Quand l'Eglise ecoute ses paroisses, version web

download Quand l'Eglise ecoute ses paroisses, version web

of 26

  • date post

    28-Nov-2014
  • Category

    Spiritual

  • view

    1.130
  • download

    6

Embed Size (px)

description

analyse de l'enquête Osons le Rayonnement" de l'Eglise réformée de France, en 2008. Analyse de la communication et des populations cibles

Transcript of Quand l'Eglise ecoute ses paroisses, version web

  • 1. Quand l'glise coute ses paroisses. De l'intrt et des limites des enqutes au service de la foi. L'enqute Osons le rayonnement des glises locales de l'ERF en rgion parisienne en 2008 Frank Thomas Protestants en fte. Strasbourg 31 Oct 2009 Version enrichie pour une lecture web.
  • 2. Les raisons de l'enqute L' glise rforme de France (ERF) en rgion parisienne perd chaque anne autour de 1% de ses membres. Par contre, il y a une volont d'vangliser qui se traduit par une diffusion de projets de croissance, appels projets de vie. Les projets de vie se situent au carrefour des tendances vers une professionnalisation renforce et une vanglisation plus engage. Ils existent des paroisses qui croissent et d'autres qui se rtrcissent. Comment expliquer ces divergences ?
  • 3. La solution: une enqute de toutes les paroisses Une enqute postale des paroisses par questionnaire permettait un regard dtaill. L'enqute au niveau de la paroisse ne distinguait pas entre les points de vue des pasteurs et des lacs. Les paroissiens n'ont pas t enquts. L'enqute de 2008 prolongeait une enqute des paroisses en croissance de 2005. Une laboration du questionnaire en troite collaboration avec le Conseil rgional adaptait les questions au terrain et leur donnait une lgitimit. Il n'y avait pas de comit de suivi pour solliciter l'avis d'un expert extrieur sur le travail accompli.
  • 4. Les questions poses dans le questionnaire aux paroisses Les missions de l'glise locale Les activits ralises : la mise en uvre des missions La coopration institutionnelle de la paroisse l'intrieure et l'extrieure de l'glise Les ressources internes (conseil presbytral, groupes, bnvoles) La communication Les demandes en partage d'exprience (non traites ici).
  • 5. Les missions Importance de missions Globalement, l'Annonce et la Transmettre l'Evangile aux jeunes 3,8 transmission aux jeunes sont les Annoncer l'Evangile au culte 3,6 Developper l'edification personnelle 2,1 missions principales. Annoncer l'Evangile a l'exterieur 1,5 La diaconie au sein de la communaute 1,4 Mais elles sont noyes dans une Confronter les realites avec la foi multitude d'autres missions. 1,4 La diaconie a l'exterieur de la communaute 1,2 Faire connaitre la Bible et l'histoire 1,2 Temoignage personnel 1,1 Beaucoup des glises locales ne Exprimer collectivement notre foi distinguent pas les missions 1,0 Actions des institutions exterieures a votre communaute 0,9 Vivre et partager les dons del'Esprit 0,8 centrales des missions complmentaires (voir la statistique en 0,0 1,0 2,0 3,0 4,0 Importance moyenne L'vntail des missions camembert) : la moiti des glises 10 locales dclare entre 9 et 12 11 35 missions comme prioritaire. missions 68 9 11 12 0 10 11
  • 6. Les activits avec une participation extrieure activement recherche Selon leurs dclarations peu d'glises locales cherchent activement s'ouvrir aux Groupe de scoutisme 18% personnes que la communaut tablie ne connat pas. Groupe de jeunes 18 25 ans 9% Les grandes paroisses sont les plus actives. L'Annonce au culte, la formation biblique, les groupes de jeunes sont essentiellement Groupe de jeunes mnages 5% ouverts aux initis. Une recherche active n'est entame que Groupe de seniors 2% lors des rencontres cumniques (5 sur 10 glises locales) et des visites diaconales (3 0% 5% 10% 15% 20% sur 10 glises locales). Il existe un vritable problme gnrationnel.
  • 7. Les cooprations institutionnelles La moiti des glises locales collaborent avec entre 9 et 15 acteurs. Les glises locales se retranchent souvent dans le milieu religieux. Le contact prfr est de loin l'glise catholique. Ainsi elles deviennent moins visibles. Les cooprations avec les paroisses luthriennes restent plus rares que celles avec la communaut juive (en partie du au nombre restreint des paroisses luthriens). On s'aperoit d'une hsitation devant les actions d'vanglisation avec la Mission Populaire, le DEFAP, la CEVAA. Travailler avec la presse, mme protestante, n'est pas une vidence pour toutes les glises locales. En dehors du monde religieux les contacts et actions avec les mairies sont les plus nourris. Les contacts avec le monde de la recherche et de l'enseignement, le monde des entreprises sont rares.
  • 8. La gouvernance: les conseils presbytraux et leur renouvellement La taille des conseils presbytraux varie entre 6 et 18 membres, la moiti entre 10 et 12 membres, largement indpendamment de la taille de l'glise La majorit des conseils se renouvelle bien : 4 sur 10 conseillers exercent leur premier mandat, 3 sur 10 leur deuxime, un quart leur troisime. Cependant ils existent des petites glises avec un conseil presbytral peu renouvel.
  • 9. Les ressources: les quipes quipe de jeunes 34 Les quipes : le point fort de quipe musical 39 l'animation avec au total 1678 postes d'quipiers (