Lexique de l’esthétique de Roland Barthes

download Lexique de l’esthétique de Roland Barthes

of 31

  • date post

    14-Apr-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Lexique de l’esthétique de Roland Barthes

  • 7/30/2019 Lexique de lesthtique de Roland Barthes

    1/31

    DICTIONNAIRE INTERNATIONAL DESTERMES LITTRAIRES (DITL)

    Unicode.

    Norbert-Bertrand Barbe

    (Universidad Nacional Autnoma de Nicaragua)

    Lexique de lesthtique de RolandBarthes

    Sous la direction de / Edited byJean-Marie Grassin (Universit de Limoges)

    Participez au DITL ! Les remarques, suggestions, corrections sont les bienvenues dansce projet coopratif. Les spcialistes sont instamment invits proposer un article derfrence sur des notions relatives lesthtique barthsienne.Conseils pour les

    rdacteurs darticle . crire : grassin@unilim.fr/ Contribute to the DILT ! Specialistsare invited to submit an article on the terminology of Roland Barthe : grassin@unilim.fr

    Seules de brves citations sont autorises avec la rfrence : Barbe, Norbert B., Lexiquede lesthtique de Roland Barthes, in : Grassin, Jean-Marie (ed.), Dictionnaire

    International des Termes Littraires, http://www.ditl.info [date de la consultation].Copyright :Vita Nova

    Introduction

    Il est vident aujourd'hui que Roland Barthes (1915-1980) a euun rle central dans et pour la pense esthtique du XXme sicle.Nombreux sont ses mules et son principal apport la thorie sur l'artest sans doute d'avoir, par la pluridisciplinarit de sa dmarche,grandement contribu claircir les conceptions de l'esthtiquetraditionnelle. Le caractre systmatique de ses analyses et sa volontconstante d'intellectualisation n'ont laiss aucun "vide", aucun "creux",

    aucune "inconnue", dans l'laboration de sa pense. Le moindre terme,la moindre notion, par leur rcurrence au sein mme de ce que l'on

    http://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htmhttp://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htmhttp://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htmhttp://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htmmailto:grassin@unilim.frmailto:grassin@unilim.frmailto:grassin@unilim.frhttp://www.ditl.info/mailto:vita.nova@ditl.infomailto:vita.nova@ditl.infomailto:grassin@unilim.frmailto:grassin@unilim.frhttp://www.ditl.info/mailto:vita.nova@ditl.infohttp://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htmhttp://www.flsh.unilim.fr/ditl/!conseils.htm
  • 7/30/2019 Lexique de lesthtique de Roland Barthes

    2/31

    peut aujourd'hui appeler l'"uvre" de Barthes, ont permis un vritabletravail sur le sens. Nous pensons nanmoins que ce travail doit moinsporter, malgr ce qu'a voulu Barthes, sur les oeuvres qu'il a tudiesque, comme nous l'avons dit, sur l'esthtique traditionnelle. Or, en seraccrochant cette esthtique ambiante et en en claircissant lestermes et les notions de manire systmatique, Barthes nous permetd'en faire la critique. C'est pourquoi, afin de rendre encore pluspalpables ces termes et ces notions, dissmins dans l'ensemble del'uvre de Barthes, nous nous proposons dans les pages qui suiventd'en offrir un petit dictionnaire. (NBB)Adjectif: en tant qu'expression mme de "l'impossibilit de dire", selon Barthes,l'adjectif reprsente parfaitement le vide smantique de l'art, qui s'oppose par l

    mme la littrature. C'est pourquoi dans la terminologie barthsienne, le statutde l'adjectif recouvre compltement et de manire rcurrente la notion de"tautologie", v. "Poujadisme", "Rien", "Tautologie", "Tout".

    Affect : v. "Cadre", "Ethos/Pathos", "Frite", "Sentimentalisme (de l'art)".

    Analit : v. entre autres notamment "Animalit /Analit", "Femme", "Hystrie".

    Animalit/Analit : le Du Sublime (ouvrage attribu au philosophe et stociengrec Longin, qui vcut au IIIme sicle aprs J.-C., mais probablement antrieur- peut-tre du Ier sicle aprs J.-C. -; en 1674, Nicolas Boileau fut le premier en donner une traduction en franais dans ses uvres diverses, plusieurs foisrdite du vivant de l'auteur) et les phnomnistes (John Locke, David Hume)opposent traditionnellement le monde animal, qui n'a pas de langage et marche

    quatre pattes, l'humanit, langagire et "bipde" (en rfrence directe donc, onle voit, la dfinition aristotlicienne classique). Longin va mme jusqu' crireque chez l'animal la bouche est au niveau du derrire. Dans L'obvie et l'obtus (v.cette occurrence), Barthes oppose pareillement l'animalit la position debout("dresse") dans les niveaux d'"coute". La premire coute, animale, est pourlui celle des actes primitifs, la seconde celle du langage. Barthes confond doncici deux discours : premirement philosophique (l'opposition entre l'animalit etl'humanit, langagire) et psychanalytique (l'ide freudienne que l'art est une

    pulsion non totalement assouvie). Ainsi, Barthes oppose le langage (humain par

    excellence, coute "dresse") et l'art (premire coute, primitive, celle des

  • 7/30/2019 Lexique de lesthtique de Roland Barthes

    3/31

    "bruits"). V. par ex. "Bruit", "Ecoute", "Entre-deux", "Freud (Sigmund)","Musique", "Oralit", "Primordial", "Psychanalyse".

    Arcimboldo (Giuseppe) : peintre de "caprices" italien (vers 1527-1593),reprsentant de l'illustre Ecole de Prague de l'empereur germanique, roi deHongrie et de Bohme, Rodolphe II (1552- 1612), clbre notamment pour ses

    portraits dont chaque lment (le nez, les yeux,...) est figur par un fruit, unlgume, un poisson, etc. Barthes lui a consacr un texte en 1978. Sans nul doutel'art d'Arcimboldo, avec celui de peintre franais contemporain Rquichot peut-tre (et celui du cinaste russe Eisenstein au cinma) est l'archtype, pourBarthes, de l'art comme "insignifiance", cause de la dcomposition des visagesde ses personnages (ce qui a d'ailleurs valu sa clbrit au peintre). Or cette

    dcomposition symbolise pour Barthes la "d-figuration", c'est--dire la mort dusujet linguistique, en ce qu'elle rend parfaitement l'impossibilit de l'art interprter les caractres, qu'il ne peut qu'imiter. V. "Dtail (statut du... en art)","Dcomposition", "Imitation", "Platon", "Rcit", "Sujet linguistique (perte du)","Visage".

    Aristote : philosophe grec (384-322 av. J.-C.). Barthes est sans doute l'auteur leplus proche d'Aristote, en ce qu'il analyse de manire beaucoup plussystmatique qu'aucun autre au XXme sicle, des oeuvres artistiques

    particulires qu'il essaie d'analyser par la mthode linguistique. En effet, laplupart des autres auteurs (historiens de l'art et esthticiens excepts, bien sr)proposent des classifications ou des thories gnrales de l'art, en ne s'attachant l'tude d'une oeuvre en particulier que rarement. Au contraire, les textes deBarthes abondent en analyses d'oeuvres prcises (d'Arcimboldo, d'Ert, deRquichot, de Steinberg, de Lucien Clergue, d'Eisenstein, de la Tour Eiffel,etc.).

    Art : par ce terme, Barthes dsigne souvent moins une forme d'art particulireque soit, d'une part, l'ensemble des arts autres que littraires dans leur ensemble(architecture, peinture, etc.), soit, d'autre part, selon le modle stocien (Aristote,Longin) et de quelques auteurs contemporains (Hana Jechov notamment), larhtorique en tant qu'art littraire.

    Art abstrait : l'art abstrait, en ce qu'il dcompose les formes, devient pourBarthes, comme l'art baroque, et notamment celui d'Arcimboldo, le paradigme

  • 7/30/2019 Lexique de lesthtique de Roland Barthes

    4/31

    de l'art comme "d-figuration" et "perte du sujet linguistique". Il s'inspirenotamment en cela de la thorie de l'art contemporain mise en place par RobertKlein. V. notamment "Arcimboldo", "Baroque", "Cinma", "Dcomposition","D-figuration", "Klein (Robert)", "Sujet linguistique (perte du)".

    Arts analogiques : synonyme chez Barthes d'arts plastiques, mais plusprcisment cependant des arts du visuel (photo, cinma, et accessoirementpeinture).

    Auteur/Narrateur : la distinction entre l'auteur et le narrateur est souvent trsconfuse chez Barthes. Les deux s'identifient le plus souvent, le narrateur tantmme souvent vu comme suprieur l'auteur, en tant que le narrateur n'est autre

    que l'instance narrative, autrement dit le Verbe mme, crateur d'une ralitalternative qui organise de manire rationnelle le "brouill de la Vie". V. "Dieu","Ralit", "Verbe".

    Baroque : mouvement artistique caractris par l'importance donne ausentiment (v. "Sentimentalisme (de l'art)"), au naturalisme (v. "Nature"), etsurtout au dtail (v. "Dtail (statut du... en art)"). On comprend donc aismentson importance dans la pense esthtique de Barthes en tant que paradigme del'art. Ce mouvement se dveloppa durant une assez longue priode, qui vaapproximativement du XVIme sicle au XVIIIme sicle. Diffrentsmouvements se sont donc tout naturellement dvelopps paralllement, lamme poque, comme l'Ecole de Fontainebleau, le manirisme, le classicisme(rponse acadmique l'art baroque). Dans plusieurs textes, notamment dansArcimboldo et dans ses articles sur la musique, Barthes s'intresse de trs prs l'art baroque, symbole pour lui de la dliquescence de l'art. De fait, Barthesconsidre explicitement l'ensemble des arts comme baroque, puisqu'il va mme

    jusqu' qualifier de "baroque" les artistes contemporaines (Ert). V. "Brouill",

    "Romantique".

    Btise : l'art, pour Barthes, c'est la btise, comme le peuple (l'art abtit le peuple,le peuple aime l'art parce qu'il est bte, c'est pourquoi Barthes associe les deux).V. "Cadre", "Proltariat".

    Brouill : pour Barthes, l'art n'offre pas de sens, il n'est pas "illocutoire" (v. cetteoccurrence). Il n'a pas de finalit morale, sinon de "faire joli". Aussi son sens,

  • 7/30/2019 Lexique de lesthtique de Roland Barthes

    5/31

    selon Barthes, est-il "brouill" (autrement dit inexistant), comme la Vie elle-mme, laquelle Barthes identifie l'art (les meilleurs artistes selon lui tant ceuxqui rendent cet aspect "brouill" de l'art, en abandonnant jusqu' la reproductionfidle du monde tel qu'on peut l'observer, car la ressemblance pourrait laisser

    penser que l'art aurait pour le moins un sens descriptif). V. "Description","Illocutoire", "Imitation".

    Bruit : autre terme de Barthes pour dfinir l'art