Journalisme et Programmation

of 37 /37
INITIATION AUX LANGAGES INFORMATIQUES JOURNALISME ET PROGRAMMATION CELSA Master 2ème année Journalisme et Innovation 2013-2014 Initiation aux langages informatiques (1) 1

description

Cours CELSA Master 2ème année Journalisme et Innovation Initiation aux langages informatiques 1ère partie : Journalisme et Programmation

Transcript of Journalisme et Programmation

Page 1: Journalisme et Programmation

I N I T I A T I O N A U X L A N G A G E S I N F O R M A T I Q U E S

JOURNALISME ET PROGRAMMATION

CELSA Master 2ème année Journalisme et Innovation

2013-2014Initiation aux langages informatiques (1)

1

Page 2: Journalisme et Programmation

Pierre Tran• Journaliste presse high-tech: 01net, ZDNet, Silicon…• Analyste Le CXP• Développeur

CELSA Master 2ème année 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1)

2

Page 3: Journalisme et Programmation

Journalistes, quelles sont vos valeurs ?

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 3

Page 4: Journalisme et Programmation

Journalistes, quelles sont vos valeurs ?

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 4

Responsabilité

Curiosité

Présentateur
Commentaires de présentation
Passion, liberté, conscience sociale, vérité, lutte contre la corruption, lutte contre l’aliénation de l’homme, égalité sociale, accès gratuit à l’information (liberté de savoir), valeur sociale (reconnaissance entre pairs), accessibilité, activité, soucis de responsabilité, curiosité, créativité. »
Page 5: Journalisme et Programmation

« Passion, liberté, conscience sociale, vérité, lutte contre la corruption, lutte contre l’aliénation de l’homme, égalité sociale, accès gratuit à l’information (liberté de savoir), valeur sociale (reconnaissance entre pairs), accessibilité, activité, soucis de responsabilité, curiosité, créativité. » -Pekka Himanen, L’Ethique Hacker et l’Esprit de l’ère de l’information

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 5

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
La philosophie des hackers.
Page 6: Journalisme et Programmation

Hacker = bidouilleur• Les hackers ont créé Internet, Unix…• Les hackers construisent des choses, les crackers

les cassent

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 6

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Hacker = bidouilleur, pas un pirate. Hacker sa propre vie Ce sont des hackers qui ont créé l'Internet. Ce sont des hackers qui ont fait du système d'exploitation Unix ce qu'il est de nos jours. L'état d'esprit d'un hacker ne se réduit pas à cette culture des hackers du logiciel. Il y a des gens qui appliquent l'attitude du hacker à d'autres domaines, comme l'électronique ou la musique. En fait, on trouve cet esprit à l'état le plus avancé dans n'importe quel domaine de la science ou des arts. NB: il y a un autre groupe de personnes qui s'autoproclament des "hackers'', mais qui n'en sont pas. Ces gens (principalement des adolescents de sexe masculin) prennent leur pied en s'introduisant à distance dans les systèmes informatiques et en piratant les systèmes téléphoniques. Les vrais hackers appellent ces gens des "crackers'' et ne veulent rien avoir à faire avec eux. Les vrais hackers pensent que les crackers sont des gens paresseux, irresponsables et pas très brillants. Malheureusement, de nombreux journalistes se sont laissés abuser et utilisent le mot "hacker'' quand ils devraient utiliser le mot "cracker''. Cela ne lasse pas d'irriter les vrais hackers. La différence fondamentale est la suivante: les hackers construisent des choses, les crackers les cassent.
Page 7: Journalisme et Programmation

L’attitude des hackers :1. Le monde est plein de problèmes fascinants qui

n'attendent que d'être résolus2. Personne ne devrait jamais avoir à résoudre le

même problème deux fois.3. La routine et l'ennui sont inacceptables.4. Vive la liberté!

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 7

Journal isme et programmation

« Comment devenir hacker » – « How to become a hacker », Eric Steven Raymond, 1997

Présentateur
Commentaires de présentation
Eric Raymond : célèbre hacker, popularise le terme d’open source, auteur de la Cathédrale et le Bazar. L'attitude des hackers Les hackers résolvent des problèmes, construisent des choses et croient à la liberté et à l'entraide volontaire. Pour être accepté comme un hacker, vous devez vous comporter comme si vous aviez ce type d'attitude vous-même. Et pour vous comporter comme si vous aviez ce type d'attitude, vous devez vraiment y croire. Mais si vous pensez qu'adopter l'attitude d'un hacker n'est qu'un moyen pour être accepté dans la culture deshackers, alors vous avez raté le point essentiel: il faut croire à ces principes pour en tirer la motivation personnelle pour continuer à apprendre. Comme pour tous les arts créatifs, la façon la plus efficace de devenir un maître est d'imiter l'état d'esprit des maîtres - non seulement intellectuellement - mais aussi émotionnellement. Donc, pour devenir un hacker, répétez les phrases suivantes jusqu'à y croire réellement : 1. Le monde est plein de problèmes fascinants qui n'attendent que d'être résolus C'est très amusant d'être un hacker, mais c'est un amusement qui demande beaucoup d'efforts, et l'effort demande de la motivation. Les champions sportifs tirent leur motivation d'un plaisir physique à accomplir des performances avec leur corps, à dépasser leurs propres limites physiques. De façon similaire, pour être unhacker, il faut ressentir une certaine excitation à résoudre des problèmes, à affûter ses compétences et à exercer son intelligence. Si pour vous cette façon de penser n'est pas naturelle, il faut qu'elle le devienne si vous voulez devenir unhacker. Autrement, vous allez découvrir que votre énergie va se disperser dans des distractions comme le sexe, l'argent ou la reconnaissance sociale. (Vous devez également développer une certaine foi en votre propre capacité d'apprentissage : même si vous ne savez pas tout ce qu'il faut pour résoudre un problème, si vous en traitez seulement une partie et que vous en apprenez quelque chose, alors vous allez réussir à traiter la partie suivante, et ainsi de suite jusqu'à ce que le problème soit résolu.) 2. Personne ne devrait jamais avoir à résoudre le même problème deux fois. Les cerveaux créatifs sont une ressource précieuse et limitée. Il ne faut pas la gâcher en réinventant la roue quand il y a tant de problèmes fascinants qui attendent. Pour vous comporter comme un hacker, vous devez vous convaincre que le temps de pensée des autreshackers est précieux, à tel point que c'est pour vous une obligation morale de partager vos informations, de résoudre des problèmes et d'en donner les solutions pour que les autres hackers puissent résoudre de nouveaux problèmes au lieu de perpétuellement revenir sur les mêmes. (Il n'est pas nécessaire de vous croire obligé de donner toute votre production créative, bien que les hackers les plus respectés soient ceux qui le font. Il est tout à fait compatible avec les valeurs des hackers d'en vendre une partie suffisante pour payer sa nourriture, son loyer et ses ordinateurs, d'entretenir une famille et même de devenir riche, à condition de ne jamais oublier que vous êtes un hacker pendant tout ce temps.) 3. La routine et l'ennui sont inacceptables. Les hackers (et les gens créatifs en général) ne devraient jamais se consacrer à des tâches ennuyeuses ou répétitives, parce que cela signifie qu'ils ne font pas ce qu'eux seuls savent faire : résoudre de nouveaux problèmes. Pour se comporter comme un hacker, vous devez vous en convaincre suffisamment pour automatiser les parties ennuyeuses de votre travail, non seulement pour vous-même, mais aussi pour tous les autres (et particulièrement les autres hackers). (Il y a une exception apparente à cette règle : un hacker va parfois faire des choses qui semblent répétitives ou ennuyeuses à un observateur pour se vider l'esprit, pour acquérir une nouvelle compétence, ou pour faire une expérience particulière. Mais c'est toujours par choix : une personne capable de penser ne devrait jamais être forcée à faire un travail ennuyeux.) 4. Vive la liberté! Les hackers sont naturellement anti-autoritaristes. Si une personne peut vous donner des ordres, elle peut vous empêcher de résoudre le problème particulier, quel qu'il soit, par lequel vous êtes fasciné à un instant donné. Et, vu la façon dont les esprits autoritaristes fonctionnent, elle trouvera en général une raison particulièrement stupide de le faire. Par conséquent, les attitudes autoritaristes doivent être combattues partout où elles se trouvent. (Ce n'est pas la même chose que de combattre toute forme d'autorité. Les enfants ont besoin d'être guidés, et les criminels d'être arrêtés. Un hacker peut accepter de se soumettre à une certaine forme d'autorité pour obtenir quelque chose qu'il désire plus que le temps perdu à suivre les ordres. Mais c'est un marchandage limité, conscient. Une soumission totale à une autorité donnée est hors de question.) Les autoritaristes se nourrissent de censure et de secrets. Et ils se méfient de l'entraide mutuelle et du partage d'informations. Ils n'apprécient la "coopération" que quand ils peuvent la contrôler. Donc, pour vous comporter comme un hacker, vous devez développer une hostilité instinctive vis-à-vis de la censure, du secret et de l'usage de la force ou de la ruse pour dominer des adultes responsables. Et vous devez vous tenir prêt à agir conformément à cette conviction. 5. L'attitude n'est pas un substitut à la compétence. Pour être un hacker, vous devez développer un certain nombre de ces attitudes. Mais cela seul ne suffira pas à faire de vous un hacker, pas plus qu'un champion sportif ou une rock star. Pour devenir un hacker, il faut de l'intelligence, de l'expérience, de la persévérance et beaucoup de travail. Par conséquent, vous devez apprendre à vous méfier des attitudes et à respecter les compétences, quelles qu'elles soient. Les hackers ne se laissent pas impressionner par les poseurs, mais ils apprécient les compétences, particulièrement les compétences de hackers, mais aussi toutes les autres. Les compétences dans les domaines exigeants maîtrisées par une élite sont particulièrement appréciées, et plus particulièrement celles qui nécessitent un esprit perçant et une grande concentration. Si vous respectez la compétence, alors vous aimerez travailler à vous améliorer sans cesse, et cela sera plus un plaisir qu'une routine. C'est vital pour devenir un hacker.
Page 8: Journalisme et Programmation

Les compétences du hacker :• Apprendre à programmer• Apprendre à utiliser le Web et à écrire en HTML.• …

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 8

« Comment devenir hacker » – « How to become a hacker », Eric Steven Raymond, 1997

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Compétences basiques de hacking 1. Apprenez à programmer. 2. Obtenez un des Unix libres et apprenez à l'utiliser. 3. Apprenez à utiliser le World Wide Web et écrire en HTML. 4. Si vous ne maîtrisez pas un anglais fonctionnel, apprenez-le.
Page 9: Journalisme et Programmation

Les langages informatiques pour les journalistes ?

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 9

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Langage informatique : langage formel utilisé pour dialoguer avec un ordinateur
Page 10: Journalisme et Programmation

Définitions• Langage informatique : langage formel utilisé pour

dialoguer avec un ordinateur• Programmer des algorithmes• Manipuler des données• Décrire une interface

• Algorithme : suite d’opérations permettant de résoudre un problème

• Programme : suite d’instructions permettant de réaliser un algorithme

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 10

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Algorithme : le principe, le fond du problème Programme : la réalisation, la forme Programme = code Programmeur = codeur Programmeur = développeur
Page 11: Journalisme et Programmation

• Points communs journalisme et informatique• Matière première : l’information

• Fait, renseignement, événement, avis…• Bit, octet, donnée…

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 11

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
En journalisme : information = fait, renseignement, argument, événement, avis, opinion En informatique : information = 0 ou 1, des octets, des données…
Page 12: Journalisme et Programmation

• Points communs journalisme et informatique• Journalisme

• Histoire / données / format

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 12

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Le journalisme, c’est finalement raconter des histoires à partir d’informations et les présenter sous une certaine forme
Page 13: Journalisme et Programmation

Journalisme et programmation

• Les langages informatiques pour les journalistes ?• Points communs journalisme et informatique

• Concepts• Histoire / données / format• Processus / données / présentation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 1313

CELSA – Master 2ème année 2011-2012 Initiation aux langages informatiques (1)[Source Wikipedia]

Présentateur
Commentaires de présentation
Fonctionnement de la 3ème République : Des données : président de la république, 7 ans, ministres… Une histoire : les relations entre les données (le gouvernement propose des lois) Un format : organigramme, texte, reportage vidéo…
Page 14: Journalisme et Programmation

Les langages informatiques pour les journalistes ?

• Points communs journalisme et informatique• Informatique

• Processus / données / interface

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 14

Présentateur
Commentaires de présentation
En informatique, c’est pareil : on déroule un processus à partir de données et on le présente sous une interface utilisateur
Page 15: Journalisme et Programmation

Les langages informatiques pour les journalistes ?

• Points communs journalisme et informatique• Informatique

• Processus / données / présentation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1)

15Initiation aux langages informatiques (1)

Présentateur
Commentaires de présentation
Organigramme de fonctionnement d’un programme informatique : Données : 3, 7, 21,… Instructions (adition, test conditionnel, débranchement…) Présentation : ligne de commande, représentation à l’écran d’une calculatrice, animation…
Page 16: Journalisme et Programmation

• Points communs journalisme et informatique• Les tâches de base

• Collecter les informations• Analyser et traiter • Présenter

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 16

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
On retrouve donc les mêmes tâches de base Les tâches d’un journalistes peuvent être automatisées grâce à l’ordinateur, mais pour traiter et présenter, cela nécessite des compétences en programmation
Page 17: Journalisme et Programmation

• Rapport à l’informatique• L’informatique omniprésente

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 17

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Au de-là des similitudes entre journalisme et informatique, les langages informatiques redéfinissent notre rapport à l’informatique. Aujourd’hui, l’informatique est omniprésente dans la vie du journaliste.
Page 18: Journalisme et Programmation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 18

Dès l’enseignement…

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Dès l’enseignement… Étudiants à l’école de journalisme du Missouri
Page 19: Journalisme et Programmation

Dans les salles de rédaction

Journal isme et programmation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 19

Page 20: Journalisme et Programmation

En production print

Journal isme et programmation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 20

Page 21: Journalisme et Programmation

En production vidéo

Journal isme et programmation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 21

Page 22: Journalisme et Programmation

• Rapport à l’informatique• De plus en plus facile à utiliser

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 22

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Les langages informatiques redéfinissent aussi notre rapport à la technologie en général. La technologie est de plus en plus facile à utiliser…
Page 23: Journalisme et Programmation

• Mais nous enferme dans des écosystèmes propriétaires

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 23

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Mais alors que la technologie est censée nous libérer (tâches fastidieuses, répétitives, sans valeur ajoutée), paradoxalement elle nous enferme dans des usages préprogrammés, dans des écosystèmes propriétaires, dans des prisons dorées.
Page 24: Journalisme et Programmation

• Rapport à l’informatique• Programmer ou être programmés

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 24

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Pour l’essayiste Douglas Rushkoff, la programmation est une des rares opportunités qu’a eues l’être humain – après l’invention de l’écriture et celle de l’imprimerie – de pouvoir agir sur l’environnement tout en le créant par le texte. La programmation donne aux individus l’accès à la connaissance qui permet a fortiori le choix et la liberté. Si l’on comprend comment les systèmes sont conçus, on peut décider de les accepter ou de s’en détourner.
Page 25: Journalisme et Programmation

• Rapport à l’informatique• Les gamins ne savent pas utiliser les ordinateurs... Voici

pourquoi ca devrait vous inquiéter.

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 25

Les gamins ne savent pas utiliser les ordinateurs... Voici pourquoi ca devrait vous inquieter

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Traduction d’un article de Marc Scott, professeur d’informatique en Angleterre Contre l’idée reçue que les nouvelles générations maitrisent mieux l’informatique que les vieux. Reflexion des parents :  la plupart des gamins s'y connaissent mieux en informatique que les profs, de nos jours. Ils passent leur temps sur Facebook et YouTube. Comme si on pouvait acquérir ainsi, via une sorte d'osmose cybernétique, des connaissances en PHP, HTML, JavaScript. En fait les gamins ne savent pas utiliser les ordinateurs, il en est de même de la plupart des jeunes de -25 ans. changer leur disque dur ou leur mémoire vive ? que veut dire https et pourquoi c'est important Ils cliquent sur "OK" sans lire les messages des boîtes de dialogue Ils choisissent des mots de passe comme "azerty1234«  Ils éteignent l'ordinateur en appuyant sur le bouton power jusqu'à ce que l'écran devienne noir Ils quittent une pièce en laissant leurs comptes connectés Si un programme met du temps à réagir, ils cliquent sur le même bouton jusqu'à le faire crasher. Il y a 20 ans, 5% d'entre nous avaient un ordinateur chez eux, on pouvait garantir que 95% de ces possesseurs d'ordinateurs étaient des "lettrés informatiques". Aujourd’hui 95% d'entre nous possèdent un ordinateur, on peut supposer que 5% sont des "lettrés informatiques". Problème : l’éducation « C'est aujourd'hui que se créent les politiciens, les fonctionnaires, les officiers de police, les profs, les journalistes et les patrons de demain. Ces gens ne savent pas utiliser les ordinateurs, et pourtant ils vont créer des lois concernant les ordinateurs, faire appliquer des lois concernant les ordinateurs, apprendre aux jeunes à utiliser les ordinateurs, parler des ordinateurs dans les médias et faire du lobbying à propos des ordinateurs. Pensez-vous que cette situation soit acceptable » Sans consulter Wikipédia, sauriez-vous me dire la différence entre Internet, le World Wide Web, un navigateur et un moteur de recherche ? Nous devons inverser la tendance qui voit l'augmentation de l’illettrisme technologique. Nous devons agir ensemble, en tant que parents, en tant que profs, en tant que responsables. Construisons une génération de hackers. 
Page 26: Journalisme et Programmation

• Rapport à l’informatique• Programmer ou être programmés

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 26

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Les fameux « Digital Natives » savent parfaitement manipuler smartphones, tablettes… mais peu d’entre eux comprennent leur fonctionnement intrinsèque. La génération des bidouilleurs a laissé place à celle des consommateurs, qui achètent des produits dont on ne voit pas les vis/vices. Dans l’enseignement supérieur, on forme les futurs travailleurs à la société de l’information (usage d’applications comme Office), délaissant les sciences de l’informatique. La programmation devient indispensable pour comprendre le monde numérique qui nous entoure et pour rester libre de ses choix. Savoir programmer, c’est inverser une tendance : le technologie ne nous domine plus, nous prenons le pouvoir sur elle L’initiation aux langages informatiques dans un cursus de journalisme est donc une très bonne chose ! Merci donc à Valérie-Jeanne Perrier pour cette initiative.
Page 27: Journalisme et Programmation

• Vers un journaliste-programmeur• Le journaliste multi-tâches : blogueur, photographe, vidéaste,

podcaster, programmeur…

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 27

Hack to Hacker: Rise of the Journalist-Programmer

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Outre la vision que donne la programmation sur l’informatique et la technologie, on observe une nouvelle tendance aux US depuis quelques années, le journaliste-programmeur : sur Gawker: «pour publier sur un blog, un professionnel doit savoir utiliser Photoshop, enregistrer une vidéo, l’éditer, la publier, réaliser un podcast, etc. Programmer est la suite logique http://gawker.com/5448635/hack-to-hacker-rise-of-the-journalist+programmer
Page 28: Journalisme et Programmation

• Les 11 métiers du journaliste du futur :1. headline optimizer, 2. social media reporter, 3. story scientist, 4. data detective, 5. curator, 6. explanatory journalist, 7. viral meme checker, 8. slideshow specialist, 9. networker, 10. e-book creator, 11. web developer

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 28

11 Journalism Jobs You May Hold in the Future

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Selon SustainableJournalism, 11 métiers que devra assurer le journaliste du futur : Headline Optimizer (titreur) : faire des bons titres (connaissances en SEO, optimisation référencement naturel) Social Media Reporter/Aggregator : aggréger, filtrer et vérifier les informations sur les réseaux sociaux Story scientist : investigue les données analytiques pour savoir quand et comment raconter la bonne histoire Data detective : explore des données en cherchant la qualité/pertinence des données Curator : filtre le déluge d’informations (données, réseaux sociaux) Explanatory Journalist : déniche dans le déluge d’informations les questions restées en suspens et les explique Viral Meme Checker/Viral Video Maker : détecte et crée le buzz sur internet Slideshow Specialist : conçoit et réalise des diaporamas Networker/Engager : réseaute et crée de l’engagement avec les réseaux sociaux (community manager) E-Book creator : l’ebook est un des rares formats aujourd’hui pour lesquels les gens sont prêts à payer, sur tablettes notamment Développeurs web http://sustainablejournalism.org/future-of-journalism/journalism-jobs-may-hold-future
Page 29: Journalisme et Programmation

• Vers un journaliste-programmeur• Connaître les possibilités de la technologie pour trouver le

bon format éditorial : texte, vidéo, photo, diaporama, infographie, visualisation interactive, webdocumentaire ?

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 29

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Pour Mercedes Bunz du Guardian, apprendre à coder pour un journaliste, sans pour autant devenir un spécialiste, sert à connaître les possibilités de la technologie et choisir le bon format éditorial : texte, vidéo, photo, diaporama, infographie, visualisation interactive ? Ca sert à penser selon 2 approches : la fond et la forme, le contenu et l’interface. Aujourd’hui, il ne suffit plus de savoir utiliser les réseaux sociaux pour dénicher des informations, de trouver un angle pour les traiter, mais aussi le format le plus adapté à cet angle. http://www.guardian.co.uk/media/pda/2010/jan/15/digital-media-journalism-education http://blog.slate.fr/labo-journalisme-sciences-po/2011/05/28/premieres-lecons-de-code/ http://www.nytimes.com/interactive/2008/02/23/movies/20080223_REVENUE_GRAPHIC.html
Page 30: Journalisme et Programmation

http://www.nytimes.com/interactive/2008/02/23/movies/20080223_REVENUE_GRAPHIC.html

Visualisation interactive

Journal isme et programmation

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 30

Présentateur
Commentaires de présentation
http://www.nytimes.com/interactive/2008/02/23/movies/20080223_REVENUE_GRAPHIC.html
Page 31: Journalisme et Programmation

• Crise du journalisme• Comment survivre ?• Comment se détacher ?• Comment créer de la valeur ?• Qu’est-ce que le journalisme de qualité ?

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 31

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Etre journaliste aujourd’hui n’est pas facile. Outre la récession économique qui frappe tout le monde, le secteur de la presse subit une crise depuis une dizaine d’année, notamment dans le print. Sur le web, les journalistes doivent faire face à de nouveaux modèles de distribution de l’information que le Web 2.0 a apporté : les blogs, les réseaux sociaux, le journalisme citoyen, la curation… qui n’arrange pas le travail du journaliste en ligne. Aujourd’hui, pour être journaliste, il faut de la vocation, de la motivation
Page 32: Journalisme et Programmation

• L’esprit hacker• Pour le journaliste, il favorise :

• La curiosité• La créativité• La recherche de la vérité

• Nécessite de maîtriser :• le fond et la forme• La chaîne de production de A à Z

Apprendre à programmer

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 32

Journal isme et programmation

Journalistes: hackez pour survivre ! Le journalisme "hacker" - Une nouvelle utopie pour la presse ?

Présentateur
Commentaires de présentation
Pour se détacher, il y a de nombreuses pistes comme celle de l’esprit hacker. Le hacker cherche à comprendre tout ce qui l’entoure. Il utilise des ordinateurs et donc cherche à comprendre et maîtrises ses propres outils. Pour le journaliste l’esprit hacker favorise la curiosité, la créativité, la production d’articles de qualité car soucieux de la vérité. Pour innover, le journaliste doit devenir un homme/femme orchestre, maîtrisant la forme et le fond, la chaîne de production de A à Z. Le maniement des langages informatiques devient indispensable. http://owni.fr/2011/06/07/journalistes-hackez-pour-survivre/
Page 33: Journalisme et Programmation

• Pourquoi les journalistes n’ont pas à apprendre la programmation :

• Ça prend du temps• Il faut des années pour maîtriser• Ça évolue sans arrêt• Il existe des outils prêts à l’emploi• Trop de langages à apprendre

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 33

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Ça prend du temps, et les journalistes n’ont le temps. Il faut au minimum 1 semaine de formation pour se lancer dans un langage Vos collègues vous diront que ça ne sert à rien. Les développeurs et les web designers vous diront qu’il leur a fallu plusieurs années pour maîtriser leurs domaines A peine aurez-vous assimilé les bases que vos connaissances seront obsolètes : les technologies, les outils évoluent sans cesse. Pourquoi programmer alors qu’il existe des outils prêt à l’emploi gratuits pour faire des sondages, des blogs, des forums, des chats, et même des mashups de données sans programmation Quels langages apprendre, il y en a trop : HTML, CSS, JavaScript, jQuery, Python, XML…
Page 34: Journalisme et Programmation

• Pourquoi les journalistes doivent apprendre la programmation :

• Comprendre le monde numérique• Rendre les histoires interactives et non linéaires• C’est plus facile que vous ne pensez

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 34

Why Journalists Should Learn Computer Programming

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Le monde numérique qui nous entoure devient de plus en plus riche et complexe : textes, vidéos, fichiers audio, animations, chiffres, statistiques, rapports, conversations sur les réseaux sociaux… Un professionnel de l’information peut-il vraiment faire son job sans comprendre comment le monde numérique fonctionne ? Les gens ont moins le temps de lire, il devient de plus en plus difficile de capter leur attention. Il faut trouver de nouvelle structures narratives. La programmation permet de rendre les histoires non-linéaires et interactives Pas besoin de démarrer la programmation de zéro. Avec JavaScript par exemple, le langage utilisé pour créer des sites web interactifs, il existe des outils, des bibliothèques comme JQuery, Rails, Django pour faciliter la tâche.
Page 35: Journalisme et Programmation

• Quels langages apprendre ?• Pour le web : HTML, CSS, JavaScript• Pour créer des animations interactives : Javascript• Pour manipuler des données : SQL• Pour écrire des programmes simples : Python, Ruby

Regarder le monde avec le point de vue d’un développeur

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 35

Journal isme et programmation

Présentateur
Commentaires de présentation
Ce qui est important, ce n’est pas de maitriser les arcanes de la programmations, les algorithmes, les subtilités de tous ces langages, mais de regarder le monde avec le point de d’un développeur. Pour autant, nous aborderons tous ces langages avec des exemples et de cours pratiques qui vous seront utiles dans votre métier de journaliste.
Page 36: Journalisme et Programmation

Ressources complémentaires

Pourquoi un journaliste doit-il connaitre (au moins un peu) le code ? Will journalists of the future need to know how to code? Journalists of the future need data skills, says Berners-Lee Source: Journalism code and the people who make it Curation sur Spundge : Techjournalist Communauté Google+ : Journalistes qui tâtent un peu des outils

modernes Liste d’outils pour journalistes modernes :

http://www.newsresources.org/wp-content/uploads/bdd_outils/

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 36

Journal isme et programmation

Page 37: Journalisme et Programmation

Questions ?

Email: [email protected] : @PierreTranGoogle+ : plus.google.com/+PierreTranhttp://about.me/pierretran

CELSA Master 2ème année - 2013-2014 | Initiation aux langages informatiques (1) 37