L'art en mésopotamie

of 8 /8
La Mésopotamie est une région sans grandes ressources en matériaux de construction solides. Elle doit les importer d’Égypte, de Palestine, d’Anatolie ou de Perse. La brique (el ladrillo) de terre cuite constitue le principal matériau de construction. On a retrouvé de grands monuments circulaires datant de 5000 av. J.C., des temples de 80 mètres de long, des ziggourats babyloniennes et des palais assyriens. Ziggourat d’Ur, vers 2100 av. J.C. Une Ziggourat Reconstruction de la citadelle de Dur-Sharrukin avec le palais royal de Sargon

Transcript of L'art en mésopotamie

Page 1: L'art en mésopotamie

La Mésopotamie est une région sans grandes ressources en matériaux de construction solides. Elle doit les importer d’Égypte, de Palestine, d’Anatolie ou de Perse.

La brique (el ladrillo) de terre cuite constitue le principal matériau de construction.

On a retrouvé de grands monuments circulaires datant de 5000 av. J.C., des temples de 80 mètres de long, des ziggourats babyloniennes et des palais assyriens.

Ziggourat d’Ur, vers 2100 av. J.C.

Une Ziggourat

Reconstruction de la citadelle de Dur-Sharrukin avec le palais royal de Sargon II

Page 2: L'art en mésopotamie

Ziggourat d’Ur.(fin du IIIe millénaire av. J.C.)

C’est une tour au sommet de laquelle il y a un temple ou les prêtres (sacerdotes) font des offrandes.Elle sert aussi à observer les astres.

Page 3: L'art en mésopotamie

Têtes de taureaux. 2.500 av. J.C.Elles font partie d’une harpe.

Stèle de Naram Sin, roi d’ Akkad.IIIe millénaire av. J.C.

Page 4: L'art en mésopotamie

La porte d'Ishtar est une des huit portes de la cité intérieure de Babylone, elle fut construite au nord de la cité en -580 sur ordre du roi Nabuchodonosor II. Cette porte est dédiée à la déesse Ishtar.

Porte d’Ishtar

Sur les murs des portes, on trouve des taureauxet des dragons. Le taureau symbolise le dieuAdad (dieu de l’orage). Le dragon est une créaturehybride : une queue et un corpsde serpent, les pattes arrièresen serres d’aigle. La tête du dragon (Mushkhushu) est une représentation du dieu Marduk.

Page 5: L'art en mésopotamie

Héros maîtrisant un lion

Règne de Sargon II (721-705 av. J.C.)Khorsabad, antique Dur-Sharrukin, salle du trône du palais de Sargon II, Assyrie, Iraq

Symbole de la puissancedivine et royale.

Page 6: L'art en mésopotamie

Taureau androcéphale ailéRègne de Sargon II

Des génies protecteurs, appelés aussi Shêdu ou Lamassu, taureaux ailés à tête humaine, étaient les gardiens de certaines portes de la ville et du palais

Page 7: L'art en mésopotamie

Frise des archersRègne de Darius Ier, vers 510 av J.-C.

Tell de l'Apadana, Palais de Darius Ier, Suse, IranBriques siliceuses à glaçure polychrome

Page 8: L'art en mésopotamie

La Frise des lions, décor en brique émaillée, placée dans la première cour du palais de Darius Ier à Suse, est une déclaration de la puissance royale, incarnée par le roi des animaux.

La Frise des lions