CENDRILLON Ecriture originale et mise en scène · PDF filepartait du deuil, de la mort...

Click here to load reader

  • date post

    16-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    216
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of CENDRILLON Ecriture originale et mise en scène · PDF filepartait du deuil, de la mort...

  • CENDRILLONCENDRILLONCENDRILLONCENDRILLON

    Ecriture originale et mise en scneEcriture originale et mise en scneEcriture originale et mise en scneEcriture originale et mise en scne Jol PommeratJol PommeratJol PommeratJol Pommerat Pour tous partir de 9 ansPour tous partir de 9 ansPour tous partir de 9 ansPour tous partir de 9 ans

    Dure 1h30

    DOSSIER PEDAGOGIQUEDOSSIER PEDAGOGIQUEDOSSIER PEDAGOGIQUEDOSSIER PEDAGOGIQUE

    Cici Olsson

  • Page | 2 Pour tout renseignement complmentaire ou pour organiser les animations dans les classes, nhsitez pas contacter : Isabelle Peters isabelle.peters@lemanege-mons.be 0493/093.011

    SSSSOMMAIREOMMAIREOMMAIREOMMAIRE

    Cendrillon, rsum et distribution p. 3 Jol Pommerat, auteur et metteur en scne p. 5 Le conte, dfinition et caractristiques p. 7 Le cas de Cendrillon p. 10 La scnographie dEric Soyer p. 13 Autour du spectacle Cendrillon p. 15 Pistes pdagogiques / Sources p. 16 Cendrillon, de Charles Perrault p. 17 Cendrillon, des Frres Grimm p. 19

    Je me suis intress particulirement cette histoire quand je me suis rendu compte que tout partait du deuil, de la mort (de la mre de Cendrillon). partir de ce moment, jai compris des choses qui mchappaient compltement auparavant. Javais en mmoire des traces de Cendrillon version Perrault ou du film de Walt Disney qui en est issu : une Cendrillon beaucoup plus moderne, beaucoup moins violente, et assez morale dun point de vue chrtien. Cest la question de la mort qui ma donn envie de raconter cette histoire, non pas pour effaroucher les enfants, mais parce que je trouvais que cet angle de vue clairait les choses dune nouvelle lumire. Pas seulement une histoire dascension sociale conditionne par une bonne moralit qui fait triompher de toutes les preuves ou une histoire damour idalise. Mais plutt une histoire qui parle du dsir au sens large: le dsir de vie, oppos son absence. Cest peut-tre aussi parce que comme enfant jaurais aim quon me parle de la mort quaujourdhui je trouve intressant dessayer den parler aux enfants.[] Jol Pommerat, entretien avec Christian Longchamp Jol Pommerat, entretien avec Christian Longchamp Jol Pommerat, entretien avec Christian Longchamp Jol Pommerat, entretien avec Christian Longchamp

  • Page | 3 Pour tout renseignement complmentaire ou pour organiser les animations dans les classes, nhsitez pas contacter : Isabelle Peters isabelle.peters@lemanege-mons.be 0493/093.011

    CCCCENDRILLONENDRILLONENDRILLONENDRILLON,,,, RSUM ET DISTRIBUTIRSUM ET DISTRIBUTIRSUM ET DISTRIBUTIRSUM ET DISTRIBUTIONONONON

    A peine sortie de lenfance, une toute jeune fille sest tenue au chevet de sa mre gravement malade. Quelques mots < prononcs mi

  • Page | 4 Pour tout renseignement complmentaire ou pour organiser les animations dans les classes, nhsitez pas contacter : Isabelle Peters isabelle.peters@lemanege-mons.be 0493/093.011

    Distribution et productionDistribution et productionDistribution et productionDistribution et production Texte et mise en scne Texte et mise en scne Texte et mise en scne Texte et mise en scne Jol Pommerat / Scnographie et lumire Scnographie et lumire Scnographie et lumire Scnographie et lumire Eric Soyer / Assistant Assistant Assistant Assistant lumire lumire lumire lumire Gwendal Malard / Costumes Costumes Costumes Costumes Isabelle Deffin / Son Son Son Son Franois Leymarie / Vido Vido Vido Vido Renaud Rubiano / Musique originale Musique originale Musique originale Musique originale Antonin Leymarie / Interprtation Interprtation Interprtation Interprtation Alfredo Caavate, Nomie Carcaud, Caroline Donnelly, Catherine Mestoussis, Deborah Rouach et Marcella Carrara : La voix du narrateur, Nicolas Nore (le narrateur), Jos Bardio / Recherches Recherches Recherches Recherches documentation documentation documentation documentation Evelyne Pommerat, Marie Piemontese, Miele Charmel / Assistant misAssistant misAssistant misAssistant mise en e en e en e en scne scne scne scne PierreYves Le Borgne / Assistant mise en scne tourne Assistant mise en scne tourne Assistant mise en scne tourne Assistant mise en scne tourne Philippe Carbonneaux Production du Thtre National de la Communaut franaise, en coproduction avec La Monnaie/De Munt

    Cici Olsson

  • Page | 5 Pour tout renseignement complmentaire ou pour organiser les animations dans les classes, nhsitez pas contacter : Isabelle Peters isabelle.peters@lemanege-mons.be 0493/093.011

    JJJJOL OL OL OL PPPPOMMERATOMMERATOMMERATOMMERAT,,,, AUTEUR ET METTEUR ENAUTEUR ET METTEUR ENAUTEUR ET METTEUR ENAUTEUR ET METTEUR EN SCNESCNESCNESCNE Jol Pommerat est n en 1963 Roanne. Aprs stre frott aux contraintes du mtier dacteur et du cinma, il choisit la voie, relativement plus libre, de la cration thtrale (il est lauteur des textes quil porte la scne). En 2006, ses spectacles Au Monde et Les Marchands, prsents au Festival dAvignon, confrent un rayonnement international son travail dj soutenu par un large public. Il entend mener en profondeur avec la Compagnie Louis Brouillard quil a fonde il y a plus de vingt ans, une dmarche indite et durable de chercheur de ralit (et non de vrit !).

    Pour toucher la ralit humaine il ne faut pas choisir entre le dedans et le dehors mais admettre lentremlement des deux. Si tu te coupes de lun des deux cts, tu racontes une demiralit, une facette, une tranche. Pourquoi pas ? Mais, en ce qui me concerne, jai envie de capter le cur entier des choses. Cest pour cette raison que mon thtre cherche travailler sur le gros plan. Plus que du grossissement, qui pourrait voquer un effet de caricature, je cherche obtenir une ultrasensibilit. Comme une perception accrue, une

    hyperlucidit qui fait percevoir, entendre, ressentir un dtail de la faon la plus aigu. () Notre relation la chose observe redevient comme neuve et sapparente une dcouverte. Nous redcouvrons. Nous passons du familier un ressenti extrme et nous voyons enfin la chose dans ce quelle est, ses moindres dtails, ses paradoxes aussi. Troubles Troubles Troubles Troubles de J. Gayot et J. Pommerat. de J. Gayot et J. Pommerat. de J. Gayot et J. Pommerat. de J. Gayot et J. Pommerat. Ed. Actes Sud, 2009, p.p. 48Ed. Actes Sud, 2009, p.p. 48Ed. Actes Sud, 2009, p.p. 48Ed. Actes Sud, 2009, p.p. 48

    Pour construire ces spectacles qui troublent nos perceptions, il travaille selon un processus diffrent des pratiques habituelles, menant de front, ds la premire rptition, lcriture et toutes les dimensions sensibles du spectacle (gestuelle, lumires, espace sonore,) quil cherche et propose au fil des improvisations des acteurs, quil teste dans une cage de scne tendue de noir, pure, dessinant dj les contours de la scnographie dfinitive. Il effectue de constants allersretours entre cration et criture personnelles et les changes de ressources avec son quipe de techniciens crateurs, prsence et concentration aux cts des acteurs. Bien avant les rptitions, il lui arrive dexplorer son sujet au cours dateliers mens avec des comdiens, de mettre ses intuitions lpreuve directe du plateau. Lunivers scnique qui rsulte de ces pratiques atypiques est caractris par une matrise technologique exigeante mais discrte et exprime un vritable souffle potique.

  • Page | 6 Pour tout renseignement complmentaire ou pour organiser les animations dans les classes, nhsitez pas contacter : Isabelle Peters isabelle.peters@lemanege-mons.be 0493/093.011

    Les acteurs, dont les voix sont souvent relayes jusquau moindre grain par un subtil systme de micros, dveloppent un jeu souvent minimal mais dune tonnante prsence, libr de certaines conventions (tensions non naturelles du corps, voix projete,), serti dune lumire compte. Les images cres sur scne sollicitent limagination du spectateur.

    Cest un thtre sensible, sensoriel, qui laisse filtrer lhumour, ouvert tous, car chacun sait, dans le fond, de quoi il parle et ce quil rvle : la vie humaine ordinaire entre dsir, croyances et dceptions, familire et mystrieuse, la sauvagerie peine dissimule des rapports sociaux, nos histoires denfance, de famille.

    Jol Pommerat sinvestit galement dans une dmarche ddie 100 pc aux enfants. Aprs Le petit Chaperon Rouge en 2006 et Pinocchio en 2008, il revient aujourdhui au conte dont il affectionne la dimension narrative (beaucoup de ses spectacles sont structurs par la prsence dun narrateurprsentateur sur le plateau) et la mise en scne de questions complexes : le bien, le mal, la peur, la mort, En rcrivant ses propres versions des contes traditionnels homonymes, il fait mine de nous emmener en pays connu pour mieux ensuite drouter nos imaginaires et nous inviter oprer nos propres rappropriations dun matriau trs riche (voir plus loin, La force du conte ). Il dit aussi aimer sortir du srieux de lartiste qui ne crerait que pour un public averti , adulte et se mettre au dfi car il y a une vraie exigence quand on travaille pour le public enfant. Caractristiques du thtre de Jol PomeratCaractristiques du thtre de Jol PomeratCaractristiques du thtre de Jol PomeratCaractristiques du thtre de Jol Pomerat : : : :

    - Lusage du dcalage - La confusion des rles, le brouillage des gnrations et des identits - Son thtre est peupl de gens ordinaires qui dhabitude nont pas la parole - Un dcoupage en squences trs brves, avec une grande fluidit de passage de lune

    lautre. - Une interrogation de la norme sociale, du modle convenu du bonheur familial. - Une criture simple, dpouille, musicale. - Lutilisation des nouvelles technologies dans sa mise en scne - Un conte sans morale

    Ses spectacSes spectacSes spectacSes spectaclesleslesles Ples (1995) / Treize troites ttes (1997) / Mon ami (2