LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfʫ Les...

of 51 /51
DÉFINITION : DÉFINITION : « « Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables de se développer paroi, de façon irréversible, capables de se développer en milieu acellulaire, dont certaines sont pathogènes en milieu acellulaire, dont certaines sont pathogènes chez l’homme ou chez l’animal. chez l’homme ou chez l’animal. » » Pr. J.L. PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009 LES MYCOPLASMES

Transcript of LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfʫ Les...

Page 1: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

DÉFINITION : DÉFINITION : «« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables de se développer paroi, de façon irréversible, capables de se développer en milieu acellulaire, dont certaines sont pathogènes en milieu acellulaire, dont certaines sont pathogènes chez l’homme ou chez l’animal.chez l’homme ou chez l’animal. »»

Pr. J.L. PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

LES MYCOPLASMES

Page 2: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

La caractéristique essentielle est l’absence de paroi, qui La caractéristique essentielle est l’absence de paroi, qui explique que ces bactéries sont à la fois très polymorphes et explique que ces bactéries sont à la fois très polymorphes et ultrafiltrablesultrafiltrables. . C’est C’est l’ultrafiltrabilité l’ultrafiltrabilité qui explique la confusion vivace, qui a qui explique la confusion vivace, qui a longtemps régné entre virus et Mycoplasmes.longtemps régné entre virus et Mycoplasmes.Les mycoplasmes représentent la plus petite forme de vie Les mycoplasmes représentent la plus petite forme de vie autonome connue.autonome connue.Il s’agit d’un vaste monde, comprenant de nombreuses Il s’agit d’un vaste monde, comprenant de nombreuses espèces, dont certaines sont pathogènes chez les animaux espèces, dont certaines sont pathogènes chez les animaux domestiques. domestiques.

Pr. J.L. PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

IMPORTANCE

Page 3: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

ETYMOLOGIEETYMOLOGIE

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Le préfixe MYCOLe préfixe MYCO-- rend compte de l’aspect rend compte de l’aspect pseudomycélien pseudomycélien du genre du genre Mycoplasma Mycoplasma = = Bactéries en Bactéries en forme de champignon.forme de champignon.Le préfixe MYCOLe préfixe MYCO-- est une source classique de est une source classique de confusion avec les Mycobactéries, qui n’ont rien à confusion avec les Mycobactéries, qui n’ont rien à voir avec les MYCOPLASMES.voir avec les MYCOPLASMES.

Page 4: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

CLASSIFICATIONCLASSIFICATION

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

La classe des MOLLICUTES (Bactéries à peau molle), La classe des MOLLICUTES (Bactéries à peau molle), comprend 4 ordres: comprend 4 ordres: 1) Ordre des 1) Ordre des MycoplasmatalesMycoplasmatales2)2) Ordre des Ordre des AcholeplasmatalesAcholeplasmatales3)3) Ordre des Ordre des Anaeroplasmatales Anaeroplasmatales (Mycoplasmes anaérobies)(Mycoplasmes anaérobies)4)4) Ordre des Ordre des Entomoplasmatales Entomoplasmatales (Mycoplasmes des insectes)(Mycoplasmes des insectes)

Page 5: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

CLASSIFICATIONCLASSIFICATION

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

1) Ordre des1) Ordre des MycoplasmatalesMycoplasmatalesComprend une seule famille : les Comprend une seule famille : les MycoplasmataceaeMycoplasmataceaeCette famille comprend 2 genres : Cette famille comprend 2 genres : Le genre Le genre MycoplasmaMycoplasmaEt le genre Et le genre UreaplasmaUreaplasmaEn 2002, les Mycoplasmes hémotropes, ont été reclassés à partir des genres Haemobartonella et Eperythrozoon, dans le genre MycoplasmaMycoplasma. . Il s’agit notamment de Mycoplasma haemofelis anciennement Haemobartonella felis et de Mycoplasma suis anciennement Eperythrozoon suis.

Page 6: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

HISTORIQUEHISTORIQUE

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

En 1898, NOCARD et ROUX isolent pour la première fois un En 1898, NOCARD et ROUX isolent pour la première fois un Mycoplasme, agent de la PÉRIMycoplasme, agent de la PÉRI--PNEUMONIE contagieuse PNEUMONIE contagieuse des bovins et utilisent le terme PPLO= des bovins et utilisent le terme PPLO= PeripneumoniaPeripneumonia--like like organismsorganismsEn 1929, NOWAK propose le nom de Mycoplasmes, pour En 1929, NOWAK propose le nom de Mycoplasmes, pour remplacer le terme PPLO, à cause de l’aspect pseudo remplacer le terme PPLO, à cause de l’aspect pseudo mycélien,mycélien,En 1944, EATON isole l’agent de la pneumonie primaire En 1944, EATON isole l’agent de la pneumonie primaire atypique de l’homme, atypique de l’homme, Mycoplasma pneumoniae, cultivé sur œuf embryonné.

Page 7: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

LIMITESLIMITES

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Il convient de distinguer les Mycoplasmes non Il convient de distinguer les Mycoplasmes non seulement des virus, mais aussi des formes L, qui seulement des virus, mais aussi des formes L, qui partagent avec les Mycoplasmes, l’absence de paroi et partagent avec les Mycoplasmes, l’absence de paroi et l’aspect des colonies. l’aspect des colonies. Les formes L sont des formes réversibles, qui peuvent Les formes L sont des formes réversibles, qui peuvent avoir une capacité de réversion vers des formes de avoir une capacité de réversion vers des formes de bactéries normales, avec une paroi. bactéries normales, avec une paroi. Les Mycoplasmes sont irréversiblement dépourvus de Les Mycoplasmes sont irréversiblement dépourvus de paroi.paroi.

Page 8: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

Les Les mycoplasmoses mycoplasmoses humaines sont peu nombreuses et rares.humaines sont peu nombreuses et rares.Par contre, en pathologie animale, l’importance des Par contre, en pathologie animale, l’importance des mycoplasmoses mycoplasmoses est très grande, sur le plan médical, est très grande, sur le plan médical, économique et dogmatique. économique et dogmatique. Sur le plan économique, en raison de l’augmentation des Sur le plan économique, en raison de l’augmentation des pertes de production, particulièrement dans les unités de pertes de production, particulièrement dans les unités de productions animales de type industriel : filières avicole et productions animales de type industriel : filières avicole et porcine.porcine.Sur le plan dogmatique, il est très intéressant de constater Sur le plan dogmatique, il est très intéressant de constater l’émergence de nouvelles l’émergence de nouvelles mycoplasmosesmycoplasmoses, qui représentent , qui représentent des maladies de l’avenir.des maladies de l’avenir.

Pr. J.L. PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

IMPORTANCE

Page 9: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

I) ETUDE BACTÉRIOLOGIQUEI) ETUDE BACTÉRIOLOGIQUE

A) Caractères morphologiques A) Caractères morphologiques B) Composition chimiqueB) Composition chimiqueC) Caractères culturaux C) Caractères culturaux D) Caractères biochimiques D) Caractères biochimiques E) Caractères antigéniquesE) Caractères antigéniquesF) Propriétés physiques et chimiquesF) Propriétés physiques et chimiques

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 10: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

A) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUESA) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUES

1) Etat frais :1) Etat frais :L’examen en contraste de phase montre un extrême L’examen en contraste de phase montre un extrême polymorphisme.polymorphisme.De petites sphères de 0,2 à 0,3 De petites sphères de 0,2 à 0,3 μμm, des vésicules, m, des vésicules, massues, des anneaux, et des filaments plus ou moins massues, des anneaux, et des filaments plus ou moins ramifiés.ramifiés.Les mycoplasmes sont immobiles. Les mycoplasmes sont immobiles.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 11: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

A) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUESA) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUES

2) Coloration de GRAM2) Coloration de GRAMLa coloration des mycoplasmes est difficile.La coloration des mycoplasmes est difficile.Ils apparaissent GRAM Ils apparaissent GRAM --..Petit Bacille de 0,2 à 0,3 Petit Bacille de 0,2 à 0,3 μμm x 0,4 m x 0,4 -- 0,8 0,8 μμm, droits ou m, droits ou incurvés, non capsulé, non sporulé.incurvés, non capsulé, non sporulé.Le meilleur procédé est le MAYLe meilleur procédé est le MAY--GRUNWALDGRUNWALD--GIEMSA.GIEMSA.Ce sont davantage les colonies que l’on colore, plutôt Ce sont davantage les colonies que l’on colore, plutôt que les bactéries, par le colorant de DIENES.que les bactéries, par le colorant de DIENES.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 12: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

A) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUESA) CARACTÈRES MORPHOLOGIQUES

2)Microscope électronique :2)Microscope électronique :Il permet de distinguer 4 types d’éléments différents : Il permet de distinguer 4 types d’éléments différents : De petits granules sphériques de 130 à 150 nm de De petits granules sphériques de 130 à 150 nm de diamètre. diamètre. Des cellules de 600 à 700 nm, à structure très Des cellules de 600 à 700 nm, à structure très différenciée, c’est la structure active, en voie de différenciée, c’est la structure active, en voie de multiplication. multiplication. De grandes cellules de 2 à 3 De grandes cellules de 2 à 3 μμm de diamètre, en anneau m de diamètre, en anneau ou en massue.ou en massue.Des formes filamenteuses, de formes et de tailles très Des formes filamenteuses, de formes et de tailles très variables. variables. Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 13: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

B) COMPOSITION CHIMIQUEB) COMPOSITION CHIMIQUE

1) Matériel extracellulaire : 1) Matériel extracellulaire : Certains mycoplasmes possèdent une enveloppe Certains mycoplasmes possèdent une enveloppe externe, support de la virulence.externe, support de la virulence.2) Membrane cytoplasmique: 2) Membrane cytoplasmique: Elle est de nature Elle est de nature lipolipo--protéique. protéique. Elle comprend Elle comprend 2 à 5 % de cholestérol2 à 5 % de cholestérol, qui lui confère , qui lui confère une certaine rigidité.une certaine rigidité.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 14: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

B) COMPOSITION CHIMIQUEB) COMPOSITION CHIMIQUE

3) Appareil nucléaire : 3) Appareil nucléaire : Le GC % est compris entre 22 et 41 %. Le GC % est compris entre 22 et 41 %. Il est plus bas que la plupart des autres bactéries.Il est plus bas que la plupart des autres bactéries.La taille du génome est de 500 La taille du génome est de 500 Md Md pour les pour les MycoplasmataceaeMycoplasmataceae et de 1000 et de 1000 Md Md pour les autres pour les autres familles. familles. Ce génome est donc plus petit que celui des autres Ce génome est donc plus petit que celui des autres bactéries. bactéries. Cette Cette très petite taille du génometrès petite taille du génome explique les explique les capacités limitées de biosynthèse et les exigences capacités limitées de biosynthèse et les exigences culturales. culturales.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 15: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) CARACTÈRES CULTURAUXC) CARACTÈRES CULTURAUX

Les Mycoplasmes poussent sur milieux Les Mycoplasmes poussent sur milieux acellulaires, mais ils sont très exigeants, acellulaires, mais ils sont très exigeants, Et les cultures sont toujours pauvres. Et les cultures sont toujours pauvres.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 16: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) CARACTÈRES CULTURAUXC) CARACTÈRES CULTURAUX

1) Milieux de culture :1) Milieux de culture :Les milieux utilisés contiennent au moins 3 constituants Les milieux utilisés contiennent au moins 3 constituants indispensables. indispensables. Un milieu de base = extrait de viandeUn milieu de base = extrait de viandeUn extrait de levure de bière, qui apporte les facteurs de Un extrait de levure de bière, qui apporte les facteurs de croissance.croissance.Du sérum : à 10 à 30 % du milieu. Du sérum : à 10 à 30 % du milieu. Ce sont des bactéries Ce sont des bactéries sérophiles sérophiles obligatoiresobligatoires, car le , car le sérum fournit différents facteurs indispensables, en sérum fournit différents facteurs indispensables, en particulier le CHOLESTÉROL.particulier le CHOLESTÉROL.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 17: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) CARACTÈRES CULTURAUXC) CARACTÈRES CULTURAUX

2) Conditions de culture :2) Conditions de culture :2 règles essentielles doivent impérativement être 2 règles essentielles doivent impérativement être respectées : respectées : Ensemencer copieusement, Ensemencer copieusement, Eviter la dessiccation des milieux solides, due à la Eviter la dessiccation des milieux solides, due à la longue incubation. longue incubation. A l’isolement, les cultures sont examinées, tous les A l’isolement, les cultures sont examinées, tous les jours, jours, pendant 14 jours,pendant 14 jours, à la loupe binoculaire. à la loupe binoculaire. Il faut donc Il faut donc entourer les boîtes de Pétri d’adhésifsentourer les boîtes de Pétri d’adhésifs, , pour éviter la dessiccation du milieu gélosé. pour éviter la dessiccation du milieu gélosé.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 18: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) CARACTÈRES CULTURAUXC) CARACTÈRES CULTURAUX

3) Aspect des colonies:3) Aspect des colonies:Milieu liquide : Milieu liquide : Ondes soyeuses, fragiles filaments,Ondes soyeuses, fragiles filaments,Trouble homogène discret. Trouble homogène discret. Milieu solide :Milieu solide :Colonies typiques Colonies typiques L’aspect caractéristique est dit en «L’aspect caractéristique est dit en « œuf sur le platœuf sur le plat », », avec un noyau central surélevé . avec un noyau central surélevé . Cette colonie est incrustée dans la gélose par son centre. Cette colonie est incrustée dans la gélose par son centre.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

www.biovalley.fr

Page 19: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) CARACTÈRES CULTURAUXC) CARACTÈRES CULTURAUX

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 20: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

D) CARACTÈRES BIOCHIMIQUES D) CARACTÈRES BIOCHIMIQUES

3 caractères biochimiques permettent d’orienter 3 caractères biochimiques permettent d’orienter l’identification des mycoplasmes d’origine humaine: l’identification des mycoplasmes d’origine humaine: 1) La fermentation du glucose :+ pour 1) La fermentation du glucose :+ pour M.M.pneumoniaepneumoniae..2) L’hydrolyse de l’arginine : + pour plusieurs espèces 2) L’hydrolyse de l’arginine : + pour plusieurs espèces sauf sauf M.M.pneumoniae pneumoniae et et UreaplasmaUreaplasma. . 3) La 3) La possesion possesion d’une d’une uréase uréase ::seul seul Ureaplasma urealyticum Ureaplasma urealyticum hydrolyse l’Urée. hydrolyse l’Urée.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 21: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

D) CARACTÈRES BIOCHIMIQUES D) CARACTÈRES BIOCHIMIQUES

Un caractère biochimique permet d’orienter Un caractère biochimique permet d’orienter l’identification des mycoplasmes d’origine animale: l’identification des mycoplasmes d’origine animale: La production d’H2 S : + La production d’H2 S : + Dans seulement 2 espèces :Dans seulement 2 espèces :Mycoplasma mycoidesMycoplasma mycoides, , chez les bovins chez les bovins Mycoplasma capricolumMycoplasma capricolum, , chez les petits ruminants. chez les petits ruminants.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 22: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

E) CARACTÈRES ANTIGÉNIQUES E) CARACTÈRES ANTIGÉNIQUES

Identification des espèces :Identification des espèces :Le pouvoir antigénique des Mycoplasmes est très net, ce qui Le pouvoir antigénique des Mycoplasmes est très net, ce qui permet l’identification finale des souches. permet l’identification finale des souches. Les 3 méthodes sérologiques mettent en évidence des antigènes Les 3 méthodes sérologiques mettent en évidence des antigènes spécifiques d’espèce. spécifiques d’espèce. 1) Immunofluorescence1) Immunofluorescence2) Inhibition de la croissance par un 2) Inhibition de la croissance par un immunsérumimmunsérum3) Inhibition du métabolisme par un 3) Inhibition du métabolisme par un immunsérumimmunsérum. .

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 23: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

F) PROPRIÉTÉS PHYSIQUES ET CHIMIQUESF) PROPRIÉTÉS PHYSIQUES ET CHIMIQUES1) Filtrabilité: 1) Filtrabilité: Les mycoplasmes traversent les filtres millipores de 450 Les mycoplasmes traversent les filtres millipores de 450 nm, et même parfois ceux de 220 nm, du fait des nm, et même parfois ceux de 220 nm, du fait des éléments granulaires et de la flexibilité. éléments granulaires et de la flexibilité. 2) Résistance aux agents physiques:2) Résistance aux agents physiques:Les mycoplasmes sont fragiles dans le milieu extérieur, Les mycoplasmes sont fragiles dans le milieu extérieur, sensibles à la lumière, aux rayons UV, et à la chaleur. sensibles à la lumière, aux rayons UV, et à la chaleur. 10 10 mn mn à 50°C : mort de 50 %à 50°C : mort de 50 %10 10 mn mn à 100°C : mort de 100 %. à 100°C : mort de 100 %.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 24: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

F) PROPRIÉTÉS PHYSIQUES ET CHIMIQUESF) PROPRIÉTÉS PHYSIQUES ET CHIMIQUES3) Résistance aux agents chimiques: 3) Résistance aux agents chimiques: Les mycoplasmes sont très sensibles aux variations de Les mycoplasmes sont très sensibles aux variations de pH, aux agents pH, aux agents tensiotensio--actifs, et aux antiseptiques usuelsactifs, et aux antiseptiques usuelsLes mycoplasmes sont plus sensibles aux chocs Les mycoplasmes sont plus sensibles aux chocs osmotiques que les bactéries à paroi. osmotiques que les bactéries à paroi. 4) Résistance aux antibiotiques:4) Résistance aux antibiotiques:Les mycoplasmes sont résistants aux SULFAMIDES, Les mycoplasmes sont résistants aux SULFAMIDES, aux polypeptides et à toutes les BETALACTAMINES, aux polypeptides et à toutes les BETALACTAMINES, du fait de l’absence de paroi. du fait de l’absence de paroi. Les antibiotiques les plus actifs sont les Tétracyclines et Les antibiotiques les plus actifs sont les Tétracyclines et les Macrolides ( les Macrolides ( Tylosine Tylosine et et TiamulineTiamuline).).

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 25: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

LES MYCOPLASMOSESLES MYCOPLASMOSES

A) A) Mycoplasmoses Mycoplasmoses majeures ou primairesmajeures ou primairesB) B) Mycoplasmoses Mycoplasmoses secondaires ou de sortiesecondaires ou de sortieC) Infections occultes ou inapparentesC) Infections occultes ou inapparentes

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 26: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

A) MYCOPLASMOSES MAJEURESA) MYCOPLASMOSES MAJEURES

Le pouvoir pathogène est essentiel, indiscutable, Le pouvoir pathogène est essentiel, indiscutable, démontré par le succès régulier des infections démontré par le succès régulier des infections expérimentales.expérimentales.Cliniquement graves, elles sont contagieuses et Cliniquement graves, elles sont contagieuses et concernent surtout les Ruminants: concernent surtout les Ruminants: 1) Péripneumonie contagieuse1) Péripneumonie contagieuse2) 2) Mycoplasmoses Mycoplasmoses des Petits ruminants. des Petits ruminants.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 27: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

1) Péripneumonie contagieuse1) Péripneumonie contagieuse

Mycoplasma mycoides Mycoplasma mycoides var. var. mycoides mycoides est responsable de la est responsable de la péripneumonie contagieuse, maladie dévastatrice péripneumonie contagieuse, maladie dévastatrice rencontrée, en Afrique, en Asie, en Italie et en Espagne. rencontrée, en Afrique, en Asie, en Italie et en Espagne. Elle reste une maladie réputée contagieuse, en France, du Elle reste une maladie réputée contagieuse, en France, du fait de réapparitions épisodiques, fait de réapparitions épisodiques, transfontalièrestransfontalières..Cette espèce provoque une pneumonie interstitielle Cette espèce provoque une pneumonie interstitielle fibrineuse et une pleurésie. fibrineuse et une pleurésie. La létalité peut atteindre 90 % des animaux infectés. La létalité peut atteindre 90 % des animaux infectés.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

www.cirad.fr

Page 28: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

1) Péripneumonie contagieuse1) Péripneumonie contagieuse

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

www.fao.orgagriculture.gouv.fr

Page 29: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

2) Mycoplasmoses des petits ruminants2) Mycoplasmoses des petits ruminants

Deux syndromes sont en plein développement, Deux syndromes sont en plein développement, avec les évolutions des avec les évolutions des techniques d’élevage techniques d’élevage intensifs. intensifs. A) Agalactie contagieuseA) Agalactie contagieuseB) Pleuropneumonie contagieuseB) Pleuropneumonie contagieuse

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 30: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

Agalactie contagieuse des petits ruminantsAgalactie contagieuse des petits

ruminantsLe syndrome Agalactie contagieuse est caractérisé, en Le syndrome Agalactie contagieuse est caractérisé, en Europe et en Amérique, chez la chèvre et chez le mouton, Europe et en Amérique, chez la chèvre et chez le mouton, par une triple étiologie et un triple tropisme.par une triple étiologie et un triple tropisme.Triple étiologie :Triple étiologie :Le mycoplasme historique = Le mycoplasme historique = M. M. agalactiaeagalactiae+ 2 nouvelles espèces = + 2 nouvelles espèces = M. M. capricolum capricolum et M. et M. mycoides mycoides mycoides mycoides biotype caprin. biotype caprin. Triple tropisme : mammaire, oculaire et articulaire: Triple tropisme : mammaire, oculaire et articulaire:

-- Mammite aigueMammite aigue-- Kératoconjonctivite Kératoconjonctivite -- Arthrite Arthrite

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 31: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

Pleuropneumonie contagieuse des petitsruminantsPleuropneumonie contagieuse des petitsruminantsLe tropisme est essentiellement respiratoire, avec 3 Le tropisme est essentiellement respiratoire, avec 3 espèces: espèces: Le mycoplasme historique : Le mycoplasme historique : M. M. mycoides mycoides var var capricapri++2 nouvelles espèces 2 nouvelles espèces M.M. mycoides mycoides var var mycoides mycoides biotype caprin et la souche F 38, en attente de classification. Ces 2 syndromes sont rarement mortels, mais toujours graves sur le plan économique.plan économique.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 32: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

B) MYCOPLASMOSES SECONDAIRESB) MYCOPLASMOSES SECONDAIRES

Le pouvoir pathogène est secondaire à une autre infection. Le pouvoir pathogène est secondaire à une autre infection. Ces maladies sont peu contagieuses et sont sporadiques. Ces maladies sont peu contagieuses et sont sporadiques. 1) Chez les bovins, il s’agit de la Pneumonie 1) Chez les bovins, il s’agit de la Pneumonie enzootique enzootique des veaux : des veaux : Mycoplasma bovisMycoplasma bovis, M. , M. bovirhinis bovirhinis et et M. M. argininiarginini2) Chez le mouton, la pneumonie interstitielle est due à2) Chez le mouton, la pneumonie interstitielle est due àM. M. ovipneumoniae ovipneumoniae et à et à M. M. argininiarginini. .

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 33: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

3) MYCOPLASMOSES PORCINES3) MYCOPLASMOSES PORCINES

Chez les porcins, on connaît 3 maladiesChez les porcins, on connaît 3 maladies1) Pneumonie 1) Pneumonie enzootique enzootique du porc : du porc : Mycoplasma hyopneumoniaeMycoplasma hyopneumoniae

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

www2.vet-lyon.fr

Page 34: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

3) MYCOPLASMOSES PORCINES3) MYCOPLASMOSES PORCINES

Chez les porcins, on connaît 3 maladiesChez les porcins, on connaît 3 maladies1) Pneumonie 1) Pneumonie enzootique enzootique du porc : du porc : Mycoplasma hyopneumoniaeMycoplasma hyopneumoniae2) 2) Polysérosite Polysérosite du porcelet : du porcelet : M.M. hyorhinishyorhinis3) Synovites et polyarthrite 3) Synovites et polyarthrite séroséro--fibrineuse: fibrineuse: Mycoplasma hyosynoviaeMycoplasma hyosynoviae. .

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 35: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

3) MYCOPLASMOSES AVIAIRES3) MYCOPLASMOSES AVIAIRES

Chez les oiseaux domestiques, les 2 espècesChez les oiseaux domestiques, les 2 espèces--cibles cibles sont les poules et les dindons.sont les poules et les dindons.1) La Maladie Respiratoire Chronique de la poule:1) La Maladie Respiratoire Chronique de la poule:Mycoplasma gallisepticum

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 36: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

3) MYCOPLASMOSES AVIAIRES3) MYCOPLASMOSES AVIAIRES

Chez les oiseaux domestiques, les 2 espècesChez les oiseaux domestiques, les 2 espèces--cibles sont les poules cibles sont les poules et les dindons.et les dindons.1) La Maladie Respiratoire Chronique de la poule:1) La Maladie Respiratoire Chronique de la poule:Mycoplasma gallisepticum2) Inflammation des sacs aériens des dindonneaux de 1 jour : Mycoplasma meleagridis3) Synovite infectieuse de la poule et de la dinde: Mycoplasma synoviae.Ces infections secondaires sont le plus souvent la rançon des élevages industriels concentrés, initiées par un virus.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 37: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

4) MYCOPLASMOSE FÉLINE4) MYCOPLASMOSE FÉLINE

Mycoplasma haemofelis anciennement Haemobartonella felis est une bactérie hémotrope, qui se fixe à la surface des hématies, et qui est responsable de la Mycoplasmose féline(autrefois Hémobartonellose)Elle est responsable d’une anémie hémolytique, particulièrement fréquente chez le chat.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

www.fabcats.org

Page 38: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) INFECTIONS OCCULTES OU INAPPARENTESC) INFECTIONS OCCULTES OU INAPPARENTESCertains mycoplasmes non pathogènes peuvent Certains mycoplasmes non pathogènes peuvent être considérés comme des constituants habituels être considérés comme des constituants habituels de la flore banale, non pathogène, de la surface des de la flore banale, non pathogène, de la surface des muqueuses.muqueuses.De très nombreuses espèces entrent dans ce De très nombreuses espèces entrent dans ce groupe, par exemple : groupe, par exemple : Acholeplasma laidlawiiAcholeplasma laidlawii, , dans le tractus génital des bovins.dans le tractus génital des bovins.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 39: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

CONCLUSIONCONCLUSIONCONCLUSION

1) Les mycoplasmoses ne sont pas des zoonoses, car la seule espèce pathogène chez l’homme, M.pneumoniae, est très spécifique de l’espèce humaine. 2) Les méthodes modernes d’élevage ont fait apparaître de nouvelles mycoplasmoses3) Le dogme de la spécificité d’espèce-hôte doit aujourd’hui être remplacé par la notion de syndrome, dont l’exemple le plus frappant est l’agalactie contagieuse, où 3 mycoplasmes différents sont possibles pour un même tableau clinique.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 40: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

III) CONSÉQUENCES ET APPLICATIONSIII) CONSÉQUENCES ET APPLICATIONS

Les mycoplasmes existant à l’état commensal ou saprophyte, leur Les mycoplasmes existant à l’état commensal ou saprophyte, leur isolement, à partir d’un produit pathologique n’est nullement laisolement, à partir d’un produit pathologique n’est nullement lapreuve de leur pouvoir pathogène. preuve de leur pouvoir pathogène. Même dans les Même dans les mycoplasmsoses mycoplasmsoses majeures, aucun symptôme majeures, aucun symptôme n’est pathognomonique. n’est pathognomonique. De plus, une même espèce de mycoplasme peut toucher des De plus, une même espèce de mycoplasme peut toucher des espèces animales différentes, et provoquer des lésions espèces animales différentes, et provoquer des lésions diversement localisées. diversement localisées. Le diagnostic clinique n’est jamais un diagnostic de certitude.Le diagnostic clinique n’est jamais un diagnostic de certitude.Seul un laboratoire spécialisé pourra apporter un diagnostic de Seul un laboratoire spécialisé pourra apporter un diagnostic de certitude.certitude.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 41: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

III) CONSÉQUENCES ET APPLICATIONSIII) CONSÉQUENCES ET APPLICATIONS

A)DIAGNOSTIC DE LABORATOIREA)DIAGNOSTIC DE LABORATOIREB) TRAITEMENTB) TRAITEMENTC) PROPHYLAXIEC) PROPHYLAXIE

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 42: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

A) DIAGNOSTIC DE LABORATOIREA) DIAGNOSTIC DE LABORATOIRE

1)Diagnostic bactériologique : 1)Diagnostic bactériologique : L’examen direct est sans intérêt, seul l’isolement et L’examen direct est sans intérêt, seul l’isolement et l’identification permettent le diagnostic direct.l’identification permettent le diagnostic direct.Les prélèvements : Les prélèvements : Ils doivent être faits à la phase aigue de la maladie. Ils doivent être faits à la phase aigue de la maladie. In vivo, la multiplication des Mycoplasmes est surtout intraIn vivo, la multiplication des Mycoplasmes est surtout intra--cellulaire, donc on préférera le grattage à l’écouvillonnage. cellulaire, donc on préférera le grattage à l’écouvillonnage. Les prélèvements doivent être acheminés au laboratoire, dans lesLes prélèvements doivent être acheminés au laboratoire, dans les24 h.24 h.Si le délai est supérieur, il faut mettre un milieu de transportSi le délai est supérieur, il faut mettre un milieu de transport avec avec de la Pénicilline et à 4°C. de la Pénicilline et à 4°C.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 43: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

1) DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE1) DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE

Isolement :Isolement :Le milieu d’isolement est le milieu de HAYFLICK, qui Le milieu d’isolement est le milieu de HAYFLICK, qui contient du sérum de cheval, de la Pénicilline et de la contient du sérum de cheval, de la Pénicilline et de la Colistine. Colistine. La filtration sur membrane millipore permet de séparer La filtration sur membrane millipore permet de séparer les Mycoplasmes des autres bactéries qui ne traversent les Mycoplasmes des autres bactéries qui ne traversent pas les filtres.pas les filtres.On ensemence en parallèle 2 milieux: un milieu liquide On ensemence en parallèle 2 milieux: un milieu liquide et un milieu solide. et un milieu solide. Ces 2 milieux sont observés chaque jour, pendant 14 Ces 2 milieux sont observés chaque jour, pendant 14 jours. jours. Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 44: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

1) DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE1) DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUEIdentification : Identification : Morphologie des cellules et des cultures : MGGMorphologie des cellules et des cultures : MGGTest à la DIGITONINE : disque de papier buvard, Test à la DIGITONINE : disque de papier buvard, recherche du besoin en stérols. recherche du besoin en stérols. Caractères biochimiques : Caractères biochimiques : Glucose, Urée, Arginine.Glucose, Urée, Arginine.Tests sérologiques : Immunofluorescence, Inhibition de Tests sérologiques : Immunofluorescence, Inhibition de la croissance. la croissance. Le diagnostic direct est long (3 à 4 semaines), coûteux Le diagnostic direct est long (3 à 4 semaines), coûteux et insuffisant pour les et insuffisant pour les mycoplasmoses mycoplasmoses secondaires.secondaires.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 45: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

2) DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE2) DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE

Il a l’avantage de donner un résultat plus rapide, mais Il a l’avantage de donner un résultat plus rapide, mais aucun test n’est à la fois sensible et spécifique. aucun test n’est à la fois sensible et spécifique. La RFC est la technique de référence pour la La RFC est la technique de référence pour la Péripneumonie bovine.Péripneumonie bovine.L’agglutination rapide sur lame est très utilisée pour les L’agglutination rapide sur lame est très utilisée pour les mycoplasmoses mycoplasmoses aviaires et caprines. aviaires et caprines. Les tests ELISA sont aujourd’hui disponibles pour les Les tests ELISA sont aujourd’hui disponibles pour les Mycoplasmoses Mycoplasmoses bovines, porcines et aviaires. bovines, porcines et aviaires. En filière avicole ou porcine, les tests sérologiques sont En filière avicole ou porcine, les tests sérologiques sont très utiles à l’échelon collectif, car il ne peut s’agir de très utiles à l’échelon collectif, car il ne peut s’agir de diagnostics individuels.diagnostics individuels.

Page 46: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

B) TRAITEMENTB) TRAITEMENT

1)Antibiothérapie: 1)Antibiothérapie: Les produits les plus actifs sont les 3 T:Les produits les plus actifs sont les 3 T:TÉTRACYCLINES et MACROLIDES (TÉTRACYCLINES et MACROLIDES (Tylosine Tylosine et et TiamulineTiamuline))Les résultats sont bons le plus souvent, sauf de rares cas Les résultats sont bons le plus souvent, sauf de rares cas de récidive à long terme. de récidive à long terme. Le facteur économique est limitant.Le facteur économique est limitant.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 47: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

B) TRAITEMENTB) TRAITEMENT

1)1)Antibioprévention Antibioprévention ::Dans les élevages industriels (porcs, volailles) Dans les élevages industriels (porcs, volailles) l’antibioprévention l’antibioprévention est possible et doit être adaptée. est possible et doit être adaptée. Choisir un macrolide (Choisir un macrolide (SpiramycineSpiramycine, , TylosineTylosine), dont le ), dont le spectre est plus étroitspectre est plus étroit que les tétracyclines, ce qui que les tétracyclines, ce qui provoque moins de sélection de résistance provoque moins de sélection de résistance plasmidiqueplasmidique. . Au moment des périodes à risque (stress)Au moment des périodes à risque (stress)Voie d’administration : Voie d’administration : per per os, dans l’aliment ou l’eau os, dans l’aliment ou l’eau de boisson. de boisson.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 48: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

C) PROPHYLAXIEC) PROPHYLAXIE

1)Prophylaxie sanitaire : 1)Prophylaxie sanitaire : L’élimination des malades peut être utile pour les L’élimination des malades peut être utile pour les mycoplasmoses mycoplasmoses primaires, comme la Péripneumonie primaires, comme la Péripneumonie contagieuse bovine. contagieuse bovine. Par contre, pour les Par contre, pour les mycoplasmoses mycoplasmoses secondaires, la secondaires, la prophylaxie sanitaire repose sur des mesures d’hygiène prophylaxie sanitaire repose sur des mesures d’hygiène classique dans les élevages : classique dans les élevages : Nettoyage et désinfection des locaux entre les bandes, Nettoyage et désinfection des locaux entre les bandes,

qui n’ont rien de spécifique aux mycoplasmes. qui n’ont rien de spécifique aux mycoplasmes.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 49: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

2) Prophylaxie médicale 2) Prophylaxie médicale

Vaccins bovins : Vaccins bovins : Les meilleurs vaccins contre la péripneumonie contagieuse Les meilleurs vaccins contre la péripneumonie contagieuse bovine sont des vaccins atténués, par passages en série sur bovine sont des vaccins atténués, par passages en série sur des embryons de poulet.des embryons de poulet.La vaccination systématique a donné de bons résultats au La vaccination systématique a donné de bons résultats au Sahel. Sahel. Petits ruminants : Les seuls vaccins commercialisés sont Petits ruminants : Les seuls vaccins commercialisés sont dirigés contre l’agalaxie contagieuse à dirigés contre l’agalaxie contagieuse à M. M. agalactiaeagalactiae. . Les vaccins vivants atténués sont interdits en France.Les vaccins vivants atténués sont interdits en France.Les vaccins inactivés, avec adjuvant protègent pendant 3 ou Les vaccins inactivés, avec adjuvant protègent pendant 3 ou 4 mois. 4 mois.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009

Page 50: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

2) Prophylaxie médicale 2) Prophylaxie médicale Vaccins porcins et aviaires : Vaccins porcins et aviaires : En France, la vaccination concerne essentiellement la En France, la vaccination concerne essentiellement la pneumonie pneumonie enzootique enzootique porcine, avec un vaccin inactivé à porcine, avec un vaccin inactivé à Mycoplasma hyopneumoniaeMycoplasma hyopneumoniae. . Plus récemment, un vaccin contre la Plus récemment, un vaccin contre la mycoplasmose mycoplasmose aviaire à aviaire à Mycoplasma gallisepticum Mycoplasma gallisepticum , , souche vivante atténuée, existe souche vivante atténuée, existe sur le marché, en France. sur le marché, en France. L’innocuité est très bonne et l’efficacité est intéressante, L’innocuité est très bonne et l’efficacité est intéressante, mais pas absolue. mais pas absolue. L’intérêt principal de ces vaccins est qu’ils permettent de L’intérêt principal de ces vaccins est qu’ils permettent de diminuer la pression épidémiologique des mycoplasmes et diminuer la pression épidémiologique des mycoplasmes et de limiter les épisodes infectieux dans les élevages. de limiter les épisodes infectieux dans les élevages.

Page 51: LES MYCOPLASMES - Weeblymagister05.weebly.com/.../9/1/7/5917861/les_mycoplasmes.pdfÊ« Les Mycoplasmes sont des bactéries dépourvues de paroi, de façon irréversible, capables

CONCLUSIONCONCLUSION

A la grande homogénéité bactériologique du genre A la grande homogénéité bactériologique du genre MycoplasmaMycoplasma, , bactéries dépourvues de paroi, s’oppose la bactéries dépourvues de paroi, s’oppose la grande diversité des espèces bactériennes, des espèces grande diversité des espèces bactériennes, des espèces animales sensibles et la variété des tropismes de tissu. animales sensibles et la variété des tropismes de tissu. A côté des A côté des Mycoplasmoses Mycoplasmoses primaires, en régression, en primaires, en régression, en France, il faut souligner l’émergence récente des France, il faut souligner l’émergence récente des Mycoplasmoses Mycoplasmoses secondaires, liées aux méthodes modernes secondaires, liées aux méthodes modernes de l’élevage intensif.de l’élevage intensif.Il est donc très difficile d’apprécier leur impact Il est donc très difficile d’apprécier leur impact économique réel, car elles ne sévissent pas à l’état pur, et économique réel, car elles ne sévissent pas à l’état pur, et compliquent souvent une infection virale souscompliquent souvent une infection virale sous--jacente. jacente.

Pr. J.L PELLERIN- Unité de Microbiologie-Immunologie, ENVN, 2009