La hantise du visage chez Roland Barthes et Gilles hantise du visage chez Roland... ...

download La hantise du visage chez Roland Barthes et Gilles hantise du visage chez Roland...  Visage_Article

of 17

  • date post

    27-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    212
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of La hantise du visage chez Roland Barthes et Gilles hantise du visage chez Roland... ...

  • Visage_Article 1 Etat au 29.10.12 1 sur 17

    La hantise du visage chez Roland Barthes et Gilles Deleuze Rsum en anglais The urgency to interrogate the face appears all the more crucial in an era of beauty dictates, biometry and plastic surgery. Whereas Roland Barthes insists on the ideology that the face carries, always subjected to codes and iconic manipulation, Gilles Deleuze raises the face into a real concept, a despotic machine that imposes a norm, an organicity, and rejects the faces which dont match. Modern and contemporary art seems to have understood the semiological or philosophical injunction of dismantling the face and its idolatry: through caricature, deformation, open mouth, revoking anthropocentrism, blurring identity and recognition, desacralizing the dogma of the face as the mirror of the soul.

    0. Introduction Notre hypothse est que, une poque o le visage est soumis aux diktats de la beaut et de la jeunesse, traqu par les portraits-robots biomtriques ou manipul par la chirurgie, lart demeure le seul lieu o la tyrannie du visage puisse tre djoue. Cest ce que suggrent du moins Roland Barthes et Gilles Deleuze : Barthes sinsurge contre lidologie1 que le visage toujours connot vhicule, aspirant un idal de puret et dinnocence ; Gilles Deleuze contre l imprialisme2 de la machine abstraite de visagit 3. Aussi incitent-ils prcisment destituer le visage de sa prminence, le librer du joug des codifications, droger son organicit.

    Lhypostase du visage en Occident, toujours en vigueur dans le charisme ou la photognie, remonte en effet liconoltrie byzantine qui prnait lincarnation par le biais de la Sainte Face. De nos jours encore le portrait de la clbrit ou de lhomme politique reoit lhommage la place de la personne en chair et en os ou, au contraire, se voit la cible de lexecutio in effigie :

    Pendant longtemps jusquau sicle des lumires , lusage voulait que les portraits des malfaiteurs que lon ne pouvait pas saisir soient excuts par un bourreau la place de la personne relle4.

    Et David le Breton de poser lquation entre prcellence du visage et individualisme dune socit :

    Plus une socit accorde de limportance lindividualit, plus grandit la valeur du visage5. Le succs du rseau prtendument social Facebook, qui se prsente initialement comme un album de visages, en est dailleurs la preuve flagrante.

    Que les yeux jouissent en outre dune primaut au sein du visage, lesthtique classique du portrait latteste en plaant les yeux un tiers de la hauteur linstar de lhorizon dans un paysage. Cette hypostase des yeux au sein du visage se voit mme illustr en creux par un fait divers. Lorsquen dcembre 2009, loccasion dun meeting place du Dme Milan, Silvio Berlusconi fut touch en pleine figure par une cathdrale-souvenir selon un double iconoclasme (atteinte un emblme religieux, atteinte une partie noble de ltre), il sest empress de rassurer la foule : Sono miracolato. Un centimetro pi su e avrei perso locchio.[] Sto bene6 . ( Je suis un miracul, un centimtre de plus et jaurais perdu lil.[] Je vais bien ), pour ritrer que la perte abondante de

    1 Barthes (1957: 151)

    2 Deleuze / Guattari (1980: 223)

    3 Deleuze / Guattari (1980: 207)

    4 Schneider (1994: 26)

    5 Le Breton (2005 : 38)

    6 S.a. (2009:1)

  • Visage_Article 1 Etat au 29.10.12 2 sur 17

    sang, les lsions et contusions internes et externes, la fracture du nez et dune incisive taient secondaires par rapport lil sauf.

    1. Drives biomtriques

    La suprmatie des yeux et de la tte par rapport au reste du corps sexpliquait pour les Anciens par le fait que ces parties se situent lendroit o les motions sont le plus facilement perceptibles, l o lme transparat. La biomtrie actuelle, hritire de lanthropomtrie et, plus en amont, de la phrnologie, argue pour sa part de la plus grande singularit morphologique dans les traits du visage par rapport au reste du corps et, partant, dune fiabilit accrue. Tandis que la physiognomonie antique avait des vises divinatoires et judiciaires, la biomtrie actuelle dote de techniques de reconnaissance faciale de plus en plus pointues, se limite des recensements identificatoires (constater lidentit de quelquun) ou authentifiants (constater que quelquun est bel et bien celui quil prtend tre). Or, tout en sappuyant sur la mme smiose que la physiognomonie, la biomtrie est dsormais susceptible dtre affecte dautres usages.

    Le danger de la biomtrie est quelle vhiculerait un certain jeunisme qui carte les visages non conformes (avec la vieillesse et la maladie les traits saccentuent et les mesures changent). en croire des tudes rcentes, notre idal physique serait influenc quon le veuille ou non par le jeunisme, voire leugnisme ambiant7 : les visages moyens seraient plus apprcis que des visages dune beaut hors du commun. Lvaluation sociale dun visage et la biomtrie se rejoignent partiellement dans une vise unificatrice, mesurable, des particularits. Crtien van Campen, dans son article Lattirance des visages moyens , renvoie pour ce faire lartiste graphiste nerlandais Micha Klein lequel, en tirant par la technique du morphing des portraits moyens partir de photos-portraits de top-modles dont les proportions rpondent dj une forme de perfection, prtend obtenir een verdichting van de schoonheid8 ( une densification de la beaut ). Que lattirance dun visage moyen soit base sur la symtrie, la jeunesse ou la sant dun tel visage, peut toutefois tre pondr par le fait que les portraits composites que Francis Galton, pionnier en eugnisme la fin du 19e sicle, obtint par recoupement de photos de criminels, rendirent galement leur visage plus avenants terwijl Galton juist op zoek was naar het prototype van de 'lelijke' crimineel9 ( tandis quil tait prcisment la recherche du prototype du vilain criminel ). La globalisation mne en outre lide que le croisement de portraits de plusieurs continents donnerait la beaut universelle, ide qui est reprsente par lartiste japonais Akira Gomi (insrer figure 1). Le monde entier veut sembler jeune, sain, moyen, au teint abricot. Les blancs se font bronzer artificiellement tandis que les Noirs recourent des techniques de dpigmentation dangereuses. Les Europens allongent leurs yeux en amande tandis que les Asiatiques se les font dbrider. Tout le monde veut tre mtis. Cette beaut syncrtique, retouche, digitale rate cependant le charme qui se situe dans la mobilit, lvanescence, ou la grce du dtail dviant, et finalement le mystre10 de la beaut. Si La beaut classique sublime ou idalise, dont les piliers furent depuis Thomas dAquin la proporzione, lintegrit e la claritas11 ( la proportion, lintgrit et la claritas), sest toujours avre glaciale, surnaturelle, inaccessible, en revanche les profils aux fronts pils, hauts et blancs, souligns par une coiffure tire en arrire dans liconographie du moyen ge dgagent une fascination parce quils chappent aux canons actuels. Roland Barthes, dans un article peu cit au sujet dArcimboldo, expliquait lui aussi la rpulsion que suscitent les fameuses ttes tantt par la distance culturelle le monstre au 16e sicle tait considr comme une merveille , une curiosit tantt par le fait quelles taient

    7 Cf. Roelens (2010: 350)

    8 Van Campen (2000: 2-3)

    9 Van Campen (2000: 11)

    10 Cheng (2006: 14)

    11 Eco (2004 : 100)

  • Visage_Article 1 Etat au 29.10.12 3 sur 17

    composes , de sorte que laversion vient plus du contexte ou du traitement que de la figure en soi12.

    2. Drives chirurgicales

    Pour peu quelle soit rparatrice, la chirurgie faciale ne pose pas de questions thiques. Malgr les risques de dgnrescence des tissus implants ou le figement temporaire des expressions, on a tendance accepter lide dune greffe du visage, celle, partielle ralise en 2005 Amiens sur Isabelle Dinoire, dfigure par son chien, ou, quasi totale ralise en 2008 Cleveland sur Connie Culp, dont le nez et une partie du visage avaient t emports par une balle tire en pleine face par son mari. Quoique les deux jeunes femmes arborent dsormais le nez, ou la bouche et le menton dune autre, on peut rtorquer que lalternative tait le port du masque ds lors que le visage dorigine tait de toute faon irrcuprable. Dans le cas de Connie Culp ; il sagit en outre dune restauration fonctionnelle (respirer, parler, manger, sentir) et non dune chirurgie faciale esthtique.

    De mme, pour la premire greffe totale du visage russie en France qui a t effectue en juin 2010, par le professeur Laurent Lantieri, Crteil, il sagissait de restaurer les fonctions atteintes. Pour le patient, Jrme, souffrant dune neurofibromatose, une maladie gntique dgnrative qui dformait son visage, notamment au niveau des yeux, Lantieri est parvenu transplanter intgralement le visage dun donneur, y compris les paupires et le systme lacrymal, ce qui constitue un rel dfi technique.

    Si, toutefois, la chirurgie tente de soumettre un visage particulier, singulier la machine de visagit, selon le terme de Gilles Deleuze (cf. infra) par des tentatives dadquation un idal normatif, on peut se poser des questions thiques. La chirurgie cosmtique ou correctrice pratique en 2008 sur Ophelia Kirwan, un bb atteint de trisomie nous laisse pantois. Mme sil ne nous appartient pas de nous prononcer sur les raisons profondes de ce genre dinterventions, nous ne pouvons nous empcher de faire le rapprochement avec la reconstitution faciale employe dans le champ de lanthropologie judiciaire, voire dune chirurgie esthtique immodre qui svit tous azimuts. Quand atteindra-t-on le seuil final o nous mnent tous les visages lifts ou refaits, facis souvent immobiles, tels des masques mortuaires, lexpressivit entrave, voire inexistante ?