Chaine d'or

download Chaine d'or

If you can't read please download the document

  • date post

    25-Jun-2015
  • Category

    Documents

  • view

    126
  • download

    4

Embed Size (px)

Transcript of Chaine d'or

[Bible. N.T.. vangiles (franais). 1868-1869] - Thomas d'Aquin (saint) - Pronne, Mgr Joseph-Maxence (trad.) - Nicolai, Jean (O.P., Le P.). annot.. Explication suivie des quatre vangiles : compose d'extraits des interprtes grecs et latins... de manire ne former qu'un seul texte..., Comprend :I-III. Saint Matthieu ; IV. Saint-Marc ; V-VI. Saint Luc ; VIIVIII. Saint Jean. 1868-69.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numriques d'oeuvres tombes dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur rutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n78-753 du 17 juillet 1978 : *La rutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la lgislation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La rutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par rutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits labors ou de fourniture de service. Cliquer ici pour accder aux tarifs et la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la proprit de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code gnral de la proprit des personnes publiques. 3/ Quelques contenus sont soumis un rgime de rutilisation particulier. Il s'agit : *des reproductions de documents protgs par un droit d'auteur appartenant un tiers. Ces documents ne peuvent tre rutiliss, sauf dans le cadre de la copie prive, sans l'autorisation pralable du titulaire des droits. *des reproductions de documents conservs dans les bibliothques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signals par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invit s'informer auprs de ces bibliothques de leurs conditions de rutilisation.

4/ Gallica constitue une base de donnes, dont la BnF est le producteur, protge au sens des articles L341-1 et suivants du code de la proprit intellectuelle. 5/ Les prsentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont rgies par la loi franaise. En cas de rutilisation prvue dans un autre pays, il appartient chaque utilisateur de vrifier la conformit de son projet avec le droit de ce pays. 6/ L'utilisateur s'engage respecter les prsentes conditions d'utilisation ainsi que la lgislation en vigueur, notamment en matire de proprit intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prvue par la loi du 17 juillet 1978. 7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute dfinition, contacter reutilisation@bnf.fr.

r EXPLICATION P|f DES SUIVIE l

VANGILES OUATRE l'Ai'. LE DOCTEUR ANGLIQUESAINTTHOMAS D'AQUINDK '.OIIDHE COMPOSEE D'EXTRAITS DKS ntKItFS l'IlLCHKlllS I)KS INTERPRTES AIlMinAllI.KSIKNT UE MASIKIIE A SE hOllMKR QUUN SEUL TEXTE SUIVI ET APPEL A Jl'STE TITIlf (illKLS ET l.ATI.NS, ET SURTOUT DKS SS. PliDES COOIlUO.NNlis KT ENCHAINES LA

CHAINE D'OUEdition o le tnle cunigii par le P. Nicolai a t revu a\tc greo tt latins le plus grand sjiii sur les telles oripnaut TRADUCTION Atrc oiuaiHirr BHti]rlli|urb et quia dixerat Beati fientes, ipse quoque flevit super civitatem. Unde di Et ut appropinquavit, etc. citur Et ut appropinquavit, idens civitatem,flevit Cyril. Miserebatar enim eorum Chrisv e super iliam dicens Quiasi eognovnsest tu, et quidemin hac die tua qua ad pacemtibi, tus, qui omnes homines vult salvari nune autem absconditasunt ab oculis tuis quod nobis non patuisset, nisi per alid te quia veniens ies in te, et tirurndnbunl ini- quod humanum fieret evidens: effusse mici tuivallo, et circumdabunt et coangu- enim lacrymse sunt signa tristiti. te, stabunt te undigue;et ad terram prosternent Greg. (in homil. 39 1 Evang.) Flevit

EXPLICATION DE L'VANGILE

pleure donc la ruine de cette ville infidle qui ne savait pas que cette ruine tait si proche Si tu connaissais, toi aussi, dit-il; sous entendez Tu verserais des larmes, toi qui te livres aux transports'de la joie dans l'ignorance o tu es de ta triste destine. Il ajoute Du moins en ce jour qui t'est encore donn etc. Comme elle s'abandonnait aux plaisirs sensibles, elle avait ce qui pouvait lui apporter la paix. Notre-Seigneur donne ensuite la raison pour laquelle elle mettait sa paix dans les biens sensibles Mais maintenant ces choses sont caches tes yeux. .En effet, si les malheurs qui la menacent, n'taient pas cachs aux yeux de son cur, elle ne placerait pas sa joie dans les prosprits de la vie prsente. Aussi lui prdit-il aussitt le chtiment dont elle tait menace a Viendront des jours sur toi. S. CYR. Si tu connaissais, toi aussi. Ils n'taient pas dignes, en effet, de comprendre les Ecritures divinement inspires, qui annoncent les mystres de Jsus-Christ. Car toutes les fois qu'ils lisent les livres de Mose, le voile qui est sur leur cur ne leur permet pas de voir l'accomplissement de la loi en Jsus-Christ qui tant la vrit, dissipe toutes les ombres; et pour n'avoir pas voulu voir la vrit, ils se sont rendus indignes du salut que Jsus-Christ leur apportait Du moins en ce jour, ce qui importe ta paix. Eitsbe. Il nous apprend ainsi que son avnement a eu pour objet la paix du monde entier il est venu, en effet, pour annoncer la paix ceux qui taient prs, comme ceux qui taient loin (1), mais cette paix est reste cache pour eux, parce qu'ils n'ont pas voulu la recevoir lorsqu'elle tait annonce Mais maintenant ces choses sont caches tes yeux. 11lui prdit A de annoncer paix vous tiezloigns, la (1) llusioncesparoles l'Aptreoest venu qui a et ceuxquitaient roches. (Ephes., 17.) il, p

igitur pius Redemptor ruinam perfidae civitatis, quam ipsa civitas sibi non cognoscebat esse venturam. Unde subditur Dicens, quia si cognovisses et tu; subaudi fierez; quae modo, quia nescis quod imminet, exultas. Unde subditur Et quidem in hac die tua, etc. Cum enim carnis se voluptatibus daret in die sua, qu ad pacem ei esse poterant, habebat. Cur vero bona prtesentia ad pacem habuerit, manifestatur, cum subditur Nuucautem abscondita sunt ab oculis tuis si enim a cordis ejus oculis mala quae imminerent, abscondita non esseut. loeta in preesentibus prosperis non fuisset unde mox ejus poena quoe imminebat, adjuncta est, euin sequitur Quia venient dies in te.

Gybil. (in Cat. Greorum Patrum.) Quia si cognovisses et tu non enim erant digni percipere divinitus inspiratas scripturas qu narrant Christi mysterium. Quoties enim legitur Moyses, velamen obnubilat cor eorum ne videant quod in Christo perfectum est, qui veluti veritas umbram fugat et quia non suut intuiti veritatem indignos se fecerunt salute quee manat a Christo unde Et quidem in hac die sequitur U tua, etc. EUSEB. bi nott suum adventum ad pacem totius mundi factum fuisse venit enim ad hoc ut pacem prdicaret propinquis et longinquis; sed quia annuntiatam sibi pacem recipere noluerunt, hase eos latebat. Unde subditur Nunc autem abscondita sunt ab

DE SAINT LUC, CHAP. XIX.

donc dans les termes les plus clairs le sige qui la menace a Viendront des jours sur toi, etc. S. GRG.(comme prcd.) Il veut parler des gnraux qui commandaient les armes romaines car il dcrit ici la ruine de-Jrusalem qui eut lieu sous Vspasien et sous TiteJ: Ils t'environneront, etc. Eusbe. Nous pouvons vrifier l'accomplissement de ces paroles dans le rcit de Josphe, qui, tout juif qu'il tait, a racont ces vnements d'une manire conforme ce qui avait t prdit par JsusChrist. S. Grg. La translation mme de cette ville vient rendre tmoignage ces paroles du Sauveur Et ils ne laisseront pas sur toi pierre sur pierre; car elle est rebtie aujourd'hui hors de la porte o Notre-Seigneur a t crucifi, tandis que l'ancienne Jrusalem est totalement dtruite. Quelle a t la cause de cette entire destruction? Parce que tu n'as pas connu le temps o tu as t visite. Thophyl. C'est--dire le temps de mon avnement; car je suis venu pour te visiter et te sauver si tu m'avais connu, et si tu avais voulu croire en moi, tu serais reste en paix avec les Romains, prserve de tout dan. ger, comme l'ont t tous ceux qui ont embrass la foi en JsusChrist. Oris. [hom. 36 sur S. Luc.) J'admets que cette Jrusalem a t dtruite en punition des crimes de ses habitants; mais je me demande si ceslarmes du Sauveur n'ont pas t verses sur une autre Jrusalem qui est la vtre (1). Si aprs avoir connu les mystres de la vrit, un chrtien retombe dans le pch, Jsus pleure sur lui, il ne pleure laJrusalem chrtienne. mrite Elle d'tre (i)LaJrusalem spimystique estl'me qui appele v tant demeureanslajustice qu'eile itdansla paixd'unebonneconscience, d et rituelle, qu'elle mais estrenverse dtruite, de dansle pch. elle et dchoit cettat et qu'elletombe lorsqu'elle

oculis tuis. Et ideo obsidionem quae in brevi erat ei superventura, expressissime prsenuntiat, subdens Quia venient dies in te, etc. Greg. (ut sup.) Ubi Romani principes denuntiantur illa enim Hierosolymorum subversio describitur, qu a Vespasiano et Tito Romanis principibus facta est. Unde subditur Et circumdabant te, etc. Eijsed. Quomodo autem ho complta sint, ex bis quae tradita sunt a Josepho, colligere possumus, qui cum esset Judus, singula quoque gesta narravit consona his que sunt a Christo prdicta. Greg. (ut sup.) Hoc quoque quod additur Et non relinquent in te lapidem super lapidem, ipsa jam ejusdem civitatis transmigratio testatur; quia dum

nunc in eo loco constructa est, ubi extra portam Dominus fnerat crucifixus, prior illa (ut dicitur) Hierusalem funditus est eversa. Cui ex qua culpa eversionis Eo pna fuerit illata, subjungitur quod non cognoveris tempus visitationis tufs. Thophyl. Id est, mei adventus veni enim visitaturus et salvaturus te; quod si cognosceres, et in me crederes, esses pacata Romanis, et ex omnibus exempta periculis; sicut omnes qui crediderunt in Christum, evasertmt. OntG. !f(t stip.) Non nego igitur et illam Hierusalem propter habitatorum scelera fuisse destr