L'âge d'or

download L'âge d'or

of 56

  • date post

    06-Mar-2016
  • Category

    Documents

  • view

    231
  • download

    2

Embed Size (px)

description

Le magazine pour seniors

Transcript of L'âge d'or

  • LAGE DOREDITION DE PARIS

    L E M A G A Z I N E D E S S E N I O R S A C T I F S

    INTERVIEW :Michou, senior au grand coeur

    SANTE BIEN ETRE :Les solutions

    pour garder la forme

    VIVRE CHEZ SOI OU EN MAISON DE RETRAITE?Nos conseils pour bien choisir

    PATRIMOINE ET FISCALITE:Faites valoir vos droits

  • 1

    Lge dor 2012

    Est une publication des ditions EDIMAR 66, rue Rennequin - 75017 parisSarl au capital de 7500 euros RCS Paris 534682018

    TEL : 01 40 54 74 66 FAX : 01 47 64 36 12Courriel : Contact@edimar.fr

    Directeur de la publication : David LahianyRedaction : Grgory GauthierConception graphique : David Garino Charge de clientle : Pascale NeveuCollaborateurs : Emeline Tournon, Elodie TostouService publicit : 01 47 64 36 13

    Imprim en EU par : Imprimerie OBBECOM S.A.S. Cap Entreprise - Parc dactivit des Chtelets Rue de la Croix Denis22950 TREGUEUX

    Tl : 02 96 76 51 20 - Fax : 02 96 76 60 36Toute reproduction de textes, illustrations et photographies provenant de ce magazine est interdite sans lautorisation explicite de lditeur.

    Maintien de vie domicile 2

    Lieu de vie adapt... Tranquillit assureAides la vie quotidienneLa tlassistanceLergothrapie comment a marche ?Paroles dlus : Rencontre avec Christophe LedranPrvention et scurit : Ayez les bons rflexes !Les CASVP : Un engagement quotidien

    Les maisons de retraite 16

    Bien choisir sa maison de retraiteDmarches et aides financiresComprendre la tarification

    Sant - Forme - Bien tre 21

    Rencontres sniorsTroubles de lauditionProblmes oculairesMaladie dAlzheimer : Un flau mal comprisLes bienfaits de la luminothrapie

    Patrimoine et fiscalit 29

    Assurance vieDons, legs et donationsBien prparer sa succession

    Sorties et loisirs 38

    Transports : La carte meraude se moderniseCuisinez comme un chef !Michou, senior au grand coeurVoyagez malin, voyagez sereinAnimaux de compagnie, un bonheur complice

    Renseignements utiles 50

    Les restaurants EmeraudeLes sections du CASVP

    SOMMAIREEDITOCher(s) lecteur(s)

    Avec lge dor, notre but a t de pro-

    poser chacun dentre vous un guide

    la fois simple, pratique et divertis-

    sant. Volontairement gnraliste car

    les sniors nont pas tous les mmes

    besoins, vous dcouvrirez au fil de ces

    pages qui sont dsormais les votres,

    les meilleurs moyens de faciliter

    votre quotidien. Dans une ville ou les

    retraits tiennent une place de pre-

    mier ordre, les thmes ne manquent

    pas : aides sociales, maintien de vie

    domicile, maisons de retraite, fiscalit,

    sant, sorties et loisirs... A lheure de la

    retraite, vos questions et vos procupa-

    tions sont nombreuses, tout comme les

    choix de vie qui soffrent vous !

    Bonne lecture !

    D.LahianyDirecteur de la Publication

  • 2

    Maintien de vie domicileLieu de vie adapt... Tranquillit assureAides la vie quotidienneLa tlassistanceLergothrapie comment a marche ?Paroles dlus : Rencontre avec Christophe LedranPrvention et scurit : Ayez les bons rflexes !Les CASVP : Un engagement quotidien

    Lieu de vie adapt... Tranquillit assure

  • 3

    MAINTIEN DE VIE A DOMICILE

    Lieu de vie adapt... Tranquillit assure

    L a ville de Paris compte prs de 430 000 habitants de 60 ans et plus (soit un Pari-sien sur 5). Toutefois, les Parisiens gs sont nombreux rester vivre domicile mal-gr un niveau de dpendance lev pour cer-tains dentre eux.Rester chez soi, cest le choix de la majorit des seniors. Dcider de ne pas quitter son domicile, son quartier et ses amis, est un choix lgitime. Notre logement est un lieu charg dhistoire, un lieu rassurant et surtout une preuve dindpendance, mais pour quil le reste, lhabitat doit tre amnag au fil du temps. Les grontologues sont formels : un logement correctement conu constitue un formidable lment de prvention de la perte dautonomie. En effet, avec le temps, notre champ daction va se rduire et il est donc utile danticiper cet tat de fait. Il existe aujourdhui quantit dastuces pour faciliter son quotidien et amliorer son intrieur. Cela passe par tous types de travaux, des plus simples aux plus la-bors. Ces amnagements doivent seffectuer dans le temps, ils en appellent au bon sens et aux nouvelles technologies. On peut prparer ces changements tous ges car personne ne

    vieillit de la mme faon. Penser adapter sa maison ou envisager de dmnager vers un lieu plus adapt est donc un gage de confort, de srnit et de bien-tre.

    Commencer par faire le tour de son logement en repensant ses installations et ne pas hsi-ter se faire aider dun membre de la famille ou encore dun ergothrapeute. Le Centre dAction Sociale de la Ville de Paris peut vous proposer, sous certaines conditions, un dia-gnostic habitat qui peut tre ralis pour vous par le Pacte. de Paris- Hauts de Seine (Asso-ciation pour la Protection, lAmlioration, la Conservation, la Transformation et lEntre-tien des locaux dhabitation) auprs duquel vous pourrez obtenir des conseils, un plan damnagement, un devis estimatif et un suivi des travaux apporter votre logement. Certains de ces amnagements concernent autant les propritaires que les locataires alors nhsitez pas vous renseigner autour de vous... Amis, voisins, famille, collectivits locales peuvent vous apporter de judicieux conseils et certaines aides dans la ralisation de vos projets.

  • 4

    MAINTIEN DE VIE A DOMICILE

    L e maintien domicile nest possible que si lenvironnement social, familial et ltat de sant de la personne le permettent. Lentourage tient un rle prpondrant, cependant, quand ce dernier nest plus en mesure de faire face certaines situations, il est alors utile de recourir une personne ex-trieure. Dans ce domaine il existe plusieurs solutions. Au sein des Clic Paris meraude*, vous recevrez conseils ou informations afin de trouver et salarier un(e) aide domicile. Aujourdhui, il existe trois types de possibi-lits en la matire.

    Le service prestataire

    Il sagit dun intervenant domicile, salari par une structure publique ou prive. Il est noter que toute association ou entreprise dsirant apporter des prestations des se-niors en perte dautonomie ou handicaps doit se prvaloir dune autorisation ou dun agrment qualit. Sur la base dun contrat, cette structure prend en charge la responsa-bilit des interventions et facture le nombre dheures effectues. Pour les personnes imposables, vous pourrez bnficier dune dduction dimpt sur le revenu gale 50% des sommes dpenses. Dans certains cas, vous pouvez galement ouvrir des droits dautres types de financements et daides sociales (Apa, Pch, caisses de retraite, mu-tuelles, Cesu prfinanc)*. Le service Paris Domicile du Casvp*, tout comme 16 associa-tions parisiennes (adhrentes de lUna Paris et Admr Paris)* proposent aussi des services prestataires daide et daccompagnement domicile. Vous trouverez leurs coordonnes auprs du Clic de votre arrondissement.

    Le service mandataire

    Si vous choisissez cette option, vous devenez lemployeur de lintervenant. Une structure daide domicile vous mettra alors en rela-tion avec lemploy que vous embauchez. Elle effectuera votre place les tches administra-tives (contrat de travail, dclaration Urssaf ou bulletins de salaire) et ne vous facturera que les frais de gestion.

    Lemploi de gr gr

    Dans ce dernier cas de figure, Vous tes res-ponsable de lembauche dune personne avec laquelle vous dterminez le nombre dheures, le type de prestation et leur mon-tant. Attention, vous naurez peut-tre pas lassurance que la personne dispose dune qualification ou dune formation adquate. Enfin, vous effectuez seul les formalits ad-ministratives dans le respect de la lgislation du travail. une nouvelle fois, vous pourrez bnficier daides financires sous certaines conditions. (Nous vous conseillons de vous des services de lUrssaf).

    Aides la vie quotidienne

    CASVP : Centre dAction Sociale de la Ville de Paris

    CLIC : Centre Local dInformation et de Coordination grontologique

    APA : Allocation Personnalise dAutonomie

    PCH : Prestation de Compensation du Handicap

    CESU : Chque Emploi Service Universel

    UNA Paris : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux domiciles

    ADMR Paris : Aide domicile en milieu rural (et urbain)

    URSSAF : Unions de recouvrement des cotisationsde scurit sociale et dallocations familiales

  • 5

    Quel type de scurit pour les per-sonnes ges vivant seules domi-cile ? Cest la question que se posent aussi bien les familles que les professionnels de sant. Apparue pour la 1re fois aux tats Unis en 1949, il aura fallu plus de 20 ans pour que ce service traverse lAtlantique et apparaisse en France en 1974 par lintermdiaire de lasso-ciation Delta 7. Cest un moyen simple mis la disposition des personnes ges ou vuln-rables vivant seules pour leur permettre, par simple pression sur un bouton, de faire savoir quand elles sont en difficult et ont besoin dassistance immdiate.

    Srnit et scurit

    Depuis lors, ce systme na cess de se perfec-tionner et est aujourdhui considr comme lun des moyens les plus utiles pour aider au maintien de vie domicile. En effet, le nombre des aidants et des professionnels de sant nest pas toujours suffisant face au nombre croissant des personnes ges, faisant de la tlassis-tance un outil de plus en plus ncessaire leur scurit au quotidien. De plus, les centres de tlassistance qualifis tant disponibles 7/7 et 24/24, les dlais de diagnostic et dinterven-tion sont trs rapides.

    Le fonctionnement

    La personne utilise une montre ou un m-daillon comportant un bouton dalerte qui communique via un tltransmetteur raccord au tlphone fixe. Ce dernier est quip dun micro et dun haut-parleur trs performants.