Foyer de Pneumonie condensation sous pleuraux ... TDM thoracique quelques... · PDF...

Click here to load reader

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Foyer de Pneumonie condensation sous pleuraux ... TDM thoracique quelques... · PDF...

  • Foyer de Pneumonie

    Foyer de condensation sous pleuraux

    Opacits htrognes

    Hyperdensits en verre dpoli

  • REPONSE: FOYERS DE CONDENSATION SOUS PLEURAUX

    CONDENSATION : Hyperdensit effaant les scissures, les contours des vaisseaux et les parois bronchiques parfois avec bronchogramme arique.Cette anomalie traduit un comblement alvolaire par du liquide, des cellules ou une substance amorphe.

    HYPERDENSITES EN VERRE DEPOLI: nefface pas les structures anatomiques sous jacentes

    PNEUMONIE: Terme inappropri, sous entend une tiologie

    OPACITE : Terme peu adapt une description en TDM

  • Hyperdensits en verre dpoli

    Syndrome interstitiel diffus

    Infiltration parenchymateuse diffuse

    Syndrome alvolo-interstitieldiffus

  • REPONSE: HYPERDENSITE EN VERRE DEPOLI

    HYPERDENSITE EN VERRE DEPOLI : diffuses et de densit homogne.Aucune structure sous jacente nest effae (parois bronchiques, vaisseaux, scissures). Dans ce cas, il sagissait dun comblement alvolaire lie une inhalation rpte dhuile de parrafine: pneumopathie lipidique.

    SYNDROME INTERSTITIEL OU ALVEOLO-INTERSTITIEL : Termes proscrire, trop gnraux et ne sadaptant pas la smiologie en TDM

    INFILTRATION DIFFUSE: terme imprcis ne signifiant rien.

  • Hyperdensits en verre dpoli dclives

    Condensations sous pleurales

    Lsions de fibrose dbutante

  • Traduit le tassement du parenchyme. En cas de doute, la ralisation de coupes en procubitus fait disparatre ces hyperdensits confirmant labsence danomalie pulmonaire.

    REPONSE: Hyperdensits lies la dclivit

    A ne surtout pas confondre avec des lsions de fibrose.

  • Opacits septales

    EpaississementPribroncho-vasculaire

    Epaississement des Septa interlobulaires

    Nodules septaux

  • REPONSE: Epaississement des septa interlobulaires associ un paississement pribronchovasculaire et des nodules septaux.

    Cette association est caractristique dune lymphangite carcinomateuse.

    Un paississement isol et rgulier des septa peut traduire un oedmecardiognique par augmentation de calibre des veines interlobulaires

    LPS : plus petite unit pulmonairelimit par du tissu conjonctif(septum interlobulaire) et centrepar des structures bronchovasculaires(artre centrolobulaire).Il mesure de 1 2,5cm, de formepolydrique.

    Lobule pulmonaire secondaire: LPS

  • Kystes ariques

    Bulle

    Emphysme paraseptal

    Emphysme centrolobulaire

  • Rponse : Kystes ariques

    Espaces ariques de forme et rpartition variables limits par une paroi fine, spars les uns des autres par du poumon normal.2 tiologies essentielles : Lymphangiomyomatose ( Cas prsent ) & Histiocytose X ( Cas ci-contre).

    BULLE: Collection arique ronde bien dlimite dont la paroi est infrieure 1 mm. Parfois impossible diffrencier des kystes ariques en labsence dautres signes demphysme.

    EMPHYSEME CENTROLOBULAIRE :Hypodensits focalises sans paroi souvent centres par lartre centrolobulaire

  • Bronchectasies

    Nodules arsKystes ariques

    Clarts ariques

  • REPONSE: BRONCHECTASIESDilatations irrversibles des bronches. Celles ci sont classes en trois grades: cylindriques, moniliformes ou kystiques. Souvent associes des impactions mucoides ou scrtions endobronchiques.

    DDB modres cylindriques avecimpactions mucoides et paississementdes parois bronchiques

    DDB moniliformesou variqueuses

    DDB kystiques

  • Micronodules acinaires

    Micronodules bronchiolaires

    Infiltration granulomateuse

    Verre dpoli micronodulaire

  • REPONSE : MICRONODULES ACINAIRES ET BRONCHIOLAIRESCes micronodules tmoignaient ici dune tuberculose

    Micronodules de bords flous et dedensit variable situs dans les espaces ariens centrolobulaires Nodules pri-bronchiolaires :

    alvolaires ou acinaires ( fig 1)

    Nodules bronchiolaires parfoisassocis un aspect darbre enbourgeon ( tree in bud fig 2).

    Micronodules de bords nets et de forte densit: Nodules interstitiels Distribution randomise non

    systmatise( fig 3) Distribution pri-lymphatique:

    sous-pleuraux (scissure+++) etpribroncho-vasculaires (fig 4)

  • Masse tumorale

    Zone de condensationpseudonodulaire

    Atlectasie ronde

    Epanchement pleuralenkyst

  • REPONSE : ATELECTASIE RONDECollapsus par enroulement (invagination de la plvre viscrale).

    Masse pulmonaire se raccordant angle aigu, rtractile attirant vx et bronches avec aspect en queue de comte li au trajet arciforme des vx et des bronches qui pntrent dans la masse.

    Toujours au contact dun paississement pleural

  • Kystes en rayons de miel

    Bulles sous pleurales

    Emphysme

    Rticulations

  • REPONSE: KYSTES EN RAYON DE MIEL

    Espaces kystiques ariques limits par des parois paissies faites dun tissu dense et fibreuxMultiples kystes jointifs localiss dans les territoires priphriques sous-pleurauxTraduit le stade ultime de la fibrosepulmonaire

    RETICULATIONS

    paississement interstitium pri-bronchiolaireintralobulaireImages linaires entrecroises agences en rseau petites mailles Prdominent en rgion sous-pleurale

  • Opacits fibreuses

    Lignes translobulairesnon septales

    Infiltrat sous pleural

    Image en pied de corneille

  • R : LIGNES TRANSLOBULAIRES NON SEPTALES ET PIED DE CORNEILLEOpacits linaires de plusieurs cm, d paisseur uniforme.Peuvent prendre un aspect en pied de corneilleTraduisent soit une bande de fibrose, soit une atlectasie sous segmentaire.

    CAS PARTICULIER : LIGNES SOUS PLEURALES

    Lignes disposes de faon concentrique parallle la surface de la plvre, et moins de 1cm.

    Taille de 2 10 cm, paisseur < 5 mm.

    Dcrites dans l asbestose, mais aussi visibles dans d autres pathologies: Sclrodermie, collagnoses.