Le prochain Apéritif Apéritifs poétiques poétique · Las cinco llagas de Cristo cortadas en...

of 2 /2
Apéritifs poétiques 29 novembre 12h-14h salle de conférences MISHA Carole Egger lit Federico García Lorca Romancero gitano, “La monja gitana” Quatre ateliers nourrissants pour lire, traduire et comprendre la poésie Les ateliers sont précédés d’un moment convivial ouvert à tous Ils sont organisés par la Faculté des Lettres dans le cadre de la préparation à l’agrégation contact: [email protected] Images modifiées à partir d’illustrations originales de Federico Garcia Lorca, ‹‹ Romancero Gitano ››, Revista de Occidente, 1924 -27 Réflexions finales 3 février 2017, 11h30-14h30 salle 409 Portique Carole Boidin et Emilie Picherot ‹‹ Les formes de l’action poétique ›› Le prochain Apéritif poétique

Transcript of Le prochain Apéritif Apéritifs poétiques poétique · Las cinco llagas de Cristo cortadas en...

Page 1: Le prochain Apéritif Apéritifs poétiques poétique · Las cinco llagas de Cristo cortadas en Almería. Por los ojos de la monja galopan dos caballistas. Un rumor último y sordo

Apéritifs poétiques29 novembre 12h-14h

salle de conférences MISHA

Carole Egger litFederico García Lorca

Romancero gitano,“La monja gitana”

Quatre ateliers nourrissants pourlire, traduire et comprendre la poésie

Les ateliers sont précédésd’un moment convivial ouvert à tous

Ils sont organisés par la Faculté des Lettres dans le cadre de la préparation à l’agrégation

contact: [email protected] modifiées à partir d’illustrations originales de Federico Garcia Lorca, ‹‹ Romancero Gitano ››, Revista de Occidente, 1924 -27

Réflexions finales3 février 2017, 11h30-14h30salle 409 Portique

Carole Boidin et Emilie Picherot ‹‹ Les formes de l’action poétique ››

Le prochain Apéritifpoétique

Page 2: Le prochain Apéritif Apéritifs poétiques poétique · Las cinco llagas de Cristo cortadas en Almería. Por los ojos de la monja galopan dos caballistas. Un rumor último y sordo

Federico García LorcaComplaintes Gitanes, ‹‹ La Nonne Gitane ››

À José Moreno VillaGiroflée dans les brins d’herbe. Silence de chaux et myrte. La nonne brode des mauvessur sa toile jaune et fine. Dans le gris du plafonnier, volent sept oiseaux du prisme. Comme un gros ours sur le dosgrogne à l’horizon l’église. Qu’elle coud bien ! Que de grâce !Sur sa toile jaune et fine, elle aimerait bien broderd’autres fleurs qu’elle imagine. Quels soleils et magnoliasfaits de paillettes et frises ! Quelles lunes et safranssur la nappe pour l’office !Dans la cuisine, tout près, cinq pamplemousses mûrissent. Cueillis à Almería, Ce sont les cinq plaies du Christ. Les yeux de la nonne voientdeux écuyers qui défilent. Une ultime rumeur sourdelui décolle sa chemise, et quand son regard se perdsur des nuées et des cimes, au raide horizon, se fendson cœur de sucre et mélisse. Oh ! Quelle plaine escarpéeQue vingt soleils illuminent ! Que de fleuves relevéssa fantaisie imagine ! Mais elle reprend ses fleurs, la lumière, sous la brise, joue debout sur l’échiquierde sa haute jalousie.

Romancero gitano, “La Monja Gitana”

A José Moreno VillaSilencio de cal y mirto. Malvas en las hierbas finas. La monja borda alhelíes sobre una tela pajiza. Vuelan en la araña gris, siete pájaros del prisma. La iglesia gruñe a lo lejos como un oso panza arriba. ¡Qué bien borda! ¡Con qué gracia! Sobre la tela pajiza, ella quisiera bordar flores de su fantasía. ¡Qué girasol! ¡Qué magnolia de lentejuelas y cintas! ¡Qué azafranes y qué lunas, en el mantel de la misa! Cinco toronjas se endulzan en la cercana cocina. Las cinco llagas de Cristo cortadas en Almería. Por los ojos de la monja galopan dos caballistas. Un rumor último y sordo le despega la camisa, y al mirar nubes y montes en las yertas lejanías, se quiebra su corazón de azúcar y yerbaluisa. ¡Oh!, qué llanura empinada con veinte soles arriba. ¡Qué ríos puestos de pie vislumbra su fantasía! Pero sigue con sus flores, mientras que de pie, en la brisa, la luz juega el ajedrez alto de la celosía.

CAROLE EGGER est professeur de littérature hispanique. Ses travaux portent sur le théâtre espagnol contemporain depuis Lorca et Valle-Inclán jusqu’au théâtre post-dramatique. Spécialiste du « Nuevo Teatro » des années 70, elle a publié et/ou coordonné plusieurs ouvrages portant sur des dramaturgies contemporaines. Son dernier ouvrage paru est Théâtre et métathéâtre dans l’œuvre de L. Riaza (2014).