Saison culturelle 2018 - Ville de Moret sur saison culturelle 2018.pdfآ  la saison culturelle أ ...

download Saison culturelle 2018 - Ville de Moret sur saison culturelle 2018.pdfآ  la saison culturelle أ  Moret-sur-Loing.

of 21

  • date post

    15-Jul-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Saison culturelle 2018 - Ville de Moret sur saison culturelle 2018.pdfآ  la saison culturelle أ ...

  • M Moret-sur-Loing

    Une porte des Arts

    www.ville-moret-sur-loing.fr

    Saison culturelle

    2018

  • 3

    www.ville-moret-sur-loing.fr

    Expositions pont-Loup

    p.10

    MouLin à tan

    p.14

    3èME REncontREs dE La haRpE

    p.16

    sEMainE dE La LanguE fRançaisE

    p.20

    Expositions MuséE

    p. 6

    associations cuLtuRELLEs

    p.18

    MouLin gRaciot

    p.15

    MuséEs p.21

    gaLERiEs d’aRt

    p.26

    WEEk-Ends fEstifs

    p.34thaLiE théâtRE/ fEstivaL dE L’huMouR

    p.32

    soMMaiRE

    Jacques Bel Maire Adjoint

    en charge de la Culture et du Patrimoine

    Patrick Septiers Maire de Moret-sur-Loing et de Moret-Loing-et-Orvanne, Président de la Communauté de Communes Moret Seine & Loing, Vice Président Culture et Patrimoine Conseil Départemental.

    une porte des arts

    oret-sur-LoingM

    é d

    it o Faisons nôtre cette citation d’Eric-

    Emmanuel Schmitt. C’est assurément le choix que nous faisons au travers des multiples formes d’arts que nous vous proposons cette année. La lecture, la musique, le spectacle vivant, la peinture et toutes les formes d’arts sont largement

    représentés dans notre Commune Nouvelle pour permettre à chacun de découvrir et de se nourrir l’esprit.

    C’est une fois de plus dans cet esprit que s’ouvrira la saison culturelle à Moret-sur-Loing. Le musée propose cette année encore une diversité d’artistes locaux et fait la part belle à nos associations pour assurer la programmation et la présentation d’œuvres et d’artistes. La richesse de nos expositions s’accompagne désormais de l’abondance de l’offre des galeries morétaines qui permettent aux artistes d’avoir une visibilité encore meilleure.

    Nous renouvellerons cette année l’expérience du musée en plein air qui a attiré tant de visiteurs en 2017. Cette exposition en plein air est organisée avec l’aide des Amis de Sisley ainsi que de l’association Eau et Lumière qui vise la classification des paysages impressionnistes au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Des toiles géantes reproduisant les chefs-d’œuvre d’Alfred Sisley seront offertes aux yeux des morétain(e)s et des touristes durant l’été 2018, celles de 2017 et de nouvelles toiles.

    La musique est également à l’honneur. Nous accueillerons au cours de notre mois de juin musical, les 3èmes Rencontres Internationales de la Harpe en Île-de-France. Le succès des deux éditions précédentes nous renforce dans l’idée que Moret-sur-Loing est le berceau idéal pour cette manifestation dont la renommée raisonne désormais bien au-delà des frontières, portant ainsi avec elle, celle de notre ville. Cette manifestation s’enrichit cette année d’autres lieux, notamment l’église de Flagy qui accueillera un concert.

    Les soirées musicales d’été reprendront, pour le plus grand plaisir de tous, place de l’Hôtel de Ville les samedis soirs d’été.

    Conjointement avec Veneux-Les Sablons, nous vous présenterons cette année dans les rues de nos deux communes historiques une sélection des meilleures photographies issues des Rencontres photographiques de Veneux-Les Sablons. Et c’est sans compter sur les associations patrimoniales, les salons de peinture et autres manifestations culturelles ambitieuses. Le spectacle vivant est particulièrement porté par des associations dynamiques et vivantes.

    Nous sommes donc très heureux de vous présenter ce programme riche et de vous inviter à profiter tout au long de la saison des opportunités culturelles morétaines.

    une porte des arts

    oret-sur-LoingM

    « L’Art aide à vivre » Eric-Emmanuel Schmitt

  • Située à la frontière de l’île-de-France et de la Bourgogne, cette cité du XIIe siècle, médiévale et fortifiée, conserve dans ses murs les traces de son passé : une ville royale avec église, donjon, remparts et portes fortifiées.

    Avec la Renaissance, la ville se transforme et plusieurs témoignages architecturaux traduisent ce renouveau.

    De nombreux sites, encore intacts aujourd’hui, témoignent de ce glorieux passé. Mais, Moret-sur-Loing est aussi une ville baignée par les eaux du Loing, propice à l’inspiration des peintres. Depuis que le peintre impressionniste Alfred Sisley et ses amis ont découvert Moret-sur-Loing, de nombreux artistes viennent y poser leur chevalet, hier comme aujourd’hui.

    Retrouvez toute l’histoire de Moret dans le livre « Moret-sur-Loing, une cité au cœur de l’histoire… » En vente à L’Office de Tourisme MSL ou en Mairie de Moret-sur-Loing.

    Le prieuré de PONT-LOUP XIIe

    Une commune historique de Moret-Loing-et-Orvanne

    oret-sur-LoingM

    Une cité au passé royal

    Située au sud de la Seine-et-Marne en région Île-de-France Moret-Loing-et-Orvanne est, depuis le 1er janvier 2017, une Commune Nouvelle. Elle est issue du regroupement de cinq communes : Épisy, Écuelles, Montarlot, Moret-sur-Loing et Veneux-Les Sablons.

    Retrouvez toute l’histoire d’Écuelles « Écuelles au cœur de l’Histoire » Disponible dans les bibliothèques de Moret-sur-Loing et d’Écuelles.

    4 5

  • L’association GOÛTER D’ART présente une sélection d’artistes dans des domaines divers : peintures, sculptures, collages…

    9 photographes ont porté leurs regards sur trois thèmes : • le clair-obscur • les couleurs complémentaires • les matières Ils ont réalisé une centaine de photos.

    16 artistes, peintres, sculpteurs, plasticiens, ont croisé ces regards pour créer une œuvre originale.

    L’exposition présente les œuvres ainsi que les photos qui les ont inspirées.

    Association Goûter d’art Présidente : Chantal Fournier

    Mairie – 16, rue des Joncs, Montarlot 77250 Moret-Loing-et-Orvanne

    Courriel : gouterdart@gmail.com

    Du 4 mai au 1er juillet 2018 Jacqueline GOUGIS

    Jacques Janisson, expert Détenteur du droit moral

    des œuvres de Jacqueline Gougis Tél. : 06 08 99 72 76

    Site : www.jacquelinegougis.com

    MuséE MunicipaL MuséE MunicipaL

    Du vendredi au dimanche, de 14h à 18h ou 19h (et jours fériés)Du vendredi au dimanche, de 14h à 18h ou 19h (et jours fériés)

    Le pointillisme est la touche variée et minuscule répétée à l’infini. Depuis de longues années, je me suis plongée dans cet univers pour obtenir avec élégance et raffinement une myriade de couleurs et de vibrations. Le pointilliste est à mes yeux une poésie sensible à tous les charmes : brume, soleil ou pénombre. Ainsi nous l’expliquent Seurat, Signac, Pissaro.

    Jacqueline Gougis

    REGARDS CROISÉS Du 2 mars au 29 avril 2018

    6 7

  • En 1995, le souhait de s’installer dans une région plus proche de la nature l’a conduit à Moret-sur-Loing. Ce fut un véritable coup de foudre, fasciné par cette ville possédant tant de caractère, de charme, son histoire médiévale, son église, sa rivière…

    Il ne se rappelle plus exactement la période à laquelle il a commencé à peindre ! Mais la magie était bien là ! la peinture avait opéré son miracle car les couleurs se fondaient sur la toile… Elles avaient créé le paysage qui se trouvait sur une photo prise lors d’un voyage au Vietnam en 1993… Il voyagea alors de nouveau dans ce magnifique pays, celui de ses origines. Aujourd’hui, pratiquant selon l’inspiration du moment, d’autres toiles ont vu le jour !

    L’envie de connaître le sentiment d’un nouveau public agrandi, c’est la raison pour laquelle, il souhaite aujourd’hui partager ces voyages avec vous tous.

    Franck Nguyen Cun Trong Tél : 06 71 75 53 04

    Courriel : franck.nguyen.77250@gmail.com

    Qui penserait devant le portrait de cet homme tranquille, béret sur la tête face à son chevalet, que Grégoire Schreiber eut une vie très mouvementée.

    Né en 1889 à Odessa, alors troisième ville de l’Empire russe, il fut pourtant chef de parti révolutionnaire à 14 ans, et envoyé par ses parents terminer ses études

    en Allemagne pour échapper aux prisons du tsar. En 1917, gravement malade, il ne put participer à la révolution de février mais poursuivit la plume à la main ses activités politiques au nom des SR (les Socialistes révolutionnaires), fustigeant sans relâche les méthodes sanguinaires des soviétiques. Quand ceux-ci prirent le pouvoir à Odessa début 1920, il fut l’un des premiers condamnés à mort…

    Prévenu à temps, il s’embarque pour Istamboul, première étape d’un exil, qui le mena ensuite à Berlin, puis à Paris. Dans son maigre bagage, sa boîte de peinture qui ne le quitta jamais.

    L’exposition commence avec les huiles de ses premières années en France : deux portraits et des marines bretonnes dont l’une a été exposée au Salon d’Automne de 1929. Les natures mortes hautes en couleurs et les paysages méditerranéens appartiennent sans hésitation à sa production des années de guerre, passées dans la région niçoise.

    Son retour à Paris en 1945 s’accompagne de la construction d’une petite maison à Samoreau. Les champs, alors à perte de vue, les bords de Seine, la forêt de Fontainebleau deviennent ses thèmes d’inspiration favoris. Il peint alors avec bonheur et devient très prolifique, comme le montre l’exposition où se côtoient de nombreux paysages de Seine et Marne – dont une a