelires :Organisation de dgustations impromptues de repas : remise de

    questionnaires et entretiens au lit du patient. Mise en place exprimentale dassistantes htelires hospitalires

    avec lappui de la CLASMO : interface entre les services de soins et lesservices logistiques.

    III/ La dmarche qualit :En 2011 : Auto-valuation de la Timone et accompagnement de la

    visite cible certification V2. En 2012 : Premiers pas pour la V3.

    Traitement des plaintes, contentieux et dossiers mdicaux : ractivitnotable aux problmes exposs par les patients reus sans rendez-vouspar le directeur de la patientle.

    Services Economiques : Reprise en mains du march de nettoyageNouvelle prestation linge

    Services Economiques : Prparation de la contractualisation des effectifs avec les CSS de plesElaboration du projet de soins de ple en lien avec le projet de soins

    institutionnel en collaboration avec les CSSEvaluation des dossiers de soinsMise en place de 2 formations :Communication et management : concept PCM (cadres)Les fondamentaux en pdiatrie (IDE)Travaux de recherches dans les services doncologie : projet hospitalier

    recherche infirmires plaies cancersParticipation aux diverses restructurations de services (appui/conseil)Recrutement

    >>> POLES DACTIVITES MEDICALES

    Ple 6 - Neurosciences Cliniques :Upgrade et changement des sources des 2 Gamma KnifeProjet dhpital de jour pour la neurologie, la neurologie-oncologie

    et le centre de la douleurRestructuration du SUNVBnfice de lintressement au titre de 2011 hauteur de 250 000

    (sur une enveloppe intressement de 500 000)

    Ple 13 - Pdiatrie Mdico Chirurgicale :Fusion de 2 ples pdiatriquesRorganisation de la Timone Enfants (Travaux hmatologie oncolo-

    gie et projets de relocalisation : urgences, ambulatoires.Prparation des transferts des Hpitaux Sud (2 CAMSP, CERTA, CS

    Implants cochlaires) et dlocalisation du laboratoire marche enfants Participation au Projet Hpital 2012 Maternit Pdiatrie Elaboration et prsentation contrat pleEvnements importants : inspection hmatologie oncologie et inter-

    diction dusage des biberons striliss

    Ple 19 - Investigation Clinique et Thrapeutique :Dpar t du chef de service, le Pr. WEILLER, remplac par les Pr.

    SERRATRICE et DISDIERLabellisation du Centre de rfrence des maladies rares dorigine hy-

    pophysaire DEFHYBnfice de lintressement au titre de 2011 hauteur de 150 000

    (sur une enveloppe intressement de 500 000 )

    Ple 28 - Oncologie Spcialiss Mdicales et Chirurgicales :Equipement dune radiothrapie VMAT (irradiation avec modulation

    dintensit volumtrique par arc thrapie) et IGRT (irradiation guidepar limage)Publication dans le New England Journal of Medecine dun article

    des Pr. NICCOLI et Dr. DAHAN sur les cancers endocrines du pancrasAugmentation de la capacit de lunit de soins palliatifs (+7 lits)

    Ple 29 - Cervico-Facial :Mise en place dune consultation de roncopathie et dune consulta-

    tion dolfactologie en ORLDveloppement de lactivit ambulatoire sur le ple : + 33%Mise en place de la consultation dannonce.

  • >>> ACCROTRE LA PERFORMANCE OPRATION-NELLE DU SITE

    1. La conception rpond aux exigences de lurgenceAvec le transfert des urgences sur le secteur Centre, lhpital de laConception devient le 1er centre de rception des urgences adultesde lagglomration marseillaise. Parmi les Services dAccueil des Ur-gences de lHexagone qui accueillent plus de 40.000 patients par an,celui de la Conception se place dans le top 10 au classement nationalralis et publi par le magazine LEXPRESS en 2011. A ce succs, doittre associ lensemble des services de la Conception : en moyennesur 172 patients accueillis chaque jour, 40 sont hospitaliss dans les dif-frents services. La communaut mdicale de La Conception a proposdouvrir une unit entirement ddie couvrir ce besoin.

    Lunit de Mdecine Aigue Polyvalente propose une prise en chargeadapte tout en contribuant fluidifier laval du service des Urgencesau sein de ltablissement.

    Il sagit dune unit de court sjour, destine prendre en charge les pa-tients admis en urgence, pour des affections qui ne relvent pas dunespcialit particulire ou dont le service concern se trouve en carencetemporaire de lits. Le service peut ainsi proposer quotidiennement 4 litsvacants pour des admissions non programmes, provenant exclusivementdu service des Urgences.

    2. La rouverture de lUnit de Surveillance Continue,tmoin du renouveau des activits de ranimationEn 2011 lhpital de la Conception se rarme dune unit de Surveil-

    F A I T S M A R Q U A N T S

    14 >>> Rapport dactivit 2011

  • lance Continue (USC) qui reprsente le niveau intermdiaire entre lesunits de ranimation et les units de soins classiques. Anne charnire pour les activits dveloppes par le DAR : le nom-bre de sjours a ainsi augment de 22% pour les grands brls et de76% pour la ranimation et lUSC. La ranimation de la Conception aprogress avec une dure moyenne de sjour qui est passe de 12,4 6 jours et un accroissement des recettes de plus de 5 millions deuros.

    3. La PASS RIMBAUD au service des populations dmuniesSi laccs aux soins est un droit pour tous, il est difficile pour certains pa-tients dmunis den bnficier. Leurs itinraires thrapeutiques se rsu-ment souvent des consultations itratives dans les Services dAccueildes Urgences de lAP-HM. Depuis 2007, lhpital de La Conception b-nficie dune Permanence dAccs aux Soins de Sant mdico-sociale,la PASS RIMBAUD. Cette structure se distingue par la prsence dunequipe pluridisciplinaire, compose dun mdecin gnraliste, de 4 as-sistantes sociales, dune infirmire et dun agent daccueil.

    Un nouveau local de consultation permet enfin lquipe de coor-donner une prise en charge mdico-sociale dans une mme unit delieu : consultation mdicale, soins paramdicaux et ouverture de droits.Le patient dmuni, aprs avoir rencontr le mdecin et lassistante so-ciale peut repartir avec son traitement.

    En attendant de bnficier de ses droits, il a accs au plateau techniqueaux consultations spcialises et aux soins dentaires. Un service din-terprtariat tlphonique, conjugu avec la disponibilit du personnelayant des capacits linguistiques, permet damliorer la comprhensiondu patient. Lquipe coordonne le parcours du patient, en contact troitavec les services de lAP-HM et les partenaires extrieurs. Une phar-macie de proximit est mise disposition pour les patients sans droitqui consultent la PASS. Rcemment audite par lARS, la PASS Rim-baud a t flicite sur sa manire de travailler au service des patients.Comme la dit la Mission, avec lintgration de nouveaux locaux autourdun projet construit tourn vers les partenaires extrieurs, on est passdune saison en enfer aux illuminations .

    En 2011, la PASS a ralis plus de 1 000 consultations mdicales ; lesassistantes sociales ont reu prs de 1 500 personnes soit + 25% parrapport 2010

    >>> 2011, ANNE DES PATIENTS, LHPITAL DE LACONCEPTION SE MET AU DIAPASON

    Laccueil est un temps fort pour les patients et leur entourage. Ce pre-mier contact avec lhpital est en gnral celui dont ils garderont lesouvenir, indpendamment des autres lments de leurs parcours desoins.

    1. Un nouveau PC de consultations ddi aux greffeshpatiquesSous la direction des Professeurs Yves Patrice LE TREUT, DanielleBOTTA-FRIDLUND et Jean HARDWIGSEN, le PC accueille les consul-tations pr et post-transplantations dans des locaux spacieux et rno-vs : un secrtariat, trois salles de consultation, une salle de runion, unesalle darchivage, un bureau mdical et une salle dattente. Cest une amlioration trs sensible par rapport la situation prc-dente : jusquen 2010, les consultations pr-greffe et post-greffe sepratiquaient dans une seule pice ! Or, lactivit de transplantation h-patique l a Conception a connu une augmentation sensible : 48 en2011 ont t faites contre 30 35 avant 2010.

    2. Un nouveau PC de consultations pour le service de chi-rurgie de la mainA la rentre 2011, lquipe du service de chirurgie de la main dirige parle Professeur LEGRE a investi un nouveau PC de consultations qui am-liore laccueil et lorganisation du service. Les nouveaux locaux plus spa-cieux et plus conviviaux permettent ainsi dassurer dans les meilleuresconditions possibles les quelques 13 300 consultations annuelles.

    3. Un espace ddi aux associations de patientsDepuis mars 2011, les associations situes sur le site de la Conceptiondisposent dun local convivial et visible pour tous. Situ proximit desbureaux des entres et des soins externes, mais aussi des lieux dedtente pour les patients (caftria et point presse), lESPACE PA-TIENT a t tout spcialement amnag afin de rendre plus agra-bles les sjours de nos patients.

    >>> ATTIRER ET RETENIR LES TALENTS : LACONCEPTION, HPITAL ATTRACTIF

    La direction des soins du site a entrepris une dmarche de fidlisationdes personnels soignants. Ainsi, ct du forum stage emplois, une for-mation sest engage auprs de lensemble de lencadrement sur la Stratgie de recrutement et de fidlisation . De mme, le directeurdes soins a systmatis les entretiens auprs de tous les tudiants enstage pr-professionnel.

    Rpondant aux souhaits des personnels soignants, la direction des soinsdu site, en appui des ples mdicaux, a propos un grand nombre derorganisations des units de soins. Ces dernires passent essentielle-ment par la modification des horaires journaliers de travail.

    Ces rorganisations ont permis douvrir de nouvelles structures(UMAP, Unit de surveillance continue et totalit de la ranimationpolyvalente) tandis que le volume des heures supplmentaires et lerecours lintrim ont t moindres.

    Au bloc opratoire central, la gnralisation du travail en 10H despersonnels a permis douvrir 6 salles sur 12 en 10H. Laugmentation delactivit (+ 33 % entre 2007 et 2011) a pu tre absorbe. Lamplitudeofferte permet ainsi doffrir lquivalent de 14 jours opratoires sup-plmentaires aux quipes mdicales.

    F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 15

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    16 >>> Rapport dactivit 2011

    OPTIMISER LAUTONOMIE ET LA QUALIT DE VIE DU PATIENT

    Lanne 2011 a t marque pour les Hpitaux Sud par la poursuite etla consolidation des mouvements engags en 2010. Lensemble desquipes mdicales, soignantes et administratives, a galement men unerflexion autour du schma directeur du site.

    Cette rflexion a abouti ladoption dune dfinition partage du cadredexcution de la mission du site :

    Les Hpitaux Sud, par une approche multidisciplinaire intgre et per-sonnalise des soins, visent optimiser lautonomie, la qualit de vie etla rinsertion sociale du patient.

    >>> DANS LE DOMAINE DES ACTIVITS ET STRUC-TURES MDICALES :

    Au niveau du ple appareil locomoteur : Installation en janvier des services de rhumatologie des Professeurs

    Roudier et Lafforgue venant de lHpital de la Conception, avec cra-tion dun hpital de semaine Cration en chirurgie orthopdique dun hpital de semaine et dune

    unit de 4 lits de chirurgie ambulatoireCration de linstitut du mouvement et de lappareil locomoteur, inau-

    gur le 29 juin 2011

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 17

    Au niveau du ple GEST : Ouverture des 50 lits de SSR dans le pavillon CantiniMise en place dune prescription nominative informatise en SSRCertification COFRAC accorde conjointement au laboratoire du

    Pr Portugal et au service dendocrinologie du Pr RaccahAutorisation et financement par lARS de 4 programmes dducation

    thrapeutique en endocrinologie

    En ce qui concerne la psychiatrie :Conduite dune dmarche projet pluri-professionnelle au sein du pleTransfert de locaux des structures daddictologie : CSAPA et CAARUD Dveloppement de lactivit de sismothrapie en Hpital de jourMise en uvre de la rforme sur les soins psychiatriques sans

    consentement

    En ce qui concerne loffre de soins transversale desHpitaux SudExtension du centre de consultations spcialises Rdaction de projets mdicaux transversaux inter-ples tels que la

    prise en charge de la fragilit osseuse

    >>> DANS LE DOMAINE STRATGIQUE

    Travail sur le projet dtablissement schma directeurComposition et runion des 5 groupes de travail : Synergies hospi-

    talo-universitaires, Sant publique - Ouverture sur la ville promotionde la sant, Relation clientle, Accompagnement des professionnels &Gestion de lespaceSuivi dune mthode en diffrentes tapes :

    - Propositions des groupes de travail associant environ 80 profession-nels mdicaux et non mdicaux volontaires- Validation des propositions par le comit de coordination associantles reprsentants des usagers et des lus- Prsentation au Comit de pilotage des projets institutionnels

    Poursuite et dveloppement des partenariatsMise en place en septembre 2011 de lespace grontologique ru-

    nissant dans des locaux rnovs : le service social hospitalier, le rseaugrontologique de Marseille Sud, une permanence de lIRIPS (bilans deprvention et ateliers), une association daide aux aidants et des per-manences du CCASPrparation de limplantation des partenaires privs : cliniques La

    Phocanne et Saint-Martin, UGECAM : runions de travail, rencontredes quipes mdicales, laboration de conventions, etc.

    >>> SUR LE PLAN DE LAMNAGEMENT, DES TRAVAUXET DES QUIPEMENTS

    La restructuration du site sest poursuivie, avec le transfert dun certainnombre de services et structures. Celle-ci sest accompagne dun tra-vail de rnovation de divers secteurs afin damliorer laccueil des pa-tients comme les conditions de travail du personnel.

    Restructuration du site : poursuite des relocalisations de services ousecteurs (libration pavillon 4 et 5, relocalisation SSPIM, COREVIH, Syn-dicats, CLIN, Service dittique, ONCOPACA, associations) et regrou-pement des lingeriesTransfert aux Hpitaux Sud du sige de lassociation sportive de

    lAPHM et de la salle polyvalenteTravaux de mise niveau de plusieurs services ou secteurs : Image-

    rie phase 2, travaux supplmentaires rhumatologie, regroupement g-riatrie-hpital de jour, travaux complmentaires en SSR, regroupementendocrinologie-consultations, travaux du bloc dorthopdieRnovation des galeries

    Ainsi que Dmolition du dpositoireEquipement audiovisuel de lamphithtre CharpinCration du vestiaire du bloc central au btiment Cantini

    >>> EN MATIRE DE SCURIT ET GESTION DESRISQUES

    Renforcement de la scurit des personnes et des biens (contrledes accs, systme EVOLYNX)Diffusion nouvelle version du plan blanc NRBC- E et rdaction du

    Plan blanc largiAction cible sur la conformit des chariots durgence et DSA de

    lensemble des units

    >>> SUR LE PLAN VNEMENTIEL :

    Lancement de la Newsletter Ct SUD Lancement du Cycle de ConfrencesTournage de filmsForum du personnel soignant (26 mai 2011)Cross des Hospitaliers (8 octobre 2011)Exposition Droits des patients (18 octobre 2011)Revue des Internes lHpital Salvator (16 dcembre 2011)

  • M A N A G E M E N T

    18 >>> Rapport dactivit 2011

    La gestion des ressources humaines en 2011 sest inscrite dans ladmarche institutionnelle doptimisation des ressources, de re-tour lquilibre et de fiabilisation juridique et comptable desoprations dordonnancement des rmunrations. Elle a gale-ment t marque par la ralisation de 3 projets majeurs sur dif-frents secteurs dactivit :Mise en uvre de rformes statutaires majeures, modifiant la

    carrire de prs de la moiti de leffectif,Renouvellement de la reprsentation des personnels dans les

    instances,Changement de logiciel de ressources humaines.

    >>> OPTIMISATION DES RESSOURCES ET SOUTIEN DELEMPLOI SOIGNANT

    Au plan budgtaire, la gestion des ressources humaines a tralise dans le cadre de lenveloppe et du plafond demplois auto-riss lEPRD.

    Lvolution des dpenses est de 0,22 % par rapport lanne pr-cdente.Le tableau prsent ci-aprs montre que le taux de progression estmaintenu +0,30 % en moyenne par an depuis 2008.

    Conformment la politique dfinie par la Direction Gnrale, la gestion des effectifs soriente stratgiquement vers le renforcement de lemploi soignant, garant du niveau dactivit, notamment dans les services de pointe. Ainsi, sur les trois dernires annes, les effectifs ETP ont progress de 0,78 % dans les ples cliniques et mdico-techniques et leur pro-portion relative, par rapport la totalit de leffectif, est galement en progression de 0,47 %.

    Dans un contexte local et rgional marqu par des difficults de recrutement des personnels infirmiers, ce rsultat a t obtenu par le main-tien dune politique active de formation professionnelle, en direction des personnels de lAP-HM, et de conclusion de contrats dap-prentissage et dallocations dtudes, proposs aux tudiants en IFSI.

    OPTIMISER LUTILISATION DES RESSOURCES

    2008 2009 2010 2011 2011/2008

    Montant 545,98 M. 544,16 M. 551,26 M. 552,49 M. + 1,19 % soit 0,30 %en moyenne

    Evolution n/n-1 + 3,18 % - 0,33 % + 1,30 % + 0,22 %

    2009 2010 2011 Evolution2011/2009

    Nombre % Nombre % Nombre %

    Ples cliniqueset mdico techniques

    8 670 73,98 8 777 74,36 8 738 74,45 + 0,78 %

    Autres activits 3 050 26,02 3 026 25,64 2 999 25,55 - 1,67 %

    Total 11 720 100 11 803 100 11 737 100 + 0,14 %

    EFFECTIFS ETP EN MOYENNE ANNUELLE

  • M A N A G E M E N T

    Rapport dactivit 2011 >>> 19

    Au plan comptable, lanne 2011 a donn lieu deux contrlespar des organismes extrieurs, la Chambre Rgionale des Compteset lURSSAF, ainsi qu un audit partenarial entre lAP-HM et la Di-rection Rgionale des Finances Publiques. Ces missions, qui ont pourobjet de garantir le caractre lgal et rglementaire de la dpensepublique, ont conduit amliorer et fiabiliser la chane comptable dela paye. Elles permettent galement de vrifier la rgularit des pro-cdures, notamment pour les lments variables de paye. Ces ana-lyses permettront partir de 2012 de sinscrire plus facilement dansla dmarche de certification des comptes, prvue par la loi HPST.

    >>> RFORMES STATUTAIRES ET LECTIONSPROFESSIONNELLES

    Le protocole daccord national, conclu le 2 fvrier 2010, sestconcrtis par la mise en uvre de rformes statutaires :

    Pour les personnels infirmiers, qui ont exerc un droit doptiondonnant le choix entre la nouvelle catgorie B NES (Nouvel EspaceStatutaire) et le passage en catgorie A, assorti dun reclassementdans de nouvelles grilles indiciaires, prenant effet au 1er dcembre2010. Ce sont au total 3 000 agents qui ont connu une modificationde carrire, dont prs de 60 % ont opt pour lintgration en cat-gorie A dans le grade dinfirmier en soins gnraux et spcialiss.

    Pour les personnels administratifs, mdico-techniques, techniques,de rducation de catgorie B reclasss dans le nouvel espace sta-tutaire (NES)

    Ces catgories professionnelles ont t revalorises en juin 2011 etprs de 2 800 agents ont t reclasss : adjoints des cadres hospi-taliers, secrtaires mdicales, dsormais assistants mdico-adminis-tratifs, permanenciers auxiliaires de rgulation mdicale, en voie declassement en assistants mdico-administratifs, techniciens sup-rieurs et techniciens hospitaliers, personnels mdico-techniques etpersonnels de rducation.

    Par ailleurs, la loi du 9 novembre 2010, portant sur la rforme desretraites, a modifi un certain nombre de dispositions dans la car-rire des personnels, qui ont t mises en uvre par le secteur re-traites.

    Elles portent notamment sur :La dure dassurance ou de service et les bonifications,Lge douverture des droits en catgorie sdentaire et en cat-

    gorie active (au 1er juillet 2011), Les modalits de rachat dtudes,La limite dge en catgorie sdentaire et en catgorie active (au

    1er juillet 2011),Le dispositif des carrires longues (au 1er juillet 2011),Le dispositif des dparts anticips 15 ans 3 enfants ,La date de paiement de la pension (au 1er juillet 2011),Lextinction du dispositif des cessations progressives dactivit

    (au 1er janvier 2011).

    Les lections professionnelles se sont droules le 20 octobre2011, renouvelant la reprsentation des personnels dans les instances: comit technique dtablissement (CTE), commissions administra-tives paritaires locales (CAPL), et commissions administratives pari-taires dpartementales (CAPD). LAP-HM a organis les lectionsau CTE (12 500 lecteurs) et aux CAPL (10 400 lecteurs) maisaussi, en tant que gestionnaire des CAPD, les lections aux CAPDpour les Bouches du Rhne (20.000 lecteurs inscrits).Ces lections ont marqu un temps fort du dialogue social davril octobre 2011 et ont donn lieu la signature dun protocole dac-cord le 8 septembre 2011. Elles ont connu un taux de participationde lordre de 54,50 % (pour le CTE et les CAPL) et de prs de 53% pour les CAPD. Elles se sont conclues par la signature consen-suelle des procs verbaux des rsultats par les partenaires sociauxds le 21 octobre pour le CTE et le 25 octobre pour les CAPL etCAPD.

    >>> AIDE INFORMATISE LA GESTION

    Enfin, dans le cadre de la recomposition du Systme dInformationHospitalire de lAP-HM, lapplicatif de gestion des ressources hu-maines AGIRH (Application de Gestion Intgre des RessourcesHumaines) a t implant le 1er avril 2011. Lditeur de cette ap-plication est une structure publique de coopration inter-hospita-lire, le MIPIH (Midi Picardie Informatique Hospitalire). La paye estassure, depuis cette date par un moteur national PH7, en produc-tion dans 9 rgions, et compatible avec les spcifications du logicielAGIRH. La conduite de ce projet, en lien avec la DSIO et le MIPIH,a rendu ncessaires des travaux pralables de contrle de donnes.Des contrles indispensables pour faciliter la migration et lcriturede nouvelles procdures en interne entre les diffrents secteurs dela DRHPS et les bureaux de personnels de site et avec plusieurspartenaires extrieurs (Recette des finances, Mutuelles, CGOS, ).

    Par ailleurs, le dploiement du systme automatis de Gestion duTemps de Travail (GTT), Agile Time, sest poursuivi et quasimentachev avec linformatisation du site de la Timone. Dsormais, lAP-HM et ses cadres disposent dun outil permettant de grer le tempsde travail. Lensemble des textes encadrant la gestion du temps detravail ainsi que les dispositions locales, et notamment les planningsdes diffrents secteurs dactivit, sont regroups dans une base do-cumentaire.

  • M A N A G E M E N T

    20 >>> Rapport dactivit 2011

    >>> RESPECT DU PLAN DE RETOUR LQUILIBRE

    Lexercice 2011 a confirm les trs bonnes tendances constatesdepuis maintenant 3 ans. Ainsi, comme prcdemment, les produitsont progress plus rapidement que les charges (4,3 % contre 2,09% en excluant leffet accord cadre Microsoft).

    Par ailleurs, et comme en 2009 et en 2010, non seulement lAP-HMa atteint les objectifs fixs par le plan de retour lquilibre, mais elleles a galement dpasss. En effet, lavenant au CPOM valant plande retour lquilibre prvoyait un dficit du compte de rsultatprincipal hauteur de 19,7 millions deuros et le rsultat final sesttabli -14,7 millions deuros.

    En 3 ans, ltablissement sera ainsi pass dun dficit de 58 millionsdeuros sur le compte de rsultat principal un dficit infrieur 15millions deuros, soit 1,24% du total des produits. En tenant comptede leffet coefficient de transition, qui a gnr une perte sche to-tale de plus de 40 millions deuros, et en retraitant des aides non re-conductibles, le cumul des efforts sur la priode approche les 80millions deuros.

    Le rsultat de lexercice 2011 est dautant plus remarquable que lesmesures pnalisant ltablissement ont t trs nombreuses, nonannonces et non compensables directement.

    >>> DERRIRE LES CHIFFRES, LACTION

    Durant lexercice 2011, la direction des finances a pilot ou copilotde nombreux projets trs structurants. Certains de ces projets ontabouti en 2011, dautres se prolongeront en 2012.

    Parmi ceux ci, on peut citer :La mise en place au 1er janvier 2011 de loutil Magh2, en rem-

    placement de Pharmeco utilis depuis plusieurs dcenniesLa mise en place de loutil de facturation Pastel, remplaant Lo-

    ghos et Cash, au 17 janvier 2012La participation la mise en place de loutil CoraLa coordination de laxe 1 du contrat performance avec lANAPLa ralisation de la convention des services comptables et fi-

    nanciers, venant conclure 3 annes de travail et la rdaction duneconvention des services comptables et financiers version 2- Le travail, avec la DSIO et la DMTEB, la mise en place duneinterface entre les outils de facturation et les outils mtiers des la-boratoires, ayant permis un gain de presque 4 millions deurosLa finalisation dune dmarche doptimisation fiscale, qui a per-

    mis un gain de 3,5 millions deurosLes actions doptimisation des recettes financires, qui ont per-

    mis un gain de 2,8 millions deurosLes actions de formation ayant contribu la forte amlioration

    des rsultats du contrle hirarchis de la dpense

    LQUATION SANS INCONNUE

  • M A N A G E M E N T

    Rapport dactivit 2011 >>> 21

    >>> PROJETS DE RECHERCHE CLINIQUE En 2011, 20 projets de recherche clinique ont t retenus sur desappels projets nationaux ou inter-rgionaux : 12 Programmes Hospitaliers de Recherche Clinique nationaux

    (cancer et hors cancer)2 Programmes Hospitaliers de Recherche Infirmire et Paramdicale6 Programmes Hospitaliers de Recherche Clinique Inter Rgionaux

    Les thmatiques principales sont : le cancer (2 projets) ; la sant publique, la cardiologie, linfectiologie, la ranimation, len-

    docrinologie, lhmatologie pdiatrique et la pdiatrie (16 projetshors-cancer)On note une progression continue :du nombre de projets slectionns depuis 2009, et notamment

    pour les inters rgionaux des enveloppes financires obtenues : 1,7 M en 2009, prs de 3

    M en 2010 et 5,6 M en 2011 (dont 916 000 pour linter rgion)du nombre de centres participants aux essais promus par lAP-HM

    Le nombre de projets retenus en AORC est galement en pro-gression avec 18 projets retenus dont 6 AORC excellence et 9AORC junior. Un appel doffre interne thmatis, lanc en partena-riat avec le centre grontologique dpartemental, a slectionn 3projets sur les pathologies du vieillissement. En ce qui concerne laPromotion Simple, 28 projets ont t retenus.Par ailleurs, lAP-HM a particip en 2011 912 essais thrapeu-tiques en partenariat avec des organismes publics (CHU), associa-tions ou socits savantes (523) ainsi quavec des laboratoiresindustriels (389). Lactivit globale sur ce secteur est en progressionpar rapport lanne prcdente. En effet, si une stabilit est consta-te pour la recherche industrielle, la progression est de +39% pourles essais acadmiques promotion externe.

    >>> SOUTIEN LINNOVATION

    Grande nouveaut en 2011 dans lorganisation du soutien la re-cherche mdicale, chirurgicale et thrapeutique : la commission delinnovation, cre en 2003, a fusionn avec le conseil scientifiquede la recherche clinique. La commission valide aujourdhui lacquisi-tion dquipements innovants, avec un budget annuel de 500 000 qui peut tre augment par cofinancements.

    Trois critres dligibilit ont t dfinis : Innovation Bnfice Direct Patient : pour tout nouveau service

    mdical rendu ou amlioration notable d'un service mdical dj renduInnovation Bnfice Hpital : amlioration en termes de trai-

    tement technique ou logistique dun domaine dj pris en chargepar linstitution Innovation Recherche : valorisation scientifique notable au

    CHU pour des recherches acadmiques, voire de type industriel enlien ventuel avec des partenaires privs, avec des bnfices atten-dus sur les indices SIGAPS ou brevets.

    En 2011, parmi les sept projets financs par la commission de lin-novation deux mritent particulirement dtre signals : Fusion multimodalit (scanner-IRM en temps rel) avec langio-

    graphie interventionnelle INNOVA TRACK VISION, sous lgidedu Pr Vincent VIDAL de lHpital de la Timone Adultes. Innova Visionest une application avance qui va permettre de : rduire les complications lies aux erreurs de balistique ; amliorer le confort du patient et liminer les imprcisions de lar-

    gage de dispositifs mdicaux implantables pouvant gnrer des com-plications graves voir mortelles ; raliser la procdure sous anesthsie locale au lieu d'une anes-

    thsie gnrale.Solutions logicielles innovantes de traitement dimages cr-

    brales de perfusion et diffusion pour le diagnostic et la prise encharge des AVC, des hmorragies mninges et des tumeurs cr-brales. Ces solutions logicielles innovantes sont des dispositifs quipermettent lobtention de cartographies de perfusion en seulement4 secondes. Leur utilisation est possible sur tous les sites dimageriedu ple imagerie mdicale de lAP-HM, sur toutes les machines dis-ponibles (IRM et TDM) et pendant et hors heures ouvrables. En ce qui concerne les STIC, lAP-HM est associe 28 projets

    en cours au niveau national >>> VALORISATION DE LINNOVATION

    En 2011, la rglementation franaise dans le domaine de la valori-sation a chang : lAP-HM devient membre observateur au sein delAssemble Gnrale de SATT PACA-Corse. Lindicateur brevetsutilis pour les MERRI a volu et ne comptabilise, pour lenqute2011, que les brevets licencis. Dans ce contexte, lactivit de valo-risation de lAP-HM continue de progresser avec 2 nouvelles de-mandes de brevets dposs, 3 brevets licencis et 5 partenariatsindustriels conclus en 2011.

    >>> ACTUALITS

    Mise en place dun dpartement de la recherche clinique et delinnovation, ainsi quun certain nombre dactions tendant optimi-ser la structuration de la recherche clinique. LAP-HM a obtenu le label dinstitut hospitalo-universitaire dans

    le domaine des maladies infectieuses. Dot de 72,3 M, lIHU M-diterrane Infection inclut la construction dun btiment de 20000 m2 sur le site de la Timone.Lquipe mobile daide linvestigation est une plateforme hos-

    pitalire daide linvestigation, intervenant sous la forme dunequipe mobile de techniciens dtudes cliniques. Elle intervient surles sites de la Timone et de la Conception.La DRCI a acquis un progiciel de gestion administrative et bud-

    gtaire des projets de recherche clinique et de partenariat : Easy-dore. Cet outil constitue une aide au pilotage essentielle pour lesoutien aux activits de recherche clinique au sein de ltablissement.

    >>> RELATIONS AVEC LUNIVERSIT AIX-MARSEILLELAP-HM poursuit son activit au sein du conseil de gestion de la

    fondation universitaire Sant, sport et dveloppement durable Les relations entre lAP-HM et luniversit Aix-Marseille concer-

    nant lquipement de MEG (Magnto Encphalopathie) et dIRMfonctionnelle (Hpital de la Timone) ont t officialises par voieconventionnelle

    LAP-HM AFFICHE LUNE DES PLUS IMPORTANTES ACTIVITS DERECHERCHE PARMI LES CHU FRANAIS

  • M A N A G E M E N T

    22 >>> Rapport dactivit 2011

    >>> COMMUNICATION EXTERNEET INTERNE

    Relation presse180 communiqus et dossiers de presse40 confrences et point de presse1242 demandes de presse soit 41% daugmentation par rapport

    2010 et 35% 2009Nombre darticles positifs : 90%Suivi de la ralisation de 3 supplments de La Provence et La

    Marseillaise sur le thme Communauts hospitalires de territoireRevue de presse quotidienne

    Communication de crise : gestion de 20 crises

    Politique WEB et multimdia

    Lancement du nouveau site internet institutionnel - www.ap-hm.frAccs 250 fiches de service mdical (description des activits

    mdicales et coordonnes des services)Prs de 1900 contacts tlphoniques et courrielsPlus 700 pages mises en ligneDiffusion de programmes vido sur la chaine Youtube AP-HM

    Mise jour des sites internet et intranet institutionnelsCration et animation du comit ditorial webPrise en charge de lvolution des outils internet et multimdialaboration et cration de modles de newsletter

    Actualisation et animation de la Une Intranet

    Production audiovisuelle

    Plans et campagnes de communication Plusieurs campagnes de communication ont t dployes pouraccompagner les projets tels que :Le dveloppement de la communaut hospitalire de territoireLa poursuite des travaux du btiment mdico-techniqueLobtention du label dinstitut hospitalo-universitaire pour le projet

    Mditerrane Infection dans le domaine des maladies infectieuses ettropicalesLe dploiement de lespace rencontre information ddi au cancer

    La politique culturelleLe forum emploiLa journe du ple 16-cardio vasculaire et thoraciqueLa nouvelle plate-forme logistiqueLa recherche et linnovation lAP-HMLes congrs mdicaux AP-HMLinauguration et louverture de nouveaux services mdicaux ou

    de nouveaux quipements (radiothrapie VMAT, institut du mou-vement et de lappareil locomoteur, cur artificiel extra-corporel,centre des brls, parking de lhpital Nord, etc.)

    Conception et cration des supports et outils decommunication

    MissionsRecueil de linformationRdaction et rcriture des textesOrganisation de linformationSuivi de la conception et de llaborationSuivi des prestataires

    ProductionJournal interne Mistal soignant (2 numros par an)Lettre mensuelle En bref (11 numros par an) Rapport dactivitChiffres clsPlaquette institutionnelle de prsentation AP-HM

    Accompagnement de la communication de la CMECration et suivi des 11 Newsletters de la CMEPlaquette AP-HM 2020 Plaquette Maternit

    Partenariat avec La Chaine Marseille : 32 missions C la sant ont t ralises

    >>> DEVELOPPEMENT ET SUIVI DESPARTENARIATS

    9 partenariats financiers : 72 000 euros recueillis2 partenariats institutionnels : Forum sant la Provence, Colloque

    Mdias-Sant

    ACCOMPAGNER ET RELAYER LES PROJETS DES QUIPESET DE LINSTITUTION

  • M A N A G E M E N T

    Rapport dactivit 2011 >>> 23

    >>> RELATIONS PUBLIQUES /EVENEMENTIEL

    8 manifestations internes (prsentation des vux, remise desmdailles, etc.)21 inaugurations et vnements externes Mise jour des annuaires (Annuaire institutionnel de lAP-HM,

    Porcheron, Politi, etc.)Activits de diffusion : mdias internes, mailing

    >>> CREATION GRAPHIQUE & VISUELLE

    Le studio de cration graphique produit en moyenne 300 crationspar an. Cest le secteur responsable de la communication visuellecharg de la cration, de lillustration et de la mise en page des sup-ports imprims et web. Lensemble des crations sont ralisesselon les rgles de la charte graphique institutionnelle.Conception/cration de la charte et des lments graphiques

    pour le site internet Conception/cration de la charte et des lments graphiques

    pour les newsletters

    Evnementiels (Plaquettes/programmes, cartons dinvitation, affiches)Livret daccueil des services cliniquesGuides et supports mdicauxPapeterie dentrepriseDocuments tudiantsPrestations externesCration de supports visuels grands formats (Bche IML, Roll-up,)

    Photographie 100 reportages photos5 expositions photos mises en place

    Ple ditique Le ple ditique est responsable de la gestion documentaire et detous les travaux dimpression. A ce titre, il a gr en 2011 la mise enplace dun nouveau systme de worflow et llaboration dun mar-ch dimprimerie.

    Depuis le lancement de cette nouvelle procdure :840 utilisateurs11 600 travaux numriques commands6 472 452 pages imprimes137 travaux offset commands

    M A N A G E M E N T

  • M A N A G E M E N T

    Lanne 2011 marque lentre du programme Sant e(s)t culture(s)dans une phase de mise en uvre et de dploiement des actionsdans tous les axes : cratif, radieux et euro-mditerranen.

    >>> PARTICIPER POUR MIEUX FAONNER

    23 services de soins sont concerns par les initiatives culturelles delanne 2011 ainsi que les 3 instituts de formation en soins infirmierset linstitut de formation des manipulateurs en radiologie lectro-mdicale.

    Plus de 1500 personnes comprenant patients, personnels, universi-taires, tudiants, artistes et habitants ont particip activement auxactivits proposes ou ont assist aux manifestations programmesdans lanne.

    La direction des affaires culturelles a galement dvelopp un rseaude 21 structures partenaires dans les secteurs culturels et scienti-fiques auxquelles il faut ajouter 7 Centres hospitalo-universitairesde la Mditerrane.

    Ds 2011, la direction des affaires culturelles a initi concrtement9 projets coproduits et labelliss par Marseille Provence 2013contribuant ainsi faire de lAssistance Publique Hpitaux de Mar-seille un acteur majeur de la Capitale europenne de la Culture en2013.

    En parallle, 11 actions sont engages sur la base dune forte colla-boration avec les services de soins ou dans le cadre de projets deples qui ont pour vocation dessaimer une dynamique durable ausein des services de soins autour de la culture. Ces actions partici-pent ainsi au dveloppement dune politique publique nationaleporte par les ministres de la Sant et de la Culture.

    Les actions concernes en 2011 se caractrisent notamment parles passerelles qui sont faites entre les jeunes en formation des dis-

    ciplines de soin et des disciplines artistiques : les tudiants du cen-tre de formation des musiciens intervenants (Aix-Marseille Univer-sit), les tudiants infirmiers de lIFSI Capelette, les tudiantspaysagistes de lEcole Nationale suprieure du paysage Versailles Marseille, les tudiants infirmiers de lIFSI Sud, les tudiants duConservatoire dart dramatique, les tudiants en radiologie lec-tromdicale. Ces expriences partages par de futurs profession-nels des champs de la sant et de la culture peuvent crer le terreaule plus propice linstallation de lart et de la culture dans les hpi-taux, au plus prs des malades.

    Les actions centres sur laccueil dartistes de qualit au cur desservices la rsidence dYmane Fakhir au service de neurochirur-gie ou de Sverine Mathieu, Emmanuel Vigier et le collectif Le Larynxen psychiatrie ou les actions de mdiation culturelle ont permisde rserver une place plus active aux usagers des hpitaux.

    >>> ESQUISSES POUR 2012

    Concernant les projets damnagement, lanne a t consacre la dfinition des attendus avec les personnels soignants, au choixdes artistes, la conception des esquisses et la recherche de fi-nancement. Sont concerns : le hall et la faade de lhpital Nord,le jardin de lhpital Salvator et les services de mdecine interne etde pdiatrie de lhpital Nord.

    Enfin, un travail de longue haleine est engag pour conserver et per-mettre la valorisation du patrimoine mdical de lhpital mais ga-lement pour restructurer et professionnaliser la lecture publique.Sur ces deux sujets, lanne 2011 a permis de faire des diagnosticscirconstancis de la situation, dadopter une stratgie et de nouer lespartenariats indispensables sa mise en uvre.

    Lanne 2011 est le tmoin de la ralit concrte du volet cultureldu projet dtablissement de lAssistance Publique Hpitaux deMarseille.

    2011, LA SANTE MISE EN CULTURE

    24 >>> Rapport dactivit 201124 >>> Rapport dactivit 2011

  • M A N A G E M E N T

    Rapport dactivit 2011 >>> 25

    Les faits marquants de la DAJ en 2011 ont tout particulirementt caractriss par le lancement de deux projets :

    La refonte du Rglement Intrieur de lAP-HM et loptimisation dela sinistralit sur le plan de la Responsabilit Civile Hospitalire(RCH) de ltablissement.

    La refonte intgrale du Rglement Intrieur de lAPHM a t lan-ce par la DAJ en juin 2011. Elle est mene par la cellule Rgle-mentation Gnrale (RG) en mode projet, selon une mthodologievisant associer effectivement les diffrents partenaires de linsti-tution la refonte, sur chaque disposition relevant de leur comp-tence. Dans ce cadre, des groupes de travail thmatiques ont tmis en place et un calendrier prcis a t labor pour aboutir une prsentation du projet de refonte aux instances dcisionnaires la rentre 2012.

    La cellule RG a galement collabor la mise en uvre de la r-forme de la psychiatrie suite la loi du 5 juillet 2011, au travers dela publication dune procdure, dun guide, et de la mise jour dessupports juridiques. Elle a enfin publi des fiches concernant la priseen charge des mineurs au sein des services durgence, qui ont tprsentes au personnel mdical et non-mdical des servicesconcerns.

    La dmarche doptimisation de la sinistralit RCH de lAPHM sestmatrialise par la cration par la DAJ de la Commission dAm-lioration de la Sinistralit (CAS), runissant la DAJ (Direction et cel-lule Protection Juridique), la DQGRC, le Ple Qualit, VIGERIS, etla Coordination Gnrale des Soins. Cette commission, runiontrimestrielle, effectue le suivi des diffrentes actions doptimisationde la sinistralit en cours ou mener au niveau de linstitution : lesactions relevant des processus qualit HAS, de la gestion desrisques et des causes, et faisant suite des audits mens par lassu-reur en partenariat avec lAPHM , ou par un auditeur externe man-dat par la DAJ. La prsence de la DAJ des instances plusrapproches telles que le bureau permanent de gestion des risques(BPGR) ou le bureau du Ple Qualit, les retours dinformation surla dmarche effectus destination des sites et de la CME, ainsiquun support juridique renforc sinscrivent dans ce projet. En lienavec celui-ci, la cellule PJ a publi en 2011 la procdure daccs audossier mdical, et a contribu avec la DQGRC la mise en placedu guide du dossier patient.

    Aux cts de ces projets, la DAJ a maintenu ses prestations rcur-rentes de Veille Assistance Conseil et Contentieux (VACC) desti-nation des dcideurs, des acheteurs, et des demandeurs de lAPHM.Notamment, prs dune cinquantaine de mmoires contentieux au-ront directement t tablis par la DAJ sans recours aux conseils ex-trieurs. Elle a enfin renforc le travail en rseau sur certainesthmatiques juridiques intressant lensemble des CHU, au traversde lorganisation de la Commission des Affaires Juridiques (CAJ), quise runit 2 fois par an dans le cadre de la Confrence des DG deCHU.

  • M A N A G E M E N T

    26 >>> Rapport dactivit 2011

    >>> AMLIORATION DES RECETTES ETDIMINUTION DES DPENSES

    Elle a pu ainsi participer au rtablissement des comptes de lAP-HMen contribuant lamlioration des recettes (mise en place Cora auxcots des SSPIM, de la DAF et surtout des services de soins) et ladiminution des dpenses (ralisation de 1,2M dconomie par angrce aux applications du Midi Picardie Informatique Hospitalire quicouvrent les nouvelles dpenses de maintenance des applicationsmdicales : PACS, SYNERGY, ANTICLONE, etc.)

    >>> RENOUVELLEMENTDU PARC INFORMATIQUE

    Sur le plan technique, la quasi-totalit du parc de micro-ordinateursa volu sur le nouveau systme dexploitation Windows 7 dotantainsi lAP-HM doutils modernes, performants et scuriss permet-tant denvisager de nouvelles perspectives.

    En 2011, la certification ISO 9001 de la DSIO a t renouvele alorsmme que son primtre avait t tendu lensemble de ses acti-vits notamment les achats et la gestion des marchs publics. En fvrier 2011, la DSIO a ngoci et conclu un accord-cadre avec laSocit Microsoft pour le compte de plus de 350 tablissements pu-blics de sant sous lgide dUni.H.A, un groupement de cooprationsanitaire.Durant lanne 2012, toutes ces nouvelles applications ncessiterontencore un important travail de stabilisation. Paralllement, un appeldoffre sera lanc pour le choix dun nouveau Dossier Patient Infor-matis en troite collaboration avec la CME et la Direction des soins.

    2011, ANNEE CHARNIERE AU SERVICE DES MISSIONS DE SOINS

    DSIO 2008 2009 2010 2011

    Classe 6(Fonctionnement)

    10 577 559 9 329 118 9 049 244 8 886 224

    Classe 2(Investissement)

    14 946 317 8 797 123 9 142 111 9 063 429

    Effectifs(Informatique)

    149,2 146,3 137,7 137

    La DSIO a aussi effectu un important travail sur elle-mme avec la maitrise de ses dpenses et de ses effectifs :

    >>> REFONTE CHELONNE DU SYS-TME DINFORMATION

    Marque par le renouvellement de la quasi-totalit du systme din-formation, lanne 2011 restera une anne cl en matire dinfor-matique avec la mise en service de nombreuses applications :

    >>> Janvier :Lancement de la gestion conomique et financire (eMagh2),Informatisation de la gestion des pharmacies (Pharma),

    >>> Mars :Lancement de la gestion des ressources humaines et de la paie

    (Agirh, PH7)>>> Avril :Informatisation du circuit du mdicament dans 5 units (Pharma)

    >>> Mai :Lancement de Cora (logiciel de recueil et gestion de lactivit)au

    sein des Hpitaux Sud et pour lactivit SSR>>> Juin :Lancement de Cora lhpital de la Conception

    >>> Septembre : Lancement de Cora lHpital de la Timone EnfantsInformatisation de lHADInformatisation des coles dinfirmires

    >>> Octobre : Lancement de Cora lHpital de la Timone

    >>> Janvier 2012 :Lancement du logiciel gestion administrative des patients et de la

    facturation (PASTEL)

    Paralllement des solutions de dicte numrique et de reconnais-sance vocale ont t installes dans la quasi-totalit des services desoins. Lapplication de gestion des laboratoires Synergy a ga-lement t installe dans 6 nouveaux laboratoires en remplace-ment de Smarlab .

  • M A N A G E M E N T

    Rapport dactivit 2011 >>> 27

    ADAPTER LE FONCTIONNEMENT AUX AMBITIONS

    Le projet de gestion 2010-2014 sarticule autour de la mise enuvre de principes de gestion fondamentaux, dclins de la ma-nire suivante :

    Dploiement dune logique de management fonde sur lautono-mie et la responsabilisation des acteursDveloppement de la contractualisation interne avec les ples dac-

    tivit en dclinaison du projet dtablissementGnralisation de la dlgation de gestionDveloppement de la fonction contrle de gestion et de lanima-

    tion de gestion auprs des plesMise en place dune animation de la performance formalise et

    pluridisciplinaire.

    Dans le cadre de ces objectifs gnraux, dfinis loccasion du pro-jet dtablissement, la dynamique mise en place les annes prc-dentes a t poursuivie et amplifie

    >>> LE DISPOSITIF DANIMATIONDE GESTION

    Le dispositif danimation de gestion, mis en place en juin 2010 par laDCGCI, a t poursuivi en 2011 grce des rencontres avec chacundes ples afin de faire lanalyse du compte de rsultat du ple et dela dynamique activit/dpenses.

    Ces rencontres ont associ le plus souvent, outre les quipes de ples,le pharmacien et le mdecin DIM rfrents. Dans ce cadre, ellesconstituent de manire indniable un progrs important en matirede pilotage infra-annuel de lEPRD et un signe de la maturit du dia-logue de gestion au sein de ltablissement.

    >>> LA MISE EN UVRE DU CHANTIERRELATIF LA PERFORMANCE DESPLES

    Sign en mars 2011, le contrat de performance a fait lobjet dundbut de mise en uvre oprationnelle en fin danne. Dans cetteperspective, un diagnostic performance sera produit pour chacundes ples et donnera lieu llaboration concerte dun plan dactionsvisant amliorer la performance des ples, dont la mise en uvrese droulera sur lanne 2012-2013.

    >>> LESSOR DE LA CONTRACTUALISA-TION INTERNE COMME INSTRUMENTCENTRAL DU DIALOGUE DE GESTIONAU NIVEAU INSTITUTIONNEL

    Sur la base des outils dvelopps progressivement au cours des an-nes antrieures, lanne 2010 a permis de transformer de maniredfinitive lessai de la contractualisation interne. En effet, initie ds2008 avec la signature des quatre premiers contrats interne1, lanne2010 a permis une avance significative dans la dmarche, avec la si-gnature de huit nouveaux contrats2.

    La dmarche sest poursuivie en 2011 avec la prsentation progres-sive devant la cellule de coordination des ples et dappui la per-formance des 15 contrats de ple restants. A lissue de linstruction deces dossiers et de la concertation du directoire, lensemble des plessera dot dun contrat sign la fin du premier semestre 2012.

    Lensemble de ces informations est disponible sur le site du contrlede gestion : http://intranet/cg

    Signature du contrat ANAP ARS AP-HM et ses 7 chantiers : fac-turation, circuit du mdicament, gestion des ressources humaines, per-manence des soins, mais aussi amlioration de la performanceoprationnelle des ples et chirurgie ambulatoireAvec la CME production du document cibles stratgiques AP-

    HM 2020 et laboration du projet maternit pdiatrie sur len-semble de lAP-HM

    Lancement du projet de contractualisation des effectifs para-mdicaux dans les ples mdicaux, administratifs, techniques etlogistiquesAnimation des comits de pilotage mdico-administratifs dexa-

    men des projets macro conomiquesOuverture du service dhospitalisation domicile en septembre

    2011

    1Ple 2 Femme/Enfants Hpital Nord, Ple 3 Imagerie mdicale, Ple 5 ADOUE et Ple 21 Odontologie2Ple 6 Neurosciences Cliniques, Ple 9 Mdecine Physique et Radaptation, Ple 10 Uro-nphrologie, Ple 12 Appareil Locomoteur, Ple 19 Investigation clinique etthrapeutique, Ple 20 Parents Enfants Conception, Ple 27 Sant Publique, Ple 28 Oncologie Spcialits mdicales et chirurgicales

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    28 >>> Rapport dactivit 2011

    Le Pr Patricia Niccoli (Rseau RENATEN) et le Dr Laeti-tia Dahan responsables mdicaux des tumeurs endocrinesdigestives lhpital Timone sont lorigine dune publi-cation dans le prestigieux New England Journal of Mde-cine du mois de fvrier 2011 concernant les rsultats dunessai thrapeutique conduit par le service doncologie di-gestive de la Timone dirig par le Pr Jean-Franois Seitz.

    Ces rsultats dmontrent lefficacit dune biothrapie cible dans letraitement de cancers du pancras dvelopps partir des cellules en-docrines (ou cellules scrtant des hormones).

    Laction de ce mdicament, qui est un inhibiteur de tyrosine kinase, sefait lintrieur de la cellule pour bloquer langiogense (dveloppe-ment de nouveaux vaisseaux sanguins par bourgeonnement partirde vaisseaux existants) et la prolifration cellulaire.

    Ce mdicament rduit le risque de progression tumorale de prs de60% et il vient dobtenir une extension de l'autorisation de mise surle march aux cancers endocrines du pancras.

    Le service doncologie digestive de La Timone a t particulirementactif dans le dveloppement de cette nouvelle molcule en se plaant2me centre recruteur mondial dans le cadre de cette tude inter-nationale. La publication des rsultats dans cette clbre revue scien-tifique anglo-saxonne est une reconnaissance pour lexpertise et laqualit de la prise en charge des diffrents services hospitalo-univer-sitaires de lAP-HM impliqus dans les tumeurs endocrines. Notam-ment lquipe du service doncologie digestive de la Timone dirigpar le Pr Jean-Franois Seitz et celle du Pr Florence Duffaud dans lecadre du suivi des carcinomes endocrines extra-digestifs.

    Rappelons que lAP-HM est un acteur majeur dans le dveloppementde nouvelles thrapies ou de nouvelles stratgies notamment en can-crologie. En 2009, 250 essais cliniques avec des mdicaments ou desinstruments dvelopps par lindustrie taient en cours sur le site delAP-HM reprsentant plus de 1000 patients inclus. Parmi les do-maines les plus tudis nous retrouvons les tumeurs digestives avec50 essais cliniques raliss. Ces essais permettent de proposer auxmalades un accs prcoce aux innovations thrapeutiques : nouvellesmolcules, nouvelles stratgies, techniques innovantes.

    LES QUIPES DE LAP-HM LHONNEUR DANS LE NEW ENGLAND JOURNAL OF MDECINE

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 29

    LAgence rgionale de Sant (ARS) Paca a valid lallianceentre lAssistance Publique-Hpitaux de Marseille et lIns-titut Paoli-Calmettes (IPC), dsormais associs dans lecadre dun GCS Ple Rgional de rfrence en Canc-rologie PACA OUEST pour amliorer loffre de soins encancrologie

    Sous limpulsion des Plans CANCER 1 et 2, du Schma Rgional delOrganisation des Soins et de leurs fdrations de cancrologie res-pectives, lAP-HM et lIPC ont souhait renforcer leur coopration encrant un Groupement de Coopration Sanitaire (GCS). Ce Grou-pement de Moyens formalise le partage de plateaux techniques etfdre leurs projets mdicaux sur un certain nombre de disciplinescancrologiques (hmatologie et urologie notamment), dans le butdamliorer loffre en cancrologie dans la rgion. Concrtement, tout en respectant les stratgies mdicales de chaqueentit, ce Groupement de Coopration Sanitaire PRRC PACAOUEST a pour ambition de coordonner les actions en cancrolo-gie de lAssistance Publique - Hpitaux de Marseille et de lInstitutPaoli-Calmettes, tablissements assurant des missions de recours dansle domaine du soin, de lenseignement, de la formation et de la re-cherche. Ensemble, lAP-HM et lIPC reprsentent prs du quart dela file active totale de cancrologie (le nombre des patients suivis)de la rgion PACA.

    >>> LES MISSIONS DU GROUPEMENT,AMBITIEUSES ET CAPITALES :

    Constituer le lieu privilgi des changes relatifs llaboration et la mise en cohrence des stratgies mdicales du CHU et du CLCCpour lensemble des disciplines impliques dans la prise en charge ducancer (notamment lurologie et lonco-hmatologie).Elaborer et mettre en uvre un projet mdical commun de dve-

    loppement de la cancrologie portant sur loffre rgionale de recourset laccs aux traitements lourds et complexes.Mutualiser des actions denseignement et de formation en

    cancrologieValoriser la recherche clinique en dveloppant des cooprations

    Favoriser lmergence et la mise en uvre de projets communs in-novants en particulier dans le cadre de rponse commune des ap-pels doffres et dans la recherche de contractualisation avec lescollectivits et les financeurs.Veiller la bonne articulation avec les autres partenaires du grou-

    pement : Cancerople, rseau ONCOPACA, Centres de Coordina-tion en Cancrologie.

    >>> EXEMPLES EFFECTIFSDE COOPRATION :

    Lquipement de tomothrapie, install lHpital Nord, et qui ac-cueille des patients de lAP-HM et de lIPC depuis septembre 2010est le parfait exemple de cette alliance AP-HM et IPC.

    Technique trs avance de radiothrapie guide par limage cou-ple la modulation dintensit, la tomothrapie est lune des ap-proches les plus innovantes en radiothrapie : seuls 7 appareils sontinstalls en France. La particularit de cet quipement est quil per-met de contrler les champs dirradiation pour doser les rayons enfonction du volume tumoral, et donc en pargnant les zones saines.Equipement de grande prcision, la tomothrapie cible mieux la tu-meur, prserve les tissus et organes voisins et donc entrane moinsd'effets secondaires. Cette technique innovante reprsente un progrsimportant pour le traitement des tumeurs difficiles irradier avec lestechniques classiques.Entre le 1er janvier et le 31 mars 2011, 847 sances ont tralises, soit en moyenne 22 23 patients par jour.Une dune banque de sang placentaire, intgre dans le rseau na-tional de banques gr par lAgence de Biomdecine a t mise enplace. Les sangs de cordon sont prlevs au sein de la maternit delhpital de la Conception puis achemins lInstitut Paoli-Calmettespour qualification et stockage par le centre de thrapie cellulaire. Ilssont ensuite enregistrs dans le fichier national de lAgence de Bio-mdecine et deviennent disponibles pour une allogreffe de patientsatteints de leucmie ou de lymphome.

    Cette activit, gre par lAP-HM et lIPC est soutenue par lEtablis-sement Franais du Sang et pourra ultrieurement stendre dau-tres maternits publiques ou prives de lenvironnement marseillais.

    UNE ALLIANCE ENTRE LAP-HM ET LINSTITUT PAOLI-CALMETTESPOUR AMLIORER LOFFRE DE SOINS DE RECOURS

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    30 >>> Rapport dactivit 2011

    Aprs la mise en fonction de lquipement de tomothrapie de lH-pital Nord, lAP-HM pousuit sa dmarche de modernisation en fa-veur de la lutte contre le cancer en enrichissant le service deradiothrapie de La Timone dquipements issus des derniresavances technologiques : lirradiation avec Modulation dintensitVolumtrique par Arc Thrapie (VMAT) et lirradiation guide parlimage (IGRT).

    Ces nouvelles techniques reprsentent un progrs indniable pour letraitement des tumeurs difficiles irradier avec les systmes classiques.Jusqualors confidentielles, elles peuvent tre proposes tous les pa-tients. Elles sont dj utilises pour traiter certaines tumeurs ORL,prostatiques, crbrales et pdiatriques.Lacquisition de ce nouveau matriel a reprsent un investissementde 460 000 euros financ intgralement par lAP-HM et la commis-sion de linnovation.

    LAP-HM, PREMIER CHU DE FRANCE DISPOSER DUNE RADIO-THRAPIE VMAT (irradiation avec Modulation dintensit Volumtrique par Arc Thrapie)Une innovation majeure dans la lutte contre le cancer

  • Rapport dactivit 2011 >>> 31

    F A I T S M A R Q U A N T S

    >>> UNE STRUCTURE RVOLUTIONNAIRESUR LE PLAN MDICAL ET SCIENTIFIQUE

    Projet phare des hpitaux Sud, lInstitut du Mouvement et de lappareilLocomoteur (IML), coordonn par le Pr Jean-Nol Argenson, proposeune organisation et des modalits de prise en charge uniques enFrance. Sans quivalent, cette structure hospitalire regroupe dans unmme lieu des services mdicaux hospitalo-universitaires spcialiss(chirurgie orthopdique et chirurgie de la main, rhumatologie, centrede chirurgie de larthrose, imagerie mdicale et mdecine du sport),ainsi que des laboratoires de recherche labelliss par luniversit et degrands organismes de recherche tels que lINSERM et le CNRS.

    >>> DES TRAITEMENTS DEXCELLENCE

    Cet ensemble forme une structure hautement spcialise.Objectif : offrir des innovations en matire de diagnostics et de traite-ments dans le domaine de larthrose et des rhumatismes inflammatoires,de lostoporose, et des pathologies du sportif. Linstitut, dvelopp dansle cadre de la reconfiguration des hpitaux Sud entame en septem-

    bre 2010, rpond un rel besoin de sant publique, gnr notam-ment par le vieillissement de la population et le dveloppement desmaladies chroniques.La prsence dans un mme lieu des malades, des mdecins et deschercheurs permettra la fois la recherche clinique et la recherche fon-damentale. La cohrence mdicale et organisationnelle de lIML au seindu site sud du CHU de Marseille offre une prise en charge complte,de la phase initiale jusqu' la phase de rducation.

    >>> DES LIENS TROITS AVEC LA FILIREDE SOINS DE SUITE ET DE RADAPTATION

    LInstitut du mouvement et de lappareil locomoteur (IML) est gale-ment li au ple de mdecine physique et de radaptation et la filirede soins de suite et de radaptation dveloppe dans le cadre dunpartenariat public/priv. Dici 2013, ce projet unique en France per-mettra douvrir 280 lits de soins de suite et de radaptation sur le siteavec limplantation de lUnion gnrale des caisses dassurance maladie(UGECAM), du centre grontologique dpartemental de Montolivet,le CentreValmante et des cliniques La Phocanne et Saint-Martin.

    LE 29 JUIN 2011 LANCEMENT DE LINSTITUT DU MOUVEMENTET DE LAPPAREIL LOCOMOTEUR (IML) DE LAP-HM

    >>> SERVICE DE RANIMATION, DESDTRESSES RESPIRATOIRES ETINFECTIONS SVRES

    La nouvelle unit de ranimation, dtresses respiratoires etinfections svres du Pr Laurent Papazian a t inaugure le14 novembre lHpital Nord.

    Ce service entirement rnov, directement reli laxerouge, est dot des quipements les plus modernes.

    Il dispose de 14 boxes spacieux placs en surpression et b-nficie dun systme de filtration dair optimal pour viter lesrisques infectieux.

    Laccueil des familles fait galement lobjet dune attentionpar ticulire.

    Enfin, lagencement des locaux offre au personnel du ser-vice des conditions de travail adaptes aux exigences de cettespcialit.

    Une spcificit : laccueil des patients de linter-r-gion souffrant de SDRACe service accueille notamment les patients victimes dun syn-drome de dtresse respiratoire aigu (SDRA). Grce un dis-positif associant chirurgie cardiaque - SAMU - ranimationDRIS (Unit Mobile d'Assistance Circulatoire UMAC- SDRA),les quipes de lAP-HM peuvent aller chercher des patients plusieurs centaines de kilomtres (essentiellement en rgionPACA, Corse et Languedoc), les placer sous assistance respi-ratoire extracorporelle sur place et les ramener par voie ter-restre ou arienne l'Hpital Nord. Pour la rgionPACA-Corse, seule l'AP-HM propose cette prise en chargerserve des centres exper ts. Entre novembre 2009 et oc-tobre 2011, une quarantaine de patients ont pu bnficier dece dispositif unique.

    Un hommage au Pr Jean-Marie SaintyCe service sera dnomm Unit de ranimation Jean-MarieSainty afin de rendre hommage cet minent Professeurdcd il y a trois ans, Matre de la discipline et ancien Chefde service. Une plaque sera dvoile pour loccasion en pr-sence des membres de sa famille.

    INAUGURATION DE LUNIT JEAN-MARIE SAINTY

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    32 >>> Rapport dactivit 2010

    Le Centre des Brls Inter Rgional Mditerrane (CBIRM) estun nouveau btiment situ lhpital de la Conception. Construit lextrieur du btiment central de lhpital, en surlvation du bti-ment existant, il dispose dune surface de 3000 m2 pose sur des py-lnes.

    Le CBIRM assure pour lensemble de la rgion PACA, des soins hau-tement spcialiss pour les patients brls partir de lge de 5 ans tous les stades de leur volution chirurgicale. Il comprend 16 lits,dont 8 lits de ranimation et 8 lits de surveillance continue dont unechambre parent enfant finance par la fondation CMA CGM.

    Un secteur de soins externes et de consultations permet la priseen charge des lsions moins graves en soins externes, ou le suivi dessoins pour les patients sortis du service.

    Lquipe du Centre comprend 75 personnes toutes formes laprise en charge de ces pathologies spcifiques. Le CBIRM, dont lemontant des travaux sest lev 16 millions deuros, fait partie desoprations de modernisation rendues possibles par le Plan Hpital2007.

    Le Laboratoire de Culture et Thrapie Cellulaire de lAP-HM estune plateforme de biothrapie pluridisciplinaire linterface entrela recherche et lapplication clinique.

    Cette plateforme dune surface de 205 m2, quipe de matrielsperformants, est intgre au Centre dInvestigation Clinique deBiothrapie de Marseille (CIC-BT510). La thrapie cellulaire offreactuellement des perspectives importantes en mdecine rgnra-tive. Lactivit du laboratoire se dveloppe autour de 3 grandsdomaines : les thrapies cellulaires cutanes, les thrapies neurales,les thrapies cellulaires cardio-vasculaires.La construction de ce laboratoire a bnfici de laide du ConseilGnral des Bouches-du-Rhne pour un montant de 900 000 eurosTTC.

    La proximit et la complmentarit entre le Centre des BrlsInter Rgional Mditerrane et le laboratoire de culture et dethrapie cellulaire, placent l'AP-HM au premier plan dans lesprotocoles de recherche dans le domaine de la reconstructioncutane et dans les applications cliniques sur la mdecinergnrative cutane.

    INAUGURATION DU CENTRE DES BRLS INTER-RGIONALMDITERRANE ET DU LABORATOIRE DE CULTUREET DE THRAPIE CELLULAIRE

  • F A I T S M A R Q U A N T S

    Rapport dactivit 2011 >>> 33

    LAssistance Publique - Hpitaux de Marseille, grce la coordinationde 2 marchs cls dans le domaine des mdicaments anticancreuxet de linformatique, a permis de faire conomiser des millions deu-ros dachats hospitaliers, au bnfice de plus de 250 hpitaux franais.

    Concernant les mdicaments anticancreux, ces conomies ont tvalues 33 millions deuros sur un an grce la mise en uvr