L'art d'enseigner

of 99 /99

description

Nathalie Anton.

Transcript of L'art d'enseigner

Page 1: L'art d'enseigner
Page 2: L'art d'enseigner

NathalieAnton

L’Artd’enseignerCommentbienenseignerànosenfantsaujourd’hui?

Page 3: L'art d'enseigner

ÀmononcleAntoine,principalconseillerenmatièred’éducation.

Couverture:O.FrenotPhoto:GettyImages

©2012IxellesPublishingSATousdroitsdetraduction,dereproductionetd’adaptationréservéspourtouspays.ISBNeBook:9782875154279ISBN978-2-87515-159-9D/2012/11.948/160Dépôtlégal:3etrimestre2012IxellesPublishingSAAvenueMolière,263B-1050BruxellesE-mail:[email protected]:www.ixelles-editions.comIxelleséditionsestunedivisiond’IxellesPublishing

Page 4: L'art d'enseigner

Introduction

Jemesouviensparfaitementdesquestionsquimehantaientlesjoursprécédantmapremièrerentréedesclassesentantqueprofesseur:Serais-jeàlahauteur?N’avais-jepasl’airtropjeune?Lesélèvesmeprendraient-ilsausérieux?Seraient-ilsintéressésparlecoursquejeprojetaisdefaire?Essaieraient-ilsdemedéstabiliser?Parviendrais-jeàlesmaîtriser?Serais-jesoutenueparlaviescolairesijedonnaisunepunition?Lesélèvespunism’envoudraient-ilsjusqu’àlafindel’année?

Aujourd’huiencore,unegrandepartiedesquestionsquejemeposaisalorscontinueàm’habiterchaqueveillederentrée…etjeneconnaisguèredecollègues,soucieuxdegarantirdebonnesconditionsd’apprentissage,quinesoientpaspréoccupésparlarencontreavecleursnouveauxélèves.

Caruneclasseconstitueungroupevivant,uniqueetimprévisible,évoluanttoutaulongdel’annéeavec,ou,danslepiredescas,contreleprofesseur.Lesenseignantsexpérimentéssaventbienquerienn’estjamaisacquis,surtoutavecdesadolescents,etquecequiséduitlesunsàunmomentdonnéneconvaincrapasforcémentlesautres.

Cetteadaptationconstanteinvitedoncàlamodestieetbalaied’unreversdemaintouterecettemiraclequiprétendraitgarantirunegestiondeclasseinvariablementoptimale.Enseignerdemandelacapacitédechangerdepointdevue,deposture,deméthodes,pours’adaptersanscesseàl’âgedesélèves,àleurniveau,àleurscentresd’intérêt,àleurapprochedelamatière,àleurrapportàl’autorité,etàbiend’autresfacteursencore.

Maisceconstatn’impliquepasquelesenseignantssoientcondamnésà«agirdansl’urgence»età«déciderdansl’incertitude»,pourreprendreletitred’unouvragedusociologuePhilippe

Perrenoud1.Construireuncadrepropiceàl’apprentissageetau«vivreensemble»nerelèvepasde

l’improvisation,etuncertainnombredepointsd’ordrematériel,organisationnelethumainpeuventetdoiventêtreanticipésparlesprofesseursdemanièreconcertéepourtravaillerdansdebonnesconditions.

Certes,l’acquisitiondessavoir-êtreetdessavoir-faireprofessionnelsdemeureencoreleparentpauvred’uneformationquivaloriseplutôtlesmatièresenseignées.Maisilnesuffitpasd’êtreexcellentdanssapropredisciplinenideposséderunsupposécharismepourpouvoirmaîtriserungrouped’élèvesetleconduireverslaréussite.

C’estpourquoilesquestionspragmatiquesetpertinentesquelesenseignantsseposentnedoiventpasêtreminoréesniabandonnéesàdestâtonnementsindividuelsplusoumoinsfructueux:

Doit-onfaireunplandeclasse?Vouvoyersesélèves?Fairecoursporteouverte?Donnerdesdevoirsàlamaison?

Page 5: L'art d'enseigner

Commentaménagersasalle?Asseoirsonautorité?Gérerlesconflits?Luttercontrel’échecscolaire?Collaboreraveclesparentsd’élèves?

Cesinterrogationslégitimestouchantàlagestiondeclassesontabordéesparmid’autresdanscelivre,etrépartiesdansquatrechapitresconsacrésauxdifférentssensattribuésprécisémentaumot«classe»:

Laclasseesttoutd’abordlelieudanslequelleprofesseuraccueillesesélèves.Lesrelationsquis’ytissentdépendentdesconditionsmatérielles,del’aménagementchoisi,despositionsoccupéesparchacun;maislasallen’étantpasuneenclave,elleinteragitconstammentavecl’établissementdontelledépendetavecl’environnementextérieurdanslequelévoluentlesfamilles.Laclassereprésenteensuiteletempsducours,celuipendantlequelleprofesseur«faitlaclasse».L’attentionqu’ilporteaumatérieldesesélèves,lamanièredontils’adresseàeux,sacapacitéàsusciterleurintérêt,lescontenusetlesactivitésqu’illeurpropose,lesuividesdevoirsqu’illeurdonnefontpartiedespointscruciauxauxquelsildoitréfléchir.Laclassesignifieégalementleniveaudontleprofesseurestencharge:laclassede4eparexemple,oucelledeterminale.Àcetégard,ilsemontreattentifauxmodalitésd’évaluationchoisies,auxstratégiesderemédiationmisesenplace,auxsignesdedécrochagescolaire,ouencoreauxavisdonnésenconseildeclasse,enmatièred’orientationetdepassageenclassesupérieure.Laclasseconstitueenfinungroupe,composédepersonnalitésdiversesquiévoluentsouslaresponsabilitéduprofesseur.Savoircanaliserlesaffinitésetlesinimitiésquisecréent,préveniretgérerlesconflits,garantirlerespectdetous,favoriserl’émergencedesindividualitésetdel’espritcritiquesansfairevacillerl’espritdegroupeetlerespectdelarèglerelèventdesnombreusesgageuresdumétier!

Entantqu’enseignante,formatriceetpsychologue,jevousproposeicimesréflexions,analysesetconseilssurcesdifférentsthèmes.J’aisouhaitélesenrichirparlestémoignagesdeprofesseursetlestravauxdespécialistes,dontlesexpériencesetlesrechercheséclairantessonttoujoursenpriseaveclaréalitéduterrain.Etpouractualiserlelienéducatifincontournablequiunitlesenseignantsauxparentsd’élèves,laparoleestégalementdonnéeàcesderniers,demanièreàfaireentendresanspassionlesleviersetlesfreinsquiinfluentsurcettecollaborationnécessaireetpermettredeclarifierlesenjeuxetlespositionsréciproques.Lesparentsdoiventainsisavoirencouragerchezleurenfantlescomportementsd’élèveattendusparl’école,toutcommelesenseignantsdoiventpouvoirprendreencomptel’enfantderrièrechacundesélèves.Cesdernierss’avèrenteneffetlespremiersàpâtirdeladéfianceréciproqueentrelemilieuscolaireetlemilieufamilial,quireposesuruneaccumulationdefacteurshistoriquesetsociologiquescomplexes.Lamassificationdel’accèsàl’école,devenuegratuiteetobligatoirede6à16ansaucoursduXXesiècle,aparexempleettrèsschématiquementengendréuncertainnombrederessentimentsetd’incompréhensionsdepartetd’autre:

D’uncôté,lesenseignantssouffrentd’avoiràgérerdesélèvesauxprofilsetauxniveauxtrèsdiversauseind’uneinstitutionquiseveutégalitaire;ilsrêveraientd’avoirenfaced’euxunpublicacquisethomogène,carilsnesontpassuffisammentformésniaccompagnéspourfairefaceàunetellehétérogénéité.Ilsreportentalorssurlesfamillesdesattentesfortesenmatière

Page 6: L'art d'enseigner

d’éducationpourquetouslesenfantssachentaumoinssecomporteruniformémentengroupeetfaceàl’autorité.Del’autre,lesparentsplacentbeaucoupd’espoirdanslaréussitescolaire,commesilefaitdescolarisertouslesenfantsimpliquaitdelesfairetousréussir.Or,onconstatemalheureusementquel’écoleproduitdel’échecscolaire(environ40000élèvessortiraientchaqueannéedusystèmeéducatifsansdiplôme)etcontinueàreproduirelesinégalitéssociales.Lesparentsvoientdecefaitleursattentesdéçuesetsesententtrompésparuneécoleperçuecommeinjuste,ségrégativevoireincompétente.

Pourtant,nousverronsquelesenseignantsontunrôleéducatifàjouer,toutcommelesparentspeuventfavoriserlabonnescolaritédeleurenfant.Lesresponsabilitéspermettantderéunirlesconditionsdesocialisationetderéussitedoiventainsiêtrepartagéesetdiscutéesdansl’intérêtmêmedesélèves.Commentfavoriser,parexemple,l’acceptationdesrèglescommunesetimpersonnellesdel’institutionscolaire,dansunesociétéquipromeutlasingularitéindividuelle?Commentvaloriserlesapprentissagesproposésparl’école,dansunesociétémédiatiquequidonnetantdefacilitéspouraccéderauxsavoirs?

Seulundiscourscohérent,concertéetréfléchiimpliquantl’ensembledelacommunautééducativeetportéparunepolitiqueforteenmatièred’éducationetdeformationdesenseignantspeutredonnerdusensàuneécoleaujourd’huiquelquepeumalmenéeetdéboussolée.

C’estpourquoilefaitmêmed’observeràtraverscelivrecequisejoueauseind’uneclasseentrel’enseignant,sesélèves,l’établissementetlesfamilles,convaincralelecteurqu’enseignerrestebeletbienunart,relevantdel’artisanatpourlatechniqueetl’habiletérequises,del’artificepourl’ingéniositédéployée,etd’uncertaintalent–d’équilibriste,decompositeuretdechefd’orchestre–méritanttoujoursd’êtresalué.

1PERRENOUDPhilippe,Enseigner:agirdansl’urgence,déciderdansl’incertitude,ESF,1999.

Page 7: L'art d'enseigner

1

Prendrepossessiondesasalledeclasse

Lasalledeclasseconstituel’espaceemblématiquedelasituationd’enseignement.Toutefois,endépitdesareprésentationtypiquedefaceàfaceprofesseur/élèvesàhuisclos,ilnoussembleprimordialderappeleravecforcequecelieus’inscritdansuncadrebeaucouppluslarge:celuidel’établissement.L’enseignantfaitpartied’unecommunautéscolaire,danslaquellesescollèguesdetravailmaisaussilesparentsd’élèvesconstituentdesinterlocuteursprivilégiés.Ilestd’ailleurstoutàfaitinconcevableaujourd’huid’imaginerunprofesseurquineferaitquetraverserl’établissementpourgagnersaclasseauxheuresdecours.Carenseignerestunetâcheéminemmentcomplexe,quineseréduitpas,encollègeetlycée,àdispenserunsavoirmagistraldepuisl’estradeàunauditoireimpersonneletmuet.Lecroisementdescompétencesetdespointsdevuedesadultespourfavoriserlaréussiteetl’épanouissementdesenfantss’avèreindispensable,ycomprispourtenirlecoupfaceauxélèves!C’estpourquoinouscommenceronscepremierchapitreconsacréàlasalledeclasseparcequi,horsdesesmursprécisément,contribueàinstaureretpréserverunclimatpropiceauxsituationsd’apprentissage.

Page 8: L'art d'enseigner

Laclasseetl’établissementUnenseignantnedoitpasseconsidérercommeisoléoutout-puissantfaceaugrouped’élèves.

Savoirs’appuyersurlesrèglesdefonctionnementdel’établissement,surlesbonsinterlocuteursetlesinstancesappropriéespermetnotammentdeprendredurecul,decroiserlesperceptions,degagnerenefficacité,etdesedégagerderesponsabilitéstroplourdesàporter.Unpetitdétourparlanotionde«climatscolaire»permettratoutd’aborddemontrercombienl’établissementdanssonensemblejoueunrôleeffectifsurlescomportementsetlesrésultatsdesélèves.

LeclimatscolaireOnpeutdirequeleclimatscolairereprésentel’atmosphèrepropreàchaqueétablissement.Parmi

lesnombreuxcritèresproposéspourlemesurer,nousretiendronslescinqchoisisparMichelJanosz,PatriciaGeorgesetSophieParent,troischercheurscanadiensenpsychoéducation(1998):

Leclimatrelationnel:ils’agitdelaqualitédesrelationsexistantentrelesmembresdel’établissement,aussibienentrelesenfantsetlesadultes,qu’entrelesenfantsetlesadultesentreeux.Existe-t-il,parexemple,destensions,desrivalités,desjalousies,despressionsquipeuventnuireàl’épanouissementetàl’investissementdetous?Leclimatéducatif:iltoucheàlaqualitédelaformationetdesapprentissages.Lesenfantsont-ilslesentimentdebienapprendredansl’établissement,d’êtrebienépaulésparleursenseignantsquandilssontendifficulté,d’avoirlapossibilitédesetrompersanscrainte,d’êtrevalorisésquandilsfontleseffortsdemandés?90%desélèvesinterrogésen2011ontainsidéclaré

apprendre«toutàfait»et«plutôtbien»dansleurcollège2.

Leclimatdesécurité:ilconcernelesentimentdesûretéetdeconfianceàl’intérieurdel’établissement.S’ysent-onmenacé?Peut-onyêtrevictimed’agressionsverbalesvoiredeviolencesphysiques?Yparticipe-t-onàdespratiquesdangereuses(catch,«jeux»dufoulard,del’anniversaire,dupetitpontmassacreur…)?Lesadultessont-ilsperçuscommeprotecteurs,vigilants,àl’écoute?Àtitred’illustration,83,7%desélèvessedisent«toutàfait»ou«plutôtensécuritédanslequartierautourducollège»et86,2%danslecollègemêmeàl’issuede

l’enquêtenationalecitéeprécédemment3.

Leclimatdejustice:ilreprésentelaconstanceetlacohérencedansl’applicationdesrègles.Lesélèvesont-ilsl’impressionquelespunitionsetlessanctionssontattribuéesdemanièrearbitraire?Qu’ellessontdisproportionnéesparrapportauxfaitsreprochés?Queleurparolen’estpasentendue?32,8%desélèvesestimentparexemplequelespunitionsdonnéesaucollège

sontinjustes4.

Leclimatd’appartenance:ilévaluel’engagementdesadultescommedesélèvesdansl’établissement.Desactionsculturelles,sportives,préventives,festivesysont-ellesorganisées?Lesoccasionsderencontreetd’échangeaveclesparentsd’élèvessont-ellesfavorisées?Lespersonneséprouvent-ellesunsentimentdefiertédefairepartiedecetétablissement?

Page 9: L'art d'enseigner

Ilestimportantdenepasnégligercesindicateursdeclimatscolaire,carlesrecherchesinternationalesmontrentqu’ilsinfluentdemanièrenotablesurl’augmentationdesrésultatsscolaires,labaissedelaviolence,etl’épanouissementdesadultescommedesélèves.Envoiciquelques-unsquiserévèlentainsidéterminants:

Pourleclimatrelationnel,lefaitquel’établissementbénéficied’unbonleadershipassociéàunegestionparticipativedel’établissement.Parexemple,lorsquel’équipededirectionvoitsonautoritéreconnue,qu’ellecommuniquelesdécisionsprisesetqu’ellefavorisel’implicationdetouslesacteursdelacommunautééducative.Pourleclimatéducatif,lefaitquelesenseignantsformulentàleursélèvesdesattentesscolairesélevéesmaisréalistes,queleursobjectifssoientclairementénoncésetquelestempsdévolusàl’apprentissagesoientassezimportants.Pourleclimatdesécurité,lefaitquel’environnementdanslequelévoluentlesmembresdelacommunautéscolairesoitperçucommeplaisantetpropiceaubien-être.Pourleclimatdejustice,lefaitquelesrèglessoientreconnueslégitimesparlespersonnels,etsurtoutparlesélèves,etquetousaientl’impressionqu’ellessontappliquéesdemanièreéquitable.Pourleclimatd’appartenance,lefaitqu’ilémaneuneadhésionforteauxvaleurspromuesparl’établissement(espritdepartage,derespect,dejustice,parexemple),ainsiqu’unsensdéveloppédelacommunautéscolaireavecunereconnaissancedelaplaceoccupéeparlesparentsd’élèves.

Lesperformancesetlescomportementsdespersonnesquitravaillentdansl’établissement(élèvesetpersonnels)sontdoncenpartieliésàsonorganisationetàsonbonfonctionnement.Ainsi,leprofesseurquiaccueilledanssoncoursdesélèvessurexcitésparunparcoursnonencadrédanslescouloirsnepeutseconsidérercommeseulresponsabledestensionsquirisquentdesurgirdanssasalle.Delamêmemanière,unenseignantquidistribuedespunitionsperçuescommeinjustessansvouloirentendrelesjustificationsdesenfantsnivouloirdialogueravecleursparentspeutcontribueràladétériorationdel’atmosphèregénéraledel’établissement.

Or,lestravauxdel’ObservatoireInternationaldelaViolenceàl’écoleetdesondirecteur,EricDebarbieux,ontdepuislongtempsmontré«lafortecorrélationentrelaqualitéduclimatscolaireet

lavictimisation5»,àsavoirlefaitdesesentiroud’êtrevictimeauseind’unétablissement.

Onvoitainsicombienlaparticipationdechacundesmembresdelacommunautéscolaireinfluencedemanièresignificativecequipeutsepasserdanslaclasse.

«Leclimatscolaire,c’estlaqualitédesrelationsentreadultesetélèvesetentreadultes;lacapacitéàavoirundialogueetnonunaffrontementaveclesélèves.C’estaussilaclartédesrèglescollectives.Lessentimentsd’appartenancecollectiveetdejusticesontdeuxcomposantesessentiellesdece

climat6.»

L’applicationréfléchieetconcertéedurèglementintérieurconstitued’ailleursl’undesfacteursfavorisantlecréditdeséquipes,lacohérencedesdécisionsprisesetlesentimentdejusticechezlesélèves.

Page 10: L'art d'enseigner

LerèglementintérieurTouslesmembresdelacommunautééducativedoiventconnaîtrelerèglementintérieur,s’y

conformeretlefairerespecter.

L’expériencemontreeneffetquelamultiplicationdesrèglesparlesadultesouleurapplicationaléatoireetdifférentiellerenforcentchezlesélèveslesimpressionsd’arbitraire,d’anarchieetd’injustice.Lestentativesd’entorseaurèglement,denégociationoud’oppositionaveclesadultescensésl’incarnersemultiplientalors,perturbantleclimatscolaireetledéroulementmêmedelaclasse.

Ilarriveparexemplequecertainsprofesseursprennentrégulièrementlepartid’accepterdansleurscoursdesélèvesdontleretardexcèdesansraisonceluitoléréparlerèglementintérieur.Motivéssansnuldoutepardebonnesintentions(vouloirquel’élèveassisteaucours,considérerqueletempsd’interclasseestinsuffisant,chercheràéviterleconflit,etc.),ilscréentleurproprerèglesansimaginerquecelapuisseavoirdesconséquencesnégatives.Envoicipourtantquelques-unes:

lesretardsdeviennentlanormeetlecourscommencetoujoursendécalé;lesélèvesarrivantencoreplusenretardnecomprennentpasqu’ilssoientpunisalorsqu’aucunelimitehorairen’aétéclairementfixée;lespersonnelsreprenantàjustetitrelesélèvestraînantdanslescouloirss’entendentrépondrequec’estleurprofesseurquilesyaautorisésetperdentainsideleurautorité;lescollèguesvoulantdeleurcôtéfairerigoureusementappliquerlerèglementintérieurrencontrentdesdifficultés;cesélèvesretardatairessonttentésdemalsecomporterdanslescouloirsaumomentoùtouteslesportessontfermées;lebruitdeleurdéplacementgênelescoursdescollèguesdéjàcommencés.

Cetexempleseulsuffitàmontrercombienilestimportantquetouslesadultesfassentappliqueraveccohérencelesrèglescommunesaufonctionnementdel’établissement,demanièreàparticiperaumaintiend’uncadreéducatifrassurantpourlesélèvesdanssapermanence,etéviterparailleursquenesecréentdesoppositionssurunmodepersonnel:cen’estpaslarègledemonsieurUntelqu’ilfautrespecter,maisbiencelleducollègeoudulycée.Lerèglementintérieurvientdefaitlégitimerlesinterdictionsformuléesparleprofesseur,etdéjouerlescrispationsvoirelesrapportsdeforceindividuels.

Ilreprésenteenquelquesorteuneinstancetiercepermettantdenepass’enfermerdansunerelationduelleenseignant/enseignés.Carsilarelationpédagogique,commetouterelationhumaine,induitinévitablementdesrapportsaffectifs,ilfautabsolumentéviterquecesdernierspuissentnuireauxapprentissages.Onentendparexemplefréquemmentdesélèvesseplaindrequetelprofesseurleurenveut«personnellement»,qu’illeurmet«délibérément»despunitions«parcequ’ilnelesaimepas»,etcesraisonsmêmesconduisentcertainsd’entreeuxànepluss’investirdanslamatièreconcernée.Leprofesseur,exposéàtouslesregardsquiguettentsonapprobationousareconnaissance,estévidemmentlesupportdeprojectionsaffectivesmultiples,amoureusesoupersécutivesprincipalement.Réciproquement,leprofesseurpeutluiaussiéprouvervis-à-visdetelélèveoudetelleclassedessentimentsinterférantsurlaneutralité(touterelative!)delarelation

Page 11: L'art d'enseigner

pédagogique,mêmesilamaturitéetladistanceprofessionnellesontcenséeslepréserverdavantage.Conscientdesmouvementsaffectifsquitraversenttoutesalledeclasse,l’adultedoitdoncveillerànepasseretrouverpiégédansdesproductionsimaginairespréjudiciablesauxrapportséducatifs.Lerôledurèglementintérieurestprécisémentd’êtreungarde-foucontrelefavoritisme,lesmouvementsd’humeuretcontrecequelesélèvespourraientconsidérercommedesabusdepouvoir.Expliciterclairementàsaclasselesdroitsetlesdevoirsquiysontinscritsreprésenteuneétapeindispensableàlamiseenplacedebonnesconditionsde«vivreensemble»,et,parconséquent,d’enseignement.

Demême,faireappelàdestiersplusdistanciés,doncplusobjectifs,encasdesituationsdifficilespermetauprofesseurd’éviterl’escaladeetlesblocagesrelationnels.

Interlocuteursetlieuxd’échangedansl’établissementCommenousl’avonsvudanslapartieprécédenteconsacréeauclimatscolaire,«lesécolesdans

lesquelleslecorpsenseignantetl’administrationcommuniquentettravaillentensemblepourplanifierlechangementetrésoudrelesproblèmesontdesenseignantsavecunbienmeilleurmoral,etpâtissent

demoinsdedésordre7».

Faceàunélèvequirencontredesdifficultéspourtravailleràlamaison,àunautrequis’endortdanssoncours,àdesrelationsavecuntroisièmequisegrippent,ouencorefaceàdesconfidencestroplourdesàporter,leprofesseurbénéficiedepartenairesprécieuxauseinmêmedel’établissementpourpartagersonpointdevueetévoquerlesdécisionsàprendre(cf.Annexe1).

L’isolementrisqueeneffetdeconduireàl’erreurdejugementvoireàlasouffrance.Leséquipesdedirectionetdeviescolaire,lepôlemédicosocial,leprofesseurprincipaletlescollègues,sansoublierlesagentsdelogeoudeserviceconstituentainsidesressourcesindispensablespourappréhenderlesproblématiquessouventcomplexesdontl’enseignantesttémoindanssaclasse.

Maisindépendammentmêmedescasdifficiles,lescollèguesdel’enseignantincarnentdesressourcesincontournablespourfacilitersonquotidien.Àtitred’exemple,commentunprofesseurpourrait-ilpréparersarentréedesclassessanss’appuyersur:

l’équipededirection,pourprendreconnaissancedesonemploidutempsetdelasallequ’ilvaoccuper;l’intendance,pourobtenirlesclésetfairelesphotocopiesnécessairesàsonpremiercours;laviescolaire,pours’assurerd’avoirbiencomprislerèglementintérieur(lesprocéduresd’appel,degestiondesabsencesetdesretards,lesattentescommunesenmatièredediscipline,lesmodalitésdecirculationdesélèves,etc.),pourobtenirlalistedesélèvesainsiquedesinformationsàleursujet,pourseprocurerlescahiersdetextesetd’appels’ilsnesontpasencorenumériques;leprofesseurdocumentaliste,pouremprunterlesmanuels;lepersonneldeservice,pourveillerdeconcertàlapropretéetàl’aménagementdelasalle;lescollèguesdesadiscipline,pourprendreconnaissanced’uneéventuelleprogressioncommune.

Page 12: L'art d'enseigner

Pourlebonfonctionnementdesoncoursetlebien-êtremêmedesjeunesdontilestencharge,leprofesseurdoitdoncbienconnaîtreetrencontrerrégulièrementsespartenairesàl’interne.Cependant,ilpeutêtredifficile,auregarddesemploisdutempsdechacun,detrouverdescréneauxpouréchangerdemanièreinformelle:leprofesseurprincipalàquil’onsouhaitaitparlerpendantlarécréationn’estfinalementpasredescendudesasalle;leconseillerprincipald’éducationaquittémomentanémentsonbureauàcaused’uneréunionavecladirection;l’infirmièreanimeuneactiondepréventiondansuneclasse…Etlesmotslaissésdanslescasiersdechacun(lorsqu’ilssonttrouvésparmilescoursetlescopiesquis’yaccumulentparfois!)nepermettentpastoujoursd’exposeravecassezdeprécisionlessujetsabordés.

C’estpourquoideslieuxetdesmomentsd’échangesontorganisésauseindel’établissement.Sil’enseignantappartient,defacto,auxéquipesdisciplinaires(associantlescollèguesdesamatière)etpédagogiques(associantlescollèguesdesaclasse),ilpeutenoutreseportervolontairepourdevenirmembre(entantqu’élunotamment)d’instancesoudegroupesdetravaildivers:leconseilpédagogique,lespré-etconseilsdeclasse,leconseild’administration,lecomitéd’éducationàlasantéetàlacitoyenneté,etc.(cf.Annexe2).

Qu’ilchoisisseounond’yparticiper,ilestimportantqu’ilsetienneaucourantdesactionsmenéesetdesdécisionsprises,carellessontsouventliéesauprojetd’établissement,quifixeleschoixpédagogiquesetlapolitiqueéducativedelacommunautéscolaireàlaquelleilappartient.

Lavisionsolitairedumétierd’enseignantn’aeneffetpluscoursaujourd’hui,etenseignerneseréduitplusàl’espaceclosdelasalledeclasse.Ilnefautpasrester«entrelesmurs»,pourreprendreletitredulivredeFrançoisBégaudeauportéàl’écranparLaurentCantet,d’autantplusquelespratiquescollaborativesetparticipativessontpropices,rappelons-le,àl’instaurationd’unclimatscolairefavorableaubien-êtredetousetàlaréussitedesélèves.

Lalibertépédagogiquedépendainsiducontexted’exercice.Elleévolueenfonctionduprojetd’établissementglobaletpasseparlaconfrontationconstructiveetconstantedesexpériencesetdespointsdevue.Ceciétantposé,iln’endemeurepasmoinsquelavisionparticulièrequ’al’enseignantdesapratiqueetlesméthodesqu’ilchoisitd’appliquerdanssaclassesontdéterminantesdanslagestiondugroupedontilestencharge.Etc’estcetteapprochepédagogiquesingulièrequenousallonsprécisémentaborder.

Page 13: L'art d'enseigner

Avantl’entréeenclasseLeprofesseurquis’apprêteàrencontrersesélèvesestnourridereprésentationsquivont

déterminer,plusoumoinsconsciemment,lespositionsqu’iladopteraenleurprésence.Lamanièredontilvainvestirl’espace-classes’avèreeneffetintimementconditionnéeparlesexpériences,souvenirsetautresimagesquihabitentsonespacepsychique.C’estpourquoiilestprimordiald’effectuerunpetitdétourparlescoulissesdelapsychologiedel’enseignant,afindemieuxl’accompagnerensuitedanssonentréeenscène…

Quelmodèlepourl’enseignant?Devenirenseignantinduittoujoursunereprésentationdumodèlequel’onsouhaiteincarner.Étant

donnéquelaformationprofessionnelles’attacheplusauxcontenusdeladisciplineenseignéequ’auxmoyensdelatransmettre,chacuns’appuiesurlesressourcesdontildisposepourtenirsonrôledevantlegroupe-classe.Lesexpériencesvécuesauseindelafamilleetaufildelascolaritécontribuentainsiàconstruire,àpartirderejetsetd’empruntsdivers,laposturerelationnelleetpédagogiqueadoptée:celleduprofesseursévère,duprofesseurcopain,duprofesseurdistant,duprofesseurpassionné,etc.LapsychologueCatherineYelnikexpliqueainsique«devenirprofesseurestparfoisunemanièrederéaliserledésird’êtreàlaplaced’unenseignantqu’onaadmiréet

idéalisé8».

Quelquesoitlemodèleadopté,ilestindispensabledepouvoirleremettreenquestion,del’assouplir,voiredeletransformeraucontactdesélèves,porteurseuxaussid’unehistoireetd’attentesspécifiques.Unmêmemodèlenepeutpasêtrevalablepourtous,etilnesertàrien,enéducationtoutparticulièrement,des’arc-boutersurdesposturesrigidesinopérantes.Àcetégard,ayantsouventétédebonsélèves,lesenseignantspeuventavoirtendanceàreproduiredesformesd’enseignementquines’adressentqu’auxplusstudieux(uncoursmagistraldispensésansattentionàlaprisedenotes,parexemple).Pourtant,cen’estévidemmentpasparcequ’uneméthodeafonctionnépoureuxqu’elleconviendraàtousleursélèves:ilfautpouvoiraccepterquetelleoutellepositionadoptéepuissefreinerlaprogression,voireconduireàdesblocages.L’originedesdifficultésd’apprentissageetdecomportementn’estdoncpasseulementàrechercherducôtédesélèves.

Garderdeladistanceparrapportàsonmodèles’avèred’ailleursindispensablepourdépasser,sansêtretropdéstabilisé,lesdéceptionsliéesàtoutesituationd’apprentissage.Lesmotivationsavancéespourjustifierl’entréedanslaprofessionsonteneffetmajoritairementaltruistes:partagersapassion,transmettredesconnaissances,aiderdesjeunesàseconstruire,etc.Pourtant,certainsélèvesn’obtiennentpaslesrésultatsescomptés,sedésintéressentducours,ouadoptentdescomportementsjugésinadaptés.Lesenseignantsdoiventalorspouvoirgérerl’émergencedesentimentsdedépit,derancœurvoiredeculpabilitéfaceàcessituationsd’échecplusoumoinstransitoires.Ilestclair(etheureux!)quelesélèvesnecorrespondentpasàdesoiesavidesqu’ilsuffiraitdegaver…Ceconstatimpliquedecomprendreetd’accepterquecen’estpasparcequel’onfermelaportedesasallequelespréoccupationsdesadolescentsrestentàl’extérieuretn’influencentpasleursattitudesd’élèves.

Page 14: L'art d'enseigner

Ajoutonsenfinquedesmobilesbeaucoupmoinsaltruistesetbeaucoupmoinsavouablespeuventavoirinconsciemmentprésidéauchoixd’unecarrièreenseignante.Certainsprofesseursveulentainsiàtoutprixêtreaimés,d’autrescherchentàsusciterl’admiration,certainsàs’installerdansl’omniscienceetl’omnipotence,d’autresencoreàassouvir«undésird’emprise,undésirdemodeler9».Cesmotifssous-jacents,méconnus,etévidemmenttrèsdifficilesàadmettre,sontparfoisàl’originedesouffrances,deblocagesoudecrispationsirraisonnéesdanslesrelationsaveclesélèves.Lefaitmêmed’enavoirconsciencepeutpermettreàl’enseignantd’adaptersonmodèleéducatifàlaréalitérencontréeetd’éviterdes’enfermerdansdesoptionspédagogiquesinefficacesvoirenocivespourlesélèvescommepourlui.

Commenousl’avonsdéjàévoqué,cesreprésentationsgravitentd’ailleursdepartetd’autredel’estrade:leslapsusdesélèvesqui,mêmedanslesecondaireparexemple,appellentleursenseignants«papa»ou«maman»montrentclairementquel’enseignantconstitueunsupportdeprojectionsinconscientesdifficilesàmaîtriser!

C’estpourquoilemodèleduprofesseurnedoitpasêtrerigide,carlesstatuesneconviennentpasàcemétierprofondémentvivant.Lefaitderesterattentifàcequisejoueensituationd’enseignement,demultiplierlestempsd’échangeaveclesélèvesetlespartenairesdelacommunautééducative,deprendredureculparlebiaisd’actionsdeformationoudestempsd’analysepermetd’éviterlesimpassesliéesàunepostureinflexible.

Quittonsàprésentl’espacepsychiqueduprofesseurpourrevenirdemanièrepluspragmatiqueàl’espacedelasalle,etvoircommentlaclassepeutêtreorganiséepouraccueilliraumieuxlesélèvesetleurpermettredebientravailler.

AménagersasalledeclasseL’étatdelaclasseconditionneévidemmentl’étatd’espritdesélèvesquiytravaillent.

L’environnementphysiqueconstitued’ailleurspourdenombreuxéducateursetchercheursl’unedescomposantesduclimatscolaire.Silesconsidérationsmatériellesquivontsuivresemblentbientrivialesauregardd’unesituationd’apprentissagequivalorisetraditionnellementlesavoirpur,ellesinfluencentenfaitdemanièrenonnégligeablel’attitudedesélèvesparrapportaucoursdispensé.C’estpourquoileprofesseurdoittoujoursyprêterattention,enfaisanttoutd’abordensorte,danslamesuredupossible,quesasallesoitbienentretenue:arriveravantledébutducourspours’enassurer,sensibiliserlesélèvesàl’ordreetàlapropretédecelieu,lesfairenettoyeraubesoinlesdégradationsdontilsseraientresponsables,ouencoreinstaurerundialoguerégulieraveclesagentsdeserviceconstituentdeshabitudesqu’ilestbond’acquérir.

Demême,despréoccupationsphysiquesliéesauxodeurs,àlachaleur,aufroid,aubruit,aumanquedevisibilitépeuventgênerletravaildesélèves:l’enseignantdoitpenseràaérersasalle,àfermerlesfenêtressiunbruitvientdudehors,àouvrirlaportes’ilfaittropchaud,àassurerunbonéclairage,etc.

Ladispositiondumobilieretl’affichagemuraldoiventégalementfairel’objetd’uneattentionparticulière.

Page 15: L'art d'enseigner

Ladispositiondumobilier

Parolesd’enseignants…«Jepréfèrelessallesen«U»parcequecesontcellesoùl’onestproched’unmaximumd’élèves.»(ÉvelyneD.)

«Lestablessont,sipossible,éloignéeslesunesdesautresetdécaléeslesunesparrapportauxautresafindedécouragerlebavardageetpermettreauprofesseurdemieuxlerepérerlecaséchéant.»(MarieD.)

«C’estmodulableenfonctiondesactivités,unespaceoùl’onpeutbouger,sansquecelaposeproblème.»(BernardL.)

«Endemi-groupe,laclassesemeten“U”.C’estunlieuvivantoùpeuvents’aménagerdesespacespourlethéâtre,lesexposés,lalectureetl’atelierd’écriture…»(BrigitteD.)

Lestables,leschaisesetlebureausontlesélémentsconstitutifsd’unesalledeclasseetleurdispositionproduitnécessairementdeseffetssurlesconditionsd’enseignement:

Unesalleauxtablesnonalignéesetauxchaisesdisperséespeutconstitueruneinvitationaudésordrepourlesélèvesquiyentrent,àl’exempledelathéoriede«lavitrebrisée»:deuxchercheursaméricainsontmontréqu’ilsuffisaitdansunquartierd’unevitrebriséeetjamais

réparéepourquenaisseunsentimentd’impunitéetqued’autresdégradationsapparaissent10.Le

soinaccordéaumobilierindiquequeleprofesseurtientsesclasses,ycomprisaprèslasonnerie,etqu’ilalesoucid’accueillirsesélèvesdansdebonnesconditions.Celafavoriselamiseenplaced’uncerclevertueux,oùl’attentionportéeaumatérielestd’autantplusimportantequecematérielestrespectépard’autres.Placerlebureauentreletableauetlesélèvespermetdepositionnerleprofesseurcommelemédiateurdusavoir:ilestceluiquisesitueentrelegroupeetlecoursécritouprojetéautableau.Cetteinstallationtraditionnelle,perpétuéemajoritairementaucollègeetaulycée,apparaîtparfoisbousculéeàl’écoleprimaire:lebureaudumaîtreestplacésurlecôté,defaceouenpositionlatérale,etcedécentrementmodifiesymboliquementlerôlequel’enseignantsouhaiteincarner.Saparolen’estplusincontournableetlesélèvespeuventaccéderausavoirdedifférentesmanières(parlacréationd’unepetitebibliothèqueauseindelasalleoulaconsultationdesordinateurs,parexemple).L’alignementclassiquedestableslesunesderrièrelesautrespeutcontribueràrenforcerlahiérarchiescolaire(bonsélèvesdevantleprofesseur,élèvesendifficultéderrière):forceestdeconstaterqu’unenseignantaplutôttendanceàstationnerverssonbureau,etqu’ilsuitdemanièreplusdistantelaqualitédutravaileffectuéauxderniersrangs.Pourlamêmeraison,cettedispositionfavoriselesagitationsdesélèvesassisaufonddelaclasse,plusdifficilesàsurveiller.Afind’éviterledécouragementetladispersion,leprofesseurdoitdoncsanscessesedéplacerdanssasalle,etmontrerquequellequesoitlaplaceoccupée,lesélèvesbénéficienttousdesonattention.Àl’inverse,silarépartitiondestablesenUdéjouelesprésupposésinduitsparlesplacesdevant/derrière,elle«faciliteleséchangesentrevis-à-vis»,cettedispositionétant

«l’unedesplusconvivialesquisoit11».Leprofesseurquisouhaitel’adopterrisquedevoir

augmenterlescommunicationsinformellesentreélèves,verbalesounonverbales(regards,signes,mimiques)etdoitdoncbienanticiperlesconséquenceséventuellesdesonchoix.

Page 16: L'art d'enseigner

L’affichage

Parolesd’enseignants…«Lasalledeclasseestaménagéedefaçonagréablepourl’œilavecdesaccroches(affiches,citations,documentsiconographiques…).»(BrigitteD.)

«Jepréfèregarderlesmursblancs,pournepasdistrairelesélèves.»(LuceA.)

«J’affichetoujoursdansmasallelesformulesmathématiquesdebase:sijeveuxqu’ellessoientsues,riendemieuxqueleurexpositionpermanente!»(NadineB.)

Quefaut-ilafficherauxmursdesasalledeclasse?Avantmêmederépondreàcettequestion,rappelonstoutd’abordquel’enseignantn’estpastoujourslibred’entreprendrequoiquecesoit,pourpeuquelesconsignesdonnéesparladirections’yopposent,ouquelasallesoitoccupéedanslasemaineparplusieursenseignantsdedifférentesmatières.

Lorsqu’ilenacependantleloisir,plusieursoptionss’offrentàlui,relativesauxbutsqu’ilassigneàcetaffichage.

Leprofesseurpeuttoutd’abordchoisirdelaissernuslesmursdesasallepournepasdistrairelaréflexiondesesélèvesetrenforcerainsileursprojectionsmentales.Àl’inverse,ilpeutémaillersasalled’affichesdécorativespourcasserlamonotoniedesmurs,créeruneatmosphèredetravailagréable,ouvrirsadisciplinesurl’art…L’affichagemuralpeutégalementêtrepédagogique,pourrenforcerl’intégrationdessavoirsetpermettreauxélèvesdeseréférerconstammentàdesnotionsjugéesfondamentales:onaccordeparfoistroppeudetempsencoursàl’apprentissagepur,celui-ciétantconfiéautempsextrascolaire,alorsmêmequ’ilappartientpleinementàceluidel’école.Laleçonestvueencours,elleestexpliquée,desexercicessontdonnéspourlaclarifier,maissamémorisationsepasseàlamaison:«Pourdemain,apprendreparcœurlalistedespronomsrelatifs!»Orl’assimilationprenddutemps,nécessitelarépétitionetlarévision…ausenspropreduterme:lefaitdelaisserlesélèvesrevoirlesélémentsdecourssurlesmursdelasallerelèveainsid’unpartiprispédagogiquetoutàfaitrespectable.

Ajoutonspourfinirquelesaffichespeuventêtreaccrochéesdemanièreponctuelleoupermanente,etreleverounondetravauxd’élèves.Quelquesoitsonchoix,l’enseignantdoittoujoursveilleràlalisibilitéetàl’impressiondonnéeparcetaffichage:riendemoinsstimulanteneffetquedesmurstachéspard’anciennesfixationshuileuses,couvertsd’affichesdatées,jaunies,racorniesetàmoitiétombantes,ouencoresinombreusesquelemessagepédagogiques’entrouvesaturé.

L’espaceencorevidedelaclasseayantétépenséetaménagéenfonctionparleprofesseur,examinonsàprésentcommentcelieuvapouvoirêtrehabitéparlesélèvesquis’apprêtentàyentrer.

Page 17: L'art d'enseigner

L’occupationdel’espace

Établirunplandeclasse?

Parolesd’enseignants…«Dèsseptembre,lesélèvessontclassésparordrealphabétiqueetlerestenttoutaulongdel’année.Celaévitelescopinagesquipeuventêtrefatigants,etcelapermetaussidemettreunesorted’égalitéentretous,lesélèvesapprécient.»(VincentT.)

«Enclasseentière,jefaistoujoursunplandeclasseendébutd’année.Unélèvepartable(sipossible).Oubien,unefilleetungarçonobligatoirementpourcombattrelesexismeetapprendreàvivreensemble.»(BrigitteD.)

«C’esttrèsbien,leplandeclasse,çapermetderetenirlesprénomstoutdesuite.Lesélèvessedisent«ellenousconnaît,sionchahuteelleretiendralenometnousauralafoisd’après!»Retenirlesnomsestunemanièredemontrerquel’ons’intéresseàeux.»(ÉvelyneD.)

Laclasseconstitueunregroupementd’individusdivers,désignésparl’administrationpoursuivrependantunanl’ensembledesenseignementsdispensés.Cependant,desrelationsamicalesoufamilialesentrelesélèvespréexistenttrèssouventàsaconstitution,etàcetégard,l’établissementendébutd’annéed’unplandeclasseprésentetroisavantagesmajeurs:

ilritualisel’entréeencoursetpermetauprofesseurdeposeruncadredefonctionnement;ilrelèguelesaffinitésextrascolairesausecondplanetplaced’embléel’enfantoul’adolescentdanssonrôled’élève;ilrassureceuxquipourraientêtremisàl’écartpourdiversesraisons(arrivéerécentedansl’établissement,mauvaisesrelations)enévitantunestigmatisationspatiale.

Définissantlegroupecomme«unensembledepersonnesprésentesetorientéesversunbutcommun»,lesdocteursenpsychologieAlainBlanchetetAlainTrognonexpliquentcomment«l’unificationdesesmembress’opèredansuneclasseparlebiaisd’unprojetcommun,stimulantetprogressif[qui]permetauxenfantsdesedégagerpouruntempsdeleurspréoccupations

personnelles,pours’engagerdansletravailcollectifqueleprofesseurproposeàsesélèves12».

Danscetteperspective,leplandeclasseconditionneparfaitementlaconstitutiondugroupe-classe,enfaisantensortequel’associationdesesmembresreposenonpassurdesconsidérationspersonnelles,maissurdesobjectifspédagogiques.

Leplandeclassefavoriseégalementletravailduprofesseuretceluidesesélèves:

ilaccélèrelamémorisationdesnomsetprénomsdesélèveset,enconséquence,lamiseenplaced’unerelationplusfineenseignant/enseigné;ilresponsabiliselesélèvesausoindelaplaceoccupée,facilitantaubesoinlerepéragedesauteursdedégradationsmatérielles;ilpermetd’éviterlechoixdeplacesprédéterminéesparlamotivationscolaire(élèvesstudieuxdevant/élèvespeutravailleursderrière),quifigentsouventl’élèvedansuneimagecontraireàtoutprojetéducatifévolutif.

Page 18: L'art d'enseigner

Leprofesseurpeutopterpourunplacementparordrealphabétiquetraditionnel,lecomplexifierencroisantledébutetlafindelaliste,ouencorejouersurl’alternancefille/garçon,maisquelquesoitsonchoix,sescritèresdoiventêtreexpliquésetannoncéscommeéventuellementmodifiablespourévitertoutecontestationultérieuredelapartdesélèves.

Cettepratiqueesttrèsbienacceptéeencollège,carellen’estpasencorevécuecommetropinfantilisante.Cependant,l’enseignantpeuttoutàfaitdéciderdenepasimposerdeplandeclasse.Riennel’empêchealors,dèslepremiercours,dedemanderauxélèvesdemémoriserlaplacequ’ilsontchoisie(ilsyarriventgénéralementtrèsbien)etdelesresponsabilisersurl’attitudequ’ilsdoiventadopterenclassequelquesoitl’emplacementoccupé.Ilnotealorsdesoncôtésurunschémalesnomsdesélèvestelsqu’ilssontinstallés,etlareprisedececroquisassociéautrombinoscope(s’ilexiste!)constituepourlescourssuivantsunsupportsuffisantpourpouvoirrepérerquiestquietentrerrapidementdansunerelationindividuellefavorable.Enfin,rassuronslesplusjeunescollègues:modifierlesplacesresteévidemmentpossibletoutaulongdel’année,endépitdesgrommellementsgénérésparlechangementd’habitudes!

RespecterlasalledeclasseLeprofesseurayantlesouciquesesélèvestravaillentdansunenvironnementagréableetqu’ils

soientrespectueuxdesbiensetdeslocauxcollectifs,doitveilleràcequelasallenesoitnisalie,nidégradée.Pendantlecours,lefaitdecirculerentrelesrangs,d’exigerquelesélèvesn’ouvrentpaseux-mêmeslesfenêtresoulesrideaux,detendrelapoubelleavecbienveillanceàunélèvedontlesdéchetss’accumulentsurlatable,dedemanderdenepassebalancersurlachaisepouréviterqu’elleneserompepeuventconstituerquelquesmesurespréventives.Demême,ilfautrappelerauxélèvesàlafindel’heurequ’ilseffacentlestachesd’encresurlestables,ramassentetjettentleurscopeauxdecrayonstaillésetleursmouchoirsusagés,remettentleurchaisesouslatableavantdesortir,etc.

Sidesmanquementssontconstatésunefoislesélèvespartis,cequiarrivesouventvularapiditédessortiesdecours,ilestimportantquel’enseignantnepassepasl’éponge,ausensproprecommeausensfiguré!Ildoitconvoquerlesresponsables(d’oùl’utilitédebienavoirnotéleplandeclasseendébutd’année)et,enfonctiondelagravitéducas,envisagerunemesurederéparationadaptée,enconcertationavecleconseillerprincipald’éducationet,pourquoipas,lesagentsdeservicequisontlespremiersàpâtirdecegenred’attitudes.

Fermerlaporteoulalaisserouverte?

Unefoislesélèvesinstallésdansunesallebienaménagéeetbienentretenue,unedernièrequestionpeuttraverserl’espritdel’enseignantavantdecommencersoncours:dois-jefermerlaportedemaclasseoulalaisserouverte?Nousallonsvoirquecetteinterrogationn’estpassianecdotiquequecela.

Parolesd’enseignants…«Lorsquec’estpossible(pasdebruit,pasdedéplacementsd’élèvesoudepersonnels,pasdefroid,pasdecourantd’air),jepréfèrelaisserlaporteouverte.Jeneconsidèrepaslasalledeclassecommeunlieuferméoùleprofesseurrègneenmaîtreetensecret.»(MarieD.)

Page 19: L'art d'enseigner

«Aucuneimportance!Ouverteparhasard,quandilfaitchaud,quandj’attendslesretardataires…Ferméequandlescouloirssontpassagers,bruyants,quandnousnevoulonspasêtredérangés…»(BernardL.)

«Jefaiscours“portefermée”,àhuisclos,parcequec’estavanttoutunespaceprofessionnelréservéàmesélèves.»(BrigitteD.)

L’éducationphysiqueetsportiveexceptée,latransmissiondesmatièressefaitauseind’unesalledeclassereprésentéedanssaformetraditionnelleparunrectangleclos,queleprofesseurpeutdéciderd’ouvrirensituationd’enseignement.Mais,àpartpourfairecourantd’airencasdefortechaleur,quelestl’intérêtdefairecoursporteouverte?Nousenciteronsdeux,loind’êtrenégligeables:

calmeruneclassetropagitée;canaliserlescirculationsnonautoriséeset/ouperturbatricesd’élèvespendantlesheuresdecours.

Danslepremiercas,lerisqued’êtreentenduspard’autresadultesdel’établissementconduitlesélèvesàmodérerleuragitation.Pourpeuquelecouloiramplifielesbruits,telleunecaissederésonance,et/ouquel’enseignantaitalertéladirectionetlaviescolairesurlesdifficultésrencontréesaveclaclasse,l’irruptiond’unconseillerprincipald’éducationoud’unchefd’établissementrappelantvertementlesélèvesàl’ordrelespousseultérieurementàadopteruneattitudepluscirconspecte.

Dansledeuxièmecas,ilnepeuts’agirqued’unedécisioncommuneàtoutunétageouàtoutunétablissement,visantlerespectdeconsignesclaires(«Toutélèvecirculantdanslescouloirspendantlesheuresdecourssansjustificatifdevra…»;«Toutadultedel’établissementinterceptantunélèvecirculantpendantlescoursdanslescouloirssansjustificatifdevra…»,etc.).

L’objectifconsisteiciàexercerunmeilleurcontrôledesélèvespourjugulerl’absentéismeàl’interne,leséventuellesdégradationset…lesouverturesdeportesintempestives,assortiesounondecoupsdepiedoudecris…Quelenseignantnelesapassubies,seprécipitantlespremièresfoisdanslecouloirpouridentifierletrouble-fêteenfuite,etsecontenter,aprèsquelquesexpériencessimilaires,d’unsimplehaussementd’épaulespourmarquersadésapprobation?

Lagêneoccasionnée,porteouverte,parlagestiondecesélectronslibresrepéréss’accompagnetrèsvited’effetspositifssurledéroulementducoursmême:lesélèvesperdentpeuàpeulesentimentd’impunitéetserendentcomptequelesadultesagissentdemanièrecohérenteetréactivepourfairerespecterlecadre…Cequinouspermetdeclorecepremierchapitreenrevenantàlanotionsiimportantedeclimatscolaireévoquéeaudépart:laboucleestbouclée,mais,commelasalledeclasse,jamaisdemanièrehermétiquecependant.

Page 20: L'art d'enseigner

Pourconclure:cequ’ilfautretenirL’enseignantnepeutplusconsidérersasalledeclassecommeunespacecloscoupédeson

environnement,carcelui-ciinterfèresanscessesurlesapprentissages.Demanièreschématique,surlemodèledespoupéesrusses,onpeutreprésenterlaclasseinclusedansl’établissement,lui-mêmeinclusdansunquartier,àsontourinclusdansundépartement,unerégionetuneacadémie,etc.

Investiruneclasseimpliquetoujoursd’êtreàl’écoutedesdiversespacesquil’entourentetlafaçonnent,parlaréférenceauxprogrammesnationaux,desdemandesdeconseilauprèsdel’inspection,desrencontresaveclesfamilles,lerecoursaurèglementintérieur,lepartaged’informationaveclescollègues…Lesproblématiquess’enrichissent,lesressourcessemultiplientetlesresponsabilitéssepartagent.

Quantàl’occupationmêmedelasalledeclasse,ilestimportantdetoujoursgarderentêtequ’ils’agitd’unlieupédagogiquedevantfavoriser,parsonaménagementetsonentretien,l’envied’apprendreetlebien-êtredesélèves.

Ducôtédesparents«Ilétaittrèsimportantpourmoidesavoiroùmafilleallaitpasserlesquatreprochainesannéesdesavie.Connaîtreleslieux,l’ambianceainsiquel’équipepédagogiquemeparaîtprimordial.»(CélineG.)

«Jepensequ’ilestessentielquelesparentsconnaissentl’établissement.Àlafoispour“visualiser”l’environnementdanslequelévoluentleursenfantsetpourdédiaboliserlelieu,enparticulierquandlesparentsontdescraintessurl’ambiance.»(KarineB.)

«Endébutd’année,j’aiappréciédepouvoirvoiroùmafillepassesesjournéesetmieuxcomprendresesrécitsdepertedanslescouloirs!»(CarolineR.)

«Hormislesréunionsparents-profs,jen’aipasétéspécialementinvitéedansl’établissement.Pourtant,àpartirdumomentoùlesprofesseursetmoi-mêmenoussommesrencontréstouslesmois,monfilsaéprouvéplusdeplaisiràalleràl’écoleetlesrelationsavecsesenseignantssesontaméliorées,carilserendaitcomptequ’onfaisaittousattentionàlui.»(LaetitiaG.)

Àl’imagedecequ’ilconvientdefaireenétablissement,nousavonschoisid’inviterdanscetouvragelesparentsd’élèves,carilspoursuiventlemêmebutquelesprofesseurs:encouragerlaréussiteetl’épanouissementdesenfantsdanslecadredeleurscolarité.Leséchangesentreeuxdoiventconvergerverscetobjectif,etlesinformationsliéesàcequisepassed’uncôtéàlamaison,etdel’autrecôtéàl’écolenedoiventpasresterfragmentéesetparcellaires.Nousémailleronsainsichaquechapitredetémoignagesdeparentsrelatifsauxproblématiquestraitées,carilssontlespremierspartenairesdesenseignants,ets’avèrent,àcetitre,prioritairementconcernésparcequisepasseenclasseetdansl’établissement.

Afindefavoriserlacommunicationindispensableentrelesfamillesetlesenseignants,propiceàl’instaurationd’unbonclimatscolaire,voiciquelquespointsessentielspermettantd’éclaircircertainessourcesdemalentendusréciproques.

Lecodedel’éducation13stipuletoutd’abordquelesparentssontmembresàpartentièredela

communautééducative,etpleinementassociésàlavieducollègeoudulycée.Ilsyparticipent

Page 21: L'art d'enseigner

notammentparl’intermédiairedeleursreprésentantsélusendébutd’annéescolaire,quisiègentdansdifférentesinstancesdel’établissement(conseild’administration,conseildeclasse,conseildediscipline,cf.Annexe2).

Lerôleetlaplacedesparentsàl’écolefontd’ailleursl’objetd’unecirculairedatéedu25-8-2006,expliquantbienauxpersonnelsdel’établissementque:

«–Lesuividelascolaritéparlesparentsimpliquequeceux-cisoientbieninformésdesrésultatsetducomportementscolairesdeleursenfants.

–Lesparentsdoiventêtreprévenusrapidementdetoutedifficultérencontréeparl’élève,qu’ellesoitscolaireoucomportementale.

–Lesdemandesindividuellesd’informationoud’entrevuedevrontrecevoiruneréponse.Lesdemandesderendez-vousserontorientéesversleboninterlocuteur,selonlanaturedelademande.

Uneréponsenégativedevratoujoursêtremotivée.Lesparentsserontégalementinvitésàrépondreauxdemandesdel’équipeéducativedansl’intérêtdel’enfant.»

Onvoitbienquelaclassenepeutpasresterunlieuhermétiqueauxparents.Nosélèvessontleursenfants,quileurracontentleurjournée,rapportentàlamaisondesnotes,desdevoirs,despunitions,desmessagesàtransmettre…Lefaitmêmed’inviterlesfamillesauseindesclasseslorsdesrencontresindividuellesoucollectivesaveclesprofesseurs(informationsdedébutd’année,remisedesbulletins,rendez-vousparticuliers…)illustreparfaitementcetentrelacementnécessairedesespacesetlapoursuited’objectifscommuns:

«Ledialogueaveclesparentsd’élèvesestfondésurunereconnaissancemutuelledescompétencesetdesmissionsdesunsetdesautres(leprofessionnalismedesenseignantsdanslecadredeleursfonctions,lesresponsabilitéséducativesdesparents)ainsiquesurlesoucicommundurespectdela

personnalitédel’élève14.»

Cetextraitmontrebienquevouloirinstaurerdesbarrièresentrecequiseraitd’uncôtél’apanagedesfamillesetdel’autrelemonopoledel’écoleseraitartificieletvain:lesenseignantsontunrôleàjouerdansl’éducationdesjeunesqu’ilsontencharge,toutcommelesparentsontleurmotàdiredanslesuividutravaildeleurenfant.

Commentparconséquentfavoriserlacollaborationaveclesparentsd’élèves?

Avanttoutparl’échanged’informations:lecarnetdeliaison,lesbulletinsscolaires,lesannotationssurlescopies,lesrencontresparents-professeursconstituentautantdemoyensetdetempsd’échangesdontleprofesseurdoitsesaisirpourinformerducomportement,duniveauetdel’orientationdesélèves.

Maisécoutonssurcesujetquelquestémoignagesdeparentséclairants:

Ducôtédesparents

Page 22: L'art d'enseigner

«J’ail’impressionqu’ilestdifficile,mêmeenrencontrantlesenseignants,defairechangerleurcomportementvis-à-visdenosenfants.»(ÉmilieC.)

«Onalesentimentd’êtredansunmondetrèscodé,oùtoutreposesurl’implicite,oùtoutdevraitêtrecomprisdupremiercoup.»(NicolasZ.)

«J’aiunpeupeurdesprofesseurs,caràl’école,j’aitoujourseu,quoiquejefasse,l’étiquettedemauvaiseélève.Lesentimentdeméfianceestrestéetlesmotsenrougesurlecarnetsignalantqueletravailàlamaisonn’estpasfaitn’arrangentpasleschoses!Ilfaudraitenfinquecertainsprofesseurssoientmoinsfroidsdeprimeabord,carc’estunpeuglaçant…Ilspourraientsourirequandilsnousaccueillent,pournousmettreàl’aise.»(MurielleG.)

«Impossiblepourmoiderencontrerlesprofesseurs,onestendécalagehoraire!Jepeuxessayerdemedébrouillerpoursortirà18heuresdutravail,maisilestdifficiledetrouverencoredesprofesseursàcetteheure-là!»(LaetitiaG.)

«Pouravoirlesbulletins,lesparentsdoiventobligatoirementallerleschercheraucollègeavecrencontreduprofprincipal.Jeredouted’avancele“speed-dating”parents/profs,desrencontresorganiséesàlachaîneavectoutlemondefaisantlaqueuedevantleprofdemathsetmoimedévouantpourallervoirleprofdemusiquepourqu’ilnesesentepastropdélaissé…»(KarineB.)

«Jen’aimepaslesréunionsparents-professeursquinesontpasindividuelles,carsionn’estpasdumêmemilieusocialquelesautresparents,onsesentjugéetc’estdifficileàvivre.»(MurielleG.)

L’enseignantdoitsavoirsemontrerdisponibleetclairvis-à-visdesparents,etserappelerqu’ilesttoujoursdifficilepoureuxd’entendreleurenfantcritiquéparl’institution,surtoutlorsqu’ilsonteux-mêmesconnuunparcoursscolairedifficile.Lapolitesseélémentaire,biensûr,maisaussiletactsontdoncderigueurquandons’adresseàeux:ilsn’ontniàêtreinfantilisés,niàêtrecritiqués,lesreprochesformulésconcernantuniquementleurprogéniture.Or,combiendeparentsdécouvrentdesmotsdanslecarnetàleurattention,dépourvusdetouteformuledepolitesse,écritsparfoissuruntonsec,voireusantdetournuresimpératives?Etcombiendeparentssontreçusaubeaumilieud’unhall,oudansunesalledeclasse,reléguésaurangd’élèvesfaceàunprofesseurassisderrièresonbureau?Difficile,aprèscela,detravaillerdeconcertdansunrespectmutuel…

Setournerversl’équipedeviescolairepourobtenirdesrenseignementssurlesconditionsfamilialesd’unélève,ainsiquedesconseilspourfaciliterledialogueetlacollaborationserévèleparailleursindispensable:unmotadresséàunparentalorsquecelui-cinepourrapasenêtredestinataire,pourtouteslesraisonsquel’onpeutimaginer(décès,hospitalisation,divorce…),produitleplusmauvaiseffet,toutcommelefaitd’écriresanscesseàunefamillenonfrancophone,ouencorelefaitderetenirunélèveaprèslescoursalorsqu’ildoitimpérativementallercherchersoncadetàl’école.Demême,onpeutcomprendrequ’ilsoitdésagréablepourdesparentsd’êtreappelés,sinonconvoqués,plusieursfoisdesuitepardesenseignantsdistinctsquin’ontpascommuniquéentreeux,etc’esttoutel’équipepédagogiquequiperdalorsencrédibilité.

Encentralisantlesinformationsetlesélémentsnécessairesàl’éclairagedesituationscomplexes,leprofesseurprincipaletleconseillerprincipald’éducationreprésententainsideuxressourcesprécieusespourlescollèguesetlesparentsquisouhaitentcollaborerdansl’intérêtdesenfants.

Pourillustrerdemanièrepragmatiquedanscechapitrelerôled’appuiquelesparentspeuventjouerdanslasalledeclasseàproprementparler,mentionnons,àtitred’exemple,lefaitdesignaler,pourlaconstitutionduplandeclasse,untroubleauditifouvisueldontleurenfantsouffrirait,ouencoreunrapprochementnonsouhaitableavecunautreélèvepourdesraisonslégitimes.Etqu’unprofesseurestheureuxdesesentirsoutenuparlesparentslorsqu’ils’estentendurépondreinsolemment«Oui!»danssoncoursàlaquestion«Tumettraislespiedssurlachaisecheztoi

Page 23: L'art d'enseigner

aussi?»!

Unecommunicationefficaceetsansdétoursentreparentsetenseignantspeutainsipermettred’anticiperetderésoudrebonnombrededifficultés.C’estpourquoi,endépitdecertainspointsd’achoppementquipeuventnaîtreentreparentsetenseignantsdelasuperpositionvoiredelaconcurrencedesrôleséducatifs,ilfauttoujourschercheràtravaillerensembledansleplusgrandrespectenvuedelaréussitedesélèves.Etcommecetteréussitepassenotammentparlamanièredontilssuivrontlecours,penchons-nousàprésentsurlesméthodesquis’offrentàl’enseignantpourledispenser.

2MENJVA,DEPP,Enquêtenationaledevictimationenmilieuscolaire,2011.3Ibid.4Ibid.5Interviewdonnéele23mars2006ausite«LeCafépédagogique»pourlasortiedesonouvrageViolenceàl’école:undéfimondial?,Paris,ArmandColin,2005.6Ibid.7GOTTFREDSONGaryD.,2001,citéparÉricDebarbieuxinLeClimatscolairedansleslycéesetcollèges,GeorgesFotinos,2004.8Quandl’inconscients’enmêle.LesCahierspédagogiquesn°488mars-avril2011,p.49.9Ibid.10WILSONJamesQ.,KELLINGGeorgeL.,«Brokenwindows.Thepoliceandneighborhoodsafety»,AtlanticMagazine,mars1982,p.29.11PERRAUDEAUMichel,LeMétierd’enseignanten70questions,Paris,Retz,Pédagogie,2005,p.19.12BLANCHETAlain,TROGNONAlain,LaPsychologiedesgroupes,Paris,Nathan,collection128,1994,p.10.13ArticleL.111-4.14Ibid.

Page 24: L'art d'enseigner

2

Fairelaclasse

Unefoislesélèvesinstallésdanslasalledeclasse,lecourspeutenfincommencer.Leprofesseurdispensealorscequ’ilmaîtriselemieuxautermed’uneformationuniversitaireexigeante(bac+5depuislaréformede2010):sonsavoirdisciplinaire.Pourtant,ilnesuffitpasdesavoirpourpouvoir…etlaconnaissancelivresqueseule,sanscompétencespédagogiques,negarantitpaslaqualitédesapprentissages.C’estpourquoilespointsabordésiciprennentenconsidérationlecontenuducoursetlaconduitedecelui-ci,demanièreànejamaisdissocierlefonddelaforme,commedanstoutboncommentairedetexte.

Maisavantd’entrerdanslevifdel’enseignement,nousallonstoutd’abordetdemanièreassezpragmatiquenouspenchersurlaquestiondumatérielscolaire.Carloind’êtreunélémentaccessoire,ilrévèlesouventlerapportqu’entretientl’élèveàlamatière,etl’attentionquelesprofesseursetlesparentsluiportentfavorisetrèsnettementlebonsuividucours.

Page 25: L'art d'enseigner

Lesincontournablesconsidérationsmatérielles

Lematérielscolaire

Parolesd’enseignants…«Jesuissouventchargée:mescours,lesmanuelsscolaires,leslivresétudiés,lescopies,leslivresquejeprêteauxélèves!J’insisteauprèsd’euxpourqu’ilsaientleurmatérielmaisneleurdemandequeleminimum:leclasseur(dontleschapitresfinissontrangésàlamaisonpourl’alléger)etlelivreétudiésinécessaire.Lemanuelscolaireestlaissédansl’armoiredelasalledeclasseoùj’aileplussouventcours;lesélèvesnel’emportentàlamaisonquepourfinirdesexercices,leplusrarementpossiblepournepasqu’ilsl’oublient,l’abîmentouencorepournepasalourdirlescartables.Sil’élèveoublieunefoissonclasseuretqu’ilyavaituntravailàfairededans,celacomptepourunoublidetravail.Aupremieroublidematérielsimple,jen’enfaisqu’uneremarqueorale.Au2eoubli,j’enfaisuneremarqueécritesurlecarnet.Àpartirdu3eoubli,celadevientdesoublisdetravailcar,sansmatériel,onnepeutpastravaillercorrectement.»(CarolineR.)

«Monmatérielesttrèssuccinct!Jetiensàcequelesélèvesamènentleurlivrequej’utilisebeaucoup.Jenevoispasl’intérêtdesurchargerlesélèves.Lesjoursoùilsontdéjàbeaucoupdematérielàapporterpourlesautrescours,jedemandeseulementunlivrepourdeuxélèves(maisilsdoivents’entendreauparavantcarlelivreestobligatoire).Quantàmoi,j’utilisesouventl’ordinateurcarlesclassessontéquipéesd’unvidéoprojecteur.»(ÉvelyneD.)

Qu’onseledise:unélèvesansmatérielnepeutpastravailler.Lesprofesseursd’éducationphysiqueetsportivelesaventmieuxquelesautres,lanatationsansmaillotdebainoul’endurancesanschaussuresdecourses’avèrent(danslecadrescolaire!)toutbonnementimpossibles.

Dèsledébutdel’année,ilestdoncprimordialderappelervoired’expliquerauxélèvesl’importancedesaffairesqu’ilsdoiventapporterdanslecadredutravailattendu:ils’agitmoinsd’imposerdesfournituresquedemettreenlumièreleurnécessitépourpouvoirsuivreets’exercer.Iln’estpasforcémentclairpourlesenfantsqu’unemauvaisegestiondumatérielrisquedeleurfaireperdrepieddanslefildesapprentissages.

Defait,l’absenceoul’oublidematérielperturbetoujourslebondéroulementducours.Ilsuffitd’unoudeuxélèvesconcernéspourralentirlegroupe,aumoinsletempsdetrouverunesolutionadéquate(prêt,changementdeplace,etc.).Etlorsquelamajoritédesélèvesn’apaslesaffairesdemandées,letravailprévuparl’enseignantpeuts’avérertoutsimplementirréalisable…Commentcontourneralorscesoublisplusoumoinsvolontaires?

Voiciquelquesstratégiespouvantéviterauprofesseurdeseretrouverdansunesituationdedénuementpédagogiqueparfoisfortdésagréable:

annoncertrèsclairementauxélèvesquandetpourquoiilsdoiventapporterleurmatériel,etlefairenoterdansl’agendaoulecahierdetexte;leurpermettredepartagercertainesaffaires,voire,siunearmoirerendcetteoptionpossible,deleslaisserd’uncourssurl’autredanslasalle;prévoirplusd’exemplairesqued’élèves(manuels,sériedelivres,photocopies)etlesconserveravecsoioudanslaclasse;fairequelquesphotocopiessupplémentairesencasd’utilisationdumanuel;

Page 26: L'art d'enseigner

constitueruneréserveauseindesasalle,endemandantparexempleàchacunendébutd’annéedelaisserdeuxoutroisfeuillesblanchesencasdenécessité,ouencollectant,aufildutemps,quelquesstylos,gommes,règlesoubliésetjamaisréclamésmalgrélessollicitations;prépareràl’avanceuneactivitéalternative.

Leprofesseurdoit,parailleurs,prendreenconsidérationlepoidsdescartablesquis’alourditàmesurequelesexigencesdechaquecollègues’accumulent.Harmoniserlesattentesdel’équipepédagogiquepourfaciliterleurréalisationetavoirlesoucidubien-êtredel’élèves’avèredanscecasessentiel.Danssaproprematière,l’enseignantpeut,parexemple,accepterqueseulelaséquenceencourssoitapportée,ousignalerquesansdemandeexplicitedesapart,lemanuelnedoitpasêtreapporté.

Laquestiondumatérielimpliqueégalementqueleprofesseursemontreattentifauxempruntsrépétés,aux«dons»forcés,voireauxvolscommisdanssasalleoudontilestinformé:outrelefaitqu’iln’estpasquestionquelaclassesoitconsidéréeparlesélèvescommeunlieuinjusteethorslaloi,ilesttoutàfaitregrettablequecertainsenfantsn’apportentplusleursaffairesdepeurd’enêtredépossédés.

L’enseignantdevraveillerenfinànesurtoutpaspunirsanss’êtreassuréquel’absencedematérielnetraduitpasdegravesproblèmesfinanciersauseindelafamille.

LemanquedesoinLemanquedesoinreprésenteparfoisuneconséquencedirectedel’oublidematérielévoqué

précédemment:unélèvesanscahierouclasseurprendalorssoncourssurdesfeuillesvolantesquis’accumulentetdeviennentinclassables,ouquidisparaissentaprèsavoirétéconfonduesavecunquelconquebrouillon…Poursensibiliserlesélèvesàcettequestion,ilestrecommandédeconsulterrégulièrement,voired’évaluer,lescahiersetclasseurs,pours’assurerquelescourssontbiencomplets,classéset…soignés:uneprisedenotesbâclée,monochrome,sansmiseenreliefniespace,nefavoriserapasl’envied’apprendre,etencoremoinssabonnemémorisation!

Maissavoirprendrecorrectementuncoursetl’organisern’estpasacquispartouslesélèvesdusecondaire,surtoutlorsquepourcompliquerlatâche,chaqueprofesseurfonctionneavecdesexigencesquiluisontpropres…Cetteaptitudefaitsuiteàunapprentissageprogressifetnécessiteunaccompagnementrégulier.C’estpourquoil’enseignantdoitveilleràbienpréciserleplanducours,àl’inscrireautableau,àrappelerdansquellepartieilsetrouve–avecnumérotationetcodecouleuraubesoin–,àvérifierquetouslesélèvessuiventenpassantrégulièrementdanslesrangs,enralentissantsondébit,etc.

Etpourillustrernotrepropos,voici,àl’attentiondesjeunestitulairesdesconcoursduCAPESoudel’Agrégation,lesquestionsquepeuventleurposerdesélèvesde6e:

«Madame,jedoissoulignerenrougeouenvert?»

«Combiendecarreauxfaut-ilsauterentreladateetletitre?»

Page 27: L'art d'enseigner

«Est-cequ’onvaàlaligneàlafindechaquephrase?»

Inutilededirequ’ilestparfoistrèsdifficiledes’adapterauniveauréeldesonpublic…Maisilestindispensable,mêmevis-à-visdepointsperçuscommedesdétailsparlesadultesquenoussommes,denejamaisresterdansl’impliciteetdetoujoursveillerauxallantdesoi.Lorsquej’aicommencéàenseigner,etdèsmapremièreheuredecours,unélèvede6ealevélamainpourmeposerunequestiond’uneévidencetellequej’ailongtempsracontécetteanecdotepouramusermesinterlocuteurs:

«Madame,j’arriveenbasdemafeuille,qu’est-cequejefais?

–…Tulatournes!»

Maisaprèsavoirtravailléavecdescollèguesdel’écoleélémentaire,j’airéaliséquec’étaitmoiquiétaispasséeàcôtéd’unproblèmeévident:l’utilisationduclasseur!Cetélèveavaitjusqu’icitravaillésuruncahieretnesavaitpascommentdevaients’organiserlesfeuillesvolantes.Ilavaitmanifestementlesoucidebienfaire,etletondemaréponsel’apeut-êtremisinjustementmalàl’aise…

Ainsi,sil’organisationetlabonnetenued’unclasseurrelèventdel’évidencepourdesadultes,lesenfantsontbesoinpresquelittéralementd’êtreprisparlamainpouryparvenir.

Leprofesseurgarderadoncentêtequel’absenced’attentionetdesoinapportésaumatérielconstituentdessymptômesdelarelationqu’entretientl’élèveavecl’écoleetlesapprentissages.Nelesinterpréterqu’entermesdenégligence,d’étourderieoudedésintérêtàsanctionnerrisqued’invalidertoutemodificationducomportementespérée.Certes,deslimitesdoiventêtreposéessicesmanquementstropfréquentsoutropnombreuxconstituentunegênepréjudiciableàlaprogressionindividuelleetcommune.Maisleprofesseurdoitégalements’interrogersurcequ’ilssignifient:qu’enest-ildupoidsducartable,delabonnelecturedel’emploidutemps,ducontextefamilial,desvolséventuels?Qu’enest-ildelaclartédesesconsignes,durythmequ’ilimpose,delalisibilitédecequ’ilécritautableau,dusuiviqu’ilfaitaussiindividuellementquepossibledessupportsetoutilsdel’élève?

L’absencedematériel,aumêmetitrequesamauvaisetenue,méritenttoujoursd’êtrequestionnésplutôtqu’indistinctementsanctionnés,larecherchedusensdevantprimersurunrapportdeforcesquisecristalliseraitautourduseulobjet.

DucôtédesparentsÉcoutonscequecertainsparentsontàdiresurlaquestiondumatérielscolaire,etsoyonssensiblesnotammentàlaquestionducoûtetdupoidsdesfournituresqu’ilssoulèvent:

«Lesfournituresdemandéesparlesenseignantsmanquentdecoordination.»(ChristelleF.)

«Jetrouvequ’ilyaeudeseffortsréalisésquantàlalistederentrée:lesdemandessontmoinshétéroclites…Onpeutparfoisramasserdeuxmatièresdansunmêmeclasseur,cequiallègeconsidérablementlesacdecours.Lefaitaussidedistribuerleslistesenjuin,avantlarentréedeseptembre,estassezjudicieux.»(CélineG.)

«Deplusenplusdemanuels(deuxenanglais),demoinsenmoinsutilisés(beaucoupdephotocopies)!»(BastienM.)

Page 28: L'art d'enseigner

«Lesfournituresreprésententunbudgetnonnégligeable.Sensibiliserl’enfantàl’entretiendesonmatérielfaitpartiedel’éducationparentale,mêmes’ilestimportantquel’informationsoitrelayéeparlesprofesseurs.»(ÉmilieC.)

«Àl’occasiondesrévisionsdeleçon,jejetterégulièrementunœilsurlematériel.Jeconstatecependantquelescahierssontpeuvérifiésetlasupervisionminimaledelaprisedenotesesttotalementabsente.»(NicolasZ.)

«Audébutducollège,cen’estpasfaciled’utiliserleclasseur:souventmonfilsavaitsesmathsdanslefrançais!Lesprofesseursnevérifiaientpastoujoursassezrégulièrement.»(MurielleG.)

«Mafilleaeulachancedecroiseraucollègedesenseignantsquiluiontapprisàêtreméthodiquepourgagnerenclartédanslaprisedenotesetdanslatenuedumatériel.»(CarolineR.)

Lesparentssontforcémentaufaitdelaquestiondumatériel,puisqu’ilssontdestinatairesdelalisteetchargésdel’achatdesfournituresdemandéesendébutd’annéeparchaqueprofesseur.Ilestparfoiscependantnécessairedelesinformersurl’importancequerevêtentlaprésenceetlabonnetenuedumatérielscolaire,ainsiquesurlesdifficultésquepeuventrencontrernotammentlesplusjeunespourgérercetteresponsabilitéaumieux.

Aussijouent-ilsunrelaisnatureldanslesuivideleurenfantversl’accèsàl’autonomie,etilspeuvent,enfonctiondesondegrédematurité,l’accompagnerdediversesmanières:

enl’aidantàfairesonsacpourlelendemainaveclabonnehabitudedeseréféreràsonemploidutemps;ens’assurantdurenouvellementdumatérielnécessaire(copiesvierges,stylosenétatdemarche,œillets,cahierdebrouillon,etc.);envérifiantrégulièrementl’étatdessupportsdecours(lisibilitédescahiers,rangementdesclasseurs);enluiexpliquantaubesoincommenttrierlesdocuments…

Lesparentsrestentdoncencoresurcethèmelesinterlocuteursprivilégiésdesenseignantsencasdeproblèmeconstaté.

Page 29: L'art d'enseigner

PoserlecadreLesconditionsmatériellessemblentenfintotalementréuniespourquelecourspuissesedérouler

parfaitement…Maisrestonsencoreunpeudansuneimageconcrèteenévoquanticilecadreposéparl’enseignantpourpermettreauxélèvesdes’installerdanslesapprentissages.Cettepartieaborderalaquestiondesrituelsdedébutsetfinsdecours,lamanièredontl’enseignantchoisitdes’adresserauxélèves,ainsiquecequiluipermetd’asseoirsonautorité.

Rituelsdedébutdecours

Parolesd’enseignants…«Entrelemomentoùlesélèvessontdanslescouloirsetoùilsrentrentenclasse,ilyaunpréliminaire,unrituel,onnepeutpasd’embléeaborderuntexte.»(BrigitteD.)

«D’abord,jevaischercherlesélèvesdanslacour,oualorsilsattendentdevantmasalle.Jelesfaisrentrerunparunenlesdévisageanttousetenrépondantàleursbonjours.J’enprofitepourrépondreauxquestionsprivéesoupourleurdiredejeterleurchewing-gum.Ilsrestentensuitedeboutderrièreleurtable,commencentàsortirleursaffaires.J’attendslesilence(çapeutêtrelong).C’estuniquementquandjel’aienfinobtenuquejedistoujourslamêmephrase(cequifaitrirelesélèves):“Bonjouràtous,vouspouvezvousasseoir”.C’estlàquelecourscommence.»(VincentT.)

«Ilfautritualiserl’entréeenclasse,c’estunequestionderespectpourlesélèves.Resterderrièresatable,ouêtreentraindefairequelquechoseàsonbureauavantl’entréedesélèvesmetleprofesseurdansunemauvaiseposturevis-à-visd’eux.Dèsledébutdel’heure,jemeposteàl’entréedelasalle,jeleslaissepasserdevantmoi,leurdisbonjourquasimentindividuellement,c’estdéjàçalerituel.Souvent,iln’enfautpaspluspourinstaurerunbonclimat.Resterdeboutavantqu’ilsnes’assoient?C’estunepolitiqued’établissement,maisonpeutquandmêmel’imposerauseindesaclasse.»(CarolineR.)

«Lesrituelssontessentiels.Moijeleurdistoujoursbonjouràchacunlorsqu’ilsentrentdanslaclasse,enessayantdetouslesregarder.Onm’avaitaussiditd’essayerderegarderunefoischaqueélèveparheureetjepensequec’estimportantquechacunsesentereconnu.Lesélèvessontdebout,jelesfaiss’asseoirunefoislesilenceobtenu.Jefaisl’appel,ensuitejelesinterrogesurlaséanceprécédente,soitsur5points,soitjustepourvoirs’ilssesouviennentdecequ’onfaisait.»(AmélieL.)

Laclassedébutedèsqueleprofesseurprendenchargelegroupe,quecesoitdanslacouroudevantlasalle.Arriverenretarddonneévidemmentunmauvaisexempleauxélèves,etcontribueàgénéreruneexcitationtoutàfaitévitable.Êtreexemplairesupposedoncdes’excuserencasdepriseenchargetardive…notammentauprèsdelaviescolairequiadûassurerlasurveillancedesélèvesenl’absencedel’enseignant.

Celui-cipeutattendredesélèvesqu’ilssoientrangésetcalmes,sinonsilencieux,lorsdesdéplacementscommedevantlasalle.L’expériencemontrequesuivrelerangplutôtquedeleprécéder,demêmequecirculerjusqu’àsonextrémitélorsqu’ileststationnaire,évitequ’ilnesedissipe.

Unefoisl’ordreétabli,leprofesseur,idéalementpositionnédevantlaportepoursurveillerlecouloiretlaclasse,invitelesélèvesàentrer.Illesaccueilleparunsalutcollectifounominal,bienveillant,assortidequelquesremarquespersonnaliséespermettantdecréeruneatmosphèrederespectpropiceautravail.Ils’assureégalementquechacund’entreeuxsedépouilledesattributsinterditsparlerèglementintérieur(chewing-gum,casquette,écouteurs,etc.).

Page 30: L'art d'enseigner

Commenousl’avonsvuauchapitreprécédent,lasalledanslaquellepénètrentlesélèvesdoitsipossibleêtrepropre(tableaueffacé,papiersjetés…),ordonnée(chaisesettablesàleurplace)et…aérée!

Leprofesseurpeutensuite,selonsatolérance,leurdemanderderesterdeboutjusqu’àcequelesilencesefasse,d’ôterleurblouson,demettreleursacparterreplutôtquesurleschaises(surlesquellesd’autress’assiéront)ousurlestables(quireprésententunespacedetravail),etc.

Ildoitalorsfairel’appel,absolumentindispensableentermesderesponsabilitéetdesuividesélèves(«Untel,jevoisquetuétaisnotéabsentaucoursprécédent,tupourraism’expliquerpourquoi?»)etgérerlesjustificatifsd’absencesilerèglementintérieurlestipule.C’estégalementaurèglementintérieurqueleprofesseurseréfèrepouraccueillirlesretardataires:ainsiquenousl’avonsdéjàmentionné,celaévitel’arbitraireetlesentimentqu’avectelenseignantonpeutsepermettred’arriverenretard.Ledébutdel’heureconstitueparailleursunmomentfavorableauramassagedespunitionsetàlavérificationdescarnetssinécessaire.

Lorsquelecourscommenceenfin,ilconvientdelereplacerdanslechapitreétudié,derappelerl’objectifdelaséanceetlesétapespouryparvenir:noterleplanautableaupermettraauprofesseur,commeauxélèves,des’yréféreraufildel’heure.

RituelsdefindecoursLafinducoursdoitêtresoignéeetanticipée.Ilestàcetégardimportantquelamontrede

l’enseignantsoitrégléesurcelledel’établissement,afindenepasselaissersurprendreparlasonnerie.Ils’agitd’untempsconclusif,permettantnotammentlareprisedesélémentsabordésdanslaséance,etlavérificationquelesélèveslesontbiencompris.

C’estégalementlemomentoùleprofesseurdonnelesdevoirsàfaire…Or,laprécipitationconduitàdesprisesdenotesillisibles,parcellairesouerronées,fortementpréjudiciablesautravailultérieur.Passerdanslesrangspours’assurerquetouslesélèvesnotentcorrectementlesconsigness’avèreêtrelapremièreétapeàvaliderpourquelesdevoirssoientbienfaitsaufinal.Àcetégard,lecahierdetextesrenseignéparleprofesseurconstitueuneréférencecertespourlesparents,lesremplaçantsetl’inspecteur,maissurtoutpourlesélèvesquineseraientpascertainsd’avoirbienprisletravailennotes.L’enseignantlerempliradepréférenceaufildelaséance,afindenepasretarderlesélèvesresponsablesdesontransportaucasoùilneseraitpasencoreélectronique.

Avantlasonnerie,leprofesseurinvitelesélèvesàrangerleursaffairesdanslecalme,etànequitterlasallequ’àsademande,etjamaisavantlafinducoursofficielle(cf.lechapitre4surlaquestiondelasurveillancedesélèves).Leschaisesdoiventêtreremisessouslatableetlespapiersjetésàlapoubelle.Afindenepasgénérerderetardnipénaliserlecoursd’uncollègue,ilvautmieuxretenirl’élèveàquil’onaquelquechoseàdirelorsquesoncoursestledernierouprécèdeunerécréation.Danslesautrescas,onluiannoncequ’ilseraconvoquéultérieurement,lorsd’unmomentpluspropiceàladiscussion.

Lesrituelsdedébutetdefindecoursbalisentainsi,demanièreroutinière,lesétapessuccessives

Page 31: L'art d'enseigner

rythmantletravaildelaclasse.Cesrépétitionsserventderepèresrassurantsauxélèves,apaisantl’inquiétude,sinonl’excitation,quipeutnaîtredetoutesituationnouvelleetincertaine.

Lamanièredontl’enseignantchoisitdes’adresserauxélèvesfaitpartieintégranteducadreposé,etdétermineplusoumoinsfavorablementlarelationquivasetisserdepartetd’autredel’estrade.

Page 32: L'art d'enseigner

Comments’adresserauxélèves?

Tutoiementouvouvoiement?

Parolesd’enseignants…«Jen’aijamaispuvouvoyerlesélèves,jelestutoie,jelesappelleparleurprénom,cen’estpasobligatoirementcequ’ilyademieuxmaismoiçameconvient,jeleurdisdemelediresiçalesgêne,jamaisdesélèvesnem’ontditqueçalesimportunait.C’esttrèspersonnel.»(ÉvelyneD.)

«Jepensequelorsqu’ontutoiequelqu’un,onpeutluidiredeschosesplusintimesetplusproches.Maispeut-êtrequ’unjeuneprofesseurdoitplutôtvouvoyersesélèvespoursepositionnerenadultevis-à-visd’eux.»(PhilippeR.)

«Jepensequepluspersonnenevouvoielesélèves,surtoutaucollège.Enrevanche,ilestclairqu’euxdoiventvousvouvoyer,cen’estpastoujoursévidentavecdesélèvesd’origineétrangèrequiontl’habitudedututoiementouquinefontpasladifférence.Maisilfautêtrefermelà-dessus.»(VincentT.)

Denosjours,ladissymétriepropreàlarelationenseignant/enseignéquesouligneletutoiementdesélèvesparunprofesseurlui-mêmevouvoyépeutdifficilementpasserpourunevolontéd’infantilisationoudedomination.Siinterpellerlesélèvesparleurnomplutôtqueparleurprénomrisqued’engendrerchezeuxuneréactiondéfensive(àjustetitrevulaconnotationméprisantequecelarevêtànotreépoque),lesjeunesseformalisentexceptionnellement,ycomprisaulycée,denepasêtrevouvoyés.

Tutoyerlesélèvesrelèveeneffetd’unusagedevenucommun,maisilnefautpaspourautantexclurelapossibilitédevouvoyerlesélèves,etce,pourdeuxraisonsprincipales:

leursignifierqu’onlesconsidèrecommedesadultesendevenir;éviterlaproximitéetlafamiliaritéinduitesparletutoiement(danslecasd’untoutjeuneenseignantnomméenlycéeparexemple).

Lerespectexcédantdebeaucoupl’emploiduplurieloudusingulierdeladeuxièmepersonne,ils’avèreavanttoutprimordialquel’optionchoisieparl’enseignantnesoitpasperçuecommeméprisanteparlesélèves.

Quelniveaudelangueadopter?

Parolesd’enseignants…«Châtiersonlangagequoiqu’ilarrive.»(FrançoisF.)

«Maintenirunlangagecourant,pasunlangagesoutenucarçasonnefaux,nileurlangageàeux,surtoutpas.Saufdetempsentemps,pourplacerunenoted’humour.Parexemple,quandj’étudielethéâtreduXVIIesiècle,l’histoirevaleurplaire,maisrestelabarrièredelalangue.Danscecas,jeleurtraduisdesversenversionjeuneadoquiparledanslacour,çalesfaitrire,détendl’atmosphèreetpermetdemieuxcomprendre.Maisjelefaisuniquementdefaçontrèsponctuelle.»(CarolineR.)

Sil’onseréfèreauxtroisniveauxdelanguetraditionnellementdistingués–soutenu,courantet

Page 33: L'art d'enseigner

familier–,ilestpréférabled’utiliserlesdeuxpremiersquandons’adresseàdesélèves,etdeveilleràproscrireledernier.Leprofesseurincarnepoureux,ycomprisàtraverssondiscours,unmodèledecorrectionverslequelilsdoiventtendre.Àcetitre,l’utilisationd’unniveaudelanguefamilierpeutêtreinterprétéparlesjeunescommeuneformedeméprisàleurégard,unsignedefaiblesseouuneporteouverteàtoutesleslibertés:Entrelesmurs,qu’ils’agissedufilmdeLaurentCantetoudulivredeFrançoisBégaudeauàpartirduquelilaétéréalisé,montrebiencommentlerapportentrelesélèvesetleurprofesseurs’envenimeàpartirdumomentoùcedernierdérapedanslamanièredontilreprocheàdeuxd’entreeuxd’avoireuunfourireenconseild’administration:

«–Jem’excusemaismoi,rirecommeçaenpublic,c’estc’quej’appelleuneattitudedepétasses.

Ellesontexploséenchœur.

–C’estbon,onestpasdespétasses.

–Cas’faitpasdedireça,m’sieur.

–J’aipasditquevousétiezdespétasses,j’aiditquesurcecoup-làvousaviezeuuneattitudedepétasses.

–C’estbon,paslapeinedenoustraiter15.»

Defait,l’emploiduregistrefamiliertrahitsouventunedifficultéquerencontreleprofesseurpour:

assumerladistanceinduiteparlerapportenseignant/enseigné;maîtriserdesaccèsdecolère.

Danslepremiercas,onpeutpenserauxjeunesenseignantsquinesouhaitentpasutiliserunautrelangagequeceluidontilsusentdanslaviecouranteetquicorrespondauxmêmescodesqueceluideleursélèves.Danslesecond,ils’agitdecesmomentsimprévisiblesoùlaviolenced’unesituationfaitsortirl’adultedesesgondsetleconduitàproférerdesmotsqu’ilregretteévidemmentparlasuite.Quellesqu’ensoientlesraisons,ilcourtdanslesdeuxcaslerisquedesediscréditer,carlesélèvessontextrêmementsensibles,surtoutàl’adolescence,àl’exemplaritédesadultesengénéral,etdesprofesseursenparticulier.D’oùunepréférencepourl’usaged’unniveaudelanguecourantousoutenu,àconditionbiensûrdetoujourss’assurerquelesélèvescomprennentbienlesensdumessagevéhiculé:

«–Scénario,c’estunmotquetuconnais,quandmême?

–Non.

–Ah,tuconnaispascemot?Lesautres,voussavezbiencequeçaveutdirescénario,quandmême?

Nuln’avalisaitcettecertitude.

Page 34: L'art d'enseigner

–Imaginezunscénariocrédible,çaveutdirequoi?

Mespiedss’enfonçaientdansl’estrade.

–Crédible,çaveutdirequoi16?»

Difficiledenepassourireàlalecturedecedialogueentreleprofesseuretsaclassedetroisième…Cequinousamèneprécisémentàlaquestionsuivante:unenseignantpeut-ilrireavec,voire…desesélèves?

Humourouironie?Lorsqu’iln’estnilourd,niforcé,l’humourpermetdedétendrel’atmosphèredetravailet

d’humaniserlafiguredel’enseignant.Ilconstitueparailleursunexcellentmoyendedésamorcerunesituationdetension,unesortedepasdecôtéoffrantàtouslesacteursduconflitlapossibilitédesauverlafaceetdedédramatiser.

L’ironie,enrevanche,estàmanieraveclaplusgrandeprudencecar,lorsqu’elleestcomprise,elleblessel’interlocuteurdoublement:nonseulementils’agitd’unecritique,maissaformulationcomporteenplusl’idéequelesujetn’estpasenmesuredelacomprendre.Doublevexationdonc,àlaquelles’ajouteleriredugrouperenducomplicedel’enseignant…pouruntempsseulement!Lesélèvesonttendanceàsesouderfaceauxattaquesdel’adulte,quipeuts’attendreàunretourdebâtonàplusoumoinslongterme.Onapprécieraparexempleladifférenceentrecesdeuxinterventionsvisantàcondamnerunjetdepapierfroisséversletableaualorsqueleprofesseuraledostournéàlaclasse:

(Suruntoncassant)Jevoisquecertainssontplusàl’aisedanslesactivitésmanuellesqu’intellectuelles!(Enmettantcalmementlabouledepapieràlapoubelle)Certainsontencoredesprogrèsàfaireaubasketdanscetteclasse!J’ail’impressionqu’ilseraitutilequejeleurproposedescoursparticulierslemercrediaprès-midi!

Alorsquelapremièrerépliqueviseàhumilierpubliquementlesauteursdulanceretrisquedesusciteruneenviedevengeanceàl’encontredel’enseignantquilesméprise,lasecondedédramatiseaucontrairel’événementetdésamorcelaprovocationrecherchée.

Onvoitcommentlesmodalitésd’expressionutiliséesparl’enseignantpours’adresserauxélèvesinfluencentfortementlarelationpédagogique.Saparolen’apasbesoind’êtrecinglantepourêtreentendueetlerespectquifondel’autoritédel’enseignant,quigarantitle«vivreensemble»etlatransmissiondesapprentissages,nesegagnepasnécessairementdanslerapportdeforce.

Page 35: L'art d'enseigner

Commentasseoirsonautorité?

Parolesd’enseignants…«Jepensequ’onacquiertdel’autoritéenneseplaçantjamaissurlemêmeregistrequelesélèves(langage,comportement,attitudedetravail).Châtiersonlangagequoiqu’ilarrive,appliquerlesrèglesducollège,avoiruncomportementd’adulte,nepasleurdemanderdeschosesqu’onnefaitpassoi-même.Sijenedonnepasl’exemplejen’yarriveraipas.»(FrançoisF.)

«L’autoritépassepardel’exigencevis-à-visdesoietdesautres,ilfautladistinguerdel’autoritarismequiestlemomentoùl’onsortducadreduprofesseur.L’autoritéestunerelationquiseconstruitsurlelongtermeetquidépendaussidestravauxquevousproposez.Ilfauttrouverdesaccroches,ilfautavoirunsoucid’ouverturesurlemonde,surl’actualitéetnonpasresterconfinédansl’évaluation,danslescolaire.»(BrigitteD.)

«Cequicompteenpremierlieuc’estlacompétence.Lorsqu’onsaitréellementdequoionparle,qu’onestcapabledefairepasserlecoursdemanièreclaireetpédagogique,alorsceladevientbeaucoupplusfaciledetenirsaclasse.Carlesélèvesvoientquevoussavezdequoivousparlez,quevousnelesnoyezpasdansdesconnaissancesdanslesquellesilsneseretrouventplus,ducoupvousêtespédagogueetc’estbeaucoupplussimpled’avoirdel’autorité.»(ÉvelyneD.)

L’autoritéestdéfiniecomme«lepouvoird’imposerl’obéissance»(LeRobert)ouencorele«droit,pouvoirdecommander,deprendredesdécisions,desefaireobéir»(Larousse).Maisd’oùcepouvoirémane-t-il?Relève-t-ildel’innéoudel’acquis?Commentenseignersansenêtredotéetparquelsmoyensl’acquérir,sachantquel’autoritésedistingueusuellementdel’autoritarismeparl’absencederecoursàlacontraintephysiqueetpsychologique?

BrunoRobbes,maîtredeconférencesensciencesdel’éducationàl’universitédeCergy-Pontoiseetspécialistedelaquestion,distinguetroistypesd’autorité17:

L’autoritéstatutaire,cellequeconfèrelafonctionmêmedeprofesseuretquelégitimel’institution.L’autoritédel’auteur,cellequiprovientdelaconfianceensoi,dela(re)connaissancedesoi-mêmeetdel’autre,etquidépendd’«untravailpersonneldetouteunevie».L’autoritédecapacitéetdecompétence,cellequisefondedanslesavoiretlesavoir-faire,etquitransparaîtdansl’exercicedesafonction.

Cestroiscomposantesdel’autorités’entremêlentenpermanence,etBrunoRobbesenconclutque«l’autoritén’estdoncjamaisacquiseunefoispourtoutes.Elles’établitensituation,dansunréglageconstantetprécaireentrecestroisdimensionsd’être,avoiretfaire».

Éduquerunenfant,ausensdel’instruireetdeluitransmettredesvaleurs,nécessitepourleparentcommepourl’enseignantd’êtrereconnucommeétantenpositionetencapacitédelefaire.Etc’estcettecrédibilité,cetteassurance,quelejeune,àl’adolescencetoutparticulièrement,vachercheràvérifierendéfiantl’autoritédesadultes.

Forceestd’aborddeconstaterqu’ilapparaîtdeplusenplusillusoired’attendrequedesélèvessesoumettentàlavolontéduprofesseurenraisonduseulstatutdecedernier.Lesinjonctionsqu’iladresseauxpremiers,siellessontdépourvuesdejustification,génèrentsouventuneoppositionassimiléeàdel’impertinence,àdelarésistance,ouàdel’insoumission.Faut-ilalorsentrerdansla

Page 36: L'art d'enseigner

confrontation,auprétextedonnéparl’ancienministredel’Éducationnationale,FrançoisFillon,

qu’«àpartirdumomentoùleprofesseurdoitsejustifier,sonautoritéestdéjàentamée18»?Nousne

lecroyonspas.

Leprofesseurquisaitquesonautoritén’estpasquestatutairepeutsepermettre,sanssesentirmenacé,demotiversesinjonctionsenrappelantlesobligationsliéesàlapositiond’élève,ouens’appuyantsurdesconsidérationspluspersonnelles.Contrairementàl’autoritarisme,l’autoritétolèreetaccueillelacontradiction,surtoutdansledomaineéducatifoùilconvientd’expliquerdesrèglesquivontàl’encontreduplaisiretdesenviesdesélèves.

Onapprécieraainsilesdifférencesentrecestroisénoncés:

–Retourne-toi!

–Retourne-toi!Lecourssepasseautableau!

–Retourne-toi!Commentveux-turéussirtonprochaindevoirsitupassestontempsàbavarder?

Onpeutsupposerquel’élèveinterpellésaitqu’iln’apasàseretourneretquelarepriseàl’ordreduprofesseurn’apasàêtrejustifiée.Rappelons-nouscependantqu’ilfauttoujoursseméfierdesimplicitesetdesallantdesoi,sourcesdequiproquosbieninutiles.Lapremièrephrasepeutdonnerl’impressionàl’élèvequelestatutduprofesseursuffitseulàjustifierl’ordredonné:jesuisenpositiondominante,donctudoistesoumettreàmesexigences.Cetteinterprétationrisqueainsid’entraînerunerésistanceorgueilleuseplusoumoinscontenuechezlejeune.Enmettantl’accentsurledérouléducours,ladeuxièmeformulationadoucitl’injonction:tuesicientantqu’apprenant,etàcetitre,jetedemandedetepositionnercommetelauseindelaclasse.Latroisièmephrasehumaniselarelationpédagogique:c’estparcequejemesouciedetaréussitequejetedonnecetteconsigne,ouplutôtceconseil,deteretourner.

PourPhilippeMeirieu,deuxrèglesfortbiencomprisesparlesélèvessuffisentsouventauprofesseurpourjustifierlaplupartdesesinterventionsprescriptives:

«Toutcequiaideunepersonneàapprendreestacceptable,riendecequimetunepersonneen

dangern’estacceptable19.»

CommelesouligneBrunoRobbesàproposdufilmEntrelesmurs,«transmettredessavoirspassepeut-êtred’abordparlamiseenplacedeconditionspermettantàl’élèvedes’autoriseràapprendre,

avecl’assurancequesasécuritépsychiqueseragarantie20».

C’estpourquoi,plutôtqued’établirunelistederèglesàrespecterdiffuséeàtouslesélèvesavantdedébuterlecours,rappelonsavecLucRiaque«l’ordreenclasseestsouventlaconséquencedutravaildesélèves,etnonl’antécédent».Ceprofesseurd’universitéinsistefortjustementsurlefaitque«l’unedescroyancesencoretenaceestdepenserqu’ilestd’abordnécessaired’obtenirl’ordreenclassepourcommenceràdélivrerlesconsignesetfairetravaillerlesélèves21».

Page 37: L'art d'enseigner

Pourtant,l’autoritéseconstruitbienavanttoutàtraverslaqualitémêmeducoursdispensé.Nousavonsenmémoirecetenseignantd’allemandnéo-titulaireayantacceptéd’êtrefilmépourlesiteInternet«neopass»queleministèredel’Éducationnationaleconsacreàlatenuedeclasse:lapremièreséquencelemontreentraind’attendredésespérémentquelesilences’installeavantdedébuterlecours,lesélèvess’amusantdurapportdeforcequ’iltented’instaurerdemanièremalassurée.Laséquencesuivante,filméeàquelquesmoisd’intervalle,sepassetoutàfaitdifféremment:cesmêmesélèvesautrefoisagitésentrentenclasseetsemettentdirectementautravail.L’enseignantinterviewéexpliquequ’ilachangédestratégie,renonçantàsesexigencesdecalmepréalablepourinstallertoutdesuitesesélèvesdansladynamiquedesapprentissages:unexercicefaisantlelienaveclecoursprécédentleurestdistribuédèsl’entréedanslasalle,lesconsignesportentnonplussurleurattitudemaissurlamanièredontilspeuventréussirletravaildemandé,levidéoprojecteurestprêtpourprojeterlasuitedufilmcommencé…etçamarche!L’autoritédel’enseignants’estinstalléegrâceàsesexigencesdanssamatièreetàlamobilisationderessourcespédagogiquesdestinéesàfaireprogressersesélèves.C’estparsonactionpédagogiquemêmequ’ilestégalementreconnuparlesfamillescommefaisantautorité,celles-cijouantunrôled’appuiindispensableauprèsdesenfants:

«Leparentconstruitchezsonenfantunereprésentationdel’autoritéenseignantequiauradesconséquencessurlecomportementdel’élèveàl’école»,expliqueBrunoRobbes.«Enforçantunpeuletrait,onpeutdoncdirequel’enseignantd’aujourd’huidoitenquelquesorted’abordfaireautoritéauprèsdesparentspourpouvoirl’exercerdevantlesélèves.L’autoritéenseignanteabiensûrdes

basesstatutaires,maisellen’estpluslégitimeapriori.Elledoitsedémontrerpardesactes22.»

Cesontprécisémentsurcesactespédagogiquesquenousallonsnousinterrogeràprésent,c’est-à-diresurceuxquifavorisentlaréussitedugroupedontleprofesseurestencharge.

Page 38: L'art d'enseigner

L’efficacitédel’enseignementEnseignerconsisteàpermettreàtouslesélèvesd’atteindrelesobjectifspédagogiquesfixésparles

programmes,etcettetâches’avèreéminemmentcomplexe.Iln’estpasquestiondanscetouvraged’entrerdansdesdéveloppementsdidactiquesélaborés,maisaumoinsderappelerquelquespointsfondamentauxcontribuantàfavoriserlebondéroulementducours.Voicitoutd’aborddespistesderéflexionsurcequipermettraitàl’enseignantd’optimiserlaréussitedesesélèves.

Lesrecherchesmontrentqueplusencorequel’effetétablissementdontnousavonsparléauchapitreprécédent,l’effetenseignantinfluencelesrésultatsdesélèvesdemanièreforte.DanssonmémoireintituléL’influenceduclimatscolairesurlesrésultatsdesélèves:effetétablissementouperceptionindividuelle?,lasociologueMarie-ChristineBraultindiquequel’effetétablissementenFranceexpliqueraitaumaximum6%delavariancedesrésultatsscolaires,contreplusde10%pourl’effetenseignant.Àprogrammeéquivalent,ilapparaîtdoncclairquelechoixdespratiquespédagogiquesetlaqualitédesinteractionsauseindelaclasseinitiéesparleprofesseurdéterminentlacourbedeprogressiondesélèves.Laquestioncrucialeestdoncbiencelle-ci:dequelsatoutsunenseignantperçucommeefficacepeut-ilbienuser?

Pourouvriravecpragmatismelaréflexion,nousnousproposonsdechangerdepointdevueetdedonnerlaparoleauxélèvespourdécouvrircequidéfinitàleursyeux…le«mauvaisenseignant»!

Desmauvaisespratiques…S’ilnes’agitévidemmentpasicidestigmatisernidecaricaturerlespratiquesenseignantes,ilnous

sembletoutdemêmeessentieldepouvoirsaisirquellessontcellesquipeuventrebuterlesélèves.NousnousappuieronsicisurdeuxétudesmenéessurcesujetenAngleterreetenFranceà25ansd’intervalle,etquiserecoupentsurdenombreuxpoints.

LapremièreestcellequiaétémenéeparElizabethRosseretRomHarré(1976)etcitéeparPeterWoodsdanssonouvrageEthnographiedel’école.Lesélèvesinterrogésrépondentquele«mauvaisenseignant»estceluiqui:

tapesurlesnerfs,continuecommesiderienn’était,estennuyeux,traitelesélèvescommedesenfants,seconduitcommes’iln’avaitjamaisétéjeune,refused’expliquer,manquedevolonté,traiteanonymement,estinjuste.

LaseconderecherchechoisieestcelledeBernardCharlot,ÉlisabethBautieretJean-YvesRochex

Page 39: L'art d'enseigner

conduiteen2000etrapportéedansleurouvrageÉcoleetsavoirdanslesbanlieues…etailleurs23.

Voicilesréponsesqu’ilsontobtenuesauprèsdesélèvesinterrogéssurle«mauvaisenseignant»:

ilfrappe,ilexpliquemal,ilnefaitjamaisdecontrôle,ilconseillemal,iln’estpas«cool»,iladesmanièresbizarres,onnepeutpasparleraveclui,iln’apasd’autorité,il«panique»lesélèves,il[les]endort.

Encroisantcesdeuxénumérations,onconstatequelefaitdemalexpliquer,denepasêtreàl’écoute,denepassusciterl’intérêt,demanquerd’autoritéetd’êtreinjusteconstituentdesgriefsrécurrentschezlesélèves.Restequesilacritiqueestfacile,l’art…d’enseignerestdifficile!

Tentonsdonc,àprésent,d’analyseràl’inversecequeseraientlesqualitésd’unenseignant«efficace».

...auxbonnespratiquesdeconduitedecours

VoicicommentlenarrateurdeLaconfusiondessentiments24décritsonentréeaubeaumilieud’un

coursassuréparunenseignantexceptionnelquidéterminerasongoûtpourlesétudesetleconduiraàdevenirlui-mêmeprofesseur:

«Autourdeluiétaientrassemblésdesjeunesgensdansdesposesdestatues,sousl’effetdeleurintérêtpassionné.Onvoyaitqu’audébutilsdevaientêtreentraindeparlerensemble,lorsquesoudainleprofesseurlesavaitattirésàluiparsaparole,commeavecunlasso,pourlesimmobiliser,fascinéssurplace.»

Commecenarrateur,nousavonstousenmémoiredesenseignantsquinousontdonnél’envied’apprendreetlesmoyensdeprogresser…Or,celanetenait-ilqu’àleurprésupposécharisme?

Parolesd’enseignants…«Unbonprofesseurestceluiquiintéresselesélèvesetleurpermetd’apprendreenleurtransmettantlamatièreetduplaisir.»(AmélieL.)

«Unbonprofesseurécoutesesélèves,prendencomptelemieuxpossibleleurindividualitéetleursdifférences,aimesonmétier,s’investitetseremetenquestionpourprogresser,estcompétentdanssamatièreetenpédagogie,estjustequantauxpunitions.»(CarolineR.)

«Unbonprofesseurestavanttoutquelqu’unquiaimetransmettresonsavoiràdesadolescents.Ilaimelesdéfis,sevoirremisencauseàchaqueinstant.Ilaimeéchangeravecsesélèvesetfaittoutpourquesescourssoientintéressants.Ilaimes’investirdanslaviedel’établissementetsuivrelesparcoursdesesélèves.»(VincentT.)

Page 40: L'art d'enseigner

«Parordred’importance,unbonprofesseurestceluiqui,commedansn’importequelmétier,estcompétentdanslamatièrequ’ilenseigne,etquiseformeconstamment.Ildoitaussiêtrepédagogue.Etavoirl’autoriténécessaire.»(ÉvelyneD.)

«Leprofesseuridéal:

Ilareçuunesolideformation,disciplinaire(ex:CAPESouAgrégationd’histoire-géographie),pédagogique(commentenseignersadisciplineauxélèves)etadministrative(bonneconnaissancedufonctionnementd’unétablissementscolaireetdusystèmeéducatifdefaçongénérale).

Ilseformetoutaulongdesacarrière.

Ilestencontactavecsescollègues,danssonétablissementetendehors,iléchangeaveceux.

Ilrespectelesprogrammes(soclecommundeconnaissancesetdecompétences,programmesdisciplinaires…)etessaiedelesappliquerdansleurtotalité.

Ilrecourtauxnouvellestechnologies,ens’informantetseformant.

Ilaconsciencedeladiversitédesélèves,deleursattentesetdeleursdifficultés;ilestàleurécoute.

Ilestexigeantenverslesélèves,enayantdesattentesclairesetbiendéfinies.

Ilfaitrespecterunedisciplinestricteetrespectueuseauxélèves,enveillantànejamaisleshumilier(danslerappelauxrègles,danslespunitions):ensemontrantstrictetjuste,ilfaitrégneruneambiancesereinepropreautravailetsuscitelerespect.

Ilalesensdel’humouretdel’autodérision.Ilsaitdésamorcerleséventuellescrises.

Ilestàl’écoutedesparents,deleursattentes,deleurspropositions,deleursdifficultés.

Ilestexigeantenverslui-même:ilseremetenquestionenpermanence,enrenouvelantsescours,enproposantauxélèvesdesactivitésvariéesetadaptéesàleurdiversitéetàleursdifficultés.

Ilproposedesdocumentsparfaitementmisenpage,conçusdansunbutdelisibilitéetdecompréhension(ilpeutproposerauxélèvesendifficultédesdocumentsadaptés).

Ilaunetenuesoignée,respectueusedesélèvesetquisusciteleurrespect.

Ilcommuniqueaveclesélèvesetleursparents,endehorsdesheuresdeclasse,entenantunblogparexemple,encommuniquantuneadressee-mailprofessionnelle(ilpeutparexempleenvoyeruncoursàunélèveabsentquiluienafaitlademande).»(MarieD.)

Cesnombreuxtémoignagesmontrentcombienlemétierd’enseignantmobilisedenombreusesressources,beaucoupd’énergieetderemisesencause!Cettenotiond’efficacitéestd’ailleursbiendifficileàappréhender:semesure-t-elleàl’aunedesrésultatsscolaires?Delaréussitedesmeilleurs?Delaprogressiondesplusfaibles?Duplaisirqu’ontlesélèvesàallerencours?Del’ouvertureculturellequileurestofferte?Del’acquisitiond’uneconsciencecitoyenne?

Lesélèves,lesparentsetlesprofesseurseux-mêmesnedonnentpasunsensidentiqueautermed’efficacité.Jemesouviensainsiavoirréponduàuneprincipalequimedéclarait,àlaremisedemanotationadministrative,êtresatisfaitedemontravail,quejenel’étaispaspuisquemoinsdelamoitiédemesélèvesde3eavaientobtenulamoyennelorsdubrevetblanc.Ilmesemblequetouterelativequ’ellesoit,cettenotiond’efficacitédoittoujoursintégrerlesouciderespecteretdefaireréussirtouslesélèves,enlesaccompagnantavecautantd’équitéetdebienveillancepossibledansunparcoursscolaire,quiéquivautàcetâgeunparcoursdevie,parfoistrèscompliqué.

Pouraborderdemanièreplusrationnelle,sinonscientifique,cettequestiondel’efficacité,voicilesrésultatsd’unenotepubliéeenjuillet2011parleCentred’analysestratégique,intitulée«Quedisent

Page 41: L'art d'enseigner

lesrecherchessurl’effetenseignant?»Ilapparaîtainsiqueleprofesseurpeutaccroîtrelaréussitescolairedesesélèvesenjouantsurlesfacteurssuivants:

Letempsconsacréeffectivementautravailpendantladuréeducours:direqueplusonpassedutempssurunsujet,plusonadeschancesdeprogresserressembleàunelapalissade…Restequ’àduréedecourségale(55minutes),letempsdévoluàlamatièrevarieparfoisfortementd’uneclasseàl’autre.Lesattentesdesenseignants:leschercheurss’accordentsurl’idéequ’unniveaud’exigenceélevévis-à-visdelaclassedanssonensemble(etnondeteloutelélève)constitueunfacteurimportantdeprogressiondesélèves.Lefeedback,c’est-à-direleretourquefontlesenseignantsauxélèvesconcernantleurtravail:«Lafaçondontlemaîtreapportedescorrectionsauxerreursdesélèvesapparaîtfondamentale.»Illeurestainsirecommandédebiendistinguer«lejugementsurlaréponsedel’élèvedujugementqu’ilspeuventavoirdel’élèvelui-même»,etd’accorder«suffisammentdetempsauxélèvespourreformulerleurréponseaprèsquel’erreuraétésignalée».Lastructurationdesactivitéspédagogiques:ilestplusfaciled’apprendrelorsquelecoursestbienstructuré,lesobjectifsannoncésclairement,quelesélèvessontamenésàmanipulersuffisammentlongtempslesnouvellesnotions(exercices,questions-réponses)etque,autermedelaleçon,lesprincipauxpointssontrésumés.

UnerecherchemenéedixansplustôtparlesprofesseursaméricainsCharlesTeddlieetDavidReynoldsmentionnaitdéjàcinqélémentsfavorablesàl’apprentissagedesélèves:

untempsdecoursoptimal(lescoursdébutentetseterminentàl’heure,leséchangesdanslaclassesontconsacrésàl’objetd’étude);unebonneorganisationdelaclasseetducours;l’utilisationdequestionsfréquentesetderèglesclaires;l’instaurationd’unclimatagréableetderoutines;l’adaptationdespratiqueséducativesauxbesoinsparticuliersdesélèves.

Autermedecesdeuxétudes,nouspourrionsainsiconseillerauxprofesseursdésireuxdebienmenerleurscoursdeporteruneattentiontouteparticulièreauxpointssuivants:

Laclartédesastructure:rappelervoirenoterleplanducoursautableaupermetauxélèvesdeserepéreretdenepasperdrepied.L’enseignant,quin’aquesamatièreàgérer,oublieparfoisquesaclasseensuitplusieurs,etqu’elleneleretrouveparfoisqu’àplusieursjoursd’intervalle.Lapropositiond’objectifsambitieuxetexpliqués,l’annonced’étapesintermédiairesaccessibles,etl’ajustementdecesétapesenfonctiondesdifficultésrencontrées,demanièreà(re)motiverlesélèves.Lamiseenœuvred’activités,d’approchesvariées(travailengroupe,individuel,écrit,oral,etc.)etdediversniveaux,pouroffriràtouslesélèveslapossibilitédebiencomprendrelecoursetderéussirlesexercicesproposés:lecoursmagistral,adaptéàunpublicadulte,génèrepourlesplusjeunesdeseffortsdeconcentrationparfoisdifficilesàteniretrisquedelesdémotiver.Lareformulationdesénoncésetdesconsignes,etlavérificationdeleurbonnecompréhension:«Tropsouventl’émetteurestpersuadéquesonmessagepossèdelaformela

Page 42: L'art d'enseigner

plusexacteetlapluspertinentepossible25.»Or,l’impliciteetlesmalentenduspénalisent

toujourslesélèveslesplusendifficulté.Danscettemêmeperspective,laprisedenotesdoitfairel’objetd’unaccompagnementprogressifetvigilant.L’attentionportéeàtouslesélèves,pardesremarquesetdescorrectionspersonnelles,desdéplacementsauprèsd’euxaucoursdelaséance,pours’assurerdeleurbonneprogressionetcompréhension.L’encouragementetlavalorisationdetouslesefforts,sachantquel’erreur(pédagogiquecommecomportementale)faitpartieintégrantedel’apprentissageetquelesréponsesdoiventtoujoursresteréducatives.L’évaluationpositive,personnalisée,avecdesconseilsdeprogression:lesrecherchesmontrentqu’unenotationindulgentestimulelesélèvesetlesamèneàprogresser,aucontraired’unenotationsévèrequirisquedelesdécourager.

Ducôtédesparents«Lesenseignantsefficacesauxyeuxdemafillesontceuxquiréussissentàrendreleurscours“vivants”etquisontdespassionnésdeleurmatière.Elleapprécieégalementquelescourssoientbienstructuréspourquesesnotesprisesenclasselesoientaussi.»(CarolineR.)

«L’enseignantefficaceestceluiquiarriveàsusciterl’intérêtdetoussesélèves,quellequesoitsamatière,enfaisant,dixitmafille,“descoursunpeuoriginauxquinenousendormentpas”.»(YannM.)

«Qu’est-cequ’unenseignantefficace?Pourmesenfants,c’estunenseignantqu’ilsapprécientetquilesfaittravailler.»(ChristelleF.)

«Lesenseignantsefficacesauxyeuxdemonenfantsontceuxquiarriventàcaptersonattention,ceuxpourlesquelsonl’entenddire:“onaapprisenclasseque…ilnousaracontéque…c’étaituncourssuperintéressant…toutlemondeavaitlaparoleetonaparlédepleindesujets”.»(ÉmilieC.)

«Unenseignantefficaceauxyeuxdemafilleestquelqu’undefermemaisbienveillant.»(NicolasZ.)

«Unenseignantefficaceestquelqu’undevigilantetderéactifencasdeproblème.»(MurielleG.)

«Pourmoi,unprofesseurefficacedoitconnaîtrel’enfant,sesfaiblessesetsespointsforts.Ilnedoitpasseconsacrerqu’auxmeilleurs,reléguantceluiquirameaufonddelaclasse.Ildoitêtreassezdisponiblepourlesrendez-vousaveclesparents.Ildoitsavoirtenirsaclasseet,cerisesurlegâteau,arriveràcapterl’attentiondetous,réussiràrendresoncoursintéressant,jenedispaspassionnant…justeintéressant.»(CélineG.)

«Pourmesenfants,lesenseignantsqu’ilsapprécientleplussontceuxquisontsévèresmaisjustesetquiontlesensdel’humour.»(FlorenceP.)

«Monfilsaimelesprofesseursquiontl’autoritésouriante.»(SolangeL.)

L’importancedel’effetenseignantmontrequepourlaréussitemêmedesesélèves,leprofesseurdoitresteràleurécouteafind’éviterquecertainsd’entreeuxneperdentpieddanssamatièreouladélaissent,commenousl’avonsdéjàmentionné,pourdesmotifsrelationnels(«Jen’aimepasmonprofesseur»/«Monprofesseurnem’aimepas»).Or,lesparentssontsouventlesseulsdestinatairesdecesdifficultésetdecesressentis,carleursenfantsn’osentpasenfairepartdirectementàl’enseignantdepeurd’êtremalvusoudeluimanquerderespect.Ledialogueaveclesfamillesserévèledoncindispensablepourévoquerlesproblèmesrencontrésencours,lescomprendreetpouvoirlesdépasser.Rappelonsencorequelaprésenceduconseillerprincipald’éducationoudu

Page 43: L'art d'enseigner

professeurprincipals’avèrevivementsouhaitablepourdénouerunesituationpédagogiquebloquée.

Etn’oublionsjamaisquecesrencontresdemandentdelapartdel’enseignantd’êtrecapabled’entendredescritiquesportéessurlamanièredontilfaitclasse,dontunequirevientsouventdanslabouchedesélèves:l’ennuiéprouvéencours.

Commentcapterl’intérêtdesélèves?

Parolesd’enseignants…«Cequ’ilfaut,c’estproposerquelquechosed’intéressantintellectuellement.Pourça,ilfautpréparersescours,avoirpréparéuntravailquivalesétonner,lesintéresseretnonpaslesendormir.Ilyaaussiunpeudethéâtreàfairepourmettreenscènelecours.»(PhilippeR.)

«Ilfautcroireensonmétier.Êtrerigoureux,c’est-à-diretrèsbienorganisersonheuredecours,avoirréponseauxquestionsdesélèvespourleurfairecomprendrequenoussommescompétents.Pourcela,ilfautpréparersescours.Ilfautaussiêtreintéressant!Pouryparvenir,l’humourjouebeaucoup.Ilfautpenserquesamatièren’estpasnonpluslecentredumondeets’efforcerdelarattacheràquelquechosedeleurviequotidienne.C’estunebonnefaçond’avoirdel’autoritéparcequ’ilsvousécoutentetintègrentsporadiquementlesconnaissances.»(VincentT.)

«Ilfautbeaucoupregarderlesélèveslorsqu’onleurparle,circulerdansl’espacedelasalle,nepasresterbloquéderrièresonbureau.Quandonfaituntravailsurtable,unexercice,untravailengroupe,allerverslesélèvesetfairedesparenthèsesindividuelles.C’estimportantdefaireàlafoisducollectifetdel’individuel.C’estdifficilemaisc’estundesrôlesduprofesseur.»(CarolineR.)

Faisonstoutd’abordunepetiteincursiondanslechampdelachronobiologiepourrappelerquelaconcentrationdesélèvesnonseulementpossèdeuneduréelimitée(lescapacitésd’attentiond’unenfantde12anssontainsiestiméesà5heuresparjour),maisqu’elledécroîtenplusàcertainsmomentsdelajournée,notammentauxpremièresheuresdumatinetaprèslapausedéjeuner.Lesactivitéspédagogiquesproposéesdevraients’adapteràcettecontrainteendogène:est-ilpertinentdefaireundevoirsurtabledèshuitheuresdumatinparexemple?

Onobserveensuite,etdemanièretoutàfaitévidente,qu’uncoursdébitésuruntonmonocordeavecunevoixfluetteparunenseignantvissésursachaisederrièrelebureauanettementmoinsdechancesdemainteniréveilléques’ilestdispenséd’unevoixassuréeetvivanteparunprofesseurquioccupel’espaceetsillonnelesrangs(sansdonnerletourniscependant!).

Demême,uneleçonfaiteàunrythmetroprapideavecdesannotationsautableaunepermettantpasauxélèvesdesuivreetdes’yretrouverrisqued’entraîneruneperted’attentioncompréhensible.L’enseignantdoitdonctoujourss’assurerdelacongruencedesinformationsdonnées:cequ’ilditestsoutenuparcequ’ilécritautableauoudistribueauxélèves,afinquecesderniersnesoientpasexposésàunemultiplicitédemessagessimultanés.Àtitred’exemple,vouloirobtenirl’attentiondesélèvespourcorrigeraumomentoùonleurrendleurcopierelèvedel’impossible,toutleurintérêtétantfocalisésurleurnoteetlesannotations,etbiensouventsurcellesdeleurscamarades!

Avantdeclorecedeuxièmechapitreconsacréautempsdelaclasse,noussouhaiterionsaborderlaquestiondesdevoirsàlamaison.Carl’enseignantquiretrouvesesélèvesàlaséancesuivanteattendtoujoursd’euxqu’ilsaientprogressédansleurapprentissageoudansleurréflexion…Cequisignifiequelecourssepoursuitbienendehorsdutempsetdelasalledelaclasse,etqu’ilestdela

Page 44: L'art d'enseigner

responsabilitéduprofesseurd’envisagerlesenjeuxpédagogiquesdecetravailqu’ildonneàfairesanslui.

Lesdevoirsàlamaison

Parolesd’enseignants«Sivousvoulezqu’ilyaitunlienaveclecoursprécédentilfautqu’ilyaitunexercice.Parcontreilnedoitpasêtretroplong,deux,troisquestionsquel’oncorrigeendébutd’heure.Cesexercices,jenelesnotepas,jenenotepasendehorsdescontrôles,maiss’ilsnel’ontpasfaitc’estsanctionné(systèmedecroixetd’heuresdecolleavecuntravailàfaireoumotdanslecarnetdeliaison,ilyadifférentesméthodes).»(VincentT.)

«Lesélèvesdoiventapprendreleurleçonsystématiquementpourlaséancesuivante.Ilsontparfois,àpeuprèsunefoistouteslesdeuxsemaines,unpetittravailécritàfaireàlamaison.»(MarieD.)

«Jem’efforcededonnerdutravailàlamaison,pourquel’écoleaitunlienavecl’extérieur,dusens.Etpourdonnerdesbonnesnotesauxplusendifficulté(carcequejedemandeesttrèssimple).Parexemple,compterlenombred’ampoulesàlamaisonetdirecombiendewattsellesconsommentpourillustreruncourssurl’énergie.Desexercicesoùlesparentspeuventaiderleurjeune.Jedonnedesdevoirsàlamaisonaumoinsunefoisparséquence.»(BernardL.)

L’apprentissaged’unenotionnécessitesareprise,sarépétition,sarévision,toutcommel’acquisitiondecompétencesimpliquel’entraînement,l’exercice,l’applicationdestechniquesexposées.Or,cetravailestsouventdemandéendehorsdutempsscolaire,demanièreàpermettreauxélèvesdes’approprierlesavoirdispenséendevenantpeuàpeuautonomes.

Lesdevoirsàlamaisonapparaissentallerdesoipourl’ensembledesacteursdelacommunautéscolaire:unélèvesanstravailàfaireestsoupçonnéd’êtrementeur,unprofesseurquin’endonnepasestsoupçonnéd’êtrelaxiste,etunparentquin’aidepassonenfantestsoupçonnéd’êtrepeuinvesti…Pourtant,cettepratiquemérited’êtreinterrogée,voirerepensée,commel’afaitPatrickRayou,professeurensciencesdel’éducation,dansunouvrageintituléFairesesdevoirs.Enjeuxcognitifsetsociauxd’unepratiqueordinaire.Cedernierrappellefortjustementquelesdevoirsàlamaisonpénalisentlesenfantsquinedisposentpas,unefoisrentréschezeux,desressourcesintellectuellesetmatériellesnécessairesàlaréalisationdutravaildemandé,devenantalorssourcedediscrimination.

Ilestévidentqu’unélèvedevantaidersafamilleendehorsdutempsscolaire,n’ayantpasd’espacepourtravaillerdanslecalme,nilapossibilitéd’êtreaccompagnélorsqu’ilestendifficulté,auramoinsdechancesderéussirsesdevoirsqu’unautre.

Maislefaitmêmequecesconditionssoientréuniesnegarantitpasnonpluslesuccèsdel’enfant:s’iln’apascomprislaleçonenseignée,letemps,lecalmeetl’espaceneluisuffirontpaspourréussir.Quantauxparents,lorsqu’ilsnesontpasdépassésparlacomplexitédesexercices,ilsrisquentoubiendedispenserdesméthodesquinecorrespondentpasàcellesdel’enseignant,oubiendefaireletravaileux-mêmes!

Aiderunélèveàfairesesdevoirsnécessitedescompétencesdeprofesseur,etc’estlaraisonpourlaquellelescoursparticuliersfontflorès,remettant,parleurscoûts,lesinégalitésaupremierplan,alorsquel’écolepubliquetenteprécisémentdelesgommer.

Quelleseraitlasolution?Interdire,commeenprimaire,lesdevoirsécritsàlamaison?Cela

Page 45: L'art d'enseigner

semblepeuréalistevulasommedesconnaissancesàacquérirdanslesecondaire…Onnepeutqueconseiller,aminima,d’harmoniserentrecollègueslasommedesdevoirsproposés,etdegarderentêtequeletravailàlamaisonseprépareavanttoutenclasse,àtraverslavérificationminutieusequelecoursestcompris,laplanificationdetempsdemémorisationetd’exercicesenclasse,etlatransmissiondeméthodesdetravail.

Enfin,ilconvientdeveillerànepasrenforcerlesdiscriminationsparl’attributiondemauvaisesnotesoudepunitionsauméprisdesconditionsdetravaileffectivesdesélèves.

DucôtédesparentsNousnesaurionsqueconseillerauxenseignantsdeprendreencomptelesparolesdesparentsquivontsuivre,ausujetdesdevoirsdonnésàlamaison:

«Lesraresfoisoùilyenatrop,lesenfantssechargentdeledireauprofesseurdirectement(autrestemps,autresmœurs!).Ilyenauraitplus,jenem’yopposeraisévidemmentpas.»(PierreF.)

«C’estimportantqu’ilyaitdesdevoirsàlamaison.Mafillequiesten3eenabeaucoup,parfoisjetrouvequec’estmêmeexcessif,maisjepréfèrecelaquepasdetravaildutout.»(CorinneL.)

«Lachargedetravailestconsidérableenpassantaucollège.Elles’avèred’autantpluslourdequetouteslesmatièressontàrevoir.»(CélineG.)

«L’enfantararementenviederouvrirsoncartableaprèsunejournéed’école.J’aimeraismieuxquedestempssoientimpartisàlaréalisationdesdevoirsaucollège;encorefaudrait-ilqu’ilspuissentyêtreréalisésdansdebonnesconditions…»(ÉmilieC.)

«Jepensequelesenfantspassentsuffisammentd’heuresàl’écolepournepasdevoirtravaillerencorelesoiràlamaison.Lorsquejevoismafille(rapideetappliquée)passerdesweek-endsentiersenferméesursescahiersçamebriselecœur…oui,ouisansexagérer!Etpourtant,ellen’aaucunprof“tyrannique”quiendemandedestonnes,mais2-3exercicesd’applicationsparmatière,untextedanschaquelangueàlire/comprendre,unessaidephiloàdébuter,unTPàmettreaupropre,unprojetd’artplastiqueàterminer...sanscompterlesrévisionspourlesbacsblancs,lespréparationsauxconcours,etc.L’emploidutempsdecertainsweek-endsressemblefortementàceluidelasemaine…»(CarolineR.)

«Jetrouvequeréviseruneleçonavantuncontrôle,c’estnormal,maispaslestonnesd’exercices.Lesenfantsdemandentforcémentdel’aidepourlesfaire,c’estduboulotpourlesparents.Moi,àunmoment,j’aiétéobligéedelâcher,jenepouvaisplussuivre.Jemedemandecommentfontlesparentsquiparlentuneautrelanguequelefrançais...»(MurielleG.)

«Cen’estpaspareildetravaillerdansunechambreseul,dansunechambrepartagéeavecunouplusieursenfants,danslacuisineparcequ’iln’yapaslaplacepourunbureaudanslachambre.Etpuisc’estquoi“bienfairesesdevoirs?”,est-cechercherlabonnesolutionsurInternetpouravoirunebonnenotequitteànepasavoircomprislanotionouest-ceréfléchirquitteànepastrouveretpouvoirdireauprof“Madame,jebloquesurcettenotion-là,j’aibesoinquevousmeré-expliquiez?”»(KarineB.)

«Ilseraitmieuxqu’ilssoientprisenchargeàl’écolepourunemeilleureégalitédeschances,maisilestbienaussiquelesparentspuissentsuivrecequefontleursenfants.»(FlorenceP.)

«Apriori,ilnedevraitpasyavoirdedevoirsàlamaisonafindenepasaccentuerlesinégalitésenmatièred’apprentissage(touslesparentsnepeuventpasaccompagnerleurenfantdansleurscolarité).Çapeuttournerégalementauconflit.L’impatienceduparent,l’enfantquin’estpasdécidéàtravailleraprèsunejournéedéjàpasséeaucollège…C’estloind’êtretoujoursfacile!Sil’enfantnetravaillepasrégulièrementàlamaison,lesrésultatsscolairess’enressententrapidement.»(DelphineB.)

«Lesdevoirssontsouventdonnésenquantitéexcessive.Jeconsidèredeplusqu’unjeunequiaassuréentreseptethuitheuresdecoursaasseztravaillé.Lesdevoirsnotésfaitsàlamaisonrenforcentlesinégalités(possibilitéd’êtreaidé,capacitéàtravaillerseuletplusoumoinsrapidement),etsontunvéritablescandale.»(NicolasZ.)

Cestémoignagesassezvifsmaisvivifiantspourlapratiqueenseignantemontrentbienquelaquestiondesdevoirsàlamaisonnevafinalementpasdutoutdesoietconstitueuneproblématiquedouloureuse,pourlesenfants,certes,maisaussipourlesparentsquisesententdansl’obligationde

Page 46: L'art d'enseigner

lesaideretquiculpabilisentdenepasyarriver…

Rappelonstoutd’abordquelesparentsn’étantpasenseignants,cesderniersdoivents’assurerquel’enfantpeutsedébrouillerseulpoureffectuerletravailàfaireetbienexpliquerauxparentsquecenesontpaseuxqu’ilssouhaitentévaluer!Lesparentsdoiventplutôtêtreguidésdanslesuividesdevoirsdonnés,vialaconsultationducahierdetextesdelaclassepapierouélectroniquetenuàleurdisposition,ouencorelaconsultationducahierdetextesoudel’agendadel’enfant.L’examendesatenueetdesoncontenupermetdeconfronterlesdevoirsàfaireàcequiaétéfait,etplussimplementdevoirs’ilsnesontpasécritsàlahâte,etpeut-êtredecefaitmalnotés.

Lesparentssontparailleursgarantsducadrepropiceauxdevoirsàlamaison(tempsimpartiautravail,danslecalmesipossible,aprèsavoirgoûté,etc.).Mêmelorsqu’ilsrentrenttard,ilsdoiventrappelercesconditionsdetravailàl’enfantets’intéresseràlaréalisationdesdevoirs,enposantlaquestionouenvérifiantqu’ilsontbienétéfaits.Fairesesdevoirsdoitdevenirunehabitudequotidienneetnepasfairel’objetd’aménagementspermanents.D’ailleurs,lesparentsdoiventveilleràcequelesactivitésextrascolaires(sportives,artistiques,culturelles),oucertainestâchesménagères(fairelescourses,sortirlechien,fairelacuisine,allerchercherlepetitdernierchezlanourrice…)n’empiètentpastropsurletempsaccordéauxdevoirsàlamaisonets’inquiétersilaréponsesystématiques’avère:«Jen’airienàfaire!»Demême,labaissedesrésultatset/oul’augmentationdespunitionspeutrévélerunmanquedetravailpersonnel.Larencontredesparentsaveclesprofesseurset/ouleconseillerprincipald’éducationpermetalorsdemieuxcomprendrelesproblèmesdécelésàlamaison,etdetrouverdessolutionsadaptées:parexemple,unencadrementplusvigilantparlesparentsdel’utilisationdesécrans(télévision,jeuxvidéo,téléphoneportable,tablettesnumériques),ouencorelesuividesdevoirsauseind’uneassociationoudel’établissementmême.

Page 47: L'art d'enseigner

Pourconclure:cequ’ilfautretenirRéussiràtransmettreunsavoiràuneclasseconstitueunegageureindéniable.Leprofesseurest

celuiquiparle,certes,maisaussiceluiquiobserve,sedéplace,écoute,écrit,distribue,ramasse,évalue…

Afindemettrel’élèvedansdesconditionsd’apprentissagefavorables,ilposeuncadrestablefaitderituelsrassurants.Ilaccordeuneattentionaumatérieldesélèvesetlesaideàacquérirdebonnesméthodesdetravail.Jamaisméprisant,ilsoignelapréparationdesoncoursetveilleàl’adapterautempsdelaséanceetaurythmedesélèves.Ilvarielesactivitésproposéesetsollicitelesélèvesenvalorisantleurprisedeparole,carilalesouciderendresoncoursstimulant.Ilveilleàcequelesélèvesserepèrentaisémentdanslecheminementpédagogiquequ’ilpropose,enannonçantclairementlesobjectifspoursuivisetlesétapesintermédiaires,enrappelantrégulièrementleplanducoursetenfacilitantl’assimilationpardessupportsécrits.Sesquestionssontclaires,ilreformulesesénoncéspourpermettreàtousdeselesapproprieretvérifie,enpassantdanslesrangseteninterrogeantlesélèves,leurbonnecompréhensionpartous.Ilproposedessynthèsesfréquentesets’assurequelesdevoirsàlamaisonqu’ildonnesontàlaportéedesélèves,prenantencomptedanssesattenteslaréalitédesressourcestemporelles,matériellesethumainesdifférentespourchacund’entreeux.Ilcollaboretoujoursdemanièrefructueusesurtouscespointsavecsescollèguesetlesparentsd’élèves…Quelchallenge,n’est-cepas,defairecoursàdesélèves!Quipourraencoredirequecemétiersiedauxmoinsvaillants?

Carenplusdefairecoursàtoutesaclasse,nousallonsvoirquel’enseignantdoitenpluss’adapterauniveaudechaqueélève:eneffet,onsaitbienqu’endépitdesobjectifscommunsfixésparlesprogrammes,lesmoyenspermettantdelesatteindredépendentdesaptitudesetdurythmedechaqueélève…Vasteproblèmequed’arriveraumêmerésultatavecdesprofilstoussinguliers!

15BÉGAUDEAUFrançois,Entrelesmurs,Paris,Folio,2008,p.83.16Ibid.p.40,41.17CongrèsdépartementalFCPE95,9avril2005.18LeMondedel’éducation,n°328,septembre2004,p.41.19MEIRIEUPhilippe,Fairel’école,fairelaclasse,Issy-les-Moulineaux,ESF,collectionPédagogies,2006,p.156.20Faireautorité«entrelesmurs»:missionimpossible?LesCahierspédagogiques,septembre2008.21Lesstratégiesetdilemmesdesenseignantsdébutantenmilieudifficile.LesCahierspédagogiquesn°488mars-avril2011,p.48.22Ibid.23CHARLOTBernard,BAUTIERÉlisabeth,ROCHEXJean-Yves,Écoleetsavoirdanslesbanlieuesetailleurs,Paris,Bordas,2000,p.55-56.24ZWEIGStefan,LaConfusiondessentiments,Paris,Livredepoche,2010,p.20-21.25AMADOGillesetGUITTETAndré,Dynamiquedescommunicationsdanslesgroupes,Paris,

Page 48: L'art d'enseigner

ArmandColin,1997,p.48.

Page 49: L'art d'enseigner

3

Lesdifférencesdeniveauauseindelaclasse

Danscechapitreconsacréàlaclassecommeniveau,ilnes’agitévidemmentpasdeproposerdesméthodespourprépareretenseignerdescoursdela6eàlaterminale.Nousnousintéresseronsàl’hétérogénéitéscolairedesélèvesentrelesclasses,etsurtoutauseinmêmedecelles-ci.

Appréhenderlesdifférencesdeniveauetparveniràs’yadapterreprésenteeneffetl’undesdéfismajeursdel’enseignant,pournepasdirelaplusgrandedifficulté…Alorsquelesprogrammesdemandentàtouslesélèvesd’avoiratteintenfindecyclelesmêmesobjectifs,commentoffrirlapossibilitéàchacund’avanceràsonproprerythmeetd’emprunteruncheminementpédagogiquequiluicorrespondraitmieuxqu’unautre?

L’enseignantsesaitresponsabledelaconduitedesaclasseentièreverslapréparationd’examensnationaux,etildoitparailleursproposerchaquetrimestreunemoyennecorrespondantàdescritèresdéterminantlepassageenclassesupérieureetl’orientationfuture.Commentpeut-ildanscecadrevaloriserpardesnoteslesprogrèsréalisésparlesplusfaiblesdesesélèves,sanslesdesservirauboutducompteparunesurestimationdeleursacquisitionsréelles?

Sil’enseignantnepeutsouventrépondreseulàcesquestionscomplexes,ilestnécessairequ’ilsacheselesposer,etqu’ilmaintiennesaréflexionouverte,notammentsurlesmodalitésetlesfinalitésdel’évaluationdesélèves,surlamiseenœuvredepédagogiesdifférenciées,surlebien-fondéduredoublement,surlessourcesdelamotivationetlescausesmultiplesdel’échecscolaire.

Page 50: L'art d'enseigner

Réussiteetéchecscolaire

Ducôtédesparents«Réussiràl’écolec’estavoiraumoinslesbasesdel’écritureetdelalecture,etapprendreàvivreensemble,cequin’estpasévident,caronn’estpastoujoursd’accordaveclescopains!»(MurielleG.)

«Pourmoi,la“réussite”demesenfantsàl’écoleestunenotiontrèslargeetuneambitiontrèshaute:j’attendsdel’écolequ’ellelesaideàdevenirdesadultescitoyensquitrouventleurplacelibrementdanslemondeenycontribuant.C’estplutôttypiquedesparentsquionteux-mêmesfaitunebonnescolarité.Pourlesparentsdéfavorisésquej’airencontrésetavecquij’aidiscuté,“réussiràl’école”,c’estpermettreàleurenfantdesortirdel’écoleensachantlire,écrire,compter,afindetrouverunmétieretdenepassouffrird’exclusion.»(KarineB.)

«Réussiràl’écolesignifiequemafilles’ysentebien,sanstropdepressionmaisavecledésirdebienfaire.»(CorinneL.)

«Réussiràl’écolesignifiequelesenfantss’yrendentsansproblème,qu’ilssoientintégrésdanslaclasse,quelesrésultatssoientcohérentsavecleurinvestissement.»(ChristelleF.)

«J’entendsparréussitescolairequemafilleaitunniveaud’étudessuffisantpourchoisirl’orientationquiluiconvient.Sien3eelleavaiteupourprojetunBEPehbientantmieux…pourmoielleauraitréussiàfairecequiluiplaît.L’écoleluiatransmislegoûtdel’effortetl’envied’enapprendreplus,c’estaussiuneformederéussite.»(CarolineR.)

«Réussiràl’écoleimpliquequemonfilsaitdebonsrésultatsscolairespourluidonnerleplusdechancespourréussirdansunmétierquisouventnepeutêtredéfinimêmeaulycée.»(SolangeL.)

Difficiledecomprendrelesraisonsexpliquantqu’unélèveréussissemieuxqu’unautre…Pourquoicelui-ciquifaisaitl’andernierpartiedesmeilleursobtient-ildésormaisdesrésultatsmédiocres?Pourquoicelui-làquel’oncroyaitdéfinitivementfâchéavecsamatièresemble-t-ilsoudains’yintéresser?

Sileprincipefondamentaldel’éducabilitédetousnousgardedeconsidérerl’échecetlaréussitescolairessousunangledéterministe,ilarrivecependantparfoisqueledécouragementpuisseconduireàtenirdesproposfatalistespourparlerd’élèvesendifficultéchronique.

Quelidéalcesélèvesquineréussissentpasviennent-ilsalorsmettreàmalchezl’enseignant,etcetidéaln’est-ilpasjustementàinterroger,sinonàdéconstruire?

Qu’est-cequ’unbonélève?Nousavonschoisidélibérémentderapporterunnombreimportantdetémoignagesd’enseignants,

afindebiencomprendredequoisenourritleurreprésentationdubonélève.

Parolesd’enseignants…«Un“bon”élève?C’estunélèvedisponiblequialegoûtd’apprendre(concentré,curieux,enthousiaste)etquialesensdel’effort.»(BrigitteD.)

«Unbonélèvefaitletravaildemandéparlesprofesseurs(ilnesedécouragepastoutdesuite,essaie,seposedesquestionsquil’amènentàréussiraumoinsunepartiedel’exercice…)etsecomporteenclassecommeilsedoit:ilnesemetpasendanger,nemetpasendangersescamaradesnilesadultes,ilnegênepasledéroulementducours,yparticipeactivementetpertinemmentdanslerespectdesrèglesdeprisedeparoleetdeviedeclasse.»(CarolineR.)

Page 51: L'art d'enseigner

«Unbonélèveestd’abordceluiquiécoute,s’intéresseetparticipe.C’estensuiteceluiquicomprendcequeleprofesseurattenddelui.C’estenfinceluiquitravailleavecplaisir…Letrèsbonélèveestceluiquiestcapabledeposerlaquestionquidevancel’explicationduprof.»(ÉvelyneD.)

«Souvent,onditqu’unbonélèveestunélèvescolaire,unélèvequiapprendbiensesleçons,quiparticipe.Pourmoicen’estpasforcémentceluiquivaavoirdebonsrésultatsmaisceluiquivafairedesefforts,s’intéresser.J’attendsdemesélèvesqu’ilss’investissent,qu’ilsparticipentaucours,qu’ilsapprennentbiensûr,qu’ilsaientenvied’ensavoirdavantage.»(AmélieL.)

«Dansl’imaginairecollectif,unbonélèveestunenfantquiaimeapprendre,quiparticipeetquiestsageenclasse.Personnellement,unélèvedrôle,intéressé,ayantunbonespritestpourmoil’élèveidéal.»(VincentT.)

«L’élèveidéal:

Ilestsoucieuxdebienfaire.

Ilrespectelesrèglesdeviedeclasse(ilsetientcorrectement,ilneseretournepas,ilnebavardepas,ilneprendpaslaparolesansautorisation,ilrespecteleprofesseuretsescamarades,ilnerépondpasauprofesseurmaisvients’expliqueraveclui,poliment,aprèslecours,encasdesouci).

Ilestautonome.

Ilfaitsontravail,enclasseetàlamaison(ilfaitlesexercices,ilapprendlaleçon,ilréviseavantl’évaluation…).

Ilestvolontairepourrépondreauxquestions,pourvenirfaireunexerciceautableau.

Ilécouteattentivement.

Ilprendsoigneusementennotelecours.

Ilprendsoindesonmatériel(cahier,matérield’écriture,tableetchaise…).

Ilprendlaparoleenlevantledoigt,enparlantsuffisammentfortpourêtrebienentendudetous,enarticulant,enfaisantdesphrasescorrectesetenargumentant.

Ilposedesquestions,ilfaitdesremarquespertinentes,ilpartagesaculturepersonnellelorsqu’elleestenlienaveclecours,ilpeutcontredireleprofesseurs’ilargumentesonproposets’illefaitsansprovocationdéplacée.

Ilfaitdesrecherchespersonnellespourapprofondirlecours.»(MarieD.)

Avantd’analyserlesréponsesdonnées,ilestimportantderappelerquelesenseignantsinterrogésdevaientdresserleportraitdel’élèveidéal,etquecelanereflètepasleursattentesdepédagoguesdanslaréalité,tousétantconscientsnotamment,commelesouligneVincentT.,qu’«unadolescentn’estpasmalléable».

Nousnousintéressonsseulementauxreprésentationsimaginairesdubonélève,afindemontrerqu’àl’insumêmedel’enseignant,celles-cipeuventparfoisvenirbloquersonapprochedeladifficultéscolaire.

D’aprèscestémoignages,l’élèveidéalressembleparcertainstraitsàunepoupéevoireàunanimaldressé:ilnebougepas,setait,resteàlaplacequiluiestassignée,obéitauxrèglesparfaitementintégréesetrespectesonmaîtrequilenourritdeconnaissancesdontilestaffamé.

Indifférentauxautresélèves,prisdansunerelationexclusiveenseignant/enseigné,iln’éprouvenipressionnigêneets’exposesanshonteauxregardsdelaclasseenprenantlaparoleavecmaîtriseetenallantautableauavecassurance.

Déjàtoutàfaitsavant,ilpossèdelesméthodesluipermettantdetravaillerdemanièreautonomeet

Page 52: L'art d'enseigner

précèdemêmeparsesquestionslespointsqueleprofesseurvoulaitdévelopper.Naturellementintéresséparlamatièreenseignée,ill’assimiled’ailleursavecaisanceetobtientlesmeilleursrésultatsescomptés.

Enfin,telunadulteaccompli,ilalesensdesresponsabilités,etmaîtriselescodesdelapolitesseetdel’argumentation.

Cettereprésentationestextrêmementintéressante,carnousvoyonsbiencommentelledéchargel’enseignantdetouteresponsabilitépédagogique:

Lebonélèveestnaturellementintéresséparlecours:inutilepourleprofesseurderéfléchirauxmoyensderendrecelui-cicaptivant.Lebonélèveestnaturellementcultivé:inutilepourleprofesseurderéfléchirauxmoyensdemettrelecoursàsaportée.Lebonélèveestnaturellementrespectueuxdesrègles:inutilepourleprofesseurdeluienexpliquerlesens,etderésisterauxattaquesaucadreinhérentesàl’adolescence.Lebonélèveestnaturellementpleind’assurance:inutilepourleprofesseurdeveilleràl’encourageretàlepréserver.

Cetteliste,quipourraitsansdouteêtreencoreallongée,montreainsiparadoxalementquel’élèveidéaldansl’imaginairedel’enseignantestenfaitceluiquin’apasouplusbesoindelui!

C’estd’ailleurslorsquelesprofesseurssesententimpuissantsenmatièreéducativequ’ilsseréfèrentencreuxàcetélèveidéalparfaitementsageetautonome.Ilsreprochentalorsàl’élèveréeld’êtreleseulresponsabledesesdifficultés:c’estdesafautes’iln’écoutepas,n’estpasintéressé,bougetoutletemps,nerespectepaslesrègles,neposejamaisdequestions,neretientriendecequiluiestinculqué,neveutpasfaired’efforts…L’éternel«Peutmieuxfaire»desbulletinsscolaires,sous-entendant«s’illevoulait»…Maisleséducateursneprojettent-ilspassurl’enfant,àtraverscesreprochesmassifs,leurpropreculpabilitéd’échoueràamenerunélèveàlaréussite?N’est-ilpasplusfacilederemettrel’autreenquestionquesoi-même,surtoutlorsquel’onestcenséêtrel’adultecompétentdétenteurdusavoir?

Sicesmomentsdedécouragementssontfortcompréhensibles,ainsiquelesmouvementsdéfensifsqu’ilsentraînent,ilsdoiventcependantresterpassagersetêtretoujoursrelativisés:laresponsabilitédumanquedemotivationetdel’échecscolairenepeutpasêtreimputéeauxseulsélèves.C’estauprofesseurqu’ilappartient,eneffet,derendresonenseignementvivant,derechercherdesressourcespourcaptiversonauditoire,demobiliserdesstratégiespourpermettreauxdécrocheursdeserattraper,deveilleràencouragerleseffortsetlespotentielsdechacun,delesmettreenconfiancefaceaugroupeetànepastroplesexposer(pardesreprochesformuléspubliquement,desremarquesironiques,despunitionsstigmatisantes,etc.).C’estàluidesavoirquesesélèvessontdesenfants,desadolescentsoudejeunesadultesenconstruction,concernéspardemultiplescentresd’intérêts,impliquésdansdessituationsfamilialesetamicalesdiversesetparfoiscomplexes,etdontl’enviedesavoiretd’apprendrepeutêtreentravéepardesblocagesplusoumoinsconscients.

LepsychanalysteEmmanuelDiet,agrégédephilosophieetdocteurenpsychopathologieclinique,expliquebienquel’enseignantatendanceàfairedel’élèveunêtresansaffect,coupédetoutehistoire,

Page 53: L'art d'enseigner

detouterelation,detoutsavoirextérieursàl’école,soitlepursujetd’unapprentissageintellectualiste.

Maiscettereprésentationestfausseetdangereusecarelleconduit,ensituationd’enseignement,àderéelsmalentendus.Ilvadesoiqu’unenfantdontlamèrevientd’êtrehospitalisée,ouqu’unadolescentquivientdesubiruneruptureamoureusen’aurontpasunecapacitéd’attentionoptimale.C’estd’ailleurspourcelaquecertainsprofesseursdupremierdegrépratiquentchaquematinavecleurclasseetavantdesemettreautravail,untempsd’échange(baptiséparexemple«Quoideneuf?»),permettantàceuxquileveulentd’exprimerdeschosesqu’ilsontentêteavantdecommencerlecoursetd’entrerdanslesapprentissages.Ilnes’agitévidemmentpasdelaisserlaclassesetransformerengroupedeparole,maissimplementdeconsidéreravecbienveillancel’élèveentantquepersonne.Oui,unélèvepeutavoirfaim.Oui,unélèvepeutêtrefatigué.Oui,unélèvepeutêtredémotivé.Etcen’estpaspourcelaqu’ildoitêtredévalorisé,nipourcelaquel’enseignantdoitseremettretotalementenquestion.

CommelerappellentMarie-ClaudeDevauxetHélèneVexliard,«unenfantapprendtoujoursquelquechose.Seulement,iln’apprendpascequejeveuxque,moi,adulte,ilapprenneaumomentoù

jeveux,enquantitéchoisieparmoi26.»

Confrontéàdesélèvesenéchec,leprofesseurnedoitdoncpasentrerimmédiatementdansunrapportdeforcenourridemenacesetdepunitions.C’estens’interrogeantaveceuxsurlesraisonsdeleursdifficultésqu’ilparviendralemieux,enlienavecsescollèguesetlesparents,àlesréconcilieraveclesapprentissages.

Mieuxcomprendrel’échecscolaireDifférentsmarqueurs,bienconnusdeséducateursetsouventinextricablementliés,viennent

témoignerd’unesituationd’échecscolaire.Lestroisprincipauxsontévidemmentlesproblèmesdecomportement,lesdifficultésd’apprentissage,etlesorientationsnégatives(redoublement,filièreschoisiespardéfaut…).Rappelonspourmémoirequelenombred’élèvesquisortentdusystèmescolairesansqualificationaétéestiméà42000,aussibienparl’INSEEen2005,qu’en2008parleministèredel’Éducationnationale.

Lefaitqu’unélèveéchoueàs’approprierlesavoirdispenséetàacquérirlescompétencesrequisesrelèvedefacteursmultiplesetindissociables.Eneffet,«laréussitescolaireestunprocessuscomplexe,oùinteragissentdesphénomèneshétérogènes,etellenepeutjamaisêtreréduiteàla

présenceouàl’absencedeteloutelfacteur27.»

Afind’affinerlacompréhensionqueleprofesseurpeutavoirdecephénomèneauquelilrisqued’êtreconfrontédanssapratique,envoicilesprincipauxfacteursderisque:

L’appartenanceàunecatégoriesocialedéfavorisée:dèslesannéessoixante,lestravauxdesociologuescommePierreBourdieuetJean-ClaudePasseronrévèlentquelesjeunesaccédantauxétudessupérieuressontmajoritairementissusdescatégoriessocioprofessionnelles

Page 54: L'art d'enseigner

dominantes28.Cesrecherchesmontrentainsiquel’élèven’estpasleseulresponsabledeson

échec,puisquecelui-cidépendenpartied’unhéritageculturelinsuffisantoudifférentdeceluiquerequiertlesystèmescolaire.Sicelientrèsfortunissantl’échecscolaireetl’originesocialedemeureincontestable,ilsetrouvecependantnuancéparlefaitqu’endépitdedonnéessocioculturellessimilaires,lesélèvesobtiennentdesrésultatsévidemmenttrèsdifférents.Desdifficultésd’ordrefamilial:ledeuil,lamaltraitance,lesconflits,etc.nefavorisentpasladisponibilitépsychologiquenécessaireàunbonapprentissage.Desproblèmesdesantéphysiqueoupsychologique(ycomprisconsommationdestupéfiantsetmanquedesommeil),quinécessiteraientunepriseenchargeplusadaptéedel’enfant.Unredoublementprécoce:desrecherchesontrévélél’inefficacitévoirelanocivitédesredoublementsproposésàl’écoleélémentaireetendébutdecollège,carlesenfantssonttropjeunespourintégrercettedécisionetperdentalorstoutemotivationensevoyantfigésdanslestatutd’élèveendifficulté.Despressionstropfortesexercéesauseinmêmedel’école:rappelonsainsiqu’unélèvevictimedeviolencespeutéprouverdesdifficultéspourseconcentrersurletravaildemandéetvoirsacapacitéàréussirscolairementlimitéeparl’inquiétudeconcernantsasécuritépersonnelle.Àtitred’exemple,voicilastratégiemiseenplaceparuneélèvepourprivilégiersatranquillitésocialeaudétrimentdesapropreréussite:

«Mafilleestextrêmementtimideettrèsréservée.Elleavaittrèspeurdedevenirimpopulaireenobtenantdebonnesnotes.Or,onn’arienfaitpourcomprendrepourquoiellenetravaillaitpasetlarassurer.Ilfauts’intéresserdavantageauxraisonsdel’échec,etpasseulementcataloguerlesélèvesenbons,fainéants,ouperturbateurs.»(LaetitiaG.)

Afindecloresurunenotepositivecettelistenonexhaustive,ilestpossibled’inversernotrelogiquepourrevenirsurdeuxfacteursfondamentauxderéussitedéjàdéveloppésdanslesdeuxpremierschapitres:

L’effetétablissement:unebonneambiancedetravail,desexigencesaffirméesderéussitecommune,unprojetd’établissementsolide,desrèglesdeviescolairecohérentesetrespectéesparlesadultescommeparlesélèves,déterminentenpartielebondéroulementdelascolaritéenpermettantàl’enfantdes’épanouirauseind’unestructurestableetrassurante.Lamotivationdesenseignantsetdesparents:lechoixdelapédagogieadoptéeparlespremiers,etl’intérêtportéparlessecondsàlascolaritédeleurenfant,constituentdeslevierspourlaréussitedel’élève.Eneffet,cesontlesadultesquiposentlecadreetlerythmepropicesàsontravail,etquiveillent,parl’attentionqu’ilsluiportent,àtrouverlesréponsesadaptéesauxdifficultésqu’ilrencontre.

Ilapparaîtclairementques’interrogersurlescausesdel’échecscolaired’unélèvenepeutpasfairel’impassed’uneapprochemultifactorielle,intégrantdesélémentsparticulierscommegénéraux,etassociantdiversacteursdusystème(parents,enseignants,assistant(e)social(e),médecinscolaire,psychologue,etc.)pourtenterdetrouverdessolutionsadéquates.

Cettepréoccupationnécessitepourlesenseignantsd’êtreattentifsauxsignesdedécrochagechezleursélèves,commeparexemplelemanquedemotivationquipeutaboutiràunechutedesrésultatsetàunesituationd’échec.

Page 55: L'art d'enseigner

Commentgérerlemanquedemotivationpourlesapprentissages?

Parolesd’enseignants…«Endébutd’année,onfaitunpetitquestionnairepoursavoirquelssontlesproblèmesafindemieuxcernerchaqueélève.Sicesenfantscontinuentànepasfaireletravaildemandé,onpeutorganiserdesplageshorairesavecl’élève,commedessortesdetutoratpouressayerdevoirquellessontlesdifficultés.»(BrigitteD.)

«Sileprofesseurrestedevantletableauetdébiteuncourspendantuneheure,c’estsûrqu’ilendorttoutlemonde.C’estleprofesseurquimetenplaceledispositifpourmettrelesélèvesautravail,pourqu’ilssoienttoutletempsenactivité,qu’ilsn’aientpasletempsdes’ennuyeroudebavarder.»(CarolineR.)

«Jediscuteavecl’élève,quitteàécouterdesproposquinesontpastoujourstrèsagréablespourleprofesseur.»(ÉvelyneD.)

«Selonmoi,stimulerlesélèves,c’estleurparlerdesmétiersauxquelsilsvontavoiraccès,rapprochercequel’onfaitdelaviequotidienne,leurmontrerenquoitoutcelaestlié.»(PhilippeR.)

Lesprofesseursdéplorentsouventquecertainsélèvesnesoientpasmotivésparlesactivitéspédagogiquesqu’ilsproposent.Indépendammentdesconsidérationstouchantaufondetàlaformedesmatièresenseignées,quepeutcacherunmanquedemotivationpourlesapprentissages?Pourquoicertainsenfantssemblentnepassedonnerlesmoyensd’apprendre?

D’abord,commel’expliquePhilippeMeirieu,«toutapprentissagerelèved’uneprisederisque,

d’unparisurunavenirtoujoursincertain29.»

C’estpourquoiunélèvepeusûrdeluipréfèreparfoissecontenterduminimum,plutôtquedevoirseseffortsnonrécompenséspardemeilleursrésultats.Uninvestissementinfructueuxengendred’ailleursbiensouventunsentimentdedécouragementetunedémobilisationfortcompréhensibles,voireunefrustrationpouvantêtresourced’agressivitéàl’égardd’uneinstitutionperçueparl’élèvecommeinjusteetingrate.

L’absencedemotivationscolairepeuttrahirensuitelacrainteinconscientequ’al’enfantdedestitueroudedésavouersesparentsendevenantplussavantqu’eux.Onpeutétablirparfoisunlienentresavoiretculpabilité,quiempêchecertainsélèvesd’accédersereinementàlaconnaissance:«Lesmotivationsintellectuellesdel’apprentissagesontgrevéesdemotivationsaffectives

nécessairementintriquéesàlaloidel’impossiblepourlepetitdeprendrelaplacedel’adulte30.»

S’appuyantégalementsurlaconstructionpersonnelledusujet,CatherineYelnikdissocielaqualitéducoursdispenséparl’enseignant,del’intérêtquel’élèveluiporte.DanssonarticleintituléQuandl’inconscients’enmêle,ellerappelleeneffetque«certainesmatièressontinvesties,valoriséesouau

contrairerejetéespourdesraisonssubjectivesquis’enracinentdansl’histoiredusujet31.»Unenfant

ayantdesrapportsconflictuelsavecsonpèreprofesseurdemathématiquesauradetouteévidenceuneapprochetrèsparticulièredecettematière,quelquesoitl’adultequil’enseigne.

Enoutre,ilapparaîtque«certainsélèvessontàcepointsubmergésparunproblèmepersonnel

qu’ilssontétrangersàcequisepassedansl’école32»:sipourcertainsletravailscolaireconstitue

alorsuneéchappatoire,ilpeutêtredifficilepourd’autresdes’intéresserauxdéclinaisonslatinesaubeaumilieud’undivorce.

Page 56: L'art d'enseigner

Sanspoursuivreplusavantcetteénumérationdefacteursexplicatifs,nousconcluronsparunenoted’optimismeempruntéeàcestroisauteurs:«Lesélèvesquinesontpasmobiliséssurl’écolesontmobiliséssurautrechose:ilssontpotentiellementmobilisables,maisl’écolen’apassules

mobiliser33.»

Or,nousnepouvonsquerappelerquec’estendonnantdusensauxapprentissages,encherchantàsusciterleplaisird’apprendre,ensoutenantlesélèvesendifficultéparunencouragementconstantetlavalorisationdeleurscompétences,quel’enseignantpourraespérercontrebalancerlesrésistancesindividuellesévoquéesprécédemment.

DucôtédesparentsLesélèvesn’osentsouventpasavouerauxenseignantsqu’ilssesententdémotivés,depeurd’attaquerdirectementleurcompétence.Écoutonsdonccequ’ilsconfientplusfacilementàleursparents:

«Cequimotivemafilleàl’école,c’estlesamis,etlaréussitepourfairelemétierqu’elleatantenviedefaire;cequiladémotive,c’estquandellenecomprendpas.Enmaths,l’annéedernièrenotamment,àforcedeneriencomprendre,lamotivationachutéetellenepouvaitplusvoir“ceprof”quil’alaisséedanscetéchec.»(CorinneL.)

«Samotivationvientdel’ambianceducollègeetdelaclasse,desnotespositivesetdesrapportshumainsaveclesenseignants.Inversement,cequiladémotive,c’estlemépris,laviolenceverbale,l’anxiétéetlesmauvaisesnotes.»(NicolasZ.)

«Lesfacteursdemotivationscolairepourmonfilssontderencontrerdesamis,échanger,sortirdesoncoconfamilialetdéveloppersonjardinsecret.Cequiledémotive,c’estlefaitd’avoirtravaillémaisdenepasavoirlanoteespérée,etcertainesmanièresd’enseignerneluidonnentpasenvied’apprendre.»(ÉmilieC.)

«Cequidémotivemesenfants,c’estderetrouverlesenseignantsquiontperduconfianceeneuxetdanslaclasse,ouquinemaîtrisentplusleurclasse.»(SophieR.)

«Lesmauvaisesnotesladémotivent…Mêmesiellesaitqu’ellen’apastravaillé,elletrouvetoujourscelainjuste.»(CélineG.)

«Lamotivationscolairepourmafille,c’estd’enfinarriverautermed’études“générales”etdepouvoirensuitechoisiruneorientationquiconvientmieuxàsesgoûts.Inversement,cequiladémotive,c’estlatonnedetravailextrascolaire,lestressdelamauvaisenote.Enclassedepremière,lerythmedetravailetleniveauchangentetdeviennentplusélevés,etmafilleaconnuunebaissedemotivationcarellen’avaitplusdetempspourprofiterdelavie:desesami(e)s,desafamille,etc.»(CarolineR.)

«Mesenfantsaimentcequiestludiqueetenlienaveclavieactive.Ilssesontennuyéstouteleurscolarité!L’écoleneleurarienproposéquileurplaiseavantlelycéeprofessionnel.»(MurielleG.)

«J’aidesenfantsterreàterre,quiontbesoindesavoirpourquoionapprenddeschoses,oualorsquecesoitludique,parcequecesontencoremalgrétoutdesenfants.Monfilsaimebeaucoupdessiner,grapher,orcetalentn’estnireconnu,niexploitéparl’école.Jetrouveceladommagevuletempsqu’ilpassedanssonétablissement.Ilmedemandetoutletemps“àquoiçasertlesmaths?”Onnefaitpasassezdansle“pratico-pratique”!»(LaetititaG.)

Toutcommelesprofesseurs,lesparentsontaussiuneimagedel’enfantidéal,quiintègretrèssouventlaréussitescolaire:quelqu’aitétéleurrapportàl’école,ilssouhaitentardemmentqueleurenfantréussisse,etlecorpsenseignantdoits’appuyersureuxpourtrouverdesbiaispourencourageretsoutenirleseffortsd’apprentissagedesélèvesetenvisageraveceuxlameilleureorientation.

Lesprofesseursdoiventainsigarderentêtedeuxélémentsimportantss’ilssouhaitentcollaborerdemanièrefructueuseaveclesfamilles:

Lesparentssesententnarcissiquementfragilisésparlesdifficultésdeleurenfant,etenpartiecoupables,carresponsablesdesonéducation:lefaitdeliredesappréciationsdésobligeantesou

Page 57: L'art d'enseigner

d’êtreconvoquéspeutlesmettreenpositiondéfensive,etilconvienttoujoursdes’adresseràeuxetdelesrecevoiravecleplusgrandrespectetlaplusgrandebienveillance.Lesparentssouhaitentqueleurenfantréussissemaisnesaventpasforcémentcequecelaimplique,surtouts’ilsontétéeux-mêmesenéchecscolaire,etc’estdoncauprofesseur,épauléaubesoinparleconseillerprincipald’éducation,delesaiguiller.

Lesrencontresdedébutd’annéepeuventdonnerl’opportunitéauxenseignantsd’attirerl’attentiondesparentssurlesindicesdedémotivationscolaire,touchantaussibienautravailqu’aucomportement:

uneabsencerégulièredetravailàlamaison,auprétextequ’iln’yauraitpasdedevoirsouquecesderniersseraientfaits;desrésultatsenbaisse;desnotesdemoinsenmoinsfréquentes,certainesétantpotentiellementdissimulées;uncarnetdecorrespondanceauxpagesarrachéesouraturées;despunitionsfréquentes;desabsencesrépétées.

Éviterqu’unesituationnesefigenécessiteeneffetdelaprendreenamont,pourquel’enfantneperdepastotalementpieddanslesapprentissages,nidansl’estimequ’ilpeutavoirdelui.

Luimontrerquesesparentscommesesprofesseurssesoucientdeluiettiennentsursascolaritéundiscourscommuncherchantàtrouverdessolutionspourl’accompagnerestainsitoutàfaitbénéfiquepourrestaureruncadreéducatifrassurantetfavoriserlerétablissementd’unedynamiquepositive.

Lesenseignantspeuventainsijudicieusementconseillerlesparentssurdenombreuxpoints,telsquel’utilisationducahierdetextesdelaclasseouducarnetdecorrespondance,l’importancedusommeilpourêtreréceptifauxcoursdispensés,ladifférenceentrelireetapprendre,letempsàaccorderauxdevoirsàlamaisonparrapportauxautresactivités,lesprojetsd’orientation…

Lesdirigerverslesbonsinterlocuteursdel’établissement(conseillerprincipald’éducation,conseillerd’orientationpsychologue,médecinscolaire,assistantsocial…)relèveaussidelaresponsabilitédel’enseignant:certainesdifficultéspeuventparfoiséchapperàl’attentiondesparentscommedesprofesseurs,etn’êtredéceléesquepardesexperts(ladyslexie,ouladépression,parexemple).

Danscertainessituations,unsuivipsychologiquepourramêmeêtrerecommandéauxfamilles,afinquelesblocagesempêchantlejeunedes’épanouirdanssascolaritéparviennentàêtresurmontés:commentseconcentrerquandd’autressujetsprennentlittéralementlatête?Lessoucisfamiliaux(conflits,deuils,divorce,déménagement…),lesproblèmesrelationnels(chagrind’amour,disputeentreamis,harcèlement…),sontdevraisfacteursdedémotivationscolaire.Lapeurdel’échecpeutégalementetparadoxalementfavorisercelui-ci:desélèvessouventtrèsconsciencieuxévoquent,pendantlescontrôles,devéritables«trousnoirs»quilesparalysentetlesempêchentderestituerleurleçonpourtantbienapprise.

Pourconcluresurcesujet,lorsqu’unélèvesetrouveensituationd’échecscolairepotentielou

Page 58: L'art d'enseigner

avéré,l’enseignantdoitimpérativementéviter:

d’entreraveclesparentsdansunelogiqued’opposition,aurisquequel’enfantsoitleseulàenpayerleprix;deresterfocalisésursamatièrepourrésoudreunproblèmequinécessiteuneréflexionpluslargeetlerecoursauxcompétencesdesdifférentsacteursdesonétablissement.

Aprèsavoirtentédecomprendrecequirisquaitdemettreenpérillesapprentissages,ilconvientd’aborderàprésentlagestiondel’hétérogénéitédesniveauxscolairesdesélèvesauseinmêmedelaclasse…questiontoutaussicomplexequecellesabordéesprécédemment!

Page 59: L'art d'enseigner

Fairefaceauxdifférencesdeniveau

L’évaluationdesélèves

Parolesd’enseignants…«Aupremiercontactaveclesenfants,ilfautprendrelepouls,onn’ajamaislemêmeauditoireetilfautfaireundiagnostic,mesurerlesdifficultésetleniveaudesélèves.Dèsledébutd’année,onvoitlespointsfortsetlespointsfaiblesdesélèves,cequinouspermetd’avoiruneorientationindépendammentdesexigencesduprogrammeetdenotrepropreprogression.L’évaluationnedoitpasêtrequelquechosedepsychorigide,lesenfantsontbesoind’êtreénormémentvalorisésdansleurtravailetcettevalorisationnepassepastoujoursparuncalcularithmétique.Cen’estpasunenotequivafaireressortirlesqualités,lasensibilitéd’unélève,maiscepeutêtreautraversd’unprojet,d’unatelier,d’unitinérairequ’ilfaitavecnous.»(BrigitteD.)

«Ilfautabsolumentquel’élèvecomprennecommentilestévalué,pasqu’ilimaginequecertainesévaluationscomptentbeaucoupetpasd’autres.Ilfautenfairesouventcarl’élèven’apprendrasérieusementquepourlecontrôle.»(ÉvelyneD.)

«L’évaluationdépenddesclasses:cellesavecungroscontrôletrèsclassiqueenfindeleçon,d’autresavecplutôtunpetitexercicerelevéchaqueheure,c’estunefaçondelesresponsabiliseràleurniveau.»(FrançoisF.)

«Cequejefaispourlestroispremiersniveaux(6e,5e,4e),c’estuneévaluationendébutdecours:j’interrogeunélèveàl’oral.J’aidescollèguesquifontdescontrôlesencoursdeleçonoudescontrôlessurprises,moijen’enfaispas.Jefaisdescontrôlesbilansàlafindechaquechapitre,cequimedonne4à5notespartrimestreetmepermetdefaireunemoyennereprésentative.»(VincentT.)

L’évaluationconstitueunequestioncomplexe,traverséepardesenjeuxmultiples:s’agit-ildevérifierl’acquisitiondessavoirsetsavoir-faire?D’orienterlesélèves?Deleurpermettredesesituerlesunsparrapportauxautres?D’exercersureuxunepression?D’informerlesparentsetl’administration?Unpeutoutàlafois,ilfautbienl’avouer,cequifaitdel’évaluationunsujetextrêmementdélicat.

Unenseignantnepeutdoncpasélaboreruneévaluationsanssedemanderdansquelbutilévalue,cequ’ilchercheàévalueretcommentilvapouvoirl’évaluer.

Rappelonstoutd’abordavecforcequel’erreurestinhérenteàl’apprentissage.Àcetitre,commel’érigeenprincipePhilippeMeirieu,«l’Écoleestunlieuoùl’ondoitpouvoirsetrompersansrisque

parcequecomprendreestplusimportantqueréussir34».

Ilappartientainsiàl’enseignantderassurerlesélèvesquisetrompent,deveillerànepaslesculpabiliseràoutrance,ànepaslesdévaloriserauseindugroupedepairs.Onnepeutévidemmentquecondamnerlesremisesdecopiesclasséesparnotescroissantes(oupire,décroissantes!),assortiesdecommentairesn’ayantabsolumentpasvocationàêtreentendusdetous,puisquel’évaluationestindividuelle…Lemauvaisrésultatconstitueàluiseulunepunitionsuffisante,etilestinutile,sinoncruel,d’ajouterunehumiliationpubliqueinhibitriceetmortifiante.Lesbrimadesetlesmoqueriesensituationd’évaluation,surtoutlorsquel’élèveaprislerisquedes’exposerenprenantlaparoleouenacceptantdevenirautableau,sontdoncabsolumentàproscrire.

Delamêmemanière,leprofesseurdoitéviterdepiégerlesélèvesqu’ilévalue,oubien

Page 60: L'art d'enseigner

s’interrogersurcequilemotive:onpensenotammentaucontrôledeconnaissancessurprise,dontl’intérêtpédagogiqueesttoutàfaitdiscutable,maisaussiauxinterrogationsnecorrespondantpasaucoursenseigné,ouquipeuventêtretoutsimplementincompréhensibles.Nousciterons,àtitred’exemples,deuxsujetsdedissertationquiontétéeffectivementdonnés:

–«Lalittératuredispenselerêve,qu’enpensez-vous?»

–«Ya-t-il,enlittérature,solutiondecontinuitéentrelaréalitéetlafiction?»

Detellestournuresontinévitablementengendrédescontresens.Danslepremiercas,certainsélèvesontconfondulesformestransitiveetintransitiveduverbe«dispenser»,ayantcomprisque«lalittératuredispensedurêve».Danslesecondcas,lemot«solution»aétémajoritairementinterprétépar«possibilité»,etnoncomme«dissolution».Lescopiesremisesparlesélèvesquin’avaientpascomprislesujetcommeilsedoit,quellequ’aitétélaqualitédeleurraisonnementetdeleurrédaction,ontétésanctionnéesparl’obtentiondenotesendessousdelamoyenne.Onpeutsedemandercequecherchaientàévaluerlesenseignantsaucoursdetellescompositions,carnousdoutonsqu’ilsauraienteubesoindequatreheurespours’assurerdelaseulecompréhensiondedeuxexpressionsfrançaisesparlesélèves.

Lorsquelesrésultatsd’uneévaluations’avèrentmajoritairementfaibles,leprofesseurnedoitdoncpashésiteràenvisagerunnouveaucontrôle,aprèsavoiranalysécequiapugênerlesélèvesdanslesapprentissages:considérerleurfainéantisesupposéecommeseuleexplicationpossiblerisquedenepaslesaideràprogresser!

C’estpourquoideuxétapessontindispensables:d’unepart,lamesuredesacquisetdeslacunesdesélèvesconcernantlaséquenceàvenir;d’autrepart,aufildesondéroulement,descontrôlesréguliers(pasnécessairementnotés,d’ailleurs)permettantd’ajusterenfonctiondeleurprogressionlesoutilspédagogiquesadaptés.

Leprofesseurpourraempêcherparcebiaisqu’ungrandécartnesecreuseentrecequ’ilcroitacquisparsesélèvesetcequ’ilenestréellement…N’oublionspasqueceuxquin’apprennentninecomprennentlecourssemanifestentrarement.C’estpourquoiunenseignantnepeutpasseulementseréférerauxréponsesdonnéesparceuxquilèventledoigtpourévaluerlerythmeauquelprogressesaclasse!

Ondistingueainsiclassiquementtroisformesd’évaluations,correspondantàdesphasesetàdesfinalitésspécifiquesdelaprogressionpédagogique:

l’évaluationdiagnostique,endébutdeséquence,pours’assurerdesprérequisnécessairesàl’acquisitiond’unenouvellenotion;l’évaluationformative,encoursdeséquence,pourajusterlesinterventionsduprofesseurauxperformancesdesélèves;l’évaluationsommativeoucertificative,pourréaliserenfindeséquenceoudecycle,lebilandesacquis.

L’enseignantutilisechacuned’ellespourbienappréhenderl’acquisitiondesapprentissageset

Page 61: L'art d'enseigner

s’adapteraurythmedesélèves.

Pédagogiquement,quelquesprincipesàretenirpourévaluerlesélèvesserévèlenttoujoursfructueux:

Annonceràsaclassel’évaluationàveniretlespointsquiserontabordés,poursegardernotammentdeterroriserlesplusémotifs.ReformulerlejourJlesattentesetlesconsignes,pours’assurerquetouslesélèveslesontbiencomprises.Donnerletempsnécessaireàlaréalisationdel’exercice,pouréviterlesréponsesbâcléesoulesdevoirsinachevés.Formulerdesparolesd’encouragement,pourinstaurerunclimatdetravailfavorableàlaréussite,etrestaurerlaconfianceensoi.Clarifierlescritèresdenotation,pouroffriràchacunl’opportunitédemesurersesatoutsetsespointsfaibles,etéviterenoutrequenesecréélesentimentdélétèrequeleprofesseurnote«àlatêteduclient».

Carl’évaluationpeutbeletbiencontribueràinstaurerunrapportdeforces,lorsquelesobjectifspédagogiquescèdentlaplaceàl’élitismeouàl’exercicedel’autorité.Lecontrôledesconnaissancesdevientainsiincitatiflorsqu’ilviseàmettrelesélèvesautravail,ourépressiflorsqu’ilconstitueunepunitionouunmoyendecontenirlesdébordementsdesélèves.Personnen’ignorel’amalgameentre«professeurrespecté»et«notationsévère»:cultiverl’excellenceendonnantdesdevoirstropardusestencoreperçucommeungagedecrédibilitéauxyeuxdesélèves,desparents,etparfoismêmedescollèguesetdelahiérarchie…L’enseignantpeutainsicraindred’apparaître«tropgentil»voirelaxistes’ilattribuedebonsrésultatsous’ilnedonnepasassezdenotes.

Lefaitd’associerl’évaluationàlaréussiteetàl’orientationcontribued’ailleursàcréerunrapportutilitaristeausavoir,aurisqued’entraînerunepertedesensduprojetpédagogique.PhilippeMeirieuexpliqueainsique«sitouslesélèves,quandilsviennentàl’école,saventqu’ilsdoiventyréaliserdestâches,peunombreuxsontceuxquipressententousaventqu’ellesnesontquedesprétextespour

accéderàdesobjectifs.Laplupartvontdoncsecontenterdefaire,sanschercheràcomprendre35.»

Cetteapprocherestrictivedel’évaluationpeutproduirechezlesélèvesdeseffetscontre-productifsvoiretoutàfaitnéfastes:bachotage,tricherie,travailminimumpourpasserenclassesupérieure,angoissesliéeàlapeurdumauvaisrésultat…

Leprofesseurn’oublierapasenfinl’arbitrairequisous-tendtouteévaluation:denombreuxtravauxrévèlent,eneffet,qu’endépitd’unbarèmemêmetrèsprécis,lanotationcomportedesvariationsdépendantdefacteursaussialéatoiresquelaplacedelacopiedansletascorrigé,lesexedel’élève,oul’aprioriscolaireetaffectifduprofesseurvis-à-visdelui.«Laconstantemacabre»évoquéedanslelivreéponymed’AndréAntibipubliéen2003montredeplusfortbiencomment,quequelquesoitleniveaudelaclassedontilestencharge,l’enseignantattribuetoujoursunpourcentagedemauvaisesnotes.

D’où,sansdoute,lesouhaitd’aborderaujourd’huil’évaluationentermesdecompétences–fixées

Page 62: L'art d'enseigner

etuniformisées–etnonplusseulemententermesderésultats.CarcommelerappellePhilippePerrenoud,«l’importantn’estpasdefairecommesichacunavaitappris,[mais]depermettreà

chacund’apprendre36.»

DucôtédesparentsLesparentsdoiventévidemmentêtretenusinformésdesrésultatsdesévaluationsconcernantleurenfant,quelsquesoientlesmoyenschoisispourlefaire:signaturedesnotessurlacopieoulecarnetdecorrespondanceenfonctiondel’âge,sensibilisationàlaconsultationrégulièredel’interfaceélectronique,communicationécrite(courrier,courriel)ouorale(téléphone,rendez-vous).S’entenirauxseuleséchéancesdefindetrimestrerisqueraitdegénérerdebiencruellesdéconvenues:

«Ilfautprévenirimmédiatementlesparentsquandilyaunproblème,passeulementaveclecarnetcarlesenfantssontmalins,etonnevoitjamaislesmots!»(MurielleG.)

Inutilederappelerquelesparentsdesélèvesmineurssontdestinatairesdesbulletinsscolaires,etqu’àcetégard,lesremarquesacerbespouvantsusciteràlalectureindignationetressentidoiventêtretoutàfaitévitées:

«Lesbulletins,c’estdurdelesliresansmesentircoupable!Unflorilège:

Français:Manquetotaldetravail.Réagissezd’urgence.

Math:QuandM.estdécidéàtravaillerilobtientdesrésultatscorrects.Malheureusementcelaarrivetroprarement.

Anglais:Lesrésultatssontàlahauteurdutravailfourni.

Physique:Ilfauttravaillerplusrégulièrement.

Commentairesdivers:Aucuneréaction;M.n’estpasenclassemêmelorsqu’ilestprésent–attitudederefusdetravail–M.sembleailleurs.»(MartineP.)

Unefoisl’évaluationtransmise,ilconvientdeleurproposerdesstratégiesetdesressourcespossiblespourindividualiserlesuivideleurenfantenfonctionduniveauobservé.Danscecadre,leprofesseurpeutfortàproposleurindiquerlesoptionsoffertesauseinmêmedel’établissement:lesheuresdesoutien,l’accompagnementéducatif(dansleszonesd’éducationprioritaireuniquement),lesProgrammesPersonnalisésdeRéussiteÉducative(PPRE)aucollège,l’accompagnementpersonnaliséaulycée,lesactionsdetutorat,etc.Carl’échecscolaired’unélève,c’estavanttout,n’ayonspaspeurdeledire,l’échecdel’écoleetdesenseignantsquin’ontpastrouvélesmoyensdelefaireprogresser.

«C’estquandmêmeaberrantquecesoientlesparentsqui,aujourd’hui,portentlechapeautroplourddel’échecscolaire,commes’ilsétaientlesenseignantsdeleursenfants,commesifaireréussirlesélèvesàl’écolen’étaitpluslamissiondel’écolemaiscelledelafamille…»(KarineB.)

«L’enseignantdoitarriveràrepérerindividuellementlespointsfortsetpointsfaiblesdesesélèvespourlesfaireprogresser.»(YannM.)

Etc’estprécisémentàlarecherchedecesmoyensadaptésquenousallonsàprésentnousintéresser.

Qu’est-cequeladifférenciationpédagogique?L’hétérogénéitédesniveauxdesélèvesestunedifficultémajeureàlaquellel’enseignantest

confrontéauquotidiendanssesclasses.Certes,lesobjectifsfixésparlesprogrammesofficielssontcensésêtreacquispartousenfindecycle;pourtant,lacompréhensionetl’assimilationdesnotions

Page 63: L'art d'enseigner

enseignéesvarientd’unélèveàl’autreetilestimpossibledenégligercesdifférences.Lapédagogiedifférenciée,commel’indiquesonnom,essaiejustementdelesprendreencompte.

PourHalinaPrzesmyckietAndrédePeretti37,cetteapprochepédagogiquepeutsedéfinircomme:

«Unepédagogieindividualiséequireconnaîtl’élèvecommeunepersonneayantsesreprésentationspropresdelasituationdeformation.Unepédagogievariéequiproposeunéventaildedémarchess’opposantainsiaufaitquetousdoiventtravailleraumêmerythme,danslamêmeduréeetparlesmêmesitinéraires.»

LaconférencedeBrunoRobbes,accessibleenligneetintitulée«Lapédagogiedifférenciée:historique,problématique,cadreconceptueletméthodologiedemiseenœuvre»(janvier2009)enretracedemanièresynthétiquel’historiqueàtraverslesgrandsnoms,entreautres,deCélestinFreinet,FernandOury,LouisLegrand,AndrédePeretti,Jean-PierreAstolfiouencorePhilippeMeirieu.Nousnouscontenteronsmodestementdanscetouvraged’enrappelerlespointsessentiels.

Ladifférenciationpédagogiques’appuieengrandepartiesurlespostulatssuivants:

«Iln’yapasdeuxapprenantsquiprogressentàlamêmevitesse.

Iln’yapasdeuxapprenantsquisoientprêtsàapprendreenmêmetemps.

Iln’yapasdeuxapprenantsquiutilisentlesmêmestechniquesd’étude.

Iln’yapasdeuxapprenantsquirésolventlesproblèmesexactementdelamêmemanière.

Iln’yapasdeuxapprenantsquipossèdentlemêmeprofild’intérêts.

Iln’yapasdeuxapprenantsquisoientmotivéspouratteindrelesmêmesbuts38.»

Auregarddecesprincipes,lapédagogiedifférenciéeapparaîtbienêtreunoutilincontournabledelasituationd’enseignement,puisqu’ellepermetdeprendreencompteetdevaloriserladiversitédetouslesélèves.Iln’endemeurepasmoinsqu’ilpeutsemblerdifficiledelamettreenplaceauseindesapropreclasse.

Commentmettreenplaceunepédagogiedifférenciée?Ladifférencedesniveauxentrelesélèvesvienttémoignerdeladiversitédesindividusqui

composentuneclasse:chaqueparcoursscolaire,chaquehistoirefamiliale,chaquepersonnalitécréedesvariationsparrapportausavoir.L’enseignantdoitdoncapprendreàconnaîtresesélèves,demanièreàpouvoirleurproposerdesstratégiesd’apprentissageadaptées.Commel’illustrecetémoignaged’unemèred’élève:

«Monfilsaunemémoirephotographique,doncapprendresesleçonsparlalectured’untexteluiesttrèsfacile.Cen’estpaslecasdemafillequiabesoinquelaleçonlui“raconteunehistoire”.Doncfaceàunenseignantquiestquasidansl’écriture,elledécroche.»(KarineB.)

Page 64: L'art d'enseigner

Parolesd’enseignants…«J’essaiedeposerunmaximumdequestions,jefaisrépondrebeaucoupceuxquisaventpourqu’ilssesententbiendanslaclasse,etjevaischercherceuxquiontdumalpourleurpermettredeprogresserparcequejepensequ’unélèvequiparticipeseraunélèvequiretiendradavantageetquiaprèsauradavantageenvied’apprendre.»(AmélieL.)

«Onpeutdemanderàunélèved’expliquercequivientd’êtrefait,créerdesbinômesd’entraide,respecterleurrythme;siunélèveadéjàfini,l’inciteràalleraiderunautreouàprendreunlivre.Nejamaisenlaissernerienfaire,çacen’estpaspossible!»(CarolineR.)

«Ilfautabsolumentpréparerlescoursnonpasseulementauniveaudufond,maisaussiauniveaudu“comment”,c’est-à-direpédagogiquement,“commentvais-jefairepasserça,qu’est-cequejevaistrouvercommeexemple?”Unboncoursc’estuncoursquiaétébienpréparé,queleprofesseurpossèdeavantetquel’élèvevacomprendre.JemetssurInternet,surmonblog,desfichessynthétiques,desfichesderévisionavecl’essentiel.Cequifaitqueceuxquinesaventpasprendredenotesontlabaseetontletempsdefairedesexercices,ceuxquisaventtrèsbienprendredesnotes,tantmieuxpoureux.»(ÉvelyneD.)

«Laisserunetraceécrite:ilfautunetraceécritedanslecahier,pourlesélèves,pourlesparentsquilesfontréviser,pournousaucasoùilyauraitunecontestation.En4e,3e,jedictequandjen’aipasletemps,maisonatoujourstravailléavant.En6e,5e,lecoursestnécessairementécritautableau.Maintenantonestdeplusenpluséquipéenvidéoprojecteurdoncjeconseilleauxjeunescollèguesdesaisirleurcoursàl’ordinateuretdeleprojeter.»(VincentT.)

Avantdeproposerdescoursetdesexercicesadaptésauxbesoinsdesesélèves,leprofesseurdoitabsolumentévalueroùilsensont.Proposeruneévaluationdiagnostiqueenamontdetoutenouvelleséquencepermetdevérifierqu’ilspossèdentbienlesprérequisnécessairesaudéveloppementdelanouvellenotion.Lesévaluationsformativeseffectuéesensuiteaufilducourspermettentd’ajusterlaprogressionauregarddesacquisitionsetlesblocagesrencontrés.L’évaluationsommative(oucertificativeencasd’examen:bac,brevet,etc.)faitenfinlebilan,autermedelaséquence,desapprentissagesdispensés.

Lesdeuxpremierstypesd’évaluations,àconditionqu’ellessoientassezprécises,offrentdoncàl’enseignantdesrepèrespouradaptersapédagogieauniveaudesélèvesetproposerdestempsetdestravauxderemédiationparticuliers.

Ilvadesoiqu’endehorsdestempsdesuiviindividualiséoudesous-groupesdebesoinconstitués,ilpeutêtredifficile,auseindelaclasse,deproposerdesactivitéssimultanéesdifférentesauxélèves.L’établissementd’unepédagogiedifférenciéedoitainsis’inscriredansunprojetd’établissementpluslarge.

Signalonsaupassagedeuxpointssurlesquelsilconvientderestervigilantdanssamiseenœuvre:

d’unepart,quellequesoitlabonneintentioninitiale,laconstitutiondegroupesdeniveaupeutengendreruneformedeségrégationscolaireentre«bons»et«mauvais»élèves,sourcedestigmatisationsvoiredeviolencesentreélèves;d’autrepart,commelemontrentlesdernierstravauxdeJ-Y.RochexetdeJ.Crinon,lamiseenplacedetravauxdifférenciésàdestinationdesenfantsendifficultépeutparfoisconduireàune

fragmentationdusavoirenmicro-tâches,audétrimentmêmedusensdesapprentissages39.

N’oublionspascependantqu’adopterunepédagogiedifférenciéesignifietoutsimplementvarierdemanièresuccessive,etpourunemêmenotion,lessituationsetlessupportsd’apprentissage.Celapermetdemultiplierlesopportunitéspourquechaqueélèves’approprie,enfonctiondeses

Page 65: L'art d'enseigner

compétencespersonnelles,lesavoiretlessavoir-faireenseignés.Alternerexposémagistral,recherchesdocumentaires,exercicesindividuels,exercicesdegroupe,lecturedetextes,analysesd’images,etc.constituebiendeladifférenciationpédagogiqueetdoitêtreencouragé.

CommelerésumePhilippePerrenoud,«onpeutaiderunélèveàprogresserdemaintesfaçons:enexpliquantplussimplement,pluslonguementouautrement;enl’engageantdansunetâchenouvelle,plusmobilisatriceoumieuxproportionnéeàsesmoyens;enallégeantsonangoisse,enluiredonnantconfiance;enluiproposantd’autresraisonsd’agiroud’apprendre;enleplaçantdansunautrecadresocial,endédramatisantlasituation,enredéfinissantlarelationoulecontratdidactique,enmodifiantlerythmedetravailetdeprogression,lanaturedessanctionsetdesrécompenses,lapartd’autonomie

etderesponsabilitédel’élève40.»

Lalibertépédagogiqueofferteàl’enseignantluipermetdoncderenouvelersanscesseledéroulementdesescours,afindecréerdesconditionspropicesàlaréussitedesélèvesdontilestencharge.Lesdifficultésrencontréespouratteindrelesobjectifspédagogiquesfixésdoiventsusciterréflexionetimagination,enconcertationavecl’équipepédagogique,ensegardanttoujoursd’incrimineretdedévaloriserlesseulsélèves.Commeonl’entendsouventdanslaformationpouradultes:«Iln’yapasdemauvaisstagiaires,iln’yaquedesmauvaisformateurs»!

Quepenserduredoublement?Proposerounonlepassageenclassesupérieureestparfoisunequestioncrucialeàlaquelle

l’enseignantsetrouveconfrontéautermedutroisièmetrimestre:dansquelcasfaut-ilfaireredoublerunélève?Demanièretrèsschématique,onpourraitpenserquesilescompétencesattenduesenfindecyclenesontpasmaîtrisées,leredoublements’impose.Cependant,ilapparaîtqu’empêcherunélèvedepasserenclassesupérieurepuisseserévélerinutile,voirenéfastepoursascolarité.

Lamotivationdel’enfants’avèredéterminantepourqueleredoublementpuisseportersesfruits.Sileredoublantneleperçoitpascommeunedeuxièmechance,ilrisquedes’installerdansuneconduited’échecetdesebraquercontrelesystèmescolaireetcontresesparents.

Parailleurs,pourqu’unredoublementsoitbénéfique,ilfautquelesconditionsd’enseignementchangentetsoientmieuxadaptéesauprofildel’élève:unesimplerépétitiondanslemêmecadreetaumêmerythmerisquedeproduirelesmêmeseffetsquel’annéeprécédente.Ilseraitsansdoutejudicieuxdeproposerdesclassesàeffectifréduit,oudesheuresdesoutienrenforcées,maisils’avèreparfoisdifficiledelesmettreenplaceauseindesétablissementsscolaires.

Lepassagesystématiqueenclassesupérieurealorsqueleniveaun’estpasatteintpeuttoutefoisavoirdeseffetsperversdansunsystèmequicontinueàlefaireplanercommeuneépéedeDamoclèsau-dessusdetouteslestêtesd’élèves.Celuiquis’attendaitàredoubleretquipassequandmêmepeutêtreainsiconduità:

-mépriserlesmisesengardedesenseignants,qui,nesevérifiantplussurlecourtterme,entraînentunsentimentd’impunitéfaceautravailnonfait;

Page 66: L'art d'enseigner

-sesentirrejetéparuneécolequi,nepouvantpasrésoudresesdifficultés,lepousseleplusrapidementpossibleverslasortie,quelquesoitleniveauatteint.

Ilnefautsurtoutjamaisoublierqueleredoublementneconstituenullementunmoyendesanction,maisuneoptionàproposeràl’élèveaprèsmûreréflexion,pourl’accompagneraumieuxdanslapoursuitedesascolarité.

DucôtédesparentsIlestindispensabledetravaillertoutaulongdel’annéesurleparcoursdel’élèveauregarddesesdifficultésetdesesvœuxd’orientation,enpartenariatétroitavecleprofesseurprincipal,leconseillerprincipald’éducation,leconseillerd’orientationpsychologueet,bienévidemment,aveclesparents.Commentceuxquenousavonsinterrogésabordent-ilscettequestion?

«Redoublerpeutpermettreàunélèvederevoirlespointsnonacquisetpeut-êtred’acquérirdelamaturitépourmieuxaborderlasuite.»(SophieR.)

«Entantqueparentdéléguée,jen’enaivuaucunenquatreans.Pourtantilyavaitdesenfantsenréelledifficultéquin’avaientselonlesprofesseurspaslesoclecommundecompétencesmaisquipassaientquandmêmeenclassesupérieure.J’aieul’impressiondurantcesannéesencollège,d’unegrossemachineàsélectionnerpourlelycéeetfaisantpeudeplaceetdecaspourlesenfantsendifficulté.»(AnnickL.)

«Leredoublement,pourenavoirvécuun,celapeutêtreasseztraumatisant.L’impressionqueletrainpartsanstoi…Maisilestcertainementprofitablepourdescasd’enfantsayantbesoindetemps.»(ÉmilieC.)

«C’esttrèsbiensil’élèveamanquévraimentbeaucoupd’heuresdecoursdansl’année,sinon,çanesertàriencarl’enfantnetravaillepasforcémentplusl’annéesuivanteetseretrouveavecdescamaradesplusjeunesquelui,cequipeutêtrevécucommedévalorisant.»(LaetitiaG.)

«Jesuispourleredoublements’ilyaderrièredeschosesmisesenplacepourl’annéed’après,sinon,çanesertpasàgrand-chosequel’enfantrefasseexactementlemêmeprogrammedanslesmêmesconditions.»(MurielleG.)

«Jepensequeleredoublementeststigmatisantpourlesenfants,vécucommeunepunitionetrarementsourcederebondpositif.Siçadoitarriveràundemesenfants,j’envisagerailechangementd’établissement:jepensequ’être“leredoublant”estuneétiquettequiencouragel’échec.»(KarineB.)

«Leredoublementestunequestiondifficile,ilfautquecesoitdiscutéaveclejeuneafinqu’ilencomprennebienlanécessité,pouryadhérer.Sansl’adhésion,çanemarchepas.»(CorinneL.)

«Ànepassupprimer.Ilpeutarriverqu’unenfantaituneannéeàvidepourdifférentesraisonsallantdesproblèmesdesantéàceuxdefamille.Recommenceruneannéepermetparfoisdereprendrepiedetcontinuerunescolaritéditenormale».(SolangeL.)

Leredoublementestprononcéparlechefd’établissementaprèsavisduconseildeclasseàlafindechaquecycle,c’est-à-dire6e,4e,3eet2nde.Lesparentspeuventcependanttoujoursledemanders’illeursemblesouhaitable,mêmeenmilieudecycle.Leurdécisionnotifiéeparécritn’estalorspascontestable.

Àl’inverse,lorsqu’ilss’opposentàunavisderedoublement,ilspeuventengageruneprocédured’appeldansdesdélaisfixésetc’estunecommissioncomposéedemembresdivers(inspecteurs,chefsd’établissements,professeurs,conseillersprincipauxd’orientation,parentsd’élèves,directeursdecentresd’informationetd’orientation,psychologues,assistantssociaux…)qui,aprèsexamen,rendraladécisiondéfinitive.

Maintenirledialogueouvertaveclesparentssurcettequestionnodales’avèredonctoutàfaitprimordial,afind’enclarifierlesenjeuxetd’éviterainsideschoixquipourraientnuireàla

Page 67: L'art d'enseigner

motivationetàlaréussitedel’enfant.

Page 68: L'art d'enseigner

Pourconclure:cequ’ilfautretenirL’enseignantenchargedeplusieursniveauxdeclassesaitqu’ildoitpréparerdescoursadaptésà

chacund’eux.Ilseréfèrepourcelaauxprogrammesofficielsetauxmanuelsscolaires,puis,aufildesesséances,ilréajustecettepréparationinitialeàlaprogressioneffectivedesongroupe,auregardd’évaluations,claires,régulières,auxcritèresdéfiniseteffectuéesàdesmomentsclésdelaséquence.

Cesévaluationscomplexifientleschoixpédagogiquesduprofesseur,puisqu’ellesviennentrévéler,auseindechaqueclasse,desniveauxhétérogènesqu’ildoitégalementprendreencompteetencharge.

Certes,desdispositifsextérieursàlaclasse,enpetitsgroupesouindividuels,permettentdedifférencierlesactivitésetlesméthodesd’apprentissageenfonctiondescompétencesévaluées.Toutefois,lorsquel’enseignantfaitcoursaugroupeentier,ildoitaussiveilleràcequechaqueélèvepuisseàunmomentdonnés’approprier,parlebiaisquiluiconvientlemieux,lesavoiroulesavoir-fairevisé.Ilpeutainsivarierlesapprochesdelanotionenseignée,multiplierlestypesd’exercices,organiserdestempsdetravailenbinômesouengroupes,voire,s’ilestencapacitédelefaire,proposerdesactivitésdifférentesauxélèvesenfonctiondeleurscompétencespropres.

Danstouslescas,ilrecherchedessolutionspouraiderlesélèveslesplusendifficulté,et,quelquesoitledécouragementoul’agacementqu’iléprouve(notammentquanddesproblèmesdecomportements’yajoutent),ilsegardedeleurimputerlaseuleresponsabilitédeleursblocagesfaceauxapprentissages.L’artd’enseignerfaiticiéchoàL’artpoétiquedeBoileau,àtraverscesdeuxvers,ôcombiencélèbres!quirapprochentfortjustementl’enseignementdel’artisanat:

Hâtez-vouslentement,et,sansperdrecourage,Vingtfoissurlemétierremettezvotreouvrage.Mais,danslarecherchedesolutionsadaptéesauniveaudechacun,l’enseignants’appuietoujours

surl’expertisedecollègues,ainsiquesurunéchangebienveillantaveclafamille.Le«Vous»deBoileaudevientalorscollectif:c’estàl’ensembledelacommunautééducativederéfléchirpuisdeproposerdemanièreconcertéedesméthodesdetravailetdeschoixd’orientationpermettantàchaqueélèvedesesentirporté,etnonpassupportéparl’école.

26«Écoute-moipenser,regarde-moiparler»inBERGÈSJean,BERGÈS-BOUNESMarika,CALMETTES-JEANSandrine,Quenousapprennentlesenfantsquin’apprennentpas?Paris,Érès,2006,p.236.27CHARLOTBernard,BAUTIERÉlisabeth,ROCHEXJean-Yves,Écoleetsavoirdanslesbanlieues…etailleurs,Paris,Bordas,2000,p.81.28BOURDIEUPierreetPASSERONJean-Claude,LesHéritiers,LeséditionsdeMinuit,1964.29MEIRIEUPhilippe,Fairel’école,fairelaclasse,Issy-les-Moulineaux,ESF,collectionPédagogies,2006,p.87.30FrançoiseDolto,lorsd’uneconférencesurl’échecscolaire,le27février1986.31LesCahierspédagogiquesn°488mars-avril2011,p.48.

Page 69: L'art d'enseigner

32CHARLOTBernard,BAUTIERÉlisabethetROCHEXJean-Yves,Écoleetsavoirdanslesbanlieues...etailleurs,Paris,Bordas,2000,p.69.33Ibid.,p.62.34MEIRIEUPhilippe,Fairel’école,fairelaclasse,Issy-les-Moulineaux,ESF,collectionPédagogies,2006,p.55.35Ibid.,p.54.36PERRENOUDPhilippe,L’évaluationdesélèves,Bruxelles,DeBoeck,1999,p.192.37PRZESMYCKIHalina,DEPERETTIAndré,LaPédagogiedifférenciée,Paris,Hachette,1991.38BURNSRobert,Methodsforindividualizinginstruction,EducationalTechnologyn°11,1971,p.55-56.39ROCHEXJean-Yves,CRINONJacques,LaConstructiondesinégalitésscolaires.Aucœurdesdispositifsd’enseignement,PressesuniversitairesdeRennes,2012.40PERRENOUDPhilippe,L’évaluationdesélèves,Bruxelles,DeBoeck,1999,p.122.

Page 70: L'art d'enseigner

4

Legroupe-classe

Laclassesecomposed’élèvesauxniveaux,auxhistoiresetauxpersonnalitésdivers,quiparviennentàsefédérerauregardd’objectifspédagogiquesetdecodeséducatifscommuns.

Lechapitreprécédent,àtraversl’étudedeladifférenciationpédagogiquenotamment,amontréquetoutel’habiletéduprofesseurconsisteàposeruncadrevalablepourl’ensembledugroupe,toutens’intéressantauxindividusquilecomposent.

Ledéroulétypedudébutdepremièreheuredecoursdel’annéeillustreparfaitementlanécessitépourl’enseignantd’avoirtoujoursàassociersingulieretplurielauseindelaclasse.Pourchacunedesétapescitées,cequirelèvedelapriseencomptedugroupeoudel’individuseraindiquéentreparenthèses:

Demanderàcequelesélèvessemettentenrangavantd’entrerencours(groupe).Lesinstallerenfonctiond’unplandeclassepréétabli(groupe).Leurdemanderdes’asseoirsurinvitationduprofesseuretdesortirleursaffaires(groupe).Fairel’appel(individu).Seprésenter,reprendrel’emploidutemps,annoncerlesobjectifspédagogiques,leséchéancesetlesmodalitésdetravail(groupe).Poserlesrèglesdecomportementattendues(groupe).Demanders’ilyadesquestions(individu).Proposeràchaqueélèveunefichederenseignementspermettantdeprendreencomptelesproblématiquespersonnellespouvantinterférersurlascolarité–situationfamiliale,activitésextrascolaires,problèmesdesantéparticuliers,etc.(individu).Rappeleràl’ordreencasdebavardage(individu).

Cedernierchapitreproposed’observerplusparticulièrementl’enfantetl’adolescentauseindugrouped’élèves,carlesenseignantsoublientparfoisquelespréoccupationspersonnellesinfiltrenttoujoursl’espaceartificiellementclosdelaclasse.Maintenuslaplupartdutempsensourdine,cesproblèmespeuvententrerenconflitavecladynamiquedesapprentissages,etilfautseprépareràlesaccueillirouàyfairefacelorsqu’ilssemanifestentplusoumoinsbruyamment.

Afindecoupercourtauxinquiétudeslégitimesquedévelopperaientlesfutursetjeunesprofesseurs,ainsiqu’auxcauchemarsrécurrentsdepré-rentréedesplusanciens,abordonstoutd’abordlaquestiondesoppositionsconflictuellesquidoiventêtreanticipéespourmieuxpouvoirêtremaîtrisées.

Page 71: L'art d'enseigner

Fairefaceaugroupeetauxindividus

L’inévitableconflitLeprofesseur,quiestencoreaujourd’huiformépourtransmettresadisciplineetnonpourgérer

ungrouped’adolescents,espèretoujoursquesonenseignementserareçudansl’harmonielaplustotaleetredouteévidemmentl’irruptiondesconflits.Ilvadesoiquecetespoirestvain,pourplusieursraisonsdonttroisenparticulier.

D’abord,sil’enseignantachoisisonmétier,lesélèvessontcontraintsd’assisteràsescours.Or,commenouslerappellentavecbonsensGillesAmadoetAndréGuittet,«nesemble-t-ilpasnaturelquedesindividusrefusentd’écouter,refusentenfaitdesesoumettreàquelquechosequineles

concernepasetquin’estimportantquepourl’émetteur41?»Cruelledésillusion,eneffet,quede

s’entendrerépondre«Non!»,àlaquestion«Celanet’intéressepas,cequejeraconte?»naïvementposéeàl’élèveinattentifetinsolemmentfranc…

Ensuite,ilnesuffitplusaujourd’huidedire«Jeleveux!»pourquelesélèvess’exécutent,etilvadesoiquecertainesdeleursmotivationsdivergerontparfoisdesobjectifsfixésparl’enseignant.

Enfin,leprofesseurs’adresseàdesadolescents,qui,parcequ’ilstraversentprécisémentcettephase«oùilsnesesontpasencoretrouvés»,luttant«pourétabliruneidentitépersonnelle,pournepas

s’installerdansunrôleassignéparl’adulte42»,développentdesréactionsd’oppositionfatigantes,

maisgénéralementconstructives,tellesque:

l’affranchissementdesinterditsparentauxetleretournementdesrapportsd’autoritéjusqu’alorsétablis;l’expériencedelatoute-puissance,etlavolontédedéciderdesonpropredestin;larecherchedevalorisationauprèsdespairs,parbesoindereconnaissanceetderestaurationnarcissique.

Lefaitquelesadolescentspeinentàdifférer,àgérer,etàverbaliserlesmontéesd’excitationpulsionnellesquileshabitent,etqu’ilscraignentauplushautpointdeperdrelafacedevantlegroupe,compliqueencorelesrelationsqu’ilsentretiennentaveclesadultes.

Winnicottrésumecettesituationinévitablementconflictuelledelamanièresuivante:«Leproblème,c’estquenoussommesmisaudéfi,etqu’ilnousfautfairefaceentantqu’adultes;maisnotrerôleestdefaireface,(plutôtquedeporterremède)àcequiestessentiellementunemanifestationdesanté»…Lemeilleurremèdeàl’adolescencen’étantsouventriend’autre,selonlui,

queletemps43!

L’enseignantdoitainsibiencomprendrequel’oppositionquisejoueentrelesélèvesetluinele

Page 72: L'art d'enseigner

ciblepasentantqu’individu,maisentantquereprésentantdesadultesetdel’institution.Lanécessitédedépersonnaliserlerapportdeforcespermetainsid’éviterauprofesseur:

uneremiseenquestionexcessive,quirisqueraitd’attaquerl’estimedesoi;uneindignationviscérale,quipourraitconduireàl’escalade.

Lerappeldesrèglescommunespoursuitcettemêmevolontédesedécollerdel’individuel,pourréinscrireleconflitdanslecadregénéraldeconduiteetdefonctionnementposépourtoutélèvedel’établissement.Resterfermemaisjuste,c’est-à-direnipermissifnityrannique,demeuredonclemeilleurgarantpourgérerlesattaquesaucadreposéparl’enseignant.

Gérerleconflit

Parolesd’enseignants…«Audébut,j’avaisenvied’êtreaiméedesélèves.Quandçanesepassaitpasbien,jelevivaismal,j’étaisindignéepersonnellement,jenemesentaispasbien.Ilfautarriveràprendredeladistanceparrapportàcesquestions.Sic’estjusteunepetiteprovocation,coupercourt,passeràautrechoseetdemanderàl’élèvedeveniràlafinducours.Enfait,ilfauttoutdesuiteremettrelerestedelaclasseautravail,nepasrestersuruneprovocation,pourquelaclassenes’occupeplusdel’élémentperturbateur.»(CarolineR.)

«Encasdeconflitpersonnelavecunélève,ilyaunerègled’oràrespecter:toujoursramenerleconflitàlafindel’heure,nepasleréglerdevanttoutelaclasse,carlaclasseseradesoncôtéquoiqu’ilarrive.»(VincentT.)

Leconflitdansuneclassepeutconcernerdiversprotagonistes:deuxélèves,deuxgroupesd’élèves,l’enseignantetunélève,l’enseignantetlaclasse,etc.Quellequesoitsaconfiguration,c’estàl’adultedecontenirlesparolesetlesgestesquipourraientdépasserleslimitesdurespectexigé.Ilfautpourcelagardersoncalme,faireappelàuntiersaubesoin,etnepasoublierquelerapportdeforceinstaurénaîtsouventdelasimpleconfrontationavecl’institutionoulemondedesadultesqu’ilreprésente.

Conscientdesaresponsabilité,l’enseignantredouteparfoisdevoirsonautoritésubmergéeparlaviolenceduconflitengagé.Toutefois,cettesituationrare(etjamaisirréversiblelorsquel’équipepédagogiqueestsoudée),nesurvientqu’aprèsuneaccumulationdepetitsfaitsnonoumaltraitésparleprofesseur.Voici,àtitred’exemple,uneétudedecassurvenudansl’académiedeCréteilpourillustrercepropos.

Étudedecas

SeptembreUneélèvedetroisièmeadopteuncomportementinadaptédanslecoursd’unprofesseurnéo-

titulaire:devoirsnonfaits,prisesdeparoleintempestives,bavardagesetriresdérangeantlecours,avecunepropensiontrèsrégulièreàsortirladernièredelaclasse.Leprofesseurassocielecomportementdecetteélèveàsesdifficultésscolaires,etnemetpasenplacedemesuresparticulières.

Page 73: L'art d'enseigner

DébutoctobreLundiAlorsmêmequ’undélaisupplémentaireavaitdéjàététoléré,cetteélèveparmid’autresneremet

pasledevoiràlamaisondemandé.Leprofesseurattribueàtouslesretardatairesdeuxheuresderetenue.

Àlafindel’heure,l’élèvevientluiconfier,enpleurs,sasituationfamilialecompliquée(pèreabsent,mèreaccaparéeparsontravail,frèresetsœursàprendreencharge,appartementexigu…)etprometqu’elleluiremettrasacopielelendemain,ajoutantquelefaitqu’ilsoitàsesyeuxdifférentdesautresprofesseurslamotivepourfairedesefforts.

L’enseignant,presséparsonemploidutempsetsensibleauxexplicationsdonnées,acceptelapropositiondel’élèveetsupprimesesheuresderetenue.Ravie,ellesortdelasalleenluidemandantàlavolées’ilestvraiqu’ilestmariéetqu’ilhabiteàtelendroit.

MardimatinLecasierduprofesseurestvide.Ilserendalorsdirectementàlaviescolairepourinformerles

surveillantsdesdeuxheuresderetenuedonnéesàl’élève.Ilneprendpaslesoindeluiannoncerdirectementlapunition.

Vendredi,dernièreheuredel’après-midiL’élèvesecomportedemanièreinsupportablependanttoutlecoursduprofesseur,quinel’apas

revuedepuislelundi.

Àlafindel’heure,illaconvoquepourluidirequ’ilsouhaiteabsolumentrencontrersamère.L’élèveriposte,trèsénervée,quecelan’aurapaslieu.L’enseignantluiprometalorsdessanctionssévèressisamèreneseprésentepasaurendez-vous.Lajeunefilleexplose,l’accused’êtreindifférentàsesproblèmes,l’insulteetlemenacedereprésailles.

Analysonsàprésentlesfaitsayantconduitàlacrise,parlebiaisd’untableauexposantchaquefoiscequiauraitpuêtrefaitàchaudetenamontpouréviterl’escalade.

Étapesetfaits Réactionsàchaudpouvantéviterl’escalade Mesuresàprendreenamontpermettantd’éviterla

survenuedecrisessimilairesSeptembre

Uneélèvede3eadopteuncomportementinadapté(attitudeettravail)danslecoursd’unjeuneprofesseur.

Réagirimmédiatementauxattaquesaucadreenrappelantlesrèglesetenprenantdesmesuresliéesàleurnon-respect(dialogue,rencontreavecleconseillerprincipald’éducation,leprofesseurprincipal,lesparentsdel’élève,punition,etc.).

Exposerdèsledépartlesrèglesdefonctionnementetlesconséquencesdeleurnon-respect.S’enquérirauprèsdesescollèguesd’informationsnécessairespourbienappréhenderl’attitudedecertainsélèves.

Page 74: L'art d'enseigner

Setournerverseuxencasdedifficultépournepaslaissers’installerunerelationexclusive.Êtreconscientetalertésurl’existencedeprojectionsfantasmatiquesincontournablesdelarelationenseignant/enseigné.

Leprofesseurn’yprêtepasattention.

Leprofesseurdoittoujoursmettredesmotsets’interrogersurlescomportementsparticuliersdesélèvesdontilestencharge.

Octobre:lundiL’élèveneremetpasundevoir,commed’autresélèves,dansledélaiimparti(malgréunetolérancedéjàaccordée).

Rappelerlarègleauxélèves.Lesconséquencesannoncéesencasdenon-respectdoiventêtreappliquées.

Leprofesseurmetcesélèvesenretenue,commeilleleuravaitannoncé.

Annoncerquelaretenueseral’occasiondefaireledevoirdemandé.

Faireensortequelapunitionsoitproportionnéeetéducative.

Àlafinducours,l’élèvevientsejustifierenexposantsasituationpersonnelleetsemetàpleurer.

Signaleràlaviescolairetoutcomportementettoutesituationproblématiques.

Lapunitiondoitêtreindividualisée,maispasnégociée.

Leprofesseurlèvelapunitionàlaconditionqueledevoirluisoitremislelendemain.

Lapunitionpourraitêtrelevéesurunmotdesparentsexcusantl’élève:riennejustifiequeleprofesseurreviennesurlapunitionannoncée.

Garderentêtequelesélèvessonttrèssensiblesausentimentd’injustice:bienveilleràexpliquerpourquoi,pourunmêmefait,lesconséquencespeuventparfoisdiverger.

Commentairedel’élèvesurlavieprivéeduprofesseur

Reprendreetsignaleràlaviescolairetoutcomportementdéplacé.

Évoquerlesnotionsderespectd’autruidelavieprivéeetdelafonctionexercée.

MardiLedevoirn’estpasdanslecasierduprofesseur:ce

Éviterdeprendredesdécisionssousl’emprisedel’agacement.

Page 75: L'art d'enseigner

dernierdécidedepunirl’élève.Lapunitionesttransmiseàl’élèvevialaviescolaire.

Assumerpersonnellementetdevisulapunitiondonnéeàl’élève.

Unprofesseurnedoitpasculpabiliserdepunirunélève,etgarderentêtequ’iln’estpaslàpourêtreaimé!

VendrediDernièreheuredecoursdelajournéeetdelasemaine:l’élèveestinsupportable.

Réagirimmédiatementpournepaslaisserl’excitationmonter.

Faireensortequelasituationconflictuellesoitrégléeavantd’accueillirdenouveaul’élèveconcernédanslaclasse.

Àlafindel’heure,leprofesseurluiannoncequ’ilveutrencontrersamère.

Larecherchedescauses(pourquoielleagitainsi)doitprécéderl’annoncedesconséquences(laconvocationdelamère).

Fairesavoirauxélèvesquelacollaborationavecleursparentsapourbutdelesaider,nondelespunir.

L’élèvefaitpreuved’insolence.

Différerlasuitedel’entretien,enexpliquantàl’élèvequ’elleesttropénervéepourcontinueràdiscuter.

Savoirgardersonsang-froidetnepassesentirlacibledirectedesattaquesformulées.

Leprofesseurréagitparlagradationdessanctionspromises.

Nejamaispromettreplusquecequel’onpeuttenir,aurisquedeperdresacrédibilitéetsonautorité.

Insultesetmenacesdemortadresséesparl’élèveauprofesseur.

Signalerimmédiatementàlaviescolaire,àladirectionvoireaucommissariatlagravitédesfaitssurvenus.

Éviterderesterisoléavecunélèveouunparent(vendredisoir,dernièreheuredecours…),cessituationspouvantfavoriserlesdébordements.

Cetexempleillustrebiencommentl’enseignant,bienqu’essayantd’êtrecompatissantavecl’élèveconcernée,précipitelasituationverslacriseenacceptantlesattaquesaucadre,endifférantledialogueappeléparlecomportementinadaptédelajeunefille,etsurtout,enrestantisolé.Onpeutvoirégalementquel’escaladeauraitpuchaquefoisêtreévitée,cequipermetdedirequ’unemaladressepeutsouventêtreréparéeavantqu’ellenedégénère.

Demanièregénérale,lesélèvesacceptentbienlesrèglesédictéesparl’adulte–lorsqu’ellessontsenséesetjustes–,toutcommelespunitionsrelativesàleurmanquement–lorsqu’ellessontrespectueuses,équitablesetproportionnées.

Lacriseseconstruisantparétapes,l’enseignantdisposed’uncertainnombred’opportunitéspourladésamorcer:plusunesituationestpriseenamont,moinselleadechancededégénérer.C’estpourquoiunevigilanceconstanteportéeàlacommunicationverbale(interpellations,moqueries,interjections…)ounonverbale(gestes,mimiques,postures…)permetauprofesseurd’intervenirdèslespremierssignesd’échauffementetd’éviterainsiquelasituationnes’envenime.Unregardappuyé,

Page 76: L'art d'enseigner

unequestionpoursavoircequisepasse,laconvocationdesélèvesàlafinducoursoulapropositiondeprendrelesparentspourarbitrespeuventcalmercertainesardeursbelliqueuses.Remobiliserlesélèvessurlesobjectifspédagogiquespoursuiviss’avèreenoutreunbonmoyendelesdégagerd’uneproblématiqueannexe.

Lorsqu’ilintervient,l’enseignantdoitlui-mêmeveillerànepassemontrermenaçant,agressifouhumiliant,enparticulieraveclesadolescentsquipréférerontcampersurdespositionsfrondeusesplutôtqueperdrelafacedevantlegroupe.Ilestdonctoujoursplusjudicieuxdeparlerposément,deresterdanslechampdel’argumentationetnondel’intimidation,debaisserlavoix,d’userd’unénoncéindirect(«Jesuissûrequetuesd’accordavecmoi!»,plutôtque«Tun’écoutespascequejedis!»)ouencoredel’humour(«Maisdis-moi,Untel:tuasmangédulioncematin!»)pourapaiserlestensions.Acontrario,lescris,l’emploid’untoncassant,del’impératif,del’ironieoudesultimatumspeuventconduireàl’escalade,ainsiquel’attributiond’unesanctiontropdureounonméritée,et,est-ilnécessairedeledire,l’interpositionphysique.Aussiest-ilvivementrecommandédanscedomainedenepasagirtroprapidementousouslecoupdelacolère:«Quelemaîtreentredansunrapportdeforceettransformesaclasseenpartiedebrasdeferentreluietsesélèveset

l’institutionscolaires’écroule:l’adulteexercelaviolencequ’ilestsupposésuspendre44.»

Endifférantlagestionduconflit,l’enseignantéviteenoutredeuxécueilssupplémentaires:d’unepart,lebasculementdelaclasse«dansuneoppositionsystématiqueauprofesseur»;d’autrepart,«uneescaladedanslesmenacesdepunition,queleprofesseurserasouventincapabledefairerespecter

surlemomenttantlatensionetlaprovocationsontimportantes45.»

Letraitementdifférédecessituations,enprésencedetierssinécessaire(parent,conseillerprincipald’éducation,professeurprincipal),permetenfinàl’élèvedeverbalisercequis’estjouésouslecoupdel’émotionetluioffreunepossibilitéderestaurer,parlaprésentationd’excusesnotamment(individuellesplutôtquepubliquescartrèshumiliantesàcetâge),larelationentrelespartiesopposées.

Aprèsavoirévoquécessituationsparoxystiques,revenonsauxstratégiesetauxressourcesdontpeutuserl’enseignantpourcanaliser,dèsledépart,lespetitsproblèmesdedisciplineetéviterainsiqu’ilsnes’installent,voirequ’ilsnes’aggraventetdégénèrent.

Page 77: L'art d'enseigner

QuestionsdedisciplineRappelonstoutd’abordquel’appréciationdesconditionsfavorablesàlatransmissiondes

apprentissagesdépendengrandepartiedelamatièreenseignée,desconditionsd’exercice,delapédagogiechoisieparl’enseignant,et…desapropretolérance!

Lesexigencesd’unprofesseurd’éducationphysiqueetsportiveaumomentoùsesélèveseffectuentdestoursdestadeneserontévidemmentpaslesmêmesquecellesd’uncollèguedefrançaissurveillantunerédaction,niquecellesd’uncollèguedephysique-chimieorganisantentravauxpratiquesuneexpérienceavecsesterminalesS.

Cetterelativitépriseencompte,iln’enrestepasmoinsquecertainscomportementsd’élèvespeuventgênerlebondéroulementducoursetsonacquisition:bavardageslégers,participationsanarchiques,oublisdematériel,retardsdanslaremisedesdocumentsdemandés,déplacementsintempestifs,etc.

Prisesisolément,cesconduitesapparaissentparfoismineuresauprofesseurquirépugneraitàendossertropviteunrôlerépressif,maisilestimportantdeconsidérerquetenirsaclasserevêtrésolumentunedimensionéducative:c’estàl’enseignantd’établiretdemainteniruncadredetravailpropice,danslequelilpeutchoisir,unefoiscecadreinstallé,detolérerplusoumoinsdeviedanssaclasse,sansjamaisêtredébordé.Parsesremarques,sesrappelsàl’ordre,sesregards,sesdéplacements,illuiappartientdoncderemettrelesadolescentsdansleurpositiond’élèves,delesaideràtenircerôlequileurpermettraàtousd’êtreréceptifsauxapprentissages.

Disciplineettenuedeclasse

Parolesd’enseignants…«Lorsquelesélèvesnesontpastrèsattentifs,plutôtquedecrierplusfort,baisserlavoixlespousseàécouter.»(ÉvelyneD.)

«Contrelebavardagediffus,lespetitschuchotementsgénéralisés,plutôtquedecrierunboncoup,ilvautmieuxsetaireetattendrequelesilencerevienne.Parcontre,ilyadesmomentsoùlebavardageestnormaletmêmenécessaire.Sionneleslaissejamaisouvrirlabouchedanscesmoments(parexemple:distributiondepapiers,l’aprèsconsignes…),celarisquedeprovoquerunconflitlégitime.Quandquelqu’unfaitautrechoseenclasse,jem’approche,jeprendslepapier,jecontinuelecours,jemedirigeverslapoubelleetjelejette,jen’enfaispasundrameetl’élèvecomprendquecequ’ilfaisaitn’avaitrienàvoiraveclecours.Engénéral,iln’yaaucuneobjectioncarjenelispaslecontenu.Leplusintéressantc’estlecours,onnevapasfaireunescènepourça.Souvent,lepointcommunàtouteslesdifficultés,c’estleproblèmededécalagedeslangages:verbal,corporel…Lescodesdecommunicationscolairenesontpastoujoursmaîtrisésparlesélèves.Nous,noustrouvonsquec’estcomplètementlogiquedeleverlamainavantdeparler,denepascouperlaparoleauprofesseur,denepastricher,chosesquisontévidentespourlesenseignants,pourlesadultes,pasforcémentpourcertainsélèves…Parexemple,parlerentutoyant.Certainsprofesseursréagissenttrèsmalàça,maiscen’estpasforcémentdelaprovocation,c’estunequestiondemaîtrisedescodessociauxquiexistentdansl’école.Lesélèvesn’ontpaslesmêmescodesàl’extérieur.Parfois,ilfautsimplementleurenseignercescodes.Ilnefautsurtoutpass’énerver,maisreprendrel’élève.Le“tu”n’arrivepasdirectement,c’estplutôtdansdesexpressions,desordres“Attends!”,“Viensvoir!”:ilsneserendentpascomptequec’estdututoiement.Danscecas,ilsuffitgénéralementdeleurexpliquersimplement,etc’estl’occasiondefaireunepetiteparenthèsesurlemodeimpératif!Sil’élèvecontinue,c’estqu’ilestdanslaprovocation.»(CarolineR.)

Parcequelerespectdesrèglesdeconduitedépassel’obéissancepureetdépenddelamotivation

Page 78: L'art d'enseigner

pédagogique,lanotionde«discipline»tendàcéderlepasàcellede«tenuedeclasse».

Eneffet,lemot«discipline»resteassociéàl’idéedecontrainte,cedonttémoigned’ailleursl’unedesesacceptionsquil’apparenteàuninstrumentdeflagellation,àunfouetpourcorrigerlesmauvaisélèves.

L’expression«tenuedeclasse»,consacréeparlaformationdispenséeauxenseignantsstagiairessurcethème,permetd’élargirlerapportàlarègle,mêmesideprimeabordlacontraintesembleenêtreaussiconstitutivequ’ellepeutl’êtreaumot«discipline».

LeDictionnairehistoriquedelalanguefrançaise(Robert)attribueauverbe«tenir»,danssaformetransitive,deuxsensprincipaux:

«Avoirquelquechoseenmain»«Occuperunterritoire,leposséder»

L’expression«teniruneclasse»conduitainsi,parsonétymologierigideetmilitaire,àcesinterprétationspossibles:«dominer»,«maîtriser»,«contrôler»,«avoirlamainmisesur»uneclasse.Danscetteacception,larelationdesélèvesàl’enseignants’avèrenettementdissymétrique,lemaître(dominusenlatin)imposantunordreauxélèvesparsasupériorité:

physique:supérioritédel’adulte,stratègesursacolline,quisurplombedepuisl’estradedesrangéesd’enfantsassis;statutaire:supérioritéduprofesseur(dulatinfari:«parler»),quidispenselesavoiràunenfantmuet(dulatininfans:«quineparlepas»);psychique:supérioritédel’adulte(duparticipepasséadultus:«accompli»)surl’adolescentenconstruction(duparticipeprésentadolescens:«inachevé»).

L’enseignantquitientsaclasseapparaîtdonccommeceluiqui,demanièremétaphorique,tiendraitlesrênesd’uneclassemenéeàlabaguette.Vuesouscetangle,latenuedeclasseviseraitdoncàinstaurerunerelationautoritaire,commeunrapportdeforce,entreleprofesseuretses…disciples.

Fortheureusement,lacirculairedu16août2006consacréeàlaluttecontrelaviolenceenmilieuscolairepermetdenuancercettepremièreinterprétationrigoristedurôledel’enseignant,puisqu’elledéfinitcomme«premierssoclesdeprévention»,«l’actepédagogiqueetlecadreéducatif»:

«Lesenseignements,lesavoiretl’accèsaulangageetàsamaîtrise,constituentuncadrestructurantetprotecteur:ensoi,l’actepédagogiquereprésenteunedespremièrespréventionsdelaviolenceetexigelerespectducadreréglementaireetdespersonnesquiensontlesgarantes.»

Àlalecturedesobjectifspédagogiquesetéducatifsréaffirmésdanscettecirculaire,quedeviennentalorslesexpressions«tenirlesrênes»et«meneràlabaguette»dégagéesenpremièreanalyse?Sil’onadmetqueceluiquitientlesrênesestceluiquiconduit,etqueceluiquitientlabaguetteestceluiquidirige,onconstatealorsquel’idéedemouvementinduiteparcesdeuxverbesvients’opposeràcellederigiditéquisedégageaitaudépart.

D’uncôtédubureaucommedel’autre,lemouvements’avèreconstitutifdel’acted’éducatif

Page 79: L'art d'enseigner

(étymologiquementex-ducere:«guider,emmenervers»):l’enseignantn’est-ilpaschargédefaireprogresserdesélèves,eux-mêmesenpleineconstruction?Étonnantparadoxequel’élèveleplusremuantdansuncourssoitsouventceluiquistagnedanssonapprentissage…

Leprofesseurquitientsaclasseestdoncceluiquiconduitsesélèves(cum:«avec»/ducere)dansunedirectionprogrammée,faited’objectifséducatifsàatteindre.

Nousenconcluonsquelabaguetteprécédemmentmentionnéen’estnilaférule,nilabaguetteduchefmilitairecommandantàsestroupes,etencoremoinscelledumagicienfigeantsonauditoire.Cettebaguetteimaginaireseraitplutôtcelleduchefd’orchestrequi,endirigeantsesmusiciens,leurpermetàtousdesuivreunmouvementharmonieuxtoutenjouantunepartitionindividuelle.

L’expression«teniruneclasse»peutalorss’entendrecomme:

AnimeruneclasseMobiliseruneclasseMotiveruneclasseEncourageruneclasse

Elledevient,defacto,synonymedel’expression«conduireuneclasse»,moinsliéeaumaintiendel’ordrequ’àl’élaborationducadreéducatifetdeprojetspédagogiquesmotivants.

Afind’éviterlesconnotationsautoritaristes,laformation«Tenuedeclasse»proposéeauxpersonnelsstagiaires–professeurs,documentalistesetconseillersprincipauxd’éducation–ad’ailleursétérebaptisée«Gestiondeclasseetclimatscolaire».

Commenousl’avonsvuprécédemment,ils’avèredeplusenplusillusoire,etévidemmentpeusouhaitable,devoirlesélèvesobtempérerparlaforceexercéeoulesmenacesproféréesparl’adulte:lesensdonnéàlarègle,larigueurdesonobservation,l’explicitationetl’applicationjuste,proportionnéeetdépassionnéedesconséquencesdesoninfraction,contribuentbiendavantageàasseoirl’autoritédel’enseignant.

Lesélèvesacceptentgénéralementlesrèglesquivisentàleuroffrirlapossibilitédeprogresserdansetgrâceaugroupe,sansêtremenacésdansleurapprentissagepardesbrimades,desmoqueries,deschahutsquipourraientmettreleurréussiteenpéril.C’estpourquoilesrèglesdoiventtoujoursêtreétabliesàl’aunedudéveloppement,del’épanouissementetdel’émancipationdesélèves(ausensétymologiquede«lâcherlamaintenue»),danslebutdecanaliseretnonpasderéprimer,refrénervoireétoufferlesélanspropresàcetâge:

«Monfilsal’impressiond’êtretrèsinfantiliséparlecollège,d’avoirledroitdenerienfaire:ilfaudraitparexempleluiproposerdesactionsdetutoratpourlevaloriseretleresponsabiliser.»(LaetitiaG.)

«Pourmonfils,ilyabeaucouptropd’interdictionsàl’école.Surlestempsderécréation,àpartdiscuter,ilditnerienpouvoirfaired’autre.Ilcomparel’écoleàuneprison!»(DelphineB.)

L’attributiondespunitionsencasdenon-respectdurèglementdoivent,danscettemêmelogique,fairel’objetd’uneattentiontouteparticulièreafind’éviterlesentimentd’injusticeetl’instaurationd’unrapportdeforcetoutàfaitpréjudiciables.

Page 80: L'art d'enseigner

Lespunitionspossibles

Parolesd’enseignants…«Jechoisisunquestionnairedanslelivrequejedonneàl’élèveetquejenote.Auboutd’unmoment,çafinitparlesembêterd’avoirdutravailsupplémentaire.»(ÉvelyneD.)

«Lapremièrefois,c’estunmotsurlecarnetcommeprévudanslerèglementintérieur,ladeuxièmefois,onappellelesparents,latroisièmefoislesélèvesontunepunition.Nejamaisrienlaisserpasser,mêmesic’estinfime,mêmesiçaparaîtbanal,surtoutsionaaffaireàdesélèvesdifficiles.Toujourslerappelàlaloi,aurèglement,quitteàreprendrel’élèveàlafinducours.J’exposedèsledébutdel’annéelesrèglesdebase.»(FrançoisF.)

«Sivousêtesdansuncollègedifficile,quevousavezbeaucoupd’élèvesàcoller,vousavezdutravailsupplémentaireetilfautévaluerlescollesquevousavezmisesauxélèves,cequiposeproblème.Danstouslescas,ilfautêtrefermesursessanctions:leprofesseurquidit“auboutdetroiscroix,jetemetsuneheuredecolle”etquiauboutdecinqcroixnel’atoujourspasfaitperdcomplètementsonautorité,iln’estpluscrédible.C’estdifficileaudébut,maispeuàpeulesélèvescomprennentlesystèmeetilyabeaucoupmoinsdeproblèmes.Lesfruitssontrécoltéstardmaisilslesontauboutd’unmoment.»(VincentT.)

Bienquelestermes«punition»et«sanction»soientsouventconsidéréscommesynonymes,lecadrescolairelesdistingueenfaisantdespunitionsuneprérogativedetoutlepersonneldel’établissementetenréservantlessanctionsauconseildedisciplineetauchefd’établissement(avertissement,blâme,exclusiontemporairedel’établissement,exclusiondéfinitive).Leprofesseurpeutdoncproposerunesanctionpourunélèveauchefd’établissement,maisenaucuncasl’attribuerlui-même.

Encequiconcernelespunitions,leBulletinofficieldu13juillet2000etlacirculaired’août2011consacrésàcethèmerappellentqu’elles«doiventrespecterlapersonnedel’élèveetsadignité»,excluantdefait«touteslesformesdeviolencephysiqueouverbale,touteattitudehumiliante,vexatoireoudégradanteàl’égarddesélèves.»

Danslerespectdesprincipesgénérauxdudroit,seulespeuventêtredonnéesparl’enseignantlespunitionsinscritesaurèglementintérieuretdontlacirculairecitéeproposeunelisteindicative:

–inscriptionsurlecarnetdecorrespondanceousurundocumentcitéparlesparents;

–excusepubliqueoraleouécrite:elleviseàdébouchersuruneréelleprisedeconsciencedumanquementàlarègle;

–devoirsupplémentaire(assortiounond’uneretenue)quidevraêtreexaminéetcorrigéparceluiquil’aprescrit.Lesdevoirssupplémentaireseffectuésdansl’établissementdoiventêtrerédigéssoussurveillance;

–retenuepourréaliserundevoirouunexercicenonfait;

–exclusionponctuelled’uncours.

Parailleurs,letexteproscrituncertainnombredepunitionsancréesdelonguedatedansl’histoirescolaire:

–leslignesàcopier,carlapunitiondoitavoiruncaractèreéducatif;

Page 81: L'art d'enseigner

–lespointsdemoinsàundevoir,carl’évaluationducomportementsedistinguedel’évaluationdelamatière;

–lezérodeconduite,carl’évaluationducomportements’inscritdansuncadredéfini(livretpersonneldecompétencesenprimaire–compétencessocialesetciviquesdusoclecommun–;notedeviescolaireaucollège);

–lapunitioncollective,carauregarddudroit,toutepunitiondoitêtreindividualisée.LeBulletinofficieldu28octobre2004préciseeneffetquepourqu’ungroupesoitpuni,touslesélèvesquilecomposentdoiventavoirétéidentifiéscommeresponsablesdufaitsanctionné.

Indépendammentdecesrestrictionsofficielles,onpeutsedemanderparailleurss’ilestbienjudicieuxdedonnersaproprematièrecommeobjetdepunition.Quelrapportl’élèvepunientretiendra-t-ilaveclesmathématiquess’ilestobligédefaireunesommed’exercicesenplusquesescamarades?

Rappelonsenfinquel’exclusionponctuelledecours«nepeutêtreprononcéequedansdescasexceptionnels».Commelestipulelacirculaired’août2011,«elles’accompagnenécessairementd’unepriseenchargedel’élèvedanslecadred’undispositifprévuàceteffetetconnudetouslesenseignantsetpersonnelsd’éducation.»

Elleestnotammentenvisagéelorsquel’élèveperturbegravementlecoursouconstitueunemenacepourlasécuritéphysiqueetpsychiquedugroupeoudelui-même.Ellefaitalorsl’objetd’unrapportécritremisauconseillerprincipald’éducationetauchefd’établissementet/oud’uneinformationauxparents.

Maisriennesertd’avoiràsadispositionunarsenaldepunitionssanssavoirlesmanieràdesfinséducatives:qu’est-cequicontribueàlesrendreefficacessurleplanducomportementetdesapprentissages?

L’efficacitédelapunition

Parolesd’enseignants…«Expliquezauxélèvesquandvouslesgrondezouleurdonnezunepunition.»(VincentT.)

«Lesélèvesnesupportentpasl’injustice.Ilfautqu’ilssachentàl’avanceàquoiilsvontêtreconfrontés.Sionaenviedesemettreencolèrecontrelesélèves,ilfautjouercommeuncomédien.Jememetsdevanteuxaudébutducours,jeneleurdemandepasdes’asseoiretc’estlemomentquejechoisissij’aienviedeleurpasserunsavon.Ducoup,jeparled’unevoixtrèsposéeetçaglacel’atmosphère,cequimepermetd’obtenirlecalmepourunbonmoment.»(CarolineR.)

Unepunitionefficaceesttoutd’abordunepunitionjuste.Lesélèvesseplaignenttrèssouventducaractèrearbitrairedespunitionsreçues,etlesrecherchesmenéesparl’Observatoireinternationaldelaviolenceàl’écolefontdecesentimentd’injusticel’undesprincipauxfacteursdeviolenceenmilieuscolaire.

Unepunitionjusteesttoutd’abordunepunitioninscriteaurèglementintérieur;ellerépondàunmanquementauxdevoirsquiysontégalementmentionnés.Commel’expliqueEirickPrairat,

Page 82: L'art d'enseigner

professeurensciencesdel’éducationàl’universitédeNancyII,«lasanctionviseàrappelerla

primautédelaloietnonlaprééminencedesadultes46.»

Ensuite,cettepunitiondoitêtreindividualiséeetprendreencomptelecasparticulierdel’élèveincriminé,unmêmefaitcommispardeuxélèvespouvantconduireleprofesseuràdonnerdeuxpunitionsdistinctes:

«Onnesanctionnepasuniquementenfonctiondel’actecommis,maiségalementetsurtouts’agissantdemineurs,enconsidérationdelapersonnalitédel’élèveetducontextedechaqueaffaire.Maislaréponseapportéeenfonctiondelagravitédesfaitsreprochésnedoitpasaboutiràune“tarification”dessanctions,carilseraitalorsportéatteinteauprincipedel’individualisationdes

sanctions47.»

Demême,lapunitiondoitresterproportionnelleaumanquementconstaté,etnonpasauxantécédentsdel’élèveenmatièred’indiscipline.Cen’estpasparcequ’unélèveestnotoirementperturbateurqueleprofesseurluiinfligeraunepunitionlourdeaumoindreécartàlarègleconstaté.

Enfin,pourquelapunitionsoitreconnuecommejuste,elledoitimpérativementêtreexpliquéeàfroidàl’élève,voireàsesparents,demanièreàéviter«l’incompréhensionetlesentimentd’injusticequicontribuentàfragiliserlanotionmêmed’autorité48».Ils’agitdepermettreàl’élèvedeprendreconsciencedesesactesetdedevenirplusresponsable.Quantàl’informationauxfamilles,leBulletinofficieldu28octobre2004rappellefortàproposque«lapunitionserad’autantmieuxsuivied’effetsquelesparentsaurontétéavisésetconvaincusdesmotifsdecelle-ci.»

Unepunitionefficaceestdoncunepunitionpensée,mesuréeetexpliquée.Sielledoitconstitueruneréponserapideàl’acteconstatéetfairel’objetd’unerepriseàl’issuedesaréalisation,EirickPrairatconseillecependantde«segarderdudésird’efficacitéimmédiatequiesttoujours,qu’onleveuilleounon,désirdesoumissionetdedomination[car]biensouvent,chezl’enfantoul’adolescent,lesens

advientaprès,plustard49».

Rappelonsencorequesil’adultepunitpourcontraindre,ilrisqued’encouragerchezlesjeuneslesattitudesd’opposition.Constatantainsique80%desélèvespunissontdesgarçons,ledocteurensciencesdel’éducationSylvieAyralmetenlumièreunterribleparadoxe:«Lasanctionconsacrecequ’elleprétendcombattre:uneidentitémasculinecaricaturalequis’exprimeparledéfi,la

transgression.»50

L’importantestdoncdeveillerausenséducatifàlasanctiondonnée,pourpermettreàl’élèvedemodifiersesreprésentations,etderepartiràzéroenretrouvant,aprèsl’actionréparatricequereprésentelapunition,laconfiancedontilbénéficiaitavantlemanquementpuni.

Pourconclure,n’oublionspasquelesélèvessontdesenfants,desadolescentsoudesjeunesadultesenpleineconstructionaffective,intellectuelleetsociale,etquel’écoleestl’undeslieuxmajeursdecetapprentissage:undroitàl’erreurdoitainsiêtreaccordéetréfléchi,aumêmetitrequel’erreurdanslecadredidactique.

Page 83: L'art d'enseigner

C’estparcequ’ilconvientdeprotégerlesélèvesdesautresmaisaussid’eux-mêmesquedesrèglessontposées.Etpluslesélèvessesentirontprotégésparlesadultesquilesencadrent,plusilssaurontlesrespecter.

Ducôtédesparents«Mafilleestrassuréepardesrèglessenséesetintelligiblescarc’estunecontinuitéaveccequel’onpratiqueenprivé.»(NicolasZ.)

«Lespunitionssontforcémentmalvécuesmaisellessontnécessaires,c’estlavie,ilyadesdevoirsetdesobligationspourtoutlemondeetl’ondoits’yfaire.»(CorinneL.)

«Certainesrèglesluisemblentunpeuabusives,ilreprocheparfoislespunitionsdisproportionnées,etlasévéritédecertainssurveillants.»(ÉmilieC.)

«J’essaiedenepasprendreparticontrelespunitionsdel’école,entoutcasdevantmesenfants.Enrevanche,sicelanemesemblaitpascohérent,jepensequej’iraisdiscuterpourcomprendreavecl’équipeéducative.»(ChristelleF.)

«J’informetoujourslesenseignantsendébutd’annéequejenememêlepasdespunitionsfaitesàl’écolemaisquejerefused’appliqueràlamaisondespunitionsdonnéesàl’école(lignes,parexemple):encasdemanquementgraveàunerègle,jechoisismoi-mêmeunepunitionàlamaisonmaiscequisepasseàlamaisonnepeutpasêtreédictéàl’école.»(KarineB.)

Commenousl’avonsabordédanslepremierchapitre,lesrôleséducatifsdesparentsetdesenseignantssechevauchentconstamment:ils’agitbienlàd’unecoéducation.Plutôtqued’entrerdansundébatstérilevisantàséparercequirelèveraitdelaresponsabilitéexclusivedespremiersoudesseconds,n’oublionspasquel’expression«éducationnationale»aremplacé,en1932,celled’«instructionpublique»pourdéfinirceserviced’État.

LerapportLangevin-Wallon,datéde1946,exposeainsilesmissionsdel’écolepublique,rappelantquesicelle-ciabienpourbutde«donneràtouthomme,aussihumblequesoitsonorigine,leminimumdeconnaissancesindispensables»,cetapportdeconnaissancesneselimiteaucunementaudisciplinairepur:

«C’estlaviescolairetoutentièrequioffrelesmoyensd’éleverlesenfants.Lecontenudel’enseignement,plusencoresesméthodesetladisciplinescolaire,sontlesmoyenspermanentsetnormauxdedonneràl’enfantlegoûtdelavérité,l’objectivitédujugement,l’espritdelibreexamenetlesenscritiquequiferontdeluiunhommelibreduchoixdesesopinionsetdesesactes,deluifaireacquérirlesensdelaviesociale,desavantagesetdeschargesqu’elleimplique,etlaconsciencedesesresponsabilités.

Lerespectdelapersonneetdesdroitsd’autrui,lesensdel’intérêtgénéral,leconsentementàlarègle,l’espritd’initiative,legoûtdesresponsabilitésnepeuvents’acquérirqueparlapratiquedelaviesociale.L’écoleoffreauxenfantsetauxadolescentsunesociétéàleurmesure,oùilsviventaumilieudeleurspairs.»

L’écoleaunemissiond’éducationetdetransmissiondesvaleursdelaRépublique.Àcetégard,endépitdesdifférencesquipeuventexisteraveclescodesdispensésdanslasphèrefamiliale,lesparentsdoiventacceptercerôledévoluàl’institutionscolaire.Cependant,desméfiancesoudesdivergencespeuventnaîtreauregard,parexemple,d’approchesculturellesdifférentesoud’unrapportàl’écolecompliquépourlesparents.

Page 84: L'art d'enseigner

C’estpourquoiledialoguedoittoujoursêtreprivilégiéaveccesderniers,notammentlorsquedesremarquessontfaitesetdespunitionsdonnéesàproposducomportementdeleurenfant:ilfautabsolumentéviterdeleurdonnerl’impressionquel’écoledévaloriseleurschoixéducatifs,chercheàlessupplanterdanscettetâche,ouneprendpasencompteleursconditionsdevie(lemaintiend’uneheurederetenuemalgréuneobligationfamiliale,parexemple,ouunepunitiondonnéeàunélèvequin’auraitpaspufaire,laveillepourlelendemain,unerecherchedemandée…).

Encasd’incompréhensionparent/enseignantsurlesmesuresprisesparleprofesseurpourencadrerl’élèveauseindelaclasse,ilestdoncimpératifdesetournerversleprofesseurprincipal,leconseillerprincipald’éducationoulechefd’établissement:l’objectifestdenepasromprecedialogueentrelafamilleetl’écolequiœuvrentdeconcertpourfavoriserl’épanouissementetlaréussitedel’enfant.

Page 85: L'art d'enseigner

L’attentionportéeauxélèves

Lasurveillancedesélèves:petitrappeldesresponsabilités

Parolesd’enseignants…«Ilyaparfoisdescontactsunpeubrutauxentreélèvesdansmonétablissement,maisc’estsouventparjeu.J’intervienscependantsystématiquement,etparfoisphysiquement,afindemontrerquelaviolencen’apassaplacedansunétablissementscolaire.»(MarieD.)

«Jepeuxinterveniraussibiendanslescouloirs,danslacouroudansmaclasse.»(BrigitteD.)

«Lessituationsdeviolencesontasseznombreusessil’onprendencomptelesviolencesverbalesetlesintimidations.Toutefoislesviolencesphysiquessontassezraresdanslescours.Ellesontplutôttendanceàsevivredanslescouloirsoulacour,cequin’empêchepasquedescollèguespuissentêtredirectementconcernés.Évidemment,ilfauttoujoursinterveniretnepaslaisserlaviolences’installer(laplupartdesélèvesenontpeuretn’enveulentpas).»(VincentT.)

«Àpartirdumomentoùjevaischercherlesélèvesdanslacourderécréation,oulorsqu’ilsserangentdevantmaportedeclasse,lesélèvessontsousmaresponsabilitéetdoiventavoiruncomportementadapté.Lesoclecommundeconnaissancesetdecompétencesindiquequ’ilssontàl’écolepouracquérirégalementdesattitudes(derespectnotamment).Leprofesseurestlàpourguiderlesélèvesverscettemaîtrisedusocle.»(MarieD.)

Lacirculairedu25octobre1996,modifiéeparlacirculairedu23mars2004,stipulequelasurveillanceestl’affairedetouslespersonnelsdel’établissement.Decefait,aucunenseignantnepeutsedégagerdecetteresponsabilitéaumotifqu’iln’auraitàintervenirqu’auprèsdesesélèves,etseulementpendantsesheuresdecoursoudurantlesactivitésqu’ilencadre(voyages,sorties,déplacements…).

Ilpeutêtredifficiledetrouverl’énergiepourreprendre,danslacouroudansuncouloir,desélèvesquisecomportentmal.Diversesraisonsseprésententàl’espritpouréviterd’interpellerdesjeunesqui,setrouvantendehorsdelaclasseouneconnaissantpasl’adultequileurparle,sepermettentparfoisd’adopteruneattitudededéfifortdésagréable.Pourtant,préférerl’indifférencen’estjamaislebonchoix:celadiscrédite,auxyeuxdesélèves,l’adulteetlaloiqu’ilestcenséfairerespecter,renforçantparlàmêmeunsentimentd’impunitépourlesunsetd’insécuritépourlesautres.

Surletempsd’enseignementoulorsd’activitésdontilestencharge,leprofesseurdoitimpérativementfairel’appelafindesignaler,selonlaprocéduredéfinieparl’établissement,touteabsenced’élèvequidevraitsetrouversoussaresponsabilité.Demême,pendantlesheuresdecours,ilnedoitnilaissersortirdesélèvesnonaccompagnés,niquittersasalleenlaissantlegroupesanssurveillance.L’exclusiond’unélèvedoitparconséquentetcommementionnéprécédemmentdemeurerexceptionnelle,justifiéeparexempleparunemiseendangerdugroupe.Ettoutélèvequittantlecours(surinjonctionduprofesseuroudesonproprechef)doitimmédiatementfairel’objetd’unsignalementauprèsdelaviescolaire.

Certes,LeGuidejuridiqueduchefd’établissementapportequelquesnuancesàcesprescriptions:

«Lasurveillanceestàgraduer,danssaformeetdanssonétendue,enfonctiondel’âgedesélèves

Page 86: L'art d'enseigner

etdeleursactivités.»Ilpréciseainsique«lejugeconsidèrequ’elledoitêtredirecteetcontinuedanslecasdejeunesélèvesdecollège,aupointqu’unprofesseurcommetunefauteenlaissantsciemmentsanssurveillanceuneclassecorrespondantàcettepopulationscolaire.Danslemêmesens,lejugeadministratifconsidèrequel’absencedesurveillancedesélèvesd’uneclassedesecondependantunecourtepériodeneconstituepasunefautedeservicedenatureàengagerlaresponsabilitédel’État».(Fiche34«Lasurveillance»)

Cependant,ilestvivementrecommandéauprofesseurdesuivrecesconseils,car,sil’Étatsubstituesaresponsabilitécivileàcelledel’enseignantencasd’accident(loidu5avril1937),saresponsabilitépénalepeutquandmêmeêtreengagéeencasdedéfautdeprévoyanceoudesurveillanceavéré.Rappelonsàceproposqu’uneprésenceinsuffisammentvigilantepeutconstituerundéfautdesurveillance,d’oùl’intérêtd’êtremobiledanslaclasse,debienrappelerlesconsignesdesécurité(encas,parexemple,demanipulationdeproduitsoumachinesdangereuses),defairerespecterlesrèglesetdesignalerleurmanquement.

Surveiller/Veillersurlesélèves

Parolesd’enseignants…«J’airemarquéquesivousêtesattentifauxélèves,ilsvousrespectentd’autantplus.Sij’entendsunevannedestinéeàunautreélève,j’aitendanceàfaireensortequel’élèvesecalmeetcesse.Souventonrepèrelesmoqueriesquiluisontdestinéesdiscrètement:“Ah!C’estencoreluiquialabonneréponse…”,desregards,desriresencoin,etl’enfantenquestionestsouventmalheureux.Entantqueprofesseurprincipal,j’essaied’intervenirenheuredeviedeclasse.»(AmélieL.)

«Hélas,ilyadessouffre-douleur!C’esttoujourspoignant,unenfantmarginaliséquifaitl’objetdemoquerie,parcequedifférentdesautres.Ilfauttoutfaireabsolumentpourl’intégrerdansungroupe.Ilfautéduquerlesélèvesàladifférencecommefacteurderichesse.»(BrigitteD.)

«Lesélèvessontsouventtrèsagressifsentreeux.Ilsdoiventapprendreàdéfendreleurdignité…Lorsquelasituationestgrave,ilsdoiventcependantenréféreràl’administration.»(MarieD.)

Surveillerdesélèvesneconsistepasseulementàreleverleursmanquementsauxconsignesdonnées,maisàlesprotégeravanttout,entantqu’individusetentantquegroupe,desautresmaisaussid’eux-mêmes.Ilestquestionicidecertainsfaitsdeviolenceauto-ethétéro-agressivedontpeuventêtrevictimeslesélèvesauseindel’école,etqui,parcequ’ilssontpeuvisiblesouméconnusdesadultes,seperpétuentaurisquedes’intensifier.

Unenseignantquibanaliselesfaitsrapportésparunélève,voirequil’éconduitaumotifquecelaneleconcernepas(«Arrêtezdejouer!»,«Vosquerellesnem’intéressentpas!»,«Réglezçaentrevous!»),génèreunsentimentd’injusticechezlavictime,d’impunitéchezl’auteuretd’insécuritéauseindugroupe:«Cen’estpasuneffondrementmaisuneérosiondelaconfianceenunadultepas

suffisammentprotecteur51.»

Lesviolencesexercéessurl’autreToutd’abord,levol.Passeulementlevolspectaculaired'argent,detéléphoneportableoudeMP3,

maiségalementlevoldevêtementsoudematérielscolaire.«Madame,ilm’avolématrousse!»;«

Page 87: L'art d'enseigner

Monsieur,ilm’aprismonlivre!»sontdesexclamationsfréquemmentadresséesauxenseignants,quisontcensésincarnerlaloi.S’ilsneleurprêtentpasattention,ilslescautionnentimplicitement,etcetteindifférenceconduittoujoursàdessouffrances,parfoismêmeàdesquiproquos:uneéquipeenseignanteseplaignaitainsiquepluslesélèvesgrandissaient,moinsilsapportaientleurmatériel…jusqu’àcequ’elledécouvrequ’àforcedesefairepillerleurstroussesneuvesetfournies,lesplusjeunesgagnantenâgeetenexpériencepréféraientveniraveclestrictminimum:unstyloàbille!46%descollégiensinterrogéslorsdel’enquêtenationaledevictimationen2011disentavoirétévictimesdevolsdefournituresscolaires…Lorsquecelui-cis’accompagnedemenaces,ilsemuealorsenracket(ouextorsionentermesjuridiques),ettoucherait,seloncetteenquête,6%descollégiens.

Autresfaitsdeviolence,les«jeux»d’agression,quiconsistent,commeleurnoml’indique,àexercer«pours’amuser»desviolencesgratuitesàl’encontred’unoudeplusieursélèves.Leprincipeestsouventsimple:pouruneraisonfutileetarbitraire(porterunecouleurdésignée,passerdansunespacedélimité,nepasrattraperunobjetlancé,voirefêtersonanniversaire!),unélèveestrouédecoupspard’autres.Leschiffresrecueillisparl’enquêtecitéeprécédemmentrévèlentque9%descollégiensauraientdéjàexpérimentéunjeudangereux.Quelavictimesoitvolontaireet/ouqu’elleaitelle-mêmeétéauteurprécédemmentnedoiventpasconstituerdesraisonspournepaslaprotégerniprendresaparoleencompte,cartoutfaitdeviolencedoitêtreformellementcondamnéparl’adulte.Rappelons,àtitred’exemple,quelehappyslapping(traduire«joyeusesclaques»),quiconsisteàfilmer,avecsontéléphoneportable,uneagressionsurprisepourladiffuserensuite,estpassiblede3ansd’emprisonnementetde45000eurosd’amendedepuis2007.

Mentionnonsenfinleharcèlement,quiconcerneraitenFrance10à15%desélèves.Ilsedéfinitcommeune«violenceàlongterme,physiqueoupsychologique,exercéeparunouplusieurs

agresseurssurunevictimequiestdansl’incapacitédesedéfendre»52.Cesagissementsverbaux

(moqueries,menaces,insultes…)ouphysiques(coups,vols,etc.),pratiquésàrépétitionsurunélève,entraînentbaissedeconcentration,chutedesrésultats,absentéisme,perted’estimedesoi,dépression,etparfoismême,suicide:«Unevictimedeharcèlementenmilieuscolairequinebénéficiepasdusoutiendesadultesparcequ’ellen’apasparlédesonproblèmeouparcequelesadultespensentqu’ilouelledoitapprendreàsedéfendreseuletqu’ils’agitdesimpleschamailleriesentreenfantsprésente

quatrefoisplusderisqued’attenteràsaviequ’unautreenfant53.»Ilestimportantd’ajouterqueles

jeunestémoinsetlesauteursdeharcèlementsouffrenteuxaussidelanon-interventiondesadultes,endéveloppantnotammentdestroublesducomportementetdel’attention.

Le«cyberharcèlement»,associéauxnouvellestechnologiesdecommunicationqueconstituentletéléphoneportableetInternet,touchedeplusenplusd’élèves,d’autantplusfortementqu’ildécuplelescapacitésdediffusiondesfaits,toutenfavorisantl’anonymat,lesentimentd’impunitéetl’absenced’empathieducôtédel’agresseurcoupédesémotionsdesavictime.Lesbrimadesetmenacesnes’arrêtentplusàlaportedelamaison,etlessphèresprivéeetpublique,parlebiaisdesréseauxsociauxtoutparticulièrement,seconfondentaudétrimentdesvictimes.Raisondepluspourqueleprofesseurconfisque,sansnégociationpossible,lestéléphonesportablesquivibreraientencours!

Page 88: L'art d'enseigner

LesviolencesexercéessursoiNousn’évoqueronsiciquelespratiquesdenon-oxygénationetlaprisedetoxiques,maisilvade

soiquetouteconduiteauto-agressiveconstatée(scarification,anorexie,prisederisqueabusive…)doitêtresignaléeauchefd’établissement,auconseillerprincipald’éducationetàl’équipemédicosociale.

Lespratiquesdenon-oxygénation,tel«lejeudufoulard»,ontétémisesenlumièrepardesfaitsdiverstragiquesrécents.Ils’agitd’unétranglementvolontairepratiquéengroupeouisolément,danslebutdesusciterunesyncope,deshallucinationsoulasensationdeplaner.Lesjeunesignorentsouventlesconséquencesliéesaumanqued’oxygénationducerveau:mauxdetêteviolents,diminutiondelaconcentration,amnésies,lenteurmentale,crisesépileptiques,coma,voiredécès.Voilàpourquoi,encasdesuspicion(marquesrougessurlecou,présenced’unlien,rumeurs…),ils’avèreindispensabled’enréférerauchefd’établissement.

Laprisedetoxiques(alcool,cannabis)pourraitparfoisêtrebanaliséetantellesembleallerdepairavecl’adolescence:larecherchedenouvellesexpériences,ledésirdedépasserlesinterditsédictésparlesadultes,l’enviedetrompersonennui,leplaisird’apparteniràungroupe,lapossibilitédesurmontersespeursetsesfrustrations,fontéchoauxaspirationsformuléesàcetâge.Cependant,outrelefaitqu’ellesoitillégaleetqu’elleconduiseàdesfréquentationspeurecommandables,laconsommationdepsychotropesadesconséquencesnégativespourl’adolescent,tellesquelapertedemotivation,lerétrécissementdescentresd’intérêt,lachutedesrésultatsscolaires,uneperceptiondelaréalitémodifiée,unfloudelapensée,lereplisursoi,l’agressivité,etc.D’ailleurs,lerecoursàcessubstancesconstituesouventunetentativepouratténuerunmalaiseplusoumoinsconscientetdestendancesanxieusesoudépressives,qu’ilconvientd’interrogerplutôtquedemasquer.

C’estpourquoiundialoguerégulieraveclesélèvesautourdusentimentdetranquillitéetdebien-êtreauseindelaclasseetdel’établissement,uneattentionparticulièreportéeauxcomportementsindividuelsetcollectifsavecuneintransigeancemarquéeàl’encontredesviolencesentoutgenre(ycomprisdanslescouloirs!)s’avèrentnécessairespourpermettreàchacund’évoluerdansunespacescolaireplussûretplusserein.

L’écoleestunlieudanslequellesélèvesdoiventêtreprotégés.Lepartaged’informationsentreprofesseursetparentsestdoncindispensablepouréviterl’éventuellesurvenueouaggravationd’incidents:unélèvequipleureenclasse,unautrequiabeaucoupd’argentsurlui,unautrequisemblerégulièrementbousculéparsescamaradespeuventêtredescasconduisantutilementàunerencontre,médiatiséeounon,aveclesparents.

Réciproquement,sicesderniersontl’intuitionoulaconnaissancedefaitsdontpourraitêtrevictimeleurenfant(pressionsmoralesetphysiques,prisesderisques,misesendanger,absencedesurveillance,etc.),ilsdoiventimmédiatementenréféreràl’établissement.

Ducôtédesparents«Laclassedemafilleestdetrèsbonniveau,ellefaitpartiedulotdesdixdernières,elleestdécouragéeparlestrèsbonnesnotesdesautres.Certainsbonsélèvesontuneattitudedeméprisetdemoquerieenverslesplusfaibles,cequin’aidepascesderniersàavoirconfiance.»(AnnickL.)

Page 89: L'art d'enseigner

«Mafilleen4es’estfaitagresserparplusieursélèvesàlasortieducollègepourunehistoiredegarçonetilsontfilmél’agression:lavidéoaétépostéeensuitesurInternet.J’aidûporterplainte.Leprincipalaestiméqueparcequecelasepassaitàl’extérieur,iln’avaitpasàintervenir.»(LaetitiaG.)

«Monfilsaînéavaitpasmaldeproblèmesaucollège,ilnedisaitrienmaisilsefaisaittaperdessusetfaisaitdescrisesd’asthmepournepasalleràl’école.Iln’osaitparfoismêmepasrentreràlamaison,carilrevenaitavecdescoups,ouleblousonarraché.Personnenevoyaitrien,ounevoulaitrienvoir.Çaafiniparjouersurlescolaire.Onm’appelaitpourmedirequelesnotesétaientcatastrophiques.Lesjeunesquiluiontfaitçan’ontmêmepasétépunis,j’aidûmettremonfilsdansleprivé.Lecollège,c’estterriblesionnesefaitpassaplace,sionestdifférent.»(MurielleG.)

Page 90: L'art d'enseigner

Pourconclure:cequ’ilfautretenirEnvisagerlaclassecommeungrouped’individusauxhistoiresetpersonnalitésdiversesimplique

derenonceràcefantasmedemaîtrisetotaledesélèvesdontonalacharge.Lesinteractionsévoluentaumêmetitrequelesenfantsquideviennentpré-adolescents,puisadolescents,puisadultesaulycée.

L’enseignantespérantavoiraffaireàdesrobotsprogramméspourl’apprentissageouàdesanimauxdressés(ha!lesoiesàgaver!),risqueraitdesubir,enplusd’unesévèredéconvenue,desréactionstrèsvivesdesongroupe-classeprécisément…vivant!

Prendreencomptecettedimensionindividuelleetaffectiveestdoncindispensablepournepasdéshumaniserl’enseignementetéviterquedesconflitsn’apparaissent.C’estparcequ’ils’intéresseàsesélèves,qu’illeurgarantitsaprotectionetqu’ilprenddesmesurespromptesmaisjustesencasdemiseendangerducadre,queleprofesseurfavorisele«vivreensemble»etlesconditionsfavorablesàl’apprentissage.

Lecadreposéparl’enseignant,auregarddesattentesetdesnormesscolairesetsocialespromuesparl’établissement,permetainsidecanaliserlesmouvementsmultiplesensegardanttoujoursdel’arbitraireetdelacontrainte.

Page 91: L'art d'enseigner

Conclusion

Parcequ’enseignerdemandeàchaqueprofesseurdecréerdesconditionsd’apprentissageetd’épanouissementfavorablesàtouslesélèves,cetexerciceconstituebienunart,celuidefairelaclasse,etnousespéronsquecetouvrageauradonnéunemeilleurevisiondesacomplexité.

L’enseignantmobiliseeneffetdesressourcesmultiplespourfairefaceàdessituationstoujoursdiversesetmouvantes,quinécessitentbeaucoupd’énergie,d’inventivitéetdecapacitéderemiseenquestion.Carsil’écoleestbienlelieuoùlesélèvespassentdesépreuvesencadréespardeséducateurs,ilestaussiceluioùleséducateurssetrouventmisàl’épreuveparleursélèves!Cetteréciprocitérelationnelledoitpouvoirêtreacceptéeetaccueillieparlesadultes,carc’estellequienrichitunmétierquineselimiteévidemmentpasàunetransmissionunilatéraledesavoirsetdesavoir-faire.Certes,l’intérêtpoursamatièrequeleprofesseurparvientàsusciterchezlesélèvesconstitueengrandepartiecequiassoitsonautoritéauprèsd’eux.Cependant,éveillercetintérêtnécessitedemettrelesavoirpuràlaportéedetouslesélèves,ens’intéressantsoi-mêmeàcequilesmotive,àcequilespréoccupe,ouàcequilesmetendifficulté.

Leprofesseurévoluedoncdanssaclassedemanièrephysique,certes,maisaussidemanièreintellectuelleetpsychologique:lesreprésentations,lesidéaux,lesmodèles,lesconvictions,lesaspirations,lesméthodesqu’ilapporteaudépartnepeuventpasresterfigés,aurisqued’engendrerbeaucoupdedésillusionsetdesouffrancesdepartetd’autredubureau.Aumêmetitrequel’enseignantouvresesélèvessurlemonde,aiguiseleurcuriositéetleurespritcritique,saclassedoitresterunespaceouvertsurcequisepasseàl’extérieur,auseindel’établissementenmatièredeprojetspédagogiques,d’interventionscibléesproposéesauxélèves,derelationsentrepairs;maiségalementsurcequisepasseauseindelasphèrefamiliale,afind’associerleplusrespectueusementetleplusefficacementpossiblelesparentsàlaréussitedeleursenfants.Mêmeportefermée,laclassen’estjamaisunhuisclos.Etmêmelorsqu’ilestenclasse,unélèverestetoujoursavanttoutunenfantouunadolescent.

Garderentêtecettenotiond’ouvertureesttrèsimportantpouréviterdeconsidérerlaclassecommeunlieuoùl’onpourraitrégnerenmaîtreauméprisd’unrèglementcommun,ouencorepouroserévoquerlesdifficultésquel’onyrencontrerait.Soyonsclairs:toutenseignantrencontre,arencontréourencontreradessituationsd’enseignementinconfortables.C’estpourquoiilnefautjamaisavoirhontedeparlerdesesproblèmesdegestionclasse,carc’estparladiscussionquel’onsetrouveàmêmededéculpabiliser,deprendredureculetdepartagerlesexpériencespédagogiques.Travaillerenéquipes’avèredoncunimpératifdumétier,dansl’intérêtdesadultescommedesélèves.

Pourconcluresurunenotepluslégère,détournonsl’expression«tenuedeclasse»consacréeparlaformationdesprofesseursstagiaires,pourrappelerquetoutenseignantdoitêtreenmesurede:

Tenirlechoc,faceàlasommedetravailnécessaire,àlavitalitédesélèvesetauxremisesenquestionspédagogiquesetpersonnellesconstantes.

Page 92: L'art d'enseigner

Tenirlesrênes,pourguiderchaqueélèveverslaréussitedanslerespectdetous.Biensetenir,ensemontranttoujoursexemplairepourlegrouped’élèvesdontilestencharge.Tenirlaroute,enadoptantuneattitudecohérenteetenproposantdesactivitésquiaientdusens.Tenirlecap,versunobjectifcommunsansrenoncerauxexigencesfixéesninégligerl’hétérogénéitédesniveaux.Teniréveillé,enproposantdestâchesetdesprojetsstimulants.Tenirlecoup,endépitdelafatigue,desconflits,voiredudécouragement.S’entretenir,intellectuellementnotamment,vialaformationetletravailenéquipe.

Sansjamaisoubliertoutefoisqu’àl’impossible,nuln’esttenu!

41AMADOGilles,GUITTETAndré,Dynamiquedescommunicationsdanslesgroupes,Paris,ArmandColin,1997,p.46.42WINNICOTTDonaldW.,Delapédiatrieàlapsychanalyse,Paris,Payot,1958,p.405.43Ibid.,p.404.44MEIRIEUPhilippe,Fairel’école,fairelaclasse,Issy-les-Moulineaux,ESF,collectionPédagogies,2006,p.51.45PERRAUDEAUMichel,LeMétierd’enseignanten70questions,Paris,Retz,Pédagogie,2005,p.19.46PRAIRATEirick,LaSanctionenéducation,Paris,PUF,Quesais-je?2007,p.80.47Bulletinofficieldu13juillet2000.48Ibid.49PRAIRATEirick,LaSanctionenéducation,Paris,PUF,Quesais-je?2007.50AYRALSylvie,LaFabriquedesgarçons,Paris,PUF,Partagedusavoir,2011,p.180.51DEBARBIEUXÉric,Violenceàl’école,undéfimondial?,Paris,ArmandColin,2005,p.133.52Ibid.p.116.53Rapportdu11avril2011surleharcèlementàl’école,sousladirectiond’ÉricDebarbieux.

Page 93: L'art d'enseigner

ANNEXE1

Interlocuteursdel’enseignantdansl’établissement

L’équipededirection:

miseenplaced’unprojetpédagogique(sortieculturelle,interventiondepersonnesextérieuresàl’établissement,etc.);modificationd’emploidutemps;évaluationd’unesituationpouvantdonnerlieuàlasanctiond’unélève.

Leservicedeviescolaire(CPE,assistantspédagogiques):

gestiondesabsencesetdesretardsd’élèves;gestiondeproblèmesdisciplinaires;préparationduconseildeclasseavecleprofesseurprincipal;avissurlanotedeviescolaireencollègeavecleprofesseurprincipal;connaissanceetapplicationdurèglementintérieur;suividel’élève(passééducatif,activitéspériscolaires,environnementfamilial,etc.);électiondesdélégués;organisationetparticipationduCPEauxheuresdeviedeclasse.

Leserviced’intendance:

gestiondesclés;gestiondesphotocopies;réparationsmatérielles;entretiendessalles;organisationlogistiqued’unprojetpédagogique;commandedematériel.

Leservicedesanté(infirmieretmédecinscolaires):

suividesprojetsd’accueilindividualisé(PAI)d’élèvesatteintsdetroublesdesantéchroniques;aménagementd’emploisdutempsd’élèvesenraisondesoucisdesantéconjoncturels;dispensessportives;accompagnementd’élèvesendifficultéphysiqueetpsychologique;miseenplaced’informationssanitairesàdestinationdesélèves.

Leservicesocial:

gestiondessituationssocialesetfamilialesd’élèvespréoccupantes.

Page 94: L'art d'enseigner

Leprofesseurdocumentaliste:

organisationetaccompagnementdutravailderecherchedesélèves(encadréounon).

Leconseillerd’orientation-psychologue:

orientationetaccompagnementdel’élèveetconstructiondesonprojetpersonnel,avecpassationdetestsd’évaluation.

Page 95: L'art d'enseigner

ANNEXE2

Instancesetlieuxd’échangepourleprofesseurdansl’établissement

L’équipedisciplinaireMissions:

harmoniserlesprogressions;mettreenplacelesdevoirscommuns;définirlesbesoinspropresàladiscipline;envisageretproposerlarépartitiondesservices.

Membres:Lesprofesseursd’unemêmematière(dontuncoordonnateur).L’équipepédagogiqueMissions:

préparerlesconseilsdeclasse;harmoniserlespratiquespédagogiques.

Membres:

lesprofesseursd’unemêmeclasse(dontleprofesseurprincipal),ainsiqueleCPEetl’équipededirection.

LeconseilpédagogiqueMissions:

coordonnerlesenseignements,lanotationetl’évaluationdesactivitésscolaires;émettreunavissurlesprojetsculturelsetéducatifsdel’établissement;préparerlapartiepédagogiqueduprojetd’établissement.

Membres:

lechefd’établissement(président);aumoinsunprofesseurprincipaldechaqueniveaud’enseignement;aumoinsunprofesseurparchampdisciplinaire;leconseillerprincipald’éducation;lechefdetravauxdansleslycéesprofessionnelsetleslycéestechnologiques.

LeconseildeclasseMissions:

Page 96: L'art d'enseigner

traiterlesquestionspédagogiquesintéressantlaviedeclasse,etnotammentlesmodalitésd’organisationdutravailpersonneldesélèves;examinerlesrésultatsscolairesindividuelsdesélèvesenproposantunbilanetdesconseils;émettreunavissurlesdécisionsd’orientation;émettreunaviséclairantlejuryd’examen(pourlesclassesàexamen).

Membres:

lechefd’établissement,oulereprésentantqu’iladésigné(président);lesenseignantsdel’équipepédagogique;leconseillerprincipald’éducation(CPE);lesdeuxdéléguésdesparentsd’élèves;lesdeuxdélégués-élèves;lecaséchéant,leconseillerd’orientation,l’assistantesociale,lemédecinscolaire,l’infirmièrescolaire;lecaséchéant,desinvités(professeursdesécoles,professeursde3e,professeursdocumentalistes,élèves,parents,partenairesextérieurs,...).

Lecomitéd’éducationàlasantéetàlacitoyenneté(CESC)Missions:

contribueràl’éducationetàlacitoyenneté;définirunprogrammed’éducationàlasantéetàlasexualitéetdepréventiondescomportementsàrisques;proposerdesactionspouraiderlesparentsendifficultéetluttercontrel’exclusion;préparerleplandepréventiondelaviolence.

Membres:

despersonnelsd’éducation,sociauxetdesantédel’établissement;despersonnelsenseignants;desparents;desélèves;desreprésentantsdelacommuneetdelacollectivitéderattachement.

Lacommissionéducative/deviescolaireMissions:

participeràlarecherched’uneréponseéducativepersonnaliséepourlesélèvesdontlecomportementestinadaptéauxrèglesdeviedansl’établissement;assurerlesuividel’applicationdesmesuresdeprévention,d’accompagnementetderesponsabilisation.

Membres:Ellecomprend,souslaprésidenceduchefd’établissement,deux“personnelsdel’établissement”dontaumoinsunprofesseuretunparentd’élève.Ilappartientauconseild’administrationd’enarrêterla

Page 97: L'art d'enseigner

composition.Leconseild’administration(etcommissionpermanente)Missions:

adopterleprojetd’établissement;lebudgetetlecomptefinancier;lerèglementintérieur;prendrelesdécisionsquirelèventdel’autonomiedel’établissementenmatièrepédagogiqueetéducative;examiner,amenderetvoterleplandepréventiondelaviolencepréparéparlecomitéd’éducationàlasantéetàlacitoyenneté.

Membres(24/30):

1/3dereprésentantsdel’administration,descollectivitéslocalesderattachement;1/3dereprésentantsdespersonnelsenseignantsetd’éducation,administratifsetdeservice;1/3dereprésentantsdesusagers(parentsetélèves).

LeconseildedisciplineMission:Leconseildedisciplineprononcedessanctionsdisciplinaires(avertissement,blâme,exclusiontemporaireoudéfinitive),oudesmesuresdeprévention,deréparationetd’accompagnementprévuesaurèglementintérieur.Ilestautomatiquementsaisiquandunmembredupersonnelestvictimedeviolencephysique.Membres:

lechefd’établissement(président);sonadjoint;unconseillerprincipald’éducationdésignéparleconseild’administrationsurpropositionduchefd’établissement;legestionnaire;cinqreprésentantsdespersonnelsdontquatreautitredespersonnelsd’enseignementetd’éducationetunautitredespersonnelsadministratifs,sociauxetdesanté,techniques,ouvriersetdeservice;troisreprésentantsdesparentsd’élèvesetdeuxreprésentantsdesélèvesdanslescollèges;deuxreprésentantsdeparentsd’élèvesettroisreprésentantsdesélèvesdansleslycées.

Page 98: L'art d'enseigner

Bibliographie

AMADOGilles,GUITTETAndré,Dynamiquedescommunicationsdanslesgroupes,Paris,ArmandColin,1997.ANTIBIAndré,LaConstantemacabre,Toulouse,éditionsMath’Adore,2003.ANZIEUDidier,LeGroupeetl’inconscient,Paris,Dunod,1999.AYRALSylvie,Lafabriquedesgarçons,Paris,PUF,2011.BEILLEROTJacky,BLANCHARD-LAVILLEClaudine,MOSCONINicolePourunecliniquedurapportausavoir,Paris,L’Harmattan,1996.BÉGAUDEAUFrançois,Entrelesmurs,Paris,Folio,2008.BERGERETJean,Psychologiepathologiqueetclinique,Paris,Masson,2000.BERGÈSJean,BERGÈS-BOUNESMarika,CALMETTES-JEANSandrine,Quenousapprennentlesenfantsquin’apprennentpas?Paris,Érès,2006.BIRRAUXAnnie,LAURUDidier,Adolescenceetprisederisques,Paris,AlbinMichel,2010.BLANCHETAlain,TROGNONAlain,LaPsychologiedesgroupes,Paris,Nathan,collection128,1994.BOIMARESerge,Cesenfantsempêchésdepenser,Paris,Dunod,2008.BRAULTMarie-Christine,L’Influenceduclimatscolairesurlesrésultatsdesélèves:effet-établissementouperceptionindividuelle?UniversitédeMontréal,2004.BOILEAUNicolas,Satires,Épîtres,Artpoétique,Paris,Gallimard,1985.BURNSRobert,Methodsforindividualizinginstruction,EducationalTechnologyn°11,1971.CAHNRaymond,L’Adolescentdanslapsychanalyse,Paris,PUF,1998.CELLIERHervé,ROBBESBruno,Situationsviolentesàl’école:comprendreetagir,Paris,HachetteÉducation,2005.CHARLOTBernard,BAUTIERÉlisabeth,ROCHEXJean-Yves,Écoleetsavoirdanslesbanlieues…etailleurs,Paris,Bordas,2000.CIFALI,Mireille,LeLienéducatif:contre-jourpsychanalytique,Paris,PUF,2007.DEBARBIEUXÉric,Violenceàl’école:undéfimondial?Paris,ArmandColin,2005.DEBARBIEUXÉric,LesDixCommandementscontrelaviolenceàl’école,Paris,OdileJacob,2008.DESPINOYMaurice,Psychologiedel’enfantetdel’adolescent,Paris,ArmandColin,1999.DOLTOFrançoise,L’échecscolaire,essaissurl’éducation,Paris,Pocket,1989.FOTINOSGeorges,LeClimatscolairedansleslycéesetcollèges,MGEN,2004.françoisJean,Profs,parents.Démissionimpossible,Paris,Ramsay,2003.GUELFIJulien-Daniel,Psychiatrie,Paris,Puf,1999.HARRATISonia,VAVASSORIDavid,VILLERBULoickM.,Délinquanceetviolence,Paris,ArmandColin,collection128,2006.HATCHUELFrançoise,Savoir,apprendre,transmettre,uneapprochepsychanalytiquedusavoir,Paris,LaDécouverte,2007.HUERREPatrice,GUILBERTDanièle,Questionsd’autorité,Paris,Érès,2005.

Page 99: L'art d'enseigner

HUERREPatrice,Placeaujeu!Paris,Nathan,2007.KAËSRené,L’Institutionetlesinstitutions,Paris,Dunod,2003.MÂLEPierre,Psychothérapiedel’adolescent,Paris,Puf,1980.MEIRIEUPhilippe,Lettreàunjeuneprofesseur,Issy-les-Moulineaux,Esféditeur,2005.MEIRIEUPhilippe,Fairel’école,fairelaclasse,Issy-les-Moulineaux,ESF,collectionPédagogies,2006.MERLEPierre,Sociologiedel’évaluationscolaire,Paris,PUF,collectionQue-sais-je?1998.PERRAUDEAUMichel,LeMétierd’enseignanten70questions,Paris,Retz,Pédagogie,2005.PERRENOUDPhilippe,Enseigner:agirdansl’urgence,déciderdansl’incertitude,ESF,1999.PERRENOUDPhilippe,L’évaluationdesélèves,Bruxelles,DeBoeckUniversité,1999.PRAIRATEirick,Lasanctionenéducation,Paris,PUF,Quesais-je?2007.PRZESMYCKIHalina,DEPERETTIAndré,Pédagogiedifférenciée,Paris,Hachette,1991.RAYOUPatrick,Fairesesdevoirs.Enjeuxcognitifsetsociauxd’unepratiqueordinaire,PURennes,coll.«Paideia»,2010.ROBBESBruno,LaPédagogiedifférenciée:historique,problématique,cadreconceptueletméthodologiedemiseenœuvre(Conférencedejanvier2009).ROCHEXJean-Yves,CRINONJacques,LaConstructiondesinégalitésscolaires.Aucœurdesdispositifsd’enseignement,PressesuniversitairesdeRennes,2012.RICHARDFrançois,LesTroublespsychiquesàl’adolescence,Paris,Dunod,1998.TEDDLIECharles,REYNOLDSDavid,Theinternationalhandbookofschooleffectivenessresearch,London,Routledgefalmer,2000.WILSONJamesQ.,KELLINGGeorgeL.,«Brokenwindows.Thepoliceandneighborhoodsafety»,AtlanticMagazine,mars1982.WINNICOTTDonaldW.,Jeuetréalité,Paris,Gallimard,1971.WINNICOTTDonaldW.,Delapédiatrieàlapsychanalyse,Paris,Payot,1958.WINNICOTTDonaldW.,Processusdematurationchezl’enfant,Paris,Payot,1965.ZWEIGStefan,LaConfusiondessentiments,Paris,LeLivredePoche,2010.Revuefrançaisedepédagogie,n°151,avril-mai-juin2005;Pratiqueséducativesfamilialesetscolarisation.Revuefrançaisedepédagogie,n°155,avril-mai-juin2006;Lamotivationscolaire:approchesrécentesetperspectivespratiques.LesCahierspédagogiquesn°488mars-avril2011,Violences:l’écoleencause?