PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

of 17 /17
PARTIE C : Relations à l’environnement et activité nerveuse

Transcript of PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Page 1: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

PARTIE C : Relations

à l’environnement et

activité nerveuse

Page 2: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Remplir le schéma bilan de la classe de 5ème :

ORGANE DES SENS (yeux, nez, oreilles,

langue, peau)Perçoit la

stimulation

CENTRES NERVEUX

(Cerveau et Moëlle épinière)Traite les

informations nerveuses

NERF SENSITIFConduit les messages

nerveux sensitifs.

STIMULUS

NERF MOTEURConduit les messages

nerveux moteurs.

ORGANE MOTEUR(muscle)

Réalise le mouvementMOUVEMENT

REACTION

STIMULATION

Page 3: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Chapitre 1 :Capter des informations de son environnement

Question : Comment captons-nous les informations ?

I) La diversité des stimulations et des organes des sens

Remplir un tableau à partir du doc 1 page 180 :

1) Pour chaque situation, place dans le tableau le stimulus, l’organe des sens concerné et le sens développé.

Page 4: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.
Page 5: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

le toucherLa peaul’eau chaude

8) Rajouter de l’eau froide

l’ouïeOreillesle coup de sifflet7) S’élancer pour la

course

la vueYeuxla pomme6) Dévorer la pomme

le goûtLa languel’amertume du café5) Mettre du sucre

l’odoratLe nezForte odeur de brûlé4) Éteindre le feu

la vueYeuxl’obscurité3) Allumer la lumière

l’ouïeOreillesla sonnerie2) Prendre le téléphone

la vueYeuxle ballon1) Tirer dans le ballon

SensOrganeStimulusSituation

Page 6: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

On a mis en évidence les 5 sens majoritaires : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

Les organes des sens sont stimulés par un stimulus : variation (= modification) physique ou chimique d’un paramètre de l’environnement.

Chaque stimulus est capté par l’organe des sens approprié.

Page 7: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

II) Les récepteurs sensoriels ( ex : la peau )

Réalisation de petites expériences sur le toucher et la sensibilité tactile :

1ère Manipulation :

Manipulations aveugles afin de localiser diverses sensibilités au niveau de la peau : dans un sac fermé présence de différents objets.

Uniquement en touchant les objets, décris les différents objets présents dans le sac. (utilise des adjectifs)

Petits, grands, rugueux, lisses, piquants, doux …

Page 8: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

2ème Manipulation :

Pose les 2 pointes d’un trombone sur un doigt et sur le bras puis remplis le tableau suivant :

211Peau de bras

221Peau de doigt

40 mm5 mm1 mm

Nombre de pointes de trombone perçues pour un écartement de :

Zones testées

Page 9: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Constat : La peau est sensible à la pression, au toucher (doux, rugueux), à la température et à la douleur. Elle permet aussi de différencier un point précis, plusieurs points ou une pression plus large. Cette sensibilité varie selon les zones du corps.

Problème : Comment la peau détecte-t-elle les différentes sensibilités ?

Hypothèse : La peau doit posséder des récepteurs spécialisés.

Vérification : On cherche si il y a des récepteurs au niveau de la peau.

Observation d’une coupe de peau vue au microscope.

Localiser les différents récepteurs.

Page 10: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

• Photographie d’une coupe de peau observée au microscope :

Récepteurs de la peau sensibles à une pression légère

(Corpuscule de Meissner)

Récepteurs de la peau sensibles à une pression intense

(Corpuscule de Pacini) 1) Sur la photo, localise et nomme les 2

couches de la peau.2) Retrouve, sur la coupe microscopique de peau, les récepteurs sensibles aux pressions faibles et les récepteurs sensibles aux pressions intenses.

Épiderme

Derme

Page 11: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

• Schéma d’une coupe de peau observée au microscope :

La perception tactile :

. Situés dans la peau à différents niveaux, les récepteurs sensoriels du toucher constituent les terminaisons de fibres nerveuses. Certaines de ces terminaisons sont libres (1), d’autres forment des corpuscules (2, 3, 4, 5).. Les terminaisons libres sont sensibles à tous les types de stimulus. . Les corpuscules sont en général spécialisés : certains réagissent plutôt à des pressions faibles (2), d’autres à des pressions plus fortes (3), d’autres enfin à la chaleur (4) ou au froid (5).

3) Quelles sont les différentes structures qui permettent de détecter les différentes sensibilités ?

Page 12: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

La peau possède différents types de récepteurs sensoriels. La variation d’un paramètre physico-chimique de l’environnement (pression, température …) est captée par l’organisme grâce à des récepteurs spécialisés. La sensibilité varie en fonction du nombre de récepteurs sensoriels spécifiques présents.

Pour chaque organe des sens, l’activité des récepteurs sensoriels est déclenchée par un stimulus spécifique.

Page 13: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

III) La propagation du signal nerveux Question : Comment l’information est-elle conduite des récepteurs jusqu’au cerveau ?

1) Les nerfs conduisent l’information

Étude du doc 2 page 185 :

1) Explique ce qui se passe quand une pression est exercée sur un récepteur de Pacini ?2) Que devient la fibre nerveuse issue du récepteur ?

Page 14: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Étude de la page 184 :

1) Donne la définition d’un nerf.

• Un nerf est un ensemble de fibres nerveuses, chacune protégée par une gaine, et regroupées en paquet.

• Un nerf relie un centre nerveux à un organe (organe des sens ou organe moteur).

Page 15: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

2) Réalise sur ton cahier un schéma d’une partie de la photographie a1) (pense aux légendes).

Un faisceau (paquet) de fibres

Une fibre + sa gaine protectrice

Vaisseaux sanguins

Schéma d’interprétation d’une coupe de nerf

Page 16: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

2) La nature du message nerveux

Étude du document e) page 185 :

1) Sous quelle forme sont codés les messages nerveux ?

2) Résume ce qui se passe dans un récepteur sensoriel. (avec l’aide du doc 2 page 185)

Page 17: PARTIE C : Relations à lenvironnement et activité nerveuse.

Si la stimulation d’un récepteur sensoriel est suffisamment forte, ce dernier donne naissance à des messages nerveux qui se propagent sur la fibre nerveuse issue du récepteur jusqu’au cerveau.

Les messages nerveux sont des manifestations électriques.

Les nerfs établissent une liaison entre les récepteurs sensoriels et le cerveau.