Qu'est-ce qu'un chevalier ?

download Qu'est-ce qu'un chevalier ?

of 6

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    220
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of Qu'est-ce qu'un chevalier ?

  • Jeune homme naf et ignorant, Perceval vit comme un enfant de la nature. Il est lev par samre dans une gaste fort o il sadonne la chasse avec ses javelots. Lorsquil aperoit,au sortir dun bois, cinq hauberts tincelants, [des] heaumes clairs et brillants et [des]lances et [des] cus, choses quil navait jamais vues, lorsquil voit le vert et le vermeilreluire en plein soleil, et lor, et lazur et largent, il est si merveill quil croit avoir desanges devant lui. Il entre en prire et lorsquil apprend quil se trouve en face de chevaliers,il ne peut sempcher de leur dire quils sont plus beaux que Dieu lui-mme.Mais quest-ce quun chevalier ?On limagine tout habill de fer, de cette armure redoutable qui brille et qui protge,assis sur son noble destrier et partant lassaut dtranges chteaux, arm de son peet de sa lance. Il fait alors la rencontre dtranges personnages qui le mettent lpreuve,au fond des forts Il combat aussi lors des tournois, devant desDames qui ont le regard empli damour. Il sassoit encore la Tableronde du grand roi Arthur, le roi qui porte la clbre pe Excalibur.Le chevalier, cest aussi un homme qui relve dun ensemble decodes, de valeurs engages dans laventure de la qute hroque,ponctue dpreuves, couronne de prouesses.Lamour, lerrance, le merveilleux, la folie, le sang et les bataillessont autant dlments de sa qute qui font de lui un archtype duhros occidental, un hros de lgende qui continue de faire rver.

    Arrive de Perceval au chteaudu Roi Pcheur et cortgedu Graal, Chrtien de Troyes,Le Conte du GraalParis, vers 1330,BnF, Ms. franais 12577, f. 18v

    Quest-ce quun chevalier ?

    Qui tes-vous ? , demande Perceval. Je suis un chevalier. Je nai jamais connu de chevalier dit le jeune homme je nen ai vu aucun, jamais je nen ai entendu parler.

    Le Conte du Graal, Chrtien de Troyes, vers 168-169

    Rdaction :Caroline Doridot

  • Perceval ninterroge pas le chevalier sur le faitquil soit cheval. Mais, au Moyen ge, lecheval est lanimal noble par excellence.Cest le compagnon fidle du chevalier. Ildpasse largement le chien. Exception faitedu clbre Husdent, chien de Tristan qui lerejoindra alors quil est cach dans la fortavec Iseut la blonde. Dans les romansmdivaux, le cheval a plusieurs noms : il estle palefroi lorsquil sert voyager ou parader. Le roncin est le cheval de chargeou de travail. Mais lorsque le chevalier parlede son cheval, cest de son destrier, ainsinomm parce que lcuyer le conduit de lamain droite. Cest un cheval de bataille,dress pour le combat. Il est souvent beau merveille , fougueux, plus rapide quuncerf de lande , tout quip (les dtailsde lquipement du cheval sont rares ; lesperons sont cits, le mors aussi). Il est faitmention de sa course, de sa chevaucherapide ou lente, de sa fuite lors dun combat.Un des signes de la haute valeur dunchevalier est de ne jamais frapper ou blesserun cheval. Il peut cependant lui arrivermalheur, comme le cheval dYvain lorsquilpoursuit le mari de la dame de Landuc.Dans la Troisime Continuation des aventuresde Perceval, celui-ci dcouvre les malficesdu Mont Douloureux o se dresse une tour.Nul chevalier ne peut y attacher son cheval

    sans risquer de perdre la raison. Sil crieQui est ici ? , il devient aussitt fou. Cestce qui arrive Sagremor et Engrevain. CestMerlin qui a enchant la tour afin dprouverles chevaliers trop orgueilleux. Le chevaldevient ici le moyen de frapper larrogancedu hros qui a oubli quune des rglesessentielles de son comportementest lhumilit.Ds lors que le cheval fait partie de la viedu chevalier errant, les romanciers

    le mentionnent, sans tropinsister toutefois sur son

    rle. Seuls quelques-unsportent un nom:Passebrueil, le chevalde Tristan dans le

    Tristan en prose,ou Gringalet,celui deGauvain.

    Il nen va pasde mme dansla chanson de gesteo il est trs prsent.Gervais de Tilburyrapporte lhistoirede Bon Ami ,extraordinaire btequi dansait et avaitde lentendement .

    Le cheval

    Quest-ce que vous tenez ? ,demande Perceval. Je vais te dire : a, cest ma lance. Le chevalier se dfinit ensuite par son arme,la lance, et cest de prs quon en frappe .De fait, la lance est une rvolution importantedans larmement du chevalier. On peut mme direquelle est la seule arme qui soit exclusivementchevaleresque. Les textes latins la nomment hastaou lancea et la littrature romane lance , espi ou glaive Utilise comme pique jusquauxie sicle, elle mesure moins de 250 cm. Ellesallonge et salourdit aprs ladoption de lanouvelle mthode de charge la lance couche, etatteint puis dpasse 350 cm au cours du xiiie sicle.Elle fut introduite par les Normands. Elle estgnralement en frne, pommier, ou htre.La pointe est double tranchant. Elle peut treorne dun fanion ou dune bannire, dsignantle rang de celui qui la porte. Ds que cette nouvelletechnique de combat apparat, elle est reprisepar les trouvres et troubadours, les romanciers.Ils dcrivent les combats, les tournois, o lacharge est donne comme la meilleure faon dedsaronner ladversaire. Le chevalier errant enqute daventures commence presque toujours soncombat par une joute. Cest pourquoi sa lance luiest essentielle car elle lui permet dentrer dansle rituel chevaleresque, passage obligatoire afindtre dsign hros exemplaire.

    Le chevalier avait un cheval de valeur et une lance solide ; il me dpassaitsrement de toute la tte. Cest ainsi que mon malheur fut complet : jtais pluspetit que lui et son cheval tait meilleur que le mien [] Je le frappai du plusfort que je pus, sans me mnager ; je latteignis sur le haut de lcu ; jy avaismis toute ma force en sorte que ma lance vola en clats.

    Yvain ou le Chevalier au lion, Garnier Flammarion, 1990, p. 38

    La Lance qui saigneLorigine de la Lance qui saigne restemystrieuse : on a voqu un objet issu deslgendes celtiques. Quoi quil en soit, elle seraassimile la Sainte Lance avec laquelle lecenturion Longin a perc le corps du Christ surla croix. la fin du xiie sicle, le roman inachevde Chrtien de Troyes, Le Conte du Graal,a suscit un immense ensemble de textesen vers, les Continuations. Dans la TroisimeContinuation, celle de Gerbert de Montreuil,Perceval meurt au chteau du Roi Pcheur,quil a enfin veng et guri. Le Graal et la Lancequi saigne disparaissent dans lAu-del.

    La lance

    Il sortait une goutte de sang du fer, la pointe de la lance,et jusqu la main du jeune homme coulait cette gouttevermeille. Le jeune homme nouvellement venu en ces lieux,ce soir-l, voit cette merveille.

    Chrtien de Troyes, Le Conte du Graal, Le Livre de Poche, 1994,p.1036

  • Arthur et ses armesWace, dans Le Roman de Brut, est le premier dcrire lquipement dArthur lors dune desdernires batailles qui lopposa aux Saxons.

    Lpe

    tonnamment, Perceval naperoit pas lpe duchevalier. Ou tout du moins, il ne linterroge pas son sujet. Lpe est larme par excellence duchevalier. Cest grce elle quil atteint la gloire.Elle est la fidle servante de ses exploits. Les textesdcrivent des affrontements trs violents, trs pres,trs sanglants o les dtails ne sont pas pargns.Lpe mesure entre 90 et 100 cm et pse de 10001800 g, et sa lame est double tranchant.Cest Arthur qui la remet au jeune valet qui se rendsacour pour devenir chevalier, ainsi que ses robes . (Lancelot sera une exception car cestla Dame du Lac qui lquipera.)

    Mais Arthur naura pas le temps de lui remettreson pe car Lancelot est parti. Il na aucune enviede revenir ; car il naspire pas tre fait chevalierde la main du roi, mais dune autre, dont il penseavoir plus davantage. Cest Guenivre qui luiceindra lpe. Lancelot, chevalier blanc, chappera la coutume.Nous ne connaissons pas les noms des pesdes chevaliers de la Table ronde. Le xiiie sicle,au cours duquel slaborent les grands romanscycliques, considre lpe comme un objet,une arme pratique. Seule exception : Excalibur !

    Leurs lances ne leur avaient paspermis de faire la dcision ; ils tirentalors lpe du fourreau et se mettentcruellement lpreuve : de leurslames, ils changent de grands coups ;les heaumes se brisent avec fracas.Farouche est le choc des pes :ils se frappent brutalement sur le col,sans chercher pargner leur peine.Ils mettent en pices tout ce quilsatteignent, fendent les cus,disloquent les hauberts : le sangvermeil rougit les fers. Le choc durelongtemps : ils sassnent des coupssi drus quils spuisent jusquaudcouragement.

    rec et nide, Chrtien de Troyes,vers879-889, p. 88

    Il passa des chausses mailles dacier, belles etbien faites, revtit un haubert aussi solide que beau,tout fait digne dun roi tel que lui. Il ceignit son peExcalibur, qui tait trs longue et trs large et quiavait t forge dans lle dAvalon. Qui la tient nuepeut bien sen rjouir ! Il plaa sur sa tte son heaumetincelant. Le nasel, devant, tait en or, galementle cercle tout autour. Sur le heaume incrust de pierresprcieuses du plus bel clat tait reprsent un dragon.Le heaume avait appartenu au pre dArthur, Uther. Puisle roi, suspendant son cou son cu, auquel il donnait lenom de Priwen, se mit en selle sur un cheval trs beau, robuste, rapideet agile. [] lintrieur de lcu tait reprsente avec beaucoup dartune image de Notre Dame Sainte Marie, en signe de vnration et derespect. La lance dArthur tait trs raide elle sappelait en effet Ron et le fer, au bout, en tait acr.

    La Geste du roi Arthur, 10/18, 1987, vers 463-680

  • Les pes de GalaadLpe dArthur nest pas la seule tre fichedans un bloc de pierre. Un jour de Pentecte,au chteau de Camelot, la cour est runie pourfestoyer. Perceval, Gauvain, le roi Baudemagu,Keu, Lyonel, Hector, Agloval, Sagremor tousles chevaliers sont prsents autour de la Tableronde. Seul le Sige prilleux reste vide.Chacun attend le hros inconnu qui mettra fin la maldiction qui pse sur le royaume.

    Les nappes sont dresses lorsquun valetannonce quune merveille les attend au-dehors.Sur la rive du fleuve, au pied du palais, se trouveun grand bloc de marbre rouge. Une p