Assemblé cityoyenne Asso

of 3/3
ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DES 10 ET 17 JUIN 2012 3ème CIRCONSCRIPTION DE MARSEILLE MARIE BATOUX Jeremy BACCHI tous citoyens, prenons le pouvoir ! Assemblée citoyenne : le Front de Gauche à l'Assemblée nationale ! Jeudi 31 mai à 19h00 Au local du Front de Gauche 152 avenue La Rose – Marseille 13e (Métro Frais Vallon) avec Marie Batoux et Jérémy Bacchi Candidat-e-s du Front de Gauche pour les législatives sur la 3ème circonscription -13ème et une partie des 12ème et 14ème- Defendons les libertes associatives ! Marie BATOUX est soutenue par Jean-Luc MELENCHON Mesdames, Messieurs, Candidate du Front de Gauche sur la 3ème circonscription, je souhaite m'adresser plus particulièrement à vous, responsables, militant-e-s, salarié- e-s ou simples bénévoles associatifs. Sarkozy battu dans les urnes, nous pouvons dorénavant choisir la gauche que nous voulons voir à l'Assemblée nationale. Alors que les plans d'austérité s'abattent sur toute l'Europe, il va falloir en effet choisir face aux attaques de la finance : se soumettre ou résister. Candidate aux législatives pour le Front de Gauche, sans hésitation, je vous propose l'audace de la résistance ! Les libertés associatives aussi, en dépendent. Les associations constituent un des piliers essentiels de notre démocratie, contribuent à l'intérêt général social et écologique, participent à la création de richesses souvent immatérielles mais également à l'emploi. Surtout, elles créent du collectif, de l'implication citoyenne vitale pour notre démocratie et le projet de révolution citoyenne pour une 6ème République auquel nous appelons. Nous pouvons nous enorgueillir que le 13e et le 14e arrondissements soient riches de vos dynamiques plurielles. Mais jusqu'à quand ?
  • date post

    09-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Assemblé cityoyenne Asso

Transcript of Assemblé cityoyenne Asso

  • LECTIONS LGISLATIVES DES 10 ET 17 JUIN 2012

    3me CIRCONSCRIPTION DE MARSEILLE

    MARIE BATOUX

    Jeremy BACCHI

    tous citoyens,

    prenons

    le pouvoir !

    Assemble citoyenne :

    le Front de Gauche l'Assemble nationale !

    Jeudi 31 mai 19h00

    Au local du Front de Gauche

    152 avenue La Rose Marseille 13e (Mtro Frais Vallon)

    avec Marie Batoux et Jrmy Bacchi

    Candidat-e-s du Front de Gauche pour les lgislatives

    sur la 3me circonscription -13me et une partie des 12me et 14me-

    Defendons les libertes associatives !

    Marie BATOUX est soutenue par Jean-Luc MELENCHON

    Mesdames, Messieurs,

    Candidate du Front de Gauche sur la 3me circonscription, je souhaite

    m'adresser plus particulirement vous, responsables, militant-e-s, salari-

    e-s ou simples bnvoles associatifs.

    Sarkozy battu dans les urnes, nous pouvons dornavant choisir la gauche que

    nous voulons voir l'Assemble nationale. Alors que les plans d'austrit

    s'abattent sur toute l'Europe, il va falloir en effet choisir face aux attaques de

    la finance : se soumettre ou rsister.

    Candidate aux lgislatives pour le Front de Gauche, sans hsitation, je vous

    propose l'audace de la rsistance ! Les liberts associatives aussi, en

    dpendent.

    Les associations constituent un des piliers essentiels de notre dmocratie,

    contribuent l'intrt gnral social et cologique, participent la cration

    de richesses souvent immatrielles mais galement l'emploi. Surtout, elles

    crent du collectif, de l'implication citoyenne vitale pour notre dmocratie et

    le projet de rvolution citoyenne pour une 6me Rpublique auquel nous

    appelons.

    Nous pouvons nous enorgueillir que le 13e et le 14e arrondissements

    soient riches de vos dynamiques plurielles. Mais jusqu' quand ?

  • Oui, les associations que vous reprsentez sont aujourd'hui fortement

    menaces. Et pourtant, personne n'ose imaginer ce que serait la vie locale et

    nationale sans les associations.

    Depuis une dizaine d'annes, vous subissez de plein fouet les politiques

    librales et l'austrit. L'Etat se dsengage. Les collectivits locales, ayant des

    comptences accrues sans des moyens en consquence, sont souvent

    amenes considrer vos structures comme des variables d'ajustement.

    Vous tes donc condamnes une double peine. Sous le quinquennat Sarkozy,

    vous avez soufferts en plus des effets de la RGPP, cette Rvision Gnrale des

    Politiques Publiques qui se traduit par la casse des services publics et des

    services dconcentrs de l'Etat. Les mcanismes qui en rsultent

    appauvrissent et prcarisent les salaris qui font le choix de l'engagement.

    Cela doit cesser !

    Progressivement, vos structures cessent d'tre reconnues comme des

    partenaires, sont assimiles des entreprises, des prestataires de services

    mis en concurrence. Cette drive s'aggrave en se camouflant derrire une soi-

    disant adaptation d'une directive europenne depuis la circulaire Fillon du

    18 janvier 2010.

    Certaines associations tentent de rsister, d'autres ont t contraintes

    d'accepter d'entrer dans cette logique perverse des marchs d'appels

    d'offres. Nombre d'entre elles sont sinistres. Quand elles n'ont pas mis la clef

    sous la porte, les associations se battent pour leur survie au quotidien, se

    demandent de quoi demain sera fait, se replient, au risque de l'isolement ou

    se regroupent au risque parfois de la perte de l'identit de leur projet propre

    initial.

    Pourtant, les associations sont des corps intermdiaires irremplaables

    pour mettre en place des actions collectives d'ducation citoyenne, de

    culture, de solidarit, de fraternit, pour construire de la conscience de

    l'intrt gnral notamment sur les questions cologiques. A tous les ges de

    la vie, on y uvre ensemble l'mancipation. On porte des projets, on rsiste

    d'autres, on construit des revendications, de la culture partage, de

    l'change, bref on fait liens sous mille formes et en libert.

    Pour que cette libert d'association, reconnue dans la Constitution, dans la

    Dclaration universelle des droits de l'homme, dans la Charte europenne

    des droits fondamentaux soit effective, il faut stopper la spirale de la RGPP, de

    la rforme des collectivits territoriales. Il faut supprimer la circulaire Fillon.

    Mais il faut galement :

    Refuser les politiques d'austrit, dictes par la troka du FMI, de

    l'Union Europenne et de la BCE qui veulent imposer de faire

    payer la crise aux peuples et nous contraindre la rduction des

    dpenses publiques, qui se traduisent en premier chef par la

    baisse des moyens allous aux associations.

    Etablir de nouveaux rapports avec l'Etat et les collectivits

    territoriales. Il faut des engagements clairs entre partenaires :

    des conventions de subventionnement de fonctionnement plutt

    que des appels projets qui mettent en concurrence les

    associations. Et la fin de la procdure de march d'appel d'offres !

  • Crer un Ministre de l'ducation populaire et des liberts

    associatives pour engager un rel soutien financier et humain

    aux associations, l'ducation populaire et l'conomie sociale

    et solidaire.

    Impliquer tous les niveaux les associations dans les politiques

    qui les concernent par l'laboration d'une charte de principe

    dfinissant les critres de soutien et de financement des

    associations par secteur d'intervention, l'exclusion des

    entreprises lucratives des secteurs d'activit rpondant

    l'intrt gnral (petite enfance, culture, sant, solidarit,

    ducatif) dans les financements publics, la cration d'un

    observatoire national de la vie associative, des commissions

    d'attributions de subventions transparentes tous les niveaux.

    Permettre et encourager l'implication dans le mouvement

    associatif ! Mieux reconnatre et valoriser l'engagement

    associatif dans la validation des acquis, la prise en compte de

    l'engagement bnvole dans les points de retraite ou dans le

    parcours universitaire, le droit de disposer de temps libre, pris

    sur leur temps de travail, pour permettre aux responsables

    associatifs d'assumer leurs rles et dfendre galement les

    droits des salaris associatifs.

    Je vous invite venir en dbattre

    dans le cadre de l'assemble citoyenne :

    Jeudi 31 mai 19h00 au local du Front de Gauche

    152 avenue La Rose Marseille 13e Mtro Frais Vallon

    Je vous transmets mes salutations solidaires et citoyennes.

    Marie Batoux

    Une dpute du Front de Gauche dans la 3e circonscription

    Avec Marie Batoux et Jrmy Bacchi

    Candidat-e-s du Front de Gauche pour les lgislatives

    Dans le programme l'Humain d'abord, du Front de Gauche :

    Dans sa version audio :

    Jean-Luc Mlenchon face aux Associations

    Conditions de travail dans les coopratives, les mutuelles et les associations: o en est-on ?

    L'humain d'abord dans l'entreprise : dfinition de l'conomie sociale et solidaire

    http://www.lateledegauche.fr/humain_d_abord_version_interactive.html#constitution_democratique

    http://www.lateledegauche.fr/programme.html

    http://www.placeaupeuple2012.fr/jean-luc-melenchon-face-aux-associations/

    http://www.placeaupeuple2012.fr/front-de-gauche-de-leconomie-sociale-solidaire/

    http://www.placeaupeuple2012.fr/lhumain-dabord-dans-lentreprise-definition-de-leconomie-sociale-

    solidaire/

    Pour aller plus loin :

    www.fgmars.org

    lettre aux associations page 1lettre aux associations page 2lettre aux associations page 3