Évacuation des eaux usées. On distingue trois types d eaux usées les domestiques, industrielles...

download Évacuation des eaux usées. On distingue trois types d eaux usées les domestiques, industrielles et pluviales. On distingue trois types d eaux usées les.

of 40

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    107
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of Évacuation des eaux usées. On distingue trois types d eaux usées les domestiques, industrielles...

  • Page 1
  • vacuation des eaux uses
  • Page 2
  • On distingue trois types d eaux uses les domestiques, industrielles et pluviales. On distingue trois types d eaux uses les domestiques, industrielles et pluviales. Qu est-ce que les eaux uses ?
  • Page 3
  • Les eaux domestiques Ces eaux proviennent des habitations. Ce sont les eaux mnagres contenant les produits tels que les dtergents (pour la lessive, vaisselle ) les graisses, les solvants ( peintures ) savons, dtritus organiques etc mais galement les eaux provenant des toilettes charges, azote phosphore et germes.
  • Page 4
  • Les eaux industrielles La composition varie suivant l activit industrielle. En plus des matires dj prsentent dans les eaux domestiques, celles-ci peuvent contenir toutes sortes de produits toxiques et polluants. Si un traitement doit tre fait, il est pris en charge par l industrie. Ces eaux ne sont mles aux autres que lorsqu elles ne reprsentent plus ou beaucoup moins de dangers. La composition varie suivant l activit industrielle. En plus des matires dj prsentent dans les eaux domestiques, celles-ci peuvent contenir toutes sortes de produits toxiques et polluants. Si un traitement doit tre fait, il est pris en charge par l industrie. Ces eaux ne sont mles aux autres que lorsqu elles ne reprsentent plus ou beaucoup moins de dangers.
  • Page 5
  • Page 6
  • Les eaux pluviales Ces eaux se chargent dimpurets et polluants de toutes sortes au contact de l air, des toits, et des chausses.L air est pollu par la fumes industrielles, les poussires et la pollution mise par les transports. Les chausses prsentent des rsidus de carburants, huiles de moteurs, mtaux lourds, goudrons, rsidus de pneus, objets jets par terre. Ces eaux se chargent dimpurets et polluants de toutes sortes au contact de l air, des toits, et des chausses.L air est pollu par la fumes industrielles, les poussires et la pollution mise par les transports. Les chausses prsentent des rsidus de carburants, huiles de moteurs, mtaux lourds, goudrons, rsidus de pneus, objets jets par terre. Lorsque le rseau de collecte des eaux est dit unitaire, c est le cas de la STEP d Isrables, ces eaux sont mles aux eaux domestiques. En cas de fortes pluies,un dversement de ces eaux dans la Faraz peut s avrer ncessaire pour viter le dbordement de la STEP. Il serait bien de pouvoir disposer de deux canalisations diffrentes pour pouvoir dtourner ces eaux. Lorsque le rseau de collecte des eaux est dit unitaire, c est le cas de la STEP d Isrables, ces eaux sont mles aux eaux domestiques. En cas de fortes pluies,un dversement de ces eaux dans la Faraz peut s avrer ncessaire pour viter le dbordement de la STEP. Il serait bien de pouvoir disposer de deux canalisations diffrentes pour pouvoir dtourner ces eaux.
  • Page 7
  • Page 8
  • On rencontre deux grands types de rseaux d gouts le rseau unitaire reoit, en mlange, les eaux uses et les eaux pluviales. C'est celui qui quipe un bon nombre de STEP le rseau sparatif, plus rcent, est compos de deux collecteurs spars
  • Page 9
  • Page 10
  • Que deviennent les eaux uses? Un rseau de canalisations souterraines, poses, tires un peu partout dans le village, qui suivent le plus souvent le trajet des routes, amnent les eaux uses une station dpuration que lon abrge en disant la STEP (deux 1res lettres de ces deux mots : STation EPuration)
  • Page 11
  • La STEP est une sorte de machine laver leau qui permet de rejeter des eaux propres dans une rivire (la Faraz) afin de prserver notre environnement, notre faune et notre flore et dviter ainsi de polluer. Le traitement des eaux uses par une STEP reproduit en acclr, lpuration naturelle de leau (quand elle traverse diffrentes couches du sol ou quand les dchets descendent au fond dun lac, par exemple)
  • Page 12
  • En Valais, le taux de raccordement des mnages des stations dpuration est pass entre 1965 et 1980, de moins de 10% environ 50%, pour atteindre un taux denviron 98% en 2010 avec 83 STEP dont la capacit totale dpuration est valable pour prs de 2 millions dhabitants. (Population valaisanne actuelle : un peu plus de 300.000 habitants.)
  • Page 13
  • Une STEP, mme trs performante avec un taux dpuration de 95 %, nlimine jamais la totalit des substances polluantes. Au cours de ces dernires annes, la qualit des cours deau du canton du Valais sest amliore du fait dune puration des eaux uses quasi gnralise et dune augmentation du rendement des stations dpuration. La bonne gestion d'une STEP ncessite un suivi rgulier par l'exploitant (commune ou usine) des rendements dpuration et des concentrations dans les rejets dans les cours deau. L'autorit cantonale contrle galement le fonctionnement de l'installation.
  • Page 14
  • La STEP dIsrables
  • Page 15
  • 3. En quelle anne a t construite la STEP dIsrables ? La dcision, par le conseil communal, de construire une station dpuration dIsrables a t prise en 1973. On a commenc la construire en 1974. Elle a t mise en service en septembre 1976. Ctait parmi les toutes premires STEP du Valais, voir de la Suisse fonctionner.
  • Page 16
  • Elle a t construite dans le secteur de la Golette, tant donn que cet endroit est situ au fond du village, ce qui permet de collecter toutes les eaux uses et de les rejeter une fois traites la Fare, toute proche. Pourquoi a-t-elle t construite La Golette ?
  • Page 17
  • STEP
  • Page 18
  • La STEP dIsrables est alimentes par les eaux uses (domestiques et pluviales) de tout le village ainsi que des Crteaux. La capacit de la STEP dIsrables est amplement suffisante puisquelle est prvue pour 2000 habitants et notre village nen compte que 900 environ Par quoi est alimente la STEP ?
  • Page 19
  • Fonctionnement de la STEP Lextrieur du btiment est pourvu dun chenal ou les eaux uses du village arrivent. Un dversoir, en cas de trs forts orages, permet dvacuer leau directementdans la Fare pour ne pas surcharger la STEP.
  • Page 20
  • Arrive des eaux uses. Il faut parfois aider des matires plus paisses franchir
  • Page 21
  • 2.Ensuite les gouts arrivent lintrieur du btiment. Les gouts franchissent ce canal qui permet de mesurer le dbit-mtre, ce qui permettra de connatre la quantit deaux uses que la STEP traite.
  • Page 22
  • Puis ils passent dans le dessableur o certains matriaux sont prlevs, comme le gravier et le sable sont pomps. Environ 2 fois par anne, ce sable est pomp et emmen.
  • Page 23
  • Les gouts arrivent ensuite dans le dgrilleur qui arrte les matires lgres et flottantes (plastiques, Q-tips, feuilles de salades ) Cela est mis en sacs qui sentassent dans une benne. Une fois pleine, les sacs sont emmens vers une benne des poubelles : la compactrice
  • Page 24
  • Arrive de leau brute vers le spyragester ou digesteur ou bassin de dcantation principal
  • Page 25
  • Leau, libre des dchets flottants et du gravier va tre stocke dans ce premier bassin pendant quelque temps. Les dchets vont se dposer dans un compartiment infrieur. (Ce processus sappelle la dcantation). Ces dchets, sous forme de boues, sont neutraliss par fermentation. Ensuite, elles sont traites, dshydrates par un camion muni dune centrifugeuse. Elles sont enfin emmenes dans une usine pour y tre brles.
  • Page 26
  • La hauteur de ce cylindre est de 12m50 et peut contenir jusqu 350 m3 de boue. Le tuyau qui traverse la partie centrale sert la circulation et laration des boues Son diamtre est de 9 m.
  • Page 27
  • Du spyragester au lit bactrien, un mlange de sulfates daluminium est amen et mlang dans ce bassin Hauteur 6 m. Diamtre 9 m. volume : 220 m3
  • Page 28
  • Ce deuxime, le lit bactrien attend leau qui ne contient plus que fines particules microbiennes. Sur un lit de pierre ou des milliards de bactries sy trouvent, un tourniquet muni de 4 bras amne leau en mange, et l, les bactries se nourrissent des impurets contenues dans leau. Aprs tre passe dans ce filtre (lit bactrien) leau ne contient plus que quelques particules.
  • Page 29
  • En route vers le troisime bassin : le dcanteur secondaire Les dernires boues sont ramasses par un racleur de fond qui tourne au ralenti et renvoyes vers le spyragester.
  • Page 30
  • Non, ce nest pas fini ! Leau pure est vacue pour un long priple, via la Fare, le Rhne, etc Canal dvacuation = lexutoire
  • Page 31
  • Remarques renseignements supplmentaires a ne sent pas forcment mauvais, contrairement ce que lon pourrait penser. Il arrive que cela sentent un peu plus parfois, surtout lorsque le foehn souffle, par exemple.
  • Page 32
  • Il y a bien sr encore un local qui comprend : - les installations de commandes - loutillage - des sacs ou des produits que lon doit mlanger aux boues - un petit espace pour le bureau
  • Page 33
  • Citerne et sacs Outillage
  • Page 34
  • Voici la citerne et les sacs contenant le sulfate daluminium qui va tre pomp dans le lit bactrien.
  • Page 35
  • Ce sulfate va permettre de traiter des phosphates (qui proviennent surtout des produits de lessive pour lesquels il faut un traitement particulier. 250 kg de sulfate daluminium sont utiliss pour 1000 l