consultez le dossier de presse 1% artistique ARTEM-IJL

of 18/18
Aménagé par 1% Artistique du campus ARTEM - Institut Jean Lamour Journée de lancement Dossier de presse Jeudi 15 octobre 2015 Michel BLAZY / Djamel KOKÈNE - DORLÉANS 1% Artistique - Artem 2015 © Djamel KOKèNE-DORLéANS / Michel BLAZY / ADAGP
  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    218
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of consultez le dossier de presse 1% artistique ARTEM-IJL

  • 9

    Le matre douvrage :

    La Communaut urbaine du Grand Nancy est le matre douvrage dlgu par lEtat pour ARTEM. Elle nit les ambitions et objectifs oprationnels du projet, runit avec les c nanceurs les moyens ncessaires sa ralisation et organise les concours destins choisir les matres duvre. Elle apporte le terrain.

    Pour lInstitut Jean Lamour, elle conduit les tudes pr-oprationnelles, puis, la phase de ralisation, la Rgion Lorraine sera le matre douvrage dlgu.

    Le matre doeuvre :

    Il assure la conception et le dessin du projet darchitecture et durbanisme. Il supervise, en lien avec le matre douvrage, le choix des entreprises et pilote le chantier en collaboration avec les bureaux dtudes.

    Un concours international de matrise duvre a conduit au choix de lagence Nicolas Michelin & Associs, avec Claire Alliod, paysagiste, IOSIS Grand Est et Elioth, Bureau dEtudes, comme matre duvre urbain de lensemble de lopration et comme matre duvre architectural de la premire tranche de construction et de lInstitut Jean Lamour.

    Le concours de matrise duvre a t lanc par le Grand Nancy pour choisir le matre duvre de lcole dart et le recrutement pour la 3me tranche sera lanc dbut 2010.

    Amnag par

    La Communaut urbaine du Grand Nancy est le matre douvrage dlgu par letat pour ARTEM. Elle dfinit les ambitions et objectifs oprationnels du projet, runit avec les co-financeurs les moyens ncessaires sa ralisation et organise les concours destins choisir les matres duvre. elle apporte le terrain.

    Pour lInstitut Jean Lamour, elle a conduit les tudes pr-oprationnelles. la phase de ralisation, la rgion Lorraine est devenue le matre douvrage dlgu.

    Les matresdouvrage

    Lagence Nicolas michelin & Associs avec Claire Alliod, paysagiste, Grand est et elioth, Bureau dtudes, a t choisie comme matre duvre urbain de lensemble de lopration Artem et comme matre duvre architectural de la premire tranche de construction et de lInstitut Jean Lamour. Il assure la conception et le dessin du projet darchitecture et durbanisme de lInstitut Jean Lamour et pour Artem 1 il supervise, en lien avec le matre douvrage, le choix des entreprises et pilote le chantier en collaboration avec les bureaux dtudes.

    Le matreduvre urbain

    - ANmA- Dietrich Untertrifaller- Agence Lipsky-rollet

    Les matresduvre

    A4_a5_1.indd 112/10/15 10:41

    1% Artistique du campus Artem - Institut Jean LamourJourne de lancement

    Dossier de presse

    Jeudi 15 octobre 2015

    Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 2015

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • 2

    Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 2015

    Grand projet universitaire et urbain, arTEM est la dclinaison contemporaine du mariage des arts, de la technologie et du management, dans la droite ligne de lcole de Nancy. la rentre 2017, il runira trois grandes coles nanciennes : lcole Nationale suprieure dart de Nancy, lcole des Mines de Nancy et ICN Business school. Depuis 2015, le campus accueille galement l'Institut Jean lamour, laboratoire de recherche en science des matriaux.

    Comme le veut la loi franaise, 1% du montant hors taxes des travaux de ce vaste chantier en cur dagglomration a t ddi une commande artistique spcifique.

    atypique, La peau des choses ou laspirateur et le cosmos sinspire de la philosophie darTEM et repose sur la ralisation de six dispositifs penss comme des lieux dactivit, en intrieur et en extrieur. singularit de cette uvre qui se droulera sur plusieurs annes, ces dispositifs vivront travers limplication des utilisateurs du site, des habitants du quartier et d'associations partenaires.

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20153

    Le 1% artistique du campus Artem-Institut Jean Lamour

    Le 1% artistique dans les constructions publiques est une procdure spcifique de commande duvres des artistes qui sapplique ltat, ses tablissements publics et aux collectivits territoriales. Elle impose aux matres douvrages publics de rserver 1% du cot de leurs constructions pour la commande ou lacquisition dune ou plusieurs uvres dart spcialement conues pour le btiment considr.

    En association avec la rgion lorraine, matre douvrage de lInstitut Jean lamour, en collaboration avec la DraC lorraine, le Conseil Dpartemental de Meurthe et Moselle, l'tat et la CEE, cofinanceurs des travaux, avec lappui de personnalits qualifies spcialistes en art (Franois QUINTIN, directeur de la Fondation des Galeries lafayette, Pascal YONET, directeur du sentier dart contemporain le Vent des Forts, et rmi VIllaGGI), et conduit par Franois WErNEr, Vice-prsident du Grand Nancy et reprsentant la matrise douvrage

    darTEM, le jury a choisi les artistes Michel BLAZY et Djamel KOKNE-DORLANS pour leur projet La peau des choses ou laspirateur et le cosmos .

    Pour ce projet denvergure, tant sur le plan urbain que scientifique et culturel, les quipes choisies devaient proposer une cration contemporaine originale, et pouvaient faire appel toutes les disciplines en se mariant la conception architecturale, paysagre et urbaine existante, les quipes d'architectes d'arTEM et l'Institut Jean lamour participant au choix.

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20154

    LeS ArtISteS

    Michel BLAZYMichel BLAZY est n en 1966 Monaco. Il vit et travaille l'le st-Denis. son travail est prsent dans les collections suivantes : Museum of Old and New art (MONa), Tasmanie ; MNaM - Centre Georges Pompidou, Paris ; Fonds National dart Contemporain, Paris ; Muse dart moderne de la Ville de Paris ; Nouveau Muse National de Monaco ; FraC aquitaine ; FraC Basse-Normandie ; FraC Corse ; FraC Haute-Normandie ; FraC Ile-de-France ; FraC languedoc-roussillon ; FraC limousin ; FraC Nord Pas De Calais; FraC PaCa ; FraC Poitou-Charentes ; les abattoirs, Toulouse. Expositions : Bouquet Final 3, National Gallery of Victoria, Melbourne White Night (2013); le Grand restaurant, le Plateau - FraC Idf, Paris (2012) ; Dbordement domestique ; art:Concept, Paris (2012) ; Post Patman, Palais de Tokyo, Paris (2007).

    Michel BLAZY a cr un univers artistique fait dabsurde, de prissable, de vivant et de mutation. Il utilise des matriaux humbles, des matires vivantes, organiques que lon trouve dans sa cuisine ou son jardin, donnant naissance un art anim, mouvant et trange. ses installations sont constitues de rencontres de matires, qui tentent de faire perdurer un moment, un instant grce diffrentes stratgies de survie. la premire stratgie du vivant pour se sauvegarder est la reproduction, les uvres de BLAZY utilisent le mme moyen pour survivre, elles se reproduisent, se rptent; lartiste de trouver le bon geste, de se plier la matire pour y parvenir. ainsi, les choses artificielles produites vont sintgrer dans le cycle du vivant et crer une sorte de rituel contre le temps en adoptant le mme comportement que le vivant.

    uvre de Michel BlaZY, Chapelle des Bernardins, Paris

    Dr

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20155

    LeS ArtISteS

    Djamel KOKNE

    Djamel KOKNE-DORLANS est n en 1968 ain El Hammam, en algrie.

    Il participe de nombreuses expositions en France comme ltranger et il est linitiative denombreux projets collaboratifs notamment par la cration du dispositif nomade cole-Mobile deCheckpoint, revue des penses contemporaines, trilingue (franais-anglais-arabe).

    Inscrit dans un mouvement permanent de transformation, le travail quentreprend Djamel KOKNE-DORLANS sapparente un entrelacs de lignes privilgiant lassociation dides plutt que le soulagementdune attente rpondant une intention, un but. Eparses et apparemment loignes les unes desautres, ses propositions se succdent par occasion, dont le lieu dexposition devient un temps deformulation plutt que laboutissement dun travail.

    Dans chacun de ses gestes, Djamel KOKNE-DORLANS explore les tensions entre diffrents modesde reprsentation, partir de formes et de structures prexistantes pour proposer une autre faonde les employer.

    ses oeuvres, du dispositif la sculpture, mettent en jeu les contradictions propres nos socits,carteles entre la ncessit dune communication-image et celle dune comprhension par le langageet la pense. ainsi, il met en scne lcrit dans de nombreuses oeuvres, parfois associ desobjets, oeuvres labyrinthiques ou clates par lesquelles il met lpreuve du rel un ensemble deformes venant contrarier toute construction linaire.

    uvre de Djamel KOKNE, Charles FOUrIEr sculpture, 2015 Plastique blanc chauff, pommes

    Dr

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20156

    LA PeAU DeS CHOSeS OU LASPIrAteUr

    et Le COSmOS

    Pour le 1% artistique du campus arTEM-Institut Jean lamour, Michel BLAZY et Djamel KOKNE-DORLANS proposent une uvre collaborative qui se greffe la vie du site et celle du quartier.atypique, la peau des choses ou laspirateur et le cosmos sinspire de la philosophie darTEM et repose sur la ralisation de six dispositifs penss comme des lieux dactivit, en intrieur et en extrieur. singularit de cette uvre, ces dispositifs vivront travers limplication des utilisateurs du site, des habitants du quartier et d'associations partenaires. le geste artistique des artistes ne consiste pas proposer de nouvelles formes mais complter lexistant : il sagit pour eux de sintgrer, de se greffer sur le site arTEM, tant sa vise, son architecture qu son activit humaine.

    Ce geste se manifeste plusieurs niveaux : par la duplication dun lment architectural du site arTEM et par des interventions en intrieur comme en extrieur, formant des espaces concrets runissant des activits a priori non lies, qui mlent la fois le corps, lanimal, lobjet, la plante, pour une recherche dintensification de lexprience personnelle et intime. Un geste qui opre galement par embotement et par greffe et joue de lapparition et la disparition des formes au profit de lexprience.

    Formellement, La peau des choses ou laspirateur et le cosmos consiste en la ralisation de six dispositifs rpartis sur lensemble du site et penss comme des lieux dactivits :

    lessaimage de plaques de regard dores la feuille, Les ronds dor , sur le site arTEM, dans l'agglomration de Nancy et au-del ;

    un march des objets doccasion, Vanity Market , dans la grande galerie verrire ; un jardin partag, les flottantes , sur les espaces libres du site et les dlaisss des chantiers ; des ruches dans un atelier de rparation dobjets, Second Life, dans un des dicules de la grande

    galerie verrire ;

    un atelier dentretien du corps dans un poulailler, Chair de poule , dicule dupliqu et situ sur la Plaine des loisirs ;

    un site Internet ( La peau des choses ou laspirateur et le cosmos ).

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20157

    LA PeAU DeS CHOSeS OU LASPIrAteUr et Le COSmOS

    Chacun de ces dispositifs a sa particularit formelle, esthtique et fonctionnelle. Ils ont t penss dans une perspective volutive et de phasage en adquation avec la mise en uvre actuelle de construction du site darTEM et se prsentent comme des espaces o sentremlent de manire intime ou distancie lhomme, lanimal, la plante et lobjet.

    leur accs profite aussi bien aux usagers du site (tudiants et enseignants, chercheurs, ingnieurs) quaux habitants de la ville (commerants, associations, particuliers, familles, coles, riverains) et leur gestion sappuie sur les forces vives que sont les associations prsentes sur le site et dans le Grand Nancy.

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20158

    LeS SIX DISPOSItIFS

    1. Plaques de regard recouvertes la feuille dor : les Ronds dOr

    les ronds dOr se veulent le symbole de lactivit et de lnergie du site, et consistent en lessaimage de plaques de regard dores de saint-Gobain PaM sur le campus, dans l'agglomration et au-del. Ces plaques cachent et rvlent aux usagers les rseaux deau, dlectricit, de tlcommunication et symbolisent ainsi des flux dnergie trs diffrents et non moins essentiels. En les signifiant ds lentre du site, avec un matriau rare et prcieux et, en les dissminant en son cur et dans la ville, les artistes souhaitent leur rendre leur noblesse. leur geste interroge la nature et la fonction de ces objets, souvent ngligs ou oublis, et permet de rvler toutes les activits de fluidification de lactivit humaine. Par leur apparition et leur disparition mais aussi grce leur renouvellement au fil du temps, il sagit de mettre en exergue, sous nos pas, le rythme de lactivit. Chaque nouvelle plaque ajoute dessine un cheminement sur le site, tandis que chaque petite particule dor vhicule par les usagers du site est aussi potentiellement dissmine dans la ville.

    Le premier module de l'uvre sera pos le 15 octobre 2015 place de Padoue.

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 20159

    LeS SIX DISPOSItIFS

    2. Le march aux objets doccasion : le Vanity Market

    afin dintensifier laspect fdrateur et rassembleur darTEM, les artistes ont imagin un march des objets doccasion qui se tiendra dans lensemble de la grande galerie verrire arTEM rue Blandan. travers ce dispositif, au rythme rgulier, il sagit pour eux dinstaurer un rite, autour de quatre photographies monumentales rparties sur diffrents murs de la galerie, imprimes sur les tapis mis disposition des usagers pour installer leurs objets.En lien avec le march des objets doccasion, objets de seconde main dont labsence de valeur ou lencombrement impliquent de vouloir sen sparer, ces photographies reprsenteront des lments habituellement dvaloriss, afin de mettre en exergue leur qualit de choses dlaisses. Il sagit de dchets ou de restes, dlments appartenant au monde vgtal, animal, humain ou celui des objets :

    le trognon de pomme : dchet alimentaire vgtal qui se jette mais se sme ou se plante, la pile usage : dchet qui constitue la mmoire de lnergie, le rat : animal dtritivore, le crne : la mort qui retourne la terre. la tenue mme du march participe de lactivation de

    linstallation qui joue avec la manipulation des images, leur possible apparition - disparition partielle. Cette activit morcelle temporairement la vanit constitue des quatre images.

    la fin du march, les tapis raccrochs peuvent tre positionns sans recomposer la vanit ou replacs dans lordre pour restituer limage initiale, traduisant alors une volont collective des participants, o chacun possde le fragment dune totalit.

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201510

    LeS SIX DISPOSItIFS

    3. Jardin partag : Les les flottantes

    le jardin partag est pens comme un ensemble dlots de terre, o chaque individu a besoin de lautre pour constituer sa parcelle. Par cette ngociation, il accdera un rapport intime et sensible aux lments (air, terre et eau). Ce jardin prendra place sur les espaces libres du site ou les dlaisss des constructions.

    Ce jardin partag, ouvert tous, sera divis en 40 parcelles circulaires de 30 m2 chacune et circonscrites par des sacs remplis de terre mis disposition des usagers du site.

    la mthode utilise pour diviser les parcelles repose sur une technique facilement assimilable qui permettra chacun de construire sa parcelle individuelle avec des sacs remplis de terre mis disposition. Pour initier cette parcellisation du terrain, les artistes impliqueront un groupe dtudiants et denseignants volontaires des trois coles situes sur le campus pour la mise en place des trois premires parcelles.

    le choix des activits sur les parcelles est laiss libre aux usagers. Celles-ci pourront aussi bien tre lies au domaine du jardinage, qu celui de la sculpture ou de lactivit manuelle en gnral.

    Une sculpture monumentale en terre reprsentant un aspirateur alimentera en terre cultivable les 40 parcelles individuelles du terrain. sa disparition progressive selon le principe des vases communicants se fera au profit du dveloppement de lactivit du terrain. la sculpture sera galement rapidement recouverte de vgtaux divers migrants grce au vent ou la pollinisation des abeilles.

    reprsenter un objet mnager (un aspirateur) dont la forme est elle-mme aspire par lactivit pour alimenter les parcelles permettra de produire une forme phmre, une greffe de terrain temporaire et nourricire dont la forme saltre au fil du temps. Concernant lautonomie de larrosage, un systme de drainage du terrain compos dune sous-couche argileuse recouverte de gravier permettra la rcupration des eaux de pluie qui seront stockes dans une cuve prvue cet effet. Cette rserve deau collective constitura une seconde sculpture prsente sur un socle, tenant lieu lui-mme despace de stockage collectif du matriel de jardinage.

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201511

    LeS SIX DISPOSItIFS

    4. Un atelier dentretien du corps : Chair de poule

    Positionn sur la Plaine des loisirs, cet atelier dentretien du corps de 50 m prsentera les mmes caractristiques (type, forme, couleur) que les kiosques techniques situs dans la grande galerie verrire arTEM. Ce btiment sera conu comme un espace de vie, autant pour lhomme que lanimal. lamnagement intrieur sera structur autour dune colonne centrale runissant au rez-de-chausse une douche, et au premier tage des toilettes sches. Celle-ci sera surmonte par un espace intime destin mditer ou manger un uf, cru ou cuit. Cette colonne, ou tube digestif, sera enveloppe dun mur descalade. lenglobant sur deux niveaux, la salle dexercice physique et le poulailler. lhomme, quil soit sous la douche, aux toilettes ou encore dans la salle dexercice physique, se retrouvera dans un vis--vis permanent avec les poules. les usagers qui soccuperont des poules bnficieront de leurs ufs. Outre la paille qui leur sera rserve, plusieurs amnagements seront ddis aux poules : des pondoirs et une rampe de circulation leur permettant daccder une mezzanine situe au premier tage. Des meubles recycls en bacs de compostage recueilleront les dchets organiques des activits (excrments, rsidus dufs, dchets de pique-nique...). situs lextrieur, dans lenclos grillag qui prolonge larchitecture du kiosque, les bacs de compost produiront un terreau fertile qui alimentera ensuite les diffrentes parcelles des lots du jardin.

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201512

    LeS SIX DISPOSItIFS

    5. Des ruches dans un atelier de rparation dobjets : Second Life

    situ dans une des maisons kiosques de la grande galerie verrire, ce dispositif accueillera trois ruches dans un atelier de rparation de vlos et dobjets. les abeilles vivront ltage et communiqueront avec lextrieur par une grille daration situe en faade de la maison kiosque . au rez-de-chausse, une porte vitre automatique permet aux usagers daccder rapidement latelier pour y dposer et y faire rparer leurs objets lectromnagers, leurs vlos. le rez-de-chausse sera partag entre la rparation de vlos et celle des objets et comprendra un tabli ainsi que des outils et accessoires de rparation. ltage, se trouveront les ruches ainsi quun bureau de rparation de petits objets. Penses comme un mode de recyclage de lobjet, les ruches intgreront des objets de la vie quotidienne tels un rfrigrateur, une couscoussire, un aspirateur, une machine laver ou encore un tlviseur.

    Djamel KOKNE-DOrlaNs / Michel BlaZY / aDaGP

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201513

    LeS SIX DISPOSItIFS

    6. Le site internet : La peau des choses ou laspirateur et le cosmos

    le caractre volutif du projet ncessite de produire une mmoire vive autant quun espace darchivage. Disponible en franais et en anglais, le site internet est conu selon deux axes : mmoire et outil et bureau de recyclage .

    le site internet comme mmoire et outil : celui-ci constitue un relais fondamental quant lvolution du projet dans la mesure o celui-ci constitue une plate-forme dactivation des diffrents dispositifs. Concrtement, il sagit dun outil permettant de louer une parcelle dans le jardin partag, son tapis pour le march des objets afin dy dposer et vendre ses objets ou encore de prendre rendez-vous pour la rvision de son vlo. le site internet est aussi pens comme un espace de discussion et darchivage, sous forme de blogs et de forums pour permettre la circulation dune certaine subjectivit. Il sagit ici de privilgier la parole des uns et des autres, leur regard, leurs impressions ou tout simplement leurs dsaccords.

    le site internet comme bureau de recyclage : dans le contexte darTEM et au-del, il parat essentiel de mettre disposition des tudiants, futurs ingnieurs, artistes ou commerciaux, une plate-forme de rflexion transversale sur le recyclage dobjets. Ce bureau de recyclage, un forum, donne la possibilit de partager expriences ou ides relatives au devenir de lobjet devenu dchet, denvisager aussi bien sa matrialit, sa fonction que sa technique.

    lapeaudeschosesoulaspirateuretlecosmos.fr

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201514

    temPS De DCOUVerte DU PrOJet Le JeUDI 15 OCtOBre 2015

    afin de lancer le 1% artistique du campus arTEM-Institut Jean lamour, Djamel KOKNE-DORLANS et Michel BLAZY invitent les habitants, les futurs tudiants et le milieu associatif le 15 octobre 2015 18h, place de Padoue, pour linauguration du premier module de luvre, les ronds dor .

    C

    M

    Y

    CM

    MY

    CY

    CMY

    K

    chairdepoule_face.pdf 1 12/10/15 18:51

    C

    M

    Y

    CM

    MY

    CY

    CMY

    K

    ilesflottantes.pdf 1 12/10/15 18:55

    C

    M

    Y

    CM

    MY

    CY

    CMY

    K

    vanity_market.pdf 1 12/10/15 18:57

    C

    M

    Y

    CM

    MY

    CY

    CMY

    K

    rondor.pdf 1 12/10/15 18:58

    C

    M

    Y

    CM

    MY

    CY

    CMY

    K

    second_life.pdf 1 12/10/15 18:59

    Djamel Kokene Dorlans / Michel Blazy / ADAGP

    DJAMEL KOKNE-DORLANS ET MICHEL BLAZY

    vous invitent la journe

    de lancement du 1% artistique ARTEM - IJL

    LA PEAU DES CHOSES OU LASPIRATEUR ET LE COSMOS

    15 OCTOBRE 2015

    Nathalie Gilles Nathalie Gilles Nathalie Gilles Nathalie Gilles Nathalie Gilles

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201515

    Le campus Artem

    arTEM est lalliance de trois Grandes coles nanciennes : lcole nationale suprieure dart de Nancy, lcole des Mines de Nancy et lICN Business school. le campus accueille galement lInstitut Jean laMOUr, laboratoire de recherche en science des matriaux.

    linterface entre lenseignement suprieur, la recherche et le monde socio-conomique, arTEM mise sur la fertilisation croise de ses trois Grandes coles pour faire germer, se dvelopper et spanouir les projets des femmes et hommes de demain. art, technologie et management sont runis sous un mme toit pour crer une synergie dans lesprit de lcole de Nancy.

    Implant sur le site des anciennes casernes Molitor-Manutention, proprit du Grand Nancy, le campus se situe dans le quartier Haussonville-Blandan Nancy. Dune superficie de 97 000 m, arTEM sinscrit dans lUniversit de lorraine, parmi les 12 campus dexcellence franais.

    Cette alliance est soutenue par les collectivits publiques concernes : la Communaut urbaine du Grand Nancy, le Conseil dpartemental de Meurthe-et-Moselle, le Conseil rgional de lorraine, lEurope (FEDEr) et ltat (ministres de la Culture et de la Communication, de lEnseignement suprieur et de la recherche et de lIndustrie) apportent galement leur soutien.

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201516

    Le campus Artem

    afin de constituer, avec les coles et linstitut Jean lamour, un vritable morceau de ville et non un campus introverti, une dcoupe en lots est ralise lchelle du quartier. Chaque cole darTEM occupe lun de ces lots, et est, par ailleurs, directement connecte une grande galerie verrire, rue publique couverte.

    Proposant une nouvelle forme despace public, cette galerie est une longue promenade urbaine de 700 mtres de long qui constitue un lien fort entre lensemble Nancy Thermal au nord et la place de Padoue au sud.

    Chaque cole sannonce sur la galerie-rue par une maison-signe qui abrite le hall dentre, laccueil ainsi que les locaux administratifs et techniques. lchelle des maisons rappelle la typologie urbaine des maisons nanciennes tout en exprimant un caractre contemporain par les volumes prismatiques et les technologies et matriaux mis en uvre.

    lhommage du lieu lcole de Nancy se traduit notamment par des structures originales associant diffrentes techniques et matriaux, tels que lacier ou le verre, mais galement par un rpertoire de formes largement inspires de lobservation des vgtaux, comme les colonnes-palmes trois ou cinq branches ou les les-jardins qui rythment la galerie. En effet la forte prsence vgtale est une autre illustration du legs artistique et culturel que reprsente lcole de Nancy.

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201517

    Quatre entits runies dans un mme ensemble

    Lanc en 2009, le chantier ARTEM se divise en quatre tranches :

    1. lcole nationale suprieure des Mines de Nancy (+ antenne de lInstitut National de lEnvironnement Industriel et des risques l(INErIs), espace accueil, deux amphithtres, Maison des langues et des Cultures (livrs en 2012)

    2. lInstitut Jean lamour, laboratoire de recherche en science des matriaux, Unit Mixte de recherche associe au CNrs et lUniversit de lorraine (livr en 2015)

    3. lcole nationale suprieure dart et de Design de Nancy (livre pour la rentre 2016-2017)

    4. ICN Business school, Institut suprieur dadministration et de Management-IaE de Nancy, mdiathque, deux amphithtres, Maison des tudiants (livrs dbut 2017)

    la mdiathque / lypsky-rollet

    Dietrich Untertrifaller Zomeno

    aNMa

    aNMa

  • Michel BLAZY / Djamel KOKNE - DORLANS

    1% Artistique - Artem 201518

    Le campus Artem

    Le matre douvrage :

    la Communaut urbaine du Grand Nancy est le matre douvrage dlgu par ltat pour arTEM. Elle dfinit les ambitions et objectifs oprationnels du projet, runit avec les co-financeurs les moyens ncessaires sa ralisation et organise les concours destins choisir les matres duvre. Elle apporte le terrain.Pour lInstitut Jean lamour, elle a conduit les tudes pr-oprationnelles, puis, la phase de ralisation, la rgion lorraine est le matre douvrage dlgu.

    Le matre duvre urbain :

    lagence Nicolas Michelin & associs avec Claire alliod, paysagiste, Grand Est et Elioth, Bureau dtudes, a t choisie comme matre duvre urbain de lensemble de lopration arTEM et comme matre duvre architectural de la premire tranche de construction arTEM et de lInstitut Jean lamour. Il assure la conception et le dessin du projet darchitecture et durbanisme de lInstitut Jean lamour et d arTEM.

    Les matres duvre :

    lagence Nicolas Michelin & associs (cole nationale suprieure des Mines de Nancy (+ antenne de lINErIs), espace accueil, deux amphithtres, Maison des langues et des Cultures)

    lagence Dietrich Untertrifaller (cole nationale suprieure dart de Nancy) lagence lipsky-rollet (ICN Business school, Institut suprieur dadministration et de Management-IaE

    de Nancy, mdiathque, deux amphithtres, maison des tudiants) ;

    aNMa