100 Titres Sur La Langue Fran§aise

Click here to load reader

download 100 Titres Sur La Langue Fran§aise

of 70

  • date post

    24-Nov-2015
  • Category

    Documents

  • view

    34
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 100 Titres Sur La Langue Fran§aise

  • 110000 TT IITTRREESSSUR LA LANGUEFRANAISEToute bibliographie raisonne, a fortiori lorsquelle rassemble des

    ouvrages rcents, a pour ambition implicite de cartographier une

    problmatique: ce recueil nchappe pas la rgle, qui offre au lecteur,

    en ce dbut de millnaire, un tat de la question sur une question

    cruciale entre toutes, la question de la langue. Cruciale, parce que de

    tous les liens que nouent les hommes dans la Cit, le lien de la langue

    qui fonde le sentiment dappartenance une communaut est

    sans doute le plus fort (quoique le moins visible). En loccurrence,

    une mise au point simposait. Sa ncessit tient au changement

    profond de statut qua connu la langue franaise au cours du demi-

    sicle coul et que caractrisent notamment deux volutions

    rcentes. La premire concerne le mythe dune langue universelle, qui

    cde peu peu la place, dans les perceptions collectives, la ralit

    dune langue dinfluence mondiale (cette lente substitution explique

    pour partie le sentiment dun recul gnral du franais). La seconde

    a

    d

    p

    f

    m

    i

    n

    i

    s

    t

    r

    e

    d

    e

    s

    A

    f

    f

    a

    i

    r

    e

    s

    t

    r

    a

    n

    g

    r

    e

    s

    V

    i

    e

    n

    t

    d

    e

    p

    a

    r

    a

    t

    r

    e

    /

    H

    o

    r

    s

    -

    s

    r

    i

    e

    n

    5

    /

    s

    e

    p

    t

    e

    m

    b

    r

    e

    2

    0

    0

    5

  • Daniel DELAS est professeur mrite lUniversit de Cergy-Pontoise. Ses travauxportent sur la potique et la posie franaise et francophone contemporaine associs ltude sociolinguistique du franais aujourdhui.

    Anne-Marie LILTI est matre de confrences lUniversit de Cergy-Pontoise. Elle a consacr sa thse ( paratre) la relation de la languematernelle avec les langues trangres dans la posie franaise contemporaine.

    adpfassociation pour la diffusion de la pense franaise

    Ministre des Affaires trangresDirection gnrale de la coopration internationale et du dveloppementDirection de la coopration culturelle et du franaisDivision de lcrit et des mdiathques

    ISBN : 2-914935-56-0

    septembre 2005 adpf 6, rue Ferrus, 75014 Parisecrire@adpf.asso.fr

  • SOMMAIRE 5 PRFACEE

    9 INTRODUCTIONE

    13 QUESTIONS GNRALES E

    24 HISTOIRE DU FRANAISE

    31 UNIT ET DIVERSIT DU FRANAIS E

    35 GRAMMAIRE ET BON USAGE

    38 LES MOTS ET LES DICTIONNAIRESE

    44 FRANAIS CRIT, FRANAIS ORAL

    47 APPROCHES SOCIOLINGUISTIQUES

    50 FRANCOPHONIEE

    58 LANGUE, DISCOURS ET LITTRATUREE

    63 INDEXE

    par Daniel DELAS

    par Xavier NORTH

  • PRFACE 5

    Toute bibliographie raisonne, a fortiori lorsquelle rassemble des ouvrages rcents, a pour ambition implicite de cartographier uneproblmatique : ce recueil nchappe pas la rgle, qui offre au lecteur, en ce dbut de millnaire, un tat de la question sur une questioncruciale entre toutes, la question de la langue. Cruciale, parce que de tousles liens que nouent les hommes dans la Cit, le lien de la langue qui fonde le sentiment dappartenance une communaut est sans doute le plus fort (quoique le moins visible). En loccurrence, une mise au point simposait. Sa ncessit tient au changement profond de statut qua connu la langue franaise au cours du demi-sicle coul et que caractrisent notamment deux volutions rcentes. La premireconcerne le mythe dune langue universelle, qui cde peu peu la place,dans les perceptions collectives, la ralit dune langue dinfluencemondiale (cette lente substitution explique pour partie le sentiment dun recul gnral du franais). La seconde volution intresse les liens que la langue franaise entretient avec les autres langues, le franaisnayant plus se situer (ou accessoirement seulement) par rapport aux langues rgionales, comme il la fait pendant plusieurs sicles, mais par rapport une langue de communication dominante (langlais),aux langues de ses voisins europens et, plus gnralement la diversitdes langues du monde, dont certaines ont t importes sur son territoire par les flux migratoires.

    Pour apprcier limportance de ce basculement ou de ce double changement de perspective, qui est un des effets de la mondialisation,peut-tre faut-il courir le risque des fausses symtries en rapprochantsymboliquement deux dates, que deux sicles exactement sparent, 1792 et 1992. 1792, cest lanne o, en plein cur de la Rvolutionfranaise (dont le projet unificateur, galitaire et centralisateur allait,comme on sait, imposer progressivement lusage du franais), les Fdrsmarseillais, en marchant sur les Tuileries, mettent bas la monarchie ; or les rgiments qui entonnent le Chant de guerre de larme du Rhin ne parlent pas le franais, mais le provenal, et les langues qualifiesaujourdhui de rgionales prdominent sur le territoire de la nation. Pas plus que Racine ne ltait Uzs lorsquil crivait Phdre, les auteurs de la Dclaration des droits de lhomme et autres textesporteurs de luniversalit de la langue franaise neussent t comprisdans leur ville natale.

    PRFACEXavier NORTH

  • PRFACE6

    100 TITRES SUR LA LANGUE FRANAISE

    ... ... Sautons deux sicles : en 1992, au moment o le Conseil de lEurope ouvre la signature la Charte europenne des langues rgionales ouminoritaires, le franais a dfinitivement triomph et, par une concidencequi ne doit rien au hasard, cest lanne o le franais sinscrit dans la Constitution de la Ve Rpublique (art. 2 : La langue de la Rpublique est le franais). La rhabilitation des langues rgionales induite par la Charte que la France signera en 1999 (pour en constater aussitt aprslinconstitutionnalit !) ne peut ds lors que relever dune forme de repentance, la Grande Guerre de 14-18 (en brassant les rgiments dans les tranches), lcole publique, gratuite et obligatoire (en diffusantle franais dans les campagnes les plus recules), et surtout le dracinementdes Trente Glorieuses (en coupant la population franaise de ses terroirs)ayant eu raison (ou peu sen faut) de la merveilleuse diversit des parlersdans lHexagone. 1999, en effet, cest aussi lanne o une enquteFamille ralise par lINSEE et conue avec le concours de lInstitutnational dtudes dmographiques montre que, si prs dun quart desFranais a reu en hritage une langue autre que le franais, seuls 9 %dentre eux ont eu cur de la transmettre leurs enfants.

    Or, par une suprme ironie de lHistoire, au moment mme o la languenationale parat porte au pinacle par une volution irrversible, un doute horrible sinsinue : face lhgmonie grandissante dune langue prtention globale (langlais dit de communication internationale), le franais aurait-il encore un avenir ? Et la problmatique des languescommunautaires ou vernaculaires, que le triomphe du franais avaitsemble-t-il relgue dans un pass rvolu, ne fait-elle pas une rapparitionfracassante avec les langues de limmigration, larabe dialectal, le berbre,les croles ?

    De ces dbats, les 100 titres ici rassembls portent tmoignage. Ces ouvrages ont en effet pour dnominateur commun de rendre visiblela langue dans la multiplicit de ses fonctions. Et de faire apparatrequelques-uns des enjeux de la politique des langues aujourdhui. Car si la langue est un objet dtude, elle est aussi pour nos concitoyens un objet de passion et le lieu o sinscrivent toutes les tensions culturelles,conomiques et sociales de notre pays. Par quels moyens garantir le droitdes citoyens disposer dune information et sexprimer dans leur langue?

  • PRFACE 7

    Comment faire de la langue franaise un outil de cohsion sociale ? Le franais peut-il continuer rendre compte des ralits du mondecontemporain? Quelle sera, demain, sa place dans la polyphonie universelledes langues? Jai une maladie : je vois le langage, disait Roland Barthes.Regarder la langue, comme nous y invite cette anthologie, cest aussi se regarder soi-mme dans le plus fidle des miroirs.

    Xavier NORTHDlgu gnral la langue franaise et aux langues de France

  • 9Les Franais passent pour lun des peuples les plus attachs leur languequi soient. Les questions concernant le pass des mots (ltymologie), la correction de telle ou telle construction (rgles de la grammairenormative) ou les subtilits dune orthographe sophistique passionnentnombre de nos concitoyens. Nous navons pas cherch carter cesquestions ni les ouvrages o elles sont tudies. Il naurait toutefois past srieux de laisser croire que ltude de la langue franaise se rduit des querelles passionnes sur des points drudition.

    tudier la langue franaise ne se conoit plus dans un univers logiqueou philosophique faisant abstraction de sa relation avec la socit,lhistoire, et lusage quen fait chaque individu. Il est dsormais ncessairedavoir une ide des points de vue que lon peut adopter dans ltude dune langue et qui va dterminer, non seulement la nature de la recherche,mais aussi sa dmarche. Le fondateur de la linguistique structurale,Ferdinand de Saussure, disait juste titre que le point de vue cre lobjetparce que la langue est polymorphe et quil ny a pas une approche unique,comme ont pu le penser les philosophes du langage, antiques ou classiques.

    Dans une premire rubrique ont t regroups, sans systmatisme, des ouvrages qui voquent les questions densemble ; ouvrages transversauxpour les uns, ouvrages thoriques pour les autres. On retrouvera ici desnoms clbres (Derrida, Meschonnic, Saussure) de penseurs qui ont tent,dans une historicit donne, tant de faire tat des possibilit de rponse certaines questions comme Quest-ce que la langue?, Comment les langues peuvent-elles vivre ensemble?, Chaque langue dtermine-t-elle la vision du monde de celui qui la parle ?, Quel est le principeexplicatif central de