Bilan d'activité 2014 de l'équipe présidentielle

download Bilan d'activité 2014 de l'équipe présidentielle

of 59

  • date post

    05-Jan-2017
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    3

Embed Size (px)

Transcript of Bilan d'activité 2014 de l'équipe présidentielle

  • QUIPE PRSIDENTIELLE

    BILAN DACTIVIT 2014

  • Denis VARASCHIN, prsident . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

    Thierry VILLEMIN, premier vice-prsident, Conseil dadministration et relations . . . . . . . . . . . .

    internationales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

    Nicole ALBROLA, vice-prsidente assesseure, Inter-tablissements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

    Roman KOSSAKOWSKI, vice-prsident, Recherche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

    Rachel BOCQUET, vice-prsidente assesseure, Relations avec les entreprises . . . . . . . . . . . . . . 14

    Philippe GALEZ, vice-prsident, Formation et vie universitaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

    Jean-Louis PIN, vice-prsident assesseur, Orientation et insertion professionnelle . . . . . . . . . . 19

    Thierry ROLANDO, vice-prsident, Communication et dveloppement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

    David BAILLEUL, vice-prsident, Personnels et action sociale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

    Jean-Pierre BGUIN, vice-prsident, Patrimoine et dveloppement durable . . . . . . . . . . . . . . . 25

    Laurent TABOUROT, vice-prsident, Systmes dinformation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

    Lionel VALET, vice-prsident, Enseignement numrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

    Jean-Louis FERRARINI, conseiller pdagogique de ltablissement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

    Pascale BALLAND, charge de mission, VAE / VAPP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34

    Fabienne GILLONNIER, charge de mission, galit femmes / hommes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

    Nadine BUS, charge de mission, Vie culturelle tudiante et personnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

    Nathalie CAYLA, charge de mission, Culture scientifique et technique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39

    Benot STUTZ, charg de mission, Solaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41

    Annie ROUARD, charge de mission, Relations avec lInstitut Franais du Tourisme . . . . . . . . . 42

    Jean-Jacques DELANNOY, charg de mission, Grotte Chauvet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44

    Frdric TURPIN, charg de mission, Francophonie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .46

    Massimo LUCARELLI, charg de mission, Europe et transfrontalier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48

    Thierry ROLANDO, charg de mission, Relations avec la Suisse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50

    Patrick PIGEON, charg de mission, Grands projets techniques internationaux . . . . . . . . . . . . . 52

    Michal KOHLHAUER, charg de mission, FLE et cours en langue anglaise . . . . . . . . . . . . . . . . . 53

    SOMMAIRE

  • 3

    PRSIDENT

    Denis VARASCHINpresidence@univ-savoie .fr

    Cette anne aura conduit traiter

    des dossiers dterminants, comme la

    constitution des rapports dautovaluation

    remis lAERES1, devenu HCERES, et

    laccueil de ses experts au titre du site

    acadmique ainsi que de nos units de

    recherche, les dlicates mais finalement

    fructueuses discussions sur un CPER

    en forte baisse ou le positionnement

    par rapport la structuration du site

    acadmique et du trs structurant

    IDEX Universit Grenoble Alpes (UGA) .

    Par rapport la COMUE UGA, le conseil

    dadministration du 27 mai 2014 aura

    suivi la position de lquipe prsidentielle

    en votant en faveur dun statut dassoci

    dit renforc , accompagn dune

    relecture de ce positionnement en 2016,

    une fois la fusion acquise des universits

    grenobloises . En ce qui concerne lIDEX,

    le Conseil dadministration du 20 janvier

    2015 a galement suivi la proposition

    de lquipe prsidentielle en rejetant

    lunanimit son volet gouvernance

    qui porte fusion de lUSMB avec les

    autres universits de lacadmie, et

    en validant largement la participation

    de notre tablissement aux projets du

    volet scientifique (recherche, formation,

    valorisation et transfert, etc .) .

    Notre universit sest renforce

    autour dune ouverture internationale,

    transfrontalire et francophone, cette

    dernire conforte par lobtention

    1 Ce document est accessible sur le site de lUniversit Savoie Mont Blanc : http://www.univ-savoie.fr/filead-min/Communication/fichiers_2014_2015/Rapport_d_autoevaluation_-_USMB.pdf

    dune chaire Senghor . Elle a galement

    progress avec lmergence dun champ

    de recherche-formation-valorisation

    Montagne-Tourisme-Sport marqu par

    la mise en place dun ple dexcellence

    IFT Montagne inventive , le dpt dun

    projet de campus des mtiers et

    lorganisation de la reprise de lInstitut de

    la Montagne qui sest accompagne ds le

    mois de juillet dun premier appel projets .

    Notre recherche en a particulirement

    bnfici, tout comme elle a pu entrer

    dans le btiment Hlios qui lui offre

    dexceptionnelles conditions de travail aux

    cts du CEA, tout comme elle profitera des

    nouvelles allocations doctorales obtenues

    de la part du ministre .

    Nos tutelles doivent faire face la crise

    des finances publiques. La stagnation

    des ressources et la hausse des charges

    constituent un dfi considrable relever

    dans une universit largement sous dote .

    Nous lavons fait notamment par des

    mesures dconomie qui auront permis

    de poursuivre la politique de titularisation

    des personnels engage en 2013 et une

    augmentation sensible de la prime de fin

    danne pour tous, deux choix forts en

    priode de baisse des ressources . Nous

    lavons fait en renouvelant le contrat

    avec lAPS, ce qui navait rien dvident

    au regard de la situation de collectivits

    dpartementales lavenir incertain qui

    auront manifest en cette occasion, une

    nouvelle fois, leur soutien luniversit .

    Nous lavons fait en relanant les

    discussions avec Chambry Mtropole,

  • 4

    qui devrait venir nos cts dans les mois

    qui souvrent . Nous lavons fait en lanant

    une initiative en faveur de la cration dune

    fondation, qui pourrait voir le jour en 2015 .

    En 2014, lvolution de lidentit a t

    engage, dans le respect du pass et le

    souci de prparer lavenir . Il sest agit dune

    dcision significative permettant de mieux

    reprsenter les deux dpartements de la

    Savoie et de la Haute-Savoie, de mieux

    sinscrire dans lvolution en cours des

    grands services sur ce territoire qui forme

    systme, de mieux apparatre tant au

    niveau national quinternational aux cts

    dune COMUE Universit Grenoble-Alpes .

    Cette visibilit aura aussi t conforte

    par notre implication dans le projet de

    la Grotte Chauvet et particulirement le

    ranking amricain US News and World

    Reports, qui a class lUniversit Savoie

    Mont Blanc (USMB) en 15e position

    nationale . Ce brillant rsultat atteste la

    place incontournable occupe par notre

    tablissement dans le paysage national . Il

    est le fruit du travail de tous, sur plusieurs

    gnrations, et tmoigne du volontarisme

    sur la longue dure des Pays de Savoie

    dvelopper un enseignement suprieur et

    une recherche au plus haut niveau .

    Il nous oblige un projet ambitieux,

    celui qui a t vot par nos instances,

    qui repose sur une stratgie de

    diffrenciation, de complmentarit

    et de coopration sinscrivant dans la

    trajectoire historique de lUSMB . Il sagit

    de rester une universit pluridisciplinaire

    de plein exercice, moderne, attractive

    et scientifiquement visible car intgre

    dans les stratgies de recherche nationale

    et europenne, qui se dveloppe en

    relation de partenariat avec les autres

    tablissements de lacadmie, de la rgion

    ainsi que ceux de la Suisse et de lItalie

    voisines . Travailler en rseau collaboratif

    est une vidence, une ralit et une

    ncessit pour lUSMB qui appelle de ses

    vux des interactions utiles et cratrices

    de valeur . Pour autant, le maintien de la

    souverainet, cest--dire de la capacit de

    dcider pour soi, est gage davenir . Cest

    donc un choix responsable que daller

    vers un ensemble souple, agile, riche de sa

    diversit, qui permet, dans le cadre dune

    stratgie cohrente, dassurer chacun

    son autonomie et dinstaurer un dialogue

    res