Acteurs publics n°72

Click here to load reader

  • date post

    16-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    246
  • download

    0

Embed Size (px)

description

Santé : le risque bureaucratique

Transcript of Acteurs publics n°72

  • www.acteurspublics.com

    mars 2011/6,50#72

    www.acteurspublics.com

    mars 2011/6,50#72

    OBSERVATOIRE

    la dclarationdintrtsplbiscite

    ENQUTE

    Banques privesrecrutent hautsfonctionnaires

    LE RISQUEBUREAUCRATIQUE

    SANT

    Act

    eurs

    publics

    #72 m

    ars

    2011

    Sant

    : le ris

    que b

    ure

    aucr

    atique

    ENTREVUE

    Jean-Louis Bianco :O est passe la Rpubliqueirrprochable ?

    00-Couverture AP72_Mise en page 1 23/02/11 11:41 Page1

  • Ineum Consulting et Kurt Salmon Associates se sont unis pour crer une organisation unique, intgre et globale qui opre sur les 5 continents, sous une mme marque : Kurt Salmon. Nos clients bnficient de la spcialisation sectorielle et fonctionnelle de nos 1600 consultants en stratgie, organisation et management.

    Dans un environnement de plus en plus complexe, nous sommes convaincus que nous ne devons pas nous contenter dtre un cabinet de conseil. Nous voyons notre rle comme celui dun partenaire de confiance, qui, aux cts de ses clients, conoit et

    met en oeuvre les stratgies et les solutions les plus pertinentes, la mesure de leurs ambitions. Forts de notre exprience, notre proccupation permanente est de leur apporter des rsultats mesurables et dassurer le succs de leurs projets, de manire significative et durable. Notre signature : lexcellence dans lexcution.

    Kurt Salmon est membre du Management Consulting Group (MCG Plc - Bourse de Londres).

    Pour voir plus grand : www.kurtsalmon.com

    Plus quun cabinet de conseil, un Partenaire de confiance.

  • L dito de Pierre-Marie Vidal,directeur de la rdaction

    Les notes des diplomates servent clairer la dcision, mais elles ne font pas la dcision. Avec une telle dclaration, Henri Guaino,parrain de feu le projet dUnion pour la Mditerrane, ddouane, lvidence, tous les services du ministre des Affaires trangres. Il na jamais t question que ce soient les chefs de bureau de tel ou telministre qui fassent la politique trangre. Les diplomates font de ladiplomatie, le gouvernement fait de la politique trangre, nhsite pas prciser le conseiller spcial de Nicolas Sarkozy. Autrement dit, les choix fondamentaux de notre diplomatie en Tunisie, en gypte, en Libye ou rcemment au Mexique, sont bien mettre au seul crditde laction de la Prsidence. Voil de quoi remettre un peu de baumeau cur de ceux qui, de la DGSE au renseignement militaire, enpassant par les services du Quai dOrsay, navaient pourtant pasmanqu dalerter llyse.

    Quand la Cour des comptes appelle le gouvernement annoncerrapidement de plus amples rformes pour rduire les dficits publics, il faut bien comprendre que les sages de la rue Cambon lengagentclairement mettre en place un plan de rigueur. Car si la crise et lecot du plan de relance ont sans conteste contribu aggraver ledficit public, il reste structurel. Pire, alors que le gouvernement avaitpromis de compenser chaque nouvelle niche fiscale par la suppressiondune dpense quivalente, la promesse na t tenue ni en 2010 ni en 2009, dplore la Cour, qui rappelle que le cot des niches fiscalesen 2011 sera encore suprieur de 7,1% celui de 2008. Ce qui faitconclure la Cour que la baisse prvue du dficit cette anne rsultedavantage de facteurs conjoncturels et exceptionnels, comme la fin du plan de relance, que de mesures durables.

    Il est enfin temps douvrir les yeux sur la situation dindigence de la justice franaise. Cest ce que syndicats de magistrats,dducateurs, de conseillers dinsertion, associations de jugesdinstruction ou dapplication des peines, avocats, revendiquentclairement dans un mouvement de contestation indit, qui devraitconduire un nouveau plan durgence. La grogne des professionnels de la justice ne semble pourtant pas prs dtre apaise, dautantquelle se conjugue avec celle ne de la restructuration des servicesdconcentrs de ltat. Au niveau local, la chane police-justice-servicespnitentiaires et sociaux peine faire face la conjugaison des effets de la RGPP et de laugmentation considrable des flux. Il est probableque la contagion gagne dsormais, pour les mmes raisons, la chanehospitalire. Mal accompagne, la rforme en cours peine dsormais lchelon local, comme en tmoigne le dossier que nous consacronsce mois-ci la sant publique.

    Les choix fondamentaux denotre diplomatie

    sont bien mettre au seul crdit de laction de

    la Prsidence.

    DITO

    3Acteurs publics #72 - mars 2011

    LB-003_Edito AP72_Mise en page 1 23/02/11 15:35 Page3

  • au ministre des Finances

    Quand Groupama dbauche

    60 OBSERVATOIRE

    Plbiscite pour la dclarationdintrts

    64 SUR LE TERRAIN

    Protection sociale : 11 organismes unis sur le NetQuand le mcnat priv vient au secours de la culture

    68 TERRITOIRES DURABLES

    Les rserves deau sous surveillance

    70 E-PUBLIC

    Les fonctionnaires amricainsont leurs FacebookQuand labos publics et start-upcollaborent pour innover

    74 LE CLUB DES ACTEURS

    82 LIEU DE POUVOIR

    Dans les rotativesdu Journal officiel

    88 MMOIRE

    1871: la parenthsecommunarde

    90 LU POUR VOUS

    Interview de Jos Bov, auteurde Du Larzac Bruxelles

    92 RESSOURCES

    94 EMPLOI PUBLIC

    La Chancellerie cre son futurcorps dlite

    MAGAZINE

    CARRIRES

    ADMINISTRATIONS

    3 LDITO DE PIERRE-MARIE VIDAL

    6 INSTANTANS

    10 EN VUE

    Gaspard Gantzer:Paris est tout petit

    Deux snateurs inspectent Ple emploi

    Philippe Bilger va quitter la magistrature

    Philippe Bas prend la tte de lAnses

    22 ENTREVUE

    Jean-Louis Bianco :O est passe la Rpubliqueirrprochable ?

    28 ACTUALITLa der des conseils gnraux

    34 DOSSIERSant : le risque bureaucratiqueLe directeur dhpital,un vrai-faux patron

    Les lus locaux mitigs

    Nora Berra : Les ARS sont le contraire de ltatisation

    46 DCRYPTAGE

    EuropePrsidence du G20 : la Franceveut embarquer lUnion

    HmicyclesLa seconde carrire des parlementaires

    InstitutionsJuridictions financires : pas presses de se rformer

    52 ENQUTE

    Banques prives recrutenthauts fonctionnaires

    Quatre patrons qui ont dbut

    POLITIQUES PUBLIQUES

    Acteurs publicswww.acteurspublics.com26, rue Marceau 92130 Issy-les-MoulineauxTl. : 01 46 29 29 29

    Directeur de la rdactionPierre-Marie Vidal(pmvidal@acteurspublics.com 29 01)

    Rdacteur en chefBruno Botella (bbotella@acteurspublics.com 29 20)Rdacteur en chef adjointLaurent Fargues(lfargues@acteurspublics.com 29 09)

    Rdaction :Anne-Latitia Braud(alberaud@acteurspublics.com 29 26)Sylvain Henry(shenry@acteurspublics.com 29 27)Pierre Laberrondo(plaberrondo@acteurspublics.com 29 26)Antoine Laurent(alaurent@wegf.org 29 35)Isabelle Nuk(inuk@acteurspublics.com 29 15)Xavier Sidaner (xsidaner@acteurspublics.com 29 21)

    A galement collabor ce numro : Mathieu Bion (En Europe)

    Rdacteur en chef techniqueMarc Bouder(mbouder@acteurspublics.com 29 03)

    Secrtaire de rdaction : Laure BerthierRdacteur graphiste : Johnny Tymen

    Abonnements :Tl. : 01 46 29 29 19 - Fax : 01 47 36 20 52abonnement@acteurspublics.comPrix de ce numro 6,5 TTC10 numros dActeurs publics - 65 TTC/an

    Partenariats et publicitPierre-Alexandre Vidal (29 02)pavidal@acteurspublics.com

    Directeur de la publicationPierre-Marie VidalActeurs publics est dit par la Socit ddition Publique SAS au capital de 200 000 Actionnaires : CFSS - Pierre-Marie Vidal

    Secrtaire gnraleMargareth RgnierTl. : 01 46 29 29 13 - Fax : 01 46 29 29 39mregnier@acteurspublics.com

    ImpressionImprimerie SIEP - Z.A. Les Marchais77590 Bois-le-RoiCPPAP 0211 T 84324 - ISSN 1765-2022Dpt lgal parution

    Crdits couverture : Photomontage : Fotolia-Antonio Gaudencio Vincent Baillais Lautorisation deffectuer des reproductions,par reprographie ou dans le cadre dun panorama de presse diffus sur intranet,doit tre obtenue auprs du Centre franaisdu droit de copie (CFC) - 20, rue des Grands Augustins-75006 ParisTl. : 01 44 07 47 70 - Fax : 01 46 34 67 19Membre adhrent de la et du

    4 Acteurs publics #72 - mars 2011

    SOMMAIRE

    POUR VOUS ABONNER, REMPLISSEZ LE BON DE COMMANDE PAGE 17

    mar

    s 20

    11#

    72

    LB-004-005_Sommaire AP72_Sommaire 23/02/11 14:19 Page4

  • 52ENQUTE

    Banques prives recrutenthauts fonctionnaires

    22ENTREVUE

    Jean-Louis Bianco :O est passe

    la Rpublique irrprochable ? Vinc

    ent B

    ailla

    is

    SOMMAIRE

    5Acteurs publics #72 - mars 2011

    34DOSSIER

    Sant : le risque bureaucratique

    FOTO

    LIA

    Pat

    rick

    Alla

    rd/R

    A

    LB-004-005_Sommaire AP72_Sommaire 23/02/11 14:19 Page5

  • 6 Acteurs publics #72 - mars 2011

    INSTANTANS

    Confronts de fortes contraintesbudgtaires, les effectifs des escadrons

    de gendarmerie mobile et des CRSdevront tre rduits dans les mmes

    proportions, soit une diminutiondenviron 10%. Un mouvement

    qui devrait saccompagner dun redploiement de forces existantes selon les besoins,

    comme le ministre de lIntrieur la envisag pour 280 CRS.

    Un temps menacs par la fermeture de leurs compagnies, ceux-ci

    staient lancs dans un mouvement de protestation indit dbut fvrier

    en bloquant certaines casernes.

    Les CRS de lautrect de la barrire

    Emploi, immigration,multiculturalisme, dpendance.Tels taient les principaux thmesabords par le prsident de laRpublique lors de lmissiontlvise Paroles de Franaisdiffuse le 10 fvrier, la deuximedu genre pour Nicolas Sarkozy.Spectacle pathtique pourcertains, ennuyeux pour dautresou trop long, le Prsident aura parfois donn limpression de rciter sa leon. Parmi les raresannonces : la mobilisation de 500 millions deuros en faveurde lapprentissage