Les Invisibles et le secret de Misty Bay

Click here to load reader

  • date post

    21-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    222
  • download

    3

Embed Size (px)

description

Découvrez les aventures de la bande des Invisibles

Transcript of Les Invisibles et le secret de Misty Bay

  • LES INVISIBLESGiovanni Del Ponte N Turin en 1965, lauteur a reu de nombreuses rcompenses en Italie pour sa srie Les Invisibles en quatre tomes :tFO1SJY/BUJPOBMEFTSPNBOTQPVSenfants Montana dellAlto Crotonese pour La strega di Dark FallstFO1SJY#BODBSFMMJOP pour Il castello di Doom Rock tFO1SJY(JPWBOOJ"SQJOP pour Il castello di Doom Rock

    Lauteur recre dans ses romans

    l atmosphre dans laquelle il a baign

    ds son plus jeune ge. Il adorait alors

    livres, films, sries et dessins anims

    cultes tels que : Sous le signe de Zorro, Lle mystrieuse, Voyage au centre de la terre, Belphgor, le fantme du Louvre, LHomme masqu , Ufo, Agent spcial, Mandrake , Zagor mais aussi Astrix, Dracula, Batman Plus tard Buy, X-Men, Sandman

    Douglas fait souvent un cauchemar peupl dune bande dados turbulents, Les Invisibles.JTUZ#BZPJMQBTTFTFTWBDBODFT DIF[TPOPODMF,FOJMEDPVWSFRVFTPJYBOUFBOTQMVTUU

    celui-ci faisait partie dune bande du mme nom.

    Son cauchemar serait-il prmonitoire ?

    Au mme moment danciens Invisibles, amis de loncle Ken,

    viennent de mourir. De mort naturelle, vraiment ?

    Question troublante !

    $SZTUBMTBOPVWFMMFBNJFEPUFEVNZTUSJFVYQPVWPJSEFUMQBUIJF a un terrible soupon : le magicien malfique Angus Scrimm,

    que Les Invisibles dautrefois avaient combattu et limin, semble tre rapparu sur terre, assoiff de vengeance !

    Douglas et Crystal, aids de Peter le dgourdi, recrent la bande

    des Invisibles et se lancent sur les traces du malfaisant sorcier.

    Les nouveaux Invisibles mettront-ils encore, et dfinitivement, le terrible Angus Scrimm en chec ?

    *MMVTUSBUJPOEFDPVWFSUVSF1BPMP#BSCJFSJ

    GIOVANNI DEL PONTE

    LE SECRET DE MISTY BAY

    1

    9 782810 401673

    Giovanni del Ponte

    Le S

    ecret d

    e M

    isty B

    ay

    La Sorcire de Dark falls

    PARATRE :

    Le Chteau de Doom Rock

    Lnigme de Gaa

    Tome 2

    Tome 3

    Tome 4

    DIFFUSION / DISTRIBUTION INTERFORUM

    12,90 TTC

    Dun coup le vent ouvrit la fentre du grenier et un air glac envahit la pice. Le soleil sobscurcit et Douglas, Crystal et Peter furent obligs de lutter pour ne pas tre emports par la bourrasque. Les objets les plus lgers tourbillonnaient comme des feuilles mortes. Cramponnez-vous, cest une attaque de magie ! hurla Crystal. Cest Scrimm ! Il utilise le vent pour nous voler les cahiers du Journal doncle Ken ! Le vent redoubla dintensit et une voix rsonna dans la pice : La magie nest pas un jeu denfants, mes petits !

    La serie culte enfin en France !`

    TOME 1

  • Giovanni Del Ponte

    LES INVISIBLES1

    Le secret de Misty Bay

  • Gi-lei,

    ma potion magique personnelle

  • Prologue

    Pnombre. Humidit. Odeur prenante de moisi.Le vieil homme posa lchiquier sur la table poussi-

    reuse. vrai dire, ce ntait pas un vritable chiquier. Quelque

    temps plus tt, cela avait t, sans doute, un morceau du couvercle dune caisse en bois ou dune malle. Le vieillard avait trac dessus des carreaux et colori au charbon des cases noires.

    Il y disposa un un des cailloux que seuls ses yeux avertis pouvaient prendre pour les diffrentes pices dun chiquier. Pourtant, il nen manquait pas une et il tait parfaitement possible de disputer une partie. Il poussa un profond soupir. Voil si longtemps quil attendait Enfin, le moment tait venu !

    Le vieillard gota le bref laps de temps qui le sparait du dbut de la partie. Une fois encore, il parcourut du regard ltroite grotte creuse mme la roche dans laquelle il se trouvait. Puis il avana la main et saisit sur lchiquier la premire pice, le premier personnage. Et sur ce premier mouvement, il engagea la partie.

  • 81

    Les Invisibles

    La vieille demeure dAngus Scrimm se dresse, silencieuse, au sommet de la falaise.

    La nuit est tide et limpide. Tout semble tranquille.Illusion, pure illusion ! Les enfants prisonniers dans la

    maison sont promis un destin quils ne peuvent mme pas imaginer.

    Enferms dans leur cellule souterraine, ils ont tout dabord tent de senfuir. Ils ont cri, hurl. Personne ne les a entendus.

    En vrit, nul ne peut leur venir en aide. Aucun adulte.

    Invisibles, prsents ? demande mi-voix Damon, treize ans, le chef de la bande des Invisibles, tapi derrire un buisson, larrire de la maison.

    Autour de lui, rien ne rvle une prsence humaine. Pourtant, une rponse lui parvient ou plutt une srie de chuchotements provenant du petit bois jouxtant la maison.

    Greta, prsente ! Mark, prsent ! Ken, prsent ! Devlin, prsent ! Susan, prsente ! Bien, reprend Damon. Voici le topo de la situation :

    nous sommes lunique espoir de ces enfants. Scrimm est un

  • 9dur cuire, mais si nous faisons irruption, tous ensemble, lintrieur, il ne pourra tre partout la fois pour nous bloquer. Si lun de nous se fait prendre, tant pis pour lui. Daccord ? Le premier qui parvient librer les enfants se prcipite au poste de police et raconte tout. Attention, mon signal : un deux

    Damon hsite encore. Cette mission nest pas comme les autres : cette fois, le danger est rel. Si lun des siens tait captur, le sort qui lui serait rserv serait pire que celui encouru par les enfants. Il en va de sa responsabilit. Mais il nest plus temps de renoncer, maintenant. Scrimm nest pas tomb de la dernire pluie. lheure quil est, il a d sre-ment sapercevoir de leur prsence. Il ne les connat pas tous, mais il peut trs vite savoir o ils habitent et aller les recher-cher un un Non, plus question de faire marche arrire.

    trois ! souffle-t-il enfin.Sil savait quel point ce simple mot allait changer le

    cours de leurs vies !En un clair, Greta, Mark, Ken, Devlin et Susan bondis-

    sent, chacun vers un point diffrent de la maison dAngus Scrimm.

    Russiront-ils ? Ils nen ont pas la moindre ide, mais ils sont prts tout risquer. Le sort de trois tout-petits est entre leurs mains.

    Greta arrive la premire. cartant de son visage une mche de ses longs cheveux noirs, elle sapproche dune fentre. Personne. Pourtant, la croise est entrebille. Tu es sr de toi, pas vrai, Scrimm ? pense la jeune fille. partir de cette nuit, tu feras moins le malin ! Et dun mouvement souple, elle se glisse dans la maison silencieuse.

    Mark se dirige vers la porte de derrire. La batte de base-ball quil serre dans ses mains le rassure un peu. Il tourne la poigne la porte souvre.

  • 10

    Trop facile, se dit-il. Ou Scrimm est un crtin ou il nous attend

    Il franchit le seuil et, tandis quil senfonce dans lobscu-rit, une ide fait son chemin dans son esprit. Et si Scrimm navait rien craindre ? De malheureux voleurs qui staient risqus une fois venir par l ont tous mal fini. Et deux dentre eux sont mme devenus fous. De plus, Damon soup-onne Scrimm de contrler la police.

    Mais une bande dados, il ny pense srement pas !

    Ken a aperu de loin, au rez-de-chausse, un soupirail qui sert arer les pices en sous-sol. Cest l, derrire, que les enfants pourraient tre prisonniers. Il est ferm. Vite, il se saisit dune pierre, quil enveloppe dans sa parka sans manches. Idal pour casser une vitre sans bruit ! Quest-ce qui bouge derrire lui ? Damon ce nest que Damon. Ils ont eu la mme ide, tant mieux. Les voil tous les deux lintrieur.

    Devlin hsite. Cest bizarre, les autres sont entrs trop facilement Et si ctait un pige ? Aucun bruit ne filtre de la maison. Qui sait si les amis nont pas t dj capturs ? Si cela lui arrivait aussi ? Mieux vaut patienter quelques minutes. Laisser ses copains le temps de chercher les enfants et sils sont en danger de voler leur secours. Oui, il est prfrable dattendre, cest un bon plan. Plus sr aussi.

    Susan saperoit alors que Devlin est rest en arrire. Quest-ce quil fabrique ? Si elle retournait voir ? Puis elle change dide : sil na pas envie dentrer, sil ne se sent pas dattaque, quil reste dehors, aprs tout. Elle atteint une autre fentre ouverte, du ct oppos celui par lequel est entre Greta. Hum Que Scrimm ait tout laiss grand

  • 11

    ouvert est mauvais signe. Et sil avait dj tu les enfants ? Non, il faut chasser cette pense. Tcher de se concentrer.

    Greta avance ttons dans la pice, juste claire par la lueur bleute de la lune, entre zones claires et puits dombre noire. Elle ne peut sempcher de maudire Damon, qui a interdit demporter aucun objet, pas mme un briquet. Soudain, un faible bruit provient du couloir. Damon a eu raison : dans cette obscurit, rien ne trahit une prsence. Peut-tre quen restant parfaitement immobile

    H l, que se passe-t-il ici ?Est-ce la voix de Scrimm ? Demble, on ne saurait le dire.

    Pourtant, ce ton moqueur, mchant Les pas se rappro-chent Le cur de Greta bat tout rompre. Revenir vers la fentre ouverte, vite ! Mais elle est trop loigne ! Passer devant la porte donnant sur le couloir ? Elle nose pas, cest trop risqu.

    Avance, mon poussin, viens voir tonton Angus ! Je ne te ferai pas de mal

    Greta jette autour delle des regards affols. Appeler laide ? Impossible, cela mettrait ses amis en danger. Sa main agrippe lun des couteaux que Damon leur a prts, Susan et elle. Pour les filles, cest plus prudent, avait-il dit, elles se sentiront plus en scurit.

    Soudain, elle aperoit une autre porte, au fond de la pice. Prenant son courage deux mains, elle se rue dans cette direction.

    Mark est en train de traverser ce qui pourrait tre la salle manger. Tout coup, il lui semble distinguer une ombre glissant vers une grande table.

    H, les gars, chuchote Mark, en serrant trs fort sa batte de base-ball dans ses mains moites, cest vous, les copains ?

  • 12

    Pas de rponse, sinon un soupir, comme un rle.Un grognement profond provient alors de lendroit o

    lombre a boug. Le grondement dun gros animal ! Ae, ae, ae ! Un chien ! bougonne Mark.Soudain, sa batte de base-ball nest plus aussi rconfor-

    tante.Il se prcipite vers la porte par laquelle il est entr. Un

    couloir, une pice, un autre couloir Le crissement des griffes de lanimal sur le parquet lui indique que la bte est sur ses talons.

    Allez, tu y es presque ! se dit-il pour se donner du courage. Tourne angle droit Cours en zigzag Sme-le !

    La bte est presque sur lui. Elle bouscule les chaises, se cogne au montant des portes Maldiction, ce chien est absolument norme !

    Flte ! Pas dissue par l ! Ce couloir ne mne rienMark se remet courir, des larmes coulent sur ses joues.

    Dans son dos, il entend le claquement des mchoires du molosse.

    Et il sent, sur son cou, lhaleine brlante du monstre

    Ce bruit, tu as entendu ? sexclame Damon, perdant toute prudence.

    Euh, quel genre de bruit ? rpond Ken distraitement.Ils ont pntr dans une pice secrte, amnage en

    bibliothque. Ken examine les livres avec attention. Je ne sais pas, quelquun qui courait Regarde-moi tout a ! chuchote Ken, compltement

    bahi.Ses doigts courent sur le dos des livres. Ils ont au moins cent ans ! Tiens, des titres, au hasard :

    Pleine Lune magique, Le Marteau de la sorcire, Rites et Exorcismes

  • 13

    Damon son tour examine la pice. Les tagres poussi-reuses sont remplies de volumes du mme genre. Le Monde des morts vivants, peut-il lire.

    De Mas De Mast De Masticatione mortuorum, cest du latin : Comment

    manger des morts. Ces livres doivent valoir une fortune, comment se les est-il procurs ?

    La bonne question serait plutt : quest-ce quil en fait ?

    ce moment, un cri retentit. Cette fois, tu as entendu, souffle Damon, saisissant

    Ken par la manche. Cest la voix de Mark, rpond son ami. Il a un

    problme. Vite, allons laider ! Pourtant, on a dit quil fallait rechercher les enfants.Ken a un peu honte dabandonner Mark son sort, mais

    il sait que seuls Damon et lui peuvent sauver ces innocents. Tant pis pour la stratgie ! hurle Damon, le plantant l

    et se ruant vers lescalier. Dpchons-nous, on ne peut pas le laisser se faire assassiner !

    Ken le voit grimper les marches quatre quatre et dispa-ratre. Il lche un juron et sapprte le suivre quand quelque chose capte son attention : sur un lutrin, un livre est ouvert Un volume apparemment semblable aux autres, mais qui exerce sur lui une attraction quasi hypnotique. En le refermant, il lit son titre sur la couverture : Malartium.

    Un clair rouge. Quelque chose frappe violemment Susan au visage et lenvoie valdinguer contre un mur un autre clair puis un troisime. Dans sa bouche, un got de sang. Ses vtements prennent feu aux endroits o elle a t atteinte. Dsesprment, elle essaie dteindre les flammes et se blesse

  • 14

    la jambe avec son propre couteau, quelle jette au loin avec rage. Saisissant un coussin, elle sefforce dtouffer le feu qui la dvore.

    Autour delle se dchanent des spirales de feu, des mtores infernaux. En une course folle, elle senfuit dans le labyrinthe sombre de la maison. Les flammes la poursui-vent, la cernent.

    Aaaaah !Une flamme sest allume sur son dos. Les cheveux ! Ses

    cheveux ont pris feu !

    Du dehors, Devlin entend des bruits et des hurlements. Il voudrait intervenir, mais paralys par la peur, il est clou au sol.

    Un clair zbre la nuit. Pourtant, jusqu prsent, le ciel tait sans nuages. Voil maintenant quune tempte se dchane.

    Il ne faut pas avoir honte, mon garon !Devlin se retourne et le voit. Scrimm ! Et il est trop prs

    pour lui chapper. Ce nest pas dshonorant dviter une bataille perdue

    davance !Lhomme saccroupit auprs de lui, un sourire mielleux

    aux lvres. Leau de pluie qui ruisselle cre des reflets bleu-tres sur ses longs cheveux bruns et sur sa barbiche en pointe. Il porte une longue tunique noire ; sa peau a la couleur de livoire et ses yeux tincellent des feux de lenfer. La main quil pose sur la cuisse de Devlin est de glace : un froid cuisant pntre le sang du garon et monte jusqu son cur.

    Et puis, l-dedans, personne ne peut faire de mal tes amis ! Personne, sinon eux-mmes !

    Que dit-il cet homme, et pourquoi rit-il si fort ? Devlin ny comprend rien

  • 15

    Regarde, Devlin, lui ordonne brusquement Scrimm, emprisonnant la tte du garon entre ses deux mains, et en le fixant de ses yeux de braise.

    Et Devlin voit tout.Il voit Greta, qui simagine que Scrimm sest empar

    delle. Elle ne sait comment lui chapper. Elle frappe, dabord avec sa main, puis avec le couteau

    Mais elle ne russit qu blesser Mark qui croit, lui, que le chien lui a saut sur le dos. Il pleure, hurle et se dbat pour larracher de lui. Mais la bte semble insensible ses coups de batte.

    Susan se sent brler vive. Elle donne des coups de poing et de pied dans le vide

    En ralit, elle atteint Damon, qui tente de se dfendre comme il le peut, avec tout ce qui lui tombe sous la main. Car il a limpression davoir t captur par une norme araigne qui veut lemmailloter dans sa toile.

    Tu les vois, Devlin ? ricane Scrimm, sans lcher le visage du garon. Tu comprends maintenant que vous ne pouvez rien contre moi ?

    A ass, bafouille Devlin dont les lvres se refusent lui obir.

    Quoi ? Quest-ce quil dit ce petit morveux ? Assez !Mais la voix de Scrimm, dominant le fracas du tonnerre

    et les clats de la tempte, lui dit encore : La magie nest pas un jeu denfant, mon petit ! Asseeeeez !Et Devlin svanouit.

  • 16

    Les clairs qui zbrent le ciel illuminent la demeure dAngus Scrimm. Greta, Mark, Damon et Susan recouvrent subitement la raison. Couverts de coups et de bleus, sangui-nolents, ils sont serrs les uns contre les autres.

    Non sans mal, ils saident se relever. La maison est dserte. Personne ne vient leur dire de rentrer chez eux, aucune prsence ne se manifeste. Cest cela que veut leur faire comprendre Scrimm : pour lui, ils nexistent pas, un point cest tout. Sil les laisse partir, cest quils ne peuvent rien contre lui. Le petit groupe dados se lve et sen va sous la pluie, svitant du regard, sans dire un mot.

    Personne, pas mme Angus Scrimm, ne sest aperu quil en manque un : Ken, le sixime Invisible.

    Jeune homme Sil te platDouglas Macleod tourna brusquement la tte et retira les

    couteurs de ses oreilles. Pardon ?Lhtesse de lair hsitait : Ton jus dorange. Excuse-moi, tu avais lair de

    dormir ! Non, non, je regardais un film. Merci bien !Douglas but une longue gorge dorangeade et posa son

    verre sur la tablette de son sige, prs du hublot. Malgr ses douze ans, ce ntait pas la premire fois quil voyageait seul en avion. Ses parents avaient t conseillers en restructura-tion dentreprises pour une chane de supermarchs, et ils voyageaient sans cesse. Douglas, dans ses plus lointains souvenirs, avait t ballott entre New York, Boston, Memphis, Los Angeles. Mais sa mre tait morte subitement et son pre stait encore plus absorb dans son travail. Ds lors, le garon avait pass ses ts en colonies de vacances ou chez des parents. Cette fois, ctait chez son oncle

  • 17

    Kendred, le frre an de sa mre, qui vivait au bord de la mer, dans une trs jolie petite ville. Du moins, cest ce quavait affirm son pre. Enfin Papa exagrait toujours un peu !

    Dun revers de main, il se dbarrassa des miettes de biscuits qui constellaient sa chemise cossaise. Ctait plus fort que lui, il lui fallait grignoter un petit quelque chose quand il lisait ou quil tait au cinma. Pas de mystre si jai quelques kilos en trop, en tout cas plus que les autres de mon ge ! se dit-il.

    Il fallait reconnatre quil ne faisait rien pour garder la forme. Il prfrait lire des livres ou des BD de super-hros que jouer au foot avec ses copains. Un peu dexercice ? Bof il en faisait, tout de mme Dailleurs, il scorchait parfois les genoux en planche roulettes. Il passa sa main sur sa jambe encore endolorie. Ah a, pour se casser la figure, il tait le roi !

    Douglas remit ses couteurs et leva les yeux sur lcran, au-dessus de la range mdiane de fauteuils. Il stait distrait O en taient donc les Invisibles ? Un simple coup dil lui suffit pour savoir que quelque chose clochait. Tout lheure, il suivait le dbut dun film policier palpitant, dont des adolescents taient les hros. Et voil que maintenant, ctait un pisode des Simpson. Lhtesse tait encore dans les parages, il lappela :

    Pardon, madame Oui ? Tu dsires ? Oh, ce nest pas important, mais quest devenu le

    film prcdent ? Quel film ? Le polar avec la bande de jeunes, les Invisibles ceux

    quiLa jeune femme jeta un coup dil sur lcran.

  • Mais il ny avait pas de film auparavant ! Mais si, vous savez bien, ce film, avec une scne

    qui Ah, jai compris, dit lhtesse avec un grand sourire.

    Tu as d tendormir et rver, tu ne crois pas ?Douglas ne dit plus mot. Ce film, il tait pourtant sr

    dtre en train de le regarder. Bon, si lhtesse affirmait quil ny avait que les Simpson, lunique explication tait quil avait d rver, voil tout ! Ou peut-tre tait-ce lun de ces trous de mmoire qui le cueillaient parfois limproviste. Dans ces moments-l, il ne percevait plus rien de ce qui lentourait. Parfois, cela lui collait une peur bleue, mais jamais il navait os en souffler mot personne. De toute faon, il dmnageait si souvent quil navait jamais eu le temps de se faire de vrais amis.

    Lhtesse sourit, dun air entendu : Oh, ne tinquite pas, cela arrive trs souvent. Il y a

    quelques semaines, nous volions vers le Canada et, latter-rissage, un passager sest rveill et a demand si nous arrivions bientt Rome ! Le commandant en personne est venu rassurer ce monsieur et le persuader quon allait bien se poser Toronto !

    Douglas lui rendit son sourire et la jeune femme sen fut soccuper dun passager qui lui avait fait signe.

    Latterrissage tait prvu vingt minutes plus tard, il avait donc le temps de faire un petit somme. Il reposa son casque sur la tablette et senfona plus confortablement dans son fauteuil.

    Avant de sendormir, la dernire chose qui lui vint les-prit fut : Les Invisibles, hein ? Dommage, ctait srement un film terrible !

  • 19

    2

    Un fin limier

    Robert Kershaw laissa chapper un grognement de satis-faction, qui rsonna dans le silence de sa chambre dhtel.

    Ctait un petit htel modeste, du genre o lon ne fait que passer, mais peu lui importait. Il sestimait bon dtective et, comme tel, ne sintressait qu ce quil recher-chait.

    Car il tait sur une piste, depuis plusieurs annes dj. Et il ne lcherait pas le morceau tant quil naurait pas trouv ce quil cherchait.

    Nerveusement, il sortit ses ciseaux de leur tui et dcoupa un article de journal.

    Il le collerait ensuite, avec dautres, dans lpais cahier pos devant lui, moiti rempli darticles du mme genre.

    Un enfant mystrieusement sauv des flammes ! la police, celui-ci a racont quil avait t secouru par

    dtranges enfants, qui ne semblaient pas craindre les flammes.

    Les coliers kidnapps ont t retrouvs !Interrogs sur la faon dont ils ont t dlivrs, certains

    nont rien voulu dire. Dautres ont dclar avoir t librs par des jeunes de leur ge, qui se faisaient appeler les

  • 20

    Invisibles . Ils semblaient surgir de nulle part et se sont vanouis dans la nature de faon inexplicable.

    La fillette perdue dans la tempte de neige est ramene chez elle par un jeune garon qui disparat aussitt !

    Des coupures de ce genre, il y en avait des dizaines. Mais celle quil dcoupait tait classer dans le dossier extraordinaires . Car si elle tait un peu diffrente des autres, ctait en raison de deux indices : un nom et un lieu.

    Randy est sorti du coma !Voici des jours que le petit Randy tait couch sur un lit

    dhpital, la suite dun grave accident de la route. Puis hier soir, contre toute attente, il a ouvert les yeux. ses parents qui pleuraient de joie, il a racont quil avait fait un rve : une petite fille lavait ramen dans son corps et rendu la vie. Daprs les souvenirs de lenfant, la fillette se prnommait Greta ; elle lui aurait dit quelle tait de Misty Bay, une petite ville qui existe, en effet, sur la cte de la pninsule de Monterey, en Californie. Comment expliquer ce phnomne ? Les mdecins avancent diffrentes hypo-thses

    Larticle continuait, mais Robert ngligea le reste. Les suppositions inutiles ne lintressaient pas. Lui seul poss-dait les pices de ce puzzle, et il esprait le complter bientt. Les deux indices quil possdait concordaient parfaitement : un nom, Greta, et un lieu, Misty Bay.

    Il examina la carte des tats-Unis tale sur sa table. Des cercles rouges marquaient les lieux o staient produits

  • les phnomnes quavaient relats les journaux. En regard des cercles, des dates concernaient les dix dernires annes. premire vue, il ny avait pas de rapport entre tous les faits ; ils se produisaient et l. Mais en observant dun peu plus prs, ils semblaient converger, cette dernire anne, vers un point bien prcis : Misty Bay, Californie.

    Misty Bay.Retour la case dpart !