Kakemonos Inauguration lycée P.M. Théas

download Kakemonos Inauguration lycée P.M. Théas

of 7

  • date post

    24-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    215
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Réalisation de kakemonos pour l'inauguration du lycée.

Transcript of Kakemonos Inauguration lycée P.M. Théas

  • Le courage exemplaire que Monseigneur Thas et Marie-Rose Gineste ont montr en faveur de la rsistance spirituelle au nazisme interpelle aujourdhui les gnrations mon-tantes dans laction quelles ont mener pour construire une mmoire davenir, fonde sur le respect de la dignit de la personne, la valeur centrale de la vie, et soucieuse de dveloppe-ment humain. Cest la difficult apprhender lautre et cerner tout lautre qui empche de le reconnatre dans son identit et de laccepter dans sa diffrence, comme un frre en humanit. Ds lors, lesprit de la rsistance, cest lesprit de rsistance linhumain, chaque fois que les droits de lhomme sont menacs ou bafous. Cest le sens de la dmarche ddu-cation la citoyennet mise en uvre dans le travail de mmoire. Car on ne peut faire vivre la citoyennet que si lon cherche perptuer le lien social, en mettant lpreuve au quo-tidien le sens de laltrit, la bienveillance du cur. Cette exigence ducative permet lhis-

    toire de faire mmoire, cest--dire de russir la transmission des valeurs humanistes, ds lors quelle contribue accder la conscience de la citoyennet universelle. Cest l que se joue la relation lhumain dont la densit fait dcou-vrir des raisons de vivre et desprer. On commence y parvenir en se dpouillant peu peu de ce qui peut nuire lunit person-nelle, dans ses dimensions, corporelle, affective et spirituelle, et empche dagir plutt que de subir, dtre plutt que de paratre ou davoir. La rsistance de lesprit libre ainsi de ce qui encombre lme humaine, son message veille lintriorit et ouvre la transcendance. Il de-vient une parole vivante qui fait briller en chacun de nous la lumire de la fraternit, porteuse dun invincible espoir en lavenir de lHomme, pour faire vivre lamour et faire cho au caractre sacr de toute vie.

    Robert BadinierDlgu rgional Midi-Pyrnes de Mmoire

    et Espoirs de la Rsistance

    Le 26 juillet 1940, Pie XII confie le diocse de Tarn-et-Garonne Pierre-Marie Thas, tandis que le rgime de Vichy vient de remplacer la IIIme Rpublique. Longtemps loyal au marchal Ptain, quil accueille Montauban le 6 novembre 1940, Monseigneur Thas entre dans une attitude de rsistance spirituelle pendant lt 1942.

    Lanne 1942 est une priode charnire au cours de laquelle lantismitisme du gouvernement de Vichy bascule vers lhorreur. De la privation de certaines liberts, de la spoliation, du recensement, on passe linternement en camps sous ad-ministration franaise, vritables antichambres dAuschwitz et autres lieux de mort.

    A la mi-juillet 13000 juifs trangers sont rafls Paris, concentrs au Vlodrome dHiver, puis interns au camp de Drancy et dans les camps du Loiret. En zone non occupe, le 26 aot, deux jours aprs le dpart du premier convoi trans-portant 1200 interns vers Drancy, 6600 autres juifs trangers sont arrts leur domicile et regroups dans diffrents camps dinternement .

    Con

    cept

    ion

    grap

    hiqu

    e : Is

    abel

    le G

    ABR

    IELI

    deux figures de lengagement

    Pierre-marie thas et marie-rose gineste

    La rsistance spirituelle : un combat toujours actuel

    Choqu par la rafle du 26 aot, il crit une lettre pastorale sur le respect de la personne humaine qui est lue en chaire le dimanche 30 dans toutes les glises du diocse, porte aux prtres par sa secrtaire, Marie-Rose Gineste.

    Il suit de peu Mgr Jules-Graud Salige, archevque de Toulouse, qui, dans une lettre pastorale date du 23 aot avait ragi prement aux vnements parisiens. Comme le relve Jean Estbe, Les protestations des vques eurent un retentissement considrable sur lopi-nion [ ] elles sont le facteur dcisif dun vritable virage [ ] des consciences assoupies se rveillent, des ractions courageuses se produisent mme dans des cercles jusque-l fidles vis--vis du rgime.

  • Con

    cept

    ion

    grap

    hiqu

    e : Is

    abel

    le G

    ABR

    IELI

    Pierre-Marie Thas poursuit des tudes au Sminaire de Nay, de Bayonne, puis Rome (Sminaire Franais et universit grgorienne). Il obtient un doctorat en droit canonique. Il est ordonn prtre en 1920, vicaire dans une paroisse de Pau, puis professeur de thologie au Sminaire de Bayonne.

    Le 26 juillet 1940, Pie XII lui confie le diocse de Montauban, peu aprs le dsastre de mai-juin.

    1894 - 1977

    La III Rpublique seffondre et le rgime de Vichy sinstalle. Lvque de Montauban, comme nombre de Franais, af-fiche confiance et crdit envers le marchal Ptain, quil accueille le 6 novembre 1940.

    Fin 1940, Pierre-Marie Thas assiste dans ses derniers moments, en guide spirituel, Manuel Azana, rpublicain, prsident de la Rpublique espagnole en 1936, en exil, chass et traqu par les franquistes.

    MONSEIGNEUR PIERRE-MARIE THEAS

    En 1894, naissance de Pierre-Marie Thas, Barzun, Basses-Pyrnes (Pyrnes-Atlantiques).

    Juste parmi les Justes

  • La politique antijuive dclare du gouvernement, les rafles en zone non encore occupe, notamment celle du 26 aot 1942, lorientent de plus en plus vers une attitude critique lgard du gouvernement de Vichy puis le poussent des actes de rsistance de plus en plus affichs.

    La rafle du 26 aot le rvolte : publication dune lettre pastorale sur le respect de la personne humaine qui est lue sans commentaires le dimanche 30 mai 1942 par la plupart des prtres du diocse assurment courageux.

    Marie-Rose Gineste, sa secrtaire, aide de deux amies, apporte la lettre dans les paroisses, bicyclette.

    1944 : Aprs le dbarquement amricain sur les ctes nor-mandes le 6 juin 1944, les autorits doccupation allemandes se radicalisent. Le 9 juin, la Gestapo arrte la plupart des notables de la rgion : Mgr Rodi, vque dAgen, Albert Sarraut, Jean Baylet, rsistant et directeur de La Dpche du Midi, le maire de Toulouse, le prfet dAgen et Mgr Thas, parmi quatre personnalits de lInstitut Catholique, dont Mgr Bruno de Solages, le recteur. Monseigneur Thas demeure au camp de Compigne.

    En fvrier 1947, Pierre-Marie Thas est nomm vque du diocse de Tarbes-Lourdes. Il meurt Btharram le 3 avril 1977.

    1894 - 1977

    Juste parmi les Justes

    PIER

    RE-M

    ARI

    E TH

    EAS

    Monseigneur Thas plante un arbre dans lalle des Justes en 1970.Source photo : Yad Vashem Photo Archive.

    MONSEIGNEUR

    Con

    cept

    ion

    grap

    hiqu

    e : Is

    abel

    le G

    ABR

    IELI

    Reproductions photographiques ralises avec laimable partipation de lassociation Loisirs et Culture de Canals.

  • 1931 : Engagement social-chrtien dans son entreprise. 1940 : E l l e sengage activement dans les mouve-ments de Rsistance aprs lappel du 18 juin du Gnral de Gaulle et devant la dtresse des rfugis lors de lexode du printemps 1940.

    N aissance de Marie-Rose Gineste Canals, Tarn-et-Garonne, le 10 aot 1911.Elle travaille Montauban dans une quipe de La Jeunesse Ouvrire Chrtienne Fminine (JOCF), dont laumnier est Monseigneur Gounot, su-prieur du Grand Sminaire et futur vque de Carthage.

    Secrtaire officielle de Monseigneur Thas, elle aide les rfugis, participe par la rflexion et les dbats llaboration dun esprit de rsistance. Elle collecte des renseignements vitaux pour les rsistants sur le terrain, porte secours et asile tous ceux que traque la Gestapo, quelles que soient leurs origines ou leur appartenance politique ou idologique.

    Aide de Berthe Delmas son assistante, elle accomplit un travail de rsistance : diffusion de la presse clandestine (Combat, Tmoignage Chrtien), de faux certificats de rsidence, de certificats de baptme pour les juifs, de tickets dalimentation. elle organise des filires pour le passage en Espagne, camoufle des juifs, des aviateurs parachuts puis de jeunes fuyant le STO. Elle devient responsable du service social des Maquis de la rive gauche de la Garonne.

    1911 - 2010MA

    RIE

    -RO

    SE G

    INES

    TEC

    once

    ptio

    n gr

    aphi

    que :

    Isab

    elle

    GA

    BRIE

    LI

    1937 : Elle entre au Secrtariat social de la Maison des uvres, 64 faubourg du Moustier, institution trs active de rflexion, de lutte contre les idologies ractionnaires, centre de documen-tation et de rflexion sur lattitude et les choix de lEglise au cur de la barbarie. Elle participe avec passion aux dbats idologiques qui secouent les annes qui prcdent la guerre, et aide la diffusion des grandes encycliques de Pie XI (Non abbianmo bisogno, critique vive du fascisme et Mit Brennender Sorge (Avec une brlante inquitude), dnonant le nazisme). Elle participe aux Semaines sociales et entre dans le syndica-lisme chrtien, la CFTC (Confdration Franaise des Tra-vailleurs Chrtiens).

  • En 2005, au mmorial de Yad Vashem, Jrusalem, un olivier est plant qui rappelle la mmoire de Marie-Rose Gineste, artisan de paix et Juste parmi les Nations . La lgendaire bicyclette qui transporta en aot 1942 la lettre de Monseigneur Thas se trouve aussi dans le mmorial.

    Le 30 aot 1942, elle diffuse, bicyclette, la lettre de Monseigneur Thas sur le respect de la personne humaine , avec Angle Puig et le capitaine Bossu.

    19 aot 1944 : libration du dpartement. Marie-Rose Gineste devient membre du Comit dpartemental de Libration et aussi jury la Cour de Justice.

    Ses valeurs chrtiennes et son esprit de tolrance, comme ses qualits de conciliation et de ngociation, seront un prcieux atout pour ces institutions durant cette priode de transition et, parfois, de rglements de compte.

    Aprs la guerre, lengagement politique au MRP, (parti dmocrate-chrtien), social et syndical la CFTC de Marie-Rose Gineste se poursuit dans divers mandats municipaux.

    29 aot 2010 : Elle meurt 99 ans.

    Un hommage lui est rendu et la nouvelle rue o se situe le lyce Pierre-Marie Thas porte dsormais son nom.

    Ma

    rie

    -Ro