DGD Rapport annuel 2010 Antoon Van Broeckhoven, Annemarie Van der Avort, Marion Van Offelen, Reinout

download DGD Rapport annuel 2010 Antoon Van Broeckhoven, Annemarie Van der Avort, Marion Van Offelen, Reinout

of 112

  • date post

    11-Jan-2020
  • Category

    Documents

  • view

    4
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of DGD Rapport annuel 2010 Antoon Van Broeckhoven, Annemarie Van der Avort, Marion Van Offelen, Reinout

  • Rapport Annuel

    2010

    © J.M. Corhay

  • 1

  • RemeRciements

    ce rapport annuel a été réalisé en collaboration avec: Maria Aerts, Alain Baetens, Marc Buys, Jean-Michel Corhay, Marc Deneer, Marc Denys, Lutgarde De Greef, Sophie De Groote, Lieven De La Marche, Erik De Maeyer, Jan De Mets, Erwin De Wandel, Florence Duvieusart, Damien Fontaine, Anne Franklin, Andrée François, Jeroen François, Corentin Genin, Catherine Gigante, Thomas Hiergens, Jacqueline Lienard, Maarten Lievens, Jan Luykx, David Maenaut, Dirk Molderez, Francis Monet, Eddy Nierynck, Guido Raedschelders, Elise Pirsoul, Katja Remane, Luc Risch, Ignace Ronse, Xavier Rouha, Melanie Schellens, Alain Schmitz, Chris Simoens, Cecilia Torrico Ballivián, Geert Vansintjan, Peter Van Acker, Antoon Van Broeckhoven, Annemarie Van der Avort, Marion Van Offelen, Reinout Van Vaerenbergh, Martine Warck

  • Table des matières Avant propos 6

    Introduction 9

    Première partie : La Coopération belge au développement en 2010 11

    1. Les Objectifs du Millénaire : progrès et écueils 11

    Inégalités croissantes 11

    Rendez-vous in New York 13

    2. La Belgique préside l’Union européenne 14

    Rencontres et Conseils 14

    Les Journées européennes du Développement 2010 14

    3. Réformer, évaluer, apprendre… pour une aide plus efficace 16

    Peer Review de l’OCDE 16

    Réforme de l’aide humanitaire 16

    La connaissance et la politique en matière de développement s’associent 18

    La Belgique en tant que sector lead donor 19

    La gestion axée sur les résultats : de la théorie à la pratique 20

    Efficacité de l’aide 21

    Deuxième partie : La contribution belge aux Objectifs du Millénaire 23

    Objectif du Millénaire 1 : l’extrême pauvreté et la faim 25

    Etat des lieux mondial 25

    La contribution belge 26

    Bolivie. ProCAPAS, davantage de travail et de revenus pour les agriculteurs 27

    Bolivie. Inca Pallay, « chaque tissu raconte une histoire différente » 28

    Mozambique. Une approche intégrée en matière de sécurité alimentaire 29

    Mali. L’élevage et les crédits réduisent la pauvreté 30

    Ouganda. La paix apporte la prospérité 31

    Ouganda. L’ONG belge Trias aide les paysans à acquérir plus d’indépendance 32

    La nouvelle note stratégique : accent sur l’agriculture familiale et une meilleure efficacité 33

    3

  • Objectif du Millénaire 2 : éducation 35

    Etat des lieux mondial 35

    La contribution belge 36

    Bolivie. Formation pratique des jeunes vulnérables 37

    Ouganda. Aide budgétaire apportée au ministère de l’Education 38

    Education For All : la Fast Track Initiative 39

    Outils utiles pour le service environnemental. Interview de Zo Elia Mevanarivo, titulaire d’une bourse du CIUF 40

    Objectif du Millénaire 3 : genre 43

    Etat des lieux mondial 43

    La contribution belge 44

    Mali. Les femmes émettent les meilleures propositions pour leur communauté 45

    Mali. « Nous vendons plus de blé et de meilleure qualité à Tombouctou ». A la rencontre d’Habibatou Haïdara 46

    RD du Congo. La Clinique de la fistule extirpe les femmes de la marginalité 47

    Une résolution pour les femmes, la paix et la sécurité. Les femmes sont les forces de maintien de la paix 48

    La création d’ONU Femmes. L’égalité des sexes dans le giron des Nations Unies 49

    Objectifs du Millénaire 4, 5 et 6 : santé : mortalité infantile, mortalité maternelle et maladies mortelles 51

    Etat des lieux mondial 51

    La contribution de la Belgique 52

    Mozambique. Cohérence au sein de la collaboration universitaire. Le « défi » mozambicain 54

    Bolivie. Les investissements dans le domaine de la santé portent leurs fruits à El Alto 55

    Bolivie. L’ONG Louvain Développement 56

    Bolivie. Programme multisectoriel destiné à lutter contre la sous-alimentation 58

    Mali. Les soins de santé dans les régions les plus isolées 59

    Ouganda. A la recherche d’une nouvelle dynamique dans les soins de santé 60

    Objectif du Millénaire 7 : environnement durable 63 Etat des lieux mondial 63

    La contribution belge 64

    Bolivie. Stimuler la gestion commune des forêts 66

    Bolivie. L’eau et l’assainissement dans les régions isolées 67

    Mali. Une gestion intelligente des déchets à Sikasso 68

    Ouganda. Amélioration du niveau de vie dans les bidonvilles de Kampala 69

    RD du Congo. Une collaboration scientifique plus intense 70

    KLIMOS : la connaissance et la politique de développement s’associent 71

    Le succès de l’Union européenne à Nagoya. Un instant historique pour notre biodiversité 73

    L’année de la biodiversité et zoom sur la RD du Congo 74

  • 5

    Objectif du Millénaire 8 : partenariat mondial 77

    Etat des lieux mondial 78

    L’Aide publique au développement belge (APD). Le trajet d’évolution garde le cap 79

    Cohérence de la politique. Le développement, plus que la coopération au développement à elle seule 80

    Innovation en matière de financement du développement. Réduction du fossé dans le domaine du financement 81

    Bonne gestion et renforcement institutionnel. Contre la corruption pour une communauté forte 82

    Pays précaires. Mieux définir l’aide 83

    La Belgique et le MOPAN. Analyse de l’efficacité au sein des institutions internationales 84

    Cohérence nécessaire. Défense, diplomatie et coopération au développement 85

    Mozambique. Meilleure perception des impôts 86

    Mozambique. Harmonisation de la coopération au développement belge et flamande 87

    Mali. La Belgique soutient le processus de décentralisation 88

    « La population locale a le droit d’être consultée ». Interview d’Arnaud Chaltin, volontaire des Nations unies en Bolivie 89

    Contribution via les institutions financières internationales 91 Introduction 91

    La stimulation de la croissance contribue à atteindre les Objectifs du Millénaire. Approche de la Banque mondiale 91

    -Interview de Gino Alzetta, administrateur à la Banque mondiale 96

    Une relation particulière. Le Fonds monétaire international et les Objectifs du Millénaire 97

    - Interview de Willy Kiekens, FMI 98

    Troisième partie : Sensibilisation en Belgique 99

    Annexes 102

    Aide publique au développement belge (APD) 2007-2010 103

    Les Objectifs du Millénaire pour le Développement 105

    Organigramme de la DGD 106

  • 6 DGD Rapport annuel 2010

    Avant-propos

    Ces dernières années, la Coopération belge a connu des évolutions radicales. La mise en œuvre de plu- sieurs réformes a mené à une meilleure efficacité de notre aide pour tous nos vecteurs de coopération et a nettement augmenté l’impact de nos efforts de solidarité internationale.

    La coopération belge bilatérale s’est inscrite dans le code de conduite européen en matière d’efficacité de l’aide: les principes directeurs de notre coopération sont désormais la spécialisation sectorielle et la coopération déléguée. En ce qui concerne les acteurs indirects, des processus et des structures ont été développés afin de pouvoir faire appel, sur le terrain comme à Bruxelles, à leur spécificité et leur complémentarité et d’éviter une dispersion des efforts.

    Au niveau de la coopération multilatérale, la politique actuelle de concentration sera poursuivie. Depuis 2009 des contributions affectées à des projets spécifiques sont systématiquement converties en contri- butions aux moyens généraux de fonctionnement des organisations multilatérales partenaires: ceci accroît l’influence de notre pays dans les organes de concertation avec les institutions partenaires et permet à ces organisations de travailler de manière plus autonome et de réduire les frais de transaction. De même, en 2010, l’aide humanitaire belge a vu se mettre en place d’importantes réformes qui doivent mener à un cadre stratégique et réglementaire global et permettre une gestion optimale des différents financements.

    En plus d’une amélioration de la qualité de notre aide, le volume de la Coopération belge au développe- ment est passé de 0,48 % en 2008 à 0,64 % du PIB en 2010, en vue de l’objectif de croissance, inscrit dans la loi de 2002, pour les dépenses de la coopération au développement jusqu’à concurrence de 0,7 % du PIB. Même si l’objectif de 0,7 % n’a pas encore été atteint, ce résultat est le meilleur que notre coopération ait obtenu depuis l’instauration de cet objectif.

    Je me réjouis dès lors que le panel de l’OCDE, qui fin 2009 a audité notre coopération au développement, ait félicité notre pays des efforts réalisés. L’OCDE estime que la Coopération belge au développement est, et ce dans plusieurs domaines, un exemple à suivre pour les autres donateurs. L’OCDE attire en particulier l’attention sur l’augmentation des moyens, les réformes et l’engagement déterminé en faveur des pays les moins développés et des Etats fragiles.

    La Coopération belge au développement a résolument choisi de jouer la carte de l’Afrique dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Il semble que ces efforts commencent à porter leurs fruits: dep