DOSSIER DE PRESSE - · PDF filerevisité par Max Richter. Des Flamands à...

Click here to load reader

  • date post

    05-Aug-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of DOSSIER DE PRESSE - · PDF filerevisité par Max Richter. Des Flamands à...

  • DOSSIER DE PRESSE

    4 mars 2017 - 7 janvier 2018UNE RalisatioN Gianfranco iannUZZi - renato Gatto - massimiliano siccarDi

    Fantastique et merveilleux

    Une production

  • Le Jardin des dlices, 1490-1500, de Jrme Bosch (c.1450-1516), huile sur toile, Muse du Prado, Madrid, Espagne / Prado, Madrid, Spain / Bridgeman Images

  • Dossier de presse I Carrires de Lumires I Bosch, Brueghel, Arcimboldo. Fantastique et merveilleux 3

    SOMMAIRE

    Page 5

    Communiqu de presse

    Page 6

    Parcours de lexposition immersive

    Page 10

    Lquipe de ralisation

    Page 11

    Questions Gianfranco Iannuzzi, directeur artistique

    Page 13

    Le spectacle court : Georges Mlis, le cinmagicien

    Page 15

    AMIEX : nouveau vecteur de diffusion culturelle

    Page 16

    Culturespaces, inventeur dAMIEX et producteur de contenus culturels

    Page 17

    Les Carrires de Lumires, un lieu inspir

    Page 18

    Un nouveau film sur Jean Cocteau

    Page 19

    Les Quatre saisons : Hommage Arcimboldo, 4 sculptures gantes de Philip Haas

    Page 20

    Les partenaires

    Page 21

    Visuels disponibles pour la presse

    Page 23

    Informations pratiques

  • COMMUNIQU DE PRESSE

  • Dossier de presse I Carrires de Lumires I Bosch, Brueghel, Arcimboldo. Fantastique et merveilleux 5

    BOSCH, BRUEGHEL, ARCIMBOLDO.

    Les Carrires de Lumires prsentent leur sixime exposition dart immersive : Bosch, Brueghel, Arcimboldo. Fantastique et merveilleux, du 4 mars 2017 au 7 janvier 2018. Produite par Culturespaces et ralise par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, avec la collaboration musicale de Luca Longobardi, cette nouvelle cration invite le spectateur explorer le monde foisonnant peint par ces grands matres du XVIe sicle limagination dbride.

    Des triptyques de Jrme Bosch les plus emblmatiques tels que Le Jardin des dlices, La Tentation de Saint Antoine ou encore Le Chariot de foin, aux tonnantes compositions de Giuseppe Arcimboldo faites de fleurs et de fruits, en passant par les ftes villageoises de la dynastie des Brueghel, les Carrires de Lumires souvrent aux univers fascinants de ces grands matres qui se sont attachs reprsenter la vie, son mouvement et toute la dualit dun monde oscillant entre le bien et le mal.

    Sils partagent une grande finesse dexcution dans le dessin, ils se retrouvent aussi sur le terrain dune extrme inventivit. limaginaire hallucin de Bosch et la crativit des visages improbables dArcimboldo rpond la trivialit joyeuse dun Brueghel ancrant ses multiples personnages dans le rel. loccasion de cette nouvelle exposition immersive dune trentaine de minutes, riche de plus de 2000 images numriques projetes sur 7000 m2 de surfaces, les Carrires de Lumires se peuplent dinnombrables cratures fantastiques et de figures allgoriques.

    Semblant saisis sur le vif, tour tour effrayants et amusants, pris dans des situations parfois cocasses, tous ces personnages sont autant de miroirs tendus vers celui qui les regarde. Les vanits, la spiritualit, les plaisirs, les tentations et les vices traversent les paysages dpeints par Bosch, Brueghel et Arcimboldo avec un sens aigu du dtail. Le merveilleux Jardin des dlices de Bosch clt ce spectacle et invite le visiteur entrer dans une danse fantasmagorique. La bande-son du spectacle oscille entre musique classique et moderne, avec par exemple les clbres Carmina Burana de Carl Orff, les Quatre Saisons dAntonio Vivaldi revisites par Max Richter, des uvres du compositeur russe Modeste Petrovitch Moussorgski ou encore du groupe de rock britannique Led Zeppelin.

    A la suite de lexposition immersive Bosch, Brueghel, Arcimboldo. Fantastique et merveilleux, est projet Georges Mlis, le cinmagicien, un spectacle original de six minutes qui exploite tout le potentiel technologique et artistique du concept AMIEX. Il a t ralis par Cosmo AV partir dimages et dextraits de films, avec le concours de lassociation Cinmathque Mlis.

    Depuis 2012, Culturespaces a attir plus de 2,1 millions de visiteurs aux Carrires de Lumires (Baux-de-Provence). En avril 2018, Culturespaces ouvrira un le premier lieu ddi aux expositions dart immersives Paris : LATELIER DES LUMIERES. Plus de 3 300 m2 de surfaces seront consacrs aux projections AMIEX, dans une ancienne fonderie du XIXe sicle en plein coeur du XIe arrondissement parisien.

    COMMUNIQU DE PRESSEFANTASTIQUE ET MERVEILLEUX

    CARRIRES DE LUMIRES I LES BAUX-DE-PROVENCE4 MARS 2017 - 7 JANVIER 2018

  • PARCOURS DE L'EXPOSITION IMMERSIVE

    PROLOGUE

    Les Carrires de Lumires sont plonges dans les tnbres. Un globe apparat, flottant en apesanteur sous lil de son dmiurge. Deux inscriptions Ipse dixit et facta sunt ( Il parle et cela est ) et Ipse mandavit et creata sunt ( Il commande et cela existe ) surplombent la terre envahie par les eaux.Cest ainsi que le spectacle souvre sur la Cration du monde (1504) que Jrme Bosch (1450-1516) a peinte sur les volets ferms de lun de ses plus fameux triptyques Le Jardin des dlices.

    Le traitement monochrome sur les battants ferms ne laisse en rien prsager de lunivers clatant de couleurs caractrisant les panneaux lintrieur du triptyque ; Bosch garantit ainsi un effet de surprise, qui fonctionne encore aujourdhui.

    Musique originale de Luca Longobardi

    L'univers fantastique de Bosch, ou le pouvoir de l'imagination

    Les nuages samoncellent, grondent et finissent par envahir totalement lespace des Carrires de Lumires. Lunivers de Jrme Bosch se dploie en grand sur les murs, ses cratures fantastiques prennent possession des lieux tandis que lorage se dchane. Monstres, diableries boschiennes, visages grimaants... la Tentation de Saint Antoine (1506) plonge le spectateur dans une vision cauchemardesque o le grotesque et le surnaturel se conjuguent pour inquiter les mes damnes.

    La structure dun immense triptyque ouvert apparat et se rpte sur les murs. Gros plan sur des thmes que Bosch a dpeints avec un soin particulier : les pchs capitaux, la roue qui, en tournant comme une grande horloge, charrie son lot de tentations, mais aussi le chariot de foin, avec lequel lartiste dnonce la perversion du monde. Dans tous ses triptyques, on retrouve une tension constante entre laspiration slever dune part, et la menace de dchance dautre part. Entre les deux, la reprsentation dun monde foisonnant, empreint de plaisirs phmres et de vanits.

    Une mosaque de visages celui du Christ et de ses tortionnaires apparat ensuite, rvlant lextraordinaire facult dexpressivit de Bosch, comme dans Le Portement de croix (1515-1516) o ne subsistent rien dautre que les visages accols les uns aux autres, dont ne ressort que lhyper expressivit de la haine, de la cruaut, de la malsaine curiosit. Des faisceaux de lumires jaillissent et l, attirant lattention sur telle ou telle figure.

    Le Jardin des dlices, 1490-1500, de Jrme Bosch (c.1450-1516), huile sur toile, Muse du Prado, Madrid, Espagne Prado, Madrid, Spain / Bridgeman Images

    Jrme Bosch, La Cration du monde du Jardin des dlices, 1490-1500 Muse du Prado, Madrid, Espagne Prado, Madrid, Spain/Bridgeman Images

  • Dossier de presse I Carrires de Lumires I Bosch, Brueghel, Arcimboldo. Fantastique et merveilleux 7

    PARCOURS DE L'EXPOSITION IMMERSIVE

    Dans les flammes de lEnfer, une arme de cratures diaboliques semploie tourmenter les hommes, et les instruments de musique deviennent des instruments de tortures. Lart du montage de Bosch saffiche en grand sur les murs, avec ses associations tranges donnant forme des tres hybrides, entre minral, vgtal et animal.Ce paysage infernal cde finalement la place un Paradis aux couleurs psychdliques o Dieu prsente Eve Adam. Un monde enchant que le Pch originel na pas encore perverti.

    Musique : Orff / Carmina Burana

    De la dynastie des Brueghel Arcimboldo: des scnes quotidiennes pleines de vie

    Le spectateur est progressivement emmen de lunivers hallucin de Bosch vers les paysages reprsents dans la peinture flamande aux XVI et XVIIe sicles, notamment par la dynastie des Brueghel. Peu peu, ces paysages boiss, vallonns, souvent traverss par un cours deau, se peuplent. Des villages se prcisent et le spectateur se retrouve au milieu de nombreux villageois semblant saisis sur le vif, dans leur quotidien. Des marchs hauts en couleur, ftes paysannes, banquets, mariages, places bondes, animes de danses populaires et de jeux denfants. Comme chez Bosch, les visages sont ici peints de manire trs expressive, presque caricaturale, et les compositions fourmillent de dtails plus ou moins cocasses qui nous plongent dans la vie quotidienne de lpoque, la fois truculente et anecdotique.

    Musique : Le Thron / folk contemporain

    Avec larrive du gel, reprsente de manire graphique sur les murs des Carrires de Lumires, cest lhiver qui sabat sur ces scnes villageoises. La neige traverse et recouvre ces paysages flamands sans les figer pour autant. Les Carrires de Lumires semplissent de la musique de Vivaldi, et en particulier lHiver, extrait des Quatre Saisons revisit par Max Richter.

    Des Flamands Arcimboldo : des natures mortes hautes en couleur

    Le profil dune cit se dessine sur les murs, puis des arcades slvent et placent le spectateur dans des scnes dintrieur. Le monde paysan a laiss place un monde plus bourgeois, charg dobjets lis la connaissance, scientifique ou artistique instruments de mesure ou de musique, galeries de tableaux... A travers de riches compositions o les tables sont couvertes de mets, le spectateur volue au milieu dallgories lies aux sens, au temps qui passe

    Pieter Brueghel Le Jeune, Paysage dhiver avec le massacre des innocents, Collection Prive Johnny Van Haeften Ltd., Londres/Bridgeman Images

    Pieter Brueg