84 AGI 138 BOU JurN 1984 - 84 AGI 138 BOU JurN 1984 BUREAU DE RECHERCHES Gأ‰OLOGIQUES ET...

download 84 AGI 138 BOU JurN 1984 - 84 AGI 138 BOU JurN 1984 BUREAU DE RECHERCHES Gأ‰OLOGIQUES ET MINIأˆRES SERVICE

If you can't read please download the document

  • date post

    23-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 84 AGI 138 BOU JurN 1984 - 84 AGI 138 BOU JurN 1984 BUREAU DE RECHERCHES Gأ‰OLOGIQUES ET...

  • .VILLE DE DIJON

    AGENCE INTERCOMMUNALE ü'URBANISME

    DOCUMENT NON PUBLIC B. R. G.

    -6.JUIL.1984 BIBLIOTHÈQUE

    ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE ET

    GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE

    DU QUARTIER DE POUILLY Ä DIJON (21)

    C. RÉMOND

    84 AGI 138 BOU JurN 1984

    BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

    SERVICE GÉOLOGIQUE

    RÉGIONAL

    BOURGOGNE

    32 Boulevard Maréchal Joffre - 21100 DIJON

    Tél. (80) 72.42.31

    Télex : BRGMDIJ 350443F

  • ÉTUDE HYDROGÉOLOGIQUE ET

    GÉOTECHNIQUE PRÉLIMINAIRE

    DU QUARTIER DE POUILLY À DIJON (21)

    AGI 138 BOU

    R É S U M É

    En Février 1984, la Mairie de DIJON demande au B.R.G.M. (Service Géologique Régional de BOURGOGNE) d'apporter son expérience à l'Agence Intercommunale d'Urbanisme qui procède à l'élaboration des études préliminaires ayant trait à l'aménagement d'un quartier (Clos de Pouîlly), d'une superficie de l'ordre de 270 ha, situé au Nord de DIJON.

    La mission du B.R.G.M. est reprise ci-dessous :

    - Etablissement d'une carte d'orientation gêoteahnique

    - Avis sur les potentialités géothermiques du secteur

    - Avis sur les problèmes d'alimentation en eau d'un bassin de rétention des eaux pluviales (Est de la zone).

    L'étude s'est déroulée d'Avril à Mai 1984. Les résultats obtenus sont les suivants :

    - Carte d'orientation géotechnique :

    Quatre zones bien distinctes sont mises en évidence :

    . Marnes oligocènes (à l'Est)

    . Conglomérat oligocène (au Centre)

    . Alluvions de la vallée du Suzon (en bordures Sud et Est)

    . Calcaires jurassiques karstiques (couvrant 8 ha environ sur les 270 ha, au Nord-Est).

    Il s'agit de sols dont le comportement géotechnique ne devrait, a priori, pas poser de problême de portance pour les grands projets d'aménagement.

    - Potentialité géothermique du secteur :

    Les réserves en eaux superficielles (dans les alluvions du Suzon essentiel- lement) sont limitées, notamment en ce qui concerne l'implantation de pompes ä chaleur eau-eau nombreuses, destinées au chauffage de l'habitat pavillonnaire,

    Cependant, il n'est pas utopîque de penser trouver des magasins aquifères, en profondeur (quelques centaines de mètres) qui justifieraient l'installation de pompes à chaleur eau-eau dans des conditions économiquement rentables.

  • - Bassin de rétention des eaux pluviales - Alimentation et tenue du niveau

    Ce bassin devant servir tout à la fois de bassin de rétention et de bassin d'agrément, la question se pose de son alimentation en période sèche et de la tenue du niveau du plan d'eau.

    Ce projet semble, a priori, réalisable.

    NOTA :

    II s'agit d'un étude essentiellement documentaire3 dont les éléments d'information et les suggestions sont fournis à titre purement indicatif. Cette synthèse reflette assez bien l'état limité des connaissances sur le secteur ; la précision des renseignements, suffisante dans le cadre d'un schéma directeur d'aménagement, est très incomplète pour la définition d'une opération ponctuelle.

    RESPONSABLE DE L'ETUDE. C. REMOND

    Dessin : J.C. FORTE - Secrétariat : R. MATHIEU -

    Outre ce résumé, le rapport contient : 1 sommaire - 13 pages de texte - 1 annexe

  • S=O=M_M_A=I=R_E

    Pages

    1 - IMIBQDyGIIQSJ 2 - Q|QLQ||E 2

    21 - ZONE Ac : CONGLOMERAT SAUMON OLIGOCENE 22 - ZONE Am : MARNE OLIGOCENE 2 23 - ZONE B : PLAINE ALLUVIALE DU SUZON 3 24 - ZONE C : CALCAIRES JURASSIQUES 4 25 - CONTACT ENTRE LES ZONES C ET A 4

    3 - bYQBQG|QLQQI| 4

    31 - COMPLEXE SEMI-PERMEABLE Ac - Am 4 32 - PISCINE, FONTAINE ET NAPPE DES CHAMPS REGNAUD 4

    33 - AQUIFERE ALLUVIAL B 5 34 - ZONE KARSTIQUE C 6

    4 " IQIffiQLiiQïlQymQyi 6

    41 - ZONE Ac : TERRAIN CONGLOMERATIQUE HETEROGENE, 6 INDURE, RESISTANT, A COUVERTURE MEUBLE, HETEROGENE, REDUITE

    42 - ZONE Am : TERRAIN MARNEUX COMPACT ET RELATIVEMENT 7 HOMOGENE, A COUVERTURE MEUBLE ARGILEUSE, PLUS DEVELOPPEE ET HUMIDE

    43 - ZONE B : TERRAIN GRAVELEUX AQUIFERE HOMOGENE ET 8 PEU COMPRESSIBLE DANS L'ENSEMBLE, A COUVERTURE MEUBLE TRES HETEROGENE

    44 - ZONE C : TERRAIN CALCAIRE, KARSTIQUE, MONOCLINAL, 8 A COUVERTURE MEUBLE TRES PEU EPAISSE

    5 - BQ||I|iLiTE|g:i^L^IônQLOi=EQ^P||=A=QbôkiyB=iày=iây 9

    51 - RESSOURCE SUPERFICIELLE 9 52 - RESSOURCE PROFONDE 9

    6 - EBQaiî9|iA|SIMQ|B|îiSnQMQ||=|ôyLEkyïI^ii=âyi 10

    61 - APTITUDE GEOLOGIQUE DU SITE 10

    62 - CONDITIONS HYDROGEOLOGIQUES LIMITES 11

    63 - SUGGESTIONS POUR UNE RECONNAISSANCE HYDROGEOLOGIQUE

    COMPLEMENTAIRE 12

    7 - CONCLUSION 13

  • La ville de DIJON envisage de procéder à l'aménagement du quartier du

    "Clos de Pouilly" situé au Nord de l'agglomération. Au stade de l'avant-

    projet sommaire, elle souhaite disposer d'une analyse générale du sous-sol.

    Elle a demandé au BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES (Service

    géologique régional de Bourgogne) d'apporter sur cet aspect particulier son

    expérience à l'Agence intercommunale d'urbanisme, qui procède actuellement à

    l'élaboration des études préliminaires.

    La mission confiée au Service géologique régional est la suivante :

    - Etablissement d'une "carte d'orientation géotechnique" en couleur

    accompagnée d'une notice,

    - Evaluation des possibilités géothermiques (implantation de pompes à

    chaleur eau-eau),

    - Etude géologique et hydrogéologique préliminaire sur la faisabilité du

    projet d'implantation d'un bassin de rétention des eaux pluviales de

    2,5 ha à l'Est du quartier (secteur de la "piscine" des champs Regnaud)

    Le présent rapport a pour objet de répondre à ces trois questions,

    traitées dans cet ordre et précédées par une présentation géologique et

    hydrogéologique du quartier.

    La carte de zonation, jointe en annexe, permet de localiser tout à la

    fois les entités géologiques, hydrogêologiques et géotechniques du quartier.

  • - 2 -

    Z -

    Le sous-sol du "quartier de Pouilly" couvre quatre types de terrain

    qui peuvent être assimilés à 4 zones hydrogéologiquement et géotechnique-

    ment différentes et dont les contours ont été approximativement délimités

    sur la carte annexe 1.

    21 - ZONE Ac : CONGLOMERAT SAUMON OLIGOCENE

    La colline qui occupe le centre et le Nord du quartier est

    constituée par le "conglomérat saumon" oligocène (zone Ac). La formation

    est très hétérogène, comporte des blocs calcaires de tout calibre (plusieurs

    m3 parfois) et des passées graveleuses, plus ou moins cimentées par une

    matrice gréso-marneuse de couleur saumon ou rose, ainsi que des lentilles

    de sédiments moins grossiers (grès, marnes gréseuses etc.)- Globalement

    elle s'affine progressivement vers l'Est.

    L'épaisseur du conglomérat est inconnue mais vraisemblablement très grande

    (plusieurs dizaines de mètres) sur l'essentiel du secteur considéré. Sur le

    conglomérat, les formations superficielles résiduelles ou colluviales sont

    argilo-caillouteuses. Leur épaisseur n'est que de un à quelques décimètres

    dans la zone Ac. Elles sont un peu plus développées en bas de versant et

    dans le fond des petits vallons. La zonation Aie - A2c schématise cette

    augmentation d'épaisseur mais la couverture meuble n'excède pas un à quel-

    ques mètres en zone A2c.

    22 - ZONE Am : MARNE OLIGOCENE

    La zone située à l'Est de Ac - Ale - A2c appartient encore à

    l'Oligocène mais la granulométrie des sédiments s'affine considérablement.

    Il s'agit essentiellement de marnes plus ou moins gréseuses, jaunâtres.

    Cependant on y trouve encore sporadiquement des lentilles de grès et de

    conglomérats. Comme la formation Ac, la formation marneuse Am est très

    épaisse. Plus vulnérable à l'érosion, le terrain donne des reliefs moins

    marqués.

    La nature du contact entre les terrains Ac et Am, tracé très

    approximativement sur la carte annexe 1, reste à définir. Il peut s'agir

    en fait d'une zone de passage progressif d'un faciès à l'autre ou bien

    d'un contact par faille.

    Sur les marnes oligocènes les formations superficielles, argileuses,

    sont plus largement développées. Leur épaisseur (quelques décimètres à quel-

    ques mètres) est probablement un peu plus importante en Alm et surtout en

    A2m.

  • - 3 -

    23 - ZONE B : PLAINE ALLUVIALE DU SUZON

    La zone B correspond à la plaine alluviale du Suzon. Une couver-

    ture argilo-sableuse et plus ou moins graveleuse de 0,7 à 1,5 m, rarement

    plus, surmonte un mélange de sable, gravier et galets calcaires. Les galets

    sont peu arrondis et les éléments grossiers, décimétriques.

    Dans l'axe de la vallée du Suzon l'épaisseur de ces alluvions

    est de 6 à 10 m. En limite sud du quartier (Gendarmerie) elle varie entre

    5 et lu m.

    A l'Ouest les sondages ont montré que le dépôt, relativement

    "propre" dans le tiers supérieur, s'enrichit en matrice argileuse jaunâtre

    en profondeur. Les observations faites dans la cave du chateau de Pouilly

    et dans un chantier de fondation, place St Exupéry, laissent supposer que

    cette matrice gagne toute la hauteur de la formation dans ce secteu