RAPPORT DE STAGE : stage d'architecture en Guyane

Click here to load reader

  • date post

    11-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    240
  • download

    6

Embed Size (px)

description

Présentation de ma première expérience en architecture au sein de l'agence d'Yves Letirant, à Kourou, (guyane française)

Transcript of RAPPORT DE STAGE : stage d'architecture en Guyane

  • 1

  • 2

  • 3

    SOMMAIRE Carte du monde page 2

    Le stage en quelques lignes

    pages

    4 et 5

    Prsentation de lagence

    pages

    6 et 7

    Le stage : description du travail effectu

    page

    8

    Explication des tapes du projet

    Initiation Autocad

    Concours de la S.IM.KO

    Commission de Scurit de la Piscine de Sinnamary

    Les runions de chantier

    Un relais jeune pour le quartier de lAnse

    pages pages pages pages

    page

    pages

    9 10

    11 13 14 18 19 22

    23

    24 29

    Evaluation personnelle du stage

    page

    30

    ANNEXE

    page

    31

    Soyouz, le lanceur russe arrive en

    Guyane

    Cayenne, une capitale remplie dhistoire Kourou

    Paysage de Guyane

    Sur la route de lOuest Lart businenge

    page

    page page page page page

    32

    33 34 35 36 37

  • 4

    LE STAGE En quelques lignes

    Jai dcid de faire mon stage, en Guyane afin de dcouvrir

    dautres types darchitecture, et de pouvoir voir dautres faons de rflchir un projet. Cest aussi un paysage et une faon de vivre que je ctoie depuis mon enfance et que jaime normment. Cest un dpaysement total dans le quotidien, un rythme de vie diffrent, des paysages urbains marquant o peut exister des diffrences de richesses normes dune rue une autre.

    La Guyane en tant que dpartement franais, possde les

    mmes lgislations (comme la loi MOP) quen mtropole sur le plan de larchitecture, de lurbanisme et de lenvironnement. Mais face sa situation climatique (rgion tropicale), gographique (en Amrique du Sud- cte atlantique et fort Amazonienne), historique (un ple-mle des cultures indiennes, africaines, coloniales), des rglementations architecturales et urbaines spcifiques sont mises en place.

    Mon stage sest droul du 1er au 31 Juillet 2008 dans

    latelier de larchitecture dYves Le Tirant Kourou. Pendant tout ce mois, jai appris manier un nouveau logiciel (Autocad), jai fais quelques visites de chantier, jai travaill sur des petits projets, et jai particip une commission de scurit. Jai aussi pu voir les difficults de faire un permis de construire. Jai aussi aid lagence pour un concours.

    Mes horaires : Lundi Mardi Jeudi : 8h15 12h45 / 14h15 17h45 Mercredi Vendredi : 8h45 -12h45

  • 5

  • 6

    LENTREPRISE ATELIER DARCHITECTURE - Yves Le Tirant architecte DPLG

    Yves le Tirant cra en 1989 son agence Paris, avec un associ. Connaissant la Guyane prcdemment, il a dcid de sy implanter en 1991. Par la suite, il sest spar avec son associ. Aujourdhui, lagence se trouve Kourou.

    En 1994, Karine Schmitt le rejoint, puis Joan Viot en 2001.

    Actuellement, ils sont quatre, tous architectes de formation, sauf la dernire arrive, Johanna, qui a en sa possession, une licence de gnie mcanique et de gnie civile.

    Yves le Tirant possde le statut darchitecte libral. Dans

    lagence, il soccupe principalement de la partie conception et esquisses du projet, ainsi que le suivie de chantier.

    Karine et Joan, quant elles, sont architectes salaries, et soccupent majoritairement de la partie : excution, les plans, et les permis de construire.

    En projet, ils font majoritairement des logements collectifs,

    mais ils ont aussi fait centres sportifs comme les piscines de Matoury et de Sinnamary, des logements individuels, des btiments publiques comme lextension et la rhabilitation du centre de secours principal de Kourou et le sige de la Mission Locale Rgionale de Guyane Cayenne.

  • 7

  • 8

  • 9

    UN PROJET : DU CONCOURS A SA LIVRAISON Un vrai parcours du combattant

    Un des objectifs principaux de mon stage a t de comprendre et dassimiler les diffrentes tapes dun projet. Chaque phase est une tape cl dans son volution et possde un sigle.

    ESQ = Etudes desquisse (ch. 1/200) Cest ltape o lon propose un plan densemble du projet avec les lments majeurs du programme.

    Etudes dAvant projet - APS = Avant Projet Sommaire (ch. 1/200)

    On donne plus de dtails et de prcisions au projet sur sa volumtrie, et le dcoupage des tranches des travaux

    - APD = Avant projet Dtaill (ch. 1/100) APD dbouche sur la ralisation du permis de construire

    PRO = Etude de projet - Plans Coupes Faades (ch. 1/50) - Dtails de constructions (ch. du 1/20 au 1/10) - Plan dlectricit

    DCE = Dossier de consultation des entreprises Ce sont des dossiers construits par les entreprises qui rpondent lappel doffre, et ils contiennent les pices ncessaires pour la consultation.

    Chantier - DET = Direction-Excution-Travaux

    Larchitecture doit vrifier que les documents d'excution et les ouvrages en cours de ralisation respectent les dispositions des tudes effectues. Il doit aussi vrifier la conformit des documents donns par les entreprises et des rgles suivre.

    - Mission de Visa des plans fait par les entreprises - Etude dexcution => mission complmentaire

  • 10

    Ex : plans structure (plan bton, plan charpente) Excution des fluides (lectricit, plomberie, gaz...)

    Phase Final de Chantier - Assistance aux oprations de rception = AOR - Aide la maitrise douvrage - Rception du btiment, voir les dfauts dtails, finitions

    Dossier des ouvrages excuts - Rcolte des documents de toutes les entreprises - Dossier donn la maitrise douvrage et au contrleur

    technique

  • 11

    INITATION A AUTOCAD

    Lagence o jai travaill, nutilisait pas le logiciel que jai

    appris au cours de ma licence (Archicad). Il travaille avec Autocad. Cest un logiciel de C.A.O (conception assist par ordinateur) que beaucoup darchitectes et dentreprises de construction utilisent.

    Aujourdhui, sont rares les architectes et les dessinateurs qui

    travaillent encore la main (rottring, t, querre). Petit petit, le dessin est produit linformatique. Cest un outil pratique et permet, par exemple, aux architectes de transmettre leurs plans aux entreprises pour quils puissent insrer les futurs chemins de cbles ou le systme de tuyauterie dun difice. Ils travaillent alors tous sur une mme base de donnes. Des codes couleurs, et des codes de traits sont alors mis en place entre les diffrents utilisateurs.

    Afin de mapproprier le logiciel, jai travaill sur plusieurs

    petits projets. Au dbut, a navait pas t facile, et je ne sais pas encore tout faire. Mais jai plutt bien progress.

    Mon premier travail a t de dessiner les plans du futur local

    de lagence. Je suis partie dun plan de base que lagence avait rcupr. Suite aux relevs rapides que jai faits avec Karine dans le futur local, jai d ajouter des lments. Il manquait certaines donnes comme des murs, les sanitaires ou la position des climatiseurs. (Voir plan du local page 12)

    Une fois que jai su mieux lutiliser, jai travaille sur lextension du sige de la S.IM.KO Kourou. Le chantier a dj commenc. Cependant, la S.IM.KO aimerait que le btiment adjacent lextension soit intgr au projet. Ce sont danciens logements (leur appartenant) que la socit aimerait transformer en bureau.

    Jai d faire la coupe de ce btiment partir de plans quand la S.IM.KO a donn lagence. (Voir la coupe page 13)

  • 12

  • 13

  • 14

    CONCOURS DE LA S.IM.KO 146 logements pour Kourou

    Lorsque je suis arrive lagence, ils travaillaient sur un concours. Ctait leur dernire semaine, avant le rendu, le lundi 7 Juillet 12h.

    Dbut 2008, la S.IM.KO a lanc un concours pour la

    ralisation de 166 logements sociaux et intermdiaires, de commerce et dun LCR Kourou. Lagence a rpondu et a fait parti des 3 finalistes, suite une prslection. Lagence a remport ce concours. Ils ont eu les rsultats le 24 Juillet.

    Le site se trouve sur lAvenue Victor Hugo, proximit du stade municipale. La maitrise douvrage a mis en place pour ce projet, un budget de 13 000 000. Une partie de lexistant se trouvant sur le terrain a t ras. La construction de lensemble se fera en plusieurs tapes, tant donn que cest un projet ayant une taille assez importante.

    Pour le concours, je les ai aids sur la modlisation du projet.

    Une agence de graphistes en France leur avait fait une projection 3D de deux faades (cts rues) et des lvations possdant des couleurs et des textures. Mais, en envoyant les lvations, lagence sest rendu compte quil manquait trois btiments. Jai eu pour mission de les faire en deux jours.

    A partir, de la production des graphistes, jai d crer un photomontage, assemblage sur Photoshop, des trois dernires lvations.

  • 15

  • 16

  • 17

  • 18

  • 19

    LA COMMISSION DE SECURITE

    A la piscine de Sinnamary - Mercredi 2 Juillet 2008

    Sinnamary se trouve une soixantaine de kilomtre de

    Kourou. Le maire a dcid, dbut 2005, dinstaller une piscine municipale pour sa commune (la plus proche tant celle de Kourou)

    Cette piscine a une certaine particularit : cest une des premires piscines municipales installes en France, compltement en Inox (actuellement, il en existe 3).

    Ce type de piscine est conu par une socit Autrichienne. En Europe centrale, elles sont trs dveloppes.

    Elle possde deux bassins : un de 25m et un petit pour les

    enfants. Quest-ce quune commission de Scurit : Avant de livrer le btiment accueillant du public (piscine, coles, grandes surfaces), une personne qualifie vrifie que toutes les normes de scurit soient respectes. Ex : normes incendies, le plan dvacuation, laccs aux enfants et aux handicaps

    Ce jour-la, il y avait la prsence de Monsieur le Maire (lu aux dernires lections municipales, mais non concepteur du projet), de larchitecte, du bureau technique de coordination, de la DDE, des pompiers, de la gendarmerie, dun reprsentant de la

  • 20

  • 21

    Prfecture, le responsable de la piscine, certaines entreprises (

    COGIT => installateur des pompes ; Plomb Express => plomberie,

    sanitaire ; Cegelec => lectricit).

    La commission tait dirige par un pompier qualifi pour ce type dintervention. Il a commenc par regarder le dossier o sont rassembls tous les papiers montrant la conformit du btiment : le listing du personnel, un document prouvant la solidit de ldifice, le rapport final de la scurit contre les incendies, le plan dvacuation, le registre de scurit de la piscine, les numros contacter en cas durgence Ensuite, il y a le contrle de la trousse des premiers secours.

    Aprs, la piscine est visite selon un ordre prcis : les diffrentes tapes que fera le client, de son arriv dans le hall de la piscine jusqu' sa baignade. L sont observs tous les points modifier avant louverture, et la conformit et le respect des normes de la piscine. Ex : Les poignets des portes, les passages pour les handicaps, la transition dans la cabine ou les vestiaires.

    Jai ressenti un point majeur dans cette visite: la question de laccessibilit handicap. Aujourdhui, cest un point essentiel et invitable dans la construction de tout difice public.

    De plus, il est mis disposition un fauteuil roulant spcifique la piscine.

  • 22

  • 23

    LES REUNIONS DE CHANTIER Les runions de chantier ont plusieurs fonctions :

    - De voir les avances des travaux - Voir les problmes que pose la construction - Vrifier le travail qui est fait : propret, respect des consignes - Planifier les tapes futures et voir si les indications donnes

    aux runions prcdentes ont t faits.

    Durant le stage, je suis alle sur deux chantiers : celui de lextension de la S.IM.KO et celui de 39 Logements lextrieur de Kourou. Jai pu rencontrer diffrents corps de mtiers, et amliorer mes connaissances. (Par exemples sur les codes couleurs des tuyaux : bleu, rouge, vert, noir ; ou observer les coffrages).

    Le chantier des 39

  • 24

    MON TRAVAIL AUTONOME Un local pour les jeunes du quartier de lAnse

    La commune de Kourou et la S.IM.KO ont dcid de mettre en place des projets afin de dvelopper linitiative des jeunes. Actuellement, 3 projets de ce type sont en cours Kourou :

    - Lamnagement dun ancien garage vlo en petit carbet - Lamnagement de trottoirs dans ct de Match - Lamnagement dun local pour les jeunes dans le quartier

    de lAnse

    Yves Le Tirant ma demand de travailler sur le projet des jeunes du quartier de lAnse.

    Je suis alle les rencontrer, afin de savoir ce quils souhaitaient faire et comment ils envisageaient lamnagement du local.

    Suite un travail prliminaire quavait produit le groupe, je devais refaire les plans sous informatique afin de prsenter le projet la S.IM.KO.

    Jai commenc par les relevs du lieu. Jai d le faire en

    deux temps. Je me suis rendue compte quil me manquait des cotations lorsque jai voulu mettre le plan sous informatique.

    Aprs il y a la phase de lesquisse : jai produit diffrents plans la main afin de trouver le meilleur amnagement. Yves ma corriger et ma dit les choses enlever ou garder.

  • 25

  • 26

  • 27

    Lorsque je suis passe linformatique, le projet sest complexifi avec les normes pour handicaps. Il fallait revoir les normes daccs, les sanitaires, la hauteur de la borne daccueil

  • 28

  • 29

    EVALUATION PERSONNELLE Dans lensemble, le stage sest plutt bien pass. Jai t trs bien accueilli. Il existait une bonne entente au sein de lagence Jai pu rencontrer et discuter avec des personnes, venant de diffrents corps de mtier, dans le btiment : maitre duvre, maitre douvrage, BET, entreprises diverses du btiment.

    Javais plusieurs optiques en partant. Je voulais voir comment sorganiser le travail dans un bureau darchitecte, aller sur le terrain pour participer des runions de chantier et dcouvrir diffrents types de construction. Je pense avoir atteints tout ces objectifs. En plus de a, jai appris manier un nouveau logiciel que je navais jamais utilis auparavant. Je trouve que a a t trs bnfique pour moi car je me suis rendu compte que beaucoup utilis Autocad.

    Cependant, mme si a a t trs intressant, jai prfr les moments sur le terrain : comme les visites de chantiers, la commission de scurit, rencontr le groupe de jeunes et les relevs. Jai beaucoup appris lagence, mais a ma confirm ce que je craignais : le travail en agence nest pas ce qui mattire le plus. Mais il tait important pour moi de faire ce stage en agence car a ma permis de voir si jtais faite pour a ou non.

  • 30

  • 31

  • 32

  • 33

  • 34

  • 35

  • 36

  • 37

    REMERCIMENTS A :

    Yves Le Tirant et Karine Schmitt De mavoir accueilli dans leur agence

    Plomb Express De mavoir permis daller sur le chantier de Soyouz

    A mes grands-parents De mavoir hberg pendant deux mois

    Les chroniques de Charline lexploratrice en Guyane sur : http://chavoyagetralala.canalblog.com