ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX L - who.· Les eaux usées domestiques et les eaux usées industrielles ont...

download ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX L - who.· Les eaux usées domestiques et les eaux usées industrielles ont des caractéristiques ... les eaux usées est généralement considérée comme

of 26

  • date post

    31-Jan-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX L - who.· Les eaux usées domestiques et les eaux usées industrielles ont...

  • 121

    8ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX

    Lutilisation deaux uses en agriculture peut avoir des impacts positifs et ngatifs sur lenvironnement. Moyennant une planifi cation et une gestion rigoureuses, ses effets sur lenvironnement peuvent tre bnfi ques.Le chapitre 8 donne une prsentation gnrale des aspects bnfi ques et ngatifs de

    lutilisation des eaux uses et de ses effets sur les sols et les tendues deau (eaux de surfaces et eaux souterraines). Il apporte galement des suggestions pour la gestion des impacts environnementaux.

    Les eaux uses constituent une importante source deau et de nutriments pour de nombreux agriculteurs sous les climats arides et semi-arides. Cest parfois la seule source deau disponible pour lagriculture. Lorsquelle est bien gre, lutilisation deaux uses peut contribuer au recyclage des nutriments et de leau et ainsi rduire le cot de lamendement des terres ou simplement le rendre accessible aux agriculteurs. Ce moindre recours aux engrais artifi ciels a par lui-mme des consquences sur lenviron-nement (on consommera, par exemple, moins dnergie pour produire des engrais [Sala & Serra, 2004], on extraira des mines moins de phosphore, etc.). En labsence de services de traitement des eaux uses, lutilisation de ces eaux en agriculture joue le rle de procd de traitement faible cot, exploitant la capacit du sol liminer naturellement la contamination. Lemploi des eaux uses pour lirrigation contribue donc rduire limpact sanitaire et environnemental en aval qui rsulterait sinon du rejet direct de ces eaux dans les tendues deau de surface.

    Nanmoins les eaux uses utilises en agriculture prsentent des risques pour len-vironnement. Les effets potentiels et leur importance dpendent de la situation spcifi que envisage et de la manire dont les eaux uses sont utilises. En de nombreux endroits, lirrigation avec des eaux uses est apparue spontanment et sans planifi cation elle utilise alors souvent des eaux non traites. Dans dautres situations, lutilisation des eaux uses en agriculture est strictement contrle. Ces pratiques ont des impacts diffrents sur lenvironnement. La Figure 8.1 prsente, de manire schmatique, la gnration et lutilisation deaux uses et la faon dont cette utilisation interagit avec lenvironnement.

    Les eaux uses domestiques et les eaux uses industrielles ont des caractristiques diffrentes. En gnral, lutilisation deaux uses domestiques pour lirrigation comporte moins de risque que celle deaux uses industrielles, en particulier lorsque ces dernires sont mises par des industries dont certains procds utilisent ou gnrent des produits chimiques hautement toxiques. Des produits chimiques toxiques provenant de procds industriels sont rejets dans les eaux uses domestiques de nombreux pays, do de graves problmes environnementaux et des dangers sanitaires pour les agriculteurs et les consommateurs de produits (Encadr 8.1).

    8.1 Composants des eaux usesLa qualit des eaux uses (sous langle de leurs caractristiques physiques et chimiques) dtermine partiellement les impacts environnementaux de ces eaux. Dans les zones arides et semi-arides, les produits chimiques sont prsents des concentrations plus leves que dans les zones humides, car on utilise moins deau au point de gnration et les taux dvaporation plus levs pendant la distribution et le traitement rduisent la composante eau. Les composants des eaux uses recenses ci-aprs peuvent avoir un impact sur lenvironnement :

    agents pathognes ; sels ;

    c08.indd 121c08.indd 121 2/27/2013 12:02:34 PM2/27/2013 12:02:34 PM

  • Directives OMS pour lutilisation sans risque des eaux uses, des excreta et des eaux mnagres

    122

    Eaux-vannesRejets

    industriels

    vaporation

    Vgtauxaquatiques

    Digue de retenueAquaculture

    Busesdaspersion

    Rseauxdassainissement

    Installation de traitementdes eaux uses (dans lespays en dveloppement)

    Infiltration

    Canaux dirrigation

    vaporation

    Rivire

    Vgtauxaquatiques

    Drainage deleau dirrigation

    Lac

    Sol(retient les mtaux, les matires organiques et le phosphore)

    Absorption des composs et deleau par les vgtaux

    Btail consommant descultures irrigues

    Infiltration

    Eau + sels

    ConsommateursCulturesBtailEau

    Aquifre

    Figure 8.1Schma simplifi reprsentant lutilisation des eaux uses en agriculture et ses effets sur

    lenvironnement

    Encadr 8.1 Impact des effl uents industriels sur lagriculture et laquaculture

    La digue de retenue de Bau Tram, situe 10 km au nord-ouest de la ville de Danang au Viet Nam, a t construite en 1961, avec une capacit de stockage de 1,2 million de mtres cubes. Leau provenant de la retenue est utilise pour irriguer 120 ha de rizires. Cette irrigation permet aux agriculteurs de produire trois rcoltes de riz par an (avec une productivit denviron 6 t/ha). Au dpart, la digue de retenue de Bau Tram recevait les eaux uses municipales gnres par la population locale. En 1990, cependant, la nouvelle zone industrielle dHoa Khanh a commenc rejeter 436 m3/jour deffl uents industriels traits ou peine traits dans le rservoir. En quelques annes, on a perdu 50 % de la production agricole et laquaculture a d tre arrte. En outre, les approvisionnements en eau ont t contamins par des mtaux lourds. Les mtaux prsents dans les sdiments de la retenue ont t transports dans les champs pendant les priodes de scheresse et ont contamin les sols.

    Source : adapt daprs Raschid-Sally, van der Hoek & Ranawaka (2001).

    mtaux ; composs organiques toxiques ; nutriments (azote, phosphore et potassium) ; matires organiques ; matires solides en suspension ; acides et bases (pH).

    c08.indd 122c08.indd 122 2/27/2013 12:02:34 PM2/27/2013 12:02:34 PM

  • Volume II: Utilisation des eaux uses en agriculture

    123

    8.1.1 Agents pathognesComme indiqu dans les chapitres 2 et 3, les eaux uses peuvent contenir divers agents pathognes ( savoir des bactries, des helminthes, des protozoaires et des virus). Ces organismes peuvent contaminer les cultures, les sols, les eaux de surface et les eaux souterraines. La survie des divers agents pathognes dans diffrents milieux est dcrite aux chapitres 2 et 3. Dun point de vue sanitaire, la prsence dagents pathognes dans les eaux uses est gnralement considre comme le principal danger, en particulier lorsquon utilise pour lirrigation des eaux uses non traites ou insuffi samment traites.

    Tous les types dagents pathognes peuvent contaminer les cultures ou les sols. Si lon pand des eaux uses sur des sols extrmement poreux, minces ou fi ssurs, avec une nappe phratique proche de la surface (ou directement sous linfl uence des eaux de surface), des agents pathognes peuvent contaminer laquifre. En gnral, les helminthes et les protozoaires, en raison de leur dimension relativement importante, sont limins plus rapidement par fi ltration dans les couches suprieures du sol. Nanmoins, on a dtect les protozoaires Giardia et Cryptosporidium dans les eaux souterraines de divers sites (Moulton-Hancock et al., 2000). Les virus et les bactries sont plus petits que les helminthes et les protozoaires, de sorte quils peuvent tre plus mobiles dans le sol. Certains virus peuvent tre transports sur de longues distances dans les aquifres, tant verticalement quhorizontalement (Yates & Gerba, 1998).

    8.1.2 SelsLaccroissement de la salinit des sols est peut tre leffet ngatif sur lenvironnement le plus important de lutilisation deaux uses en agriculture, car si cette salinisation nest pas matrise, elle peut entraner long terme une diminution de la productivit. La salinit est mesure de manire indirecte par une srie de paramtres, tels que la conduc-tivit, le taux dabsorption du sodium, les concentrations de sodium et de chlorure et les matires solides dissoutes. La vitesse daccroissement de la salinit dun sol dpend de la qualit de leau et dautres facteurs tels que la transmissivit de ce sol, sa teneur en matires organiques, le drainage des terres, le taux dirrigation et la profondeur des eaux souterraines. Pour toutes ces raisons, il nest pas facile de prdire les vitesses de salini-sation, et il est plus effi cace de surveiller priodiquement sur le site lvolution de la salinit. Celle-ci peut infl uer sur la productivit du sol de quatre faons :

    Elle modifi e la pression osmotique au niveau de la zone de racines en raison de la forte concentration de sel.

    Elle entrane une toxicit ionique spcifi que (ions sodium, bore ou chlorure). Elle peut perturber labsorption par les vgtaux des nutriments essentiels (potas-

    sium et nitrates, par exemple), en raison de lantagonisme avec les ions sodium, chlorure et sulfates.

    Elle peut dtruire la structure du sol en provoquant sa dispersion et le bouchage des pores. Ce phnomne est aggrav aussi bien par les eaux de faible salinit que par les eaux forte teneur en sodium, en relation avec les concentrations de calcium et de magnsium dans le sol. Il se refl te dans le taux dabsorption du sodium (voir annexe 1 traitant de manire plus approfondie la question du taux dabsorption du sodium).

    long terme, lutilisation deaux uses accrot toujours la salinit des sols et des eaux souterraines car ces eaux contiennent plus de sels que leau douce. De ce fait, il est

    c08.indd 123c08.indd 123 2/27/2013 12:02:34 PM2/27/2013 12:02:34 PM

  • Directives OMS pour lutilisation sans risque des eaux uses, des excreta et des eaux mnagres

    124

    ncessaire dassocier lutilisation des eaux uses des pratiques permettant de limiter la salinisation, telles quun lavage et un drainage appropris du sol et le contrle des apports en sel dans les eaux uses provenant des dtergents, des adoucissants, des infi ltrations deau sale, etc. (voir Encadr 8.2). La teneur en sels des eaux uses municipales est trs variable et dpend de