LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL - grog.· 11-31 ans rougeole - oreillons - rubÉole : deux doses 11-24

download LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL - grog.· 11-31 ans rougeole - oreillons - rubÉole : deux doses 11-24

of 16

  • date post

    15-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of LE GUIDE CALENDRIER VACCINAL - grog.· 11-31 ans rougeole - oreillons - rubÉole : deux doses 11-24

  • CALENDRIER VACCINALDES ADOLESCENTSET DES ADULTES

    LE GUIDE

    MIS JOUR EN MARS 2011

    313-

    5271

    1-B

    ta

    tdes

    don

    nes

    :mar

    s20

    11

    Ceg

    uide

    cal

    endr

    ierv

    acci

    nalc

    ompo

    rte

    lec

    arne

    tde

    vacc

    inat

    ion.

  • 2 3

    SOMMAIRE

    LA VACCINATION :LE POINT SUR LES CONNAISSANCES ACTUELLES 3-7

    LES MALADIES : POURQUOI, COMMENT,QUAND SE FAIRE VACCINER ?

    Calendrier des vaCCinations et rappels 8

    TUBERCULOSE 9

    DIPHTRIE - TTANOS - COQUELUCHE - POLIOMYLITE 10-11

    ROUGEOLE - OREILLONS - RUBOLE 12

    INFECTIONS MNINGOCOQUE 13

    HPATITE B 14

    HPV (INFECTIONS PAPILLOMAVIRUS) 15

    GRIPPE 16

    les vaCCins dU voyageUr 17-18

    les informations pratiqUes 19

    Depuisplusdunsicle,lapolitiquevaccinaleapermisderduireconsidrablementlenombredemaladesetdedcsdusauxmaladiesinfectieuses.

    Silaplupartdecesmaladiessontdevenuesplusrares,les microbes qui en sont responsables circulent toujours, en France ou dans le monde.

    Cest pourquoi certaines vaccinations restent indispensables, pour se protger individuellement et dans certains cas collectivement.

    Onloublieparfois,pourtreefficaces,la plupart des vaccins exigent des rappels rguliers, mme lge adulte.

    CE GUIDE PERMET CHACUN DE FAIRE LE POINT SUR SES VACCINATIONS ET LE CARNET DE VACCINATION QUI LACCOMPAGNE AIDE NE PAS OUBLIER SES RAPPELS.

    LA VACCINATION :LE POINT SUR LES CONNAISSANCES ACTUELLES

  • 4 5

    LA VACCINATION, UNE PROTECTION EFFICACE CONTRE LES MALADIES INFECTIEUSES

    Cancer du col de lutrus, coqueluche, diphtrie, grippe, hpatite B, infections mningocoque de type C, poliomylite, rougeole, rubole, ttanos, tuberculose...

    Cesmaladiespeuventtredangereuses,voiremortelles dans certains cas.Ellespeuvententranerdescomplicationsgravesetlaisserdelourdessquelles.Lesprogrsdelamdecinenedoiventpasfairesous-estimercesrisques.

    Lavaccinationestleplussouventleseulmoyendegarantir

    uneprotectionefficace.

    LA VACCINATION,CEST AUSSI POUR LES ADULTES

    Lexercicedecertainesprofessions,ouencorelesvoyagesdanscertainspaysimpliquentdesvaccinationsparticulires.

    Mais certains vaccins sont recommands pour tous.

    Etparcequilsnegarantissentpastoujoursuneprotectiondurable,ilestimportantdeffectuerdesrappels,mmelgeadulte(voirlecalendriervaccinalpage8).

    Avoirmanquunrappelnesignifiepasdevoirreprendre

    lavaccinationdezro.

    toutmoment,ilestpossibledemettrejoursesvaccinations.

    LA VACCINATIONCOMPORTE-T-ELLE DES RISQUES ?

    Certainsvaccinspeuventprovoquerdesractionsleplussouventlimites(douleuraupointdinjection,fivre,etc.).Lesmaladiescontrelesquellesilsprotgentpeuventavoirdesconsquencesbeaucoupplusgraves.

    Ilexistedetrsrarescasdecontre-indication,quelemdecinidentifieraaumomentdelavisite.

    PETIT RAPPEL SUR LE MCANISME DE LA VACCINATION

    1 - La plupart des vaccins sont prpars partir dun microbe rendu inactif, ou dun germe (bactrie ou virus) vivant attnu, cest--dire auquel on a fait perdre son pouvoir nuisible.

    2 - Le vaccin provoque la formation danticorps dans lorganisme.3 - Ces anticorps dtruiront le microbe en cause si celui-ci entre

    en contact avec la personne vaccine.

    1 2 3

  • 6 7

    CERTAINES MALADIES COMME LA DIPHTRIE OU LA POLIOMYLITE ONT DISPARU DU TERRITOIRE FRANAIS.ALORS POURQUOI CONTINUER VACCINER ?

    Les microbes ignorent les frontires.

    Lradicationdunemaladienepeutdonctrequemondiale.

    cejour,seulelavarioleatradique.CestlaraisonpourlaquellelavaccinationcontrecettemaladieestabandonneenFrancedepuis1984.

    POURQUOI, ALORS QUE LA VACCINATION CONTRE LE TTANOS EST OBLIGATOIRE, COMPTE-T-ON ENCORE CHAQUE ANNE DES PERSONNES ATTEINTES ET PLUSIEURS DCS ?

    Limmunitdunepersonnevaccinecontrelettanosdureenvirondixans.Desrappelssontdoncncessairespourresterprotg.Or,onestimequelamoitidelapopulationadultenapasreuderappeletnestpasprotge.

    Ceciexpliquelapersistancedecasdettanoschezlespersonnesges.

    LA VACCINATION AFFAIBLIT-ELLE LES DFENSES IMMUNITAIRES ?

    Non, au contrairepuisquelavaccinationpermetlorganismedegnrerdesanticorpspoursedfendrelorsquilrencontrelemicrobe.Lemcanismeestenfaitlemmequelorsduneinfection.

    Maisaveclavaccination,larencontreaveclemicrobenedonnepaslieuunemaladie.

    CERTAINS VACCINS SONT OBLIGATOIRES, DAUTRES RECOMMANDS.PEUT-ON CONCLURE QUE CERTAINS SONT PLUS IMPORTANTS QUE DAUTRES ?

    Non.Lobligationdecertainesvaccinations(diphtriedepuis1938,ttanosdepuis1940,poliomylitedepuis1964)atdcideunepoqueolepoidsdecesmaladiestaittrslourdetoiltaitdusagedetraiterlesproblmesdesantpubliquepardeslois.Lesobligationsconcernentlesenfantsetcertainesprofessionsrisque.Depuislafindesannes1960,aveclvolutiondelasocit,onarecoursdesapprochesplusincitatives.

    QUESTIONS / RPONSES

  • 98

    LA TUBERCULOSECALENDRIER GNRAL 2011

    CALENDRIER DE RATTRAPAGE

    ADOLESCENTS - ADULTES

    11-13 ANS DIPHTRIE, TTANOS, POLIOMYLITE, COQUELUCHE :RAPPEL

    14 ANS HPV POUR LES FILLES

    16-18 ANS DIPHTRIE, TTANOS, POLIOMYLITE :RAPPEL TOUS LES 10 ANS

    26-28 ANS COQUELUCHE ASSOCIE AU RAPPEL DIPHTRIE, TTANOS, POLIOMYLITE, UNE SEULE FOIS

    65 ANS ET PLUS GRIPPE

    POUR LES PERSONNES NON ENCORE VACCINES

    11-15 ANS HPATITE B

    11-31 ANS ROUGEOLE - OREILLONS - RUBOLE : DEUx DOSES

    11-24 ANS INFECTIONS MNINGOCOQUE

    15-23 ANS HPV POUR LES jEUNES FILLES ET jEUNES FEMMES AVANT DBUT DE LA VIE SExUELLE

    PARTIR DE 16 ANS HPATITE B SI FACTEUR DE RISQUE

    FEMMES DE 32 45 ANS NON VACCINES ROUGEOLE - OREILLONS - RUBOLE

    Pourquoi sen protger ?

    Latuberculoseestunemaladieinfectieuse.Ellesetransmetparlespostillonsdunmaladelorsdelatoux.

    Elle atteint le plus souvent les poumons (toux, crachats de sang). Elle provoque fatigue, amaigrissement, fivre, sueurs. Si elle nest pas soigne, elle peut tre mortelle.

    LavaccinationBCGpermetdviterlesformesgravesdetuberculosechezlenfant,enparticulierlesmningitestuberculeuses.

    LavaccinationparleBCGestrecommandedslanaissance,

    cheztouslesenfantsexpossunrisquelevdetuberculose

    (notammenttouslesenfantsrsidantenle-de-Franceet

    enGuyane).Ellepeuttreproposejusqu15anschezlesenfants

    risquelevnonencorevaccins.

  • 10 11

    DIPHTRIE - TTANOS - COQUELUCHE - POLIOMYLITE

    La diphtrie se transmet par la toux et les ternuements.

    Elleprendlaformeduneanginegrave,quipeutentraner des complications cardiaques, rnales et neurologiques (paralysies), et provoquer la mort.

    Lavaccinationdetoutelapopulationvitelapropagation

    dunmicrobeimport,responsabledeladiphtrie.

    La coqueluche est une maladie respiratoire trs contagieusequisetransmetparlesgouttelettesmiseslorsdelatoux.Chez les nourrissons, elle peut entraner de graves complications comme des pneumonies, des convulsions et des encphalites.Ellepeuttremortelle.Elleatteintaussilesadultessousuneformemoinsgravemaistrscontagieusepourlesbbs.

    Lavaccinationdesadolescentsetdesadultesvite

    lacontaminationdesbbs.

    La poliomylite se transmet le plus souvent de faon inapparente par contact avec leau contamine.

    Danssaformelaplusgrave,la poliomylite provoque des paralysiesauniveaudesbras,desjambesoudesmusclesquipermettentlarespiration.

    Ces paralysies peuvent laisser des dformations le plus souvent dfinitives.

    Lradicationdecettemaladieprogressemaisilresteencore

    desfoyersdemaladiesenAfriqueetenAsie.Cestpourquoi,

    ellepourraitrapparatredansdesgroupesnonvaccins

    ounayantpaseffectuleursrappels.

    LA DIPHTRIE LA COQUELUCHE

    LA POLIOMYLITE

    LE TTANOSLettanosestcausparlebacillettanique,quivitgnralementdanslaterre.Il peut sintroduire dans le corps par nimporte quelle blessure ou petite plaie banale.Cettevaccinationestparticulirementimportantepourlespersonnesquijardinent.

    Lettanosattaquelesystmenerveuxetprovoquedescontracturesgnralisesducorps,trsdouloureuses.Mortel une fois sur trois, le ttanos peut laisser des squelles graves quand on en gurit.

    POUR SE PROTGER CONTRE CES QUATRE MALADIES :Il existe des vaccins associs contre la diphtrie, le ttanos, la coqueluche et la poliomylite.

  • 1312

    ROUGEOLE - OREILLONS - RUBOLE INFECTIONS MNINGOCOQUE

    Larougeoleesttransmiseparlintermdiairedegouttelettessalivairesourespiratoires,parcontactdirectouparvoiearienne.

    Cest lune des maladies infectieuses les plus contagieuses.

    Ellepeutentranerdescomplications,enparticulierchezlesadolescentsetlesadultes:otites,broncho-pneumonies,encphalitesaigus,atteintesneurologiquespouvantentranerledcs,etc.

    Lesmningocoquessontdesbactriesnormalementprsentesdanslagorgeetlenez(rhinopharynx)destreshumains.

    Ilexiste5srogroupes:A,B,C,Y,W135.

    Lacontaminationsefaitparvoiearienne,parcontactsprochesetrptsavecunporteurdegermes.

    Le purpura fulminans (signe de septicmie) est une complication redoutable.Ilsetraduitpardesplaqueshmorragiquescutanesetunchocseptiquefoudroyantquipeuttremortel.

    EnFrance,2/3desmningitessontduesautypeB(contrelequelilnexistepasencoredevaccin)et1/3autypeC(contrelequelilexisteunvaccinconjuguefficacechezlenfantetlejeuneadulte).

    La vaccination contre le mningocoque C est recommande, et rembourse 65 % depuis 2010 chez tous les enfants gs de 12 24 mois et en rattrapage jusqu 24 ans.

    Cetteinfectionviralesetransmetparvoieariennerespiratoire.

    Engnralbnigne,ellepassesouventinaperue.

    Elle est cependant trs dangereuse, si elle survient chez une femme enceinte pendant les premiers mois de la grossesse.

    Ellepeutalorsoccasionnerdegravesmalformationschezlefuturbb.Cest pourquoi, il est essentiel que toutes les jeunes femmes sans antcdent de rubole soient vaccines.

    Cetteinfect