Comment adorer notre Créateur ? - les bases de l’adoration divine au travers des principes de...

of 40/40
La jurisprudence malikite Comment adorer notre Créateur ? Les bases de l’adoration divine au travers des principes de l’école malikite Par Abou Ismaïl Sommaire : Préambule : les différents statuts des actes 1-Les actes fard ou wajib (obligatoires ) :………………………………………………………6 2-Les actes sounnas (prophétiques) 1
  • date post

    29-Jul-2015
  • Category

    Documents

  • view

    162
  • download

    6

Embed Size (px)

Transcript of Comment adorer notre Créateur ? - les bases de l’adoration divine au travers des principes de...

La jurisprudence malikite

Comment adorer notre Crateur ?Les bases de ladoration divine au travers des principes de lcole malikite

Par Abou Ismal

Sommaire :Prambule : les diffrents statuts des actes 1-Les actes fard ou wajib (obligatoires ) :6 2-Les actes sounnas (prophtiques) 1

3-Les actes makrouh (blmables) 4-Les actes haram (interdits)

I-Les ablutions..7A-Leau des ablutions. B-Les obligations des ablutions C-Les actes recommands (sounna) des ablutions.8 D-Les actes mritoires dans les ablutions E-Ce qui annule les ablutions (nawaqidh al wudu) F- Ce qui est interdit de faire pour celui qui na pas ses ablutions

1-LA PURIFICATION RITUELLE

II-Le bain rituel (el ghosl)9A-Les cas o le ghosl est obligatoire B- Ce qui est interdit de faire pour celui qui est en tat de janaba C-Les obligations du ghosl : D-Les actes sounnas du ghoussoul E-Les actes mritoires du ghoussoul

III-Le tayammoum (la lustration pulvrale)..10A-Les raisons lgales qui permettent son utilisation B-Le support du tayammoum (le said) C- Les obligations du tayamoum D-Les actes sounna du tayamoum E-Les actes mritoires du tayamoum F-Ce qui annule le tayamoum G-La mthode respecter pour accomplir le tayamoum

IV-La friction sur les chaussettes et les pansements.12A-Dfinition B-Son statut C-Les conditions respecter D-La mthode de la friction E-Ce qui annule le mash F-Le cas des pansements

I-Les temps des prires..13A-Le hadith de base B-Les diffrentes priodes de ce temps C-Les permissions du darouri D- Les temps interdit (haram) pour faire les Nafilas E-Les temps blmables (makrouh) pour faire les Nafilas

2-LA PRIERE

II-Lappel la prire (Adan et Iqama ).16A Les diffrents statuts de l'Adan B - Le contenu de l'adan C - Les qualits requise du muezzin D - Ce qu'il faut dire quand on entend l'Adan. E - L'Iqama F - Le contenu de l'Iqama

III-Les mosques et lieux de prires.18A-Les mosques B-Ce quil faut dire quand on rentre dans une mosque C-Ce qui est ncessaire de respecter dans une mosque D-Les lieux de prire

IV-Les conditions de la prire.19A-Les conditions runir pour accomplir la salt

2

B-Conditions pralables respecter pour laccomplissement de la prire

V-Les actes obligatoires de la prire20B-Le premier takbir dintroduction de la prire, le premier Allaho Akbar C-tre debout pour ce premier takbir (al-qiyamoulaha) D-La lecture de la Fatiha (qra-at al-fatiha) E-Etre debout pour lire la Fatiha (wal qiyamoulaha) F-Linclinaison (ar-roukou) G-Le retour de linclinaison (ar-rafa minhou) H-La prosternation (as-soujoud) I-Le retour de la prosternation (ar-raf minhou) J-La deuxime assise (a-djoulouse a-thani) K-La premire salutation (as-salam al awal) L- La quitude, qui consiste se poser dans laccomplissement de chacun des actes de la prire (at-tamanna) M-La compltude, qui consiste accomplir compltement chaque acte qui nous est demand dans la prire (al-ytidal) N-Le respect de lordre dans lequel on doit accomplir chacun des actes de la prire (tartib alada), O-Lintention de liqtida derrire limam

VI-Les actes prophtiques (sounnas) dans la prire24A-Les actes recommands B-Les actes mritoires de la prire C-Les actes permis pendant la prire D-Les actes qui annulent la prire

VII-Soujoud Sahou (la prosternation de loubli).27ALes types doublis qui peuvent survenir pendant la prire: BLe moment o sont faites les deux prosternations doubli (avant ou aprs le salem) C-Laccomplissement des prosternations de loubli D-Le cas des erreurs lors de la prire en groupe : D-Le statut juridique des prosternations de loubli E-Quelques remarques et situations particulires F-Situation des gens qui ont des doutes dans la prire

VIII- La prosternation de la lecture du Coran31IX Comment rcuprer des prires dont le dlai est pass (qadha el fawat).32 A-Il y a plusieurs situations qui font que la personne va accompir une prire dont le dlai est expir B-Comment rattraper une prire sortie de sa tranche dhoraire ? C-Le cas o la personne ne sest pas rendue compte que lheure de la prire a t dpasse. D-Linterdiction des prires surrogatoires Nafilas pour une personne qui doit rattraper une prire obligatoire E-Le cas dune personne qui a rt une prire et que la suivante vient dentrer dans son temps F-Le cas de celui qui a plus de 5 prires rattrapper G-Le cas o le nombre de prires rattrapper est indtermin H-Doit-on rattraper les prires Nawafils (surrogatoires) ?

X-Les prires Nafilas (surrogatoires)..33A-Le statut juridique des nafilas : B-Les prires qui accompagnent les prires obligatoires. C-Les prires mritoires: D-Les prires masmouna, recommandes par notre prophte (s).

XI-La prire de l Ad..36A-Comment se fait cette prire ? B-Recommandations pour le jour de lAd 3

XII-La prire en assemble (Salat Al jamaa)..38A-Son statut B-Quelques diffrences de pratiques par rapport la prire individuelle C-Quelles sont les raisons qui pourraient faire que lon ne prie pas en assemble ?

XIII - Statut de lImam.40 XIV - La prire du vendredi (joumoua)..41A-Son statut B-Les conditions quil faut runir pour que la prire du vendredi devienne obligatoire C-Aprs avoir runi toutes ces conditions, que faire pour quune prire du vendredi soit accepte par Allah (swt) ? D-Le droulement de la prire E-Adab al Joumoua, les pratiques respecter le jour du vendredi F-Ce quil est interdit de faire le vendredi J-Ce quil faut viter de faire le vendredi

XV - La prire du malade.43 XVI - Les prires rduites et regroupes: Salat el Qasr wal jame44 1-Les prires rduitesA La prire rduite B - Quelles sont les causes qui permettraient une personne de raccourcir ses prires ? C Les conditions runir pour pouvoir rduire ces prires D Quest-ce qui va mettre fin cette situation de voyageur ? E La prire en assemble quand on est en voyage

2- Les prires regroupesA Quelles prires peut-on regrouper ? B Quelles sont les circonstances qui permettent une personne de regrouper ses prires ?

XVII La prire funraire (salat al janaza)47A Le lavage mortuaire B Le kafan, le linceul C La prire mortuaire D-Lenterrement

Introduction : Allah ( t ) a cre ce monde ici-bas pour nous et Il nous cr pour Lui. Il nous a donc cr pour le servir comme Il le veut,Lui et pas comme nous le voulons, nous ! En rcompense, Il nous propose un monde fantastique, infini et ternel : le paradis. Pour ce faire, le modle de perfection qui nous guidera vers ce chemin de bonheur est le saint prophte Mohammed (s) Il nest plus prsent ce jour pour lobserver et apprendre comment servir notre seigneur mais sa tradition, sa prophtie et son message sont toujours prsents et ont travers les sicles pour arriver nous. Le devoir de chacun dentre nous est dacqurir ce savoir prophtique pour le vivre au quotidien notamment dans nos actes dadoration. 4

Le prsent ouvrage a donc cet objectif. Il est bas sur limmense uvre de limam Malik qui a vcu Mdine, au cours du sicle suivant la prophtie. Son travail a t de mettre porte du commun des musulmans, un bagage religieux quil faudrait un grand nombre dannes pour acqurir. Il a facilit laccs au savoir religieux et donc la pratique religieuse, en runissant toutes les donnes issues du Coran et de la sounna au travers dun ensemble de donnes quon appelle madhab, cole juridique. Nous, simples musulmans du 21me sicle, nous navons plus qu appliquer ces principes dans notre vie. Alors tous ceux qui sont pleins de bonne volont, transmettons ces connaissances autour de nous et vous verrez, qu la lumire de ce savoir, la pratique de la religion vous sera plus facile. Puisse Allah accepter de nous cette fragile et humble adoration que nous lui proposons ! Il na nullement besoin de nous mais, Seigneur, ait piti de nous car nous avons besoin de Toi !

Prambule : les diffrents statuts des actesIl faut savoir que dans notre adoration, il nous est demand un certain nombre de rites, comme la prire, le jeune, le plerinage, etc. Nous allons nous consacrer au rite de la prire, mais il faut savoir quon peut classer les actes de la prires en diffrent statut suivant leurs degrs 1-les actes fard ou wajib (obligatoires ) : Ce sont les actes qui sont cits dans le Saint Coran, et ont un statut d'acte obligatoire : Si on nglige un acte obligatoire, le rite nest pas valid donc refaire. Nous serons rcompenss en le pratiquant et punis en le ngligeant. 2-les actes sounnas (prophtiques) : Ce sont les actes qui ne sont pas cits dans le Saint Coran mais qui ont t pratiqus par 5

notre prophte Mohammed (S) Dans ces actes sunnas, on en distingue deux types: a-Les actes sounnas mouakada (les actes recommands) : Ce sont les actes que le prophte Mohammed (S) pratiquait rgulirement et qu'il a incit la communaut pratiquer : on les appellera les actes recommands. Si on nglige un acte recommand, notre adoration est diminue en valeur mais le rite pratiqu est toujours valide. b-Les actes moustahab ou mandoub (mritoires) : Ce sont les actes que le Prophte (S) pratiquait de temps autres sans quil ait incit la communaut pratiquer :on les appellera actes mritoires Il faut savoir que la pratique de ces actes mritoire nous apportent des bonus de mrite d'ou leur nom donc si on pratique des actes mritoires, on gagne et si on les nglige, on ne gagne rien et on ne perd rien. 3-Les actes makrouh : Ce sont les actes dconseills, quil faut viter sinon notre rite diminue de valeur. 4-Les actes haram, interdits qui peuvent annuler notre rite.

1-LA PURIFICATION RITUELLEOn distingue: -la purification spirituelle lgard des pchs, qui ne peut se faire que par le repentir -la purification rituelle, ncessaire la prire, qui est compose de la purification corporelle et matrielle: Pour ce qui est de la purification corporelle, elle est divise en : -en purification majeure : le ghoussoul, le bain rituel -et en purification mineure, elle mme constitue par : - le woudou, les ablutions - le tayamoum, les ablutions sches Pour ce qui est de la purification matrielle, il sagit de se purifier de toute matire impure qui pourrait souiller la peau, les vtements et les lieux.

I-Les ablutionsA-Leau des ablutions. 1-Leau pour se purifier Elle peut provenir de la mer, de la pluie, de la neige ou des puits tant que sa couleur, son got et son odeur nont pas chang. Si leau contient du sel, du sable et de la mousse, elle 6

est toujours considre comme pure. Il ne faut pas que cette eau contienne d impurets. 2-Les impurets On peut classer les choses en 4,on distingue : Tout ce qui est minral : est pure, mme les cendres dtres vivants ou la fume. Tout ce qui est vivant : est pure, mme les chiens et les porcs, ainsi que tout ce qui provient deux tel que leur salive, leur larme, leurs ufs Tout ce qui est issu des tres vivants : -les urines et excrments : -appartenant des humains, est impur. -appartenant des animaux comestibles pour les musulmans, est pur -appartenant des animaux non comestibles est impur -le sang : est impur, ainsi que le pue. -le lait : -appartenant des humains, est pur. -appartenant des animaux comestibles pour les musulmans, est pur -appartenant des animaux non comestibles est impur -les poils et la laine sont purs B-Les obligations des ablutions 1- Lintention (nia) : de se purifier pour accomplir une prire obligatoire. Il sagit dun acte du cur qui peut se faire au dbut des ablutions mais ncessairement avant de commencer laver le visage. 2- Le lavage du visage (rasl el wajh): en longueur, depuis la base des cheveux jusquau menton et en largeur,entre les 2 oreilles, sans ngliger les rides, entre les narines et travers la barbe tant quelle nest pas abondante 3- Laver les bras jusquaux coudes et entre les doigts (rassl el yadine ma al mirfaqane) 4- Frotter la tte du front (la base des cheveux) vers la nuque (mash erass) 5- Laver les pieds jusquaux chevilles et entre les orteils (rassl erijlane maal kabane) 6- Frotter avec la main les endroits dsigns (a dalk) 7- Se laver sans laisser dintervalles (al fawr) C-Les actes recommands (sounna) des ablutions 1- Se laver les mains 3 fois avant de les mettre dans le rcipient (rasslul yadan qabla idkhalihima fil ina) 2- Se rincer la bouche (el madmada) 3- Renifler leau (al istinechaq) 4- Rejeter leau des narines (al istinefar) 5- Passer la main humide de la nuque vers le front (radul yadane fi masshi rass) 6- Utiliser une eau nouvelle pour laver les oreilles (tajdidul mai li masshil udunane) 7- Laver les oreilles en y faisant entrer les 2 index et essuyer leur extrieur par les pouces (masshul udunane) 8- Respecter lordre des obligations (tartibul farad) D-Les actes mritoires dans les ablutions 1- Au commencement, dire bismillah 2- Faire ses ablutions dans un endroit pur 3- Utiliser le minimum deau 4- Tout faire par 3 fois sauf la tte et les oreilles 5- Commencer par laver le dbut de lorgane concern (ex : commencer par les mains lors du lavage des bras) 6- Se frotter les dents avec le siwak ou lindex 7- Respecter la direction de la qibla 8- Commencer par les membres droits 9- Faire doa la fin des ablutions 10- Sabstenir de parler pendant les ablutions

7

11- Respecter lordre des actes sounnas E-Ce qui annule les ablutions (nawaqidh al wudu) 1- Toute vacuation par les voies naturelles :urine, selles, gaz, tous les coulements issus des appareils gnitaux fminins et masculins : liquide prostatique, liquide sminal, liquide spermatique, sang matriciel, glaire. 2- Le fait de toucher une personne pour rechercher une jouissance 3- Le fait de toucher son propre sexe par contact direct 4- La perte de conscience par vanouissement et sommeil profond 5- Le doute quant avoir ou non ses ablutions F- Ce qui est interdit de faire pour celui qui na pas ses ablutions 1- Prier et tourner autour de la Kaaba 2- De toucher ou dcrire ne serait-ce quun verset du Coran, mme par dessus un tissu. Par contre : -si la personne apprend ou enseigne le Coran, il lui est permis de toucher le Coran, mme prive de ses ablutions, mme pour les femmes indisposes en priode de rgles ou de locchies. -si le Coran est intgr des hadiths ou un tafsir ou une traduction, on peut le toucher

I II-Le bain rituel (el ghosl)A-Les cas o le ghosl est obligatoire : 1- La fin des menstruations chez une femme 2- La fin des lochies (coulement de sang) aprs un accouchement 3- Ltat de janaba, dimpuret majeur, aprs une jaculation ou lors rencontre des 2 sexes B- Ce qui est interdit de faire pour celui qui est en tat de janaba En tat de janaba, il est interdit de lire le Coran (sauf de rciter yaatul kursi et les 2 dernires sourates pour se protger) et dentrer la mosque C-Les obligations du ghosl : 1- Formuler lintention de se purifier nia rafil hadathil akbar pour quitter son tat dimpuret majeur 2- Toucher la totalit du corps avec de leau 3- Frictionner son corps 4- La continuit : se laver sans interruption. 5- La pntration de leau dans la chevelure et la barbe D-Les actes sounnas du ghoussoul 1- Le lavage des mains avant de les introduire dans le rcipient 2- Le rinage de la bouche en 1 fois 3- Le reniflement et le rejet de leau en 1 fois 4- Le nettoyage de lintrieur des oreilles E-Les actes mritoires du ghoussoul 1- Dire bismillah 2- Se laver les mains 3- Le nettoyage des parties intimes 4- Verser de leau sur la tte par 3 fois 5- Faire les ablutions en laissant les pieds pour la fin 6- Laver la partie droite du corps puis la gauche, les membres suprieures avant les membres infrieurs 7- Ne pas gaspiller deau 8- Sa laver dans un lieu pur 9- Garder le silence 10- Maintenir son intention durant tout le lavage

8

III-Le tayammoum (la lustration pulvrale)Le tayamoum est une solution extrme qui nous permet de faire ses ablutions sans utiliser deau. Son avantage est quon peut lutiliser pour remplacer les ablutions et le bain rituel (ghoussoul). En faisant le tayamoum, on se retrouve dans la mme situation que quelquun qui aurait le woudou. La diffrence essentielle est que le tayamoum nest valable que pour une seule prire obligatoire. Il faudra donc le refaire au dbut de chaque prire obligatoire. De plus, si on vient faire une prire surrogatoire juste aprs son tayamoum et quon veut ensuite faire une prire obligatoire, il faudra le refaire. Par contre, si le tayamoum est suivi dune prire obligatoire, alors par la suite, on peut faire autant de prires de surrogatoires que lon veut avec ce mme tayamoum. A-Les raisons lgales qui permettent son utilisation : 1- La maladie : si on ne peut utiliser de leau pour cause de maladie, au risque de tomber malade ou de blessure car cela pourrait laggraver ou retarder la gurison 2- Lorsque le dlai du temps dune prire arrive expiration : et que si on sait que faire les ablutions avec de leau va me prendre trop de temps au risque de rater la prire lheure alors il est permis ce moment l, de faire le tayamoum pour prier. 3- Quand la quantit deau pour faire sa douche ou ses ablutions est insuffisante ou inexistante. Par contre, si la quantit deau le permet, il faudra faire les ablutions avec de leau pour ne laver que les parties obligatoires. 4- Craindre de manquer deau pour en boire si on vient lutiliser pour les ablutions. 5- Si aller chercher de leau met notre vie en pril 6- Ne pas tre en possession de matriel permettant datteindre de leau tel quun seau 7- Le voyageur qui dsespre trouver de leau B-Le support du tayammoum (le said) Tout ce qui existe comme lment naturel la surface de la terre peut tre utilis, tant que cet lment ne contient pas dimpuret. On peut donc utilis par ordre de prfrence: terre, sable, cailloux, neige, glace, argile, minerais (phosphore, zinc, fer, plomb, cuivre, gypse), bois, herbe, perles prcieuses, meraudes. On ne peut utiliser comme support, les matriaux naturels cuits, comme la cramique, la brique, la pierre brle, la tuile, ni lor et largent. Le tayammoum se pratique avant chaque prire et peut se faire avec du sable et sur des pierres non travailles. C- Les obligations du tayamoum 1. Lintention : de se purifier pour la prire dans le cas des ablutions, de sortir de son tat dimpuret majeur dans la cas dune personne en janaba 2. Essuyer le visage et les mains jusquaux poignets 3. Le 1er contact avec le said support 4. Un support pur : le said 5. Entreprendre le tayamoum seulement aprs lentre du temps de la prire 6. La continuit sans interruption 7. Le faire immdiatement suivre par lacte demand (prire, lecture du Coran) D-Les actes sounna du tayamoum 1. Respecter lordre 2. Essuyer les bras des poignets aux coudes 3. Un 2me contact avec le said 4. Dpoussirer ses mains de reste de said pouvant se fixer dessus, avant de sessuyer le visage E-Les actes mritoires du tayamoum 1. Dire bismillah au dbut 2. Sessuyer les bras en posant la paume de la main gauche sur le dos de la main droite

9

3. 4. 5. 6. 7. 8.

puis glisser cette main gauche sur lextrieur du bras droit jusquau coude. Ramener ensuite la paume de la main gauche vers lintrieur du bras droit puis remonter cette main gauche vers les doigts de la main droite. Faire de mme pour le bras droit. Utiliser le siwak pour frotter la bouche Garder le silence Utiliser une roche solide pour faire le tayamoum Etre face la qibla Commencer par les parties hautes des organes

F-Ce qui annule le tayamoum 1. Tout ce qui annule les ablutions 2. Trouver de leau, si on en cherchait G-La mthode respecter pour accomplir le tayamoum 1- Lintention daccomplir la prire ou de se purifier de la janaba 2- Dire bismillah 3- Toucher la pierre avec les 2 mains ensemble, 1 fois 4- Essuyer le visage en commenant par le front, 1 fois 5- Poser de nouveau les mains sur la pierre et sessuyer les bras jusquaux coudes et les mains.

IV-La friction sur les chaussettes et les pansementsA-Dfinition Il sagit du passage des mains mouilles sur des chaussettes, qui auront t chausses alors que le fidle tait en tat de puret rituelle et avait fait ses ablutions leau. B-Son statut Cette friction est autorise pour les hommes, les femmes, dans le lieu de rsidence, en voyage (en dure illimite),en hiver, en t mais le lavage est meilleur. C-Les conditions respecter 1. Que les chaussettes couvrent les pieds et les chevilles. 2. Il est permis que la chaussette soit perce mais sans que le trou ne dpasse 1/3 de la chaussette 3. Quil est revtu ses chaussettes aprs avoir fait ses ablutions 4. Quil ny ait pas de boue ou autre chose qui colle la chaussette D-La mthode de la friction Tenir lavant du pied droit avec ses 2 mains, la main droite au dessus et la gauche en dessous. Puis glisser les 2 mains depuis les orteils vers le talon jusqu la cheville. Puis tenir lavant du pied gauche avec ses 2 mains, la main gauche au dessus et la droite en dessous. Puis glisser les 2 mains depuis les orteils vers le talon jusqu la cheville. E-Ce qui annule le mash 1. Lentre en tat de janaba oblige la personne enlever ses chaussettes pour faire le ghoussoul 2. Oter une chaussettes ou les 2. Dans ce cas,pour retrouver ses ablutions, il lui suffit de se laver les pieds sans avoir refaire les ablutions 3. Dchirer sa chaussette de plus d1/3 de sa surface F-Le cas des pansements 1. Si on ne risque rien humidifier son pansement en passant ses mains humides par dessus, alors on utilise cette mthode mais si leau risque daggraver notre blessure, alors il vaut mieux faire le tayamoum. 2. Si la surface des pansements est petite, on peut utiiser la mthode de la friction mais si la surface blsse est trop importante alors on fait le tayamoum 3. A la diffrence des chaussettes, il nest pas demand davoir au prlable les ablutions 10

pour mettre un pansement et le frictionner par la suite 4. Si on vient oter le pansement pour faire soigner sa blessure, il suffit de frictionner de nouveau ce pansement pour retrouver son tat de puret rituelle 5. Si le pansement vient tomber pendant la prire, la prire est annule et il faut la refaire

2-LA PRIEREI-Les temps des prires A-Le hadith de base La connaissance des heures des prires est obligatoire comme le nom des prires. La base juridique qui permet de dfinir les horaires des prires est le hadith suivant : Jbir Ibn Abdoullh rapporte qu'une fois Jibrl vint rencontrer le Prophte (s)et lui dit: "Metstoi debout et accomplis la prire!" Il accomplit ainsi la Salt de Zohr aprs que le soleil et dclin du Znith. Puis il vint nouveau l'heure de 'Asr et lui dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit alors la Salt du 'Asr aprs que la longueur de l'ombre de chaque chose et atteint la taille originale (de la chose); puis il vint l'heure de Maghrib et lui dit: "Mets- toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit la Salt de Maghrib lorsque le soleil fut couch. Puis il vint l'heure de 'Icha et lui dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit la Salt de 'Icha lorsque la lueur rouge [chafaq] et disparu. Puis il vint l'heure de Fajr et dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit la Salt de Fajr immdiatement aprs l'apparition de l'aube. Ensuite Jbril vint le voir le lendemain l'heure de Zohr et lui dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit ainsi la Salt de Zohr aprs que la longueur de l'ombre de chaque chose et atteint la taille originale (de la chose). Puis il vint nouveau l'heure de 'Asr et lui dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!" Il accomplit alors la Salt de 'Asr aprs que la longueur de l'ombre de chaque chose et atteint le double de la taille originale (de la chose); puis il vint pour la Salt de Maghrib la mme heure que la veille, sans se dvier de cette heure. Puis il vint pour l'Icha aprs que la moiti de la nuit ne ft passe. (ou il dit "aprs le tiers de la nuit ") et il accomplit la Salt de Ich. Puis il vint nouveau lorsque le ciel fut bien clair (avant le lever du soleil) et lui dit: "Mets-toi debout et accomplis la prire!". Il accomplit alors la Salt de Fajr. Puis il dit: "Le moment (pour chaque prire) s'tale entre ces deux heures (limites)". (Ahmad,An-Nasi, et At-Tirmidhi. Al-Boukhri crit que ce Hadth est le plus authentique en ce qui concerne les heures de prire). B-Les diffrentes priodes de ce temps Le temps dune prire est partag en 2 parties : - Ouaqte al Ikhtiyar : la priode prfrentiel, qui est une priode o on a le choix de prier nimporte quand durant cette priode. - Ouaqte dharoura : la priode de ncessit, qui est une priode au cours de laquelle seuls, les gens qui ont des excuses valables qui ne leur permet pas de prier dans limmdiat, peuvent y prier avant lentre dans la prire suivante C-Les permissions du darouri Il sagit du temps au cours duquel seules les personnes empches par les excuses suivantes peuvent se permettre dy prier. Les excuses valables pour se permettre de prier dans ce temps sont : pour attendre la fin des rgles, la fin des coulements sanguins aprs laccouchement, celui qui se converti lislam, le fou qui a retrouv la raison, lvanoui, celui qui dort, loublieux, linsouciant, celui qui a perdu ses ablutions Par consquent celui qui nadhre pas ces conditions et qui se permet quand mme de prier pendant le temps darouri , alors quil pouvait prier pendant le temps al ikhtiar est assi (dsobissant).

11

On retient quil nest pas permis de repousser le temps dal ikhtiyar pour le dharouri sans ces conditions sinon tu as des pchs. D- Les temps interdit (haram) pour faire les Nafilas (prires surrogatoires) Lorsque le soleil se lve Lorsque le soleil se couche Entre le temps o limam monte sur sa chaire jusqu la fin du jamoua (pas de 2 rakaat quand limam fait le discours) pour le vendredi. A La fin du temps al ikhtiyar dune prire et le dbut du temps darouri Quand tu sais que tu dois faire la prire fard (obligatoire) Au moment de l Iquamati Salat. E-Les temps blmables (makrouh) pour faire les Nafilas (prires surrogatoires) Entre le moment o le soleil se lve et jusqu ce quil atteigne 12 coudes (6 mtres environ) cela reprsente 20 mn aprs chourouk Entre le asr et le dbut du coucher du soleil

Tableau rcapitulatif La priode de prfrence al ikhtiar La priode de ncessit daroura (si elle existe) Sobh Depuis lapparition de laube, jusquau lever du soleil Inexistante Le lever du soleil Sa limite

Dohr

Depuis que le soleil quitte le znith et que lombre de lobjet commence sallonger jusquau asr

Inexistante

Le asr

Asr

A partir du moment o lombre de lobjet mesure 2 fois la taille de lobjet

A partir du moment o le soleil baisse dans lhorizon pour prendre une couleur jaune-

Le maghreb

12

orange

Maghreb

Ds que le soleil se couche et que le disque solaire disparat de lhorizon (sans quil ne fasse nuit)

Inexistante

Le icha

Icha

Ds que les lueurs rouges disparaissent de lhorizon jusqu la fin du 1er tiers de la nuit

Depuis la fin du 1er tiers de la nuit jusquau sobh

Le sobh

II-Lappel la prire (Adan et Iqama ) : En se qui concerne l'Adan, l'appel la prire, sa dfinition juridique est : l'annonce du dbut de l'entre du temps de la prire. La base juridique de l'Adan est dans le Saint Coran, dans sourate Jouma'a (Vendredi) Verset 9, et dans de nombreux hadiths du Prophte (S.A.W.). A Les diffrents statuts de l'Adan a)L'Adan est recommand (sunna mouakada), ds qu'il y a une assemble de fidles qui se runit dans une mosque ou ailleurs. b) L'Adan est mritoire (Moustahab) lorsque le fidle fait la prire tout seul et aussi pour le voyageur. c) L'Adan est dconseill (Makroukh) pour : - une personne qui voudrait faire une prire dont le temps est dj pass, - une prire surrogatoire (nafila), - la prire mortuaire (salt Al-Janaza) d) L'Adan est interdit (haram) : - pour la femme qui voudrait le faire - avant le dbut du temps de la prire ,sauf pour salt soubh* *Pour salt soubh, il y a des conditions. Il est recommand de faire l'Adan de la prire de soubh dans le dernier 6me de la nuit. Et ensuite il est recommand de faire un second Adan, quand le temps de salt soubh a commenc. B - Le contenu de l'adan : 13

L'adan se fait de cette manire: 1) Allahu Akbar : Allah est Grand (quatre fois). (2) Ashhadu a La ilaha illallah :J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah (deux fois). (3) Ashhadu-ana Muhammada Rassullullah : J'atteste que Muhammad est le Messager d'Allah(deux fois). (4) En se tournant vers la droite : Hayy Ala Salh : Venez pour la prire (deux fois). (5) En se tournant vers la gauche : Hayy Alal Falah : Venez vers le succs (deux fois). (6) Allahu Akbar (deux fois). (7) La ilaha illallah (une seule fois) Une phrase est ajouter aprs le numro (5) l'appel la prire du matin: "A Salatu Kharun minan naom" : (la prire est meilleure que le sommeil)(deux fois). C - Les qualits requise du muezzin : Le muezzin est celui qui annonce la prire. 1-Les conditions pour tre Muezzin, sont : - tre un Musulman - tre dou de raison (al-'aqal) - tre un homme (az-zoukoura) - tre pubre (al-boulough) - avoir connaissance des horaires de prire 2-Adab al-adan cest la manire de faire ladan dun point de vue pratique -il faut que l'adan se fasse dans un endroit surlev -que le muezzin soit debout -qu'il soit ablutionn -tourn face la qibla -prononce l'adan dans un langage claire en respectant les rgles de prononciation des lettres arabes -il est mritoire de mettre ses doigts dans ses oreilles -il doit sparer chaque phrase par une pause alors que liqama se fait sans pause. 3-Son temps : Ladahan se fait seulement au dbut de lheure de la prire : il ne se fait pas au milieu, ni la fin. Il n y que pour la prire du sobh quil est possible de faire un 1r adhan avant lheure pour informer les gens de la fin de lheure du sahour pour ceux qui font le jene. D - Ce qu'il faut dire quand on entend l'Adan. 1. Il suffit de rpter l'Adan que dit le Muezzin sauf quand on entend, Hayy Ala Salh : Venez pour la prire Hayy Alal Falah : Venez vers le succs On dit : La hawla wala kouwata illa billah (il ny a de force et de puissance quen Allah) Ensuite, la fin de l'Adan ont fait les salutations sur notre Prophte (S) On demande Allah qu'il nous permet que son Prophte (S) nous fasse intercession, c'est ce qui est cit dans la do'a qui est connu aprs l'Adan. 4. On fait les do'a (invocations) que l'on veut, puisque Inchallah les do'a sont acceptes entre l'Adan et l'Iqama. 5. Ecouter ladhan durant sa rcitation est un devoir pour tous, mme pour ceux qui lisent le Coran, qui font un discours, qui entrent la mosque avant de faire le tahyatal masjid. 2. 3. E - L'Iqama L'Iqama a un statut de sunna trs fortement recommande (mouakada), plus recommand que l'Adan. Et il est trs fortement recommand dans plusieurs situations: pour les prires obligatoires faites l'heure pour les prires obligatoires dont l'heure est dpasse pour la personne qui prie individuellement pour les personnes qui prient en groupe ceci, aussi bien pour les hommes que pour les femmes La sunna nous recommande que si l'iqama n'est pas suivi immdiatement par la prire, alors

14

l'iqama est annul et il faut alors le refaire. Pour la femme qui fait l'Iqama, si elle prie seule, elle le fait voix basse et si elle prie avec son mari, c'est lui qui fait l'Iqama pour les deux. F - Le contenu de l'Iqama (1) Allahu Akbar : Allah est Grand (deux fois). (2) Ashhadu a La ilaha illallah. J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah (une seule fois). (3) Ashhadu-ana Muhammada Rassullullah : J'atteste que Muhammad est le Messager d'Allah (une seule fois). (4) Hayy Ala Sal :Venez pour la prire (une fois). (5) Hayy Alal Falah : Venez vers le succs (une fois). (6) Qad qamati Sal(une fois). (7) Allahu Akbar (deux fois). (8) La ilaha illallah (une seule fois)

III-Les mosques et lieux de prires: A-Les mosques : Ce sont les meilleurs endroits de la Terre, et les meilleures de toutes ces mosques sont Masjid al-Haram ( la Mecque), Masjid An-Nabawi ( Mdine), Masjid Al-Aqsa ( Jrusalem). B-Ce quil faut dire quand on rentre dans une mosque: Il faut : - rentrer dans la mosque du pied droit et en sortir du pied gauche. - faire les salutations sur le Prophte (S) -dire une doa en entrant: Bismillah, waalto was salmo al rassoulillah, Allhoummaghfir-l dhounoub waftah-l abwba rahmatika . Au nom de Dieu, que le penchant divin et la paix soient sur lEnvoy de Dieu ! Allah, pardonne-moi mes pchs et ouvre-moi les portes de ta misricorde . En sortant : Bismillah, waalto was salmo al rassoulillah, Allhoummaghfir-l dhounoub waftah-l abwba fadlika . Au nom de Dieu, que le penchant divin et la paix soient sur lEnvoy de Dieu ! Allah, pardonne-moi mes pchs et ouvre-moi les portes de ta grce . C-Ce qui est ncessaire de respecter dans une mosque: Il y est interdit de : - vendre et dacheter quoi que ce soit. -de demander au gens sils nont pas retrouv ce quon a perdu lextrieur de la mosque -dlever la voix -de lire des pomes, sauf ceux qui sont autoriss dun point de vue lgislatif -daller la mosque aprs avoir mang de lail cru ou des oignons crus. -dhabiter dans la mosque, sauf ceux qui y vivent pour se consacrer totalement ladoration dAllah (T) comme les gens de sofa au temps du Prophte (S). -dutiliser la mosque comme lieu de passage -daccrocher des armes dans la mosque -les associateurs et les gens qui nont plus leur raison nont pas le droit de rentrer dans une mosque Il est autoriser au femmes de venir prier la mosque, tant quil ny a pas de trouble Il est dconseill aux jeunes filles (non marie)de venir la mosque. Il faut viter de ramener des petits enfants, sauf ceux qui savent bien se tenir Il est permis de dormir la mosque mais seulement un temps trs court. D - Les lieux de prires: Il nous est permis de faire la prire dans nimporte quel lieu partir du moment quil est pur.

15

Par contre le Prophte (S) nous a interdit de prier dans sept endroits: - le lieux o se trouve les chameaux (lcurie). - dans les lieux de passage, sauf si on na pas le choix. Dans ce cas on pose un tapis. Par contre, il nous est autoris de prier dans un passage sil ny a plus de place dans la mosque. - il est interdit de prier au-dessus de la Kaaba. - de prier dans les salles deau, sauf si on est sr que ce lieu est pur, en cas de situation extrme. - il est interdit de prier dans des dchetteries, sauf par exemple celui qui y travaille comme les boueurs, dans ce cas il doit sassurer de prier dans un endroit propre de cette dchetterie. - il est interdit de prier dans les boucheries, les lieux o se font les sacrifices. - il est interdit de prier dans les cimetires des associateurs, mais on peut prier dans les cimetires musulmans. Enfin lImam Malik a rajout, quil nous dconseille de prier dans les glises, dans les Synagogues, ou dans les Temples, sauf si on na pas le choix.

IV-Les conditions de la prire:A-Les conditions runir pour accomplir la salt : 1. Etre pubre, cest--dire que la prire nest pas obligatoire pour un enfant. On leur demande de pratiquer partir de 7 ans, on leur impose partir de 10 ans. 2. Etre dot de raison, cest--dire que pour les fous, la prire nest pas obligatoire, mme sil venait prier sa prire ne serait pas accepte. 3. Que la prire soit entre dans son temps 4. Chez la femme, respecter labsence dcoulement sanguin, lors de menstruations ou de locchies. 5. La prsence deau pour faire les ablutions, ou la rigueur la prsence de said, de pierre ou autres pour faire le tayyamum, sil ny a pas deau. B-Conditions pralables respecter pour laccomplissement de la prire: 1. Etre musulman. 2. Stre purifi des deux impurets: La souillure majeure leve par les grandes ablutions (Ghossal) et la souillure mineure leve par les petites ablutions (Woudou). 3. La purification du corps, des vtements et des lieux dans lesquels on prie. 4. Etre entr dans le temps de la prire. 5. Etre dirig vers la qibla (la Kaaba) -dans un premier temps, il est demand au croyant de trouver la qibla en se basant sur la direction du mihrab (niche) de la mosque, une boussole ou le soleil. -sil ne peut pas, quil demande alors aux gens -sil ne peut pas, ce moment l, il fait lijtihad, leffort de supposer une qibla et il commence sa prire. Si par la suite, il se rend compte quil stait tromp, sa prire est valable et il na pas la refaire, parce quil a fait leffort de trouver la qibla . -Mais il y a celui qui ne fait pas leffort pour trouver sa direction, et qui accomplit sa prire et qui se rend compte par la suite quil sest tromp de direction alors dans ce cas seulement, il doit absolument refaire sa prire, sinon elle nest pas accepte. Quand on parle derreur de direction de qibla, cest : -soit tourner le dos la qibla -soit tre en angle droit par rapport la qibla. Le respect de la direction de la qibla est une condition respecter pour les prires obligatoires mais pas pour les prires surrogatoires. Dans un cas extrme o le fidle ne peut vraiment pas respecter la direction de la qibla, comme celui qui serait passager en avion, alors il lui est permis de prier une prire obligatoire dans le sens du dplacement de son vhicule. 6. Cacher sa nudit, On distingue : -la nudit profonde : si cette partie du corps se dcouvre pendant la prire alors la 16

salate est invalide et refaire. -la nudit superficielle : si cette partie du corps se dcouvre pendant la prire alors la salate est valide mais diminue en valeur. Cette condition diffre entre lhomme et la femme : - Pour les hommes : -la nudit profonde correspond aux parties intimes -la nudit superficielle correspond la partie du corps comprise du nombril aux genoux. - Pour les femmes : -la nudit profonde correspond la partie du corps comprise du nombril aux genoux -la nudit superficielle correspond tout le corps sauf le visage et les mains (donc les pieds aussi sont cacher par une robe ou des chaussettes)

V-Les actes obligatoires de la prireSi vous voulez retenir la suite, nous vous proposons de vous souvenir de la mthode suivante: Dans la prire : -tous les actes sont obligatoires sauf le fait de lever les mains lors de la prononciation du 1er takbir, la premire assise du tachahoud et le mouvement de la tte pendant le salam. -aucune parole nest obligatoire sauf le 1er takbir, la fatiha et le 1er salam Nous rappelons que le non-respect dun seul de ces actes entraine lannulation de la prire. Il y a quatorze actes obligatoires dans la prire. 1- Lintention (an-nia) 2- Le premier takbir dintroduction, le premier Allaho Akbar (takbiratal ihram) 3- tre debout pour ce premier takbir (al-qiyamou laha) 4- La lecture de la Fatiha (qira-atal-fatiha) 5- tre debout pour lire la Fatiha (wal qiyamou laha) 6- Linclinaison (ar-roukou) 7- Le retour de linclinaison (ar-raf minhou) 8- La prosternation (as-soujoud) 9- Le retour de la prosternation (ar-raf minhou) 10- La deuxime assise (al-joulouss a thani) 11- La premire salutation (as-salam) 12- La quitude, qui consiste se poser dans laccomplissement de chacun des actes de la prire (at-tamanna) 13- La compltude, qui consiste accomplir compltement chaque acte qui nous est demand dans la prire (al-ytidal) 14- Le respect de lordre dans lequel on doit accomplir chacun des actes de la prire (tartib al-ada), 15-Lintention de liqtida si on prie derrire un imam Nous allons dvelopper chacun de ces points: A-Lintention (an-nia) 1. Lintention est obligatoire au moment du takbir, ou avant celui-ci, mais elle ne doit pas tre faite aprs . 2. On ne doit pas laisser trop de temps entre lintention et le takbir. 3. Il faut citer dans son cur le nom de la prire obligatoire que lon va effectuer, et la rigueur, le nombre de rakaats. 4. Pour les prires surrogatoires, il est inutile de citer dans son intention le nom de cette prire, ni le nombre de rakaats. 5. Toute personne qui prie derrire un imam, doit faire lintention de prier derrire limam: cela sappelle nyatal iqtida. 6. Lintention se fait uniquement dans son cur, sans murmure sauf pour les personnes qui sont sujettes au doute, le weswes et qui ont besoin de scouter. Dans ce cas, lintention peut se murmurer. B-Le premier takbir dintroduction de la prire, le premier Allaho Akbar 17

Il faut dire : Allaho Akbar Le prononcer en langue arabe tre dirig vers la qibla tre debout Le faire aprs lentre du temps de la prire Si cest un fidle qui prie derrire un Imam, il faut quil dise son takbir aprs celui de lImam. 7. Si une personne ne peut pas prononcer le takbir, cause dune maladie ou est dans lobligation de rester silencieux, elle peut faire le takbir avec son intention. 8. Il est mritoire de lever les mains au moment de la prononciation du premier takbir, mais ne pas les lever pour les autres takbirs. 9. On lve les mains au niveau des paules. 10. Il est mritoire de dire ce takbir en levant la voix, pas trop fort, juste pour sentendre soimme 11. Ce qui est obligatoire, cest douvrir la bouche et de remuer la langue au moment de prononcer le takbir. 1. 2. 3. 4. 5. 6. C-tre debout pour ce premier takbir (al-qiyamoulaha) Il faut tre debout au moment du takbir (sauf pour celui qui en na pas la capacit) Si la personne fait le takbir assis ou en train de se lever, sans raison valable, sa prire sera annule. D-La lecture de la Fatiha (qra-at al-fatiha) 1. Juste aprs le 1er takir, on na pas faire de doa particulire, cest--dire que le takbir est immdiatement suivi par el hamdou lillahi rabil alamine 2. La lecture de la Fatiha est obligatoire. 3. Cette lecture ncessite le mouvement de la langue, aussi bien pour limam que pour le fidle qui est derrire lui: cela ne suffit donc pas de lire la Fatiha dans son cur. Ceci est valable aussi bien pour une prire obligatoire, que surrogatoire. 4. Dans le cas dun fidle qui prie derrire un imam: -quand limam rcite voix haute, il faut couter. -quand limam rcite voix basse, le fidle rcite alors aussi la fatiha voix basse.(acte mritoire) 5. On est dans lobligation de respecter toute les rgles de prononciation de la Fatiha, car celui qui rcite la Fatiha ave des erreurs, sa prire est nulle. Pour celui qui a des difficults lire la Fatiha, par exemple un sourd-muet, il est pardonn. Mais pour celui qui a des difficults parce quil ne connat pas la Fatiha ou parce quil nest pas arabophone, il est dans lobligation de se perfectionner dans sa lecture. 6. On na pas le droit de la lire dans une autre langue que larabe, ni de la traduire, sinon la prire est nulle. 7. Quand on termine la rcitation de la sourate al-Fatiha, il est mritoire de dire Amin, voix basse que lon prie voix haute ou voix basse, que lon prie seul ou en groupe. 8. Par contre pour limam, lors des prires de dohr ou de asar, il peut dire amin pour luimme, mais il ne dit pas amin pour les prires de soubh, Maghreb et de lichaa E-tre debout pour lire la Fatiha (wal qiyamoulaha) 1. Il est obligatoire dtre debout durant la priode de la lecture de la Fatiha, sans sadosser un mur ou autre chose, sinon ce nest pas valable (sauf pour la personne malade) 2. Par contre, pour les prires surrogatoires, on peut rciter la Fatiha en station assise ou debout : la rcompense est alors diminue de moiti. 3. Quand on termine la fatiha, on peut sassoir car l, cest un acte sunna que de rester debout pour la rcitation de la deuxime sourate. Effectivement, tre debout pour la rcitation de la sourate suivante, est un acte recommand, mais pas obligatoire. De mme, si on est fatigu, on peut sadosser un mur ou autre chose. Dans le cas de fatigue extrme, on a le droit de sasseoir en plein milieu de la rcitation de la 2me sourate, par exemple dans la prire du tarawih, les nuits du ramadan, et a nannule pas notre prire. F-Linclinaison (ar-roukou) a-La manire de le faire ?

18

1. Le minimum du statut dinclinaison, cest lorsque la personne se penche jusqu ce que ses mains puissent toucher ou se rapprocher de ses genoux. La meilleur position, cest lorsque le dos et la tte sont perpendiculaires aux jambes. 2. Mettre ses mains sur ses genoux, en cartant les doigts, dcoller ses bras du reste du corps, la tte ne doit tre ni trop redresse, ni trop rabaisse donc elle doit tre au mme niveau que le dos et les pieds doivent tre loignslun de lautre. b-Ce quil faut dire et ne pas dire ? Dans ce roukou, on ne rcite ni douas, ni Coran: on prononce uniquement la glorification Soubhana-Allahi rabbil adim wa bi hamdihi ( 3 fois minimum). c-Sa dure ? Il ny a pas de limite particulire sur la dure de linclinaison sauf pour limam, lors dune prire obligatoire, qui ne doit pas trop tarder dans son inclinaison pour ne pas abuser des fidles qui sont derrire lui. Pour ce qui est des prires surrogatoires, on peut tarder aussi longtemps quon le dsire. G-Le retour de linclinaison (ar-rafa minhou) Il suffit de se redresser jusqu la station debout et avoir le dos droit, en position verticale. H-La prosternation (as-soujoud) a-Que doit-on poser au sol ? 1. Quand on se prosterne, on pose dabord les mains puis les genoux. 2. On pose la tte entre les mains. Au final, les mains doivent tre proches des oreilles, avec les doigts dirigs vers la qibla et les coudes qui ne touchent pas le sol. 3. La prosternation se fait sur sept organes : -Le visage -Les deux mains -Les deux genoux -Les deux pieds 4. En ce qui concerne le visage: la prosternation doit se faire sur une partie du front et le nez aussi doit toucher le sol. 5. Les orteils doivent tre plis avec les pointes des pieds orientes vers la qibla. b-Sa dure ? Le temps minimum quon doit respecter dans le soujoud, cest davoir son nez et son front qui touche le sol avec une certaine quitude puis tenir cette pose et ensuite se relever. c-Comment placer le reste du corps ? 1. Dans le cas de lhomme: il doit loigner les cuisses du ventre et les bras du corps en cartant les coudes, sans les poser au sol. 2. Mais par contre, pour la femme, cest le contraire, elle doit rassembler ses membres en se recroquevillant: ses cuisses doivent tre proches du ventre et les bras proches du corps. d- Ce quil faut dire et ne pas dire ? Dans cette station, on rcite trois fois la doa : Subhna rabbiya-l-al (Puret mon Seigneur le plus haut), ensuite on peut faire les doas que lon veut, mais on ne rcite pas de Coran. I-Le retour de la prosternation (ar-raf minhou) 1. Il faut quitter le sol et se mettre dans une station assise en posant les mains prs des genoux 2. Il faut respecter un temps de pause dans cette position assise avant de pouvoir faire une deuxime prosternation. 3. Si aprs la 2me prosternation, on doit se relever, il faut alors dcoller les genoux du sol avant les mains. J-La deuxime assise (a-djoulouse a-thani) Lassise obligatoire correspond uniquement au temps dassise ncessaire pour prononcer le

19

salam final. K-La premire salutation (as-salam al awal) 1. Ce qui est obligatoire, cest le 1er salam pour pouvoir sortir de la prire, partir de l, on considre que la prire est termine. 2.Ce qui est obligatoire dans la salutation, cest la prononciation du mot asalam, je prcise quil faut dire a salam et non pas salam : le a est obligatoire. 4. Il est mritoire de dire la phrase dans la totalit As-salamo aleikoum . 5. Elle doit tre dit obligatoirement en arabe. 6. Elle doit tre prononce avec la langue, sauf dans le cas dune personne qui ne peut pas prononcer pour cause de maladie dans ce cas elle dit le salam avec son intention. 7. Pour limam: il ne fait quun seul salam en tournant son visage du ct droit. 8. Pour les fidles derrire limam: ils feront 3 salam: - le premier salam vers la droite qui est la salutation finale pour clturer la prire. -le deuxime salam, quils font devant eux pour rendre le salam limam. -le troisime salam, vers la gauche, ne se fait que sil y a un fidle gauche. Ce salam a un statut dacte sunna recommande. Sil ny personne gauche, le fidle na pas faire de salam gauche. 7. Un seul salam suffit pour quitter la prire donc quand le fidle fait une prire surrogatoire et que retentit liqama pour la prire obligatoire, on peut quitter cette prire surrogatoire en faisant juste un mouvement de la tte vers la droite en prononant le mot salam. L- La quitude, qui consiste se poser dans laccomplissement de chacun des actes de la prire (at-tamanna) Cest la quitude que lon doit respecter dans la prire: elle consiste respecter un temps de pause pour chacun des mouvements de la prire. M-La compltude, qui consiste accomplir compltement chaque acte qui nous est demand dans la prire (al-ytidal) Accomplir compltement chaque acte, en le faisant du mieux possible, et en les sparant les uns des autres. N-Le respect de lordre dans lequel on doit accomplir chacun des actes de la prire (tartib al-ada), Le respect de lordre de chacun de ces actes: faire lintention avant le premier takbir, le takbir qui doit tre suivie de la Fatiha . On peut pas faire un acte avant un autre. O-Lintention de liqtida derrire limam Cette obligation ne simpose que si on prie derrire un imam : lintention de suivre limam.

VI-Les actes prophtiques (sounnas) dans la prireIl y a deux types de sounnas dans la prire : - Les actes recommands - Les actes mritoires A-Les actes recommands : Nous prcisons que ces actes ont une valeur semi-obligatoire dans le sens o leur non application constitue une faute, mais la prire reste valide. 1-Lappel de la prire: al Adan wal iqama 2- La prire en groupe. 3- Lire un verset ou une partie dun verset dans la sourate qui suit la Fatiha. 4- Etre debout quand on lit ce verset ou la sourate qui suit la Fatiha. 5- Lire voix basse dans les prires de jour (salt dohor et asar) sauf pour Joumaa qui est voix haute. Et lire voix basse dans la dernire rakaat du Maghreb et les deux dernires rakaats de lichaa. Il y a deux niveaux extrmes de tonalit et la lecture voix basse se situe entre les 2 : -le minimum consiste remuer sa langue dans sa bouche, sans produire de son. 20

-le maximum consiste produire un son suffisant pour que la personne parvienne scouter elle-mme. Ceci pour les hommes comme pour les femmes. 6- Lire voix haute dans les prires o cest ncessaire : salt soubh, les deux premires rakaats du Maghreb et de lichaa. Pour les hommes, Il y a deux niveaux extrmes de tonalit et la lecture voix haute se situe entre les 2 : - le minimum consite produire un son suffisant pour que la personne parvienne scouter elle-mme et que son voisin puisse lentendre. -le maximum consiste ce quil ny ait pas de limite dans lintensit du son. Pour les femmes, il ny a quun seul niveau sonore : il ny a pas de minimum et de maximum pour la tonalit voix haute: il faut juste quelle sentende elle-mme. 7- Tous les takbir (le fait de dire Allahou akbar) sont sunnas sauf le premier qui est obligatoire 8- Dire Sami allhu liman hamidah ( Allah entend qui le loue) :cest sunna pour limam, et pour celui qui prie individuellement. Derrire limam, les fidle rajouteront Rabban wa lakal-hamd (Notre Seigneur toi les louanges). 9- At-tachahoudo-l-awal, le premier Attahiyytou lillahi, 10- Al-djoulouss-l-awal cest--dire la premire assise pour pouvoir faire ce Attahiyytou lillahi 11- Le deuxime tachahoud, cest--dire le deuxime Attahiyytou lillahi, 12- La deuxime assise, qui est lassise finale pour pouvoir faire ce Attahiyytou lillahi 13- Augmenter le temps des pauses pour chaque acte que lon doit accomplir au cours de la prire. 14- Faire les salutations sur le Prophte (S.), au moment du deuxime tachahoud 15- Ecouter limam quand il rcite, lorsque lon prie en assemble. 16- Faire les salutations finales voix haute lorsquon prie individuellement. Mais si on prie en groupe, il ny que limam qui prononce le salam final voix haute et les fidles le disent voix basse. 17- Le deuxime* et le troisime** salam. * Le deuxime salam, quils font devant eux pour rendre le salam limam. ** Le troisime salam, vers la gauche, cest sil y a un fidle gauche. 18- Au moment de la prosternation, bien poser les paumes de ses mains sur le sol, et davoir les pieds touchant le sol avec les orteils dirigs vers la qibla. 19- Pour une personne qui ferait la prire la mosque, il sagit davoir devant elle un pilier ou un mur de telle sorte quil ny ait pas de risque que quelquun passe devant nous durant notre prire. La distance qui doit sparer le fidle du pilier ou du mur doit tre de trois coudes environ. Cette prcaution est prendre si lon sait que quelquun risque de passer devant nous, sinon il nest pas ncessaire de la prendre si on est chez nous et quon sait que personne ne va passer. B-Les actes mritoires de la prire: Nous rappelons que la pratique de ces actes apporte un bonus de rcompense et que le non respect de ces actes napporte rien en bonus mais de ne diminue rien aussi de la validit de la prire 1. Prciser dans son intention : -si la prire que nous allons effectuer est une prire faite dans son temps (ada) ou

21

aprs expiration (qada) -le nombre de rakaat 2. Lever les mains au moment du 1er takbir et pas pour les autres. 3. Juste aprs ce takbir, descendre doucement les mains . 4. Aprs la fatiha, lire une sourate entire, en choisissant une sourate plus longue dans la 1re rakaat que pour la 2me . 5. Lire la fatiha voix basse pendant que limam rcite voix basse 6. Lire les sourates en respectant lordre tabli par le Coran 7. En ce qui concerne les temps de lecture, et donc la longueur des sourates lire: -un temps relativement long lors des prires de sobh et dohor -un temps relativement court lors des prires de asr et maghreb -un temps intermdiaire lors de la prire de icha. 8. Dire amin aprs la fatiha 9. Le prononcer voix basse 10. Respecter une certaine distance entre les pieds lors de la station debout 11. Poser les mains sur les genoux lors de linclinaison 12. Rciter la doa du qounoute avant ou aprs linclinaison de la 2me rakaat de sobh 13. Ecarter les doigts lorsque les mains sont poses sur les genoux 14. Avoir le dos perpendiculaire pendant linclinaison 15. Avoir la tte au mme niveau que le dos: ni abaisse, ni redresse. 16. Avoir les membres distant du corps pendant linclinaison et la prosternation. 17. La glorification pendant linclinaison et la prosternation. 18. Prononcer le takbir au dbut des mouvements 19. Attendre dtre compltement debout aprs un retour de prosternation pour prononcer le takbir 20. Les mains sont les premiers organes toucher le sol lors de la prosternation et les derniers le quitter lorsquon se lve. 21. Poser la paume des mains au sol lors de la prosternation. 22. Diriger les mains vers la qibla pendant la prosternation. 23. Faire des invocations pendant la prosternation et avant le salam final, lors de la sation assise. 24. Sasseoir entre 2 prosternations en respectant la sounna suivante: faire de telle sorte que la jambe gauche glisse sous la jambe droite pour se retrouver assis sur la fesse gauche, seule toucher le sol, le pied droit doit se maintenir la verticale avec les orteils, ou au moins, le gros orteil dirig vers la qibla. Les mains sont pos plats sur les cuisses, les doigts dirigs vers la qibla, proches des genous. Lors du tachahoud, seule la main droite est ferme, avec lindex dress, tourne de telle sorte que le pouce et le ct de lindex soient face nous. 25. Dtacher les mains du sol lors de lassise entre 2 prosternations pour les poser sur les cuisses. 26. Respecter un court temps darrt entre 2 prosternations. 27. Prononcer le salam sans allonger la voyelle a pour viter de dire salaaaaam mais salam 28. Tourner le visage vers la droite au moment de la prononciation de ce salam 29. Pour limam, aprs le salam final, quitter sa place ou modifier son assise. 30. Utiliser le siwak, la branche darak, pour se frotter les dents avec, si le temps entre les ablutions et laccomplissement de cette prire est relativement long. C-Les actes permis pendant la prire: Le fait dcouter ce qui se dit cot de lui mais sans en abuser. Le fait de tuer un insecte qui nous gnerait Le fait de se dplacer dans sa salate lquivalent de 2 rangs et ceci dans la limite de 2 fois pendant une mme salate, mais en respectant toujours la direction de la qibla avec ses pieds Le fait de mettre la main devant la bouche lors dun baillement, cest mme un acte mritoire. Le fait de ramasser par terre quelque chose qui serait tombe. Le fait de dire voix haute sobhanallah pour signaler quelque chose une personne prs de nous. D-Les actes qui annulent la prire:

22

Le fait de rire dans la prire Faire des gestes dans la prire mais qui nappartiennent pas la prire Dcouvrir sa nudit profonde Perdre ses ablutions Sadosser quelque chose lors de la station debout Lire une sourate en ngligeant lordre des versets, dans la mme rakaa Ngliger un acte obligatoire

VII-Soujoud Sahou (la prosternation de loubli)En ce qui concerne ce sujet, les savants disent que dans le cas o on aurait fait une erreur ou un oubli dans notre prire, il vaut mieux corriger cette prire que de la refaire une autre fois. Le prophte (s) a dit : une prire effectue dans une journe, ne se refait pas . Cest la raison pour laquelle, il est trs important de savoir comment corriger sa prire en cas doubli ou derreur. ALes types doublis qui peuvent survenir pendant la prire: 1er type doubli : lorsque loubli concerne un acte obligatoire de la prire (fard) Cela peut par exemple tre une inclinaison, une prosternation, etc Dans le cas dun oubli concernant un acte obligatoire, la prire ne peut se corriger quen refaisant lacte obligatoire que nous venons doublier. Si la personne continue faire sa prire alors quelle sait pertinemment quelle vient doublier un acte obligatoire, sa prire devienne NULLE, INVALIDE, do limportance de la corriger. Prenons un exemple : une personne est en train de faire la prire. Elle se trouve dans la premire gnuflexion (rakaa). Elle termine la Fatiha puis la seconde sourate et au lieu de faire linclinaison, par distraction, elle fait directement la prosternation. Puis, pendant sa prosternation, elle se rend compte de son erreur savoir quelle vient doublier son inclinaison. Cette personne est donc dans lobligation de revenir dans la station debout et de faire linclinaison quelle a omise de faire. Ensuite elle continue la prire normalement. Au final, elle aura donc fait un acte en plus (une prosternation supplmentaire). Pour se faire pardonner de cet oubli, cette personne devra donc faire aprs le salam final, deux prosternations de loubli. Nous verrons par la suite, quoi correspondent en dtail ces prosternations. 2me type doubli : loubli dun acte mritoire (moustahab) Si on oubli un acte mritoire dans la prire, il nest pas ncessaire de faire les prosternations doubli. Que ce soit pour un oubli ou un rajout dun acte mritoire, la prire ne ncessite pas de correction. Mais si, par le fait dun oubli ou du rajout dun acte mritoire, la personne fait quand mme des prosternations doubli aprs le salem, sa prire est annule et il sera dans lobligation de la refaire. Cest pour cela, quil est important pour tout musulman de connatre quels sont les actes obligatoires, mritoires et sounnas de la prire afin de ne pas se retrouver face cette difficult. 3me type doubli : loubli dune sounna Mouakada (sounna fortement recommande) Ces sounnas sont au nombre de 7 : 1 - La sourate qui suit la Fatiha 2 Le fait de lire voix haute ou voix basse quand il le faut 3 Tous les takbir (le fait de dire Allahou Akbar) sauf le premier takbirat Al Ihram qui est obligatoire 4 Le fait de dire Sami Allahou Liman Hamida 5 Le premir tachahhoud 6 Le deuxime tachahhoud 23

7 La premire assise que lon fait aprs les deux premires rakaates pour pouvoir faire son tachahhoud Si lon vient oublier dans notre prire une ou plusieurs de ces 7 sounnas, il nous est alors possible de corriger les manquements de ces sounnas avec les deux prosternations doubli. BLe moment o sont faites les deux prosternations doubli (avant ou aprs le salem) Si nous avons fait un oubli dune ou de plusieurs de ces 7 sounnas (cites ci-dessus), la prosternation de loubli va se faire avant la salutation finale. Par contre, si lon vient rajouter quelque chose dans notre prire obligatoire, savoir lune de ces 7 sounnas Mouakada ou un acte obligatoire en plus, les deux prosternations de loubli vont se faire aprs la salutation finale. Si une personne extrmement distraite dans sa prire associe un rajout et une diminution dune de ces sounnas Mouakada, cette personne devra effectuer la prosternation de loubli avant le salem. Voici 2 cas de distraction extrme: -la personne fait une erreur en rajoutant quelque chose dans sa prire et oublie de faire les deux prosternations de loubli aprs le salem, cette personne devra faire ses prosternations doubli ds quelle se rend compte de son oubli quand bien mme elle sen rappellerait un mois ou un an plus tard. -la personne a oubli quelque chose dans sa prire et omis de faire les deux prosternations de loubli avant le salem -Cette dernire peut effectuer cette rparation (les deux prosternations de loubli) tant quelle na pas perdu les ablutions. -Si elle a perdu ses ablutions : -et que loubli concerne plus de 3 sounna, sa prire est annule et il incombe donc la personne de la refaire. -et que loubli concerne moins de 3 sounna, sa prire est valide. C-Laccomplissement des prosternations de loubli La prosternation de loubli se compose de deux prosternations ni plus ni moins. Il est recommand de renouveler lintention notamment lorsquon effectue la prosternation aprs le salem. Par contre, la prosternation avant le salem ne ncessite pas le renouvellement de lintention dans la mesure o nous sommes encore rattachs la salat. Pour effectuer les prosternations, il faut videmment avant chacune delle, faire le takbir (Allahou Akbar) et aussi chaque retour de prosternation. Quand on effectue les prosternations de loubli aprs la salutation, il faut faire un autre tachahoud qui se fera jusqu la chahada sans rajouter la salat Ibrahimia:allahouma salli.. Cependant, celui qui effectue la prosternation avant le salem, attend de terminer compltement son tachahhoud et ce nest quaprs avoir fait la salate ibrhimia, quil peut ajouter les deux prosternations. Aprs leur accomplissement, il fait son tachahhoud sans rajouter la salat Ibrahimia et fait le salam pour clturer la prire. D-Le cas des erreurs lors de la prire en groupe : 1-Prenons le cas dune personne priant la mosque et qui arrive en retard la prire en groupe et elle se rend compte que limam a d se tromper au dbut de la prire pendant que la personne tait absente 1er cas: Cette personne se rend compte la fin de la prire que limam effectue des prosternations de loubli avant le salam, dans ce cas, elle les fait avec limam. 2me cas: Cette personne se rend compte la fin de la prire que limam effectue des prosternations de loubli aprs le salem,. Dans cette situation, le fidle ne doit pas faire les prosternations de loubli avec limam mais se relever aprs le 1er salam de limam pour complter les rakats manquantes et faire les prosternations de loubli aprs son propre salam Ceci est valable seulement sil a fait au moins une rakaat avec lassemble. Lorsque limam fait sa premire salutation, la personne se relve pour complter ce qui lui manque. Dans le cas o le fidle na pas pri au moins une rakaate avec limam, il na pas faire les prosternations de loubli que feraient limam puisque sa prire nest pas considre comme prire en assemble.

24

2-Il peut arriver aussi quun fidle priant en assemble vienne faire des erreurs: tant que ses erreurs concernent des actes sounnas, alors le fidle na pas effectuer de prosternations doubli car cest limam qui prend en charge la prire des fidles. Par contre si cette erreur concerne un acte obligatoire de la prire, le fidle est dans lobligation deffectuer lacte manqu pour pouvoir continuer prier en assemble. 3-Si cest limam qui vient se tromper, nous devons lui indiquer son erreur au travers dun sobhanallah prononc voix haute. Si malgr cela, limam ne se rend pas compte de son erreur, il est permis limam de poser la question sur la source de son erreur et aux fidles de lui rpondre. E-Le statut juridique des prosternations de loubli 1. La pratique de la prosternation de loubli un statut de sounna partir du moment o on a oubli une ou deux sounnas Mou akada 2. Par contre, la prosternation de loubli prend un statut obligatoire partir du moment o la personne a oubli 3 sounnas ou plus, avec une dentre elles qui serait mouakada. 3. Il est interdit de dlaisser un soujoud qabli (celui prcdent le salam) quelque soit le nombre de sounna oubli. 4. Mais il nest pas interdit de dlaisser un soujoud badi (celui daprs le salam ) F-Quelques remarques et situations particulires 1. Prenons le cas dune personne qui doit effectuer une prire de 4 units (rakaat) telle que Dohr, Asr et Icha. Aprs les deux premires rakats, cette personne doit thoriquement sasseoir pour faire le tachahoud mais l elle oubli de le faire puis se relve et se met debout afin de commencer la troisime rakaat. Que doit-elle faire ? Doitelle sasseoir nouveau afin de refaire le tachahoud ou bien continuer ? les 2 solutions sont possibles: a-Il se trouve qu partir du moment o ses mains nont pas encore quitt le sol, elle peut dans ce cas revenir la position assise. Car nous savons que lorsque lon veut se relever du soujoud, il faut dabord lever les genoux et ensuite les mains. Donc si les genoux ont quitt le sol et que les mains le touchent encore, la personne peut reprendre sa position assise et continuer sa prire nomalement sans avoir faire de correction la fin. b-Par contre, si les mains ont galement quitt le sol et que la personne est quasiment debout, elle ne peut plus revenir la station assise puisse quelle vient dentamer un acte obligatoire qui est la troisime rakaat. En effet, on ne peut pas laisser un acte obligatoire (qui est dans ce cas la station debout) pour un acte sounna (le premier tachahoud) donc la personne aurait fait une prire de 4 rakats sans avoir fait le tachahoud. Cette dernire se retrouve dans la situation dune personne qui a oubli une sounna. Elle devra donc effectuer avant la salutation finale deux prosternations doubli. c-Toutefois dans la situation o la personne aurait lev du sol les genoux et les mains et se seraient assise nouveau pour faire le premier tachahad, cette dernire se retrouve dans la situation dune personne qui aurait fait 4 rakats avec les deux tachahoud mais avec un acte en plus (le fait de stre redresser). Elle devra donc effectuer les deux prosternations de loubli aprs le salem. 2-Prenons le cas dune personne qui aurait oubli un acte obligatoire sans penser y revenir et qui sen rend compte aprs la fin de sa prire: elle est alors dans lobligation de refaire un nouveau takbir, une nouvelle intention pour revenir dans la prire la position qui prcde lacte manqu et quensuite partir de l, la personne complte sa prire. G-Situation des gens qui ont des doutes dans la prire 1-Le prophte (s) nous a appris que, quand lun de nous a des doutes dans sa prire au sujet du nombre de rakaat quil vient deffectuer, il doit baser sa certitude sur le nombre minimum et faire 2 soujoud badi (aprs le salam). Par exemple dans le cas dune personne qui ne sait plus si elle en est la 3 me ou me 4 rakaat, elle doit considrer quelle en est la 3me rakaat. Dans tous les cas, ds quune personne est dans une situation de doute, elle se base sur le chiffre minimum dont elle est sr et la fin de sa prire, elle devra faire les 2 prosternations

25

aprs le salem puisquelle sera dans une logique de supplment. 2-Concernant le deuxime type de doute, il sagit des personnes qui ont le waswas, cest-dire qui rgulirement ont des doutes toutes les prires au sujet du nombre de rakates effectues. Ces personnes atteintes par ce genre de trouble, doivent baser leur certitude sur le nombre maximum et nont plus sur le nombre minimum. Par exemple: si une personne a des doutes en se demandant si elle a effectu 3 ou 4 rakats, elle doit se dire quelle en a effectu 4.Ainsi elle loigne le waswas, le doute, de son esprit.

VIII- La prosternation de la lecture du Coran Elle a un statut dacte sounna Cette prosternation commence par un takbir sans lever les mains. Au sol, on rcite le tasbih comme celui de la prire plus la doa de la prosternation. Par la suite, on se relve de sa prosternation avec un takbir et on considre que tout sarrte l, sans faire ni tachahoud, ni salam.

Cette prosternation est faire : -pour celui qui lit le verset correspondant -pour les fidles qui prient derrire un imam qui ferait cette prosternation -pour celui qui coute quelquun lui enseigner le Coran et que ce lecteur possde les qualits requises pour pouvoir faire imam (un homme, pubre, dou de raison, musulman, en tat d ablution) Par contre, cette prosternation ne se fait pas: -pour celui qui ncoute pas le Coran alors que des personnes prs de lui sont en train de ltudier -pendant les moments o il est interdit de faire des prires nafilas.

IX Comment rcuprer des prires dont le dlai est pass (qadha el fawat)A-Il y a plusieurs situations qui font que la personne va accompir une prire dont le dlai est expir : a) Dans le cas dun oubli b) Parce que la personne sest endormie c) La personne tait distraite d) La personne la rate volontairement e) La personne a des doutes, savoir si lheure est passe ou non Ces cas sont appels qadha, cest--dire une prire qui est sortie de sa tranche dhoraire et qui est donc rattraper. Dans le cas o la personne aurait nglig involontairement laccomplissement de la prire son heure prescrite, le seul fait daccomplir cette prire ds que lon sen souvient suffit pour lui tre pardonn. Par contre, si une personne a nglig sa prire volontairement, elle est dans une situation o elle doit faire tawba, cest--dire un repentir sincre pour le pch grave quelle vient de commettre. B-Comment rattraper une prire sortie de sa tranche dhoraire ? a-Il faut la rattraper exactement comme la prire quon a rt. En effet, sil sagissait par exemple dun voyageur, il faudra la rattraper dans son statut de voyageur. Sil sagissait dune prire de rsident, on rattrape galement la prire

26

dans son statut de prire de rsident. Sil sagissait encore dune prire effectue voix basse, on la prie voix basse et si elle tait voix haute, on la prie comme telle quelque soit le moment de la journe (sachant que les prires voix basses seffectuent le jour et que celles voix hautes, la nuit). Donc si lon vient rattraper une prire nocturne en pleine journe, celle prire seffectuera tout de mme voix haute. b-Lorsque lon rattrape une prire, on doit imprativement faire lIqama avant cette prire. C-Le cas o la personne ne sest pas rendue compte que lheure de la prire a t dpasse. Il nous ait ici obligatoire de faire cette prire dans limmdiat, voire mme dans lurgence. A partir du moment o nous nous rendons compte de loubli, nous navons pas le droit de la retarder, peu importe le moment du jour ou de la nuit, mme durant les priodes de la journe au cours desquelles la prire est viter (lev et coucher du soleil). D-Linterdiction des prires surrogatoires Nafilas pour une personne qui doit rattraper une prire obligatoire Il est strictement interdit Haram de faire des prires Nafilas lorsquune personne a une prire obligatoire rattraper. Il est seulement permis de prier, comme nafila, le chife, le witr, les 2 rakaates du fajr et les prires du Ad. Il faut savoir que les toutes les prires non-effectues durant les priodes spcifiques aux femmes (de mentrues, locchies) ne sont pas rattrapper. E-Le cas dune personne qui a rt une prire et que la suivante vient dentrer dans son temps Prenons par exemple, une personne qui a rt salat Maghreb et que la prire de lIcha est entre dans son temps. Dans ce cas, cette dernire devra faire le Maghreb avant lIcha. Nous devons rattraper nos prires dans leur ordre chronologique, tant quil ny en a pas plus de 5 faire. F-Le cas de celui qui a plus de 5 prires rattrapper : -Si le nombre de prire que nous devons rattraper est infrieur cinq, on effectue dabord les prires rattraper avant la prire obligatoire du moment de la journe dans lequel nous nous trouvons. -Par contre, si le nombre de prire rattraper est suprieur cinq, la priorit est de faire la prire de la journe dans laquelle nous nous trouvons, avant de passer aux prires rattraper dans leur ordre chronologique. G-Le cas o le nombre de prires rattrapper est indtermin Il sagit ici du cas dune personne qui doit rattraper des prires dont elle ne connat pas le nombre. Il lui faudra essayer de faire un calcul approximatif sur le nombre de jours, de semaines, de mois ou dannes aux cours desquels elle na pas pri. Puis elle doit faire une estimation du nombre de ses prires afin dessayer de les rattraper. On peut faire lquivalent de deux journes de rcupration la mme journe. H-Doit-on rattraper les prires Nawafils (surrogatoires) ? Aucune Nafila nest rattraper hormis la prire Sounna Mou akada (sounna recommande) qui est la prire du Fajr.

X-Les prires Nafilas (surrogatoires)Il sagit ici des prires supplmentaires que la personne dsire faire en plus des cinq prires obligatoires. Il faut savoir que ces prires sont classes selon plusieurs niveaux A-Le statut juridique des nafilas : 1-Les prires Masnouna (recommandes): Ces prires sont celles que le Prophte (s) a faites : il faisait ces prires Masnouna 27

en public et il tait constant quant lapplication de ces dernires. Ces prires ne sont pas cites dans le Quoran. Elles sont considres comme recommandes parce que le Prophte (S) les faisait rgulirement. Ces prires Masnouna sont : la prire de Witr (la prire unique) la prire des deux Ad, Adha et Fitr la prire de leclipse la prire de la pluie la prire du Fajr (le matin avant salat Sobh) 2-Les prires Moustahaba (mritoires) Ces prires ont t faites par le Prophte (S) mais il ntait pas rgulier quant leurs applications. Ce sont donc des prires dun niveau relativement infrieures aux prires Masnouna.On distingue: -Les Rawatib qui sont les prires rgulires faites avant ou aprs certaines prires obligatoires (nous les verrons par la suite). -La prire Chafe que nous faisons avant la prire Witr. -La prire de Tahiyette Al Masjid qui sont les deux rakats que lon fait en entrant dans une mosque. -Il y a galement celle de Doha (la prire de la clart) que lon applique en milieu de matine -La prire de lclipse lunaire -la prire de tarawih (celles qui sont faites pendant les nuits du Ramadhan). B-Les prires qui accompagnent les prires obligatoires. 1-Les rawatib: Ce sont celles que lon fait avant et aprs salat Dohr, avant El Asr et aprs le Maghreb. A ce sujet, les savants disent quil ny a pas de limite en ce qui concerne leur nombre. Par contre, il est prfrable, dans le souci de la sounna, de prier un nombre de prire Nafilas correspondant celles que le Prophte (si) faisaient. En loccurrence, le Prophte (s) faisait : -quatre units de prires avant Dohr et quatre aprs. -quatre units de prires avant El Asr -deux units aprs le Maghreb mais il est meilleur de faire six units de prires aprs le Maghreb. Le statut de ces salats nouafil, bien sr, cest quelles sont mritoires dans le sens o si on les fait on gagne et si on ne les fait pas on ne perd rien. Par contre avant la salat maghreb, entre ladan et liqama, il faut viter de faire des prires surgatoires. Aprs le Icha, on peut faire les prires surgatoires chafe et witr. Dans laccomplissement de ces nawafils le prophte (s) faisait un salam au bout de deux units de prire, que ce soit dans les prires de jour ou de nuit. Il ne faudrait donc pas faire de prires nafila de 4 units ou plus. Ces prires nafils sont autorises faire debout ou assis. 2-Les 2 units du fajr: -elles se font avec lintention de faire le Fajr alors que les autres prires nafila ne ncessite pas dintention particulire. -Le temps au cours duquel se font ces 2 rakaat, commence partir du dbut du Fajr jusquau lev du soleil (Chourouq). -Elles se font avant la prire obligatoire de Sobh. -Par contre, le temps de cette prire nafila sarrte avec le zawal cest--dire le znith ( Dohr). Cela signifie que si la personne malheureusement na pas fait la prire du matin et quelle se rveil aprs le znith, elle na pas faire les 2 units de prire du Fajr mais fait uniquement le Sobh. -Normalement ces 2 rakates de Fajr se font avant le Sobh, mais si la personne a fait salat Sobh mias quelle na pas fait le Fajr, il lui faudra attendre le lever du soleil pour faire le Fajr. -Et si une personne a rt la prire du Sobh lheure et la fait dans la matine alors elle devra faire la prire du Sobh avant la prire du Fajr car elle doit commencer par ce qui est obligatoire.

28

3-La prire Chafe : -Elle se fait aprs la prire de lIcha et avant la prire du Witr avec un statut mritoire. -On na pas besoin de faire dintention particulire si ce nest de faire la prire. -Le chafe consiste faire un nombre pair de rakaates, sans limite de nombre. -On nest pas oblig dassocier le Chafe au Witr. On peut faire le Chafe et ensuite aller dormir et de laisser la prire du Witr pour la fin de la nuit. -Il est sounna de rciter dans la prire du Chafe, la premire rakaa aprs la Fatiha, la sourate el ala : (sabbih ismai rabika el ala) et dans la deuxime rakaa aprs la Fatiha, la sourate el kafiroun. -Le prophte (s) effectuait quasiment aprs toutes les prires de lIcha, douze units de prire de Chafe et il concluait par la treizime qui est Witr. 4-Le Witr: -Cette prire a un statut de sounna mouakada (prire sounna trs recommande). -La prire du Witr seffectue depuis la fin de la prire de lIcha jusquau dbut de Fajr. De ce fait, dans le cas dune personne qui ferait la prire du voyageur (chapitre que nous verrons plus tard) en regroupant le maghreb et licha au moment du maghreb, il ne devra pas faire le witr ce moment mais devra attendre le moment de lheure de licha pour leffectuer. -Il est permis, avec des excuses valables, de faire son witr mme aprs ladhan du fajr mais avant deffectuer son sobh. -Si la personne a effectu salat Sobh mais quelle na pas fait la prire du Witr ce moment cest termin, elle na pas la rattraper puisque sa dernire limite tait la prire du Sobh. -Il est mritoire dans la sounna, de laisser la prire du Witr non pas au dbut de la nuit mais au dernier tiers de la nuit. -Par contre si une personne a peur de ne pas se rveiller au dernier tiers de la nuit pour faire le Witr, elle le fait dans au premier tiers de la nuit avant de se coucher. Dans le cas o elle le fait au premier tiers et quelle se rveille au dernier tiers, elle pourra faire des prires nafilas sans avoir refaire le Witr. -Comment se fait cette prire ? Cest 1 seule unit de prire dans laquelle on lit la Fatiha, la sourate al Ikhlas, la sourate Falaq et la sourate nass. C-Les prires mritoires: 1-La prire du salut de la mosque (Tahiyette al masjid) : -Elle consiste faire 2 units de prires, ds que lon rentre dans une mosque quand on sait que lon va sy asseoir. -Elle a un statut de prire mritoire et non obligatoire. -Elle ne se fait pas durant les temps o la prire est interdite comme le lever et le coucher du soleil. -Dans le cas o une personne entre dans une mosque et y fait directement sa prire obligatoire, elle na pas faire aprs celle-ci la prire du salut de la mosque. La prire obligatoire la remplace ce moment. -Dans le cas dune personne qui ferait des entres et sorties rptes dans la mosque, il na pas refaire chaque fois cette prire: une seule fois suffit. -Si une personne entre dans une mosque et quil y ait une assemble de personnes, elle doit avant de passer le salem ces gens, faire la prire du salut de la mosque et seulement par la suite, elle se dirigera vers les gens pour les saluer. -Dans la mosque haram la mecque, le fait de faire tawaf remplace la prire de salut de la mosque. Dans le cas o la personne na pas lintention de faire de tawaf (7 tours autour de la Kaaba), elle fait les 2 rakates tahiyetal masjid. -Lorsquon entre dans la mosque du prophte (s) Mdine, la premire chose faire ce sont 2 units de prires et ensuite aller passer le salem au prophte (s). 2-La prire de clart (salat doha) : -Cette prire est possible partir du moment o le soleil sest lev, cest--dire 20 minutes aprs le Chourouq jusquau znith (avant dhohr). Le meilleur moment est de prendre le milieu de la matine. -Elle se constitue dun nombre minimum de 2 rakates et au maximum de 8 selon la sounna du prophte (s): le juste milieu est den faire 6. -Elle a la mme valeur que la prire de nuit.

29

3-La prire de lclipse lunaire totale ou partielle (du Khoussouf) : -Elle consiste faire 2 units de prire voix haute puisque cest une prire nocturne. -On peut la faire de manire individuelle ou en groupe mais il est mritoire de la faire chez soi. -Il est bon de rpter cette prire durant toute la dure de lclipse lunaire, jusqu ce que la lune reprenne sa forme initiale. 4- LeTarawih qui se fait pendant les nuits du ramadhan. -Omar Ibn Al-Khattab (R) est celui qui a institue cette prire en groupe -Il faisait 23 units de prires en comptant dans ce nombre le Chafe et Witr. La prire de tarawih est trs mritoire que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. -Il y a plus de mrite les faire en assemble. D-Les prires masmouna,recommandes par notre prophte (s). a-Le witr, que nous avons abord plus haut. b-La prire de lclipse solaire. -A partir du moment o la lumire du soleil commence disparaitre, on peut commencer la prire de lclipse -Son temps dbute aprs le lev du soleil jusquau znith. -Elle consiste faire 2 units de prires mais avec 2 inclinaisons et 2 stations dedout dans une mme rakaate. c-La prire de la pluie. -Son temps dbute aprs le lev du soleil jusquau znith. -Elle se fait en assemble. -On fait 2 units de prire voix haute afin de demander de la pluie Allah (swt). -Aprs ces 2 units de prires, limam fait 2 khotba (discours) comme la prire du vendredi. -Au final, limam fait une doa (invocation) commune.

XI-La prire du AdA-Comment se fait cette prire ? -Les 2 prires de lad el Adha et el Fitr ont un statut de sounna an mouakada, cest--dire de sounna fortement recommande chaque individu. -Elle nest pas demande pour les enfants, pour la femme ou pour les voyageurs mais cest mritoire pour eux de la faire tout de mme. -Pour celui qui aurait rat la prire du Ad en assemble, il a lautorisation de la faire seul. Si la rigueur, ils sont quelques uns, ils peuvent la faire ensemble mais sans Khotba. -Cette prire commence partir du lever du soleil jusquau znith. Dans la sounna il est bien de la faire lorsque le soleil est relativement haut dans le ciel, cest--dire lquivalent dune lance, cest--dire quasiment 2 mtres de hauteur. Aujourdhui cela reprsente une vingtaine de minutes aprs le Chourouq. -Par contre celui qui viendrait rater salat Al Ad durant cette tranche horaire, ne pourra plus la faire et na pas la rattraper. -Comment cette prire se fait-elle ? Il faut savoir que cette prire se constitue de 2 rakaates qui se font voix haute. Il est recommand de lire dans la premire rakaa aprs la Fatiha, la sourate el ala et dans la deuxime rakaa aprs la Fatiha la sourate shams. -Sa pratique : faire le Takbitat el Ihram plus six autres takbir (allahou akbar) avant de lire la Fatiha. Au total dans la premire rakaa, il y aura 7 takbirs. Dans la seconde unit de prire lorsque lon revient la station debout on dit le takbir habituel plus 5 autres takbir avant de lire nouveau la Fatiha. -La khotba se fait aprs la prire contrairement la prire du vendredi o la khotba se fait avant. -Une autre diffrence de la khotba du Ad celle du vendredi, est quelle commence par des takbirates au lieu des louanges. On dit donc plusieurs fois Allahou Akbar . -Cette khotba se fait en arabe, voix haute. Dans cette khotba, limam sadresse aux gens en leur disant ce quils doivent faire durant cette journe de lAd. Il fait donc takbir au dbut de la khotba mais galement son milieu. -Cette prire ne comporte ni adhan ni iqama. 30

B-Recommandations pour le jour de lAd a) Il est recommand de faire le ghosl (douche). Il est bien de le faire aprs le Fajr. Il est autoris de le faire aussi avant. Ce ghosl a un statut de moustahab, mritoire. Il est recommand pour toute personne doue de raison donc tout pubre. b) Il est mritoire galement le jour de lAd de se parfumer et de shabiller de ses plus beaux vtements. Par contre les femmes ne se parfument pas si elles doivent sortir (mosque ou autre). c) Il est mritoire daller la mosque pour la prire du Ad, pied. d) Il est mritoire de faire des takbir quand on sort de chez soi, tout le chemin, jusqu larrive la mosque et en levant relativement la voix, de telle sorte que nous puissions entendre ce nous prononons et la rigueur le voisin ct de nous. Lorsque lon arrive la mosque, on continue les tekbirates jusqu larrive de limam pour commencer la prire. e) Pour lAd de Fitr, il est sounna de rompre le jene avant daller faire cette prire. Par contre pour Ad el adha, il est souna de rester en tat de jene jusqu la prire du Ad et dessayer de rompre le jene en mangeant des abats de mouton que lon aura sacrifi. f) Il est mritoire de revenir de la mosque la fin de la prire par un chemin qui sera diffrent du chemin aller que lon aura emprunt. g) Il est mritoire de faire des takbirs le jour du Ad et les 3 jours suivant aprs chaque prire obligatoire. Ces takbirs sont faire que lon prie seul ou en assemble, pour les hommes comme pour les femmes. Par contre, on ne fait pas ce tekbir aprs les nafitas ni aprs une prire obligatoire effectue aprs sa priode de validit. Le takbir dire est Allahou Akbar, Allahou Akbar, La illaha illa Allahou wallahou Akbar, Allahou Akbar wa lillahi el hamd . h) Il est mritoire aussi de veiller la nuit des deux Ad en dikr, en prire, en lecture du Qoran. i) Il est mritoire de faire salat el Ad, ailleurs que dans la mosque. Par exemple, un grand lieu qui permettrait de rassembler la majorit des musulmans. j) Il est mritoire de bien shabiller le jour du Ad, de se parfumer et de faire le maximum pour que le jour du Ad soit un jour de bonheur pour la famille. Allah (swt) aime voir les effets de ses bienfaits sur ses serviteurs. k) Point particulier pour lAd du Fitr : donner zakat al Fitr. l) Point particulier pour lAd el Adha : le sacrifice, qui est une sounna an et qui est recommand chaque individu, quil soit orphelin ou voyageur, partir du moment o il a la somme dargent ncessaire pour acheter le mouton.

XII-La prire en assemble (Salat Al jamaa)A-Son statut : -cest une sounna mouakada (sounna fortement recommande) dans le cas des 5 prires obligatoires : il est demand chaque musulman de faire son possible pour prier la majorit, si possible, la totalit de ses prires, en assemble et ce selon la base de tous les hadiths et les arguments du prophte (s). -Elle est obligatoire dans le cas de la prire du vendredi -elle est mritoire dans le cas du Ad, de la prire de lclipse solaire, de la prire de la pluie et dans le cas du tarawih (prire des nuits du ramadan). -Elle est viter lorsque lon fait des prires surrogatoires. B-Quelques diffrences de pratiques par rapport la prire individuelle: a-Une assemble se compose au minimum de 2 personnes, sauf pour le vendredi o il faut tre au moins 12. Dans le cas dune assemble constitue de 2 personnes: -sil sagit de 2 hommes: les 2 personnes se placent sur la mme ligne: limam gauche et le fidle droite. -sil sagit dun homme et dune femme: lhomme est devant et la femme derrire lui. Ds que le nombre constituant lassemble dpasse 2, limam se trouvera seul devant eux. 31

b-Dans le cas dune personne qui est arrive en retard la prire : -on considre quelle a prie en assemble partir du moment o elle a fait au moins une unit de prire avec limam. A partir de quel moment peut-on considrer que le fidle a atteint une rakaa ? Une rakaa commence depuis linstant o on est en station debout et se termine lorsquon se redresse de linclinaison. Prenons le cas extrme o un fidle arrive dans une assemble et que limam est en position incline : A partir du moment o on arrive sincliner et poser les mains sur les genoux, et que limam ne sest pas redress de son inclinaison, on considre que le fidle a effectu une rakaa. -le fidle doit maintenant complter, aprs le salam de limam, le nombre de rakaat qui lui manque: en rcuprant dans les paroles et en construisant dans les actes. Par exemple: un fidle arrive maghreb en retard et il rejoint lassemble la 3 me rakaa. Aprs le salam de limam, le fidle devra se lever pour complter les 2 rakaat qui lui manque. Pour cela, il devra: -rcuprer dans les paroles: lire les 2 rakaat suivantes voix haute -en construisant dans les actes: aprs le salam, faire une rakaa puis le tachahoud. Se relever ensuite pour faire une autre rakaa suivie du tachahoud et du salam. c-Doit-on lire des sourates ou faire silence pendant une prire en assemble ? Il est mritoire, pour le fidle de lire derrire limam, lorsque lon fait les prires voix basse tel que Dohr, Asr, la dernire rakaat de Maghreb et les 2 dernires de lIcha. Par contre on ne lit pas derrire limam, on lcoute quand il lit les sourates voix haute. d-On na pas le droit de faire une prire nafita aprs liqama. Si liqama retentit alors que nous sommes en plein dans une prire surrogatoire, ce moment on doit rompre cette prire. Cette autorisation de rompre une prire nafila alors que la prire obligatoire commence, elle nous ait propos du moment o on considre que le fait de terminer cette nafila nous ferait rater une rakaa avec limam. Si par lon considre que nous avons le temps de finir la prire nafila et aprs le salem, avoir la possibilit de rattraper la prire en groupe sans rater la premire rakaa avec limam, l nous avons le droit de complter la nafila. Comment rompre une prire nafila? Il suffit de prononcer un salem nimporte quel moment de la prire, mme debout. e-Et si limam na pas ses ablutions ? La prire serait valide pour le reste de lassemble, sauf pour limam. f-Celui qui a fait une prire obligatoire na pas le droit de la refaire une seconde fois en tant limam. Sil la refait une seconde fois, elle lui est considre comme nafila et non pas obligatoire g-Celui qui a fait sa prire obligatoire seul et qui voudrait la refaire en assemble, a